Jump to content

Passages clandestins à la frontière: un système bien organisé


Recommended Posts

  • Habitués

Les migrants qui entrent illégalement au Canada en Montérégie n'arrivent pas à la frontière par eux-mêmes : leur voyage est coordonné par des acteurs bien payés qui ne laissent rien au hasard, a appris La Presse.

L'autobus en provenance de New York est apparu avant l'aube à Plattsburgh hier matin. Il s'est arrêté à la petite station de la ville, et quelques passagers sont descendus.

Parmi eux, Omar, un Yéménite chétif de 31 ans vêtu d'un manteau avec un capuchon sur la tête et des écouteurs aux oreilles. Omar a sauté dans un taxi gris qui s'était rangé contre l'autobus à son arrivée.

Quarante-cinq minutes et 40 kilomètres plus loin, le taxi a déposé Omar au bout du chemin Roxham, une route reculée située à la frontière entre les États-Unis et le Canada, le passage clandestin le plus fréquenté par les migrants qui entrent en Montérégie.

« Je veux aller au Canada pour demander le statut de réfugié », a confié Omar, nerveux, à La Presse pendant que les agents frontaliers américains qui patrouillent souvent dans le secteur consultaient son passeport. J'ai un baccalauréat en marketing. Au Canada, il y a la sécurité. Je veux aller à Toronto y faire ma vie, même si je ne connais personne. »


Omar grelotait, et pas seulement parce qu'il faisait froid. « J'ai peur », a-t-il soufflé.

Du côté canadien, des agents de la GRC lui criaient qu'il était illégal d'enter au pays ici et qu'il serait mis en état d'arrestation. Son passeport en poche, Omar s'est mis à avancer dans la neige et est entré au Canada, où les agents de la GRC lui ont passé les menottes.

Les images des familles de migrants qui arrivent en Montérégie montrent des scènes chaotiques de détresse humaine. Or, ces migrants n'arrivent pas à la frontière par eux-mêmes : leur voyage est coordonné par des « facilitateurs » bien payés qui ne laissent rien au hasard, a-t-on appris.

Hier matin, le même taxi gris de la société Northern Taxi qui a emmené Omar est revenu au point de passage clandestin moins de deux heures plus tard. Cette fois, il transportait une famille de quatre personnes : une femme et trois enfants, qui disaient arriver d'Arabie saoudite. Avec son bras, le chauffeur a discrètement indiqué au groupe où passer dans la neige pour rejoindre le Canada, à 10 mètres de là.

« Moi, j'emmène les gens là où ils veulent aller, a affirmé à La Presse le chauffeur, qui a simplement dit s'appeler Chris, en entrevue téléphonique hier après-midi. Je ne suis pas le seul à venir ici. Ce qu'ils font ensuite, ça ne me regarde pas », a-t-il dit, ajoutant qu'il allait « presque tous les jours » sur le chemin Roxham depuis quelque temps.

Selon une personne bien au fait qui ne veut pas être identifiée, un chauffeur peut demander jusqu'à 300 $US pour transporter les migrants depuis Plattsburgh jusqu'à ce point de passage clandestin, un trajet qui peut être complété plusieurs fois dans un même avant-midi. Des chauffeurs téléphonent souvent aux agents frontaliers américains pour les prévenir qu'ils viennent déposer un client - souvent démuni et désorienté - sur le chemin Roxham, histoire d'avoir une bonne relation avec eux.

Laisser une personne près de la frontière en sachant très bien qu'elle va entrer clandestinement au Canada « n'est pas illégal aux États-Unis, mais c'est moralement discutable », dit notre source.

Les migrants arrivent souvent de Boston, New York ou Washington, et entrent aux États-Unis grâce à des visas de touristes ou d'étudiants, dont l'obtention peut couter jusqu'à 1500 $. Comme nous avons pu le constater, la plupart des migrants qui entrent au Canada connaissent très peu d'anglais et sont incapables de répondre aux questions les plus rudimentaires.

Pourtant, leur trajet - souvent le même -, est planifié par une ou des personnes qui connaissent bien le territoire. Un papier retrouvé dans la neige, hier, au point de passage clandestin sur le chemin Roxham, en offre un exemple frappant.

Sur la note manuscrite vraisemblablement tombée de la poche d'un migrant, on peut lire le nom de l'aéroport LaGuardia de New York, l'adresse de la station d'autobus de New York, l'adresse de la station d'autobus de Plattsburgh avec l'appellation « Dahkent Donats » (sic), pour Dunkin Donuts - le restaurant de la station. On y lit ensuite le nom et l'adresse complète du chemin Roxham, de même que le numéro de téléphone de la petite firme indépendante de taxi Northern Taxi, celle qui transporte souvent des migrants.

Plusieurs numéros de téléphone liés à des gens situés près d'Atlanta, en Géorgie, et à Toronto, en Ontario, sont aussi inscrits. À un numéro de téléphone cellulaire d'Atlanta, le second de la liste après le numéro du taxi, un homme qui a répondu dans un anglais impeccable à La Presse, hier, a raccroché après avoir écouté nos questions, et n'a plus répondu aux appels subséquents.

Nous avons composé les autres numéros hier, mais les personnes jointes, qui parlaient mal l'anglais, disaient ne pas comprendre pourquoi leur numéro s'est retrouvé sur ce papier.

Quant à Omar, il dit avoir vécu en Arabie saoudite avant de décider d'entrer au Canada en passant par les États-Unis. Le Canada était une destination logique, selon lui.

« Je ne peux pas retourner au Yémen à cause de la guerre. J'ai passé plusieurs années en Arabie saoudite, mais vous n'y aurez jamais de statut légal, même après y avoir vécu pendant 50 ans. C'est impossible de faire une vie là bas. »

Selon l'ONU, « les civils au Yémen souffrent de manière insoutenable depuis des années du fait de plusieurs conflits armés simultanés qui se chevauchent. » Les Yéménites vivent des attaques visant des civils dans des lieux publics, des installations médicales et scolaires, en plus recrutement d'enfants pour en faire des soldats.

 

http://www.lapresse.ca/actualites/national/201702/15/01-5070003-passages-clandestins-a-la-frontiere-un-systeme-bien-organise.php

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Similar Content

    • By benahssaine
      Bonjour,
      J’espère que vous aller tous super bien,
      Je vous demande des informations pour l'immigration au Canada, J'ai 28 ans, marié, sans enfants,
      Je suis ingénieur en réseaux et systèmes informatiques, j'ai 4 ans d'expérience,
      Merci d'avance.
    • By chchbrs
      Bonjour, Si quelqu'un pourrait me donner des conseils, s'il vous plaît, avec une situation d'immigration.

      J’habite à Montréal, j'ai reçu la prolongation de mon permis d'études et mon permis de travail ç’a fait un mois et demi. Tout était parfait, sauf que les permis ont été envoyés avec le Cambodge comme le pays d'origine, mais je suis originaire de la Colombie.

      Alors, J'ai envoyé une demande de modification de permis par courrier recommandé au bureau de modification de l'IRCC, qui selon le système de Post Canada est arrivé parfaitement et a été délivré avec succès.

      Aujourd'hui, le service à la clientèle de l'IRCC me dit qu'il n'a rien reçu, qu'il n'a pas de demande et que je dois envoyer une nouvelle demande de modification. Cela signifie-t-il qu'ils ont jeté mes permis ? Comment puis-je demander que mes permis apparaissent ? Devrai-je alors demander une nouvelle délivrance de mes permis qu'ils ont mal générés et ensuite demander la modification ? Je ne sais vraiment pas quoi faire dans ce cas. Merci beaucoup pour votre aide.

    • By SKYTEK
      Bonjour, je suis titulaire d'un Baccalauréat Maintenance des équipement industriels et du Permis B en France, mais rien a voir j'ai envie de faire un CAP Commerce en alternance c'est a dire 3 semaines par mois en entreprise avec 1 semaines d'école du moins pour le processus normal qu'il y a en France. Mais j'aimerais le faire au Quebec car c’était toujours un endroit où j'ai voulu habiter et travailler car mon amour pour ce pays est bien plus légitime que celui que je porte pour la France.
       
      Bref, est-ce que ça serait possible ou ça serait complètement different là-bas ?
       
      Oui on m'a toujours dit que je n'avais pas de quoi m’inquiétez et que tout mes rêves sont réalisables donc peut être que celui là en fait partie ? 
    • By maxbuton
      Bonjour,
       
      Je vous explique ma situation:
      Je suis avec ma conjointe ( Québécoise) depuis bientôt 6 ans.
      Je suis venu au Québec avec un visa JP depuis maintenant 1 an et 3 mois, il se fini en juin 2021.
      Nous avons envoyé une demande de parrainage en juin dernier.
       
      Cette semaine j'ai eu une offre d'emploi, qui me propose un meilleur salaire, de meilleur condition.
      Ma question est la suivante:
      Comment faire pour changer d'employeur ? 
      En sachant que n'aillant pas eut de retour sur ma demande de parrainage je peux pas faire de demande de permis ouvert, je ne peux pas changer d'employeur en gardant ma JP car je n'ai pas de raison valable aux yeux du gouvernement, je ne peux pas faire deux fois une JP.
       
      Je sais pas si je peux annuler mon visa, partir un mois pour en valider un nouveau et revenir ? et si oui, cela auras-t-il un impact sur ma demande de parrainage ?
    • By GastonLebeurre
      Bonjour à tous,
       
      J'aimerais partager le projet d'immigration sur lequel ma copine et moi travaillons, pour idéalement avoir des retours d'expérience de personnes ayant eu le même cheminement.
      D'abord, le contexte : ma copine est vietnamienne, je suis français, nous sommes ensemble depuis 3 ans et vivons ensemble depuis 2 ans à Hanoi. Nous sommes en train de collecter tous les documents / certificats / tests de langue nécessaires pour postuler en tant que travailleurs qualifiés dans le cadre de l'obtention d'un visa de résidence permanente au Canada.

      L'idée est d'y aller en deux temps :
      1. à court/moyen terme : immigrer au Canada (en mode "couple" puisque nous pouvons prouver notre résidence commune pendant plus d'un an) > nous sommes très intéressés par une ville en particulier dans laquelle nous aimerions prendre nos marques et travailler (et a priori y rester 1-4 ans, le temps également que le niveau de français de ma copine atteigne le niveau B2/C1 via des cours sur place)
      2. à moyen/long terme (et si nos plans n'ont pas changé d'ici là, si nous sommes prêts à quitter la ville dans laquelle nous nous serons installés au Canada) : immigrer au Québec > l'idée serait de s'y rendre une fois que ma copine aurait le niveau de français suffisant permettant son intégration
       
      D'après nos recherches, c'est en théorie possible car il est indiqué qu'un résident permanent du Canada bénéficie des mêmes droits qu'un citoyen et peut donc s'installer au Quebec (à l'exception des migrants étant passés par une "nomination provinciale"). Nous sommes cependant perplexes car il nous semble que cela rend caduque le fait même d'avoir un système d'immigration propre au Quebec (s'il suffit d'immigrer au Canada puis de changer de province une fois que la procédure est terminée).
      Si cela était possible, nous tenterions directement de migrer au Quebec mais le niveau de français de ma copine semble disqualifiant et le processus semble également bien plus long et complexe depuis la dernière réforme. Mais en réalité, si nous tentons le Québec, je risque d'être le seul de nous deux à avoir le nombre de points suffisants alors que dans le système canadien, nous devrions tous deux remplir les critères et augmenter nos chances d'être acceptés ensemble.

      Je précise que l'étape 1 de notre plan n'est pas juste une étape transitoire en prévision de l'étape 2 : nous serions prêts à rester au Canada "hors Quebec" et c'est une option qui nous motive réellement. C'est juste que la perspective d'être au Quebec nous attire encore plus, et nous sommes prêts à décaler l'échéance.

      Voila, j'espère avoir bien décrit notre situation : nous avons fait des recherches et trouvé des vieux messages de gens ayant eu des expériences similaires mais nous craignons que beaucoup de ces informations soient obsolètes avec la nouvelle réforme, et nous apprécierions vraiment d'avoir d'autres informations à ce sujet.

      Merci d'avance et bonne journée.
    • By carter15
      Bonjour;
      J'ai vécu et travailler au Canada pendant 3 ans et j'étais obligé de quitter le pays l'année dernière car mon permis de travail est expiré.
      J'ai dû appliquer pour avoir un nouveau permis à mon pays natal en rentrant et ça fait plusieurs mois que j'attends une réponse d'IRCC.
      Entre -emps, j'ai reçu un petit job en ligne d'un employeur Canadien et je demande si je peux transférer mon chèque vers mon compte bancaire Canadien et si je dois payer des impôts sur le montant que je vais recevoir.
      Merci.
    • By Alienaute
      Bonjour
       
      Je suis actuellement interne de médecine générale en dernier semestre en France. 
      Avec mon époux nous discutons depuis depuis quelques années déjà d'une potentielle immigration permanente au Québec, pays qu'il adore, et je me demandais dans quelle mesure pouvions commencer à engager les démarches.
       
      Le souci étant que même pour les premières démarches comme la Déclaration d'intérêt il faut renseigner les mentions du diplôme, que je n'aurai que dans quelques mois.
       
      Je me demande donc si il serait intéressant de tout de même de commencer les (longues) démarches dès à présent quitte à renseigner les informations manquantes ou ayant évolué par la suite. Ou si la moindre démarche avant l'obtention du diplôme est une perte de temps voire pire, confusant pour le service d'immigration. Je me permet d'ouvrir un topic la dessus car je n'ai trouvé aucune réponse claire à cette question malgré plusieurs heures de recherches.
       
      Merci d'avance !
    • By HeleneCanada
      Bonjour à toutes et à tous, 
       
      Avec mon conjoint nous pensons suivre un DEC soins infirmiers à Montréal. Nous souhaitons venir vivre ici et s'installer après le permis d'études. J'ai un bac ES et j'ai ensuite fait des études jusqu'en master mais qui ne sont pas dans ce domaine (Enseignement) et mon conjoint à un BPJEPS (niveau bac). 
      Est-ce que d'autres personnes ont suivi ces études? Est-ce qu'avec nos cursus français il serait possible d'être admis ? 
      Nous avons vu qu'il y a de très bonnes perspectives d'emploi ici. 
      Merci beaucoup
    • By virginiaz67
      Bonjour à tous, comme j'ai pu le mettre dans un autre poste je me renseigne actuellement pour une poursuite d'étude a Québec.
      Je viens d'avoir ma licence française et j'aimerais poursuivre en maîtrise comptabilité. Cependant la licence que j'ai faite est assez "pluridisciplinaire" on y trouve de la comptabilité, du droit, du marketing, de l'économie, des RH...un peu tous les domaines de la gestion. 
      J'ai pris contact avec l'université de Laval m'indiquant que pour accéder à une maîtrise en comptabilité il faut faire une remise à niveau sur le certificat comptabilité gestion et passer le titre CPA (ordre comptable). 
      Cependant, comment cela peut t il.se passer dans mon cas ? En tant étudiante étrangere puis je passer ce titre CPA via un vida étude ? Ne vaut t il mieux pas que je postule pour un bacc en comptabilité ? J'ai cependant peur vis à vis que si je prend un niveau inférieur au moment de la demande du visa étude j'ai des difficultés pour l'obtenir. 
      Que me conseiller vous ? En sachant qu'actuellement je suis prise pour un M1 achat ou en contrôle de gestion en France. Certaines universités de Québec m'avait conseiller d'avoir bac+4 pour intégrer plus facilement un programme de Maîtrise. En vous remerciant d'avance 
    • By virginiaz67
      Bonjour à tous et à toutes.
      Nous sommes en train de commencer à préparer une demande de visa pour Québec (étude +visa travail ouvert) ou EIC pour l'année prochaine .  Seulement, au vu de la crise sanitaire j'aurais besoin de témoignages, concernant l'avenir des métiers touchant l'hôtellerie restauration. De base c'était un domaine assez demandé mais avec la crise qu'en est t- il et qu'en pensez vous pour l'avenir  ? Ma compagne est directement concernée. 
       
      En vous remerciant d'avance 
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.



×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines