Aller au contenu
Rourouille

Au Québec il manque la Dolce Vita Française

Messages recommandés

il y a 1 minute, Demina47 a dit :

C'est juste un synonyme qu'on donne en France à une carte de crédit, bref pas de quoi en faire tout un plat...

C'est plutôt une carte de débit/paiement pour moi, donc c'est assez essentiel pour faire des achats.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 38 minutes, Demina47 a dit :

C'est juste un synonyme qu'on donne en France à une carte de crédit, bref pas de quoi en faire tout un plat...

 

Tu veux dire comme quand tu es montée sur tes grands chevaux chialage et critique quand on a parlé des chèques de pension au Québec (expression toute autant locale que ta carte bleue)?

Modifié par crazy_marty

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 55 minutes, rabastens a dit :

C'est plutôt une carte de débit/paiement pour moi, donc c'est assez essentiel pour faire des achats.

 

Non non c'est le langage familier en France pour parler de la carte de crédit (qui peut aussi être seulement une carte de débit vu qu'on a une seule carte en France), ça vient de la couleur bleue qu'ont les cartes de crédit "de base" traditionnellement en France

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 6 minutes, Demina47 a dit :

 

Non non c'est le langage familier en France pour parler de la carte de crédit (qui peut aussi être seulement une carte de débit vu qu'on a une seule carte en France), ça vient de la couleur bleue qu'ont les cartes de crédit "de base" traditionnellement en France

Ah, oui en effet ! Désolé d'avoir mal interprété ton commentaire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
il y a une heure, Mark-Beaubien a dit :

Les Français et leur carte bleue... Même en Belgique, on riait de ça. C'est quoi, exactement, une carte bleue ? Une carte typique de la France, mais elle marche au moins à l'étranger ?

 

Les Français ont souvent eu des "patentes" bien à eux, comme le Minitel, la carte bleue, etc.

En fait c'est leur carte de débit, puisque l'argent sort du compte au moment de payer.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 20 minutes, Demina47 a dit :

 

Non non c'est le langage familier en France pour parler de la carte de crédit (qui peut aussi être seulement une carte de débit vu qu'on a une seule carte en France), ça vient de la couleur bleue qu'ont les cartes de crédit "de base" traditionnellement en France

 

Carte Bleu en France est réseau de paiement (non international) qui applique des frais sur les transactions aux marchands ( comme Visa , Mastercard, Amex, Pure,etc.)

Quand tu choisis de payer par carte bleu ça ne veut pas dire que tu vas payer avec ta carte de crédit (quelqu'elle soit) mais que tu vas utiliser le réseau de paiement Carte Bleu.

La France n'est pas le seul pays à avoir son réseau de paiement domestique 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

T'es un peu bouché on dirait. On s'en fout que "carte bleu" soit aussi un réseau de paiement national, ça n'enlève rien au fait que c'est le terme populaire pour parler de la carte de crédit en France.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 5 minutes, Demina47 a dit :

T'es un peu bouché on dirait. On s'en fout que "carte bleu" soit aussi un réseau de paiement national, ça n'enlève rien au fait que c'est le terme populaire pour parler de la carte de crédit en France.

Et toi tu es un peu lourde d'insister avec tes raccourcis !

Il t'explique d'où vient l'appellation qui est en train de disparaitre puisque que de plus en plus on dit qu'on paye par carte tout simplement, et toi, tu dis qu'on s'en fout ?

La carte bleue et à peu près toutes les cartes en France proposées par les banques, ne sont pas des cartes de crédit. Ce sont des cartes de paiement à débit immédiat ou différé à la fin du mois. Les cartes de crédit sont celles délivrées par les organisme de crédit comme Finaref (Carte Fnac par exemple) et qui donnent une limite de crédit et souvent des avantages associés au magasin partenaire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, rabastens a dit :

Loin de moi l'idée de critiquer, alors que je vis/découvre la vie en France depuis peu, étant Québécois de naissance - mais un point m'a fait vraiment rire, les affres des questions bancaires/financières.

 

 

Je ne trouve pas que les banques Québecoise soient vraiment en avance par rapport à la France. Les cartes de crédit ont été sécurisées avec une puce bien plus tard qu'en France. Le paiement sans contact est arrivé un peu + tôt au Québec.

 

Pour les banques traditionnelles SG/BnPParibas,etc oui elles sont chères, l'accueil est déplorable en agence (tu n'es pas un client mais quelqu'un qui a la chance de pouvoir utiliser leurs services...).
Pour les banques internet (Fortuneo/Boursoarama,etc..) c'est beaucoup mieux (en général) point de vue prix et amabilité des conseillers (au téléphone). Aussi leurs sites offrent beaucoup de services.


J'ai trouvé l'accueil des banques au Québec beaucoup mieux, et les conseillers beaucoup plus serviables.


Pour les services Internet, j'ai trouvé le site de ma banque Canadienne Scotia n'était pas très fourni (pas trop de services en ligne, comme changement des seuils de carte de crédit,etc). La souscription aux divers produits financiers, beaucoup moins mise en avant.

 

Pour les chèques oui je ne connais pas de banque en qui permet de l'encaisser avec une photo. Tu ne peux pas non-plus déposer ton chèque dans un distributeur.
Mais il faut savoir que les banques en France veulent tuer les chèques, donc je ne les vois pas faciliter le paiement par cheque de sitôt.


Par contre tu vois il y a quelques trucs qui m'ont énervé avec les banques au Québec :

  •  le fait que la carte de crédit au Québec soit du vrai crédit et non pas du paiement différé (sans intérêts). Si tu oublies de rembourser manuellement bien ça compte dans ton historique de crédit en négatif et tu paies des intérêts. En France, pas besoin de faire ça et ça simplifie là vie (c'est un paiement différé automatique fait à la fin du mois).
  • La fraude. Ce n'est peut-être que moi mais en 3,5 ans au Québec j'ai eu 1 fraude sur ma carte de débit et 2 sur ma carte de crédit.. Et pourtant je ne les utilisais pas sur des sites louches ou des dépanneurs. A chaque fois c'est la banque qui m'a prévénu,l'a détecté et m'a remboursé, mais quand même. Une fois c'était la veille d'un voyage. Je n'ai jamais eu de problème en France ah si ça m'est arrivé après un voyage au Canada avec ma carte Française pour un achat au Canada...  En France l'utilisation du 3D secure est + généralisée chez les marchands

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 5/24/2017 à 20:16, Pascalhebert a dit :

Mais je ne pourrai jamais être exhaustive tellement la liste est longue, les Québécois vont vous répondre par la sécurité par exemple, on vous disant que la sécurité est mieux au Québec, c’est faux, toute les fusillades au Canada des 40 ans dernière année ont lieux au Québec, récemment un terroriste de l’extrême droite Québécoise a tué six personnes à la mosquée de Québec (Alexandre Bissonette) et la liste est longue : Fusillade du 8 mai 1984 à l'hôtel du Parlement du Québec, La tuerie de l'Université Concordia, Tuerie de l'École polytechnique de Montréal etc…. Sans parlé de la sécurité quotidienne, baladé vous la nuit toute seul un jour de semaine a Berri-Uqam, vous allez voir des SDF complètement drogué en train d’essayer de volé sac et téléphone, sans parlé du nombre de quartier chaud à Montréal, En somme, je dirai qu’en toute comparaison, La France est mieux que le Québec, d’autre vont parler du prix des logements, je leurs répondrai hors région parisienne les logements sont deux à trois fois moins chère qu’au Québec et ils sont plus spacieux. Le Québec est une province qui va mal, avec un peuple composé en partie de personnes un peu agressive et qui rejettent automatiquement l’autre (L’anglophone, le Français, l’arabe, le noire etc…..).

 

Assez d'accord avec ce que vous disiez mais là si vous comparez la sécurité Québec vs France je vois mal comment le Québec ne pourrait pas être devant et haut la main. 
Oui au Québec il y a des cambriolages, vols de voitures, vélos (un sport), des gangs de rue et de motards, de la mafia (qui gangrène la construction) et d'autres

Mais en France vous avez tout ça x3 (à part peut-être la mafia) + du terrorisme (tout le monde a peur maintenant) + plein de petite délinquance incivilités, insultes, dégradations gratuites + des manifestations violentes tous les mois (voir jours) + braquages de commerce + des banlieues qui peuvent s'embraser à tout instant + des 14juillet/31 décembre où l'on brûle des centaines de voitures, etc.
Et surtout le sentiment que la police est impuissante, qu'elle ne se fait pas respecter car si elle intervient elle ne sera pas soutenue ni par les politiques ni par la justice. 

Au Québec j'ai appelé la police une fois pour un trouble sonore du voisinage et bien la police est intervenue et vite en +: en France tu peux toujours courrir.
 

Même l'agressivité ambiante dont vous parlez je la ressens quotidiennement en France: les gens s'insultent souvent (écoutez les conversations téléphoniques dans la rue) et se méprisent. Je n'ai pas ressenti ça au Québec (en tout cas pas frontalement)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
C'est juste un synonyme qu'on donne en France à une carte de crédit, bref pas de quoi en faire tout un plat...

Une carte bleue n est pas forcément une carte de crédit ... mais peut l être... un truc franco français en somme.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Puisque le sujet est arrivé sur la question des banques, et si on parlait crédit, immobilier par exemple (prêt hypothécaire au Québec)?

 

Comparons ce qui est proposé en France:

on propose un vrai taux fixe sur 25 ou 30 ans de manière classique (régulière) et très répandue. Oui, vous avez bien lu, le taux reste fixe, n'augmente pas quoiqu'il se passe à l'avenir. Vous n'avez pas à vous poser la question de le bloquer sur 1,2,3, ou 5 ans ou de le renégocier tous les ans (quelle perte de temps ENCORE§).  Il est FIXE une fois pour toute pendant 25 ans. 

Par exemple, sur 25 ans, taux moyen régulier proposé actuellement sur le marché = 2% (FIXE, sur 25 ans, prêt fermé comme on dit au Québec, c'est à dire que si on rembourse par anticipation on doit payer une IRA (3% du montant du capital restant mais plafonné généralement à 1500 euros à négocier). Ce qu'on appelle IRA (Indemnité Remboursement Anticipé se négocie: si vous avez un bon profil, et bien vous pouvez obtenir zéro IRA). Donc, si on a négocié, on se retrouve avec un prêt comme on dit au Québec OUVERT avec un taux fixe pendant 25 ans à 2%, remboursable à tout moment pour zéro indemnité de remboursement anticipé. Pendant 25 ans, si on rembourse mensuellement son prêt, on n'entend plus parler du banquier.

voir http://www.empruntis.com/financement/actualites/barometres_regionaux.php

 

Comparons Avec ce qui est proposé au Quebec:

voir Desjardins (désolée, je suis chez Desjardins) https://www.desjardins.com/taux-rendement/financement/prets-hypothecaires/

Pour le prêt le plus proche qui est proposé par rapport à ce qui ce fait le plus commun en France, nous retrouvons donc un taux fixe fermé classique de ...6,10% sur une durée de seulement 10 ans (au lieu de 2% sur 25 ans)!!! Autrement dit, après 10 ans, votre taux de 6,10% n'est plus assuré. Il est donc inutile de dire qu'en raison de ce taux trop élevé, personne ne va choisir un prêt fermé fixe sur une durée aussi longue.

Pour un taux régulier variable ouvert, Desjardins propose du 3,70% (entièrement variable sur toute la durée du prêt, bonjour le risque quand on sait que les taux sont quasi au plancher et remonteront tôt ou tard). Sinon, on retrouve un taux promotionnel fixe sur seulement 1 an chez Desjardins de 1,84% (à renégocier tous les ans, horreur, comme si on avait que ça à faire), qui dès la deuxième année passe au taux régulier d'au moins 3,14%.WOW, quelle aubaine. On comprend mieux pourquoi les banques canadiennes sont les plus solides du monde puisque en cas de remontée des taux, le risque est supporté par le client.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Moi ce sont les taux à 9% qui me font péter un plomb. Alors que le taux directeur de la Banque centrale du Canada est de 0.5%... 

 

Il faut vraiment prendre les gens pour des cons pour faire ça.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Puisque le sujet est arrivé sur la question des banques, et si on parlait crédit, immobilier par exemple (prêt hypothécaire au Québec)?
 
Comparons ce qui est proposé en France:
on propose un vrai taux fixe sur 25 ou 30 ans de manière classique (régulière) et très répandue. Oui, vous avez bien lu, le taux reste fixe, n'augmente pas quoiqu'il se passe à l'avenir. Vous n'avez pas à vous poser la question de le bloquer sur 1,2,3, ou 5 ans ou de le renégocier tous les ans (quelle perte de temps ENCORE§).  Il est FIXE une fois pour toute pendant 25 ans. 
Par exemple, sur 25 ans, taux moyen régulier proposé actuellement sur le marché = 2% (FIXE, sur 25 ans, prêt fermé comme on dit au Québec, c'est à dire que si on rembourse par anticipation on doit payer une IRA (3% du montant du capital restant mais plafonné généralement à 1500 euros à négocier). Ce qu'on appelle IRA (Indemnité Remboursement Anticipé se négocie: si vous avez un bon profil, et bien vous pouvez obtenir zéro IRA). Donc, si on a négocié, on se retrouve avec un prêt comme on dit au Québec OUVERT avec un taux fixe pendant 25 ans à 2%, remboursable à tout moment pour zéro indemnité de remboursement anticipé. Pendant 25 ans, si on rembourse mensuellement son prêt, on n'entend plus parler du banquier.
voir http://www.empruntis.com/financement/actualites/barometres_regionaux.php
 
Comparons Avec ce qui est proposé au Quebec:
voir Desjardins (désolée, je suis chez Desjardins) https://www.desjardins.com/taux-rendement/financement/prets-hypothecaires/
Pour le prêt le plus proche qui est proposé par rapport à ce qui ce fait le plus commun en France, nous retrouvons donc un taux fixe fermé classique de ...6,10% sur une durée de seulement 10 ans (au lieu de 2% sur 25 ans)!!! Autrement dit, après 10 ans, votre taux de 6,10% n'est plus assuré. Il est donc inutile de dire qu'en raison de ce taux trop élevé, personne ne va choisir un prêt fermé fixe sur une durée aussi longue.
Pour un taux régulier variable ouvert, Desjardins propose du 3,70% (entièrement variable sur toute la durée du prêt, bonjour le risque quand on sait que les taux sont quasi au plancher et remonteront tôt ou tard). Sinon, on retrouve un taux promotionnel fixe sur seulement 1 an chez Desjardins de 1,84% (à renégocier tous les ans, horreur, comme si on avait que ça à faire), qui dès la deuxième année passe au taux régulier d'au moins 3,14%.WOW, quelle aubaine. On comprend mieux pourquoi les banques canadiennes sont les plus solides du monde puisque en cas de remontée des taux, le risque est supporté par le client.

On voit tout de suite que tu ne connais absolument pas le sujet et surtout d ou vient l argent que les banques prêtent. La BCE ça te parle? Les taux en France sont plus bas mais les banques ne prêtent pas... WOW...
Tu essayes de bitcher encore une fois sans comprendre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 9 minutes, Rourouille a dit :

Puisque le sujet est arrivé sur la question des banques, et si on parlait crédit, immobilier par exemple (prêt hypothécaire au Québec)?

 

Comparons ce qui est proposé en France:

on propose un vrai taux fixe sur 25 ou 30 ans de manière classique (régulière) et très répandue. Oui, vous avez bien lu, le taux reste fixe, n'augmente pas quoiqu'il se passe à l'avenir. Vous n'avez pas à vous poser la question de le bloquer sur 1,2,3, ou 5 ans ou de le renégocier tous les ans (quelle perte de temps ENCORE§).  Il est FIXE une fois pour toute pendant 25 ans. 

Par exemple, sur 25 ans, taux moyen régulier proposé actuellement sur le marché = 2% (FIXE, sur 25 ans, prêt fermé comme on dit au Québec, c'est à dire que si on rembourse par anticipation on doit payer une IRA (3% du montant du capital restant mais plafonné généralement à 1500 euros à négocier). Ce qu'on appelle IRA (Indemnité Remboursement Anticipé se négocie: si vous avez un bon profil, et bien vous pouvez obtenir zéro IRA). Donc, si on a négocié, on se retrouve avec un prêt comme on dit au Québec OUVERT avec un taux fixe pendant 25 ans à 2%, remboursable à tout moment pour zéro indemnité de remboursement anticipé. Pendant 25 ans, si on rembourse mensuellement son prêt, on n'entend plus parler du banquier.

voir http://www.empruntis.com/financement/actualites/barometres_regionaux.php

 

Comparons Avec ce qui est proposé au Quebec:

voir Desjardins (désolée, je suis chez Desjardins) https://www.desjardins.com/taux-rendement/financement/prets-hypothecaires/

Pour le prêt le plus proche qui est proposé par rapport à ce qui ce fait le plus commun en France, nous retrouvons donc un taux fixe fermé classique de ...6,10% sur une durée de seulement 10 ans (au lieu de 2% sur 25 ans)!!! Autrement dit, après 10 ans, votre taux de 6,10% n'est plus assuré. Il est donc inutile de dire qu'en raison de ce taux trop élevé, personne ne va choisir un prêt fermé fixe sur une durée aussi longue.

Pour un taux régulier variable ouvert, Desjardins propose du 3,70% (entièrement variable sur toute la durée du prêt, bonjour le risque quand on sait que les taux sont quasi au plancher et remonteront tôt ou tard). Sinon, on retrouve un taux promotionnel fixe sur seulement 1 an chez Desjardins de 1,84% (à renégocier tous les ans, horreur, comme si on avait que ça à faire), qui dès la deuxième année passe au taux régulier d'au moins 3,14%.WOW, quelle aubaine. On comprend mieux pourquoi les banques canadiennes sont les plus solides du monde puisque en cas de remontée des taux, le risque est supporté par le client.

genre, tu compares avec juste une 'banque' ( qui n'en est pas une)...

 

Je pense qu'on a tous compris que le Québec te fais horreur et que la France est tellement mieux sur tout :) Si tu veux continuer à chialer sur tout , vas y, on va bien rigoler . Je comprend pourquoi Demina aime tous tes messages, vous allez bien ensemble. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@Automne et @kuroczyd : ce sont des faits. Vous avez les liens internet à consulter pour le prouver.

Si, cela vous deplaît, faites pression au sein d'associations de consommateurs auprès des banques canadiennes pour qu'elle arrêtent de faire un énorme profit sur le dos de leurs clients particuliers. Je pense que si les consommateurs canadiens ruaient plus dans les brancarts, "chialaient" un peu plus comme dirait Automne, et bien des conditions meilleures pourrait être proposées par les banques.

 

Les banques françaises font beaucoup moins de profit que les canadiennes (elles  sont d'ailleurs moins solides, ce qui est aussi un problème) et par conséquent, sont plus frileuses pour prêter (elles prennent plus de risques sur leur clientèle de particuliers). Alors, oui, elles prêtent moins facilement. Elles exigent un taux d'endêtement maximal de 33% des revenus par foyer. Quand on se voit refuser un prêt en France, parce qu'on est à 34% d'endêtement, oui on râle. Mais c'est aussi une façon de protéger le consommateur de lui-même. La crise des subprimes n'aurait pas été possible en France. Il n'empêche que quand vous êtes solvables, votre prêt est beaucoup moins risqué qu'au Canada.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 18 minutes, Rourouille a dit :

Puisque le sujet est arrivé sur la question des banques, et si on parlait crédit, immobilier par exemple (prêt hypothécaire au Québec)?

 

Comparons ce qui est proposé en France:

on propose un vrai taux fixe sur 25 ou 30 ans de manière classique (régulière) et très répandue. Oui, vous avez bien lu, le taux reste fixe, n'augmente pas quoiqu'il se passe à l'avenir. Vous n'avez pas à vous poser la question de le bloquer sur 1,2,3, ou 5 ans ou de le renégocier tous les ans (quelle perte de temps ENCORE§).  Il est FIXE une fois pour toute pendant 25 ans. 

Par exemple, sur 25 ans, taux moyen régulier proposé actuellement sur le marché = 2% (FIXE, sur 25 ans, prêt fermé comme on dit au Québec, c'est à dire que si on rembourse par anticipation on doit payer une IRA (3% du montant du capital restant mais plafonné généralement à 1500 euros à négocier). Ce qu'on appelle IRA (Indemnité Remboursement Anticipé se négocie: si vous avez un bon profil, et bien vous pouvez obtenir zéro IRA). Donc, si on a négocié, on se retrouve avec un prêt comme on dit au Québec OUVERT avec un taux fixe pendant 25 ans à 2%, remboursable à tout moment pour zéro indemnité de remboursement anticipé. Pendant 25 ans, si on rembourse mensuellement son prêt, on n'entend plus parler du banquier.

voir http://www.empruntis.com/financement/actualites/barometres_regionaux.php

 

Comparons Avec ce qui est proposé au Quebec:

voir Desjardins (désolée, je suis chez Desjardins) https://www.desjardins.com/taux-rendement/financement/prets-hypothecaires/

Pour le prêt le plus proche qui est proposé par rapport à ce qui ce fait le plus commun en France, nous retrouvons donc un taux fixe fermé classique de ...6,10% sur une durée de seulement 10 ans (au lieu de 2% sur 25 ans)!!! Autrement dit, après 10 ans, votre taux de 6,10% n'est plus assuré. Il est donc inutile de dire qu'en raison de ce taux trop élevé, personne ne va choisir un prêt fermé fixe sur une durée aussi longue.

Pour un taux régulier variable ouvert, Desjardins propose du 3,70% (entièrement variable sur toute la durée du prêt, bonjour le risque quand on sait que les taux sont quasi au plancher et remonteront tôt ou tard). Sinon, on retrouve un taux promotionnel fixe sur seulement 1 an chez Desjardins de 1,84% (à renégocier tous les ans, horreur, comme si on avait que ça à faire), qui dès la deuxième année passe au taux régulier d'au moins 3,14%.WOW, quelle aubaine. On comprend mieux pourquoi les banques canadiennes sont les plus solides du monde puisque en cas de remontée des taux, le risque est supporté par le client.

 

Je suis d'accord avec le fait que les taux d’intérêt des banques sont moins élevés en France.

Après, il faut revenir à la réalité :

- Combien coûtent les assurances à rajouter ? Et là, si on rentre dans les coûts réels du crédit ...

- Faire sauter les indemnités de remboursement anticipé ? Dans les petites lignes, il est écrit que c'est uniquement dans le cas d'un changement de domicile motivé par des raisons professionnelles ou autre cas de force majeure ...

- Se faire refuser à la discrétion de l'organisme préteur ... Donc on ne négocie pas trop ...

 

Les taux sont bas en France parce que l'immobilier est tellement élevé que les classes moyennes ne peuvent plus devenir propriétaires. Il n'y a que les taux qui peuvent êtres baissés ...

Les assurances obligatoires si on veut être accepté coutent cher en France. Ici, on peut substituer avec une assurance vie, plus ou moins reliée à l'hypothèque, et les assurances médicales.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
[mention=117647]Automne[/mention] et [mention=132472]kuroczyd[/mention] : ce sont des faits. Vous avez les liens internet à consulter pour le prouver.

Si, cela vous deplaît, faites pression au sein d'associations de consommateurs auprès des banques canadiennes pour qu'elle arrêtent de faire un énorme profit sur le dos de leurs clients particuliers. Je pense que si les consommateurs canadiens ruaient plus dans les brancarts, "chialaient" un peu plus comme dirait Automne, et bien des conditions meilleures pourrait être proposées par les banques.

 

Les banques françaises font beaucoup moins de profit que les canadiennes (elles  sont d'ailleurs moins solides, ce qui est aussi un problème) et par conséquent, sont plus frileuses pour prêter (elles prennent plus de risques sur leur clientèle de particuliers). Alors, oui, elles prêtent moins facilement. Elles exigent un taux d'endêtement maximal de 33% des revenus par foyer. Quand on se voit refuser un prêt en France, parce qu'on est à 34% d'endêtement, oui on râle. Mais c'est aussi une façon de protéger le consommateur de lui-même. La crise des subprimes n'aurait pas été possible en France. Il n'empêche que quand vous êtes solvables, votre prêt est beaucoup moins risqué qu'au Canada.

Oui, c est comme ça et je vais peut être te surprendre : c est pareil dans toute l Amérique du Nord!!!

Oui, le taux est plus petit en France mais les banques prêtent moins et les gens ont moins l habitude du crédit. C est un fait.

Comme ça a été un fait que tu n as pas su démander un remboursement automatique à ta banque pour ta carte de crédit...

Est ce que c est mieux que les gens puissent moins accéder à la propriété en France ? C est aussi un fait...

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Puisque on parle d'hypothèques tu essaieras d'emprunter en France avec seulement 5 % d'apport...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 6 minutes, Rourouille a dit :

@Automne
@kuroczyd

 

Les banques françaises font beaucoup moins de profit que les canadiennes (elles  sont d'ailleurs moins solides, ce qui est aussi un problème) et par conséquent, sont plus frileuses pour prêter (elles prennent plus de risques sur leur clientèle de particuliers). Alors, oui, elles prêtent moins facilement. Elles exigent un taux d'endêtement maximal de 33% des revenus par foyer. Quand on se voit refuser un prêt en France, parce qu'on est à 34% d'endêtement, oui on râle. Mais c'est aussi une façon de protéger le consommateur de lui-même. La crise des subprimes n'aurait pas été possible en France. Il n'empêche que quand vous êtes solvables, votre prêt est beaucoup moins risqué qu'au Canada.

Les banques françaises font leur beurre sur les frais bancaires : frais de découvert, frais de courrier suite à découvert, frais de carte, frais de comptes, etc ... Et le tout en supprimant les accueils humain au profit de guichets automatiques.

Regarde les frais d'itinerance. Quand tu veux changer de l'argent, les commissions sont hallucinantes !

 

Et puis les banques Françaises se portent bien depuis que suite à la crise de 2008 (qui rappelons le, est dûe aux investissement toxiques des banques, crés par les banques pour faire encore plus d'argent sur le dos des emprunteurs), les français, via leurs impôts, les ont renfloué de plusieurs milliards d'euro qu'elles se sont empressées de redistribuer à leurs actionnaires et dirigeant à coup de primes.

 

Bizarrement, les banques Canadiennes n'ont pas eut besoin de se faire renflouer par l'état ....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.



×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité Règles