Jump to content

Le permis Jeunes Professionnels et enfant à charge


Recommended Posts

Bonjour,

 

Je m'excuse d'avance si je ne suis pas dans la "bonne catégorie" mais je n'ai pas trouvé la catégorie pour le permis Jeunes professionnels.

 

Je suis en couple avec Guillaume et j'ai une fille de 12 ans.

Guillaume a trouvé un job à Montréal et va procéder à la demande d'un permis Jeunes Professionnels;

J'ai fait une demande d'un PVT mais je ne sais pas si ça va aboutir et combien de temps cela va prendre. En parallèle, je cherche également un job pour faire une demande d'un permis Jeunes Professionnels.

 

Ma question est la suivante:

Est-ce que Guillaume qui n'est pas le père de ma fille peut tout de même la renseigner dans son permis JP?

En effet, pour l'inscrire à l'école, elle doit être "enregistrée" sur un permis et comme je ne suis pas sure d'avoir un permis avant la rentrée scolaire, je me demandais quelles étaient les démarches pour que ma fille soit sur le permis de mon conjoint?

Si ce n'est pas possible, est-ce qu'elle peut tout de même aller à l'école en étant touriste française pour 3 mois, dans l'attente d'obtenir un permis JP pour ma fille et moi?

 

Je vous remercie par avance de votre aide.

Je n'ai rien trouvé à ce sujet et je ne sais plus où chercher...

 

A bientôt

Ariana

Link to post
Share on other sites
  • 2 weeks later...

Bonjour,

 

J'ai contacté une école de Montréal pour exposer ma situation puisque je n'ai toujours pas trouvé sur internet un retour d'expérience d'un couple dans notre situation (enfant de 11 ans avec un beau père ayant un PVT et mère n'ayant pas de permis pour le moment).

 

On m'a dit qu'il serait peut-être possible de faire une délégation d'autorité à un tiers (ici mon conjoint ayant un Permis JP) pour avoir une chance d'avoir une lettre d'acceptation d'une école. A la suite de l'obtention de cette lettre, ma fille pourrait obtenir son permis d'études sans que j'ai de PVT.  

La grosse interrogation est : si j'arrive à obtenir un permis d'études pour ma fille et que seul mon conjoint a un PVT puisque moi j'aurai uniquement un permis touriste, n'y a-t-il pas un risque de se faire recaler à notre entrée sur le territoire?

A partir du moment où elle aura ce fameux sésame je ne vois pas ce qui pourra freiner le service de l'immigration... 

 

Y a-t-il quelqu'un qui a vécu quelque chose de similaire s'il vous plaît?

Il y a beaucoup trop d'hypothèses et je ne sais pas vers qui me tourner pour avoir des réponses claires.

 

Merci beaucoup

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Si ça peut t'aider pour l'école, j'en suis qu'en tant que touriste il te faudra payer cher l'inscription. (pas sur 100%)

Par contre si tu es en couple, ça veut dire conjoint, tu peux prouver cette position ?

Une Famille peut immigrer sur la base d'un permis de travail, le conjoint aurait des droits et pour les enfants, je ne sais plus comment ça s'appelle exactement mais il y a quelque chose.

Le site du CIC est bien fait et au pire tu vas leur expliquer toute ta situation par leur formulaire en ligne et tu auras un retour efficace.

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Tu peux être en couple mais si le conjoint n'a pas autorité légale sur l'enfant cela ne change rien au fait que l'enfant ne peut dépendre du permis de travail de ce dernier.

 

Et non tu ne peux inscrire un enfant comme touriste dans une école même en payant.

Link to post
Share on other sites
  • Habitués
il y a 2 minutes, juetben a dit :

Tu peux être en couple mais si le conjoint n'a pas autorité légale sur l'enfant cela ne change rien au fait que l'enfant ne peut dépendre du permis de travail de ce dernier.

 

Et non tu ne peux inscrire un enfant comme touriste dans une école même en payant.

Je te retrouverai le truc à l'occasion, j'ai plus les termes et je veux pas trop m'avancer.

Je ne sais plus si c'est parce que le statut de l'enfant est spécial avec un permis temporaire.

Ou si tu peux avancer cher en tant que non résident qui doit régulariser la situation sous 12 mois avec sa RP.

Bref, je verrai ce que je retrouverai et je parle pas d'école privé FR.

 

 

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Même une école privée non subventionnée demande lorsque l'enfant n'est pas né ici des papiers d'immigration. Un touriste ne peut être scolarisé même en payant. Après faut faire preuve de logique, ils vont venir à 3 avec un seul emploi sur, sans aide avant 18 mois pour les prestations familiales. Ils n'auront sans doute pas les moyens de payer entre 1000 et 1500$ par mois pour scolariser un enfant dans le privé non subventionnée, qui de plus effectue une sélection draconienne des élèves. 

Link to post
Share on other sites

Bonsoir,

 

Sur le site CIC Canada, voici ce qui est indiqué pour les enfants mineurs et le permis études:

 

Les enfants mineurs qui ont l’intention d’étudier au Canada doivent présenter une demande de permis d’études avant d’entrer au Canada.

Il convient de noter que les enfants mineurs d’un résident temporaire (visiteur) qui n’est pas autorisé à travailler ou à étudier au Canada ont besoin d’un permis d’études pour étudier au Canada.

 

Comment comprenez-vous cela s'il vous plaît?

 

Pour moi, cela signifie que même si je n'ai pas de permis travail ou études, ma fille peut tout de même avoir un permis d'études (si nous trouvons une école qui l'accepte bien entendu ) mais bon peut-être que j'interprète de cette manière parce que je veux y croire...

 

Merci de vos lumières

 

Link to post
Share on other sites
  • Habitués
il y a 23 minutes, Libellule23 a dit :

Bonsoir,

 

Sur le site CIC Canada, voici ce qui est indiqué pour les enfants mineurs et le permis études:

 

Les enfants mineurs qui ont l’intention d’étudier au Canada doivent présenter une demande de permis d’études avant d’entrer au Canada.

Il convient de noter que les enfants mineurs d’un résident temporaire (visiteur) qui n’est pas autorisé à travailler ou à étudier au Canada ont besoin d’un permis d’études pour étudier au Canada.

 

Comment comprenez-vous cela s'il vous plaît?

 

Pour moi, cela signifie que même si je n'ai pas de permis travail ou études, ma fille peut tout de même avoir un permis d'études (si nous trouvons une école qui l'accepte bien entendu ) mais bon peut-être que j'interprète de cette manière parce que je veux y croire...

 

Merci de vos lumières

 

Salut,

 

Je ne suis pas certain et je n'ai pas d'expérience directe.

Néanmoins, j'ai souvent lu des histoires de parents en France, par exemple, qui vont envoyer leurs enfants (mineurs) aux études au Canada.

Donc d'un point de vue du Canada, il faut faire la procédure d'immigration pour cela et voir aussi le Québec, car c'est particulier pour cette province.

De là, pour l'aspect matériel, j'imagine qu'il faut un garant ou autre sur place...

Contactez l'IRCC par leur formulaire ou si vous avez quelqu'un au Canada, par leur numéro gratuit.

Bonne suite :)

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Moi je dis ça je dis rien...mais est ce que tu t'es aussi posée la question suivante: il se passe quoi si tu ne trouves pas de job sur place? ou si l'employeur que tu trouves ne veut pas attendre que tu obtiennes le visa jeunes professionnels? ou tiens, si au moment où tu as cet employeur, les quotas du visa sont épuisés? 

Link to post
Share on other sites

Bien sur c'est risqué. Mais mon conjoint a un travail à Montréal et il faut bien que l'on parte en même temps. Je ne vais pas attendre en France de trouver un job avant de partir surtout que c'est toujours plus facile de trouver sur place.

Pour l'instant mon unique souci c'est d'assurer la scolarité à ma fille avant notre départ. Après la recherche du travail j'en fais mon affaire

 

Merci à tous pour votre aide et conseils

Link to post
Share on other sites
  • Habitués
il y a 18 minutes, Libellule23 a dit :

Bien sur c'est risqué. Mais mon conjoint a un travail à Montréal et il faut bien que l'on parte en même temps. Je ne vais pas attendre en France de trouver un job avant de partir surtout que c'est toujours plus facile de trouver sur place.

Pour l'instant mon unique souci c'est d'assurer la scolarité à ma fille avant notre départ. Après la recherche du travail j'en fais mon affaire

 

Merci à tous pour votre aide et conseils

 

Certes. Mais ce que je voulais par là c'est que ta venue et ton séjour en tant que touriste ne sont en rien garantis. Tu peux très bien arriver et te faire dire que dans 10 jours tu dois quitter le Canada. Ou arriver et pouvoir profiter de 6 mois en tant que touriste. Puis quand viendra le temps de faire le tour du poteau, te faire dire de quitter sous 5 jours. Y'a pas de garantie. Donc oui tu peux venir chercher sur place, mais tu dois aussi faire attention que ça se retourne pas contre toi.

 

Pour ta fille, je ne pense pas que ça concerne les enfants de gens qui viennent en simple touriste. Vu que normalement être touriste veut dire vacances. Et non habiter ici.

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Tu peux demander un permis d'etudes pour ta fille et mettre ton conjoint comme personne responsable vu qu'elle est mineure. Par contre il faudra alors sans doute prouver pour comme tout permis d'études les fonds disponibles pour la capacité financière. 

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Similar Content

    • By erableu
      Bonjour les amis,
      Je viens vers vous pour solliciter votre aide.  
      Nous somms 04 membres de famille, DCSQ Août 2011.
      Suite à un rejet en Novembre 2015, J'ai formulé une requête auprès du commissairiat aux plaintes, nos CSQ (moi et ma femme ) sont émis  alors en Décembre 2016 . J'ai ajouté notre fille et son csq je l'ai reçu sur ma boîte postale dans un espace de temps entre l'émission et la réception de 35 jours. Mais le problème est avec le certificat de sélection de mon  fils qui est égaré par la poste (Posté DZ sûrement), en fait j'ai dû attendre presque 04 mois pour demander un duplicata de son CSQ. Le même duplicata est émis et signé depuis 02 mois et à ce jour je ne l'ai toujours pas reçu. (Problème Poste DZ persiste toujours !). Que dois-je faire? Attendre un second duplicata du CSQ de mon enfant (pour l'envoi, cete fois-ci, je mettrai l'adresse d'un ami à Québec); Ou alors j'entame l'envoi fédéral sans le CSQ de l'enfant, puis le faire suivre par la suite; Pour la 2eme option j'ai besoin des retours de personnes dans le même cas.
      Merci de m'avoir lu et encore merci si vous me répondiez. À vos plumes!
       
    • By MayarMayar
      Je suis tunisienne et j ai un bébé a l âge 7 mois 
      Mon mari a une carte de RP et il vivre au Québec depuis 7 mois 
      Dépôt de dossier : 17 décembre 2015
      Accusé de réception de dossier de parrainage : 10 février 2016
      Commence de traitement de dossier  : 09 février 2016
      Lettre d acceptation : 15 mars 2016
      -----------------------------------------------
      Demande de RP:
      Dépôt de demande: 17 décembre 2015
      Commence de traitement le dossier de RP: 24 février 2016
      Jusqu'à maintenant en cour
      ------------------------------------------------
      Je peux envoyer demande de csq après je fait l examen médical ou bien le bureau envoyé un mail pour me demander de faire un examen médical 
    • By missdesro
      Bonjour,

      Le sujet a déjà du être traité, mais j'ai beau chercher, je n'arrive pas à trouver des informations claires.

      Je suis présentement en train de rassembler tous les document pour présenter une demande de parrainage. Je suis canadienne et j'habite en France depuis 7 ans avec mon mari. Nous allons donc présenter notre demande de l'extérieur du Canada. Nous avons maintenant une petite fille de 2 ans, née en France.

      Concernant les enfants à charge à inclure dans la demande de parrainage, est-ce que je dois inclure ma fille considérant qu'elle est canadienne? Elle n'a toujours pas reçu son certificat de citoyenneté, la demande est en cours depuis quelques mois.

      Pour ce qui est de la visite médicale à passer avant d'envoyer la demande. Qui doit la passer? Le parrainé (mon mari) bien sur, mais dois-je la passer moi aussi considérant qu'ils demandent que tous les membres de la famille du parrainé la subisse? Est-ce que ma fille doit aussi la passer?

      J'aurai sans doute plusieurs autres questions durant mon processus de parrainage, mais pour le moment, je remercie énormément tous ceux qui pourront m'éclairer sur ces points! J'ai tellement hâte de rentrer chez moi avec ma petite famille, vivement que ce dossier soit complet!!

      merci à tous de votre aide!
    • By Manalist
      Bonjour !

      J'ai eu le plaisir de recevoir ce matin le courrier sur MONCIC annonçant que j'obtenais le permis de travail Jeunes Pro demandé en mars.
      Seul "problème" ? Il m'a été accordé pour un an au lieu de deux.

      Je soupçonne le cumul de permis et je leur ai envoyé un courriel pour confirmer mais considérant mon parcours ci-dessous, Est-ce que l'un d'entre vous saurait me confirmer que c'est bien cela qui leur pose problème (je ne pensais pas que mon permis de stage comptait...) :

      - avril 2012 à septembre 2012 : permis pour pouvoir faire mon stage de fin d'études à Montréal
      - septembre 2012 à février 2013 : touriste
      - février 2013 à avril 2015 : permis de travail ouvert en tant que conjoint de fait d'étudiant étranger

      Ceci m'amène à une deuxième question :

      Après de nombreux échanges sur ce forum, un appel à des avocats, etc.etc, j'avais fait la demande de jeunes pro car je m'étais séparée de mon conjoint duquel je dépendais pour le permis de travail ouvert afin d'être tranquille d'esprit. Nous avions une demande de CSQ en cours qui nous avait été refusée pour quelques raisons basiques, aucun enjeu.
      Je souhaite donc aujourd'hui refaire cette demande, seule. Problème : je souhaitais faire le processus accéléré dans le cadre de l'expérience québécoise qui nécessite un an au Québec avec un même employeur. Ca fait 2 ans que je suis avec le même employeur mais évidemment...le permis de travail ouvert n'y donnait pas droit.
      Je comptais donc faire ceci dans un an, avec l'obtention de mon jeune pro. Mais puisqu'il ne m'est accordé QUE pour un an, je dois prendre très rapidement des dispositions !!
      1- Pensez-vous que je peux quand même tenter le processus accéléré tout de suite puisque mon permis de travail va changer mais que ce sera toujours le même employeur ?
      2- Quelles seraient les autres options à part le processus traditionnel qui prend un an et demi ?

      Merci infiniment par avance!

    • By Cherrybee
      Clara G., 20 ans, "mauvaise citoyenne", explique à son président pourquoi elle aimerait s'expatrier.

      "Monsieur le Président de la République,



      D'abord, je me présente : Clara G., 20 ans, étudiante en deuxième année d'histoire à la Sorbonne. Si je vous écris, c'est pour vous expliquer pourquoi j'aimerais faire ma vie ailleurs qu'en France. Comme une majorité de jeunes Français, d'ailleurs, à en croire les résultats de ce sondage Viavoice pour W-Cie publié en avril. A la question : "Si vous le pouviez, aimeriez-vous quitter la France pour vivre dans un autre pays ?", 50 % des 18-24 ans et 51 % des 25-34 ans ont répondu oui, contre 22 % pour les personnes âgées de plus de 65 ans.

      Vous voyez, les temps changent. Mes grands-parents soixante-huitards avaient eu la tentation de la révolution, j'ai la tentation de l'expatriation. Mes grands-parents, qui coulent aujourd'hui une retraite heureuse dans leur petite maison de campagne du Limousin, rêvaient de transformer la société française, je ne songe qu'à la fuir.

      Cela va sans doute vous choquer, mais d'abord pour des raisons fiscales. Pas les mêmes que Jérôme Cahuzac, je vous rassure, mais simplement parce que je n'ai pas envie de travailler toute ma vie pour payer des impôts dont une bonne partie ne servira qu'à honorer les 1 900 milliards d'euros de dettes que votre génération nous a aimablement légués en héritage. Si ces emprunts avaient au moins servi à investir et préparer l'avenir du pays, si j'avais l'impression de pouvoir en profiter un peu, cela ne me poserait aucun problème de les rembourser. Mais ils ont seulement permis à votre génération de vivre au-dessus de ses moyens, à s'assurer une protection sociale généreuse à laquelle je n'aurai pas droit. A s'offrir des vies, j'allais dire "pépères", mais j'ai peur que le mot vous froisse.

      Mon travail et mes impôts vont devoir également payer vos retraites que vous n'avez pas pris la peine de constituer, et puis aussi tous les frais de santé et de dépendance de toutes ces personnes âgées que vous allez devenir et qui, dans moins de vingt ans, seront majoritaires dans le pays. Du coup, que me restera-t-il comme argent pour vivre convenablement et élever mes enfants ? J'ai lu il y a quelques jours une étude de l'économiste Patrick Artus qui m'a fait un peu froid dans le dos : "Avec la faiblesse de la croissance potentielle et compte tenu du vieillissement démographique,écrit-il,les jeunes français ont la perspective de subir une stagnation continuelle de leur pouvoir d'achat pendant leur vie active." Avouez que ce n'est pas un projet de vie très réjouissant.

      Mais le plus déprimant, c'est de savoir très exactement de quoi sera faite ma vie si je reste en France. Une fois mes études terminées, une fois mes beaux diplômes inutiles obtenus, je rejoindrai sans doute d'abord les rangs fournis des jeunes chômeurs avant d'enquiller pendant des années les stages et les CDD. Je serai, comme le disent les spécialistes, je crois, la "variable d'ajustement" d'un marché du travail qui a choisi délibérément d'exclure les jeunes pour protéger les salariés en CDI bien en place. Avec ces petits boulots précaires et mal payés, il me sera impossible de convaincre un banquier de m'accorder un prêt immobilier pour m'acheter un appartement à Paris. Et si jamais, par une sorte de miracle improbable, je venais à gagner beaucoup d'argent, je sais d'avance que non seulement je devrais en reverser l'essentiel au fisc, mais que cela me vaudrait aussi l'opprobre général de mes concitoyens et votre mépris personnel.

      Voilà pourquoi, Monsieur le Président, je songe à quitter la France. Pourquoi aussi votre - au demeurant charmant - ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, devrait moins se préoccuper des dangers de l'immigration que des menaces de l'émigration de la jeunesse du pays. Je partirai où ? En Allemagne peut-être, dont vous dites tant de mal, mais qui a l'air d'être un pays qui a confiance en lui. Ou alors plus loin, au Canada, en Australie. Ou dans un pays en développement. En Afrique, pourquoi pas ?

      Car - c'est aussi ce qu'indiquait le sondage Viavoice - je suis comme l'ensemble des jeunes Français. Je ne vois pas du tout la mondialisation comme une menace, mais plutôt comme une chance. Mais ce n'est sûrement pas dans une France qui fait tout pour s'en protéger, où vos ministres et camarades socialistes passent leur temps à dire qu'elle constitue un mal absolu, que je vais pouvoir en profiter. Alors, oui, j'ai envie d'aller vivre dans un pays où il y a de la croissance, où les salaires augmentent, où être riche n'est pas considéré comme un péché mortel, un pays surtout où l'on a le sentiment à la fois individuel et collectif que demain sera meilleur qu'aujourd'hui.

      Vous me direz que je manque du sens le plus élémentaire de la solidarité nationale, que je suis affreusement matérialiste et parfaitement égoïste. C'est sans doute un peu vrai. Mais mon égoïsme n'est rien en comparaison de l'égoïsme dont ont fait preuve vos prédécesseurs et vous-même, qui avez sacrifié notre génération en gaspillant l'argent public pour ne pas avoir à prendre de décisions difficiles.

      Je me disais quand même, Monsieur Hollande, que vous alliez faire "bouger les choses", que vous alliez redonner un peu d'espoir à une jeunesse qui ne peut pas s'en passer. Je m'aperçois aujourd'hui qu'en fait, malgré vos grands discours enflammés sur les jeunes, en un an la France a vieilli de dix ans. Qu'elle se rabougrit, se fige, se crispe, s'aigrit à toute vitesse. Quel dommage ! Quel gâchis !

      Voilà ce que tenait à vous dire, Monsieur le Président, la mauvaise citoyenne que je suis et l'expatriée qu'il me tarde d'être."

      http://www.lepoint.fr/editos-du-point/pierre-antoine-delhommais/lettre-d-une-etudiante-a-francois-hollande-02-05-2013-1662146_493.php

    • By immigrer.com
      Des changements dès le 1er janvier 2013 pour l'autonomie financière :

      Deux adultes sans enfant :

      Les frais passent de 4238 $ à 4288 $

      Un adulte sans enfant :

      Les frais passent de 2889 $ à 2924 $.

      http://www.immigrer.com/page/Immigrer_Faire_les_demarches_Demarches_generales.html

      Aussi les tarifs augmentent pour les enfants à charge et le conjoint de fait, les frais pour ajouter au DCS passent de 156 $ à 160 $.

      http://www.immigrer.com/page/Divers_Frais_dimmigration.html

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.



×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines

Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2021 immigrer.com

Advertisement