Jump to content
Sign in to follow this  
immigrante77

S'installer au Québec au lieu du NB : risques ?

Recommended Posts

Bonjour,

 

Lectrice du forum depuis un moment déjà, je me lance avec mon premier sujet pour demander vos avis par rapport à une situation très délicate.

 

J'ai obtenu ma CRP depuis quelques mois déjà à travers le programme du NB et j'ai déjà pris mon billet pour aller m'y installer le mois prochain. Le souci (ou la chance me diront certains) c'est qu'entre temps ma boîte vient de me proposer un poste sur Montréal.

 

Je ne sais vraiment pas comment je dois procéder et surtout s'il ya des risques si je devais valider ma RP et m'installer dans la foulée au Québec. 

 

J'ai lu plusieurs informations contradictoires à ce sujet, je me suis donc résignée à le poster ici pour avoir des avis concrets. Est-il vrai qu'une fois la carte santé obtenue on peut changer de province comme on veut ? Ou doit-on attendre d'avoir les cartes RP en poche pour pouvoir bouger ? Est-il vrai que l'on peut perdre son statut si on agit de la sorte ? 

 

Désolée pour mon long requisitoire mais je suis vraiment stressée par cette situation 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonne question !

Mais bon je n'ai pas la réponse...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu dois valider ta résidence permanente au NB car il n'est pas possible de la valider au Qc (donc, à l'aéroport de Montréal) sans le CSQ. Tu viendras au Québec après quelques temps au NB. Sur le nombre de jours que tu dois passer là par contre, je n'ai aucune idée.

 

Juste par curiosité, pourquoi un poste à Montréal serait plus intéressant qu'un autre au NB? 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour ta réponse Kweli. Il me semble que la validation de RP peut se faire à n'importe quel point d'entrée au Canada, il faudra juste fournir une adresse au niveau de la province qui nous a nomination  (ce que je ferai bien sûr).

 

Pour ta question,  il n'y a pas forcément de différence sauf avoir un job assuré dans une boîte que je connais déjà. Ils n'ont malheureusement pas de filiale au NB sinon j'aurais sauté sur l'occasion

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, immigrante77 a dit :

Merci pour ta réponse Kweli. Il me semble que la validation de RP peut se faire à n'importe quel point d'entrée au Canada, il faudra juste fournir une adresse au niveau de la province qui nous a nomination  (ce que je ferai bien sûr).

 

Pour ta question,  il n'y a pas forcément de différence sauf avoir un job assuré dans une boîte que je connais déjà. Ils n'ont malheureusement pas de filiale au NB sinon j'aurais sauté sur l'occasion

 

Mais du coup tu irais à Montréal avec un permis de travail ? Réglementairement est-il possible de travailler au Québec avec une RP au NB ? Remarque pourquoi pas :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il me semble que le NAS est le seul identifiant à avoir lorsqu'on change de province, en plus de la carte de santé car le "transfert" proprement dit se fait avec cette dernière. Elle remplace le CSQ dans le cas de candidats des provinces qui vont vers le Québec. Pour résumer (si je ne me trompe pas bien sûr) il faudra :

 

1- Passer la douane et le bureau de CIC à n'importe quel coin au Canada en leur donnant une adresse se trouvant dans la province qui vous a nominée

2- Se diriger vers ladite province pour avoir son numéro NAS et s'inscrire à l'assurance maladie

3- A partir de ce moment vous pourrez vous diriger vers n'importe quelle province de votre choix

 

Après, vu que les cartes de RP sont envoyées en moyenne entre 6 à 8 semaines après l'arrivée, je ne sais pas trop si ça impacte son déménagement ou pas. Je sais seulement que si on donne une adresse d'une autre province, l'agent CIC peut tout bonnement annuler votre RP (j'ai lu ça sur un autre forum). Il faut aussi se renseigner sur comment repasser son permis de conduire. Je n'ai pas d'idées sur le processus quand on choisit une autre province que celle qui nous a désigné

 

Je ne suis pas sûr d'avoir les bonnes réponses, je vous conseille donc d'attendre que d'autres membres plus expérimentés répondent pour vous fixer définitivement

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il me semble que le NAS est le seul identifiant à avoir lorsqu'on change de province, en plus de la carte de santé car le "transfert" proprement dit se fait avec cette dernière. Elle remplace le CSQ dans le cas de candidats des provinces qui vont vers le Québec. Pour résumer (si je ne me trompe pas bien sûr) il faudra :

 

1- Passer la douane et le bureau de CIC à n'importe quel coin au Canada en leur donnant une adresse se trouvant dans la province qui vous a nominée

2- Se diriger vers ladite province pour avoir son numéro NAS et s'inscrire à l'assurance maladie

3- A partir de ce moment vous pourrez vous diriger vers n'importe quelle province de votre choix

 

Après, vu que les cartes de RP sont envoyées en moyenne entre 6 à 8 semaines après l'arrivée, je ne sais pas trop si ça impacte son déménagement ou pas. Je sais seulement que si on donne une adresse d'une autre province, l'agent CIC peut tout bonnement annuler votre RP (j'ai lu ça sur un autre forum). Il faut aussi se renseigner sur comment repasser son permis de conduire. Je n'ai pas d'idées sur le processus quand on choisit une autre province que celle qui nous a désigné

 

Je ne suis pas sûr d'avoir les bonnes réponses, je vous conseille donc d'attendre que d'autres membres plus expérimentés répondent pour vous fixer définitivement

A part le fait de gruger de cette manière délibéré l immigration, aucun problème...

De toute façon, je peux te assurer que si tu fais cela sans avoir été résident d une autre province, tu auras toutes les difficultés du monde à avoir une carte de la ramq et d inscrire les enfants aux études. Si l administration tombe sur un comme cela, elle peut exiger l obtention d un CSQ. En tout cas, belle façon de débuter sa vie d immigrant par la gruge.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je n'ai pas trop compris si ta réponse s'adressait à moi ou à l'initiatrice du sujet, mais effectivement elle peut faire face à beaucoup de contraintes au niveau de la RamQ et des écoles. Je ne conseillerai donc pas cette option

Share this post


Link to post
Share on other sites

On est d'accord sur ce point. Mais dans son cas elle a une offre d'emploi ferme. Doit-elle la refuser juste parce qu'elle est candidate du New Brunswick ?

Je me mets à sa place une fois arrivé au Manitoba. Si j'ai une offre du Saskatchewan alors que je n'ai rien trouvé dans ma province je ne vais quand-même pas cracher dessus ! Je comprends que la situation est délicate mais il y a aussi les contraintes de l'emploi à considérer

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 2/11/2016 at 10:55, immigrante77 a dit :

Bonjour,

 

Lectrice du forum depuis un moment déjà, je me lance avec mon premier sujet pour demander vos avis par rapport à une situation très délicate.

 

J'ai obtenu ma CRP depuis quelques mois déjà à travers le programme du NB et j'ai déjà pris mon billet pour aller m'y installer le mois prochain. Le souci (ou la chance me diront certains) c'est qu'entre temps ma boîte vient de me proposer un poste sur Montréal.

 

Je ne sais vraiment pas comment je dois procéder et surtout s'il ya des risques si je devais valider ma RP et m'installer dans la foulée au Québec. 

 

J'ai lu plusieurs informations contradictoires à ce sujet, je me suis donc résignée à le poster ici pour avoir des avis concrets. Est-il vrai qu'une fois la carte santé obtenue on peut changer de province comme on veut ? Ou doit-on attendre d'avoir les cartes RP en poche pour pouvoir bouger ? Est-il vrai que l'on peut perdre son statut si on agit de la sorte ? 

 

Désolée pour mon long requisitoire mais je suis vraiment stressée par cette situation 

 

Dans ton cas, cela risque de poser problème, car tu as obtenu ta RP via une autre province.

 

Tu ne peux pas débarquer au Québec sans CSQ, enfin si, tu peux, mais il faudra faire ta demande à l’aéroport. Aucune garantie qu'elle sera acceptée. Si elle est refusée, on pourrait aussi refuser de valider ta résidence permanente dans le même  temps, car tu es censée t'installer au NB.

Valide ta RP au NB et viens au Québec ensuite.

Il vaut aussi mieux que tu fasses les formalités administratives au NB -permis de conduire et carte sante- ce sera plus simple aussi. Tu auras juste à faire un échange en arrivant au Québec.

Sans CSQ, impossible d’accéder aux services de sante au Québec. Si tu arrives d'une autre province, pas de problème.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le ‎12‎/‎02‎/‎2016 at 14:29, kuroczyd a dit :

A part le fait de gruger de cette manière délibéré l immigration, aucun problème...

De toute façon, je peux te assurer que si tu fais cela sans avoir été résident d une autre province, tu auras toutes les difficultés du monde à avoir une carte de la ramq et d inscrire les enfants aux études. Si l administration tombe sur un comme cela, elle peut exiger l obtention d un CSQ. En tout cas, belle façon de débuter sa vie d immigrant par la gruge.

 

Faut pas se leurrer. La plupart des gens qui font les demarches pour immigrer au Manitoba ou au Nouveau-Brunswick le font parce que la selection y est plus simple et que souvent ils n'ont pas pu avoir de CSQ. Mais en realite, ils n'ont aucunement l'intention de rester dans ces provinces !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne suis pas d'accord par rapport à cette remarque étant moi-même un immigrant manitobain. Il est vrai que la procédure est très facile et rapide par rapport au Québec, mais une fois qu'on passe par la visite exploratoire on a vraiment du mal à nous imaginer ailleurs. J'ai fait 3 provinces en 2 visites au Canada (Manitoba, Québec et Ontario) et sincèrement je me suis beaucoup mieux senti là-bas qu'ailleurs. Et c'est le sentiment de beaucoup d'autres personnes. Ce n'est certes pas une généralité mais c'est tout de même ce qui ressort de ce que j'ai vu.

Pour ce qui est de la préoccupation de l'initiatrice du sujet, j'ai trouvé deux liens intéressant qui traitent de ça :

http://www.immigration.ca/fr/immigration-wiki2/43-canada-immigration/168-mobility-rights-of-canadian-permanent-residents-under-provincial-immigration-programs.html

http://www.immigrationcoach.ca/provincial-nominee-moving-to-another-province/

En gros il n'est pas interdit de changer de province après son installation, mais cette dernière pourrait lever une requête pour "misrepresentation" soit une fausse déclaration. Cette procédure pourrait aboutir avec une annulation de la RP car la personne est considérée comme fraudeuse morale.

Les intervenants conseillent toujours de s'installer dans la province qui vous a désigné avant de penser à bouger.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il faut aussi ne pas se le cacher. Pour toi, le manitoba est peut être le trip de ta vie mais le contraire existe aussi. Ceux qui promettent et signent leur engagement de vouloir s’établir dans une province mais qui, même avant de partir, savent qu'ils n'y resteront pas même un couple de mois. Ayant vécu ici quelques années, j'ai vu défiler plusieurs personnes qui ont postulé pour le Quebec parce que c’était plus facile que pour le ROC mais qui sont partis vers l'ontario ou le BC (tout comme le contraire dans d'autres cas existe aussi)...

Il existe des personnes sincères avec des principes, d'autres croient facilement qu'une promesse d'intention n'engage que celui qui la croit.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, redbulldz a dit :

Je ne suis pas d'accord par rapport à cette remarque étant moi-même un immigrant manitobain. Il est vrai que la procédure est très facile et rapide par rapport au Québec, mais une fois qu'on passe par la visite exploratoire on a vraiment du mal à nous imaginer ailleurs. J'ai fait 3 provinces en 2 visites au Canada (Manitoba, Québec et Ontario) et sincèrement je me suis beaucoup mieux senti là-bas qu'ailleurs. Et c'est le sentiment de beaucoup d'autres personnes. Ce n'est certes pas une généralité mais c'est tout de même ce qui ressort de ce que j'ai vu.

De memoire, le taux de retention du Manitoba ets l'un des plus eleve. Par contre celui d'une province comme le le NB est de l'ordre de 30% a 40%. Ne pas rester dans la province, ce n'est pas forcement pour un choix delibere de louvoyer entre les procedures administratives. Parfois c'est juste une tentative de trouver ailleurs de quoi faire bouillir sa marmite. Signature ou pas signature d'un document. Au NB, j'ai croise des hommes qui partaient 3 semaines travailler en Alberta, puis revenaient une semaine pres de leur famille. 

 

Cela dit, on pourrait reprocher a l'auteur de ce sujet de s'etre engage a la legere dans un programme provincial. De ne pas avoir demontre suffisament d'efforts pour s'y etablir. Les agents de l'immigration en jugeront.

Edited by Jefke

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le NB est complètement sinistré économiquement. J'ai du mal à voir l'attrait, à part le supposé bilinguisme.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'agent d'immigration qui gère les dossiers des candidats nous a bien dit qu'ils pouvaient retirer la RP si on part dans une autre province trop vite... A toi de voir.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this  

  • Similar Content

    • By Michelle13
      Bonjour à toutes et à tous,
       
      C'est mon premier message sur ce forum. J'aurais besoin de quelques renseignements concernant les délais d'immigration au Québec.
      J'habite en France. Je viens de signer un contrat permanent de professeur dans une université québécoise. L'université a fait une demande de validation de l'offre d'emploi auprès du MIDI fin janvier. Je devrais commencer le travail au 1er août. Pourriez-vous me donner des informations concernant les délais :
      pour avoir la validation de l'offre d'emploi permanent ; pour avoir le CSQ ; pour avoir la RP. Pensez-vous possible de pouvoir tout faire en 7 mois? Je reste optimiste... 😀
       
      Merci par avance de vos réponses.
       
      Michelle
       
       
       
    • By Qlfnda
      Bonjour à vous, 
      Bon voilà mon cas 
      Je suis actuellement étudiante en médecine en Algérie et j aimerai faire un dec technique au quebec dans un tout autre domaine 
      Je me suis rendu compte que je n aime pas la medecine et j'aimerai changer de domaine 
      Est ce que y a de grands risque de refus car C'est une dégradation ?? 
      Comment je dois faire 
      Je dois obligatoirement étudier à l université ??
       
    • By Red2591
      Bonjour
       
      Pour faire bref je suis demandeur d'un PVT pour 2020.
       
      Dans l'hypothèse où j'aurais la chance d'être tiré au sort je me questionne sur l'avenir.
       
      Mon but est de partir définitivement au Canada.
       
      J'ai une préférence pour l'Ontario, mais à vrai dire, j'irai là où j'aurai le plus de chance d'être sélectionné. 
       
      Le fait est que 80 programmes d'immigration existent, et que je suis un peu perdu.
       
      Pour faire court, j'ai 29 ans, célibataire, pas d'enfant, j'ai un CAP et un diplôme niveau IV (BAC), c'est un titre professionnel d'agent de la sécurité intérieure délivré par la direction générale de la police nationale, pas sûr que ça vaille quoi que ce soit au Canada.
       
      Je viserai au Canada une profession de catégorie A, B ou 0, qu'importe le secteur, si je dois faire du secrétariat pendant 2 ans, pas de soucis. 
       
      Je cherche sur internet depuis des jours, sans réelles réponses à mes questions. Dans l'hypothèse où je réussirais à avoir un job dans un domaine qualifié avec une expérience professionnelle de plus d'un an, ais-je une chance d'obtenir la RP ? Si oui, est-ce qu'il y a une province où j'ai le plus de chance ? En sachant que je privilégie les provinces anglophones, mais si j'ai plus de chances de décrocher le CSQ, j'irai dans ce cas au Québec.
    • By Jerbi
      Bonjour tout le monde !

      Voilà j'ai une petite question sur la résidence permanente après un PVT en tant que travailleur autonome/freelance.

      Je sais qu'en tant que travailleur autonome il n'est pas possible de demander un CSQ au Québec pour la résidence permanente et qu'il faut obligatoirement avoir travaillé en tant que salarié pendant 1 an minimum 30h/semaine pour pouvoir la demander.

      J'aimerais savoir si c'est possible en Ontario, en Alberta ou dans d'autres provinces au Canada, de demander la résidence permanente après son PVT sans travailler en tant que salarié, juste en travailleur autonome.
      Si oui, quelle est la meilleure option et la plus rapide pour cela ? 
       
      Merci.
    • By Rachelle12
      Bonjour à tous,
       
      J'avais commencé un post y a quelques temps concernant mon inquiétude vis à vis de la demande de résidence permanente d'une amie à moi. Elle réside au Québec depuis bientôt 4 ans et elle vient enfin de recevoir le courriel : Ready for Visa / Prét pour visa.
      Le 28 octobre, elle a envoyé son passeport ainsi que l'annexe A à l'adresse demandée et depuis ce jour là, aucun signe de vie du bureau des demandes ni dans le site web. Elle s'inquiète vraiment pour ses papiers administratifs ainsi que sa demande de résidence permanente. Est-ce que vous êtes passés par là aussi ? Est-ce que quelqu'un peut nous éclairer ? 
      merci
      R
    • By NathSG
      Bonjour à tous,
       
      Je suis présentement au Québec en permis Jeune Pro avec ma conjointe (permis ouvert lié au mien). Nous détenons tout deux notre CSQ, notre RP est en cours (traitement du dossier débuté en Décembre 2018).
       
      Dans ce contexte, j'aimerais savoir s'il était possible pour moi de changer d'employeur (basé au Québec lui aussi), donc de refaire un permis, sans compromettre ma RP ni allonger les délais.
       
      Dans mon souvenir, il me semblait que c'était assez "simple" de faire ce mouvement grâce au CSQ, mais j'ai récemment eu des informations contraires et j'ai des difficultés à trouver la bonne information.
       
      Est-ce que l'un de vous pourrais m'éclairer là-dessus?
       
      Merci,
       
      Nathan.
    • By HaythemTN
      Bonjour, 
      Ma demande de résidence permanente est en cours de traitement puis j'ai un permis de travail post-diplôme valide,
      Je pars en voyage pendant plus que 2 mois du Canada vers mon pays natal; 
      Est ce que je dois aviser immigration canada de mon changement d'adresse pendant cette periode ou non. Et si oui ce changement est ce que on peux le faire temporairement parce après mon voyage je retourne à la même adresse au Canada ?
      Merci .
    • By Laurent
      Le chef de service de dermatologie de l’hôpital Charles-Lemoyne attend d’obtenir sa résidence permanente depuis 2017
      Publié le 19 octobre 2019 à 5h00  
      ARIANE LACOURSIÈRE
      LA PRESSE
      Alors qu’il cherche depuis 2017 à obtenir sa résidence permanente, le chef de service de dermatologie de l’hôpital Charles-Lemoyne et seul dermatologue de l’établissement, le Dr Nicolas Bracciani, est exaspéré par la lenteur des procédures.
      « On a affaire à un système sourd, aveugle, muet […] J’ai l’impression d’être un citoyen de troisième zone, d’être puni, et je ne comprends pas pourquoi », affirme le Dr Bracciani, l’un des rares dermatologues à pratiquer au public à Longueuil.
      Le Dr Bracciani est arrivé au Canada en vertu d’un accord France-Québec en 2016. Après avoir terminé avec succès un stage et obtenu une autorisation du Collège des médecins, il a commencé à pratiquer la dermatologie à l’hôpital Charles-Lemoyne, où il se spécialise dans le traitement des effets secondaires liés à la chimiothérapie.
        Au CISSS de la Montérégie-Centre, la porte-parole Martine Lesage affirme que le Dr Bracciani suit environ 2500 patients : « Nous espérons que sa situation se régularise, car la dermatologie est une spécialité [où la demande est grande]. Le Dr Bracciani est très apprécié de ses pairs et possède une grande expertise. »
      Longue procédure
      Le Dr Bracciani affirme qu’il a suivi à la lettre toutes les étapes devant mener à l’obtention de sa résidence permanente. En août 2017, il demande et obtient un certificat de sélection du Québec. Dès septembre 2017, le Dr Bracciani et son conjoint, Frédéric Depuydt, acheminent leur demande d’obtention de résidence permanente au gouvernement fédéral.
       
      Suite et source: https://www.lapresse.ca/actualites/sante/201910/18/01-5246039-residence-permanente-un-dermatologue-francais-repute-songe-a-quitter-le-canada.php?utm_source=dlvr.it&utm_medium=twitter
    • By CobRex123
      Bonjour,
      Les personnes qui ont postulé pour la RP en tant que travailleur qualifié sélectionné par le Québec voient le délais de traitement augmenter d'un mois encore. C'est la 4ème fois que le ministère allonge les délais de traitements de ces demandes.
      J'arrive pas à comprendre cette situation honnêtement, est-ce que c'est le Québec qui a fermé les vannes de l'immigration et le Canada est obligé de respecter ? Est-ce que quelqu'un a une idée claire de ce qu'il se passe ?
       
      Merci
    • By brissoujojo
      Bonjour , 
       
      Je voudrais savoir s'il est possible d'étudier en attendant sa RP.
      En fait j'ai envie de demander un permis d'études ( sachant que j'ai déjà un Permis Post diplome) pour faire un certificat.
      celà va til affecté ma résidence?
       
      Merci 
       
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.



×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines