Jump to content

There's nothing here yet

  • Similar Content

    • By Laurent
      Voici quelques images prises ce soir alors que la tempête commence à frapper la région de Montréal.
       
       












    • By Laurent
      Avertissement de tempête hivernale
      La tempête anticipée depuis quelques jours sur le Québec se trouve maintenant sur le bassin des Grands Lacs. La neige forte qui lui est associée a atteint l'Outaouais plus tôt cet après-midi et elle se propagera rapidement de Montréal à Québec ce soir. On prévoit encore de 25 à 40 centimètres sur le Haut St-Laurent. De plus, cette tempête sera accompagnée de vents forts qui produiront de la poudrerie réduisant localement la visibilité à presque nulle. 
      Tempête: les citoyens invités à rester chez eux
      De 25 à 40 centimètres de neige sont prévus d’ici mercredi. Pour les régions au nord du fleuve, entre 15 et 25 cm sont attendus.
      La tempête sera accompagnée de vents forts et de poudrerie, ce qui va réduire la visibilité et rendre les déplacements difficiles dans certains endroits.
      Les précipitations devraient se poursuivre mercredi, notamment pour les secteurs du centre et de l’est du Québec. Une nouvelle hausse des températures est à prévoir ce jour-là: maximum de -2°C à Montréal et -6°C à Québec.
      En Ontario, la neige et le vent forcent la fermeture de plusieurs écoles et universités. Les activités à l'aéroport Pearson et Trudeau sont perturbées. Au Québec, ça a déjà commencé.
       
       
      Source : Météomédia, Environnement Canada, Radio-Canada et TVA nouvelles.
       

    • By Laurent
      L'hiver particulièrement rigoureux cette année en Amérique du Nord peut devenir un cauchemar pour les automobilistes. Et plus on est pressé, plus on est à risque. Car ce sont ceux qui ne modifient pas suffisamment leur conduite en fonction des conditions routières et météorologiques qui représentent un danger.
      Les carambolages sont-ils causés par une météo capricieuse ou par un automobiliste inadapté?
      Chose certaine, ces accidents à collisions multiples surviennent en toutes saisons. Les carambolages peuvent être causés par le brouillard, des tempêtes de sable, des éblouissements de soleil, de la pluie, de la pluie verglaçante, de la glace noire, de la neige, des bourrasques et par ce qu'on appelle le phénomène du voile blanc, comme ce qui est survenu récemment sur l’autoroute Félix-Leclerc, dans la région de Lanaudière.
      Au Québec, on compte toutefois plus de carambolages l'hiver que l'été.
       
      Le facteur humain, responsable ultime
       
      Qu’on se le dise, l’automobiliste pourra toujours pester contre le manque d’abrasifs ou encore le manque d’arbres le long des routes, le facteur humain reste déterminant. Mais comment se produisent les carambolages?
      D’abord, par une première perte de contrôle d’un véhicule situé au début de la chaîne. Et peu importe la nature de ce premier incident – appelons-le l’événement zéro – c’est le facteur humain qui va jouer par la suite.
      Selon Marco Harrison, directeur de la Fondation CAA-Québec pour la sécurité routière et ancien policier de la Sûreté du Québec, « ce qui se produit bien souvent, c’est que la vitesse du flot de circulation des véhicules qui vont se percuter est souvent trop élevée et la distance entre les voitures n’est pas assez grande ».
      Conséquence, le ou les automobilistes ont très peu de temps pour réagir. Seuls les conducteurs qui seront éloignés de ce flot de véhicules pourront y échapper.
       
      Source : Richard Massicotte Radio-Canada
       

    • By Laurent
      Un immense vortex polaire frappe actuellement une vaste partie de l'Amérique du Nord, incluant des villes densément peuplées comme Chicago, Détroit, Winnipeg ou Toronto. Aujourd'hui, avec -39°C et -51 avec le refroidissement éolien, Winnipeg est probablement la ville de plus de 700 000 habitants la plus froide au monde.
       


    • By Laurent
      Tempête et froid intense sur tout le Québec. Un mélange de neige, vent et froid jamais vu depuis 1920. Les autorités invitent la population à la prudence alors le facteur de refroidissement éolien va atteindre des seuils extrêmes à Québec et dans les environs. La température ressentie pourrait même chuter à -50. Voici ce que ça donne en images et en vidéo :
       
       









    • By Laurent
      Voici quelques images prises au lendemain de cette tempête
       
       































    • By Laurent
      Bulletin météorologique spécial
      Un froid extrême s'abat sur tout le Québec et perdurera jusqu'à lundi. Les autorités ont lancé un appel à la vigilance en raison des risques pour la santé de la population.
      Le refroidissement éolien fait en sorte que les températures ressenties oscilleront autour de -30 degrés Celsius à Montréal et Québec, -35 sur la Côte-Nord, -40 au Saguenay-Lac-Saint-Jean, et -47 en Abitibi-Témiscamingue
       
      Les autorités invitent la population à la prudence alors le facteur de refroidissement éolien va atteindre des seuils extrêmes à Québec et dans les environs. La température ressentie pourrait même chuter à -50 dans la nuit de vendredi à samedi. 
      «Une exposition au froid intense peut entraîner un risque important d’engelure, de gelure ou d’hypothermie qui sont responsables de lésions graves», rappelle-t-on. 
      La santé publique recommande à la population de ne pas s’exposer de façon prolongée au froid intense et de se couvrir en conséquence. 
      Les groupes vulnérables, soit les enfants et les personnes âgées, devraient même éviter de sortir à l’extérieur, si cela n’est pas nécessaire, est-il précisé. 
       
      Une tempête majeure pourrait affecter le Québec en fin de semaine. L'enjeu à l'heure actuelle est relié à la trajectoire qui dictera l’ampleur des quantités de neige à recevoir dans le sud de la province
       
      Une intense tempête hivernale devrait traverser la Nouvelle-Angleterre dimanche puis le golfe du Saint-Laurent lundi. Elle apportera des accumulations importantes de neige et générera des vents très forts et glaciaux du secteur nord qui causeront de la poudrerie réduisant considérablement la visibilité et rendant les routes très glissantes.

      Cette tempête devrait empiéter sur le territoire Québécois. Les secteurs les plus touchés devraient être ceux situés près de la frontière américaine et des provinces Atlantiques. 
       
      La tempête de neige qui se profile de samedi soir à dimanche risque de donner des précipitations très abondantes sur de nombreux secteurs. Voici trois points à surveiller
       
      Le type de neige 
      Les températures resteront très froides au cours du passage du système. Les maximums ne devraient par exemple pas dépasser les -15 °C dans le sud au cours du week-end. Les flocons seront donc secs et s'accumuleront rapidement étant donné que de l'air sera emprisonné dans le manteau neigeux. Très légère, cette neige sera également volatile et très facilement emportée par les vents qui accompagneront le système. La poudrerie sera l'un des facteurs les plus susceptibles de gêner la conduite au cours de la journée de dimanche.
      Les routes
      Enneigées et glissantes, les routes qui se trouveront sur la trajectoire des 20 à 40 cm de neige prévus seront abondamment salées. Problème : l'épandage risque de n'être efficace que quelques heures, encore une fois à cause du froid. La neige ramenée à l'état liquide pourrait geler après le traitement des chaussées, qui se couvriront ensuite d'une nouvelle couche qui cachera la glace noire potentielle.
      Si vous prenez la route, pensez bien à déneiger votre véhicule pour prévenir les risques d'intoxication au monoxyde de carbone. Chaque année, ce gaz est responsable de graves séquelles voire de décès au Québec. Ainsi, « si vous faites démarrer votre voiture alors que le tuyau d'échappement est obstrué par la neige », vous vous exposez à ce type d'intoxication, prévient le site du gouvernement du Québec.
      La trajectoire
      C'est elle qui sera déterminante sur les quantités de neige reçues selon les secteurs. Les prévisions varient jour après jour, mais une déviation de seulement quelques kilomètres vers le nord ou vers le sud peut changer drastiquement les quantités reçues localement. Restez informé(e) sur l'évolution de cette tempête avant de décider de pointer votre nez dehors ! 
       
      Source : Météomedia
       

    • By Hrz
      Bonjour,
      nous sommes un jeune couple avec un enfant de 2 ans et un nouveau né voulant s'expatrier à Shawinigan.
      J'aimerais savoir à combien devrait être notre revenu mensuel net pour pouvoir y vivre correctement.
      Merci pour ceux qui répondront, cela nous aiderait beaucoup à notre prise de décision.
    • By Laurent
      Des vêtements d’hiver seront nécessaires mardi soir et mercredi dans presque toutes les régions du Québec, puisque le mercure devrait chuter pour descendre entre - 20°C et - 30°C avec le facteur éolien, avertit Environnement Canada.
       
      L’arrivée d’une masse d’air froide et des vents violents seront responsables de ce refroidissement ressenti dans les régions de Montréal et Québec, en Outaouais, dans les Laurentides, dans Lanaudière, en Estrie, dans Chaudière-Appalaches et au Saguenay-Lac-Saint-Jean.
       
      Pour Montréal, la journée s’annonce généralement ensoleillée, mais sera accompagnée de vents d'ouest de 30 km/h avec rafales à 50km/h.
      Le maximum prévu est de 6°C, mais avec le refroidissement éolien, la température ressentie sera de -19°C le matin, et -14°C en après-midi.
       
      Dans une mise en garde publiée mardi après-midi, Environnement Canada prévient que les chaussées mouillées pourraient rapidement devenir glacées en raison de la chute rapide des températures.
       
      Les conditions routières pourraient donc devenir dangereuses.
      Les risques d’engelure sont également élevés sans habits appropriés.
       
      Bulletin météorologique spécial
      Émis à 15:46 mardi 13 novembre 2018   Refroidissement marqué en fin de journée.

      Une masse d'air hivernal et des vents vifs apporteront du temps anormalement froid pour la saison. 

      La chaussée pourrait rapidement devenir très glacée en fin de journée ou en soirée. Un front froid traversera ces régions et fera chuter rapidement les températures de plusieurs degrés. La chaussée, qui sera encore mouillée dans plusieurs secteurs, pourrait subitement devenir très glacée et très glissante. Par conséquent, les conditions routières risquent de devenir soudainement dangereuses là où la chaussée n’aura pas pu être traitée.

      Aussi, ces conditions généreront des conditions de refroidissement éolien anormalement élevé sur une grande partie de la province mercredi. Le refroidissement éolien atteindra des valeurs de -20 à -30 selon les régions.

      Ce soir, les surfaces comme les routes, les rues, les trottoirs et les terrains de stationnement pourraient devenir glacées, glissantes et dangereuses.

      Cette nuit et mercredi, toute personne qui n’est pas habillée assez chaudement court le risque de souffrir d’une engelure. Prévoyez porter des vêtements appropriés.
       
       
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.



×
×
  • Create New...

Important Information

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines