Aller au contenu
tayo

Mon projet Québec : Vos expériences

Messages recommandés

Sur les pétitions, commentaire et courriels s il faut vraiment mentionner que nous sommes dehors le Canada , ils nous  ignorent et  donnent  attention aux gens qui sont déjà au Quebec. pour " régler " le problem ils vont traiter les dossiers des personnes qui sont au Quebec déjà et ignorer les notres.
 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 4 heures, Bakhlish78 a dit :

a t-ont une chance quelconque ? 

Nous ne le saurons qu'à la fin. Pour le moment, fais ce que tu peux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 26 minutes, okbatun a dit :

En fait on a mal compris ses intentions ! le PAUVRE, il a juste agit dans notre propre intérêt il voudrait pas qu'on vit  "des rêves brisés" une fois arrivés au quebec !!!! c'est pour ça qu'il  brise  nos rêves en avance !!! mais ouiiiiii c'est pour nous protéger !!! vous avez rien compris

????????

Modifié par EvaAnna

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 38 minutes, Flor a dit :

Sur les pétitions, commentaire et courriels s il faut vraiment mentionner que nous sommes dehors le Canada , ils nous  ignorent et  donnent  attention aux gens qui sont déjà au Quebec. pour " régler " le problem ils vont traiter les dossiers des personnes qui sont au Quebec déjà et ignorer les notres.
 

La grande faute qu'il a fait xxxxxxxxx c'est de ne pas délivrer des CSQ aux gens là-bas avant de passer à l'action. Sans eux l'affaire n'aurait jamais eu cette impact médiatique. 

Modifié par Deadpool
Attention à vos paroles

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 31 minutes, EvaAnna a dit :

En fait on a mal compris ses intentions ! le PAUVRE, il a juste agit dans notre propre intérêt il voudrait pas qu'on vit  "des rêves brisés" une fois arrivés au quebec !!!! c'est pour ça qu'il  brise  nos rêves en avance !!! mais ouiiiiii c'est pour nous protéger !!! vous avez rien compris

????????

Je sais pas si je dois rire ou pleurer... c'est tellement injuste tout ça...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le ministre JSB  insiste sur 3 points:

  • ils vont nous rembourser 
  • on fait partie de l'ancien système et on ne correspond pas au besoin du Québec 
  • et on peut postuler de nouveaux 

Pour des gens qui ne connaissent pas le process de l'immigration en détails ça va leur paraitre juste. Il faut bien expliquer qu’on n’accepte pas son argent, qu'il n'a même pas étudié les dossiers pour connaitre nos profils et qu'il est impossible de postuler à nouveaux parce que nos candidature sont dévalorisées suite à ces longues années d’attente. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

il faut quand même reconnaître que les libéraux sont de sacré hypocrite, dire aujourd'hui qu'il est facile de tous traiter, alors qu'eux même depuis 2016 ils on jamais pue trouver un équilibre de traitement entre le PRTQ, MPQ et papier. l'un des responsable de l’époque avais même avouer avoir concentrer les effort sur le PEQ. sans compter les fausse promesse d'un nouveau cota miroiter durant plus de deux ans.

 

UNE petite bonne nouvelle pour vous la loi ne sera réellement en vigueur qu'as l’été 2019. donc vous avez le temps de les harceler et d’essayer de décrocher des amendement.   le vote qui aura lieu a la fin février est accord de principe, a partir de la la loi peut être modifier par le ministre si le souhaite.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 14 minutes, eli1789 a dit :

il faut quand même reconnaître que les libéraux sont de sacré hypocrite, dire aujourd'hui qu'il est facile de tous traiter, alors qu'eux même depuis 2016 ils on jamais pue trouver un équilibre de traitement entre le PRTQ, MPQ et papier. l'un des responsable de l’époque avais même avouer avoir concentrer les effort sur le PEQ. sans compter les fausse promesse d'un nouveau cota miroiter durant plus de deux ans.

 

UNE petite bonne nouvelle pour vous la loi ne sera réellement en vigueur qu'as l’été 2019. donc vous avez le temps de les harceler et d’essayer de décrocher des amendement.   le vote qui aura lieu a la fin février est accord de principe, a partir de la la loi peut être modifier par le ministre si le souhaite.

Génial c'est pire que tout ! Ça veut dire que rien ne va bouger d'ici cet été on est tous bloqués comme des cons car le ministre à décidé de suspendre le traitement de nos dossiers en attendant le vote ! Encore des mois et des mois de perdu... quel gâchis ! 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 4 minutes, kimiokis a dit :

Génial c'est pire que tout ! Ça veut dire que rien ne va bouger d'ici cet été on est tous bloqués comme des cons car le ministre à décidé de suspendre le traitement de nos dossiers en attendant le vote ! Encore des mois et des mois de perdu... quel gâchis ! 

Source : http://www.assnat.qc.ca/fr/abc-assemblee/projets-loi.html#CheminementPublic

Bonne lecture

 

Dans les faits, la plupart des projets de loi publics sont préparés et présentés par les ministres conformément au programme législatif que le gouvernement s’est fixé.

  • Un « projet de loi public du gouvernement » est un projet de loi présenté par un ministre.
  • On appelle « projet de loi public de député » un projet de loi présenté par un député.

Étapes de cheminement d’un projet de loi public

Les différentes étapes doivent normalement avoir lieu à des séances distinctes de l’Assemblée.

  1. Présentation : l’auteur du projet de loi (député ou ministre) le dépose devant l’Assemblée afin qu’elle en amorce l’étude. Habituellement, dans l’heure qui suit la présentation d’un projet de loi, le texte peut être consulté en ligne, dans la liste des projets de loi à l’étude.
  2. Consultations en commission : cette étape facultative permet aux députés de connaître l’opinion et les besoins réels des personnes ou organismes concernés par un projet de loi. Pour ce faire, le leader parlementaire du gouvernement propose que le projet de loi soit envoyé à une commission parlementaire qui procédera à des consultations.
  3. Adoption du principe : à cette étape, les députés débattent à l’Assemblée de l’esprit et du principe du projet de loi.
  4. Étude détaillée en commission : l’étude du projet de loi se poursuit en commission parlementaire ou en commission plénière (qui réunit les 125 députés de l’Assemblée). Le choix de la commission est effectué selon le champ de compétence des commissions; ses membres examinent chacun des articles du projet de loi.
  5. Prise en considération du rapport de la commission : l’Assemblée se prononce sur les résultats des travaux de la commission. Elle doit adopter ce rapport pour que le projet de loi franchisse cette étape.
  6. Adoption du projet de loi : c’est la dernière étape de l’étude d’un projet de loi avant sa sanction.

Aux étapes 4, 5 et 6, le projet de loi peut être amendé, c’est-à-dire que son auteur (député ou ministre) ou un autre député peut y apporter des modifications. Cependant, lors de la dernière étape, soit l’adoption du projet de loi, seul l’auteur peut proposer des modifications.

il fallu 6 mois a heurtel pour passer de l’étape 3 a 6 quand il as pendu la lois du 02 aout. de 0 a 3 c'est la ministre kateline qui sont est occuper c'est dire comme sa peut être long.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 42 minutes, eli1789 a dit :

Source : http://www.assnat.qc.ca/fr/abc-assemblee/projets-loi.html#CheminementPublic

Bonne lecture

 

Dans les faits, la plupart des projets de loi publics sont préparés et présentés par les ministres conformément au programme législatif que le gouvernement s’est fixé.

  • Un « projet de loi public du gouvernement » est un projet de loi présenté par un ministre.
  • On appelle « projet de loi public de député » un projet de loi présenté par un député.

Étapes de cheminement d’un projet de loi public

Les différentes étapes doivent normalement avoir lieu à des séances distinctes de l’Assemblée.

  1. Présentation : l’auteur du projet de loi (député ou ministre) le dépose devant l’Assemblée afin qu’elle en amorce l’étude. Habituellement, dans l’heure qui suit la présentation d’un projet de loi, le texte peut être consulté en ligne, dans la liste des projets de loi à l’étude.
  2. Consultations en commission : cette étape facultative permet aux députés de connaître l’opinion et les besoins réels des personnes ou organismes concernés par un projet de loi. Pour ce faire, le leader parlementaire du gouvernement propose que le projet de loi soit envoyé à une commission parlementaire qui procédera à des consultations.
  3. Adoption du principe : à cette étape, les députés débattent à l’Assemblée de l’esprit et du principe du projet de loi.
  4. Étude détaillée en commission : l’étude du projet de loi se poursuit en commission parlementaire ou en commission plénière (qui réunit les 125 députés de l’Assemblée). Le choix de la commission est effectué selon le champ de compétence des commissions; ses membres examinent chacun des articles du projet de loi.
  5. Prise en considération du rapport de la commission : l’Assemblée se prononce sur les résultats des travaux de la commission. Elle doit adopter ce rapport pour que le projet de loi franchisse cette étape.
  6. Adoption du projet de loi : c’est la dernière étape de l’étude d’un projet de loi avant sa sanction.

Aux étapes 4, 5 et 6, le projet de loi peut être amendé, c’est-à-dire que son auteur (député ou ministre) ou un autre député peut y apporter des modifications. Cependant, lors de la dernière étape, soit l’adoption du projet de loi, seul l’auteur peut proposer des modifications.

il fallu 6 mois a heurtel pour passer de l’étape 3 a 6 quand il as pendu la lois du 02 aout. de 0 a 3 c'est la ministre kateline qui sont est occuper c'est dire comme sa peut être long.

J'ai tellement de rage à l'intérieur de moi et de la frustration ! On est pris en otage pour une durée indéterminée ! Ils auraient pu traiter des centaines de dossiers en attendant cette loi, quelle perte de temps ! Je leur en veux à un point qu'ils n'imaginent pas ! On joue pas avec la vie des gens comme ça c'est dégueulasse !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, eli1789 a dit :

Source : http://www.assnat.qc.ca/fr/abc-assemblee/projets-loi.html#CheminementPublic

Bonne lecture

 

Dans les faits, la plupart des projets de loi publics sont préparés et présentés par les ministres conformément au programme législatif que le gouvernement s’est fixé.

  • Un « projet de loi public du gouvernement » est un projet de loi présenté par un ministre.
  • On appelle « projet de loi public de député » un projet de loi présenté par un député.

Étapes de cheminement d’un projet de loi public

Les différentes étapes doivent normalement avoir lieu à des séances distinctes de l’Assemblée.

  1. Présentation : l’auteur du projet de loi (député ou ministre) le dépose devant l’Assemblée afin qu’elle en amorce l’étude. Habituellement, dans l’heure qui suit la présentation d’un projet de loi, le texte peut être consulté en ligne, dans la liste des projets de loi à l’étude.
  2. Consultations en commission : cette étape facultative permet aux députés de connaître l’opinion et les besoins réels des personnes ou organismes concernés par un projet de loi. Pour ce faire, le leader parlementaire du gouvernement propose que le projet de loi soit envoyé à une commission parlementaire qui procédera à des consultations.
  3. Adoption du principe : à cette étape, les députés débattent à l’Assemblée de l’esprit et du principe du projet de loi.
  4. Étude détaillée en commission : l’étude du projet de loi se poursuit en commission parlementaire ou en commission plénière (qui réunit les 125 députés de l’Assemblée). Le choix de la commission est effectué selon le champ de compétence des commissions; ses membres examinent chacun des articles du projet de loi.
  5. Prise en considération du rapport de la commission : l’Assemblée se prononce sur les résultats des travaux de la commission. Elle doit adopter ce rapport pour que le projet de loi franchisse cette étape.
  6. Adoption du projet de loi : c’est la dernière étape de l’étude d’un projet de loi avant sa sanction.

Aux étapes 4, 5 et 6, le projet de loi peut être amendé, c’est-à-dire que son auteur (député ou ministre) ou un autre député peut y apporter des modifications. Cependant, lors de la dernière étape, soit l’adoption du projet de loi, seul l’auteur peut proposer des modifications.

il fallu 6 mois a heurtel pour passer de l’étape 3 a 6 quand il as pendu la lois du 02 aout. de 0 a 3 c'est la ministre kateline qui sont est occuper c'est dire comme sa peut être long.

Nous sommes pas encore au bout de nos peines ???

34728564_1878282922224143_5160520789463662592_n.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ça fait des années que le que le Midi nous a mis dans une situation d'incertitude. Rappelez-vous même le délai de traitement n’était plus respecté et n'apparaissait plus sur la page du ministère. C'est dans la pratique du Midi de tourner les clients en bourrique. C'est toujours le client qui a tort. Et qu'avons-nous pas vu , entendu de ce ministère lorsque la plateforme fonctionnait trop mal. Des mensonges de tout genre.

Si Arrima existe, c'est grâce aux Mpquistes.

Si on en est là; c'est parce que le Midi n'as cessé de nous mentir depuis le début (le 06 janvier 2016).

 

Modifié par Arob@se

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 2 minutes, Arob@se a dit :

ça fait des années que le que le Midi nous a mis dans une situation d'incertitude. Rappelez-vous même le délai de traitement n’était plus respecte et n'apparaissait plus sur la page du ministère. C'est dans la pratique du Midi de tourner les clients en bourrique.

tout à fait d'accord avec vous !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, eli1789 a dit :

Source : http://www.assnat.qc.ca/fr/abc-assemblee/projets-loi.html#CheminementPublic

Bonne lecture

 

Dans les faits, la plupart des projets de loi publics sont préparés et présentés par les ministres conformément au programme législatif que le gouvernement s’est fixé.

  • Un « projet de loi public du gouvernement » est un projet de loi présenté par un ministre.
  • On appelle « projet de loi public de député » un projet de loi présenté par un député.

Étapes de cheminement d’un projet de loi public

Les différentes étapes doivent normalement avoir lieu à des séances distinctes de l’Assemblée.

  1. Présentation : l’auteur du projet de loi (député ou ministre) le dépose devant l’Assemblée afin qu’elle en amorce l’étude. Habituellement, dans l’heure qui suit la présentation d’un projet de loi, le texte peut être consulté en ligne, dans la liste des projets de loi à l’étude.
  2. Consultations en commission : cette étape facultative permet aux députés de connaître l’opinion et les besoins réels des personnes ou organismes concernés par un projet de loi. Pour ce faire, le leader parlementaire du gouvernement propose que le projet de loi soit envoyé à une commission parlementaire qui procédera à des consultations.
  3. Adoption du principe : à cette étape, les députés débattent à l’Assemblée de l’esprit et du principe du projet de loi.
  4. Étude détaillée en commission : l’étude du projet de loi se poursuit en commission parlementaire ou en commission plénière (qui réunit les 125 députés de l’Assemblée). Le choix de la commission est effectué selon le champ de compétence des commissions; ses membres examinent chacun des articles du projet de loi.
  5. Prise en considération du rapport de la commission : l’Assemblée se prononce sur les résultats des travaux de la commission. Elle doit adopter ce rapport pour que le projet de loi franchisse cette étape.
  6. Adoption du projet de loi : c’est la dernière étape de l’étude d’un projet de loi avant sa sanction.

Aux étapes 4, 5 et 6, le projet de loi peut être amendé, c’est-à-dire que son auteur (député ou ministre) ou un autre député peut y apporter des modifications. Cependant, lors de la dernière étape, soit l’adoption du projet de loi, seul l’auteur peut proposer des modifications.

il fallu 6 mois a heurtel pour passer de l’étape 3 a 6 quand il as pendu la lois du 02 aout. de 0 a 3 c'est la ministre kateline qui sont est occuper c'est dire comme sa peut être long.

 

C'est au point deux que nous devons jouer. Les consultations se font auprès des entités, des citoyens, etc... ça détermine aussi la suite

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, okbatun a dit :

Le ministre JSB  insiste sur 3 points:

  • ils vont nous rembourser 
  • on fait partie de l'ancien système et on ne correspond pas au besoin du Québec 
  • et on peut postuler de nouveaux 

Pour des gens qui ne connaissent pas le process de l'immigration en détails ça va leur paraitre juste. Il faut bien expliquer qu’on n’accepte pas son argent, qu'il n'a même pas étudié les dossiers pour connaitre nos profils et qu'il est impossible de postuler à nouveaux parce que nos candidature sont dévalorisées suite à ces longues années d’attente. 

Sauf erreur de ma part,la grille des domaines de formation a été modifiée deux fois en moins d'une année en vue de répondre aux besoins du marché et la rétroactivité appliquée à tous les candidats MPQ et ceux de la version papiers.

Et qu'on fait partie de l'ancien système et qu'on répond pas au besoin du marché du Québec.

Je reste sur ma soif et c'est pas sérieux de la part du ministre.

À minima , garantir la reprise du traitement tous les 18000 dossiers en donnant une suite rapide aux dossiers actuellement en traitement puis progressivement aux dossiers en attente de traitement.

Cela est possible par une réaffectation du budget du remboursement des 18000 dossiers par les ressources humaines dédiées au traitement des dossiers.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 1 minute, Arob@se a dit :

 

C'est au point deux que nous devons jouer. Les consultations se font auprès des entités, des citoyens, etc... ça détermine aussi la suite

Si tu permet c'est au point 4. A 2 aucun amendement possible. Même si les commission trouve des anomalies.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, kimiokis a dit :

Génial c'est pire que tout ! Ça veut dire que rien ne va bouger d'ici cet été on est tous bloqués comme des cons car le ministre à décidé de suspendre le traitement de nos dossiers en attendant le vote ! Encore des mois et des mois de perdu... quel gâchis ! 

Eli1789 n'a jamais été une source fiable d'information sur ce forum

Modifié par Legault-le-pen

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • Contenu similaire

    • Par JVJEAN
      Salut tout le monde,
       
      Je suis en Australie depuis plusieurs années maintenant, et bien que l'envie de rentrer en France soit encore loin, j'aimerais tenter ma chance au Canada.
      J'ai donc vu plusieurs agents d'immigration à Sydney, et m'ont tous proposés le QSWP (programme des trvailleurs qualifiés).
       
      Le truc, c'est que ici en Australie, j'ai eu souvent affaire à des agents souvent moyens (pour ne pas dire mediocre), proposqnt un service souvent honnereux et à la chaîne.
      Le dernier sur Sydney m'a proposé ses services pour $3,850 AU (AUD =CAD plus ou moins) auquel s'ajouterait environ $1,040 CA et $799 CA a payer au Canada (je prend pas en compte la visite medicale etc.).
       
      Bien que je ne veuille pas porter la polémique sur les services d'immigrations, j'aimerais avoir vos experiences et/ou conseils.
       
      - Qu'elle est la légitimité de l'agent ? Dans mon cas, ils me proposent de prendre en charge mon application de facto, et d avoir un droit de regard sur les documents à fournir.
      - Permettent ils une prise en considerations de nos dossiers de manières accelérés auprès de l'immigration canadienne?
      - Est ce que certains d'entre vous ont fait leur applications eux memes en dehors du Canada?
      - Puis je lancer une appli QSWP et appliquer à un PVT en meme temps?
       
      Par avance, merci
    • Par La_boussole_des_vents
      Bonjour à tous, 
      Etant donné que les condition changent tout me temps je permets de vous demander ce qu'il en est pour quelqu'un qui vient obtenir son CSQ pour le programme PEQ, qui a fait sa demande de RP depuis la semaine dernière et qui souhaite faire une prorogation de son permis de travail ouvert. Je viens de voir qu'il m'est possible d'avoir un permis de travail si entreprise fait une demande offre emplois. Mon problème c'est que mon entreprise refuse de fournir son état financier. La validation offre emploi peut être refusé? Car si elle est refusé il m est impossible de prolonger mon PT... dans ce cas comment rester au Québec légalement !? 
       
      Merci d'avance pour vos réponses. 
    • Par dihzih
      Salut tout le monde 
      J ai crée ce sujet à fin de partager des nouvelles avec ceux qui ont deposé leur dossier de parrainage d' ENFANT en novembre ou decembre 2018 
       
      J ai deposé le 03 decembre aucune nouvelle à ce moment 
    • Par manontombi
      Bonjour,
       
      Nous sommes un couple (non mariés mais conjoints de fait au Québec). Nous sommes revenus en France après 5 ans au Canada. Nous avons quitté le Québec en juin 2017 et avons eu notre premier enfant en France. Il est maintenant temps de retourner à Montréal. 
      Cependant nous avons un doute concernant la demande de modification de notre CSQ :
      - Nous avons tout les deux notre propre CSQ = faut-il choisir qui prend l'enfant à sa charge ? L'enfant sera-t-il rattaché qu'à un des deux parents ?
      - Le conjoint commence son travail à Montréal le 11 mars 2019 = le délais est-il bon si on envoie la demande le 16 janvier 2019 ?
      - Nous passons la frontière tout les 3, même si nous avons des csq séparés et un enfant sur un des deux cela posera-t-il problème ?
       
      Formulaire contrat d'autonomie financière = faut-il par contre se déclarer conjoint de fait ?
      Le but étant de rattacher notre fils sur mon conjoint qui lui a déjà un emploi et un revenu annuel à déclarer.
       
      Nous avons également nos deux permis de travail encore bons. 
       
      Merci de votre aide !!
       
      Manon
    • Par mfranchi
      Je voudrais savoir si sans RP et en attente de CSQ (dossier ouvert depuis Juillet 2017), je peux faire une demande de CAQ sans annuler ma demande de CSQ en cours. Ceci afin de pouvoir rester plus longtemps à la fin de mon visa ?
    • Par CARSB
      Bonjour,
       
      Je voudrais savoir si c'est possible de demander la résidence permanante avec un DEP de 900h sachant que le minimum est 1800h, car c'est possible de faire un poste-diplome à l'issue de la formation de 900h, donc je me demande si serai en mesure de demander la résidence permanante ? ou je dois trouver un travail ?
    • Par Selsam2017
      Bonjour 
      J'ai reçu mon CSQ en avril3 2017 et depuis je me suis mariée et eu un petit garçon
      Nous nous appretons actuellement à envoyer les demandé afférent aux CSQ de mon fils et mari selon la procédure habituelle
      Est-il possible de savoir combien cela risquerait de prendre de temps ?
      Merci d'avance
      Cordialement
    • Par Selsam2017
      Bonjour 
      J'ai reçu mon CSQ en avril3 2017 et depuis je me suis mariée et eu un petit garçon
      Nous nous appretons actuellement à envoyer les demandé afférent aux CSQ de mon fils et mari selon la procédure habituelle
      Est-il possible de savoir combien cela risquerait de prendre de temps ?
      Merci d'avance
      Cordialement
    • Par Guillaume99
      Bonjour,
      J’ai une question avec le Certificat de sélection du Québec. Je suis présentement en relation avec une femme d’originaire des Philippines qui est en attente de son statut Certificat de sélection du Québec dans les prochains mois (elle a envoyé ça demander à la fin de septembre 2018). Elle vit présentement à Montréal et je au moins une fois semaine depuis plus de 5 mois. Nous ne vivons pas encore ensemble (je vis dans la rive nord), car je termine mon université l’année prochaine et je prévois d’y déménager à Montréal pour éventuellement déménager ensemble vers les alentours de la fin de l’année de 2019.

      Ma question est qu’elles sont les options disponibles si elle est refusée? Je serais très déçu si elle était refusée, car elle travaille comme préposé aux bénéficiaires actuellement. Je suis en relation sérieuse avec elle ce serait le dernier de mes désirs qu’elle se voie se forcer de quitter le Québec. Je suis inquiet de la situation.

      J'ai déjà envoyé un courrier ici https://services.immigration-quebec.gouv.qc.ca/fr/coordonnees/courriel.php pour savoir si j'aurais une réponse convenable, mais on m'a renvoyé un courriel automatisé. Cela ne m'a pas aidé du tout comme réponse, car m'a demandé que je les appelle.

      Merci de m’aider dans mes questions et de me répondre dans mes inquiétudes.
    • Par CharCanadien
      Bonsoir à tous et à toutes.
       
      Alors voila, je suis présentement en train de préparer une demande de CSQ. Seulement voila, il faut fournir une photocopie de tous les permis délivré par IRCC. Or, lorsque mon permis EIC (stage) est arrivé à terme l'année dernière et que je suis sorti du pays, la douanière à récupérée mon permis. J'ai essayé de contacter IRCC au téléphone depuis plus d'une semaine maintenant mais impossible de discuter avec un agent... J'en ai discuté avec des proches et selon eux, ce papier ne serais pas "primordiale" pour l'obtention du CSQ mais j'aimerai avoir votre avis...
       
      Merci pour votre aide !
  • En ligne récemment   10 membres sont en ligne



×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité Règles