Jump to content
  1. 01manou3839

    01manou3839

  2. Steph35

    Steph35

  3. luna123

    luna123

  • Similar Content

    • By Wapman
      Après 12 ans au Québec, nous venons de quitter la belle Province pour d'autres horizons. Après 12 hivers, un des facteurs qui a fait basculé notre décision est le climat. Nous avons des tonnes de points positifs pour rester au Canada, et d'autres plus négatifs, mais le climat en général a été le point décisif.
       
      C'est surtout l'hiver Québécois qui frappe les esprits et notre imaginaire collectif. Mais au final le Québec possède surtout d'énormes contrastes climatiques et des saisons très marquées: été chaud et humide, hiver très froid, sec et enneigé. Toutefois, lorsqu'on regarde le climat sur l'année, on se rend compte que cela pèse beaucoup sur la qualité de vie. Je m'explique ci-dessous.
       
      Automne (3-4 semaines octobre)
      La meilleure saison, avec l'été indien. Pendant 3 semaines, à 1 mois on profite d'un climat tempéré, assez chaud et les premiers froids font tourner les feuilles dans un feu d'artifice de couleur. Si vous pouvez visiter le Canada en cette période, foncez !
      C'est extraordinaire, mais cela ne dure pas Dès les premières pluies, toutes les feuilles tombent et le feu d'artifice est terminé (parfois juste 2 semaines) Il y a une quantité énorme de feuilles à ramasser si vous avez des arbres dans votre terrain ou propriété (genre un travail monstre, qui dure 3 week-ends) 4 érables dans son terrain = des dizaines de sacs de feuilles à ramasser ou composter On commence à tout ranger pour préparer l'hiver, ce qui laisse moins de temps aux loisirs (s'applique surtout si vous avez un jardin, terrain, piscine, etc.) Fin octobre, Halloween est généralement gâché par la flotte ou une tempête de pluie, comme cette année encore  
      Hiver (7 mois, de novembre à mai)
      Si votre référence climatique de l'hiver (pluie, froid, neige) est alignée sur des habitudes européennes ou tempérées, alors l'hiver dure bel et bien 7 mois.
      Dès le début novembre, le froid s'installe et les premières neiges arrivent Attendez vous à des tempêtes et des -10 dès fin novembre Novembre est super déprimant, on range son vélo, moto et on change les roues de voiture Bonne nouvelle, la neige apporte clarté et lumière: on s'émerveille, même après 10 ans, et ça compense les jours plus courts Décembre, c'est un Noël blanc, mais avec le réchauffement climatique on parle surtout d'un Noël de glace, verglas et neige mouillée Les vacances de Noël avec une belle neige sont souvent écourtées: neige fondue ou verglacée ou trop froid On oublie les bonhommes de neige: neige poudreuse et sèche (ou alors on attend que la neige soit mouillée) Janvier-Février : le gros hiver, énormément de neige et froids extrêmes de -30 pas si rare À moins de ne pas travailler, difficile de tomber sur LE beau week-end d'hiver: souvent c'est tempête, poudrerie, froid extrême La santé en prend un gros coup: déneigement (dos, articulations), rhumes/sinusites à répétition, peau abîmée, gelures parfois (après 10 ans on fait moins attention) La santé encore: malbouffe, alcool, en hiver (leur consommation explose, notre corps s'affole devant les éléments) Et encore la santé: chutes sur la glace, accidents de voiture, ça pardonne pas Le matériel souffre encore plus: verglas, tempête, vents, froid qui pète tout, surtout à cause du gel-dégel de plus en plus fréquent en hiver Il faut compter beaucoup plus de temps pour habiller les enfants, se préparer, et déneiger 1 jour sur 3 ou plus Les sports sont assez limités, non par la neige, mais par le froid (-20 de moyenne pour skier ou faire de la raquette, ça refroidi très rapidement les sorties) Les produits alimentaires locaux deviennent très limités: tout est importé des États-Unis ou du Mexique, une fortune pour une qualité horrible de produits frais Mars: dehors c'est encore l'hiver, aucune différence, même si certains rêvent au printemps et à la cabane à sucre Ce qui n'ont pas fuit en Floride ou au Mexique commence à y songer sérieusement, pour des vacances ou la retraite Avril: encore l'hiver, les appels aux familles en Europe sont déprimants quand ils parlent du cerisier en fleur Oubliez les semis, le jardins, etc. rien ne pousse dans la neige et le sol est gelé Quand on décède en hiver, le corps et conservé le temps que le sol dégèle et les familles font un enterrement différé Fin avril, on a l'impression que l'hiver ne terminera jamais, on se croirait encore en décembre On essai de cacher les œufs de Pâques dans la neige, pendant qu'en Europe ils commencent à sortir le barbecue Mai: et oui c'est encore l'hiver, il peut encore neiger début mai Dans mon livre, c'est comme l'hiver européen: pluie et froid essentiellement Mais c'est aussi le dégel: neige grise, sale, fondue et les routes pleines de trous Les activités d'hiver sont terminés, mais celle d'été impraticables (chemins boueux, neige fondante) Au fur et à mesure que la neige fond on constate les dégâts: arbres, patio, terrasse, entrées, asphalte Vous avez envie d'étrangler ceux qui maintenant se vantent de manger des cerises du jardin Fin mai, on commence à voir le bout de la neige et le début du gazon On est généralement épuisé par l'hiver... physiquement mais surtout mentalement Les universités relancent les programmes de prévention du suicide, dont le taux explose depuis mi-avril  
      Printemps (2 semaines en juin)
      Il n'y a pas de printemps au Québec. C'est une courte parenthèse entre la neige fondue de mai et l'été qui arrive.
      En juin, aucune feuille dans les arbres et de rares fleurs On commence à penser aux semis et au jardinage Mais, dans un excès de rage, on laboure surtout son banc de neige avec une pelle pour qu'il fonde plus vite Mais il faut essentiellement nettoyer et réparer les dommages de l'hiver sur son terrain, propriété, voiture (peinture, intérieur plein de sel ou calcium) Il pleut énormément et une autre menace se prépare... ... toute la pluie est entrain de faire éclore des milliards de moustiques Avec la St Jean (24 juin) qui approche on rêve d'une balade dans la forêt ou d'une sortie en camping, d'un feu de camp Mais en réalité on se fait défoncer par les moustiques car juin-juillet est une infestation comme jamais Certains ours et orignaux quittent leurs territoires tellement il y a de moustiques J'ai un ami qui a été hospitalisé après une centaine de piqûres lors d'une sortie canot-camping Et les moustiques (maringouins) sont super gentils à côté des brûlots (mouches noires) dont les morsures sont carrément à risque d'infection  
      Été (2 à 3 mois, surtout juillet, août et généralement septembre)
      L'été arrive très brutalement en juillet, soudainement il fait 30 degrés Mais avec toute la pluie tombée, l'humidité rend le tout torride et suffoquant Aussi surprenant que cela paraisse, on rêve d'une maison climatisée, oui, oui au Québec ! 25 la nuit avec 90% d'humidité c'est pas dormable, 2 à 3 semaines par an minimum Vengeance: les grosses chaleurs de juillet tuent la majorité des moustiques Le mois d'août est alors royal pour les activités d'été, canot, camping, randonnées, à conditions d'éviter les orages souvent très violents Il pleut quand même souvent, mais souvent de façon brève et très intense En septembre, les températures baissent, l'humidité aussi Selon la pluie, on peut placer quelques beaux week-end, notamment pour la fête du travail début septembre Mais la pluie gâche assez souvent le tout: il pleut en moyenne 1100 mm au Québec, contre 700 mm en France (presque 2 fois plus) Fin septembre, le froid arrive soudainement, on espère que l'été Indien arrivera bientôt, mais on songe déjà à ce que sera l'hiver cette année...  

    • By Laurent
      13 degrés et -22 ressenti ce matin à Montréal et nous ne sommes que le 13 novembre...
      Voici une petite vidéo tournée hier :
       
       
       

    • By Laurent
      Une tempête de neige pas comme les autres va toucher plus de sept millions de personnes au Québec dans les prochaines heures. Certaines régions de l’est de la province, dont celle de la ville de Québec, pourraient recevoir jusqu’à 25 cm de neige avec de forts vents. Avec une vingtaine de centimètres de neige attendus dans la région de Montréal mardi matin, c’est la première fois en 36 ans que la Ville de Montréal doit lancer une opération de déneigement aussi tôt en saison.
      Au réveil, ce sont plus de 15 à 20 cm qui se seront accumulés en Montérégie, en Estrie et sur la rive sud de Montréal.
      La vaste dépression en provenance du centre des États-Unis doit commencer à balayer la région de Montréal lundi soir, vers 18 h, pour se poursuivre jusqu’à au moins 8 h, mardi matin, avant de poursuivre sa route vers l’est du Québec et le Nouveau-Brunswick, laissant jusqu’à 40 centimètres de neige par endroits.
      Source : Radio-Canada  - TVA - Météomédia

    • By Laurent
      Ce n'est pas moi qui le dit mais les prévisions météo sont unanimes, nous allons bientôt y goûter. Les systèmes dépressionnaires se succèderont sur le Québec cette semaine, et certains seront plus costauds que d'autres. Le sud de la province pourrait d'ailleurs recevoir ses premiers flocons.
       
       
       
       

    • By Laurent
      Voici quelques images prises ce soir alors que la tempête commence à frapper la région de Montréal.
       
       












    • By Laurent
      Avertissement de tempête hivernale
      La tempête anticipée depuis quelques jours sur le Québec se trouve maintenant sur le bassin des Grands Lacs. La neige forte qui lui est associée a atteint l'Outaouais plus tôt cet après-midi et elle se propagera rapidement de Montréal à Québec ce soir. On prévoit encore de 25 à 40 centimètres sur le Haut St-Laurent. De plus, cette tempête sera accompagnée de vents forts qui produiront de la poudrerie réduisant localement la visibilité à presque nulle. 
      Tempête: les citoyens invités à rester chez eux
      De 25 à 40 centimètres de neige sont prévus d’ici mercredi. Pour les régions au nord du fleuve, entre 15 et 25 cm sont attendus.
      La tempête sera accompagnée de vents forts et de poudrerie, ce qui va réduire la visibilité et rendre les déplacements difficiles dans certains endroits.
      Les précipitations devraient se poursuivre mercredi, notamment pour les secteurs du centre et de l’est du Québec. Une nouvelle hausse des températures est à prévoir ce jour-là: maximum de -2°C à Montréal et -6°C à Québec.
      En Ontario, la neige et le vent forcent la fermeture de plusieurs écoles et universités. Les activités à l'aéroport Pearson et Trudeau sont perturbées. Au Québec, ça a déjà commencé.
       
       
      Source : Météomédia, Environnement Canada, Radio-Canada et TVA nouvelles.
       

    • By Laurent
      L'hiver particulièrement rigoureux cette année en Amérique du Nord peut devenir un cauchemar pour les automobilistes. Et plus on est pressé, plus on est à risque. Car ce sont ceux qui ne modifient pas suffisamment leur conduite en fonction des conditions routières et météorologiques qui représentent un danger.
      Les carambolages sont-ils causés par une météo capricieuse ou par un automobiliste inadapté?
      Chose certaine, ces accidents à collisions multiples surviennent en toutes saisons. Les carambolages peuvent être causés par le brouillard, des tempêtes de sable, des éblouissements de soleil, de la pluie, de la pluie verglaçante, de la glace noire, de la neige, des bourrasques et par ce qu'on appelle le phénomène du voile blanc, comme ce qui est survenu récemment sur l’autoroute Félix-Leclerc, dans la région de Lanaudière.
      Au Québec, on compte toutefois plus de carambolages l'hiver que l'été.
       
      Le facteur humain, responsable ultime
       
      Qu’on se le dise, l’automobiliste pourra toujours pester contre le manque d’abrasifs ou encore le manque d’arbres le long des routes, le facteur humain reste déterminant. Mais comment se produisent les carambolages?
      D’abord, par une première perte de contrôle d’un véhicule situé au début de la chaîne. Et peu importe la nature de ce premier incident – appelons-le l’événement zéro – c’est le facteur humain qui va jouer par la suite.
      Selon Marco Harrison, directeur de la Fondation CAA-Québec pour la sécurité routière et ancien policier de la Sûreté du Québec, « ce qui se produit bien souvent, c’est que la vitesse du flot de circulation des véhicules qui vont se percuter est souvent trop élevée et la distance entre les voitures n’est pas assez grande ».
      Conséquence, le ou les automobilistes ont très peu de temps pour réagir. Seuls les conducteurs qui seront éloignés de ce flot de véhicules pourront y échapper.
       
      Source : Richard Massicotte Radio-Canada
       

    • By Laurent
      Un immense vortex polaire frappe actuellement une vaste partie de l'Amérique du Nord, incluant des villes densément peuplées comme Chicago, Détroit, Winnipeg ou Toronto. Aujourd'hui, avec -39°C et -51 avec le refroidissement éolien, Winnipeg est probablement la ville de plus de 700 000 habitants la plus froide au monde.
       


    • By Laurent
      Tempête et froid intense sur tout le Québec. Un mélange de neige, vent et froid jamais vu depuis 1920. Les autorités invitent la population à la prudence alors le facteur de refroidissement éolien va atteindre des seuils extrêmes à Québec et dans les environs. La température ressentie pourrait même chuter à -50. Voici ce que ça donne en images et en vidéo :
       
       









  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.



×
×
  • Create New...

Important Information

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines