Jump to content
Sign in to follow this  
Charles Lopez

Couple fatigué - Besoin de quitter la France

Recommended Posts

Il y a 1 heure, Chimel a dit :

  Je veux juste dire que le Québec n'est pas néolibéral.  J'espère qu'on s'entend la-dessus ?

 

Le Québec est moins libéral que les États-Unis mais plus libéral que la France. 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il va falloir patienter au niveau des délais d'immigrations.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le ‎2016‎-‎05‎-‎05 at 16:44, qwintine a dit :

 

Oui de René ;-)

La fatigue, le pauvre j'ai écorché son nom

 

 

C'est pas faux, mais j'attend de voir les méthodes.

Pour la fixette, j'en reviens et te renvois à mon histoire pleine de bon sens naïf de mon professeur à propos du terrain de foot.

 

Sinon, je suis vraiment curieux de savoir quel est ta job que tu pourrais pas faire en France (MP moi si t'es disposée à échanger la dessus).

 

Q

Mes méthodes?

Une licence de sociologie, un travail de traductrice dans le domaine économique et financier (on en voit passer des trucs et des commentaires quasi-paniqués de gestionnaires de fond...) et ma tête.

 

oui, en effet, c'est une fixette. J'ose imaginer qu'il y a autre chose que le néolibéralisme utopique et l'extrême-gauche utopique...

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 11 minutes, LaSherbrookoise a dit :

Mes méthodes?

 

@LaSherbrookoise je ne voulais pas dire tes méthodes mais les méthodes "nouvelles" qui sortent par exemple des nuits debout.

 

il y a 11 minutes, LaSherbrookoise a dit :

Une licence de sociologie, un travail de traductrice dans le domaine économique et financier (on en voit passer des trucs et des commentaires quasi-paniqués de gestionnaires de fond...) et ma tête.

 

C'est vrai que c'est pointu. Je suis quand même étonné que sur Paris par exemple tu n'ai pas pu trouvé chaussure à ton pied. Mon plus grand étonnement est que tu puisses exercer cela à Sherbrooke, m'attendrais plus à Montréal ou Torronto, enfin content pour toi de pouvoir faire ce genre de job en région. Rien que pour cela je comprends que tu restes.

 

il y a 11 minutes, LaSherbrookoise a dit :

oui, en effet, c'est une fixette. J'ose imaginer qu'il y a autre chose que le néolibéralisme utopique et l'extrême-gauche utopique...

 

J'ose imaginer aussi qu'il y a autre chose mais pour l'instant rien de nouveau sous le soleil. Ce n'est pas une fixette mais une grande méfiance.

Par ailleurs, une petite précision, le néo-libéralisme n'est pas de l'extrême droite.

 

Q

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 21 minutes, LaSherbrookoise a dit :

Mes méthodes?

Une licence de sociologie, un travail de traductrice dans le domaine économique et financier (on en voit passer des trucs et des commentaires quasi-paniqués de gestionnaires de fond...) et ma tête.

 

oui, en effet, c'est une fixette. J'ose imaginer qu'il y a autre chose que le néolibéralisme utopique et l'extrême-gauche utopique...

 

J'oubliais @LaSherbrookoise, bon retour ici au Québec ;-)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, qwintine a dit :

 

@LaSherbrookoise je ne voulais pas dire tes méthodes mais les méthodes "nouvelles" qui sortent par exemple des nuits debout.

 

 

C'est vrai que c'est pointu. Je suis quand même étonné que sur Paris par exemple tu n'ai pas pu trouvé chaussure à ton pied. Mon plus grand étonnement est que tu puisses exercer cela à Sherbrooke, m'attendrais plus à Montréal ou Torronto, enfin content pour toi de pouvoir faire ce genre de job en région. Rien que pour cela je comprends que tu restes.

 

 

J'ose imaginer aussi qu'il y a autre chose mais pour l'instant rien de nouveau sous le soleil. Ce n'est pas une fixette mais une grande méfiance.

Par ailleurs, une petite précision, le néo-libéralisme n'est pas de l'extrême droite.

 

Q

 

 

 

J'ai passé mon bac à Sherbrooke, c'est pour ça... :-) Et je vis à Montréal maintenant (Tu vois tout s'explique ;-) )

 

J'espère que tu ne penses pas que je pense que néolibéralisme = extrème-droite (ceci dit ils s'entendent bien ou s'entendraient bien...)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 20 heures, LaSherbrookoise a dit :

J'ai passé mon bac à Sherbrooke, c'est pour ça... :-) Et je vis à Montréal maintenant (Tu vois tout s'explique ;-) )

 

J'espère que tu ne penses pas que je pense que néolibéralisme = extrème-droite (ceci dit ils s'entendent bien ou s'entendraient bien...)

 

En fait certaine courants d'extrême droite prône le libéralisme économique mais la majorité plutôt l'étatisme. Ce qui est logique comme ils suppriment les libertés individuelles ou profit d'un renforcement de l'état national "fort".

 

Q

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 2016-05-07 at 03:00, Racinette a dit :

 

Rassuré ?? Tu as pu classer mon discours (qui n'est pas que le mien, s'entend) dans tes deux petites cases (0/1) ? Parfait. Tu peux dormir sur tes deux oreilles.

Pour l'instant, je te l'ai déjà dit, oublie-moi.

Bonne journée.

PS : sais-tu qu'il y a une infinité de nombres entre 0 et 1 ?? :)

 

Enfin un qui a tout compris :j-aime::lol::D

 

http://www.lefigaro.fr/festival-de-cannes/2016/05/15/03011-20160515ARTFIG00060-festival-de-cannes-depardieu-brocarde-nuit-debout.php

 

Q

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, qwintine a dit :

Lucide entre deux cuites :P

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

  • Similar Content

    • By YoCRC
      Bonjour à tous,
       
      Voila j'ai été contacté il y maintenant quelques mois en novembre 2016, pour venir travailler dans une entreprise de la région de Montréal.
      j'ai été agréablement surpris, moi qui me voyais pas du tout quitter la FRANCE et bien aujourd'hui je me pose la question.
      D'ailleurs même beaucoup de question, j'ai une famille, ma femme et mes 2 enfants (4 ans et 2 ans), ma femme elle ça ne la dérange pas de tout quitter au contraire elle est déjà partante. Moi je suis un peu plus sur la réflexion car à coté de mon travail je suis pompier volontaire, de ce faite je me suis beaucoup investi chez les SP et je sais si en étant a Montréal je pourrai être volontaire dans une plus petite ville à côté de Montréal. Les congés payées je vois qu'il n'y en a pas beaucoup non plus au début pendant quelques années, mais le problème c'est que ma femme non plus alors est ce difficile a géré ce peut de vacances en ayant 2 enfants, sans pouvoir vraiment visiter la région au début. le système de sécurité sociale a l'air d'être à peu près le même qu'en France, mais par contre au niveau de la retraite on perd tous nos droits ? Si quelqu'un pourrait nous aider à répondre à ces quelques questions ça serait vraiment sympa.
       
      J'ai encore plein d'autre questions mais je vais pas tout déballer en même temps lol.
       
      Merci encore.
       
      Yohann
    • By Laurent
      Pourquoi ? Pourquoi un pays riche comme la France, avec une population diplômée, avec des infrastructures, et des moyens énormes, pourquoi est-ce que ce pays laisse-t-il un sentiment aussi amer, un mélange de frustration et de désarroi ? Je me suis posé cette question une multitude de fois et bien que je comprenne l’origine de ces sentiments, je reste dubitatif devant ces jeunes gens, diplômés, motivés, passionnés, mais qui développent de tels ressentiments envers leur propre nation. Si vous avez la réponse, je suis preneur, n’hésitez pas à commenter en bas de cet article. C’est une question qui me taraude depuis que j’ai mis le pied au Québec il y a déjà plus de 20 ans.
      Ainsi, si vous avez le sentiment que vous perdez votre temps en France ou d’avoir un avenir bouché ? En répondant oui à l’une ou l’autre de ces interrogations, ou encore aux deux, ne cherchez plus, vous êtes atteints du même désir de vous prendre en charge qui m’a frappé également alors que j’étais dans le début de la vingtaine.
      La France est un pays qui mène la vie dure à tout le monde mais particulièrement aux jeunes. Taux de chômage élevé, perspectives de carrières incertaines, qualité de vie laissant à désirer, insécurité, morosité chronique, voici quelques arguments que n’importe qui pourrait énumérer facilement pour expliquer cet engouement que les jeunes ont à vouloir quitter la France.
       
      J’étais comme vous, pris dans un pays qui vous siphonne vos batteries, entre des politiques malsaines et une ambiance sociale déprimante et contagieuse. Alors, voilà, je l’ai quitté cette France, celle qui m’a vu naître et grandir. J’ai osé la quitter il y a 22 ans, pour poser mes valises sur ce fameux sol canadien. Ce sol que je ne connaissais que très peu finalement, pour y être allé seulement quelques fois en touriste, tantôt l’été, tantôt l’hiver. Mais ces séjours ont alors été une révélation.
      Je constatais qu’il était possible de vivre autrement, de ne pas avoir à porter le fardeau de cette vieille France, parsemée de pensées rétrogrades où le passé occupe une place pharaonique. Il était donc possible de voir les choses positivement sans se faire traiter de naïf ou d’insouciant, il était possible de vivre en harmonie et en respect avec la société et ses citoyens, il était possible de ne pas se faire juger du premier abord, d’être apprécié simplement pour ce que l’on est, ou ce que l’on fait. Il était possible d’avoir tout simplement confiance. Quel soulagement, enfin je compris que j’allais pouvoir consacrer mes énergies à ce qui me passionne le plus et ainsi pouvoir m’épanouir librement et contribuer de façon constructive à mon nouveau pays.
      Si vous ressentez ce que je viens de décrire, le seul choix qui s’offre alors à vous est de repenser votre vie en centrant vos efforts sur votre besoin d’épanouissement personnel.
       

       
      Vous le savez, j’ai opté pour cette option, et je ne l’ai jamais regretté, pas une seconde. Pire, en étant loin de la France vous allez l’apprécier pour de bonnes raisons lorsque vous y séjournerez en tant que touriste ou de passage: la famille, les amis, le pinard, et pour y faire du tourisme. En sorte, le meilleur de la France finalement.
       

       
      Mais voilà que j’entend déjà les mauvaises langues me souffler à l’oreille qu’il n’existe pas de paradis sur terre, que tout ceci n’est que du rêve et que finalement on est pas si mal que ça en France. Il n’y a pas de réponse simple à ces arguments, mais je commencerais par dire que si vous pensez que vous êtes bien en France, pourquoi avez-vous lu cet article ? Le Québec, et par extension le Canada, n’est pas un paradis pour tout le monde, ça dépend de vos aspirations personnelles et c’est pour cette raison que j’ai essayé de détailler mon propre vécu afin de vous faire votre propre opinion en fonction de mon expérience relatée. Et enfin, n’oubliez jamais cette phrase d’Oscar Wilde : « J’aime mieux avoir des remords que des regrets. »
      Je vous souhaite une bonne chance dans toutes vos démarches pour votre nouvelle vie dans cet immense pays qui ne demande pas mieux que de vous accueillir, vous et vos talents.
    • By Laurent
      Suite de l'article

      Qu'en pensez-vous ?
      Est-ce votre cas ?
      Le Canada est-il votre destination privilégiée ?
    • By Laurent
      Mais pourquoi veulent-ils tous quitter la France tout à coup ?

      .
      J’entends dire qu’il faut empêcher les jeunes djihadistes de partir,
      qu’il faut empêcher les étudiants de partir,
      qu’il faut empêcher les riches de partir,
      qu’il faut empêcher les entrepreneurs de partir,
      qu’il faut empêcher les investisseurs de partir,
      qu’il faut empêcher les sièges sociaux de partir,
      qu’il faut empêcher les startups de partir …
      Mais que se passe-t-il donc Mr le Président ? Pourquoi est ce que tout le monde semble vouloir quitter la France, s’expatrier, partir ?
      Y aurait-il un malaise que vous n’auriez pas perçu ? J’entends même dire que les retraités – eux-aussi – seraient tentés de s’expatrier (au Portugal ou en Espagne) pour protéger le pouvoir d’achat de leurs retraites qui vont être encore rognées…
      La France ne serait elle plus attractive ? Je n’arrive pas à le croire. Heureusement, j’ai lu que le nombre des régularisations et des naturalisations progressait, que celui des reconduites à la frontière diminuait et que ceux de l’immigration clandestine augmentait. Ouf, je suis rassuré : la France est donc encore attrayante !
      source

      Qu'en pensez-vous ?
    • By Laurent
      C'est une phrase récurrente, mise à toutes les sauces pour justifier son intention de quitter la France, mais est-ce vraiment ce qu'on doit entendre, n'y a t'il pas autre chose derrière ces mots ?
      Et puis quitter la France est une chose mais pour aller où ?
      Vos avis là-dessus ?


      Suite et source
    • By Laurent
      Quitter la France, c’est maintenant !
      Texte publié aujourd'hui dans le magazine Valeurs Actuelles
      Par Éric Brunet

      Qu'en pensez-vous ?


    • By Laurent
      Nous l'attendions depuis longtemps, voici LE guide pour vous aider à Quitter La France !

      Disponible partout, pour la modique somme de 0.00$ ou 0.00€



    • By Laurent
      Je suis tombé sur ce blogue plein d'humour qui reprend les grands principes de raisonnement de ceux qui désirent quitter la France, et s'en sert pour rebondir non sans humour.



      Je vous invite à essayer de répondre à ces 6 points avant de lire l'article dans son intégralité


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.



×
×
  • Create New...

Important Information

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines