Aller au contenu
Oursmoureuse

Voilà, c'est fini le Québec, retour en France

Messages recommandés

Le 22/06/2017 à 19:44, grizzli-joliette a dit :

oui retour en Alsace.

 

 

 

Vous retrouverez vos racines.

 

Nous perdrons une belle famille de Joliettains. Dès votre arrivée, vous vous êtes impliqués dans la communauté, je pense, entre autres, à ta présence au CÉ de l'école que fréquentait alors ton plus grand. 

 

Peu importe l'endroit où vous vous trouvez, l'important c'est d'être heureux. Et vous avez en vous ce qu'il faut pour être heureux partout :)

 

 

 

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bien triste récit. Si je peux me permettre, vous avez beaucoup de courage, bonne chance à vous pour votre retour en France, vous aurez au moins vos proches plus près de vous, mais la vie ne sera pas pour autant plus rose. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 38 minutes, Marlena a dit :

Bien triste récit. Si je peux me permettre, vous avez beaucoup de courage, bonne chance à vous pour votre retour en France, vous aurez au moins vos proches plus près de vous, mais la vie ne sera pas pour autant plus rose. 

 

Pourquoi la vie ne sera pas plus rose... il a trouvé très rapidement du travail, elle va bien, entourée des siens... ils n'ont pas déménagé en zone de guerre...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 10/07/2017 à 18:40, Azarielle a dit :

 

 

Vous retrouverez vos racines.

 

Nous perdrons une belle famille de Joliettains. Dès votre arrivée, vous vous êtes impliqués dans la communauté, je pense, entre autres, à ta présence au CÉ de l'école que fréquentait alors ton plus grand. 

 

Peu importe l'endroit où vous vous trouvez, l'important c'est d'être heureux. Et vous avez en vous ce qu'il faut pour être heureux partout :)

 

J'ai siégé la première année au primaire. Il a siégé jusqu'en juin dernier, du début du secondaire du plus vieux, jusqu'à la fin du secondaire du plus jeune, soit de septembre 2008 à juin 2017. Il aussi siégé au conseil d'administration du Cégep. Et nous avons siégé au conseil étudiant de notre association à l'université. Je siégeais même au niveau de la province car je faisais partie de l'exécutif de mon association locale puis j'ai été dans la présidence. Alors les enjeux sur l'éducation, les partenaires et le milieu socioculturel dans lequel nous vivions, on le connait par coeur.
 

Mais ça l'implication, je crois que c'est de famille. Nous l'étions déjà de différentes façon avant de nous installer au Québec ;)

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 4 heures, Marlena a dit :

Bien triste récit. Si je peux me permettre, vous avez beaucoup de courage, bonne chance à vous pour votre retour en France, vous aurez au moins vos proches plus près de vous, mais la vie ne sera pas pour autant plus rose. 

 

Pourquoi est-ce un triste récit ? Il ne nous a pas fallu plus de courage pour revenir en France que pour venir nous installer au Québec.

 

On a vécu de belles choses au Québec. On est content d'avoir fait cette expérience. Je pense qu'on s'en serait toujours voulu de ne pas l'avoir tentée. Mais la vie n'est pas quelque chose de linéaire. Dans la jeune 30 aine, nous avions besoin de cela pour nous épanouir. Avec l'âge, les besoins changent. On aspire à d'autres choses. Pour nous, il était temps de retourner en France. Ce n'est pas un échec.

Mon mari a retrouvé du travail en moins de 3 semaines. Mon grand est ravi de pouvoir se perfectionner en étudiant par alternance. Ma fille tripe de faire ses études dans une ville aussi trépidante que belle qu'est Strasbourg (elle étudie en arts-plastiques), elle s'est rapidement intégrée dans un beau groupe. Mon plus jeune s'est tout de suite senti appartenir à son groupe. Il est dans une classe de 15 élèves. Les profs ont été très impressionné de voir la facilité et la rapidité avec laquelle il s'est intégré. C'est un leader positif, il fait du mentorat dans son école. 

Quand à moi j'ai accès aux soins qui sont nécessaires à ma condition médicale. On voit nos familles, on rattrape le temps perdu, on apporte un réel soutien à ma belle-mère qui est en train de perdre son mari. Nous sommes revenus juste à temps. Je suis contente que mes enfants puissent profiter encore un peu de leur grand-père. Je suis contente que l'on se soit donné cette possibilité-là.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bien contente en effet de lire ton message.

 

Je suis ravie de voir que les enfants se sont rapidement fait à leur nouvelle vie et surtout de savoir que tu as des soins de santé adaptés à tes besoins.

 

Bonne continuité.

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Kikou Zelda et Grizzli,

 

Moi non plus, je n'avais pas réalisé que c'était vous! Zelda, je suis bien désolée d'apprendre tes ennuis de santé. J'espère que tout ceci est derrière toi à présent et que tu es bien prise en charge, en France. Moi non plus, je ne pensais pas que vous retourneriez un jour en mère patrie, mais bon, comme tu le dis, tout arrive et des événements peuvent faire changer nos objectifs de vie. Je te souhaite de guérir bien vite et je vous envoie, à toi, à Grizzli et à tes enfants beaucoup de bonheur. :wub:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

je vous suis depuis le début aussi  nous sommes arrivées la même années on c'est déjà rencontrés une ou deux fois je crois, je vous souhaite bon vent et que du plus pour la suite, malgré que cela fasse déjà plusieurs mois que vous êtes rentrés ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Voilà qu'il y a 11 ans, nous étions dans la dernière ligne droite pour notre déménagement au Québec. Nous étions arrivés avec notre résidence permanente en poche, nos 3 enfants, 5 valises, 5 vélos et 9 cantines et des étoiles plein les yeux. Nous avions rapidement trouvé du travail. Mon mari avait trouvé tout de suite dans sa branche, moi il m'a fallu 18 mois. 5 ans après notre arrivée nous sommes devenus citoyens canadiens, et nous étions encore dans nos certitudes. On a vécu de belles choses. On a pu tirer notre épingle du jeu. Mais cela ne fait pas tout.
 
 Si nos enfants se sont épanouis pendant leur vie ici, peu à peu leur regard s'est porté ailleurs. Notre grand qui n'a pas trop aimé son expérience au cégep a pu rapidement bifurquer vers un DEP dans lequel il s'est découvert une passion... mais pas de boulot. Il a décidé d'approfondir ses connaissances et de découvrir d'autres manières de travailler en allant faire un bac pro en France par alternance. Notre artiste de fille a eu l'opportunité de suive un cursus particulier en arts plastiques dès son entrée au secondaire et a poursuivi au cégep. Depuis toute jeune elle se destine à l'enseignement des arts-plastiques et est admise dans un programme très contingenté à Strasbourg. Son plan de carrière est déjà fait, c'est en France qu'elle veut enseigner. Notre plus jeune quant à lui se passionne depuis des années pour la boulangerie. Depuis son secondaire 3, il va bosser dans une boulangerie artisanale de notre petite ville. L'an passé, il avait économisé toutes ses paies pour se payer un billet d'avion et il est allé démarcher des patrons potentiels dans le but de faire son apprentissage... en France.
 
Aussi, la vie apporte son lot de surprises et de facéties. Mais des fois, elle fait des blagues carrément pourries. Nous avons affronté beaucoup de deuils durant ses dernières années. Parfois l'un ou l'autre a pu dire au revoir à l'être aimé ou bien se rendre aux obsèques, parfois il a fallu vivre notre peine à l'autre bout du monde. Mais il est arrivé aussi de vivre en plus de la peine la culpabilité de ne pas pouvoir faire des choses simples, des choses qui se font dans ces circonstances et qui aident à vivre sa peine et adoucir celle de ceux qu'on aime. Je pense par exemple à ma petite soeur qui a perdu deux bébés coup sur coup en fin de grossesse. Et puis notre proche famille en France a été confrontée à des maladies graves. Et nous étions toujours dans l'impuissance. 
 
Et puis, il y a eu et il y a la maladie, ici. J'ai eu un cancer féminin il y a quelques années. Si au niveau des lésions j'ai eu de la chance, tout ce qui s'est passé autour a été un véritable cauchemar. Se faire dire "Madame, vous avez un cancer, il faut vous faire opérer au plus vite, mais trouvez-vous de quoi ailleurs" ça existe. Recevoir un tel diagnostique, ça fesse. Se retrouver en catastrophe avec son dossier médicale entre les bras et un "bonne chance" 10 minutes plus tard, c'est le double effet Kiss Cool. Il y a eu d'autres choses aussi tout autour de ça qui ont été très difficiles à vivre loin des siens. Je n'ai pas encore réussi à faire la paix avec les événements de cette période de ma vie. Mais ce n'est pas tout. Il y a 2 ans j'ai vécu un gros traumatisme. Je vis depuis en état stress post-traumatique, une dépression majeure et un TAG. Et au niveau de la prise en charge je suis tombée profondément dans la craque du divan ce qui fait que je me suis retrouvée avec un traitement prescrit en dépit du bon sens et tout ce que cela incombe. 
 
Le retour en France pour nous, le couple, est devenu une évidence il y a un an maintenant. La discussion n'a duré que 30 secondes et demi, comme lorsque nous avions décidé de lancer le projet Québec, d'ailleurs.
 
Alors voilà, c'est fini. Cette fin de semaine nous remplissons notre container. Et début juillet commence un nouveau chapitre.

Merci pour ce témoignage et je vous souhaite un prochain chapitre plein de bonheur et de réussite!! Je vois que vos enfants sont bien partis pour réussir.



Envoyé de mon iPhone en utilisant application mobile Immigrer.com

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • Contenu similaire

    • Invité
      Par Invité
      Bonjour tout le monde, je suis un futur étudiant au Québec et l'école me dit de faire une demande de permis de travail pour un stage mais je suis assez perdu, j'ai recherché moi-même le dit permis mais je ne suis pas sûr. Puis-je avoir de l'aide ?
       
      Je vous remercie d'avance ?
    • Par sarahselfridj
      Bonjour,
      je suis arrivée au canada le 18 janvier 2019 (il y a 13 jours),et je suis inscrite a l’institut Teccart en dep soutien informatique (j’ai 19ans ), la date limite du début etait le 14 mais ils m’on envoyé une autre lettre pour arriver le 21 janvier,  je me suis présentée ce jour la a 8h et la le conseiller me dit qu’il n’y a plus de places et qu’il va me mettre en liste d’attente, je lui explique que pourtant je suis arrivée à temps comme la lettre l’indique et la il me dit qu’ils mettent cette date juste pour que l’étudiant puisse rentrer au canada. Je ne me suis pas du tout inquiétée parce qu’il m’a tout de suite rassurée en me disant qu’il m’appelera au plus ratd dans 4 jours et qu’il aura trouvé une place, il m’explique aussi que si il ne trouve pas de groupe pour janvier alors ce sera pour le 8 fevrier mais toujours en liste d’attente, et qu’au pire des cas je commencerai en mars, des que j’ai entendu « mars »  j’ai paniqué, je lui dis que je n’ai sûrement pas le droit de rester tout ce temps sans étudier et la encore il me rassure en me disant que si parce que ce n’est pas de ma faute et qu’en tout cas il trouvera un groupe pour janvier ou février. Le problème c’est qu’on est le 31 janvier aujourd’hui et qu’il n’a toujours pas trouvé de place, il ne m’a meme pas appelé j’ai dû le faire moi-même et après plusieurs appels et messages il me dit qu’il n’a toujours pas de confirmation d’annulation.
      voila mon cas désolé si c’est un peu long mais je suis tellement inquiete et le fait aussi de rester ici sans rien faire m’angoisse. Dois je prevenir le ministère ou un truc du genre ? Je suis vraiment perdue
      je vous remercie d’avance pour vos réponses.
    • Par Liloo2311
      Bonjour !
       
      Je finis actuellement une licence en architecture à Paris. J'ai aussi effectué une session d'échange à l'Université Laval au dernier semestre.
       
      J'ai déposé une demande d'admission pour une maîtrise en architecture (cycle 2), à la session d'automne 2019.
      C'est un programme contingenté. Mes notes sont plutôt bonnes (mais je ne connais pas le barème de conversion entre la notation de mon école française et l'UdeM)
      J'ai également envoyé un portfolio mais difficile de se positionner sans connaître mes "concurrents".
       
      Connaissez-vous la "sévérité" de l'admission dans ce programme? Qu'attendent-ils de notre portfolio? Quel est le probabilité que je sois acceptée ou non? Ou autres informations... :)
       
       
      De plus il est indiqué que le réponses sont données "quelques semaines après le 1er février". A quoi correspondent ces "quelques semaines"? Vers quel mois?
       
       
      Merci d'avance! :)
    • Par frexville
      Bonjour à tous,
       
      depuis toutes ces nombreuses années que je consulte de temps à autre ce forum pour alimenter mon vieux fantasme d'immigration au canada ...
      enfin venu mon tour puisque rapidement je viens d'être sélectionné par une entreprise IT et là tous mes doutes refont surface ...
       
      Je ne suis pas très informé de la procédure à suivre, mais mon immigration cette fois devrait être en famille pour les raisons suivantes :
      - engranger de l'expérience (contexte anglo-saxon)
      - améliorer la qualité de vie de ma famille
      - faire peut-être une année d'étude MBA
      - vivre en famille une aventure et si tout va bien devenir citoyens
       
      Je ne quitterai pas la France par dépit, puisque nous considérons que nous gagnons bien notre vie pour une famille de 3 personnes.
      D'ailleurs nous espérons y conserver notre bien. et nous comptons faire en sorte de pouvoir rapidement réintégrer nos emplois en cas de retour prématuré. (gestion du risque)
       
      J'ai aujourd'hui une proposition certes, mais accompagnée de pleins de questionnements :
      1- est-ce qu'un revenu de 90k$ à MTL peut faire vivre un couple avec 1 enfant (le temps que Madame commence à travailler) ?
      2- est-ce que le marché de l'informatique est aussi dynamique à MTL qu'en région parisienne ?
      3- quels sont les points de vigilances en cas de PTT fermé ? et combien de temps prend la procédure si c'est l'employeur qui s'en charge pour toute la famille ?
      4- selon vous est-ce que ça vaut le coup ? (question ouverte lol)
       
      merci d'avance pour vos avis.
    • Par Sgcs
      Bonjour a tous,
      Ma famille est moi souhaitons partir vivre au Québec, région de st jean. Nous avons fait la 1ere de Marche sur le site... Nous attendons maintenant ?. Je suis atteinte d'une sclérose en plaque. Je ne suis pas spécialement invalide mais je suis sous traitement. Qui connait ce genre de situation? Mon mari est ingénieur informatique (belles possibilités de travail) , ça nous fait des points en plus ?. Et moi, jai une formation dans la culture.  Je sais qu'il ne faut pas être une charge financière pour le canada. Connaissez vous le sujet?
      Merci et belle journee à vous 
    • Par RachelG1V4X4
      ALLO TOUT L'MONDE JE SUIS PRESENTEMENT EN TRAIN DE FAIRE MA DEMANDE SUR LE SITE DU CIC.CA POUR UN NOUVEAU PERMIS D'ETUDES ET IL Y A QUELQUE CHOSE QUE JE NE COMPRENDS PAS. ON ME DEMANDE LE CSQ ALORS QU'IL ME SEMBLE QUE SEUL LE CAQ SUFFIT POUR ENTREPRENDRE DES ETUDES, DU MOINS C'EST CE QU'ON M'A TJS DIT A IMMIGRATION QUEBEC. DONC POURQUOI ME DEMANDE T'ON UN CSQ AU NIVEAU FEDERAL? A SAVOIR QUE J'AI UN STAGE DE 90 JOURS A ENTREPRENDRE EN FIN DE FORMATION. SERAIT CE POUR CELA? POUR L'INSTANT JE POSSEDE QU'UN CAQ. MERCI POUR VOS REPONSES.
    • Par cathy60000
      Bonjour,
      mon mari a obtenu le feu vert de l'immigration pour partir travailler au Quebec il a un contrat de travail et aura donc un visa fermé en arrivant à l'aeroport (si j'ai bien compris).
      De mon coté je n'avais fais aucune démarche.Nous sommes une famille recomposée un des enfants est à lui mais pas les 3 autres.Je suis actuellement enceinte et j'aimerais evidemment le suivre alors qu'il doit partir rapidement.
      Son employeur lui recommande un depart imminent pour que j'accouche au Quebec en profitant d'abord de la securité social francaise (3mois) puis de l'assurance de son travail.Donc son enfant , moi en aura un permis de travail ouvert grace à son permis fermé et son contrat de travail à l'aeroport moyennant 250$ et 155$.Mais comment faire pour les autres enfants ??J'ai pris rendez vous  avec une avocate.Ou en prenant juste un AVE et un billet aller est possible de regulariser une fois sur place?
      Desolée du fouilli mais la nouvelle est toute fraiche et j'ai 1500000 questions...
    • Par Camus_2001
      Salut à tous.
      Je viens d'arriver sur le forum pour vous expliquer ma situation.
      Actuellement, je suis en secondaire et je recherche de quoi faire
      après mon diplôme. Et le Canada est un pays qui m'intéresse
      énormément depuis 4 ans. Malheureusement, je ne sais toujours
      pas si je vais rester en France un ou deux ans, ou si je peux
      partir, surtout avec mes économies dérisoires (~600.00 $) et ma
      moyenne, qui n'est pas géniale (je devrais être avec énormément
      de notes C avec le système canadien). Et même si je pars au 
      Canada, je ne sais pas du tout dans quelle province partir, et
      encore moins dans quelle ville. Et côté administratif, j'ai à peine
      commencé à m'y plonger, et j'ai du mal à récupérer des infos au
      niveau des factures, du système de santé, et caetera... (peut-être
      faut-il que je me fasse au système fédéral canadien ?)
      Si quelqu'un peut me partager des informations, ce serait
      sympathique. En tout cas, je fais de mon mieux pour me
      renseigner.
      Cordialement.
    • Par Mohamedaly
      bonjoura tous,
      au fait mon épouse est étudiante en 3 eme cycle au canada et elle a obtenu aussi sur place une fille.
       
      grâce a son statut d'étudiante de 3eme cycle j'ai un un permis de travail ouvert avec un visa de trois ans.
      entre temps mon épouse s'est retrouvé dans une situation implicite puisqu'elle devait renouveler son passeport et a elle tjrs du mal a renouveler son passeport notre pays d'origine ne dispose pas d’ambassade au canada elle doit revenir pour faire son passeport et l'enfant ne peut avoir son passeport canadien pour voyager parque qu' il lui faut un passeport valable de sa maman. du coup elle reste bloqué au canada même si on lui permis de faire une demande de renouvellement de son statut d’étudiante et elle attend tjrs .entre temps je suis allé les voir à l’aéroport l'agent d’immigration a failli me mettre dans l'avion qui repartait dans mon pays sou prétexte que mon épouse n'a pas encore régularisé son statut alors que j'ai un visa de 3 ans et un permis de travail ouvert valable et la lettre qui va avec. je l expliqué que je voulais voir ma file il m'a autorisé séjourner au canada juste pour 3 jours. ce que j'ai respecté. actuellement mon épouse et ma fille de 4 mois  sont seules au canada:
      - quelle solution puis-je adopté pour repartir auprès de ma famille?
      - ou que peux faire mon épouse pour régulariser sa situation? elle a le soutien d'une député fédérale et de personnes sensibles a sa situation.
    • Par maknass
      les amis à votre avis quels sont les avantages et inconvénient à suivre une formation universitaire pour un immigrant, a t il a perdre par rapport a suivre une formation au CEGEP est ce plus cher ou peut t il bénéficié d'un prêt bourse, et s'il en bénéficie et qu'au final après le diplômes il voudrait par exemple suivre une formation au CEGEP qu'encours t il? merci de partager vos experiences.
  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.



×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité Règles