Jump to content
Sign in to follow this  
Carla Belgo-Indo

Notre projet de couple après 2ans, bilan très positif

Recommended Posts

Bonjour, je voudrais partager mon expérience d’installation au Canada avec tous ceux qui, comme mon conjoint et moi, se considèrent comme des nomades des temps modernes, poursuivis par un profond sentiment de déracinement et par un désir utopique de trouver un jour leur véritable« chez soi ».

Notre histoire à nous a commencé par ce grand désir de partir à l’aventure,  comme pour la plupart d’entre vous, avec cette particularité que nous recherchions  un endroit où nous nous sentirions enfin « chez nous ». Pour lui comme pour moi, la première vie (en Europe) avait consisté en une succession de confrontations culturelles du fait que nous étions tous les deux nés d’un mariage mixte avec des traditions et manières de vivre/faire totalement différentes : moi, à cheval entre des cultures belge et indonésienne, et lui, né d’un mariage corso-breton expatrié depuis plus de 15 ans en Belgique. À côté de la manifeste fuite en avant qu’a été l’immigration, il y avait donc le projet de couple de bâtir un foyer à l’image de nos valeurs, tout en continuant de découvrir le monde à deux.

Dans l’ensemble, l’installation au Canada a été très facile. Il est vrai que les deux années d’attente pour obtenir le CSQ et ensuite la RP ont parfois paru bien longues. Mais dans notre cas, elles nous ont surtout permis de préparer notre immigration au maximum (accumuler des économies, établir un plan d’action pour l’arrivée et la recherche d’emploi, nous préparer psychologiquement au départ et préparer nos proches en parallèle, déterminer si nous n’étions pas en train de faire la boulette de notre vie en décidant de tout quitter, etc.).

Cependant, les choses se sont enchainées très vite une fois arrivés sur place. Paperasse il y a eu bien entendu, mais tout a fini par aller relativement vite entre le logement de courte durée, le premier emploi, le logement à plus longue durée,  l’emploi plus stable, la première carte de crédit (woohoo), le premier cercle de copains, les festivals d’été et les BBQ dans les parcs, ou tout simplement les nouveaux repères (pour moi, cette merveilleuse bibliothèque gratuite de l’UQAM et mon meilleur ami, le marché PA). Je remercie d’ailleurs du fond du cœur les deux agences de placement qui m’ont vue comme un potentiel plutôt que comme une personne sans expérience canadienne,  et aussi toutes ces personnes qui ont décidé de nous faire confiance (premier proprio, employeur, coiffeur, j’en passe) ou de nous introduire à leurs cercles d’amis (merci les pottos).

Bien sur, tout n’a pas été rose pendant ces 2 premières années. L’éloignement familial fut un véritable déchirement et le premier hiver canadien, une grosse tarte dans la figure.  En plus d’avoir un mal de chien à me faire des amis québécois (moi, de nature résolument timide), j’ai pu expérimenter mes premières déceptions amicales avec les immigrés, à savoir la grande désillusion liée aux nouvelles amitiés très rapides, très nombreuses…et très superficielles. Ajoutez à cela le fait que, dans un couple, on ne vit jamais l’immigration de la même manière ni au même rythme, …les crises de larmes ont été nombreuses et cycliques.

Cela dit, après deux ans de montagnes russes émotionnelles, je suis fière de dire que nous sommes les heureux propriétaires d’un condo et que nous nous sentons plus épanouis que jamais en tant que couple…à tel point qu’un bébé en chemin J En vérité, j’ai encore du mal à me dire que je rentre « à la maison » quand nous arrivons à Montréal au retour d’un voyage. J’ai même du mal à me projeter 10 ans en avant, géographiquement parlant (qui sait si nous ne finirons pas à cultiver la canne à sucre en Uruguay). Une chose est sure, je me sens mille fois mieux dans ma peau par rapport à mon trouble identitaire (celui lié à mes racines, je vous rassure, je ne suis pas bipolaire, lol). Ici, j’ai trouvé un rythme de vie très doux, une liberté de vivre comme je l’entends et un endroit sécuritaire où faire grandir mon enfant.

Mon grand défi à venir sera incontestablement l’éducation de mon petit. Comment faire pour que celui-ci se sente bien sur cette terre où il sera né, au vu du boxon multiculturel dont il sera issu? Je voudrais croire de tout mon cœur qu’il sera tout à fait possible pour lui de se sentir Canadien, voire Québécois, tout en gardant une attache sincère aux multiples racines de ses parents. Imaginez-vous…nous aurons trois accents francophones différents à la maison…belge, français et québécois. En tous cas, je veux y croire et j’y travaillerai J Merci pour la lecture et sincères salutations à tous!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest

Mon grand défi à venir sera incontestablement l’éducation de mon petit. Comment faire pour que celui-ci se sente bien sur cette terre où il sera né, au vu du boxon multiculturel dont il sera issu? Je voudrais croire de tout mon cœur qu’il sera tout à fait possible pour lui de se sentir Canadien, voire Québécois, tout en gardant une attache sincère aux multiples racines de ses parents.

 

>>>> Ne t'inquiète pas pour ton enfant. Né ici il se sentira bien canadien même si ses parents on un accent différent.  Ma fille (25 ans) ne se sent absolument pas pas ni Française ni Mauricienne. Son accent est québécois, sa peau est assez "bronzée" à l'année longue pour rendre ses copines "envieuses" et l'origine de ses parents est pour elle une curiosité parmi d'autres. Disons qu'elle a très vite compris que tout le monde ne vit pas à la même heure ni dans les même saisons. L'école est un puissant facteur d'intégration. Elle se dit donc "Made in Canada" mais fabriquée à partir de pièces importées....;))

Le truc c'est ne ne pas déraciner sans arrêt l'enfant en l'envoyant jeune faire des séjours dans le/les pays d'origine des parents, sinon l'enfant ne sait plus à quelle société il "appartient". Ma fille est allée une fois à Maurice et jamais en France. Ce qu'elle voit sur TV5 lui suffit....Juste mon avis.

Share this post


Link to post
Share on other sites

bonjour,c'est toujours pour moi un sujet de joie et de motivation, toutes les  fois où je lis des retours d'expériences d'immigrés ayant connu le succès dans leur intégration. Je suis particulièrement fier d'eux comme de votre réussite, d'autant plus que vous avez eu le privilège de surmonter les larmes et les épreuves qui ont jalonné votre cursus d'intégration.

Merci pour ces retours enrichissants.

Bonne journée à vous

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

 

J'espère avoir moi aussi d'aussi belles choses à raconter dans quelques années. Merci pour votre récit, et bonne continuation !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Carla pour ton témoignage,

 

C'est toujours un plaisir de lire de belles histoires d'installations réussies :)

Je me reconnais tellement dans ton histoire, je suis française issue aussi de l'immigration, de la Finlande par ma mère et l'Espagne par mon père, mes racines ne sont pas claires car je suis née et ai grandi en France. Je me sens très canadienne même si on ne sait pas où on sera dans 10 ans !

Je suis arrivée à Montréal il y a deux ans et demi aussi et après 6 mois de recherche, j'ai trouvé le travail de mes rêves et un bébé aussi est en route. J'ai déjà un fils de 6 ans qui a eu beaucoup de mal au début mais qui est chez lui maintenant ici !

Bonne chance pour la suite !

Edited by ephe

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour vos commentaires :) ça me fait très plaisir de constater que ce sujet est parlant pour certains d'entre vous. J'ai adoré les mini narrations de Ivy Bijou et Ephe...vos enfants doivent être absolument magnifiques, et seront de futurs adultes passionnants par leur multiculturalité. Pour ma part, je compte bien me "servir" du mien pour continuer mon intégration ici :P J'ai hâte de découvrir davantage la culture locale à travers et avec lui.

A Rony et Fanny, courage pour la suite de vos démarches!! C'est une très belle aventure qui commence pour vous, je vous garantis que vous ne le regretterez pas!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this  

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.



×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines