Jump to content

Recommended Posts

9 minutes ago, crazy_marty said:

 

Tout le monde n'a pas les moyens de tenir pendant 1 1/2 an sans rentrée d'argent.

 

Ton cas est relativement unique et chanceux (le bénévolat est considéré comme du travail et en théorie illégal pour les touristes au fait ;)). 

 

Tu es aussi venu seul, ce qui est quand-même plus simple que venir en couple ou en famille, le stress est pas le même, les contraintes et besoins non plus.

 

Moi aussi je suis venu un peu n'importe comment une première fois en 2005 et je me suis brûlé les ailes parce que j'avais sous estimé certaines règles d'immigration relatives aux permis de travail. J'avais dû repartir. Comme quoi.

 

Venir sans rien et espérer que l'immigration va nous ouvrir grand les portes dès qu'on trouve un employeur, c'est faux. A moins de faire un PVT, mais c'est devenu le loto, encore plus quand on en demande 2.

En fait, en partageant mon expérience,  j’essaie de contre-balancer une vision froide, bureaucratique et numérique d'une situation qui même si elle tributaire d'un processus d'immigration contraignant et frustrant permet tout de même, en simultané,  de s'enrichir par l'ouverture, le partage et la découverte de l'autre; une démarche et attitude primordiales pour la réussite à mes yeux. "Donner pour mieux recevoir".   Ceci dit, comme vous le dites, les cas diffèrent de l'un à l'autre.  Sachez que même si je conte une histoire heureuse, j'ai eu une bonne dose de déboires également...

Par rapport au bénévolat:

http://www.cic.gc.ca/francais/ressources/outils/temp/travail/apercu.asp

https://www.immigrer.com/benevolat-une-cle-dintegration/

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, Chimel a dit :

 On le répète pour ceux qui viennent en touriste pour explorer le marché du travail , ne transportez rien dans vos bagages qui pourrait mettre la puce à l'oreille des agents d'immigration à l'aéroport .  Votre projet doit rester secret en ce qui concerne ces messieurs / dames . 

 

C'est bien dommage de repeter de fausses veritees.


Un voyage exploratoire, c'est l'occasion aussi de valider son employabilite dans une region, assister a des salons d'emploi, des 5@7, reseauter, discuter de son profil avec des associations d'aide aux immigrants, avoir des entrevues avec des employeurs, tester son CV aupres de recruteurs, prendre contact avec son ordre profesionnel, etc. Il vaut mieux pour tout cela prevoir des tenues correctes. Et le voyage en avion est un excellent moment pour travailler son CV et/ou en discuter avec ses voisins.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, crazy_marty a dit :

Ton cas est relativement unique et chanceux (le bénévolat est considéré comme du travail et en théorie illégal pour les touristes au fait ;)). 

 

Pour info, selon la RABQ, qui cite le CIC : "aucun permis n’est nécessaire afin de venir faire du bénévolat au Québec. Vous pouvez donc faire du bénévolat même si vous détenez un visa touristique/étudiant, puisque vous n’êtes pas rémunéré"

 

De mon experience personnelle : tout depend de l'organisme (par exemple si une assurance est souscrite ou pas, si une enquete de police est necessaire, etc.) et du type de benevolat. Proposer du cafe chaud aux sans-abris les fins de semaine ou encadrer des enfants pendant des camps de vacances, c'est pas mal different. Sans doute effectivement la distinction entre theorie et pratique.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Jefke a dit :

 

C'est bien dommage de repeter de fausses veritees.


 

Je persiste et signe . Je ne dit jamais  aux agents d'immigration ces choses qu'ils n'ont pas à savoir . En général un européen de la zone Schengen qui veut entrer au Québec  n'attire pas l'attention .   À chacun sa façon de fonctionner .   De toute façon , pour avoir vu nos amis les douaniers de l'aéroport de Dorval se traîner les pieds devant moi ...   Pas des gens que j'admire ...

Share this post


Link to post
Share on other sites
45 minutes ago, Jefke said:

 

Pour info, selon la RABQ, qui cite le CIC : "aucun permis n’est nécessaire afin de venir faire du bénévolat au Québec. Vous pouvez donc faire du bénévolat même si vous détenez un visa touristique/étudiant, puisque vous n’êtes pas rémunéré"

 

De mon experience personnelle : tout depend de l'organisme (par exemple si une assurance est souscrite ou pas, si une enquete de police est necessaire, etc.) et du type de benevolat. Proposer du cafe chaud aux sans-abris les fins de semaine ou encadrer des enfants pendant des camps de vacances, c'est pas mal different. Sans doute effectivement la distinction entre theorie et pratique.

En fait, pour illustrer ma bonne intégration, j'avais inclus dans ma demande de PR les lettres de recommandation que l'on m'avait fournies après avoir terminer mes bénévolats que j'avais fait en attente d'un permis de travail. 

Je n'ai jamais eu aucune remarque de l'immigration par rapport à cela. 

Ceci dit, effectivement il faut bien se documenter.  En tout cas j'ai toujours eu de bon rapport avec l'immigration par téléphone pour ces questions là.  Ils ont toujours parus ouvert à mes questions et semble-t-il soucieux de me répondre humainement.  D'ailleurs aujourd'hui je constate que c'est pareil avec les impôts!

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 45 minutes, Jefke a dit :

 

Pour info, selon la RABQ, qui cite le CIC : "aucun permis n’est nécessaire afin de venir faire du bénévolat au Québec. Vous pouvez donc faire du bénévolat même si vous détenez un visa touristique/étudiant, puisque vous n’êtes pas rémunéré"

 

De mon experience personnelle : tout depend de l'organisme (par exemple si une assurance est souscrite ou pas, si une enquete de police est necessaire, etc.) et du type de benevolat. Proposer du cafe chaud aux sans-abris les fins de semaine ou encadrer des enfants pendant des camps de vacances, c'est pas mal different. Sans doute effectivement la distinction entre theorie et pratique.

c'est seulement si on reçoit quelque chose en retour. si on se fait offrir la nourriture ou le gite pendant le bénévolat, c'est considéré comme un travail vu qu'on est 'payé' en retour d'une autre façon.Faut rien avoir en retour pour que ça soit vraiment du bénévolat

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Automne a dit :

c'est pas illégal de venir et donner des CV ou bien prospecter. 

 

 

Non ce n'est pas illégal . Ce que je dit c'est que je ne donne pas d'indices aux agents . Ils sont payés pour nous trouver des poux.  Un CV ça se télécharge à partir de n'importe quel ordi .    Évidemment je parle d'un passage frontalier pour une personne seule .  Pour un couple , vaut mieux raconter la même histoire . 

  Une amie sans histoire  m'a confié qu'elle avait un jour mis le cap vers les USA avec son amoureux étasunien . Ce dernier dira aux douaniers qu'il rentrait chez lui avec sa " fiancée " .   L'amie en question fut refoulée comme une malpropre . Le pire est qu'ils n'étaient même pas fiancés !   C'est les cas classique du " un mot de trop " 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, Chimel a dit :

 On le répète pour ceux qui viennent en touriste pour explorer le marché du travail , ne transportez rien dans vos bagages qui pourrait mettre la puce à l'oreille des agents d'immigration à l'aéroport .  Votre projet doit rester secret en ce qui concerne ces messieurs / dames . 

 

Bien-sur, on peux cacher son CV sur le cloud, acheter une chemise et une cravate sur place, s'accorder sur la meme histoire avec sa conjointe, etc. Mais est-ce que ce n'est pas too much ? J'ai fais plusieurs aller-retours de prospection (seul ou avec femme/enfants) avec 

  • un costume cravate dans ma valise. Parce que je n'avais ni le temps ni l'envie de faire les boutiques pdt mes sejours.
  • tous les documents (CV, et autres) dans mon ordinateur, telephone, clee USB et aussi imprimes dans une porte-documents. Parce qu'en tant que visiteur dans des villes/lieux que je ne connaissais pas suffisament c'etait trop complique de prevoir ou et quand trouver un  connexion internet et un imprimante.

J'ai parfois eu des questions incidieuses de la part de l'immigration, mais comme il n'y a rien d'illegal, et que mes reponses etaient toutes satisfaisantes, la franchise sur mes intentions ne m'a jamais pose aucun soucis.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
15 minutes ago, Chimel said:

Non ce n'est pas illégal . Ce que je dit c'est que je ne donne pas d'indices aux agents . Ils sont payés pour nous trouver des poux.  Un CV ça se télécharge à partir de n'importe quel ordi .    Évidemment je parle d'un passage frontalier pour une personne seule .  Pour un couple , vaut mieux raconter la même histoire . 

  Une amie sans histoire  m'a confié qu'elle avait un jour mis le cap vers les USA avec son amoureux étasunien . Ce dernier dira aux douaniers qu'il rentrait chez lui avec sa " fiancée " .   L'amie en question fut refoulée comme une malpropre . Le pire est qu'ils n'étaient même pas fiancés !   C'est les cas classique du " un mot de trop " 

"Ils sont payés pour nous trouver des poux".

Si il y a une chose qui m'exaspère se sont ce type de généralité à l'endroit des douaniers, de l'immigration et... de tout en fait.

Effectivement j'ai vécu l'expérience d'un douanier qui a tenté de me faire peur (une technique pour me faire craquer, j'ai pensé, pour tester la véracité de mes déclarations), un autre m'a fait passer deux heures à vider ma voiture jusqu'à me faire expliquer toutes mes notes dans mon calepin (des chiffres, des numéro de téléphone, des croquis, des mesures de bricolage, des listes de chose à faire, des inspirations littéraires, des séries d'accord de guitare, en anglais, en français et même une liste de virus informatiques que j'avais pris en note pour déceler un problème d'ordi.... ) 

J'ai même traversé deux fois sans mes documents de voyage (aux EU en 1980's et aux Canada en 2015, parce que oublié pour l'un et périmé pour l'autre).

Mais à chaque fois, je suis resté fidèle à mes principes: la vérité jusqu'au plus insignifiant détails sans ne rien partager que l'on ne me demande pas.  Devant toutes mes histoires (j'ai une vie un peu atypique) aucun douanier n'a jamais pris une décision injuste à mon encontre.

Non, ils ne cherchent pas des poux; ils cherchent les fraudeurs!  

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, Claude_Badet a dit :

.

Non, ils ne cherchent pas des poux; ils cherchent les fraudeurs!  

 

 C'est encore drôle . Il y a 25 ans , un ressortissant Français à Mirabel fut renvoyé en métropole comme un moins que rien sur simple délit de sale gueule . Cet homme était un chercheur de INRS et était l'invité de sommité mondiale ici à Montréal . Le pouvoir d'un agent d'immigration est sans appel 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 11 minutes, Jefke a dit :

 

Bien-sur, on peux cacher son CV sur le cloud, acheter une chemise et une cravate sur place, s'accorder sur la meme histoire avec sa conjointe, etc. Mais est-ce que ce n'est pas too much ? J'ai fais plusieurs aller-retours de prospection (seul ou avec femme/enfants) avec 

  •  
  • tous les documents (CV, et autres) dans mon ordinateur, telephone, clee USB et aussi imprimes dans une porte-documents. Parce qu'en tant que visiteur dans des villes/lieux que je ne connaissais pas suffisament c'etait trop complique de prevoir ou et quand trouver un  connexion internet et un imprimante.

i

 

 Il est possible d'imprimer des documents dans n'importe quelle bibliothèque publique .   Mais oui effectivement , je ne cacherais pas trop de choses si je me présentais à la douane en famille .

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 5 minutes, Chimel a dit :

 C'est encore drôle . Il y a 25 ans , un ressortissant Français à Mirabel fut renvoyé en métropole comme un moins que rien sur simple délit de sale gueule . Cet homme était un chercheur de INRS et était l'invité de sommité mondiale ici à Montréal . Le pouvoir d'un agent d'immigration est sans appel 

ben voyons, il y avait surement autre chose..

Share this post


Link to post
Share on other sites
à l’instant, Automne a dit :

ben voyons, il y avait surement autre chose..

Non, il a été interviewé à la radio et il n'y avait rien . 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Jefke a dit :

 

C'est bien dommage de repeter de fausses veritees.


Un voyage exploratoire, c'est l'occasion aussi de valider son employabilite dans une region, assister a des salons d'emploi, des 5@7, reseauter, discuter de son profil avec des associations d'aide aux immigrants, avoir des entrevues avec des employeurs, tester son CV aupres de recruteurs, prendre contact avec son ordre profesionnel, etc. Il vaut mieux pour tout cela prevoir des tenues correctes. Et le voyage en avion est un excellent moment pour travailler son CV et/ou en discuter avec ses voisins.

 

Effectivement, c'est tout à fait vrai. Mais quand on lit les interventions de Juss, apparemment il s'imagine qu'il suffit de trouver l'employeur pour obtenir en 2/3 mois un permis de travail. 

Il existe maintenant la demande d'EIMT qui est récente et qui n'existait pas à l'époque. Et c'est cet EIMT qui est le garde-fou pour la protection de l'accès au monde du travail des RP et des citoyens canadiens.  Il faut avoir une sacré expertise pour passer au travers et faire partie des "bons" domaines. 

 

L'ont-ils ? Non

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 12 minutes, Chimel a dit :

Non, il a été interviewé à la radio et il n'y avait rien . 

c'est sa version des faits, et celle des douanes?

Share this post


Link to post
Share on other sites
10 minutes ago, Chimel said:

 C'est encore drôle . Il y a 25 ans , un ressortissant Français à Mirabel fut renvoyé en métropole comme un moins que rien sur simple délit de sale gueule . Cet homme était un chercheur de INRS et était l'invité de sommité mondiale ici à Montréal . Le pouvoir d'un agent d'immigration est sans appel 

Eh là, c'est pas juste!  Je fais une généralité "positive" et là on me répond par un cas particulier "négatif". 

Plus tôt, j'ai fait part de mon cas particulier "positif" et l'inverse s'est produit : une généralité "négative" m' a été répondue....

Je commence à comprendre que c'est une cause perdue ce sujet de forum. 

Chialons tous gaiement de la lenteur des procédures d'immigration, la complexité de l'administration, les douaniers qui cherchent les poux, 

les moustiques qui piquent et en plus il faut quand même faire la vaisselle après avoir soupé.  En tout cas, il y a une solution pour éviter tout ces problèmes: restez en France.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, Automne a dit :

c'est sa version des faits, et celle des douanes?

Ils avaient refusé de commenter  mais des chercheurs Québécois s'étaient présentés en catastrophe à Mirabel pour certifié qu,il était un invité d'honneur mais rien n'y fit .Cette pauvre victime n'avait pas le bras aussi long que José Bové .

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 5 minutes, Claude_Badet a dit :

Eh là, c'est pas juste!  Je fais une généralité "positive" et là on me répond par un cas particulier "négatif". 

Plus tôt, j'ai fait part de mon cas particulier "positif" et l'inverse s'est produit : une généralité "négative" m' a été répondue....

Je commence à comprendre que c'est une cause perdue ce sujet de forum. 

Chialons tous gaiement de la lenteur des procédures d'immigration, la complexité de l'administration, les douaniers qui cherchent les poux, 

les moustiques qui piquent et en plus il faut quand même faire la vaisselle après avoir soupé.  En tout cas, il y a une solution pour éviter tout ces problèmes: restez en France.

Ben désolé . Mes ancêtres sont Gaulois.  On aime râler c'est tout !

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 30 minutes, Chimel a dit :

Ils avaient refusé de commenter  mais des chercheurs Québécois s'étaient présentés en catastrophe à Mirabel pour certifié qu,il était un invité d'honneur mais rien n'y fit .Cette pauvre victime n'avait pas le bras aussi long que José Bové .

ben oui , c'est facile de crier au scandale quand on connait pas toute l'histoire..

s'il a été refusé, surement qu'il avait quelque chose qu'une sale gueule. dossier criminel ou autre chose.

dans les médias, on a souvent qu'une version d'une histoire mais quand on creuse , on a pas la même chose.

les douaniers vont pas commenter vu que c'est surement des données confidentielles

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Automne a dit :

ben oui , c'est facile de crier au scandale quand on connait pas toute l'histoire..

s'il a été refusé, surement qu'il avait quelque chose qu'une sale gueule. dossier criminel ou autre chose.

dans les médias, on a souvent qu'une version d'une histoire mais quand on creuse , on a pas la même chose.

les douaniers vont pas commenter vu que c'est surement des données confidentielles

Ça ne prend pas tant tant que pour se faire refouler . J'ai déjà fait monter  deux jeunes autostopeurs Canadiens Anglais qui s'étaient vu interdire l'entrée aux USA  parce qu'ils n'avaient pas de véhicule pour les extraire du poste de douane de Champlain NY .   À part ce détail , tout était en règle . Les agents d'immigration sont des dieux et n'ont de comptes à rendre à personne .

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.



×
×
  • Create New...

Important Information

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines