Jump to content
Sign in to follow this  
Marty

Le retour en France : des raisons si évidentes

Recommended Posts

Bonjour, je vous propose ma réflexion du jour :

Comme ça a été écrit et réécrit années après années depuis que ce forum est forum, les trois grandes raisons qui font rentrer les Gaulois dans leur village, et ils sont un certain nombre à rentrer, sont :

  • le climat
  • la famille
  • le mode de vie (qui pour un Français est un euphémisme de cuisine :P)

 

À celui qui veut/va partir, ces motifs paraissent idiots. "Tu as émigré au Canada et tu n'aimes pas le froid ?", "Tu es proche de ta famille et tu es parti sur un autre continent ?", "Tu aimes la grande cuisine et tu as choisi l'Amérique ?". C'est probablement pour cela qu'ils ne sont jamais sérieusement pris en considération avant le départ.

Pourtant, à y réfléchir, ce sont les questions qui ont le plus de sens car seule l'expérience personnelle permet d'en mesurer l'impact.
Il faut vivre l'hiver québécois, Noël sans sa famille, le rationnement de tel ou tel mets, pour pouvoir juger de l'importance que cela revêt. Pour certaines personnes il suffira d'une fois, pour d'autres ce sera une décennie avant que le manque ne se fasse sentir.

 

La banalité apparente de ces trois facteurs fait toute la différence avec les autres prétextes qui pourraient justifier un retour. Trouver un meilleur emploi ou une meilleure école pour ses enfants, se faire de nouveaux amis, attendre aux urgences... On peut en faire l'expérience sans changer de pays.

 

Pensez-y, irréductibles compatriotes qui préparez vos valises ou venez de les défaire, pour rester il vous faudra pas être trop frileux, être un peu égoïstes et supporter un pinard et un sauciflard plus coûteux. ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 5 minutes, Marty a dit :

 

Pensez-y, irréductibles compatriotes qui préparez vos valises ou venez de les défaire, pour rester il vous faudra pas être trop frileux, être un peu égoïstes et supporter un pinard et un sauciflard plus coûteux. ;)

Ou ne pas boire d'alcool ou manger ce genre de charcuterie. :) C'est le choix que nous avons fait .

Pour la cuisine, on s'en fiche, on a toujours cuisiné par nous-même.  Ça ne nous change pas.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si jamais un jour je pense à quitter le Canada ce ne sera jamais pour une question de bouffe.

La famille est effectivement un axe de réflexion mais je n’échangerai jamais la paix et la tranquillité de vie ici contre une question de climat ou de bouffe.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 20 minutes, kuroczyd a dit :

Si jamais un jour je pense à quitter le Canada ce ne sera jamais pour une question de bouffe.

La famille est effectivement un axe de réflexion mais je n’échangerai jamais la paix et la tranquillité de vie ici contre une question de climat ou de bouffe.

Idem. Moi ce serait plutôt une réflexion sur la prise en charge des aînés au Québec.  Je refuse de finir dans un CHSLD.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 33 minutes, kuroczyd a dit :

Si jamais un jour je pense à quitter le Canada ce ne sera jamais pour une question de bouffe.

La famille est effectivement un axe de réflexion mais je n’échangerai jamais la paix et la tranquillité de vie ici contre une question de climat ou de bouffe.

 

Même chose pour moi. C'est vraiment pas la bouffe qui me fait me sentir bien à quelque part. J'en suis pas à ma première expatriation et la bouffe a jamais été un critère déterminant à chaque fois. En fait, ça m'a même jamais effleuré l'esprit dans toutes les questions que j'ai pu me poser.

 

Le climat, je me suis posé la question mais pas pour le Canada. Plus quand j'ai eu une offre de job dans un pays chaud....parce qu'en fait j'ai horreur de la chaleur :P

 

La famille. Bof, j'ai appris à vivre loin d'eux depuis le temps que j'ai quitté le nid...puis eux aussi. 

 

Après chacun se pose ses propre questions existentielles et juge ce qui est important face au reste.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Cherrybee a dit :

Idem. Moi ce serait plutôt une réflexion sur la prise en charge des aînés au Québec.  Je refuse de finir dans un CHSLD.

 

La prise en charge est pourtant largement meilleure qu'en France. Juste la bouffe est moins bonne, mais c'est à peu près tout.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Cherrybee a dit :

Idem. Moi ce serait plutôt une réflexion sur la prise en charge des aînés au Québec.  Je refuse de finir dans un CHSLD.

 

Quel serait l'équivalent en France et aussi la différence ? Cela m'intéresse car on entend tellement de chose de part et d'autre.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 30 minutes, trefle a dit :

 

Quel serait l'équivalent en France et aussi la différence ? Cela m'intéresse car on entend tellement de chose de part et d'autre.

 

Evidemment, je parlais uniquement de mon cas personnel. La différence pour moi? Mes enfants. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 19 minutes, Cherrybee a dit :

 

Evidemment, je parlais uniquement de mon cas personnel. La différence pour moi? Mes enfants. 

Je reste un peu sur ma faim quand aux différences ! Les enfants, oui entièrement d'accord.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 7 minutes, trefle a dit :

Je reste un peu sur ma faim quand aux différences ! Les enfants, oui entièrement d'accord.

 

C'est juste qu'on m'attend au tournant. Donc, pas besoin de développer :) . Si ce n'est que je pense que les raisons d'un éventuel retour au pays d'origine sont des raisons entièrement d'ordre personnel. On a quand même une chance inouie, celle de pouvoir vivre dans le pays de notre choix. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je me permets de vous écrire mon point de vue. Peu doivent me connaitre, mais j'ai été, dans les année 2004-2005 et 2006, l'une des personnes qui écrivait le plus sous le pseudo "Fortsympa" sur ce forum qui m'a beaucoup aidé.

 

Depuis quelques jours, je reçois des emails concernant certains sujets de ce forum dont celui-ci c'est pourquoi j'ai eu envie de vous expliquer ma situation.

Je ne me reconnais pas dans les messages précédents.

J'ai vécu 8 ans et demi au Québec et je suis rentré en France depuis 3 ans, maintenant.

Lors de la procédure d'immigration, j'étais un "fou du Québec". Je mangeais toutes les infos qui concernaient le Québec... bref le candidat hyper motivé pour immigrer. Partir au Quebec... pour moi c'etait mon pays d'adoption, je pensais y rester pour toujours.

Avec le recul, je vous dirai qu'il y a deux sortes d'immigrés (evidement, je ne tiens pas compte des immigrés qui ne peuvent pas rentrer dans leur pays pour des raisons politiques) :
- ceux qui sont au Québec parce qu'ils ont un objectif (ex : trouver sa voie (professionnelle ou en tant qu'être humain)). Ils ne le savent pas en partant mais progressivement ils s'en rendent compte lors des années passées au Québec.
- ceux qui sont en total harmonie avec la vie au Canada.

On reconnait la deuxième catégorie très facilement : ils ont adoptés les expressions québecoises, ils ont adopté le rythme de vie quebecois .... bref ils se sont totalement fondu dans la masse.

Moi, j'ai fait parti de la premier catégorie (comme 90% des immigrés francais). Il faut savoir qu'être un immigrer, c'est vivre dans un pays ou le mode de vie est différent. On le sait, on le souhaite, on l'accepte ... et même : on le veut. Mais, revers de la médaille, cela demande une motivation quotidienne. Tant que la motivation (le bénéfice, conscient ou inconscient) est là, tout va bien, même si tout n'est jamais tout rose.

Je peux dire, avec le recul, que j'ai commencé à me sentir mal au Quebec (= je voyais de plus en plus de défauts et de moins en moins de points forts) lorsque je n'avais plus rien à y chercher à titre personnel.
Pour dire les choses autrement : je n'avais plus d'objectif qui me permettait de sortir la motivation suffisante pour avancer.
Le déclencheur a était l'alimentation (au bout de 6 ans) ... mais c'est juste un déclencheur, ca aurait pu etre la neige, le francais ou que sais-je. Un déclencheur ce n'est pas la vraie raison.


Je suis parti au Quebec pour son mode de vie... de retour, en France, j'ai gardé ce mode de vie (car oui c'est possible). Le Quebec m'a permis de me connaitre (évidement je ne savais pas que je partais pour cela).
J'étais au chomage avant le quebec (avec une formation de comptable). Je suis maintenant travailleur indépendant dans le coaching (je suis coach pour couple). J'ai suivi ma formation au Quebec.
Je suis très heureux en France (je vis dans le Var maintenant (alsacien d'origine))
Bref, sans mon immigration je n'aurai pas su donner un sens à ma vie... mais ce ne fut qu'une etape et pas une fin en sois.

Si vous avez des questions, j'y répondrai avec plaisir.
 

Edited by fortsympa

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest

Bonsoir,

 

Personnellement, au bout de 10 ans ici, c'est le climat qui m'épuise. Ce serait peut-être un incitatif au départ.

La bouffe, je m'y suis bien habituée maintenant, au point que je préfère certains produits d'ici à leurs équivalents français.

Intéressant, Fortsympa ton bilan.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci à tous pour le sujet, je vote pour dire que c'est le meilleur de 2017 à date ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest

C'est chouette de revenir sur le forum après toutes ces années.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vous avez une chance inouïe et j'espère que vous vous en rendez compte.  Avoir "le c*** entre deux chaises", c'est un luxe que (comme Québécoise) je vous envie ! Vous avez le choix.  Vous avez (pour la plupart) deux passeports, qui vous permettent de vous poser ici ou là-bas, et qui vous permettent aussi de changer d'idée quand ça vous chante ou quand c'est plus avantageux pour vous.  Profitez-en, c'est loin d'être un drame ! 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest
il y a 1 minute, bencoudonc a dit :

Vous avez une chance inouïe et j'espère que vous vous en rendez compte.  Avoir "le c*** entre deux chaises", c'est un luxe que (comme Québécoise) je vous envie ! Vous avez le choix.  Vous avez (pour la plupart) deux passeports, qui vous permettent de vous poser ici ou là-bas, et qui vous permettent aussi de changer d'idée quand ça vous chante ou quand c'est plus avantageux pour vous.  Profitez-en, c'est loin d'être un drame ! 

 

Tu as raison. On a le choix.

Personnellement, vivre à temps partagé dans les 2 pays est mon rêve.

En tout cas, s'il faut du courage pour tout quitter et partir, je dois dire que le retour en demande autant. Je ne sais pas si je serais prête à replonger dans l'inconnu, même s'il s'agit de mon pays natal. Les années ont passé, beaucoup de choses ont changé, et je ne suis pas sûre que je me réadapterais à 100%.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 25 minutes, bencoudonc a dit :

Vous avez une chance inouïe et j'espère que vous vous en rendez compte.  Avoir "le c*** entre deux chaises", c'est un luxe que (comme Québécoise) je vous envie ! Vous avez le choix.  Vous avez (pour la plupart) deux passeports, qui vous permettent de vous poser ici ou là-bas, et qui vous permettent aussi de changer d'idée quand ça vous chante ou quand c'est plus avantageux pour vous.  Profitez-en, c'est loin d'être un drame ! 

 

Merci. C'est très apprécié, surtout quand on est capable d'apprécier le meilleur des deux mondes. 

J'ai toujours mes petites listes dans ma tête de pour et de contre. Ça aide. 

Mais également, on est conscient que ça peut faire des jaloux :)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
à l’instant, Cherrybee a dit :

 

 

 

Mais également, on est conscient que ça peut faire des jaloux :)

 

Dont moi ! :lol:

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, bencoudonc a dit :

Dont moi ! :lol:

 

Si un jour je repars, je vous inviterai à découvrir mon autre pays pour un long séjour :)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 57 minutes, fortsympa a dit :

Je me permets de vous écrire mon point de vue. Peu doivent me connaitre, mais j'ai été, dans les année 2004-2005 et 2006, l'une des personnes qui écrivait le plus sous le pseudo "Fortsympa" sur ce forum qui m'a beaucoup aidé.

 

Depuis quelques jours, je reçois des emails concernant certains sujets de ce forum dont celui-ci c'est pourquoi j'ai eu envie de vous expliquer ma situation.

Je ne me reconnais pas dans les messages précédents.

J'ai vécu 8 ans et demi au Québec et je suis rentré en France depuis 3 ans, maintenant.

Lors de la procédure d'immigration, j'étais un "fou du Québec". Je mangeais toutes les infos qui concernaient le Québec... bref le candidat hyper motivé pour immigrer. Partir au Quebec... pour moi c'etait mon pays d'adoption, je pensais y rester pour toujours.

Avec le recul, je vous dirai qu'il y a deux sortes d'immigrés (evidement, je ne tiens pas compte des immigrés qui ne peuvent pas rentrer dans leur pays pour des raisons politiques) :
- ceux qui sont au Québec parce qu'ils ont un objectif (ex : trouver sa voie (professionnelle ou en tant qu'être humain)). Ils ne le savent pas en partant mais progressivement ils s'en rendent compte lors des années passées au Québec.
- ceux qui sont en total harmonie avec la vie au Canada.

On reconnait la deuxième catégorie très facilement : ils ont adoptés les expressions québecoises, ils ont adopté le rythme de vie quebecois .... bref ils se sont totalement fondu dans la masse.

Moi, j'ai fait parti de la premier catégorie (comme 90% des immigrés francais). Il faut savoir qu'être un immigrer, c'est vivre dans un pays ou le mode de vie est différent. On le sait, on le souhaite, on l'accepte ... et même : on le veut. Mais, revers de la médaille, cela demande une motivation quotidienne. Tant que la motivation (le bénéfice, conscient ou inconscient) est là, tout va bien, même si tout n'est jamais tout rose.

Je peux dire, avec le recul, que j'ai commencé à me sentir mal au Quebec (= je voyais de plus en plus de défauts et de moins en moins de points forts) lorsque je n'avais plus rien à y chercher à titre personnel.
Pour dire les choses autrement : je n'avais plus d'objectif qui me permettait de sortir la motivation suffisante pour avancer.
Le déclencheur a était l'alimentation (au bout de 6 ans) ... mais c'est juste un déclencheur, ca aurait pu etre la neige, le francais ou que sais-je. Un déclencheur ce n'est pas la vraie raison.


Je suis parti au Quebec pour son mode de vie... de retour, en France, j'ai gardé ce mode de vie (car oui c'est possible). Le Quebec m'a permis de me connaitre (évidement je ne savais pas que je partais pour cela).
J'étais au chomage avant le quebec (avec une formation de comptable). Je suis maintenant travailleur indépendant dans le coaching (je suis coach pour couple). J'ai suivi ma formation au Quebec.
Je suis très heureux en France (je vis dans le Var maintenant (alsacien d'origine))
Bref, sans mon immigration je n'aurai pas su donner un sens à ma vie... mais ce ne fut qu'une etape et pas une fin en sois.

Si vous avez des questions, j'y répondrai avec plaisir.
 

Quelle belle surprise de te revoir Fortsympa via ce forum, je ne sais si tu te rappelles des Français de l’Auberge à Val-David qui sont partis vivre ensuite à Quebec pour finalement rentrer en France. Nous vivons maintenant en Bretagne mais notre Fille n’est jamais repartie du Québec et elle est très heureuse dans les Laurentides. Nous sommes rentrés avec notre Fils à cause du climat et des problémes de santé de mon Mari mais ce fut très difficile les premiers temps de se réhabituer à la vie en France. Nos 5 années passées au Québec resteront nos plus belles années et maintenant que nous sommes en retraite, rien ne dit que nous n’y retournerons pas ! 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this  

  • Similar Content

    • By nicol3a
      Bonjour tout le monde,
       
      je suis infirmière bachelière belge (reconnue clinicienne au québec), quand je vois les infirmières françaises qui ont l'ARM, je me demande pourquoi pas nous les belges ? Nos études sont équivalentes aussi. On doit fournir plus de paperasses, repasser l'examen de l'ordre...
      Bon je suis d'accord de repasser un stage d'équivalence et l'examen de l'ordre (c'est nécessaire, je me demande pourquoi les français ne passe pas l'examen de l'ordre? C'est pas logique par rapport aux Québécois mais tant mieux ça fait moins de stress pour eux !) mais on devrait avoir un ARM pour ce qui est de pratique d'exercice, de vouloir continuer nos études, des formations. Car à chaque fois que je dois passer une petite formation (genre de 2h en ligne pour avoir le droit de prescrire), je dois fournir 10000 papiers (ou pire, refaire une formation de 45 heures de soins de plaies et soins communautaires....bon c'est pas gratuit et ça prend du temps, et j'ai suivi durant mes trois année d'études ces cours, comme les français..) prouvant que j'ai bien suivi au moins 45 heures de formation de soins de plaies ou autre car je n'ai pas un diplôme français donc je ne bénéficie pas d'un ARM. 
      Bref, je créer ce forum, pour mobiliser les infirmiers et infirmières belges qui veulent exercer au Québec ! Sommes-nous assez nombreux pour demander un ARM ? Comment fait-on pour obtenir un ARM ? J'ai besoin de savoir que je ne suis pas seule dans cette situation...

      Précision, je n'ai rien contre les infirmiers et infirmières Français(es). Ils méritent amplement l'ARM avec le Canada, c'est juste que je me demande pourquoi nous, les belges, nous l'avons pas, et qu'est ce qu'on devrait faire pour l'avoir...

      En attente de vos retours les infirmiers et infirmières belges !
    • By MKB007
      Bonjour, 
       
      L'avocat m'a dit qu'il n'a rien recu appart comment vivre au Québec le 27 novembre, et depuis et mon statut est EN COURS  
      Pouvez-vous m'aider?? 
       
      Les résultats médicaux ont été reçus. Nous vous avons envoyé de la correspondance le 27 novembre 2019. Si vous n'avez pas encore fourni les renseignements ou les documents demandés, nous vous prions de le faire dans les plus brefs délais. Comme cette lettre contient des renseignements sur les informations requises, vous devez attendre de l'avoir reçue avant de nous envoyer l'information supplémentaire.  
    • By Red2591
      Bonjour
       
      Pour faire bref je suis demandeur d'un PVT pour 2020.
       
      Dans l'hypothèse où j'aurais la chance d'être tiré au sort je me questionne sur l'avenir.
       
      Mon but est de partir définitivement au Canada.
       
      J'ai une préférence pour l'Ontario, mais à vrai dire, j'irai là où j'aurai le plus de chance d'être sélectionné. 
       
      Le fait est que 80 programmes d'immigration existent, et que je suis un peu perdu.
       
      Pour faire court, j'ai 29 ans, célibataire, pas d'enfant, j'ai un CAP et un diplôme niveau IV (BAC), c'est un titre professionnel d'agent de la sécurité intérieure délivré par la direction générale de la police nationale, pas sûr que ça vaille quoi que ce soit au Canada.
       
      Je viserai au Canada une profession de catégorie A, B ou 0, qu'importe le secteur, si je dois faire du secrétariat pendant 2 ans, pas de soucis. 
       
      Je cherche sur internet depuis des jours, sans réelles réponses à mes questions. Dans l'hypothèse où je réussirais à avoir un job dans un domaine qualifié avec une expérience professionnelle de plus d'un an, ais-je une chance d'obtenir la RP ? Si oui, est-ce qu'il y a une province où j'ai le plus de chance ? En sachant que je privilégie les provinces anglophones, mais si j'ai plus de chances de décrocher le CSQ, j'irai dans ce cas au Québec.
    • By Okshana
      Bonjour à tous,
       
      J'expose ici mon cas ainsi que mes interrogations. En espérant ne pas vous perdre avec toutes mes questions et moi d'y voir un peu plus clair...
      Je remets tout dans le contexte : 
       
      J'ai vécu durant 4 années au Québec, mon conjoint 7. Mon permis post-diplôme expirant en novembre 2019 et désireuse de rentrer en France je n'ai donc pas entamé les démarches de résidence permanente.
      Nous rentrons en France cet été en Août, mais avec le temps nous sentons comme à la maison plutôt au Québec qu'en France, nous souhaitons donc nous établir à long terme là bas. 
      Je me pose donc diverses questions concernant la démarche a adopter pour entamer la demande de résidence permanente, sachant que : 

      - Je n'ai plus de permis de travail 
      - Mon conjoint à un permis post diplôme valable jusqu'en avril 2021
      - nous souhaitons rentrer au Québec d'ici le début de l'année 2021
       
      A savoir que je me demande s'il est possible de faire une demande de résidence permanente pour deux : au nom de mon conjoint qui a toujours un visa valide ( moi je me "greffe" / conjoint de fait au sien ) le faire depuis le Quebec et ainsi nous pouvons travailler la-bas même après expiration de son visa post diplôme ( avril 2021 ). Si oui y a t il un laps de temps à respecter pour revenir au Quebec et entamer ces démarches ?  
      Car si on entame les démarches de RP depuis la France nous ne pouvons pas venir en attendant travailler temps que la décision du gouvernement n'a pas été prononcé ? Et enfin pouvons nous faire tout cela en conjoint de fait ou doit on présenter deux demandes de RP distincts ?   
      Sachant que je n'ai plus de permis de travail, j'imagine que je suis bloquée pour revenir exercer mon métier avant ...
       
      J'espère avoir exposer tout cela de manière assez clair
      Je vous remercie énormément d'avance pour vos réponses apportées 
       
      Bonne journée !
       
    • By sylvaindid
      Bonjour,
       
      Je souhaite m'installer avec ma femme au quebec ou elle à sa famille (elle est donc quebecquoise).
      Elle souhaite pour celà me parrainer mais je viens d'imprimer la somme pharaonique de papier à remplir pour celà
      Qui peutv en francev nous aider à remplir ces papiers car nous semblons noyé dans tout celà
       
      Merci de votre aide
       
       
    • By bigniss
      Bonjour tout le monde,
      Après avoir discuté avec un ami qui habite à Montréal j'ai décidé de venir m'inscrire sur le forum pour demander vos avis et recommandations.
      Je suis un étudiant algérien qui est en France depuis 4 ans, j'ai eut mon bac en 2016 et là je suis en Master 1 finance, autrement dit, je n'ai pas perdu de temps au niveau des études.
      J'ai beaucoup voyagé en Europe (une quinzaine de pays) , j'ai d'ailleurs fait un erasmus. Je souligne ces expériences de voyage afin d'indiquer que je n'ai pas peur de '' l'inconnu '' et que l'adaptation rapide fait partie de ma personnalité.
      Concernant mes motivations, elles sont très simples : le besoin d'un renouveau.
      Après 18 ans en Algérie et 4 ans en France je sais que mon épanouissement ne peut que se trouver ailleurs.

      J'aimerais savoir quelles sont les conditions nécessaires afin d'immigrer au Québéc en tant qu'étudiant.
      Si mon profil intéresse et éventuellement votre ressenti et vos préconisations.
      Merci d'avance pour vos contributions.

       
    • By Foncastel
      bonjour a tous,
       
      Je viens ici pour bénéficier de vos expériences et conseils. Voici le contexte :
      Je suis française et je vais sur mes 47 ans. Mon chéri est québecois. Nous vivons toujours respectivement dans nos pays, j’ai fais ma demande d’intérêt sur Arrima en juin 2019. jusqu'ici rien. Notre relation dure depuis presque 4 ans. Pour être sur que je puisse le rejoindre vu mon age et bien sur par amour nous avons décidé de nous marier.
      Nos interrogations sont multiples.
      Ou vaut il mieux se marier par soucis de rapidité et efficacité France ou Québec ?
      Quand commencer les demarches d’immigration ? après le mariage ? ou en même temps que les demarches pour le mariage?
      Quand demander pour le permis de travail ? 
       
      En bref nous sommes un peu beaucoup perdu, beaucoup de questions et inquiétudes pour faire au mieux et surtout que touts soient lisses.
      Pourriez vous nous dire par quoi commencer quel permis demander, bref pouvez vous nous faire un retour de vos expériences et vos conseils sil vous plait ?
       
      Merci beaucoup.
       
    • By MarieA
      bonjour
      je souhaite vivement pouvoir m expatrier a Quebec.je pars seule avec mes 2 enfants (10 et 11 ans cette année).
      je cherche des contacts avec des familles qui seraient déjà installées à Quebec pour connaitre leur expérience. Partir seule avec 2 enfants met une pression supplémentaire et je m interroge sur la manière de procéder?
      Y a t il réellement des possibilités de travail?je n ai pas de diplôme mais une expérience de 15 ans en tant que secrétaire/aide comptable.
      Vers quelle région de québec me conseillez vous,en prenant compte de l education de mes enfants, du coût des loyers...
      Je viens de belgique,je ne sais pas si cela a une influence...
      Merci pour vos conseils
    • By Lou03
      Bonjour!
      Je souhaite immigrer avec mon conjoint au Québec mais nous sommes un peu perdu, nous avons du mal à savoir si nous sommes éligibles ou pas.
      Mon conjoint a eu un visa travail de 2016 à 2018 et à la résidence permanente depuis Janvier 2019 mais vit avec moi à Paris depuis.
      J'ai eu un PVT en 2016, je suis allée à Montréal de juillet 2016 à novembre 2016.
      En lisant les documents sur le rapprochement de conjoint, j'ai l'impression que mon copain ne peut pas me parrainer car il ne vit pas actuellement au Canada.
      Je peux sinon demander un visa travail car je suis infirmière. Mais cela ne m'arrange pas car je suis en train de me reconvertir dans le pâtisserie. (je n'aurais mon diplôme en pâtisserie qu'en juin 2020 donc je ne peux pas faire la demande dans ce domaine la). 
      Est ce que vous pensez qu'on peut tenter une demande de parrainage même si mon copain ne vit pas actuellement au Canada (en sachant que du moment où j'ai le rapprochement nous partons tous les deux au Québec), ou il vaut mieux que je fasse ma demande solo de visa travail en tant qu'infirmière?
      Je vous remercie!!
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.



×
×
  • Create New...

Important Information

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines