Jump to content

Le Québec peine à retenir ses immigrants francophones


Recommended Posts

  • Habitués
 

 

Ma remarque n'est nullement spécifique a ta question. Mais regarde, plus haut ceux qui lancent les articles sur le "racisme" québécois, sur l’état lamentable de ceci ou de cela, ... C'est pour appuyer quelle idéologie derrière ? 

Quelqu'un qui lit une suite d'articles de ce type, il va penser quoi ? Qu'il ne faut surtout pas immigrer ici? Vu que les posts sont très orientés, on va en conclure quoi ?

Regarde celui qui plus haut traitait d'ignorants ceux qui vivent ici au quotidien: tu vois, les conclusions que certains tirent ce ces oui-dires....

 

Ok mais j'ai bien dit en préambule de ma question que je n'avais pas lu toutes les interventions....

Il n'y a rien de normal à immigrer (et continuer) de vivre dans un pays ou l'on aime rien! C'est du masochisme pur et simple. Personnellement,  je lis les retours mais je ne me fais pas d’idées fixes... Je verrai quand je serai au Quebec.

Pour le moment, je préfères être positive sur ma future terre d’accueil.

Link to post
Share on other sites
  • Replies 262
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Bien sûr, c'est exactement cela. Le Québec estime fournir un énorme travail de recrutement et de rétention de travailleurs qualifiés. Ce n'est pas pour que les autres provinces profitent du produit fi

@jimmy  je suis les interventions depuis quelques jours sur ce fils, et j'ai remarqué ta citation issue de la déclaration de Jacques Parizeau après le référendum de 1995 : « Battu par l’argent et le v

Imposer une condition pour que l'immigrant reste au Québec c'est comme imposer à une personne qui désire divorcer avec quelqu'un d'y rester avec cette personne encore plus de temps "forcée". Bref, aut

Posted Images

  • Habitués
 

 

 

 Par contre, même si j'ai cette volonté de parler français et de le défendre, tu pourras pas me faire voter "oui" ;) 

 

Je ne désespère pas :-) ;)

Link to post
Share on other sites
  • Habitués
 

Oui mais ta question est tellement typique des gens qui dénigrent le Québec

Comme je disais, dans le contexte des autres messages de ce post, ta question confirme les appréhension et les aprioris de plusieurs ici, c'est a dire : : '' j'ai de la difficulté a m'intégrer, c'est la faute du Québec....donc la solution est d'aller au Canada anglais car la je n'aurai plus de problème et je deviendrai riche en 72 heures''

Jimmy

Je ne dénigres pas le Quebec et je comprends parfaitement ta crainte. Et je suis parfaitement d'accord avec toi, on ne s’intègre pas du jour au lendemain. Ça demande des efforts mais essaye de te mettre a la place de l'immigrant. Il a plein de doutes et il ferra des erreurs. J'ai envie de vivre au Quebec. Ce sera une nouvelle expérience pour moi et seul l'avenir me dira si elle sera positive ou pas.

 

Link to post
Share on other sites
  • Habitués
 

Je ne savais pas que tu avais une boule de cristal Jimmy. 

Ton agressivité ne te donne aucun crédit. J'en ai rien a faire de ce que tu peux penser de moi, j'ai travaillé et je l'ai mérité ce titre. 

 

Ma question est pourtant simple: pour un immigrant (comme Gladiator) qui a vraiment donné du sien on lui conseille quoi? Tu vois ou dans cette question que j'ai pas l'intention de m'installer au Quebec? Tu vois ou dans cette question que je traites les Quebecois de raciste? Arrête un peu tes attaques à deux balles et ton complexe de persécution. Tu fais peur a personne ici. 

 

Tu crois que ça nous fait pas ch**r aussi a nous autres, les immigrants qui passent par la procédure québécoise et direct vont dans le ROC? Tu crois que ça nous rallonges pas les délais surtout a nous autres africains? Le MIDI m'a fait un retour de dossier en 2012, tu m'as vu venir dire sur le forum que c'est parce qu'ils sont racistes? 

Contrairement a toi, je prête pas d'intention aux gens et je sais que le MIDI a des processus à respecter.

 

Arrêtes un peu avec tes conclusions hâtives. Tout comme kuro, j'aime pas ceux qui profitent du système mais je ne vais pas jeter la pierre a quelqu'un comme Gladiator si il voulait renter au pays ou tenter sa chance ailleurs.

Tu veux que les futurs ou nouveaux arrivants te comprennent? C'est une voie à double sens et tes insultes et procès d'intentions n'aident en rien ta cause

C'est intéressant que tu cites l'exemple de Gladiator car justement il l'a avoue lui même : a posteriori il se y serait pris différemment que ça soit pour la langue ou sa réorientation suite a la période difficile pour le domaine minier...

 

Tu dis également "Tu crois que ça nous fait pas ch**r aussi a nous autres, les immigrants qui passent par la procédure québécoise et direct vont dans le ROC? Tu crois que ça nous rallonges pas les délais surtout a nous autres africains?" : oui, c'est affreusement long (victime de son succès quelque part) mais il faut savoir que jusque a peu de temps, il était très compliqué (voire impossible) pour un francophone de rentrer au Canada s'il ne passait pas par l immigration du Quebec. Des personnes qui voulaient juste venir "en Amerique du Nord" passaient par le Quebec car c'etait leur seule solution (... et d'ailleurs c'est a cause de cela que le CIC a demande au MIDI de faire signer aux candidats sélectionnés "l'intention de résider au Quebec")

 

Link to post
Share on other sites
  • Habitués
 

En lien avec le premier article : Montréal est-elle plus raciste, plus xénophobe que Toronto ? La chronique de Francine Pelletier.

http://www.ledevoir.com/societe/actualites-en-societe/474832/l-accommodement-raisonnable

 

 

Montréal est-elle plus raciste, plus xénophobe que Toronto ? Réponse non. Citation de Francine Pelletier qui a écrit l'article en question :  " Pour avoir vécu six ans là-bas, je n’y crois pas pour deux secondes. "

 

Ça aurait été une bonne idée que tu donnes la réponse aussi.  Cela aurait  été moins tendancieux de ta part. :innocent:

 

 

Edited by resterzen
Link to post
Share on other sites
  • Habitués
 

 

 

Tsé mon ancienne boss est au Québec depuis 20 ans et à chacune de ses phrases, elle trouve toujours l'occasion de dire que la France est tellement plus merveilleuse alors qu'elle y passe 2 semaines par an en vacances et qu'elle y a jamais travaillé dans sa vie. D'ailleurs personne veut travailler dans son équipe, elle a le turn over le plus élevé de toute la boite, c'est pas pour rien non plus.

 

A côté de ça, un gars que j'ai d'embauché dans mon équipe récemment, fraîchement débarqué de son Sénégal natal, ben non seulement il s'est intégré superbement dans l'équipe et dans notre moule de travail à la québécoise, sans jamais venir dire à quelqu'un que c'était mieux avant, qu'on sait pas travailler ou qu'on parle pas un vrai français - mais en plus, il est devenu notre "social prime", toujours à chercher des événements locaux pour sortir toute l'équipe. Il est aussi très curieux d'apprendre et de découvrir (histoire du Québec, écrivains, musiciens, etc...). Ben moi son attitude, je la préfère largement à celle de mon ancienne boss - pourtant on est tous les trois des immigrants, on a juste pas eu la même volonté de se sentir ici chez nous.

 

Bon ce sont 2 anecdotes on s'entend, mais qui je pense illustrent assez bien que l'intégration passe avant tout par la volonté de l'immigrant. Si tu veux pas, les locaux peuvent bien faire tous les efforts du monde, tu t'intégreras pas quoi qu'il arrive. Au passage, tu te diras sûrement que les locaux sont des racistes qui veulent pas de toi. Si tu veux et que ça se voit, c'est déjà pas mal plus facile. Tu tomberas toujours sur des gens qui veulent rien savoir de toi, mais tu en trouveras aussi qui trouveront ça bien cool ton ouverture et ton envie.

 

 

Ça vient a point ces deux exemples

 

Comme ta patronne, je connais un immigrant qui a été diplômé d'une université québécoise dans les années 80. Vu qu'il trouvait pas de travail, il s'est dit je vais rentrer dans une compagnie comme chauffeur et profite des ouvertures de postes pour trouver un meilleur boulot au sein de la boite.  Et bien 20 ans plus tard il est toujours chauffeur.  Il te dira qu'il s'est contenté de sa situation, et comme c'est un emploi syndiqué et bien après 20 ans il gagne plutôt bien sa vie.  Mais il dit rien de bon sur le Québec. Ça me déprime de parler avec lui.

 

Pour le Sénégalais.   Il est fraîchement débarqué de son Sénégal natal mais a clairement trouve un travail qui lui plait.  Donc un grand souci de moins. il peut alors se permettre de dire je vais prendre le temps de connaitre mon nouveau pays.  Ce n'est pas la même chose que le gars qui après 1 ou 2 ans ici en est encore a se contenter des jobs a $10/heure malgré le diplôme qu'il a en poche.  

 

Perso je préfère que cette personne aille chercher son bonheur ailleurs plutôt qu'elle reste au Quebec et dans 20 ans raconte a tous les nouveaux arrivants qu'ils rencontrent "les quebecois sont ceux ci, sont ceux la...", " tu ne pourras jamais avancer dans ton boulot...." etc...

 

 

Link to post
Share on other sites
  • Habitués
 

Voici la première phrase de l'article objet de ce fil de discussions : ''Beaucoup d'immigrants francophones quittent la Belle Province faute de trouver un travail, une situation et une culture qui les intègrent.'' Entre ce constat-ci et l'extrait ci-dessus il y a un tel monde que je me demande comment le débat en est arrivé là.

 

:8):

 

C'est pas à la société d'accueil à s'intégrer aux immigrants mais aux immigrants à s'intégrer à la société d'accueil.

 

Un exemple de la soi-disant " intégration " au Canada anglais.

 

A Peace Village en Ontario, il y a une enclave  où 100 % des habitants sont musulmans, où il y a des cloisons pour séparer les hommes et les femmes, plusieurs femmes portent le niqab , les enfants se parlent entre eux non pas en anglais mais en ourdou... Allo " l'intégration " dans un tel contexte. :innocent:  Faut plutôt parler de communautarisme et de ghettoïsation volontaire.

 

Le Canada anglais n'est aucunement le pays des Bisounours.

 

Citation de l'article du Figaro sur Peace Village en Ontario : 

 

 " Barry Holmes, un agent immobilier d'origine sri-lankaise, s'indigne : «Le multiculturalisme c'est bien beau, mais les gens ne se parlent pas. Ce sont toujours des rapports de forces entre communautés. Ma communauté est petite. Nous n'obtenons pas grand-chose.» "

 

http://www.lefigaro.fr/international/2010/03/18/01003-20100318ARTFIG00464-peace-village-enclave-islamique-au-canada-.php

 

 

Link to post
Share on other sites
  • Habitués
 

 

Par contre, même si j'ai cette volonté de parler français et de le défendre, tu pourras pas me faire voter "oui" ;) Il me semble pourtant pas que je suis mal intégré, ou que je ne comprends pas les enjeux, ou que je me sens pas bien ici, simplement, dans mon esprit c'est le vivre ensemble, quelle que soit la langue, la culture, la religion, qui prime sur toute autre considération "nationale".

 

Salut crazy_marty,

 

Ben justement, pour que le vivre-ensemble ensemble fonctionne, il doit y avoir  une langue commune de référence, une langue partagée et connue de tous. De facto, on s'entend pour dire que c'est l'anglais qui joue ce rôle au Canada. Que le français vienne à jouer ce rôle au Québec (ce qui n'empêche pas du tout le bilinguisme individuel) ne va pas réduire la diversité ou affecter davantage la culture d'origine des immigrants que de baigner dans un univers culturel strictement anglophone. 

 

Petit clin d'oeil du célèbre animateur américain, David Letterman

 

 

letterman.jpg

 

(Traduction: Hey Canada, pourquoi ne laissez-vous pas les Québécois décider eux-mêmes ce qui est le mieux pour eux? Nous ne sommes plus au 19e siècle, le reste du monde est sorti de l'époque coloniale... Nous aimons un Québec libre!)

Link to post
Share on other sites
  • Habitués
 

 

Salut crazy_marty,

 

Ben justement, pour que le vivre-ensemble ensemble fonctionne, il doit y avoir  une langue commune de référence, une langue partagée et connue de tous. De facto, on s'entend pour dire que c'est l'anglais qui joue ce rôle au Canada. Que le français vienne à jouer ce rôle au Québec (ce qui n'empêche pas du tout le bilinguisme individuel) ne va pas réduire la diversité ou affecter davantage la culture d'origine des immigrants que de baigner dans un univers culturel strictement anglophone. 

 

Petit clin d'oeil du célèbre animateur américain, David Letterman

 

 

letterman.jpg

 

(Traduction: Hey Canada, pourquoi ne laissez-vous pas les Québécois décider eux-mêmes ce qui est le mieux pour eux? Nous ne sommes plus au 19e siècle, le reste du monde est sorti de l'époque coloniale... Nous aimons un Québec libre!)

 

 

J'ai toujours aimé David Letterman.

 

Et là avec cette affirmation de sa part, je l'aime encore plus...

 

 

Link to post
Share on other sites
  • Habitués
il y a une heure, Ornella89 a dit :

essaye de te mettre a la place de l'immigrant.

Voilà en effet le problème de certaines ''Québécois pur laine'' sur ce forum : l'absence d’empathie. Plus je lis certains de leurs commentaires, plus je me dis qu'ils sont loin d'appréhender l'immigration comme un processus du donner et du recevoir. En colonisant une partie de l'Afrique, les Français avaient la prétention de nous assimiler, nous Africains, à leur culture (ils enseignaient à cet effet à nos pères que leurs ancêtres étaient des Gaulois). Et là finalement je me rends compte que pour certains Québécois ici, l'immigration chez eux n'est rien d'autre processus similaire d'assimilation. Je fais d'ailleurs le pari que l'un d'eux finira par dire que l'immigration au Canada est une grâce que le Québec nous accorde.

Link to post
Share on other sites
  • Habitués
il y a 4 minutes, Mbella a dit :

 Je fais d'ailleurs le pari que l'un d'eux finira par dire que l'immigration au Canada est une grâce que le Québec nous accorde.

 

 

Effectivement, l'immigration n'est pas un droit mais un privilège.

 

Si la situation économique au Canada et au Québec se dégradent de façon importante, tu peux être certain que le niveau d'immigration va diminuer de façon importante aussi au Canada et dans la province de Québec.

 

Le Canada en tant que pays souverain et le Québec ayant en partie le contrôle de son immigration, ont parfaitement le droit de faire ça et de déterminer le niveau d'immigration qu'ils veulent.

 

 

Link to post
Share on other sites
  • Habitués
il y a 39 minutes, kobico a dit :

Ben justement, pour que le vivre-ensemble ensemble fonctionne, il doit y avoir  une langue commune de référence, une langue partagée et connue de tous. De facto, on s'entend pour dire que c'est l'anglais qui joue ce rôle au Canada. Que le français vienne à jouer ce rôle au Québec (ce qui n'empêche pas du tout le bilinguisme individuel) ne va pas réduire la diversité ou affecter davantage la culture d'origine des immigrants que de baigner dans un univers culturel strictement anglophone. 

Je l'ai déjà dit dans un autre fil de discussions sur ce forum : d'une manière générale la langue française est en recul. Il faut donc bien que chaque entité francophone en paye le prix le Québec y compris. Comment fait-on pour endiguer voire enrayer le phénomène ? La réponse ou les réponses ne peuvent s'obtenir qu'au prix d'une profonde, sérieuse et globale réflexion. Ce que certains font ici et qui ressemble à la stigmatisation des immigrés francophones est un non sens.

Link to post
Share on other sites
  • Habitués
il y a 1 minute, resterzen a dit :

 

 

Effectivement, l'immigration n'est pas un droit mais un privilège.

 

Alléluia. Gloire en soit rendue au Québec.

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Je l'ai déjà dit dans un autre fil de discussions sur ce forum : d'une manière générale la langue française est en recul. Il faut donc bien que chaque entité francophone en paye le prix le Québec y compris. Comment fait-on pour endiguer voire enrayer le phénomène ? La réponse ou les réponses ne peuvent s'obtenir qu'au prix d'une profonde, sérieuse et globale réflexion. Ce que certains font ici et qui ressemble à la stigmatisation des immigrés francophones est un non sens.

Entre dire ça et ne rien dire, l effet est le même. Vouloir défendre une langue comme le français noyé dans un océan d anglophones, c est 'stigmatiser'?

Link to post
Share on other sites
  • Habitués
il y a 3 minutes, kuroczyd a dit :

Entre dire ça et ne rien dire, l effet est le même.

Il n'y a en effet que vous qui dites les choses intelligentes ici. Avec les certitudes infaillibles qui sont les vôtres, je m'étonne que vous n'ayez pas encore compris que le recul du français est un phénomène global. Est-ce que c'est ce matin que tu t'es réveillée et tu as subitement constaté que le français au Canada est ''noyé dans un océan d anglophones'' ? Pourquoi cette langue n'a pas disparu au Canada il y a 100, 75, 50 ans ? Il me semble certain que le problème de la sauvegarde de cette langue au Québec ne se pose que depuis un certain temps. Pourquoi et que faire ? Là sont les questions. Par ailleurs, toi qui ne sait que dire que des choses intelligentes, peux-tu m'expliquer pourquoi aux États-Unis l'océan d'anglais n'arrive-t-il pas à noyer la langue espagnole chez les immigrés latinos et leurs descendances ?

Link to post
Share on other sites
  • Habitués
il y a 26 minutes, kuroczyd a dit :

Pourquoi juste gloire au Québec? C est pareil pour tout pays qui accepte des immigrants...

Si privilège il y a c'est dans l'intérêt des deux parties.

Link to post
Share on other sites
  • Habitués
il y a 37 minutes, Mbella a dit :

Je l'ai déjà dit dans un autre fil de discussions sur ce forum : d'une manière générale la langue française est en recul. Il faut donc bien que chaque entité francophone en paye le prix le Québec y compris. Comment fait-on pour endiguer voire enrayer le phénomène ? La réponse ou les réponses ne peuvent s'obtenir qu'au prix d'une profonde, sérieuse et globale réflexion. Ce que certains font ici et qui ressemble à la stigmatisation des immigrés francophones est un non sens.

 

Ah ben écoute ca fait a peu près 250 ans que l'on se demande comment faire pour préserver le français au Québec.

Tabarnouche une chance que tu es la pour nous dire quoi faire et comment procéder

 

Aye on est-t'y chanceux de l'avoir lui...on savait plus quoi faire 

 

...et misère....

Link to post
Share on other sites
  • Habitués
il y a 1 minute, jimmy a dit :

 

Ah ben écoute ca fait a peu près 250 ans que l'on se demande comment faire pour préserver le français au Québec.

Tabarnouche une chance que tu es la pour nous dire quoi faire et comment procéder

 

Aye on est-t'y chanceux de l'avoir lui...on savait plus quoi faire 

 

...et misère....

Depuis 250 ans ????????????????  Si ça n'a pas encore disparu j'en conclu tout simplement que vous criez au loup pour rien. Ceci dit, je suis disposé pendant encore quelques minutes à te servir de sparring-partner pour tuer ton ennui. Mais à condition que tu écrives bien le français.

Link to post
Share on other sites
  • Habitués
il y a 56 minutes, Mbella a dit :

Et là finalement je me rends compte que pour certains Québécois ici, l'immigration chez eux n'est rien d'autre processus similaire d'assimilation. Je fais d'ailleurs le pari que l'un d'eux finira par dire que l'immigration au Canada est une grâce que le Québec nous accorde.

 

Euh oui c'est un processus d'assimilation...ou plutôt d'intégration

La différence avec la colonisation en Afrique c'est que nous ont te force a rien; ne vient pas si tu veux pas, on va pas te forcer a venir ici...pis on va rester chum quand même -_-

 

Et...euh oui c'est effectivement une grâce que le Québec fait en facilitant l'immigration dans ce pays (a des gens qui parlent français) car la plupart de ces gens ne seraient pas accepté a l'immigration canadienne.

 

D'autres question mon beau ?

 

 

 

 

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Similar Content

    • By chchbrs
      Bonjour, Si quelqu'un pourrait me donner des conseils, s'il vous plaît, avec une situation d'immigration.

      J’habite à Montréal, j'ai reçu la prolongation de mon permis d'études et mon permis de travail ç’a fait un mois et demi. Tout était parfait, sauf que les permis ont été envoyés avec le Cambodge comme le pays d'origine, mais je suis originaire de la Colombie.

      Alors, J'ai envoyé une demande de modification de permis par courrier recommandé au bureau de modification de l'IRCC, qui selon le système de Post Canada est arrivé parfaitement et a été délivré avec succès.

      Aujourd'hui, le service à la clientèle de l'IRCC me dit qu'il n'a rien reçu, qu'il n'a pas de demande et que je dois envoyer une nouvelle demande de modification. Cela signifie-t-il qu'ils ont jeté mes permis ? Comment puis-je demander que mes permis apparaissent ? Devrai-je alors demander une nouvelle délivrance de mes permis qu'ils ont mal générés et ensuite demander la modification ? Je ne sais vraiment pas quoi faire dans ce cas. Merci beaucoup pour votre aide.

    • By Leanatan
      Bonjour à tous,
      n'ayant pas pu rejoindre le Québec, la maison que nous avions loué est disponible pour une reprise de bail/nouveau bail.
      La maison est située dans le quartier Duberger à Québec.
      Frigo, poêle et table de cuisine avec 4 chaises fournis, la maison a été rénovée en 2014.
       
      L'annonce Kijiji est ici :
      https://www.kijiji.ca/v-appartement-condo/ville-de-quebec/maison-a-louer-duberger-poele-frigo-table-en-cadeau/1525083774
       
      L'annonce sur le site du propriétaire est ici:
      http://immeublesplus.ca/details-2410-rue-des-alpes/
       
      N'hésitez pas à me contacter (ou contacter le propriétaire) si vous avez des questions !
       
      Les photos sont ici:
      Façade:

       
      Terrasse couverte:

       
      Cuisine:

       
      Cuisine-Salon:

       
      Salon:

       
      Chambre 1:

       
      Chambre 1:

       
      Chambre 2:

       
       Chambre 2:

       
      Chambre 3:

       
      Chambre 3:

       
      Salle de bain:

       
      Salle de bain:

       
      Cours arrière avec piscine:

       
      Salon sous-sol:

       
      Salon sous-sol:

       
      Remise:

       
      Remise:

       
      Cours:

       
      Cours:

    • By SKYTEK
      Bonjour, je suis titulaire d'un Baccalauréat Maintenance des équipement industriels et du Permis B en France, mais rien a voir j'ai envie de faire un CAP Commerce en alternance c'est a dire 3 semaines par mois en entreprise avec 1 semaines d'école du moins pour le processus normal qu'il y a en France. Mais j'aimerais le faire au Quebec car c’était toujours un endroit où j'ai voulu habiter et travailler car mon amour pour ce pays est bien plus légitime que celui que je porte pour la France.
       
      Bref, est-ce que ça serait possible ou ça serait complètement different là-bas ?
       
      Oui on m'a toujours dit que je n'avais pas de quoi m’inquiétez et que tout mes rêves sont réalisables donc peut être que celui là en fait partie ? 
    • By prideofgypsies
      Bonjour, je suis sur le point de commencer une procedure de supervisa pour ma mere et je voudrais voir si quelqu'un est déja passé par la. Et je voudrais avoir plus d'infos sur l'assurance qu'ils exigent. 
       
      merci
    • By Looooo
      Bonjour. 
      Voilà, j'ai un baccalauréat (français) dans mon pays depuis 2017 mais je ne suis pas arrivé à faire des études au campus avec. Alors maintenant je veux savoir s'il y aurait une possibilité pour moi de venir au Canada et travailler à plein temps ? 
      Merci de m'aider 
      Cordialement. 
    • By Quebec98
      Bonjour, 
       
      Je me posais une question mais si quelqu'un est millionnaire et qu'il souhaite vivre et donc devenir résident permanent au québec comment fait il?
      Car pour avoir la résidence permanente il faut un métier et donc un diplôme et un diplôme local est le plus approprié, mais si il est millionnaire il peut s'acheter une maison et vivre etc donc comment cela se passe t il? C'est très intriguant, intéressant je trouve.
       
      Merci d'avance pour vos avis.
       
       
      Bonne journée à vous. 
       
    • By maxbuton
      Bonjour,
       
      Je vous explique ma situation:
      Je suis avec ma conjointe ( Québécoise) depuis bientôt 6 ans.
      Je suis venu au Québec avec un visa JP depuis maintenant 1 an et 3 mois, il se fini en juin 2021.
      Nous avons envoyé une demande de parrainage en juin dernier.
       
      Cette semaine j'ai eu une offre d'emploi, qui me propose un meilleur salaire, de meilleur condition.
      Ma question est la suivante:
      Comment faire pour changer d'employeur ? 
      En sachant que n'aillant pas eut de retour sur ma demande de parrainage je peux pas faire de demande de permis ouvert, je ne peux pas changer d'employeur en gardant ma JP car je n'ai pas de raison valable aux yeux du gouvernement, je ne peux pas faire deux fois une JP.
       
      Je sais pas si je peux annuler mon visa, partir un mois pour en valider un nouveau et revenir ? et si oui, cela auras-t-il un impact sur ma demande de parrainage ?
    • By alexestvs
      Bonjour, 
       
      Je suis étudiant cette année de McGill et ait mes cours le soir vers 00H heure française, ce qui n'est pas simple pour les suivre.
      J'ai vu que l'entrée sur le territoire pour étudier à des fins non discrétionnaire comporté le décalage horaire importante qui empêcherait de suivre les cours en ligne en direct, pensez-vous que je puisse entrer au Canada dû à cela?
      Merci d'avance!
    • By ismaas2002
      on vient de me notifier que je suis acceptée en tant que personne protégée au Canada. en tant que personne protegee on m'a dit que je peux lancer la demande de resident permanent (RP).
      lorsque j'ai voulu m'inscrire a la RAMQ on m'a demande un CSQ. Que dois-je faire maintenant, je fais la demande de CSQ ?, je pensais que pour les demandeurs d'asile c’était pas obligatoire la CSQ
      en effet si on regarde la paragraphe "ET ensuite"  du dossier (https://www.canada.ca/fr/immigration-refugies-citoyennete/services/demande/formulaires-demande-guides/guide-5205-demande-residence-permanente-presentee-canada-personnes-protegees-refugies-convention.html#5205F7) expliquant la demarche a suivre pour demander un RP pour une personne protegee, on voit qu'on peut s'en passer du CSQ.
      Supposant qu'il faut le CSQ avant le RP ou sont les formulaires a remplir 
      si je n'ai pas besoin de CSQ comment faire alors pour la RAMQ.
    • By virginiaz67
      Bonjour à tous et toutes, je compte faire une demande d'admission pour un programme de maîtrise pour 2021.
      Je vais faire mon demande de passeport d'ici quelques jours voir début septembre. Cependant ma compagne et moi risquons de divorcé au cours de l'année.
      Est ce que le fait que sur mon passeport futur le fait d'être marié peut posé un problème par la suite ?  au moment du CAQ, même de l'arrivée sur le sol, ou même de l'admission a une université si le divorce est prononcé ? 
      Si toutefois on reste marié mais que je pars seule, faudra t il quand même prouver une capacité financière pour 2 ou juste pour moi-même ? 
       
      Merci de vos réponses 
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.




×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines