Aller au contenu
immigrante77

S'installer au Québec au lieu du NB : risques ?

Messages recommandés

Bonjour,

 

Lectrice du forum depuis un moment déjà, je me lance avec mon premier sujet pour demander vos avis par rapport à une situation très délicate.

 

J'ai obtenu ma CRP depuis quelques mois déjà à travers le programme du NB et j'ai déjà pris mon billet pour aller m'y installer le mois prochain. Le souci (ou la chance me diront certains) c'est qu'entre temps ma boîte vient de me proposer un poste sur Montréal.

 

Je ne sais vraiment pas comment je dois procéder et surtout s'il ya des risques si je devais valider ma RP et m'installer dans la foulée au Québec. 

 

J'ai lu plusieurs informations contradictoires à ce sujet, je me suis donc résignée à le poster ici pour avoir des avis concrets. Est-il vrai qu'une fois la carte santé obtenue on peut changer de province comme on veut ? Ou doit-on attendre d'avoir les cartes RP en poche pour pouvoir bouger ? Est-il vrai que l'on peut perdre son statut si on agit de la sorte ? 

 

Désolée pour mon long requisitoire mais je suis vraiment stressée par cette situation 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonne question !

Mais bon je n'ai pas la réponse...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tu dois valider ta résidence permanente au NB car il n'est pas possible de la valider au Qc (donc, à l'aéroport de Montréal) sans le CSQ. Tu viendras au Québec après quelques temps au NB. Sur le nombre de jours que tu dois passer là par contre, je n'ai aucune idée.

 

Juste par curiosité, pourquoi un poste à Montréal serait plus intéressant qu'un autre au NB? 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour ta réponse Kweli. Il me semble que la validation de RP peut se faire à n'importe quel point d'entrée au Canada, il faudra juste fournir une adresse au niveau de la province qui nous a nomination  (ce que je ferai bien sûr).

 

Pour ta question,  il n'y a pas forcément de différence sauf avoir un job assuré dans une boîte que je connais déjà. Ils n'ont malheureusement pas de filiale au NB sinon j'aurais sauté sur l'occasion

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 6 minutes, immigrante77 a dit :

Merci pour ta réponse Kweli. Il me semble que la validation de RP peut se faire à n'importe quel point d'entrée au Canada, il faudra juste fournir une adresse au niveau de la province qui nous a nomination  (ce que je ferai bien sûr).

 

Pour ta question,  il n'y a pas forcément de différence sauf avoir un job assuré dans une boîte que je connais déjà. Ils n'ont malheureusement pas de filiale au NB sinon j'aurais sauté sur l'occasion

 

Mais du coup tu irais à Montréal avec un permis de travail ? Réglementairement est-il possible de travailler au Québec avec une RP au NB ? Remarque pourquoi pas :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il me semble que le NAS est le seul identifiant à avoir lorsqu'on change de province, en plus de la carte de santé car le "transfert" proprement dit se fait avec cette dernière. Elle remplace le CSQ dans le cas de candidats des provinces qui vont vers le Québec. Pour résumer (si je ne me trompe pas bien sûr) il faudra :

 

1- Passer la douane et le bureau de CIC à n'importe quel coin au Canada en leur donnant une adresse se trouvant dans la province qui vous a nominée

2- Se diriger vers ladite province pour avoir son numéro NAS et s'inscrire à l'assurance maladie

3- A partir de ce moment vous pourrez vous diriger vers n'importe quelle province de votre choix

 

Après, vu que les cartes de RP sont envoyées en moyenne entre 6 à 8 semaines après l'arrivée, je ne sais pas trop si ça impacte son déménagement ou pas. Je sais seulement que si on donne une adresse d'une autre province, l'agent CIC peut tout bonnement annuler votre RP (j'ai lu ça sur un autre forum). Il faut aussi se renseigner sur comment repasser son permis de conduire. Je n'ai pas d'idées sur le processus quand on choisit une autre province que celle qui nous a désigné

 

Je ne suis pas sûr d'avoir les bonnes réponses, je vous conseille donc d'attendre que d'autres membres plus expérimentés répondent pour vous fixer définitivement

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il me semble que le NAS est le seul identifiant à avoir lorsqu'on change de province, en plus de la carte de santé car le "transfert" proprement dit se fait avec cette dernière. Elle remplace le CSQ dans le cas de candidats des provinces qui vont vers le Québec. Pour résumer (si je ne me trompe pas bien sûr) il faudra :

 

1- Passer la douane et le bureau de CIC à n'importe quel coin au Canada en leur donnant une adresse se trouvant dans la province qui vous a nominée

2- Se diriger vers ladite province pour avoir son numéro NAS et s'inscrire à l'assurance maladie

3- A partir de ce moment vous pourrez vous diriger vers n'importe quelle province de votre choix

 

Après, vu que les cartes de RP sont envoyées en moyenne entre 6 à 8 semaines après l'arrivée, je ne sais pas trop si ça impacte son déménagement ou pas. Je sais seulement que si on donne une adresse d'une autre province, l'agent CIC peut tout bonnement annuler votre RP (j'ai lu ça sur un autre forum). Il faut aussi se renseigner sur comment repasser son permis de conduire. Je n'ai pas d'idées sur le processus quand on choisit une autre province que celle qui nous a désigné

 

Je ne suis pas sûr d'avoir les bonnes réponses, je vous conseille donc d'attendre que d'autres membres plus expérimentés répondent pour vous fixer définitivement

A part le fait de gruger de cette manière délibéré l immigration, aucun problème...

De toute façon, je peux te assurer que si tu fais cela sans avoir été résident d une autre province, tu auras toutes les difficultés du monde à avoir une carte de la ramq et d inscrire les enfants aux études. Si l administration tombe sur un comme cela, elle peut exiger l obtention d un CSQ. En tout cas, belle façon de débuter sa vie d immigrant par la gruge.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je n'ai pas trop compris si ta réponse s'adressait à moi ou à l'initiatrice du sujet, mais effectivement elle peut faire face à beaucoup de contraintes au niveau de la RamQ et des écoles. Je ne conseillerai donc pas cette option

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On est d'accord sur ce point. Mais dans son cas elle a une offre d'emploi ferme. Doit-elle la refuser juste parce qu'elle est candidate du New Brunswick ?

Je me mets à sa place une fois arrivé au Manitoba. Si j'ai une offre du Saskatchewan alors que je n'ai rien trouvé dans ma province je ne vais quand-même pas cracher dessus ! Je comprends que la situation est délicate mais il y a aussi les contraintes de l'emploi à considérer

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 2/11/2016 at 10:55, immigrante77 a dit :

Bonjour,

 

Lectrice du forum depuis un moment déjà, je me lance avec mon premier sujet pour demander vos avis par rapport à une situation très délicate.

 

J'ai obtenu ma CRP depuis quelques mois déjà à travers le programme du NB et j'ai déjà pris mon billet pour aller m'y installer le mois prochain. Le souci (ou la chance me diront certains) c'est qu'entre temps ma boîte vient de me proposer un poste sur Montréal.

 

Je ne sais vraiment pas comment je dois procéder et surtout s'il ya des risques si je devais valider ma RP et m'installer dans la foulée au Québec. 

 

J'ai lu plusieurs informations contradictoires à ce sujet, je me suis donc résignée à le poster ici pour avoir des avis concrets. Est-il vrai qu'une fois la carte santé obtenue on peut changer de province comme on veut ? Ou doit-on attendre d'avoir les cartes RP en poche pour pouvoir bouger ? Est-il vrai que l'on peut perdre son statut si on agit de la sorte ? 

 

Désolée pour mon long requisitoire mais je suis vraiment stressée par cette situation 

 

Dans ton cas, cela risque de poser problème, car tu as obtenu ta RP via une autre province.

 

Tu ne peux pas débarquer au Québec sans CSQ, enfin si, tu peux, mais il faudra faire ta demande à l’aéroport. Aucune garantie qu'elle sera acceptée. Si elle est refusée, on pourrait aussi refuser de valider ta résidence permanente dans le même  temps, car tu es censée t'installer au NB.

Valide ta RP au NB et viens au Québec ensuite.

Il vaut aussi mieux que tu fasses les formalités administratives au NB -permis de conduire et carte sante- ce sera plus simple aussi. Tu auras juste à faire un échange en arrivant au Québec.

Sans CSQ, impossible d’accéder aux services de sante au Québec. Si tu arrives d'une autre province, pas de problème.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le ‎12‎/‎02‎/‎2016 at 14:29, kuroczyd a dit :

A part le fait de gruger de cette manière délibéré l immigration, aucun problème...

De toute façon, je peux te assurer que si tu fais cela sans avoir été résident d une autre province, tu auras toutes les difficultés du monde à avoir une carte de la ramq et d inscrire les enfants aux études. Si l administration tombe sur un comme cela, elle peut exiger l obtention d un CSQ. En tout cas, belle façon de débuter sa vie d immigrant par la gruge.

 

Faut pas se leurrer. La plupart des gens qui font les demarches pour immigrer au Manitoba ou au Nouveau-Brunswick le font parce que la selection y est plus simple et que souvent ils n'ont pas pu avoir de CSQ. Mais en realite, ils n'ont aucunement l'intention de rester dans ces provinces !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne suis pas d'accord par rapport à cette remarque étant moi-même un immigrant manitobain. Il est vrai que la procédure est très facile et rapide par rapport au Québec, mais une fois qu'on passe par la visite exploratoire on a vraiment du mal à nous imaginer ailleurs. J'ai fait 3 provinces en 2 visites au Canada (Manitoba, Québec et Ontario) et sincèrement je me suis beaucoup mieux senti là-bas qu'ailleurs. Et c'est le sentiment de beaucoup d'autres personnes. Ce n'est certes pas une généralité mais c'est tout de même ce qui ressort de ce que j'ai vu.

Pour ce qui est de la préoccupation de l'initiatrice du sujet, j'ai trouvé deux liens intéressant qui traitent de ça :

http://www.immigration.ca/fr/immigration-wiki2/43-canada-immigration/168-mobility-rights-of-canadian-permanent-residents-under-provincial-immigration-programs.html

http://www.immigrationcoach.ca/provincial-nominee-moving-to-another-province/

En gros il n'est pas interdit de changer de province après son installation, mais cette dernière pourrait lever une requête pour "misrepresentation" soit une fausse déclaration. Cette procédure pourrait aboutir avec une annulation de la RP car la personne est considérée comme fraudeuse morale.

Les intervenants conseillent toujours de s'installer dans la province qui vous a désigné avant de penser à bouger.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il faut aussi ne pas se le cacher. Pour toi, le manitoba est peut être le trip de ta vie mais le contraire existe aussi. Ceux qui promettent et signent leur engagement de vouloir s’établir dans une province mais qui, même avant de partir, savent qu'ils n'y resteront pas même un couple de mois. Ayant vécu ici quelques années, j'ai vu défiler plusieurs personnes qui ont postulé pour le Quebec parce que c’était plus facile que pour le ROC mais qui sont partis vers l'ontario ou le BC (tout comme le contraire dans d'autres cas existe aussi)...

Il existe des personnes sincères avec des principes, d'autres croient facilement qu'une promesse d'intention n'engage que celui qui la croit.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, redbulldz a dit :

Je ne suis pas d'accord par rapport à cette remarque étant moi-même un immigrant manitobain. Il est vrai que la procédure est très facile et rapide par rapport au Québec, mais une fois qu'on passe par la visite exploratoire on a vraiment du mal à nous imaginer ailleurs. J'ai fait 3 provinces en 2 visites au Canada (Manitoba, Québec et Ontario) et sincèrement je me suis beaucoup mieux senti là-bas qu'ailleurs. Et c'est le sentiment de beaucoup d'autres personnes. Ce n'est certes pas une généralité mais c'est tout de même ce qui ressort de ce que j'ai vu.

De memoire, le taux de retention du Manitoba ets l'un des plus eleve. Par contre celui d'une province comme le le NB est de l'ordre de 30% a 40%. Ne pas rester dans la province, ce n'est pas forcement pour un choix delibere de louvoyer entre les procedures administratives. Parfois c'est juste une tentative de trouver ailleurs de quoi faire bouillir sa marmite. Signature ou pas signature d'un document. Au NB, j'ai croise des hommes qui partaient 3 semaines travailler en Alberta, puis revenaient une semaine pres de leur famille. 

 

Cela dit, on pourrait reprocher a l'auteur de ce sujet de s'etre engage a la legere dans un programme provincial. De ne pas avoir demontre suffisament d'efforts pour s'y etablir. Les agents de l'immigration en jugeront.

Modifié par Jefke

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le NB est complètement sinistré économiquement. J'ai du mal à voir l'attrait, à part le supposé bilinguisme.

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'agent d'immigration qui gère les dossiers des candidats nous a bien dit qu'ils pouvaient retirer la RP si on part dans une autre province trop vite... A toi de voir.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • Contenu similaire

    • Par yayamino06
      Bonjour a toute et a tous 
      Apres mainte procedure et appel je poste ce message pour que je puisse enfin trouver de l'aide .
      Depuis la lois mis en vigueur en Novembre 2016 qui stipule que pour tout les entrée au Canada doit être suivis par un visa , AVE, etc je suis bloquée.
       
      Je vous explique:
      Je suis residente permanent depuis toute petite (depuis que j ai 1/2 ans) car je ''navigue'' entre la Canada et la France. 
      C'est a dire
      Je vis en France et je vais chez mes grand parents l’été (Au Canada).
      MAIS
      Aujourd'hui vue que je n'ai plus aucune trace de ma RP ,  a part un mail de refus d'AVE comme quoi Je suis residente permanente et que je dois faire la demande d'un TVRP .
      Je ne sais pas quoi faire 
      je n''arrive pas a renouveler cette carte car je n'ai pas de trace 
      je ne peux pas avoir d'AVE car je suis une RP dons je dois ''postuler pour une ''TVRP''.
      je ne peux pas avoir de TVRP car je n'ai pas de trace de ma RP.
       
      J'ai demander de l'aide en appelant le consulat de Lyon , la personne en charge de la ligne telephonique ma proposer d'aller sur le site IRCC de crée un compte GC et de faire soit une résilience de RP ou une confirmation.
      alors je ne veux pas faire de résilience car je tiens a mon appartenance a ce pays et a pouvoir voir ma famille  , et je ne vois pas ou je peux faire une confirmation ou une mise a jour de RP .
      J'ai aujourd'hui 20 ans , je suis prenante pour toute personne qui pourrait m'aider dans ma situation , ça va faire presque 2 ans que je suis pas retourner au Canada .
      Merci 
       
    • Par FrancoisB
      Salut la communauté,
       
      Vivant actuellement au Québec avec un visa Post-Diplome ouvert, et attente de ma RP, puis-je vivre en Ontario (être sur un bail à Toronto) sans affecter ma demande de RP?

      Merci :)
    • Par Momo1987
      Bonjour, Je viens d'obtenir mon diplome d'etudes secondaires et je voudrais venir au Canada pour poursuivre mes etudes mais des la fin de mes etudes, j'aimerais avoir uen garantie d'obtenir ma residence permanente ou du moins le permis de travail avant la residence permanente, donc pourriez vous me dire quel diplome vous me conseillerez de rechercher au college pour y arriver ? on m'a parle de DEP et ASP de 1800h mais dois je avoir le DEP puis l'ASP ou directement l'ASP? En gros quelle formation dois je suivre pour satisfaire les prerequis pour etre elligible pour l'experience quebecoise. Merci d'avance pour vos reponses. Cordialement
    • Par LordMitch
      Bonjour à tous!
       
      J'ai soumis ma demande de résidence permanente en temps que travailleur qualifié du Québec en date du 10 mai 2018.
      Mis à part la lettre de confirmation de ma demande, je n'ai eu aucune nouvelle depuis. 
      Cependant j'ai remarqué cette nouvelle mesure en date du 31 juillet 2018 disant qu'il est nécessaire de fournir ses données biométriques pour les demandes similaires à la mienne, chose qui n'était pas nécessaire initialement. 
      Savez-vous si cela s'applique seulement pour les nouvelles demandes ou également pour les demandes soumises par le passé dont la réponse n'a pas encore été donnée?
       
      Un grand merci!!
    • Par stephanpantoja
      Bonjour tout le monde. Merci pour me laisser être part dans votre forum.
      Ma question est:
      Moi et ma famille, blonde( encinte) et deux
      Petites file. Je suis par le moment travailleur temporaire et en mars je demande mon csq et ma RP
      MA FEMME ET ME FILLES VOUDRONS BIEN RENTRÉ EN Espagne pour au moins un mois.
      Est-tu posible???
       
    • Par CélineOnline
      La première chose à vous dire et surement la plus importante : nous ne regrettons pas une seule seconde notre choix. Nous sommes très heureux et même si tout n’est pas encore en place et que l’adaptation prend évidemment du temps, nous ne ferions marche arrière pour rien au monde.
       
      Donc nous voilà à Moncton (Nouveau-Brunswick) avec une enfant de 6 ans.
      (L'article complet et en image dispo sur le blog : www.celineonline.fr/category/canada/)
       
      Nous sommes arrivés un 10 août et avions prévu 10 jours de Airbnb. Nous sommes rentrés dans notre location le 20 août. Achat de voiture réalisée dans la foulée, le 24.
      Le samedi 22, nous partions à Halifax chercher nos cartons et acheter tous nos meubles à Ikea pour notre installation 24 heures après.
      Pour ce qui est de la banque, nous avons profité du programme nouveaux arrivants de la BNC (Banque Nationale du Canada) donc nous avons pu avoir nos cartes de débit et de crédit très rapidement également. Hop internet, téléphone, électricité… en un claquement de doigt (et de grosse cautions ^^) ce fut réglé. Nous avons choisi d’être en location pour commencer. Pour ne pas être embêtés, nous avons choisi une location mensuelle. L’appartement n’est pas le plus génial du monde mais cela nous laisse le temps de voir où nous souhaitons nous installer. 
       
      Je ne vais pas vous mentir, je ne trouve pas Moncton belle. Elle ne possède pas de charme particulier. C’est une ville qui est en pleine croissance et dont les deux rues principales (la Main et la Saint Georges) sont à l’image de la pauvreté et la misère qui y règne. Tout le monde me dit que Dieppe est plus « sûre » et francophone mais moi Moncton, je l’aime bien. Il faut juste apprendre à la connaitre. J’adore son dynamisme, ses habitants, sa mixité, ses parcs, ses écoles, son ambiance… Moncton, je dirais que je m’y sens à ma place.
       
      L’emploi, c’est surement le sujet qui inquiète le plus. En tout cas pour moi. Je me revois me poser 15 milliards de questions dont surtout une qui me hantait au quotidien : et si notre niveau d’anglais ne suffisait pas ? J’ai été très vite rassurée (alors attention, que ça ne vous empêche pas de pratiquer votre anglais avant de partir, bien au contraire).
      Je vais me concentrer sur la petite histoire de mon copain, aide-soignant en France. Je suis travailleuse autonome donc c’est totalement différent pour moi.
      Nous nous étions laissé un mois de « tranquillité » après notre arrivée. Nous voulions prendre le mois d’août pour nous et nos démarches. Faire visiter la région à notre fille. En gros, prendre le temps de s’acclimater en douceur. Et puis septembre arrive avec son salon pour l’emploi dédié à la santé.
      Seb s’y rend et y dépose quatre CV. Il décrochait deux rendez-vous d’entretien le jour même et une semaine plus tard, tous les employeurs rencontrés l’avaient rappelé. Résultat, plusieurs propositions et un contrat de travail signé dans la foulée (avec évidemment vérification des références, du casier judiciaire et visites médicales).
      Il travaille présentement dans une maison de repos pour aînés, principalement anglophone. Si vous êtes dans ce domaine de la santé, vous n’aurez aucun mal à trouver. La preuve, la pénurie est tellement forte que l’employeur à engagé mon copain qui possède un anglais très limité. Mais je trouve ça chouette aussi de lui laisser sa chance car de toute façon, ça reste la meilleure façon de l’apprendre. Pour ce qui est du salaire, il est de 19 $ 30 de l’heure (brut), payé par quinzaine.
       
      L’école
      Popo a la chance d’être, et je pèse mes mots, avec la meilleure « Madame » qui puisse exister. Je l’adore. C’est simple, je voudrais qu’elle reste en première année jusqu’à sa majorité. Elle est à l’école Saint-Henri et se retrouve dans une classe flexible qui est la chose la plus chouette qui puisse être proposée aux enfants de cet âge. Ah oui, gros changement aussi, les classes sont à 19 enfants maximum, et là, sa classe est à 17 gamins.
      Alors grande question que peuvent se poser des parents français. Après avoir fait trois ans en maternelle, est-ce que son enfant ne va pas avoir trop d’avance et s’ennuyer ? C’est une question légitime sans pour autant prendre sa progéniture pour un surdoué.
      Popo en quittant la maternelle savait déjà un peu écrire et lire alors oui évidemment elle va revoir beaucoup de choses. La madame souhaite ne pas traiter les enfants de façons différentes en fonction du niveau et j’accepte cette façon de faire. Je la comprends même. Du coup nous en profitons à la maison pour travailler sur d’autre chose. Mais j’aime la pédagogie de l’école. Il y a une grosse idée d’entraide, de partage mais surtout de respect et d’acceptation des différences.
      La classe commence à 8 h 10 et se termine à 13 h 30 (12 h 30 le mercredi). Elle fonce en garderie après école l’après-midi. Pour le midi, le pli de la boîte à dîner se prend très vite. C’est quand même cool de pouvoir faire le repas de son enfant je trouve. En tout cas, sachez que vous pouvez aussi les faire manger à la cantine mais ils ne peuvent pas rentrer à la maison.
      Popo s’est très vite adaptée. Elle adore sa maîtresse, sa garderie, sa vie ici. Et c’est vraiment drôle de la voir prendre des expressions de la région, voir l’accent en si peu de temps se développer. Elle nous apprend l’histoire de l’Acadie, nous fait découvrir des artistes locaux. Bref, c’est génial !
       
      Alors oui, de temps en temps il y a des coups de blues. C’est dur d’être seuls, dans le sens, de ne connaître personne. Nous sommes extrêmement impatient d’accueillir les proches qui voudront venir nous visiter. Mes ami.e.s, ma famille me manquent, malgré internet, c’est compliqué. Les relations sociales sont très particulières. On nous a appris qu’ici, les gens fonctionnaient selon la technique – vérifiée – du sandwich : une mauvaise nouvelle qu’on va enrober de deux bonnes paroles. Des politiciens quoi ^^
      Je vais passer pour un cliché mais tant pis : la nourriture française me manque à la folie ! 
      D’ailleurs, préparez des plages de plusieurs heures pour les premières virées au supermarché, c'est bien différent (dans la disposition et les noms des choses).
       
      Voilà, hier nous avons eu des bourrasques de neige mais je ne trouve pas qu’il fasse froid. Nous profitons de l’automne et de ses magnifiques (vraiment incroyables) paysage. Popo compte les jours jusqu’à Halloween. Ici, les choses vont commencer à prendre leur petite routine. Nous allons vivre notre premier hiver. Ce qui signifie aussi notre premier Noël sans famille. Nous découvrons le chiac et c’est en train de devenir une vraie passion pour moi. Je veux absolument tester le curling et le patin à glace car je n’en ai jamais fait. Nous sommes beaucoup plus détendus. Nous prenons la vie au jour le jour et nous verrons ce qu’elle nous réserve. En tout cas, pour le moment, elle a été plutôt chouette avec nous.
    • Par mblanchemin
      Bonjour, 
      ma femme et moi avons obtenu la CRP alors que ma femme était enceinte de notre premier enfant.
      Nous sommes allés au Canada valider notre CRP puis nous sommes revenus en France pour l'accouchement. De fait, notre enfant n'a pas la RP.
      Maintenant que notre enfant a 6 mois, nous partons nous installer. Nous souhaitons donc obtenir pour lui la RP.
      Mes questions sont : 
      1) est-ce que dans ce cas de figure, il est tout de même nécessaire de faire un parrainage ou l'enfant est automatiquement rattaché à nous?
      2) en lisant les documents nécessaires pour la demande de parrainage, je vois qu'ils demandent les ressources sur les 12 derniers mois. Or, nous n'avons pas d'historique de revenu canadien. Est-ce que les revenus français comptent ou cela veut dire que nous devons attendre d'avoir 12 mois de revenus canadiens pour lancer la démarche?
       
      Merci pour vos réponses
      Cordialement
      Maxime
    • Par Baptiste-Dessinateur
      Bonjour à tous
       
      Ma conjointe et moi même souhaitons émigrer au Québec au 1er semestre 2019.
      Est il possible de demander un permis de travail (fermé) pour moi si je trouve un employeur, études pour elle.
      ET EN MEME temps faire une demande de résident permanant pour le Québec ? 
       
      Merci d'avance 
    • Par Monsieur_MA
      Bonjour à tous, j’espère que vous allez bien ?
       
         Après avoir reçue ARF il y a quelques jours, je n’arrive toujours pas à lier ma demande papier à mon compte en ligne.
      J’ai essayé toutes les combinaisons: “IUC, Numero demande, passeport,nom de famille, lieu de naissance,...”, j’ai revérifier les  informations mentionnes sur le formulaire que jai envoyé, mais RIEN, ma demande n’existe pas ? j’ai envoyé un mail à leur service en ligne, MAIS » Le délai de réponse est de 10 jours ouvrables « pour y répondre ...
       
      - Est ce qu’il y a quelqu’un permis nous qui a deja eu ce problème ? ou qui connait le solution ?
      - Que me proposer vous ? Est ce que je dois les contacter par telephone ? ...
       
      Merci à vous Communauté.
       
    • Par siana
      Bonjour,
      J'ai soumis mon dossier via Entrée Express il y'a 2 semaines maintenant, état de la demande en cours de vérification des critères d'éligibilité.
       
      Mon PROBLÈME est comme suit :
      En vérifiant le formulaire que le médecin m'a remis (après soumission), je me suis rendue compte que le médecin s'est trompé: il a mis dossier étudiant au lieu de mettre dossier EE, travailleur qualifié.
      j'ai informé le médecin qui m'a assuré qu'il avait lui même prévenu IRCC mais je me pose 2 questions:
      1- est ce que cette erreur risque de jouer en ma défaveur (fausse déclaration, retarder le processus, ...)? 
      2- est ce que je dois faire part moi aussi à IRCC dès maintenant du constat que j'ai fait pour éclaircir la situation ? si oui, quel est le canal de communication qu'il faut utiliser? 
       
      merci d'avance pour votre aide!
       
      bonne journée a toutes et à tous
  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.



×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité Règles