Jump to content

Quand les médecins sont des Dieux.


Cherrybee
 Share

Recommended Posts

  • Habitués

J'ai écrit un statut le 15 mars passé concernant mon nouveau pédiatre qui me disait que la consultation d'un optométriste était facultatif pour les enfants de 6 mois et j'ai ecrit qu'on devrait se questionner en tant que société sur les "examens" facultatifs proposés.

Aujourd'hui je reçois une lettre recommandée de la clinique Blainville pour me dire qu'elle ne veut plus suivre mes enfants parce que j'ai dit que je formulerais une plainte et que je remets en question les soins facultatifs sur internet.

Si je comprends bien, si on "ose" remettre en question ce qu'un médecin dit, il ne nous soignera plus.

Si on dit qu'on va faire une plainte au Collège le médecin risque aussi de ne plus nous soigner. Il faut donc prendre les médecins pour des Dieux: ne jamais les contredire.

La morale de l'histoire, ne remettez jamais en question les soins que votre médecin vous propose sinon il risque de mettre fin au suivi médical.

Pire encore, si vous êtes en désaccord avec lui il peut cesser de suivre vos enfants sous prétexte que vous n'êtes pas du même avis que lui. Il peut priver 3 enfants de soins parce que la mère est en désaccord avec sa façon de percevoir les examens facultatifs. Et ça, avec le soutien du Collège des médecins.

Après être totalement indignée par le lobbyisme des médecins et médecins spécialistes au Quebec je suis sans mot devant les médecins qui se prennent littéralement pour Dieu en croyant détenir la vérité absolue.

Cher pédiatre, au Quebec, on peut remettre en question tout le monde, que tu sois un chroniqueur, médecin ou politicien.

C'est ça la liberté d'expression, la liberté de dire son désaccord, dans son salon, sur le net ou dans un média.

Les médecins ne sont pas des Dieux, pis même encore j'pense que Dieu accepte plus la remise en question que les médecins.

 

Bianca Longpré, blogueuse

 

***************************************************************************************************************************************************************

Statut du 15 mars 2016

 

Tranche de vie.

Aujourd'hui je vais au pédiatre pour mes 3 enfants.

Rien de spécial, visite annuelle. En fait je me demande pourquoi les québécois y vont chaque année s'il n'y a aucun problème et qu'une infirmiere praticienne en pédiatrie ferait l'affaire, mais bon, l'histoire c'pas ça.

Le médecin examine mon bébé. Elle me dit: "Maintenant qu'il a plus de 6 mois il pourrait voir l'optométriste pour un test préventif."

Moi: "Y'a un problème?"

Doc: "Non mais la clinique en bas a des tests en prévention pour les petits. C'est facultatif mais comme c'est gratuit avec la carte soleil allez-y, y'a rien à perdre."

J'ai rien dit parce que maintenant je suis capable de me retenir et d'éviter des discussions enflammées.

Mais dans ma tête je pensais à ça.

La carte soleil C'PAS GRATIS, c'est pas comme une carte cadeau.

La carte soleil c'est comme une carte de crédit du compte collectif de tous les québécois.

Quand tu prends des examens "facultatifs" non nécessaires pendant qu'on a des listes d'attente pour d'autres rendez-vous, ça n'a pas de sens.

Quand tu vas au médecin ou à l'urgence avant d'appeler info santé ou de voir ton pharmacien, pis que tu passes la carte soleil, oui ça me dérange.

La carte soleil c'est comme une carte de crédit pour tous les professionnels qui sont payés à l'acte. Quand un service est fourni et qu'on passe la carte, tous les québécois paient.

La moindre des choses pour les utilisateurs seraient d'éviter de s'en servir sans jugement et que la RAMQ surveille davantage les examens "facultatifs" et la nécessité des examens.

Desfois je me demande combien j'ai coûté à la RAMQ dans l'année. Pourquoi les québécois ne recevraient pas un relevé de leur utilisation des services et du coût total engendré?

Parce que là, y'a encore plein de gens qui pensent que la carte soleil c'est une carte cadeau avec des fonds illimités pour des soins en tout genre, nécessaires ou pas.

Moi, je vois cette carte-là comme une carte de crédit au bord d'atteindre sa limite.

 

Bianca Longpré, blogueuse.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
il y a 4 minutes, Cherrybee a dit :

. En fait je me demande pourquoi les québécois y vont chaque année s'il n'y a aucun problème et qu'une infirmiere praticienne en pédiatrie ferait l'affaire, mais bon, l'histoire c'pas ça.

bof, mes enfants ont pas de pédiatre et j'en vois pas l'utilité. je préfère qu'un enfant malade ou avec un problème ai un pédiatre. 

 

par rapport au sujet principal, peut être que ce médecin là a pas aimer qu'elle critique sa clinique ouvertement sur le web. c'est comme n'importe quel entreprise, personne aime de la mauvaise pub sur le web.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
il y a 1 minute, Automne a dit :

bof, mes enfants ont pas de pédiatre et j'en vois pas l'utilité. je préfère qu'un enfant malade ou avec un problème ai un pédiatre. 

 

par rapport au sujet principal, peut être que ce médecin là a pas aimer qu'elle critique sa clinique ouvertement sur le web. c'est comme n'importe quel entreprise, personne aime de la mauvaise pub sur le web.

 

Peut-être mais lorsqu'on reçoit des salaires indécents, on se fait petit quand on rencontre une maman économe avec l'argent public. Elle aurait toujours pu trouver moyen de rattraper la sauce. 

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Je salue la façon de voir les choses de la Madame.

Elle a osé remettre en question le "savoir-faire" des mafieux de la santé, et on voulait la "punir".

Pourquoi elle ne porte pas plainte, au moins auprès de la RAMQ? Enfin pour commencer...

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
il y a 17 minutes, Sarayoo a dit :

Je salue la façon de voir les choses de la Madame.

Elle a osé remettre en question le "savoir-faire" des mafieux de la santé, et on voulait la "punir".

Pourquoi elle ne porte pas plainte, au moins auprès de la RAMQ? Enfin pour commencer...

 

Parce qu'elle sait que le Dieu de la RAMQ protège ses amis médecins puisqu'il est médecin lui-même. C'est en pure perte.  Heureusement que la madame a du poids ailleurs, elle est célèbre et sait déranger via les médias. 

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
il y a une heure, Ivy Bijou a dit :

Perso, j'en parlerai à des journalistes.

 

 

Oui c'est le mieux. Heureusement qu'il y a encore des gens qui ont la tête sur les épaules et qui savent agir en citoyens. 

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
Il y a 2 heures, Cherrybee a dit :

J'ai écrit un statut le 15 mars passé concernant mon nouveau pédiatre qui me disait que la consultation d'un optométriste était facultatif pour les enfants de 6 mois et j'ai ecrit qu'on devrait se questionner en tant que société sur les "examens" facultatifs proposés.

Aujourd'hui je reçois une lettre recommandée de la clinique Blainville pour me dire qu'elle ne veut plus suivre mes enfants parce que j'ai dit que je formulerais une plainte et que je remets en question les soins facultatifs sur internet.

Si je comprends bien, si on "ose" remettre en question ce qu'un médecin dit, il ne nous soignera plus.

Si on dit qu'on va faire une plainte au Collège le médecin risque aussi de ne plus nous soigner. Il faut donc prendre les médecins pour des Dieux: ne jamais les contredire.

La morale de l'histoire, ne remettez jamais en question les soins que votre médecin vous propose sinon il risque de mettre fin au suivi médical.

Pire encore, si vous êtes en désaccord avec lui il peut cesser de suivre vos enfants sous prétexte que vous n'êtes pas du même avis que lui. Il peut priver 3 enfants de soins parce que la mère est en désaccord avec sa façon de percevoir les examens facultatifs. Et ça, avec le soutien du Collège des médecins.

Après être totalement indignée par le lobbyisme des médecins et médecins spécialistes au Quebec je suis sans mot devant les médecins qui se prennent littéralement pour Dieu en croyant détenir la vérité absolue.

Cher pédiatre, au Quebec, on peut remettre en question tout le monde, que tu sois un chroniqueur, médecin ou politicien.

C'est ça la liberté d'expression, la liberté de dire son désaccord, dans son salon, sur le net ou dans un média.

Les médecins ne sont pas des Dieux, pis même encore j'pense que Dieu accepte plus la remise en question que les médecins.

 

Bianca Longpré, blogueuse

 

***************************************************************************************************************************************************************

Statut du 15 mars 2016

 

Tranche de vie.

Aujourd'hui je vais au pédiatre pour mes 3 enfants.

Rien de spécial, visite annuelle. En fait je me demande pourquoi les québécois y vont chaque année s'il n'y a aucun problème et qu'une infirmiere praticienne en pédiatrie ferait l'affaire, mais bon, l'histoire c'pas ça.

Le médecin examine mon bébé. Elle me dit: "Maintenant qu'il a plus de 6 mois il pourrait voir l'optométriste pour un test préventif."

Moi: "Y'a un problème?"

Doc: "Non mais la clinique en bas a des tests en prévention pour les petits. C'est facultatif mais comme c'est gratuit avec la carte soleil allez-y, y'a rien à perdre."

J'ai rien dit parce que maintenant je suis capable de me retenir et d'éviter des discussions enflammées.

Mais dans ma tête je pensais à ça.

La carte soleil C'PAS GRATIS, c'est pas comme une carte cadeau.

La carte soleil c'est comme une carte de crédit du compte collectif de tous les québécois.

Quand tu prends des examens "facultatifs" non nécessaires pendant qu'on a des listes d'attente pour d'autres rendez-vous, ça n'a pas de sens.

Quand tu vas au médecin ou à l'urgence avant d'appeler info santé ou de voir ton pharmacien, pis que tu passes la carte soleil, oui ça me dérange.

La carte soleil c'est comme une carte de crédit pour tous les professionnels qui sont payés à l'acte. Quand un service est fourni et qu'on passe la carte, tous les québécois paient.

La moindre des choses pour les utilisateurs seraient d'éviter de s'en servir sans jugement et que la RAMQ surveille davantage les examens "facultatifs" et la nécessité des examens.

Desfois je me demande combien j'ai coûté à la RAMQ dans l'année. Pourquoi les québécois ne recevraient pas un relevé de leur utilisation des services et du coût total engendré?

Parce que là, y'a encore plein de gens qui pensent que la carte soleil c'est une carte cadeau avec des fonds illimités pour des soins en tout genre, nécessaires ou pas.

Moi, je vois cette carte-là comme une carte de crédit au bord d'atteindre sa limite.

 

Bianca Longpré, blogueuse.

Je comprends votre désaccord; néanmoins, l'optométriste à 6 mois, ce n'est pas une mauvaise idée; on ne sait jamais! J'aurais voulu combien de fois que la pédiatre de mon fils nous envoie chez l'optométriste. C'était une incapable de première pour tout ce qu'elle a entrepris lorsque mon fils était suivi par elle et moi aussi je lui ai fait savoir sur Internet. Une véritable honte cette bonne femme! Je n'habitais déjà plus Montréal!

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
Il y a 15 heures, emma1068 a dit :

Je comprends votre désaccord; néanmoins, l'optométriste à 6 mois, ce n'est pas une mauvaise idée; on ne sait jamais! J'aurais voulu combien de fois que la pédiatre de mon fils nous envoie chez l'optométriste. C'était une incapable de première pour tout ce qu'elle a entrepris lorsque mon fils était suivi par elle et moi aussi je lui ai fait savoir sur Internet. Une véritable honte cette bonne femme! Je n'habitais déjà plus Montréal!

 

Si on était en Arabie Saoudite, avec le budget de l'Arabie Saoudite, je comprendrais qu'on fasse des examens préventifs. On pourrait même faire des bilans complets préventifs pour tout le monde .  

Quand on pense que, même avec une ascendance de cancer, vous attendez au moins 1 an pour faire une coloscopie préventive ou que vous attendez plusieurs années pour vous faire opérer d'une tête de fémur, j'estime que les priorités sont mal réparties. Avec l'habitude des soins en France, sans jamais voir passer une facture, pensez-vous que ce serait mieux de créer un gouffre abyssal comme celui de la France? Je vous le dis tout de suite, notre Dieu ministre ne l'acceptera pas. Donc, il faudra choisir: des examens préventifs sur des enfants en bonne santé ou bien des soins aux personnes handicapées, aux personnes à besoins spéciaux, ou carrément à des personnes gravement malades ( il y a des programmes de traitement de certains cancers qui ne sont pas proposés au Québec à cause des coûts qu'ils engendrent).

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
il y a 7 minutes, Cherrybee a dit :

 

Si on était en Arabie Saoudite, avec le budget de l'Arabie Saoudite, je comprendrais qu'on fasse des examens préventifs. On pourrait même faire des bilans complets préventifs pour tout le monde .  

Quand on pense que, même avec une ascendance de cancer, vous attendez au moins 1 an pour faire une coloscopie préventive ou que vous attendez plusieurs années pour vous faire opérer d'une tête de fémur, j'estime que les priorités sont mal réparties. Avec l'habitude des soins en France, sans jamais voir passer une facture, pensez-vous que ce serait mieux de créer un gouffre abyssal comme celui de la France? Je vous le dis tout de suite, notre Dieu ministre ne l'acceptera pas. Donc, il faudra choisir: des examens préventifs sur des enfants en bonne santé ou bien des soins aux personnes handicapées, aux personnes à besoins spéciaux, ou carrément à des personnes gravement malades ( il y a des programmes de traitement de certains cancers qui ne sont pas proposés au Québec à cause des coûts qu'ils engendrent).

 

Il y a sans doute des examens superflus mais un examen préventif sert justement à diagnostiquer une maladie qui n'est pas forcément visible. Un petit enfant peut avoir un léger problème (de vue ou autre) qui ne sera peut-être pas détectable dans la vie quotidienne mais qui mériterait peut-être d'être soigné ou corrigé.

 

Je ne pense pas que le déficit de la sécu française ou belge provient d'abus d'examens préventifs de ce genre... et puis comme dit plus haut, c'est facultatif.

 

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, Cherrybee a dit :

 

Si on était en Arabie Saoudite, avec le budget de l'Arabie Saoudite, je comprendrais qu'on fasse des examens préventifs. On pourrait même faire des bilans complets préventifs pour tout le monde .  

Quand on pense que, même avec une ascendance de cancer, vous attendez au moins 1 an pour faire une coloscopie préventive ou que vous attendez plusieurs années pour vous faire opérer d'une tête de fémur, j'estime que les priorités sont mal réparties. Avec l'habitude des soins en France, sans jamais voir passer une facture, pensez-vous que ce serait mieux de créer un gouffre abyssal comme celui de la France? Je vous le dis tout de suite, notre Dieu ministre ne l'acceptera pas. Donc, il faudra choisir: des examens préventifs sur des enfants en bonne santé ou bien des soins aux personnes handicapées, aux personnes à besoins spéciaux, ou carrément à des personnes gravement malades ( il y a des programmes de traitement de certains cancers qui ne sont pas proposés au Québec à cause des coûts qu'ils engendrent).

 Euh je suis désolé de vous contredire mais en France, tu vois passer la facture. J'avais la Sécu et une mutuelle et quand j'allais chez le médecin, je payais à la fin. Quand j'allais chez l'ORL, je recevais une facture à la fin.  Quand j'allais chez l'ophtalmo, j'avais une facture. Il faudrait arrêter de croire que c'est la guinguette en France et que tout est gratuit. 

Quant au gouffre abyssal de la Sécu, nos chers politiciens préfèrent renflouer les banques que celui de la Sécu. C'est tellement plus facile. Et attention, ne me faites pas ce que je n'ai pas dit. Il y a un gouffre abyssal comme vous dites certes et on pourrait tout à fait le réduire et nous devons le réduire, mais j'aime croire que ce n'est pas si pire que ce que les politiciens essayent de nous  faire croire. En attendant, je préfère largement le système de santé français. Certes je cotisais, certes je payais beaucoup d'impôts, certes chaque année, on avait un déficit mais au moins je savais que mon sytème de santé était là si j'en avais besoin et si je tombais malade. Après il évident que la France doit prendre certaines mesures pour réduire ce déficit. Mais bon avec des ministres de la Santé qui sont aussi idiots les uns que les autres, il ne faut pas s'attendre à des miracles.....

Edited by Guest
Link to comment
Share on other sites

En revanche, je suis bien d'accord avec toi, les médecins se prennent pour des Dieux, encore plus qu'en France et surtout ces petits cons de la plastie!!!

Ça me change de l'ambiance que j'avais connue auparavant....

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
Il y a 6 heures, Cherrybee a dit :

 

Si on était en Arabie Saoudite, avec le budget de l'Arabie Saoudite, je comprendrais qu'on fasse des examens préventifs. On pourrait même faire des bilans complets préventifs pour tout le monde .  

Quand on pense que, même avec une ascendance de cancer, vous attendez au moins 1 an pour faire une coloscopie préventive ou que vous attendez plusieurs années pour vous faire opérer d'une tête de fémur, j'estime que les priorités sont mal réparties. Avec l'habitude des soins en France, sans jamais voir passer une facture, pensez-vous que ce serait mieux de créer un gouffre abyssal comme celui de la France? Je vous le dis tout de suite, notre Dieu ministre ne l'acceptera pas. Donc, il faudra choisir: des examens préventifs sur des enfants en bonne santé ou bien des soins aux personnes handicapées, aux personnes à besoins spéciaux, ou carrément à des personnes gravement malades ( il y a des programmes de traitement de certains cancers qui ne sont pas proposés au Québec à cause des coûts qu'ils engendrent).

Je pense que la vue et les oreilles, dès que c'est possible pour un enfant, ce sont des examens de base et qu'on pourrait justement prévenir des problèmes plus tard. Ca coûtera moins cher par la suite si on détecte plus facilement les petits problèmes qui peuvent justement devenir très importants par la suite. Justement, une population en bonne santé, c'est aussi des frais en moins par la suite.

Edited by emma1068
Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
il y a 18 minutes, emma1068 a dit :

Je pense que la vue et les oreilles, dès que c'est possible pour un enfant, ce sont des examens de base et qu'on pourrait justement prévenir des problèmes plus tard. Ca coûtera moins cher par la suite si on détecte plus facilement les petits problèmes qui peuvent justement devenir très importants par la suite. Justement, une population en bonne santé, c'est aussi des frais en moins par la suite.

 

Si votre enfant a une déficience visuelle ou auditive, je ne vois pas en quoi ça coûtera moins cher par la suite. Il portera des lunettes et un appareil auditif. Comme des centaines de milliers d'autres qui ont été dépistés lorsqu'ils avaient un problème. De plus, en France ( et je suppose ici aussi), il y a déjà un examen à la naissance quand ils sont encore à la maternité. Vous n'avez pas d'enfants?

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
il y a 1 minute, Cherrybee a dit :

De plus, en France ( et je suppose ici aussi), il y a déjà un examen à la naissance quand ils sont encore à la maternité. Vous n'avez pas d'enfants?

Il y a des choses qui ne peuvent pas être détectées juste à la naissance. Ce n'est pas si simple malheureusement.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
il y a 5 minutes, Cherrybee a dit :

 

Si votre enfant a une déficience visuelle ou auditive, je ne vois pas en quoi ça coûtera moins cher par la suite. Il portera des lunettes et un appareil auditif. Comme des centaines de milliers d'autres qui ont été dépistés lorsqu'ils avaient un problème. De plus, en France ( et je suppose ici aussi), il y a déjà un examen à la naissance quand ils sont encore à la maternité. Vous n'avez pas d'enfants?

C'est vrai que ça se trouve super facilement un problème visuel à la naissance... 

 

Peut être qu'un examen de la vue plus tard peut aider justement à ce que la mauvaise vision ne se détériore pas et accentue le ''handicap'' 

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
Il y a 3 heures, Cherrybee a dit :

 

Si votre enfant a une déficience visuelle ou auditive, je ne vois pas en quoi ça coûtera moins cher par la suite. Il portera des lunettes et un appareil auditif. Comme des centaines de milliers d'autres qui ont été dépistés lorsqu'ils avaient un problème. De plus, en France ( et je suppose ici aussi), il y a déjà un examen à la naissance quand ils sont encore à la maternité. Vous n'avez pas d'enfants?

 

 

Il y a 3 heures, Cherrybee a dit :

 

Si votre enfant a une déficience visuelle ou auditive, je ne vois pas en quoi ça coûtera moins cher par la suite. Il portera des lunettes et un appareil auditif. Comme des centaines de milliers d'autres qui ont été dépistés lorsqu'ils avaient un problème. De plus, en France ( et je suppose ici aussi), il y a déjà un examen à la naissance quand ils sont encore à la maternité. Vous n'avez pas d'enfants?

. Un examen visuel et auditif, ce n'est pas sorcier. On ne résout pas un problème auditif avec un appareil uniquement. Il existe quantités d'autres moyens. Pour les problèmes visuels, il peut y avoir des opérations précoces si la détection se fait rapidement. On ne règle pas tous les problèmes visuels avec des lunettes. En outre, les problèmes visuels non traités ou négligés ou non détectés s'aggravent (amblyopie non récupérable par exemple) et après il faut de la patience pour sauver ce que peut l'être. Des lunettes et des thérapies visuelles précoces (opérations dans certaines éventualités) peuvent permettre à l'enfant de mener une vie plus aisée. La non-détection, comme dans d'autres domaines, ce sera des années d'ergo, des lunettes plus complexes. Une thérapie visuelle avant 6 ans est plus efficace qu'après. Oui, j'ai un enfant atteint de problèmes visuels, même si on commence à en parler au passé.

Edited by emma1068
Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

En France aussi, un médecin dont vous critiquez la façon de faire ou d organiser votre prise en charge (a tort ou à raison) vous dira d aller voir ailleurs... C est une question de confiance et il n aura pas envie de se battre...

 

Il y a quelques années, quand les médecins français étaient plus nombreux et qu il fallait "garder sa clientèle", certains réagissaient différemment et le patient était "roi" (d ou prescription abusive de médicaments ou d arret de travail) mais ce n est quasiment plus le cas désormais.

 

Je pense cependant que ce n est pas propre aux medecins, si vous dites à votre plombier ou votre mécanicien auto comment il devrait travailler...

 

 

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
Le 3/31/2016 at 23:08, emma1068 a dit :

 

 

. Un examen visuel et auditif, ce n'est pas sorcier. On ne résout pas un problème auditif avec un appareil uniquement. Il existe quantités d'autres moyens. Pour les problèmes visuels, il peut y avoir des opérations précoces si la détection se fait rapidement. On ne règle pas tous les problèmes visuels avec des lunettes. En outre, les problèmes visuels non traités ou négligés ou non détectés s'aggravent (amblyopie non récupérable par exemple) et après il faut de la patience pour sauver ce que peut l'être. Des lunettes et des thérapies visuelles précoces (opérations dans certaines éventualités) peuvent permettre à l'enfant de mener une vie plus aisée. La non-détection, comme dans d'autres domaines, ce sera des années d'ergo, des lunettes plus complexes. Une thérapie visuelle avant 6 ans est plus efficace qu'après. 

 

Mon frère a souffert d'amblyopie, cela a été détecté en maternelle, il a été traité et guéri sans pb. 

Mon fils aussi a eu des problèmes visuels et a  été détecté en maternelle. Cela a été fait d'après son comportement en classe et je doute fort qu'un examen préventif à 6 ou 12 mois aurait détecté quelque chose. Il a lui aussi été traité et pour lui aussi , tout est rentré dans l'ordre. 

J'ai également un neveu qui a eu de graves problèmes oculaires, mais malheureusement on n'a pas eu besoin d'examen "préventif" pour le détecter. On voyait son comportement par journées trés ensoleillées par exemple. 

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
Il y a 21 heures, Cherrybee a dit :

 

Mon frère a souffert d'amblyopie, cela a été détecté en maternelle, il a été traité et guéri sans pb. 

Mon fils aussi a eu des problèmes visuels et a  été détecté en maternelle. Cela a été fait d'après son comportement en classe et je doute fort qu'un examen préventif à 6 ou 12 mois aurait détecté quelque chose. Il a lui aussi été traité et pour lui aussi , tout est rentré dans l'ordre. 

J'ai également un neveu qui a eu de graves problèmes oculaires, mais malheureusement on n'a pas eu besoin d'examen "préventif" pour le détecter. On voyait son comportement par journées trés ensoleillées par exemple. 

Tant mieux pour eux, mais ce n'est pas le cas de tous les enfants.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share



×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines

Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2022 immigrer.com

Advertisement