Aller au contenu
kaleanne

Ecole: système francais ou québécois ? + apprentissage anglais

Messages recommandés

il y a 20 minutes, kuroczyd a dit :


Si un minimum de réflexion te dépasse et qu'il faut simplifier les idées pour toi, je n'y peux rien.
Qui sont ces immigrés qui sauvent le Québec de la faillite? Les 30000 immigrants annuels?
Ceux qui peinent 5 ans de boulot en boulot car l immigration a sélectionné des candidats inemployables/inadaptés ou qui on besoin de refaire une bonne partie des études ?
De belles histoires de réussite existent, des gens qui s intègrent à merveille et qui font progresser l économie, ça existe.
Dire que les grands sauveurs du Québec de la faillite sont les immigrants, c est simplement de l égocentrisme.
On n est pas une vacherie près. Il ne manque plus que le couplet sur l illettrisme des Québécois...

Est ce que j'ai parlé de tout ça? Ah non ok... 

 

Mais évidemment je suis pas assez intelligent pour comprendre un chiffre sorti de nul part...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 30 minutes, Azarielle a dit :

 

 


La situation du Québec ne se compare pas à la France, ni à l’Inde ou à l’Asie. C’est une question de nombre de locuteurs.

C’est sérieux tout ça?

Est-ce un manque de connaissances sociolinguistiques ou du mépris?

Quand la loi 101 a été adopté en 1977 c’était pour faire du français, entre autres, la langue de l’enseignement et du travail. Il ne faut pas remonter très loin dans l’histoire du Québec pour voir la place que prenait l’anglais. On travaillait dans des « shop » pour des « boss » qui ne parlaient pas français et qui donnaient leurs ordres en anglais.

Vous, vous arrivez ici et non seulement vous nous regardez de haut, mais vous ne respectez pas qui nous sommes et d’où nous venons. Vous ne voyez même pas que c’est encore un miracle que nous parlions français en 2017 au Québec. Tout ce que vous voyez c’est un manque d’ouverture sur le monde parce qu’on protège le français et que ça vous empêche de faire ce que vous voulez.

Une chance qu’il y a aussi des néo-Québécois qui comprennent l’importance de la protection de la langue française en Amérique.
 

 

 

 

 Ne lui en veux pas, les nouveaux arrivants ne connaissent pas encore l’histoire du Quebec et beaucoup viennent s’installer ici justement parce qu'elle est francophone, c’est le côté pratique.

Toutefois, il faut reconnaître que sans l’anglais, cela limite  les opportunités professionnelles.

Modifié par Hei

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
 
 
Toutefois, il faut reconnaître que sans l’anglais, cela limite  les opportunités professionnelles.


Ce n’est pas le cas dans tous les domaines, ni partout au Québec.

Évidemment si tu quittes ta patrie pour émigrer en Amérique avec l’intention de t’enrichir, tu travailles sûrement dans le commerce ou dans l’informatique à Montréal, alors là, oui, la connaissance de l’anglais est importante.

Mais c’est loin d’être la réalité de tous. Tu peux vivre et travailler à St-Jérôme, à Sorel, à Joliette, à Trois-Rivières, à Shawinigan, à Beauport, à Jonquière, à Rivière-du-Loup, etc. sans parler anglais.


Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 8 heures, kaleanne a dit :

@isa78, que dire si ce n'est que je partage entièrement ton avis, et merci pour cet article tes intéressant.
.il serait temps de se réveiller et de regarder le monde: en Inde, au moyen orient, en Asie, beaucoup de gens parlent très bien anglais et sont très attachés à leur culture religion, mode de vie. Ils ont juste compris que c'était un atout


 

 

Alors en Inde, OK. Mais dans le reste de l'Asie, tu as pas dû y aller souvent pour croire que la majorité parle anglais parfaitement. Ils parlent quelques mots, et encore. Quand c'est compréhensible. Même dans les villes plus internationalisées du type Shanghai, la majorité des gens ne parlent pas un mot d'anglais. C'est faux de dire le contraire. Va donc prendre un taxi à Shanghai, sans parler ou écrire le mandarin, et tu verras où il t'emmène.

 

Par contre, ceux qui parlent anglais, le parlent très bien. Et en parallèle, parlent aussi parfaitement leur propre langue, sans faire des fautes à tout va. Nous autres en Occident, on veut tellement apprendre une autre langue, qu'on en dénigre et délaisse la nôtre en même temps. 

 

Tant qu'à vouloir avoir des enfants bilingues, ce que je comprends parfaitement, et tant qu'à parler d'Asie, il faudrait plus les mettre au mandarin pour leur avenir. Qu'à l'anglais. Tout en insistant sur parler correctement notre propre langue.  

Modifié par crazy_marty

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 12 heures, Isa78 a dit :

 sans immigration, le Québec serait déjà en faillite...

 

 

 

lol ! :lol: C'est une blague ?

 

Pour ton information, dans les années 60, le Québec recevaient moins d'immigrants et l'économie du Québec était encore plus prospère...

 

De plus les immigrants ont un taux de chômage plus élevé et des revenus moindres que les natifs québécois.

 

De plus l'immigration en augmentant l'offre de main-d'oeuvre fait des pressions à la baisse sur les salaires... C'est la loi de l'offre et de la demande. Les patrons aiment ça alors ils font pressions sur le gouvernement du Québec pour garder le taux d'immigration élevé.

 

Donc ton affirmation est totalement inepte.

 

Faillite ? La France va faire faillite bien avant le Québec ! Le gouvernement français a été incapable de faire un budget équilibré depuis plus de 30 ans alors que le budget du Québec est en surplus et que le gouvernement du Québec réduit sa dette à chaque année avec le Fond des Générations !

 

Et la France a un taux de chômage alarmant, un taux de croissance médiocre, une dette abyssal ( près de 100 % du PIB ) etc alors on comprend pourquoi des milliers de Français quittent la France à chaque année pour immigrer au Québec...

 


 

Citation

 

C'est marrant, moi je l'aime bien Lagacé

 

 

Je parierais que tu aimes aussi Louis "le grimaceux" de Funès et Mireille Mathieu ! Ça explique tout !

 

Tu es d'accord avec Lagacé qu'il faudrait enlever la croix du Mont-Royal au nom de la laïcité ?

 

 

Citation

Pour moi le fox news québécois c'est plutôt le Journal de Montréal loin devant ! Ils font dans le sensationnel et le racisme primaire

 

Le Journal de Montréal n'est pas raciste. C'est plutôt les fachos du Front National en France où se trouvent les racistes. Le score électoral élevé de Marine Le Pen aux dernières élections françaises est absolument honteux...

 

 

Citation

Toujours est-il que, pour revenir au sujet qui nous préoccupe, tu le dis toi-même, tu n'as pas appris l'anglais à l'école mais en regardant la télé

 

J'ai eu une très bonne base pour l'apprentissage de l'anglais à l'école publique francophone québécoise pendant toutes ces années...

 

Citation

 parce que l'école (aussi bien en France qu'au Québec) est incapable d'enseigner l'anglais correctement, alors que dans la vraie vie c'est juste indispensable ! Moi aussi avant d'arriver ici je pensais que tout le monde était bilingue, et une fois sur place, je me suis rendue compte que pas du tout !

 

Ce que tu dis est faux.

 

Le taux de bilinguisme au Québec est bon et est à 44.5 %, le plus élevé de tout le Canada. ( voir tableau en bas de ce message. )

 

Citation

Et une bonne fois pour toutes, arrêtons de voir les langues comme un danger

 

Je ne ne vois aucunement l'apprentissage d'une langue étrangère comme un danger... au contraire.

 

Je t'ai déjà dit que je parle très bien l'anglais et que je regardais souvent la télé en anglais ( télé américaine  ).

 

Je dénonce simplement ton énoncé à l'effet que l'enseignement de l'anglais ne se fait pas correctement au Québec. Les statistiques sur le bilinguisme au Québec démontre le contraire. C'est tout.

 

Et ce n'est pas tous les emplois qui exigent la connaissance de l'anglais, surtout en région. Va sur le site d'Emploi Québec pour t'en convaincre.

 

Taux de bilinguisme français-anglais selon les provinces ( source Statistique Canada )

 

pc-recensement-taux-de-bilinguisme.png

 

 

Modifié par resterzen

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
 
Alors en Inde, OK. Mais dans le reste de l'Asie, tu as pas dû y aller souvent pour croire que la majorité parle anglais parfaitement. Ils parlent quelques mots, et encore. Quand c'est compréhensible. Même dans les villes plus internationalisées du type Shanghai, la majorité des gens ne parlent pas un mot d'anglais. C'est faux de dire le contraire. Va donc prendre un taxi à Shanghai, sans parler ou écrire le mandarin, et tu verras où il t'emmène.
 
Par contre, ceux qui parlent anglais, le parlent très bien. Et en parallèle, parlent aussi parfaitement leur propre anglais, sans faire des fautes à tout va. Nous autres en Occident, on veut tellement apprendre une autre langue, qu'on en dénigre et délaisse la nôtre en même temps. 
 
Tant qu'à vouloir avoir des enfants bilingues, ce que je comprends parfaitement, et tant qu'à parler d'Asie, il faudrait plus les mettre au mandarin pour leur avenir. Qu'à l'anglais. Tout en insistant sur parler correctement notre propre langue.  


Hello,

désolée je n'ai pas précisé pour l Asie, je suis allée à Singapour, en Malaisie et au Vietnam. Alors une fois encore j'ai sans doute eu beaucoup de chances, mais que ca soit dans le taxi, au restaurant ou ailleurs les gens parlaient tous anglais. J'ai pas dit qu'ils le parlaient parfaitement au point de pouvoir l enseigner mais en tout cas ils étaient très à l aise. Je précise que je suis restée dans des grandes villes. Je nais pas encore eu la chance d aller à Shanghai.

Donc désolée pour cette généralisation de l Asie.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce bon petit jeu des comparaisons, quelle perte de temps, chaque Pays à ses qualités, ses défauts, ses réalités et dans aucun c'est rose. 

Je trouve que la France et le Québec devrait encore plus être cousin, je suis ici pour la richesse, différences, diversité, plaisir, volonté d'être dans l'esprit du petit village gaulois et son trésor de langue, tout en étant ouvert au monde.  

Modifié par PACAtoQC

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour à tous,

Nous avons quelque peu dévié du sujet initial :-)

Alors non je ne regarde pas les québécois de haut, non je ne considère pas les québécois comme des ignares illettrés... Je précise que je suis ici en famille, je serai bien bête d envoyer mes enfants dans une province où j'ai une opinion si déplorable de ses habitants.

Je ne fais que donner mon avis et j'en ai le droit. Il faut arrêter de se sentir attaque constamment, et la je ne parle pas du quebec mais de ce forum. A la base le titre c'était "école système francais ou québécois + apprentissage de l anglais" . Les premiers messages étaient dans le thème et puis une personne a dévié pour dire "comme si le système francais ne formaient que des prodiges" ou "je ne comprends pas l obsession de l anglais" .
Et apres on a commencé à parlé des immigrés au quebec.... Est ce par ce qu'on est immigrés qu'on doit considèrer la terre d accueil comme un Eldorado ? Est ce qu'on doit se taire sur tout sans jamais s exprimer ?

Perso, si je vois un fil qui ne m intéresse pas, ou auquel je ne peux pas répondre, et bien je n'y participe pas.... A quoi cela servirait sinon créer des polémiques interminables.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et bien moi je suis très contente de l'évolution de mes enfants concernant leur apprentissage de l'anglais.

En France ils avaient 1h par semaine d'anglais. Actuellement ils ont 1h30 (1h par semaine et 1h supplémentaire 1semaine sur 2) 

Ils viennent donc de débuter leur 2e année au primaire dans le public. 

Ma fille actuellement en 6e année, étant fan s'amuse à parler anglais à tout va à la maison et on s'étonne de voir son évolution en si peu de temps et sa presque maîtrise de certaines choses. Elle a aquis  un vocabulaire pas mal développé  pour s'exprimer. On est loin bien sûr des discussion détaillées mais pour la vie courante elle possède déjà de bons bagages et ça en est vraiment rigolo de parler anglais tous ensembles à la maison. Le petit en 3e année de primaire commence lui aussi à participer à ce petit jeu linguistique.

En résumé donc, le primaire public n'est pas si misérable et déplorable que ce que j'ai pu lire précédemment. 

Et je précise que pour nous aussi c'est important que nos enfants maîtrisent la langue pour leur avenir professionnel ou même tout simplement personnel.

Modifié par SD2311

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Je vais recentrer sur le deuxième thème de cette discussion.

 

Je suis très attachée à l'enseignement des langues vivantes pour les enfants. Voici quelques réflexions personnelles :

 

1) Nous avons été capables de "tout plaquer" pour que nos enfants apprennent l'anglais en pays anglophone et nous ne nous sentons pas du tout dérangés (au contraire beaucoup nous envient).

 

2) L'école française publique (et privée) n'est pas parfaite, mais aucune autre non plus. Les enseignants français font souvent leur possible pour enseigner l'anglais mais ne sont pas du tout formés pour. Certaines municipalités qui offraient des cours par des locuteurs natifs ou des assistants il y a une dizaine d'années ont toutes arrêté de le faire par souci d'économie et de justice sur le territoire (sauf pour les Parisiens, assez chanceux).

 

3) Rien ne remplacera jamais la volonté des parents pour accompagner son enfant. Si vous souhaitez qu'il apprenne l'anglais, l'école pourrait suffire en complétant par des films en anglais, des musées, des amis... Du coup, c'est l'idéal au Québec. A l'inverse, des cours d'anglais intensifs avec rien derrière ne serviraient à rien : un enfant apprend quand il y a du sens derrière les apprentissages.

 

4) Le bilinguisme "par magie" n'existe pas. Excepté appris dès la naissance par un parent ou le milieu, un enfant va lui aussi un peu souffrir pour apprendre une langue qui n'est pas la sienne. Evidemment le plus tôt sera le plus aisé mais jamais "facile".

4 bis) Le bilinguisme total non plus. On a toujours une langue préférée qui peut changer au cours de sa vie.

 

5) Pour aller plus loin, la lecture de ce petit livre pourra mettre tout le monde d'accord : "Catalogues des idées reçues sur la langue de Marina YAGUELLO".

 

6) Les natifs scandinaves qui maîtrisent si bien l'anglais n'ont en fait pas vraiment le choix : langues parlées par très peu de locuteurs, assez difficiles à apprendre, films uniquement diffusés en VO à la télévision et enseignement pragmatique à l'école (on mise tout sur l'oral, ce qui aide les enfants dans un premier temps à ne pas se sentir complexés puis systématisation et écrit plus tard).

 

7) Disposer de plusieurs langues est un atout, nous en convenons tous. Néanmoins l'articulation d'une pensée claire et précise nécessite une langue parfaitement maitrisée (cf M. Yaguello encore). Ne cherchons pas à faire de nos enfants des singes savants. Qu'ils maîtrisent l'anglais comme langue seconde est une chance, il me semble prématuré de vouloir qu'ils la parlent comme de vrais natifs.

 

Bonne soirée à tous,

Pia

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 12 heures, kaleanne a dit :

@isa78, que dire si ce n'est que je partage entièrement ton avis, et merci pour cet article tes intéressant.

Je nai encore assez de recul sur le système educatif ici au quebec, mais en parlant avec des québécois ou des immigrés, tous déplorent le faible niveau d enseignement de l anglais. Peut être que je ne suis tombé que sur des pro-anglais, mais c'est ce qui est ressorti des conversations. Et cette frustration à ne pas pouvoir apprendre correctement l anglais à l école publique fait le beurre des écoles d anglais privées, qui comme je le disais plus haut affichent complet pour des cours d 1h30 à des petits de 3 ans !

Les écoles anglophones privées sont hors de prix, et maintenant j'ai compris qu'on ne pouvait plus contourner la loi 101 en envoyant 1 an ou 2 son enfant dans ces écoles pour qu'ils décrochent le fameux critère "a effectué la majeure partie de ses études en anglais au Canada" , afin de rentrer dans le système anglophone public.

Je trouve ça très dommage et comme@isa78 je souhaite vraiment que ma fille soit bilingue.... Je me suis rendu compte de la chance que j'avais de maîtriser plusieurs langues lors des entretiens d embauche, en France, ailleurs et même ici au quebec ...la maîtrise de l anglais n est pas un atout sur un cv, c'est devenu un pré requis obligatoire dans de nombreuses professions. Perso, je ne comprends pas qu'on ne veuille pas favoriser l enseignement de l anglais... J'ai fait une partie de mes études supérieures entièrement en anglais, j'ai bossé en anglais, ca n'est pas pour autant que j'ai renié la langue française ni la culture française....

Je ne sais pas ce qu'il en est au quebec, mais en France j'avais l impression que certains étaient réfractaires à l anglais car ils se sentaient menacés par la vilaine mondialisation qui allait à coup violent d anglais leur enlever leur identité...il serait temps de se réveiller et de regarder le monde: en Inde, au moyen orient, en Asie, beaucoup de gens parlent très bien anglais et sont très attachés à leur culture religion, mode de vie. Ils ont juste compris que c'était un atout


 

Ce que vous ne saisissez pas c’est qu’avec une pensée comme la votre, ça ferait longtemps que l’on ne parlerais plus français ici

 

C’est paradoxale quand même de vous lire; les Québécois, par choix, ont décidé de favoriser et faciliter l’immigration de gens qui parlent français 

 

Et la une fois rentré, la seule chose à laquelle ils pensent c’est envoyer leurs enfants à l’ecole anglaise....et ils en profitent pour cracher sur nos choix de société....alors que ces gens là ne seraient jamais rentrés ici si ce n’etait De ces mêmes choix de société que le peuple du Québec a fait

 

faut le faire 

 

Bravo, j’espère que vous dormez bien la nuit 

 

 

Modifié par jimmy

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 14 heures, kuroczyd a dit :


Si un minimum de réflexion te dépasse et qu'il faut simplifier les idées pour toi, je n'y peux rien.
Qui sont ces immigrés qui sauvent le Québec de la faillite? Les 30000 immigrants annuels?
Ceux qui peinent 5 ans de boulot en boulot car l immigration a sélectionné des candidats inemployables/inadaptés ou qui on besoin de refaire une bonne partie des études ?
De belles histoires de réussite existent, des gens qui s intègrent à merveille et qui font progresser l économie, ça existe.
Dire que les grands sauveurs du Québec de la faillite sont les immigrants, c est simplement de l égocentrisme.
On n est pas une vacherie près. Il ne manque plus que le couplet sur l illettrisme des Québécois...

Néanmoins les chiffres sont formels, le Québec vieillit, son taux de natalité est à la ramasse comme dans beaucoup de pays industrialisés et sans immigration (à des niveaux bien plus élevés qu’aujourd’hui) sa population va décroître et le reste avec...

Ce qui ne donne pas de droits supplémentaires aux immigrés bien évidemment mais le Québec en a néanmoins besoin !

@+

Yves.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 15 heures, Azarielle a dit :

 

 

La situation du Québec ne se compare pas à la France, ni à l’Inde ou à l’Asie. C’est une question de nombre de locuteurs.

 

C’est sérieux tout ça?

 

Est-ce un manque de connaissances sociolinguistiques ou du mépris?

 

Quand la loi 101 a été adoptée en 1977 c’était pour faire du français, entre autres, la langue de l’enseignement et du travail. Il ne faut pas remonter très loin dans l’histoire du Québec pour voir la place que prenait l’anglais. On travaillait dans des « shop » pour des « boss » qui ne parlaient pas français et qui donnaient leurs ordres en anglais.

 

Vous, vous arrivez ici et non seulement vous nous regardez de haut, mais vous ne respectez pas qui nous sommes et d’où nous venons. Vous ne voyez même pas que c’est encore un miracle que nous parlions français en 2017 au Québec. Tout ce que vous voyez c’est un manque d’ouverture sur le monde parce qu’on protège le français et que ça vous empêche de faire ce que vous voulez.

 

Une chance qu’il y a aussi des néo-Québécois qui comprennent l’importance de la protection de la langue française en Amérique.

 

 

Au risque de paraître arrogant, en 2017 au Québec on a une JOB, une GANG d’amis, une COUPLE de fois, mon garagiste me change mes BRAKE, mon CLUTCH et mes WHIPERS.

Donc bénie soit la loi 101 sur le fond car elle a certainement permis au français de perdurer, mais sur la forme, il y a quand même de la perte en ligne 😎😎

@+

Yves.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 9 heures, jimmy a dit :

Ce que vous ne saisissez pas c’est qu’avec une pensée comme la votre, ça ferait longtemps que l’on ne parlerais plus français ici

 

C’est paradoxale quand même de vous lire; les Québécois, par choix, ont décidé de favoriser et faciliter l’immigration de gens qui parlent français 

 

Et la une fois rentré, la seule chose à laquelle ils pensent c’est envoyer leurs enfants à l’ecole anglaise....et ils en profitent pour cracher sur nos choix de société....alors que ces gens là ne seraient jamais rentrés ici si ce n’etait De ces mêmes choix de société que le peuple du Québec a fait

 

faut le faire 

 

Bravo, j’espère que vous dormez bien la nuit 

 

 

Je ne crache sur personne, par contre la réciproque ne me semble pas toujours vraie.

Yves.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 16 heures, MrGuims a dit :

Au risque de paraître arrogant, en 2017 au Québec on a une JOB, une GANG d’amis, une COUPLE de fois, mon garagiste me change mes BRAKE, mon CLUTCH et mes WHIPERS.

Donc bénie soit la loi 101 sur le fond car elle a certainement permis au français de perdurer, mais sur la forme, il y a quand même de la perte en ligne 

@+

Yves.

 

:B)

 

C'est certain que les Français eux n'utilisent aucun anglicisme... lol !

 

Le "drive", les "news", un "standing ovation", etc.

 

Sur le réseau français BFM Business, il y a des anglicismes comme "leverage", "quantitative easing" etc.

 

Il y a plus d'anglicismes sur un réseau français comme BFM Business que sur RDI économie ( Québec ).

 

J'adore les gens comme toi qui voit la paille dans l'oeil du voisin mais pas la poutre dans le sien ( sarcasme ).

 

La situation est tellement mauvaise en France au niveau des anglicismes que le CSA a entreprit dans ce pays une campagne contre le phénomène !

 

Allo les donneurs de leçon...

 

Stop aux anglicismes - Campagne CSA "Dites-le en français"

 

 

Modifié par resterzen

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 17/10/2017 à 07:27, kuroczyd a dit :



On n est pas une vacherie près. Il ne manque plus que le couplet sur l illettrisme des Québécois...

 

 

Certains Français sur ce forum ont dit ce genre de vacherie alors que selon les études de l'OCDE, le système d'éducation au Québec est bon et est classé devant la France. ( j'ai déjà donné l'hyperlien sur le sujet dans un autre fil de discussion )

 

 

 

Modifié par resterzen

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 5 minutes, resterzen a dit :

 

 

Certains Français sur ce forum ont dit ce genre de vacherie alors que selon l'OCDE, le système d'éducation au Québec est bon et est classé devant la France. ( j'ai déjà donné l'hyperlien sur le sujet dans un autre fil de discussion )

 

 

 

Ben oui mais c'est tellement plus drôle de mépriser les Québécois....et surtout de glorifier l'anglophonie

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 8 minutes, jimmy a dit :

Ben oui mais c'est tellement plus drôle de mépriser les Québécois....et surtout de glorifier l'anglophonie

 

 

 

 

Certains sont en adoration face à l'anglais alors pourquoi ne pas immigrer dans une province anglophone ?

 

ça serait plus logique.

 

Il n'y a rien de mieux que l'immersion totale pour apprendre une autre langue !

 

 

Modifié par resterzen

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, resterzen a dit :

 

 

Certains sont en adoration face à l'anglais alors pourquoi ne pas immigrer dans une province anglophone ?

 

ça serait plus logique.

 

Il n'y a rien de mieux que l'immersion totale pour apprendre une autre langue !

 

 

Effectivement 

 

Mais le truc c’est que la plupart d’entre eux ne serait pas accepté à l’immigration canadienne ...et encore moins à l’americaine

 

Donc pourquoi pas fourrer ces imbéciles de Québécois illettrés, qui ne savent pas bien parler français , qui disent un mot sur deux en anglais, qui sont les descendants de brigands et de putes ( il y a un Français qui a effectivement écrit ça sur ce forum) ces Québécois qui ne font pas assez d’enfants et qui donc ont soif d’immigrants francophone ...et en plus ont va leur demander de payer pour l’éducation en anglais de nos enfants....et cela a même leurs impôts 

 

Hein c’est bon comme plan ça non ?

 

 

Modifié par jimmy

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir à tous,
Je ne sais pas si je suis sur le bon forum mais je pose quand même ma question.
* Est qu'il existe des classes de maternelle au Québec?
Ma fille a 4 ans (elle aura 5 ans début septembre 2018)
* Je voulais savoir si elle pourra bénéficier d'une scolarité ou que je devrais la mettre en garderie ou nourrice ?
Car notre départ pour le Québec est prévu pour l'été prochain (avec un permis d'étude )
Je vous remercie par avance
Bonne soirée


Envoyé de mon SM-J320FN en utilisant application mobile Immigrer.com

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.



×