Jump to content

Voilà, c'est fini le Québec, retour en France


Recommended Posts

Voilà qu'il y a 11 ans, nous étions dans la dernière ligne droite pour notre déménagement au Québec. Nous étions arrivés avec notre résidence permanente en poche, nos 3 enfants, 5 valises, 5 vélos et 9 cantines et des étoiles plein les yeux. Nous avions rapidement trouvé du travail. Mon mari avait trouvé tout de suite dans sa branche, moi il m'a fallu 18 mois. 5 ans après notre arrivée nous sommes devenus citoyens canadiens, et nous étions encore dans nos certitudes. On a vécu de belles choses. On a pu tirer notre épingle du jeu. Mais cela ne fait pas tout.

 

 Si nos enfants se sont épanouis pendant leur vie ici, peu à peu leur regard s'est porté ailleurs. Notre grand qui n'a pas trop aimé son expérience au cégep a pu rapidement bifurquer vers un DEP dans lequel il s'est découvert une passion... mais pas de boulot. Il a décidé d'approfondir ses connaissances et de découvrir d'autres manières de travailler en allant faire un bac pro en France par alternance. Notre artiste de fille a eu l'opportunité de suive un cursus particulier en arts plastiques dès son entrée au secondaire et a poursuivi au cégep. Depuis toute jeune elle se destine à l'enseignement des arts-plastiques et est admise dans un programme très contingenté à Strasbourg. Son plan de carrière est déjà fait, c'est en France qu'elle veut enseigner. Notre plus jeune quant à lui se passionne depuis des années pour la boulangerie. Depuis son secondaire 3, il va bosser dans une boulangerie artisanale de notre petite ville. L'an passé, il avait économisé toutes ses paies pour se payer un billet d'avion et il est allé démarcher des patrons potentiels dans le but de faire son apprentissage... en France.

 

Aussi, la vie apporte son lot de surprises et de facéties. Mais des fois, elle fait des blagues carrément pourries. Nous avons affronté beaucoup de deuils durant ses dernières années. Parfois l'un ou l'autre a pu dire au revoir à l'être aimé ou bien se rendre aux obsèques, parfois il a fallu vivre notre peine à l'autre bout du monde. Mais il est arrivé aussi de vivre en plus de la peine la culpabilité de ne pas pouvoir faire des choses simples, des choses qui se font dans ces circonstances et qui aident à vivre sa peine et adoucir celle de ceux qu'on aime. Je pense par exemple à ma petite soeur qui a perdu deux bébés coup sur coup en fin de grossesse. Et puis notre proche famille en France a été confrontée à des maladies graves. Et nous étions toujours dans l'impuissance. 

 

Et puis, il y a eu et il y a la maladie, ici. J'ai eu un cancer féminin il y a quelques années. Si au niveau des lésions j'ai eu de la chance, tout ce qui s'est passé autour a été un véritable cauchemar. Se faire dire "Madame, vous avez un cancer, il faut vous faire opérer au plus vite, mais trouvez-vous de quoi ailleurs" ça existe. Recevoir un tel diagnostique, ça fesse. Se retrouver en catastrophe avec son dossier médicale entre les bras et un "bonne chance" 10 minutes plus tard, c'est le double effet Kiss Cool. Il y a eu d'autres choses aussi tout autour de ça qui ont été très difficiles à vivre loin des siens. Je n'ai pas encore réussi à faire la paix avec les événements de cette période de ma vie. Mais ce n'est pas tout. Il y a 2 ans j'ai vécu un gros traumatisme. Je vis depuis en état stress post-traumatique, une dépression majeure et un TAG. Et au niveau de la prise en charge je suis tombée profondément dans la craque du divan ce qui fait que je me suis retrouvée avec un traitement prescrit en dépit du bon sens et tout ce que cela incombe. 

 

Le retour en France pour nous, le couple, est devenu une évidence il y a un an maintenant. La discussion n'a duré que 30 secondes et demi, comme lorsque nous avions décidé de lancer le projet Québec, d'ailleurs.

 

Alors voilà, c'est fini. Cette fin de semaine nous remplissons notre container. Et début juillet commence un nouveau chapitre.

Link to post
Share on other sites
  • Replies 109
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Voilà qu'il y a 11 ans, nous étions dans la dernière ligne droite pour notre déménagement au Québec. Nous étions arrivés avec notre résidence permanente en poche, nos 3 enfants, 5 valises, 5 vélos et

Je trouve ça un peu gonflé de sortir ça à des gens qui ont bien émigré, pas pendant 3 mois mais pendant 11 ans....

Pourquoi est-ce un triste récit ? Il ne nous a pas fallu plus de courage pour revenir en France que pour venir nous installer au Québec.   On a vécu de belles choses au Québec. On est conten

  • Habitués

Merci pour le témoignage et bonne continuation. C'est surprenant d'avoir l'ensemble de ses 3 enfants, élevés dans l'éducation canadienne, qui décident d'aller faire leurs études en France ! Pas sûr que ce soit le meilleur choix au niveau des perspectives professionnelles.

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Merci pour votre récit qui montre que personne n'est à l’abri des facéties de la vie. C'est intéressant de voir que les choix de vie de vos enfants les ramènent en France, et on ne peut évidemment pas s'opposer à ça.

Il est vrai que l'éloignement familial rend difficile l'affrontement de difficultés et problèmes personnels. C'est dans ces moments là qu'on s'interroge sur le bien fondé de son émigration.

Bon courage pour la suite, en espérant que votre retour vous satisfera.

Au moins, avec la citoyenneté, vous êtes libre de revenir ou de rester.

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Votre vie prend un tournant tout comme cela a été le cas 11 ans plus tôt.

Heureusement vos enfants ont une perspective, je vous en souhaite de même pour vous.

Bon retour et du succès dans vos projets :)

Link to post
Share on other sites
  • Laurent changed the title to Voilà, c'est fini le Québec, retour en France
  • Habitués

Bon retour

 

Désolé pour le cancer. J'ai pas trop compris , vous avez pas eu de suivi ou de traitements?

Je connais personne dans mon entourage qui a eu le cancer, mais de ce que j'ai entendu, le suivi est assez bien de ce côté. Après ça dépend peut être d'un endroit à l'autre. Vous êtes où?

 

il y a une heure, Demina47 a dit :

C'est surprenant d'avoir l'ensemble de ses 3 enfants, élevés dans l'éducation canadienne, qui décident d'aller faire leurs études en France !

ça dépend peut être de l'âge de leur arrivé ici. S'ils ont bien connu la vie là bas, c'est sûr que parfois le coeur y reste. Comme pour les adultes.  

Edited by Automne
Link to post
Share on other sites

Pour le cancer j'ai été lâchée dans la nature. J'ai dû me débrouiller par mes propres moyens pour trouver où et qui me soigner. Pour le suivi post-opératoire j'ai aussi dû batailler car on me renvoyait dans la nature alors que je n'avais ni médecin de famille ni gynécologue. 

 

Pour les enfants, ils avaient 10, 8 et presque 6 ans lorsque nous sommes arrivés. J'avoue que c'est notre grand qui nous a le plus surpris par sa décision. Au départ il pensait rester ici et ne se voyait absolument pas retourner vivre en France. Au final, c'est lui qui est reparti le premier. Il a été admis au CFAI qui l'intéressait et s'est trouvé une place dans un grand groupe. Notre plus jeune s'est aussi trouvé une place pour son apprentissage.

 

En ce qui me concerne je vais surtout devoir prendre soin de moi en arrivant. Je ne suis toujours pas apte au travail, et je ne sais pas quand je pourrais reprendre une vie professionnelle. Je vis une minute à la fois. 

 

Mon époux va nous rejoindre plus tard. Il a un profil très recherché. Je n'ai pas d'inquiétude à ce sujet.

Link to post
Share on other sites
  • Habitués
il y a 1 minute, Oursmoureuse a dit :

 

Pour le cancer j'ai été lâchée dans la nature. J'ai dû me débrouiller par mes propres moyens pour trouver où et qui me soigner. Pour le suivi post-opératoire j'ai aussi dû batailler car on me renvoyait dans la nature alors que je n'avais ni médecin de famille ni gynécologue. 

 

C'était où? 

Link to post
Share on other sites

C'est un médecin du CHUM qui m'a dit que je devais me faire opérer très rapidement et de me débrouiller pour me faire soigner ailleurs. C'est au Royal-Victoria qu'on voulait me renvoyer dans la nature sans possibilité de faire de suivi (mais en me disant que c'était très important que je me fasse suivre).

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Salut Maman Ours! 

 

Bon vent à vous tous! 

 

J'espère que ce retour auprès des tiens va t'aider à te refaire une santé!

Link to post
Share on other sites
  • Habitués
Il y a 1 heure, Ivy Bijou a dit :

Émigrer, ce n'est pas donné à tout le monde. La preuve. 

 

 

Et si c'était plutôt de rester au même endroit pendant 50 ans qui n'était pas donné à tout le monde? 

 

M'enfin ... 

Link to post
Share on other sites
  • Habitués
Il y a 2 heures, Oursmoureuse a dit :

 alors que je n'avais ni médecin de famille

 

Comment ça se fait qu'au bout de 11 ans ici, tu n'aies pas pris la peine de t'inscrire en liste d'attente au CLSC ?

Link to post
Share on other sites

Désolé d'entendre que ton experience n'a pas été bonne avec le traitement de ta maladie.... Ma femme aussi a été diagnostiqué avec un cancer mais heureusement le staff a été fantastique ! Le monde est souvent injuste ... Bonne chance pour la suite!!!

Link to post
Share on other sites
  • Habitués
il y a 14 minutes, Demina47 a dit :

11 ans de liste d'attente et toujours pas de médecin ?

 

 

Je viens juste d'avoir un médecin de famille (ça ne fait même pas un mois) et je suis là depuis 14 ans. 

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Similar Content

    • By yrvan
      Bonjour ce serait pour un renseignement si je m'inscrit avec toute les pièces nécessaires au 1er tour sachant que dans le système français le 1er trimestre n'est même pas encore achevé cela va-t-il poser problème ou par la suite on me demanderas mes bulletin de cette année.
    • By HeleneCanada
      Bonjour à toutes et à tous, 
       
      Avec mon conjoint nous pensons suivre un DEC soins infirmiers à Montréal. Nous souhaitons venir vivre ici et s'installer après le permis d'études. J'ai un bac ES et j'ai ensuite fait des études jusqu'en master mais qui ne sont pas dans ce domaine (Enseignement) et mon conjoint à un BPJEPS (niveau bac). 
      Est-ce que d'autres personnes ont suivi ces études? Est-ce qu'avec nos cursus français il serait possible d'être admis ? 
      Nous avons vu qu'il y a de très bonnes perspectives d'emploi ici. 
      Merci beaucoup
    • By ToumiAhmed
      Bonjour
      J'ai besoin de votre aide
      Ma fille vient d'avoir son CAQ D'ÉTUDE et je me dois de lui préparer en amont son permis d'étude.
      Le problème est que je me sens un peu perdu
      Quelqu'un a eu à le faire et pourrait m'aider svp.
      Sachant que c'est a quebec city qu'elle va étudier
      Merci
    • By lelilah
      Bonjour à toutes et à tous,
       
      Je vous écris aujourd'hui car j'aimerais me renseigner sur plusieurs sujets afin de me préparer au mieux à une éventuelle nouvelle vie au Canada, sans pour l'instant de préférence quant à la région. Je préfère m'y prendre "tôt" afin d'éviter les mauvaises surprises et les déceptions.

      Je suis actuellement étudiante en deuxième année de licence en Langue, Littérature et Civilisation en Anglais et dois normalement faire ma rentrée en troisième année, l'année qui clôturera ma licence . C'est également l'année où nous faisons également nos demandes pour les masters mais j'aimerais continuer mes études au Canada pour enseigner et je me demandais comment cela se passait.
      Dois-je d'abord faire reconnaître cette licence (bac+3) avant toute démarche ?
      Je souhaiterais devenir enseignante de français au lycée(cegep si j'ai bien compris), quelle "maîtrise" devrais-je faire (car en France, on passe le CAPES et apparemment il n'est pas valable au Canada) et est-ce donc nécessaire à moins que je ne puisse enseigner directement après avoir fait des formations directement au pays ?
      Si une maîtrise doit être faites, les écoles sont-elles très sélectives et est-ce qu'il est difficile de pouvoir y rentrer ? Comment demande t'on les bourses pour les étudiants français ?
      Si je veux enseigner l'anglais au final, quelles seront les différences ?
       
      J'avais encore d'autres questions mais elles ne me reviennent plus, je les posterais peut-être au fil de l'eau ou dans un autre sujet.
      Vous remerciant d'avance, en espérant obtenir plus de clarté...
       
    • By GrégoryFrCa
      Bonjour,
       
      Est-ce certains ici sont passés par une formation Québec Métiers d'Avenir ?
      Ma question ne porte pas sur la procédure administrative.
       
      En regardant les formations, le volume horaire semble être d'environ 20-26h la semaine.
      Ces formations sont donc bien compatibles avec un petit job à côté ?
       
      Vu la durée, souvent entre 12 et 18 mois, mieux vaut pouvoir gagner un peu à côté.
       
      Est-ce qu'il y a des organismes de formation avec des durées plus courtes ?
      Merci
       
       
    • By Anamic
      Bonjour à tous, j’aimerais me renseigner sur la procédure la moins tardive, pas très couteuse et fiable pour immigrer au Canada en zone anglo-saxon peu importe la région. Je precise que j ai 26 ans (licence en Biochimie + Master2 en Sante Publique) et je fais un business online pour joindre les deux bouts. Mon cursus secondaire était en anglais mais à l’Univ j’ai suivi les études en français.
      Comment est ce que ca se passe? 
      Quelle est la procédure? 
      Que me conseillez vous? Y aller en tant qu’etudiante ou autrement? Si jamais études...Pour quel niveau d’etudes? Pour quelles études aussi car apparemment le choix y jouent un grand role? Quels sont les contours à gérer?
      Y a t il des forums ou groupes avec des gens vivant en zone anglo qui peuvent aider? 
      Merci
    • By Annelg
      Bonjour à tous et à toutes ! 
       
      Actuellement en pleine remise en question sur ma job ( ça arrive parfois ..!) 
      Je me demandais : 
       
      je suis conjoint de fait d'un étudiant au Canada, en emploi et avec donc un permis de travail ouvert. 
       
      je ne souhaite pas faire de permis d'études, déjà fait pour mon conjoint et nous souhaiterions pouvoir avoir deux salaires maintenant pour vivre 😅
       
      Est il possible pour une française comme moi au Québec, de suivre une formation a distance donnée depuis la France ? Est-ce dans " les règles" pour les deux pays ? 
       
      merci beaucoup pour votre aide 🙂
    • By Quebec98
      Bonjour, 
       
      Je suis un étudiant français résidant en France, actuellement en deuxième année de licence de droit, je souhaiterais plus tard faire un master (mastère/ maîtrise) en ressource humaine. Cependant j'aimerais vivre au Québec, et donc travailler dans les ressources humaines là bas. J'ai bien conscience que la façon d'exercer les ressources humaines au québec et en france n'est sans doute pas la même, étant donné également un droit du travail différent, et de ce fait j'aimerais savoir si il était possible de faire un master/maîtrise en alternance dans les ressources humaines au Québec me permettant d'y vivre en payant mes études. 
      J'aimerais faire ce choix car pour travailler au Québec il est préférable d'avoir un diplôme local et de bien connaitre les façons de faire du pays dans lequel j'aimerais y vivre de manière permanente. 
       
      Je vous remercie par avance de vôtre réponse. 
       
      Bonne journée à vous.
    • By spoiledapes
      Bonjour, 
      Je suis étudiante française à l'Université Laval à Québec (PVE de trois ans) depuis septembre 2019 et vivais en résidences universitaires jusqu'à la semaine dernière, quand la direction de l'université nous a poussés à partir à cause de la pandémie. Comme j'ai un pied à terre à Sherbrooke ca n'a pas posé de problème et j'ai rapidement déménagé là bas. Je me demande quelles autorités je dois avertir de ce changement? J'ai essayé d'avertir la RAMQ chez qui je suis assurée mais ils ne prennent plus d'appels concernant ces choses là tant que la crise dure. Je n'ai jamais eu de job ici jusqu'à maintenant, même si j'ai un numéro d'assurance sociale et la capacité de le faire.
       
      Je suis vraiment désemparée au niveau légal et ne sais pas comment me débrouiller. Je n'ai aucune idée de si c'est important ou non un changement d'adresse pour un étudiant étranger et si le taire serait passible d'expulsion/révision de mon permis/amende.
       
      Je suis désolée si ce n'est pas le bon forum pour poser cette question, si c'est le cas merci de m'indiquer à quel endroit je pourrais avoir des réponses.
      Merci à l'avance.
    • By clara974
      Bonjour, je suis une lycéenne de 1ère à l'Île de la Réunion (Île française) et je souhaiterais faire mes études au canada.
      Cependant, j'éprouve quelques difficultés à comprendre le fonctionnement des études là-bas.
      J'ai déjà commencé à me renseigner et ai pris connaissance des Cégeps, cependant je ne comprends pas s'il s'agit d'un équivalent des prépas aux études comme en France ou bien de formations permettant d'exercer un métier directement à leur sortie.
      Si quelqu'un pourrait alors me faire part de ses connaissances au sujet des études possibles au canada à la sortie du lycée français (avec un BAC donc),
      Merci beaucoup,
      Clara.
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.




×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines