Aller au contenu

Messages recommandés

 

 

 

Il y a bien sûr la rue Sainte-Catherine, le Quartier des spectacles et le Parc du Mont-Royal. Au-delà de ces incontournables, d’autres lieux émergent bruissant de nouveautés. Reportage.

Par Bérénice Debras | Le 04 novembre 2017

 

Elle fête ses 375 ans avec la fougue d’une adolescente. Pour commémorer la date de sa fondation, Montréal multiplie les festivités (et pas des moindres) tout au long de l’année. Vue du Vieux Continent, sa jeunesse a de quoi narguer. Un vent de créativité et de dynamisme souffle dans ses rues qui affichent pourtant des airs de province. Il fait bon vivre à Montréal – sauf, peut-être, en hiver. Mais l'hiver la ville a quelque chose de magique. Dans la métropole québécoise, toutes les occasions sont bonnes pour sortir. Elle attire de plus en plus de jeunes et parmi eux une ribambelle de Français. Lesquels seraient 68.000 inscrits au consulat général de Montréal – et probablement 100.000. Nicolas Goupil est l’un d’eux. Il a suivi sa «blonde» il y a déjà dix ans et se sent Français-Canadien. « J’aime cette ville qui offre une grande liberté. On change de métier très facilement. Un musicien peut devenir masseur-thérapeute, sans aucun jugement des autres. Il y a beaucoup moins de pression sociale qu’en France. » Ébéniste, il a imaginé un vélo tout en bois, Picolo Vélo, capable d’arpenter les quelques 800 kilomètres de pistes cyclables de la ville.

Artgang Montréal, l'espace créatif

 
Cette ouverture d’esprit, qui fait partie de l’ADN de la ville, se trouve aussi dans les commerces. Les idées et les concepts cohabitent sous le même toit. Archibald & Alistair, fondé par la chanteuse Zoé Boudreau, rassemble de la mode vintage, une galerie d’art et un café-restaurant. Artgang Montréal va encore plus loin. Cette boutique de streetwear, aux marques montréalaises et internationales, se prolonge par une salle d’exposition qui met à l’honneur la street culture au sens large. Une salle de concerts à la riche programmation complète l’ensemble. Bousculant le cloisonnement des disciplines, Artgang Montréal a ainsi réveillé la Plaza Saint-Hubert, cette rue commerçante qui sommeillait. Au point que le fameux journal The New York Times consacrait un article à cette artère en janvier dernier ! D’autres adresses méritent le détour comme la librairie indépendante Raffin ou encore RétroCité, une boutique de brocante. Sans oublier ces petits cafés qui fleurissent. La rue profite de ce mouvement. D’ailleurs, sa verrière qui caractérise si bien la Plaza, va être rénovée.
 

17880278_10158373559500462_2647077442381492067_o.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.



×