Jump to content

Québec ferme la porte à près de 200 médecins français


Recommended Posts

Le Québec ferme la porte à près de 200 médecins français

 
Le Québec ferme la porte à des centaines de médecins français compétents qui souhaitent pratiquer ici alors que deux millions de Québécois n'ont pas de médecins de famille. Sophie Langlois
Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Cela pourrait même être du lobbying médical...

Quel intérêt pour le monde médical du Québec de voir arriver des médecins qui vont répondre à la demande de rendez-vous des patients à des prix presque trop bas à leurs yeux, alors que bon nombre d'entre eux (médecins québécois) se tournent vers le privé ?

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Les prix sont fixés par la régie, et le privé reste très marginal même si en augmentation récente.

La situation est plus complexe et ce reportage présente de nombreuses inexactitudes je vais préciser après!

Link to comment
Share on other sites

Quand on voit que ce matin même, j'ai appelé pour avoir un rendez-vous et on m'a répondu:" les prochaines places c'est samedi et c'est sans rendez-vous, venez à partir de 07h"......Ou sinon, bah allez à l'Urgence. Bah voyons donc, je vais aller faire le poireau pendant des heures pour me faire examiner alors qu'un médecin de famille peut le faire!!!! Quel malaise!!!!!

Link to comment
Share on other sites

En fait c'est la non réciprocité qui est vexante. 

 

Le système Francais accepte les confrères Québécois comme sans marchander ergoter sur leur diplôme (c'est bien le sens d'un accord bilatéral) avec une liberté quasi totale.

Comment réagiraient  les collègues Canadiens si on leur faisait passer un examen de Français pour être sûr, si on leur proposait les postes les pires, dans des lieux que personne ne prend, avec des salaires discriminés ? 

 

Je crois que l'accord a été mal négocié dans son esprit et dans ses modalités pratiques. Il n'y a pas réciprocité en pratique. J'ai l'impression que les négociateurs Français n'ont pas étés très rigoureux, pour ne pas dire qu'il ont été mauvais, dans la rédaction du protocole.

 

Idem pour les droits d'inscription à la fac au Canada pour les étudiants étrangers. ll serait bon que la France triple les droits uniquement pour les des étudiants canadiens, pour arriver à mettre les gens autour d'une table pour arriver à un accord réciproque équilibré avec au final une annulation. :)

 

 

 

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Le jour ou ma santé faiblira je retournerais vivre en France donc, de mon point de vue, c'est plutôt pas mal que les médecins aient du mal à s'expatrier. :)

 

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

1/ Le nombre de 200 MD refusés ne veux rien dire: ce chiffre, c'est les MD qui ont commencés un dossier puis qui n'ont pas donné suite, ou alors les MD qui ont échoués leurs stages (et donc heuresement qu'ils ne pratique pas ici!)

 

Mais aujourd'hui, au Québc, il n'y a pas a ma connaissance de MD francais qui ont eu leurs stages, leurs permis d'exercice, et qui sont durablement dans l'impossibilité de trouver un poste! Et si ils sont dans une attente (de quelques semaines souvent) c'est qu'ils ont juste "oubliés" de chercher un poste avant de venir (ce qui est indispensable!)

 

2/ Il n'y a pas de réciprocité d'accord car les systèmes sont fondamentalement différent:

 

En France on peut s'installer ou on veux et il n'y a pas de quota de médecin (les PREM).

 

Au Quebec les MD doivent s'installer là ou le ministère le décide avec un nombre de quota très faible comparé a la France. Dans beaucoup de disciplines, il n'y a pas de place même pour des étudiants québécois qui sont contraint de quitter la province!

La responsabilité de ces quota est celle du ministère, en aucun cas celle du collège. Le Collège est là pour déterminer si le MD Francais a le niveau de compétence suffisant.

 

C'est exact qu'il y a des places dispos en médecine de famille.

 

Mais pour admettre un candidat, tout le monde est d'accord pour dire qu'il faut s'assurer de sa compétence: C'est très tres faux de dire qu'un MD est compétent juste parcequ'il est francais:

-Le systeme francais ne présente pas d'examen des competences a la fin de la residence contrairement au canada

-Le systeme francais n'impose pas de maintien des competences au fil des années par des programmes de formation continue au contraire du canada

 

Au final il y a 25% des stagiaires en médecine de famille francais qui sont jugés non apte et non compétent! 

 

Enfin, il faut bien comprendre qu'un MD francais compétent est au debut completement inadapté a la pratique quebecoise: bcp de difference avec le systeme francais. Le stage de 3 mois est donc indispensable a la fois pour l'évaluation mais pour bien comprendre le systeme et s'adapter et ainsi etre operationnel apres les 3 mois.

 

3/ Alors pourquoi ne pas faire plus de stages?C'est là ou il faut faire mieux. Selon le college on manque de professeur pour superviser. Pour un stage il faut enchainer 3 supervisions, avec 3 professeurs souvent, un a l'urgence un a l'interne et un a l'externe. Les places sont rares car les professeurs se consacrent sur la formation des résidents québécois. Pour l'avoir fait, superviser un francais qui débarque demande énormément de temps et de patience...beaucoup n'ont plus on n'ont pas envie non plus. 

 

Edited by jeunejedi
Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
à l’instant, Hei a dit :

Si on parle de compétence il y a de bons et aussi de mauvais médecins ici au Quebec (à te lire on dirait que les médecins québécois sont super bons et les français super nuls)  et on ne sais pas sur quel pied danser quand un médecin vous dit de faire exactement l'inverse de ce que vous a dit le précédent.

 

 

c'est comme partout et dans tous les domaines

 

 

 

 

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
il y a 8 minutes, Hei a dit :

Si on parle de compétence il y a de bons et aussi de mauvais médecins ici au Quebec (à te lire on dirait que les médecins québécois sont super bons et les français super nuls)  et on ne sais pas sur quel pied danser quand un médecin vous dit de faire exactement l'inverse de ce que vous a dit le précédent.

 

 

 

Ce n'est pas de que je dit.

Juste que le Quebec s'est doté de plus de moyen que la France pour s'assurer du Maintien de la compétences de ces médecins. 50% de notre savoir se périme tous les 5 ans. Si un MD ne se tient pas au courant pendant 15 ans c'est un danger public.

 

Et il y a une difference entre insastisfait d'un MD et se heurter a un probleme de competence: si probleme de competence il y a, porter plainte au college ils sont assez impitoyables a ce niveau et ordonnent des interdictions d'exercer avec stage de remise a niveau apres enquete.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Ce que j'ai du mal a comprendre c'est le discours de certains qui disent: Ce sont des MD francais ce n'est quand même pas le tiers monde ils ont pas besoin de faire de stage!

 

Je vous rappelle que 25% des candidats ont été bloqués car jugés dangereux! Est ce que c'est ca que la population souhaite? Que l'on donne un droit d'exercice a ces personnes?

De plus le stage est nécessaire pour une adaptation au systeme quebecois. Tous ceux qui ont fait le stage reconnaisse son utilité.

 

Cequ'il faut améliorer: 

-Proposer plus vite les stages pour limiter une attente qui est trop élevé

-Permettre aux MD francais de travailler en GMF/Bureau

 

Ce qui a été fait recemment:

-obliger les MD francais a trouver un poste avant de faire le stage! Ce qui evite d'attendre pour rien sans poste ensuite...

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Je ne connais pas tout les motifs précis d'echec de stage...

La question qu'on pose au medecin évaluateur est : Ce medecin possede t il le niveau d'un resident finnissant quebecois et est il apte a exercer seul et sans supervision la médecine au quebec.

 

Si la réponse est non le stage est échoué...Ce n'est pas le college qui juge le candidat mais plusieurs professeurs de medecine (au moins 3 souvent plus)

 

 

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
il y a 34 minutes, jeunejedi a dit :

50% de notre savoir se périme tous les 5 ans.

 

:lol:

Je me demande comment je suis encore capable de formuler des phrases ...

 

Edited by Lefrancais
Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
il y a 10 minutes, jeunejedi a dit :

savoir médical :P

Je ne pense pas, ce chiffre me semble parfaitement sorti d'un chapeau. En général le savoir se perd par le manque de pratique et je ne connais pas de médecin qui travail sans se tenir informé activement ou passivement (autres médecins, autres spécialistes, chirurgiens etc ...).

Ceci dit, je comprends que le Quebec soit réticent a accueillir des médecins d'un pays ou l'homéopathie est reconnue comme une médecine a part entière.

 

Edited by Lefrancais
Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
il y a une heure, Hei a dit :

Si on parle de compétence il y a de bons et aussi de mauvais médecins ici au Quebec (à te lire on dirait que les médecins québécois sont super bons et les français super nuls)  et on ne sais pas sur quel pied danser quand un médecin vous dit de faire exactement l'inverse de ce que vous a dit le précédent.

 

 

 

Depuis qu'un médecin québécois de l'urgence m'a dit qu'on ne pouvait pas guérir d'une hépatite C, maintenant je prends plusieurs avis ici et en France avant d'engager un traitement quelconque. 

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
il y a une heure, Lefrancais a dit :

Je ne pense pas, ce chiffre me semble parfaitement sorti d'un chapeau.

 

 

"Parfaitement sorti d'un chapeau" ben voyons donc :P  Vive les a priori a base de "il me semble que" 

 

 

 

Citation

 

 Demi vie de la connaissance médicale

 

Sjohania K., Sampson M., Ansari M., JI S., Douvette S., Moher D., How quickly do systematic reviews go out of date? A survival analysis, Ann Int Med, 2007, 147, : 224-33

 

Résumé

 

Analyse de 100 revues de questions publiées de 1995 à 2005 sur les stratégies thérapeutiques, pratiques recommandées et se limitant aux essais contrôlés, randomisés ou semi randomisés/ test de leur pertinence résiduelle compte tenu de l’évolution des connaissances.  Deux critères de jugement : quantitatif avec un changement sur le résultat clinique de plus de 50% sur au moins un critère par rapport à la revue initiale, et qualitatif par une reconsidération de l’efficacité, de l’identification de nouvelles complications ou de nouveaux trous de connaissances inconnues dans la revue de départ.

On retrouve un des deux signaux dans 57% des revues publiées. La durée moyenne de la demi vie de connaissance avant apparition d’un signal d’obsolescence est de 5,5 ans. Dans 7% des cas, la revue avait déjà un signal d’obsolescence au moment de sa publication, et 11% des revues en avait un en moins de 2 ans.

 

Donc la demi vie de la connaissance médicale est donc en moyenne de 5 ans...chiffres retrouvés dans plusieurs études du genre.

 

Citation


je ne connais pas de médecin qui travail sans se tenir informé activement ou passivement (autres médecins, autres spécialistes, chirurgiens etc ...).

 

 

Il y a de rares etudes sur la FMC en France, le chiffre le plus souvent rapport est qu'environ 20% des medecins généralistes consacrent entre 0 et 2h par mois a la formation médicale continue. La moyenne de situe a 13 demi-journées annuelle donc environ 40h.

Au Quebec le minimimum de cours a justifier (sous peine de suspension de license)  est de 100h par année.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
Il y a 2 heures, jeunejedi a dit :

 

Ce n'est pas de que je dit.

Juste que le Quebec s'est doté de plus de moyen que la France pour s'assurer du Maintien de la compétences de ces médecins. 50% de notre savoir se périme tous les 5 ans. Si un MD ne se tient pas au courant pendant 15 ans c'est un danger public.

 

Et il y a une difference entre insastisfait d'un MD et se heurter a un probleme de competence: si probleme de competence il y a, porter plainte au college ils sont assez impitoyables a ce niveau et ordonnent des interdictions d'exercer avec stage de remise a niveau apres enquete.

 

Donc un médecin te donne des antibiotiques pour un parasites intestinales sans t'ausculter et en te gardant 5 min et que finalement en allant aux urgences on se rend compte que c'est une constipation, je fais quoi ? J'envoie une plainte à l'ordre des médecins ?

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Utiliser un exemple particulier pour généraliser ne va pas mener bien loin. Des erreurs médicales et l'aléa thérapeutique ne sont pas obigatoirement signe de deficit de competence.

Mais si tu estimes que le MD est incompétent envoie une lettre au college ils se font un plaisir d'enqueter ca te coutera pas un sou.

 

http://www.cmq.org/page/fr/formulaire-plainte.aspx

 

http://www.cmq.org/pdf/formulaires/formulaire-demande-enquete.pdf?t=1459882271107

 

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
il y a 13 minutes, jeunejedi a dit :

Utiliser un exemple particulier pour généraliser ne va pas mener bien loin. Des erreurs médicales et l'aléa thérapeutique ne sont pas obigatoirement signe de deficit de competence.

Mais si tu estimes que le MD est incompétent envoie une lettre au college ils se font un plaisir d'enqueter ca te coutera pas un sou.

 

http://www.cmq.org/page/fr/formulaire-plainte.aspx

 

http://www.cmq.org/pdf/formulaires/formulaire-demande-enquete.pdf?t=1459882271107

 

 Sur la première affirmation, rien à dire. Par contre sur la deuxième, une erreur médicale, dés l'instant ou elle est qualifiée comme telle,  est la conséquence directe d'un déficit de compétence dans le domaine ou elle s'est produite.

 

 

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
il y a 56 minutes, jeunejedi a dit :

 

"Parfaitement sorti d'un chapeau" ben voyons donc :P  Vive les a priori a base de "il me semble que" 

 

 

 

Donc la demi vie de la connaissance médicale est donc en moyenne de 5 ans...chiffres retrouvés dans plusieurs études du genre.

 

 

Il y a de rares etudes sur la FMC en France, le chiffre le plus souvent rapport est qu'environ 20% des medecins généralistes consacrent entre 0 et 2h par mois a la formation médicale continue. La moyenne de situe a 13 demi-journées annuelle donc environ 40h.

Au Quebec le minimimum de cours a justifier (sous peine de suspension de license)  est de 100h par année.

 

Merci pour la source :) Mea culpa, ce n’était pas tiré du chapeau :)

 

Hors sujet :

Maintenant si on doit attendre 5 mois pour avoir un irm ce n'est pas la capacité du médecin à savoir l’interpréter qui nous sauvera. C'est bien d'avoir des super médecins mais c'est encore mieux d'avoir accès à la médecine et c'est l'unique raison qui me fait dire que si ma santé décline, je retournerais en France. 

 

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share




×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines

Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2022 immigrer.com

Advertisement