Jump to content

Retour en France cause maladie


Anaxagor
 Share

Recommended Posts

Bonjour à tous,

 

J'aurais besoin de vos conseils et de vos expériences vécues si votre cas ressemble au mien. 

J'ai 45 ans, je vis seul, installé ici officiellement depuis 2007. Ma vie professionnelle se déroulait pas trop mal, j'ai créée mon entreprise en 2010 mais j'ai dû la vendre en 2013 à forte perte à cause de la maladie. Depuis 5 ans je traîne de médecin spécialiste en médecin spécialiste sans qu'aucun n'arrive à poser un diagnostic. Je suis en attente de prélèvements sanguins à expédier en Californie au coût de $ 1200 environ pour une suspicion de maladie de Lyme. Mon état se détériore au fil des ans, me menant jusqu'à la paralysie sur de courtes périodes et actuellement je suis en arrêt de travail depuis presque un an. Bref, cela fait un peu plus d'un an que je désire retourner en France mais les conditions me semblent incertaines. J'ai effectué quelques démarches pour connaître mes droits et prestations que je pourrais espérer mais cela semble plutôt précaire. Bien entendu la plupart des administrations n'ont pas donné de réponses claires. J'ai donc basé mes questions sur les minimums offerts au niveau aide au logement, RSA, etc... Ne sachant pas si je vais être en mesure de retravailler, je préférerais ne pas avoir de mauvaises surprises. A mon grand étonnement, les Assedics m'ont indiqué que je n'aurais pas le droit au chômage en France... il me faudrait me contenter d'un montant de 850 euros, RSA + aide au logement incluse, pour vivre. J'ai donc mis le projet sous la glace car je ne saurais pas vivre avec si peu. Une fois le loyer payé et les factures, il ne restera plus rien. C'est le problème lorsqu'on vit seul... J'ai un peu de famille, une soeur, une cousine et un frère qui voudraient que je rentre. Ils habitent en Picardie, ma région natale que je déteste pour son climat et que j'avais quitté pour l'Auvergne, avant de venir au Québec. Ma famille me voudrait proche d'eux... moi je voulais m'installer dans le sud car le climat à une influence sur l'état physique et psychologique aussi car vivre dans la grisaille à longueur d'année c'est pas drôle... Mais la famille proche serait d'un grand soutien...

Toutes les démarches me semblent compliquées et insurmontables. Je vais devoir repartir à zéro une nouvelle fois alors que mes finances sont au plus bas, la maladie coûte cher ici. J'ai bien des assurances pour maladies graves mais tant qu'un diagnostic n'est pas posé je ne peux rien espérer de ce côté. Et quand il sera posé, vu que j'aurai encore la tête qui tient au reste du corps, je ne serais sans doute pas admissible pour une indemnisation.

L'avenir est vraiment incertain, si je peux retravailler peut-être avec des fonctions limitées, quel emploi puis-je espérer trouver en France ? C'est déjà pas évident vu le taux de chômage actuellement... alors à 45 ans et en mauvaise santé cela ressemble à un parcours du combattant. Pourtant je pense que la vie serait moins coûteuse en France. J'ai l'impression qu'ici on se fait saigner... épicerie, permis et plaques à payer, taxes à rajouter, aucune aide financière pour le logement etc...

J'aimerai savoir si vous avez déjà vécu ce genre d'expérience, comment cela s'est passé... existe t'il des programmes ou associations d'aide pour les malades. J'ai fait des recherches sur le net et je trouve rien de pertinent... Les portes de l'administration française me semblent bien fermées. Si vous avez des conseils ou idées, je vous remercie à l'avance.

Link to comment
Share on other sites

Oui cela se soigne bien quand la maladie est jeune, moi cela fait plus de 20 ans que je me suis fais mordre par une tique et à cette époque on en parlait pas. Selon l'infectiologue la maladie serait au stade III avec atteinte neurologique. Les bactéries seraient donc logées dans les organes, notamment le cerveau. A ce stade on ne parle malheureusement plus de guérison. D'ailleurs j'ai eu 2 mois d'antibiothérapie cet automne sans succès. Dans son diagnostic, l' infectiologue parle de neuroborréliose associée à un syndrome de Bannwarth.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Les aides financières sont en effet peu nombreuses, il faudrait voir si tu pourrais toucher une allocation handicapé, que ce soit ici ou en France, mais il ne faut pas t'attendre à un gros montant (je n'ai pas de chiffres à te donner, mais en France c'est en fonction du taux de handicap, avec aides à domicile possibles en cas d'incapacité).

 

As-tu un médecin traitant ici ? Normalement, tu ne devrais pas avoir à payer. Moi j'ai une malformation congénitale (double scoliose importante), et j'ai pu sans payer faire les examens de suivi (c'est à dire radio du dos puis suivi par un orthopédiste hélas pas spécialisé dans les scolioses (qui les opère), car le délai d'attente est de plusieurs années pour pouvoir en voir un selon cet orthopédiste).

 

Si ton handicap s'avère trop handicapant, tu devrais te faire suivre au CLSC. Tu y es en lien avec un travailleur social, qui évalue ton cas et t'aide pour les démarches mais aussi pour les outils qui te sont nécessaires à domicile (aide à la toilette etc). La maladie de lyme est une saloperie, tu ne sais jamais si ça ne va pas récidiver avec évolution invalidante. Ici, si le handicap est trop invalidant et que tu n'es plus capable de t'occuper de toi-même, le travailleur social de ton CLSC peut faire le nécessaire pour que tu sois placé en CHLSD prématurément. D'autant que tu es tout seul, personne pour veiller sur toi. Les revenus ne seront alors plus un soucis...

 

En France, si tu as des personnes pour veiller sur toi, ce serait sûrement plus facile (on te place moins vite si quelqu'un est chez toi pour veiller sur toi) mais le parcours serait sûrement un peu le même

1- maintien à domicile avec aides possibles (ménage, toilette, etc)

2- placement en foyer pour personnes handicapées

 

A la lecture de ton dernier message, j'ai envie de dire que ce n'est pas l'argent ou le coût de la vie qui devrait t'importer. 

Link to comment
Share on other sites

Si ton souhait est de retourner auprès de tes proches pour avoir du soutien c'est une très bonne idée. Par contre la vie en France est très chère et les salaires bas. Qui plus est à 45 ans sur le marché du travail c'est difficile. Peut-être pourrais tu prendre quelques vacances et aller voir de médecins en France pour voir ce qu'ils vont te dire. Il ne faut pas que tu penses que la médecine est formidable en France. Peut-être peux-tu être soigné au Québec je ne sais pas je ne connais pas cette maladie. Je te souhaite bon courage.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
Il y a 13 heures, Anaxagor a dit :

Bonjour à tous,

 

J'aurais besoin de vos conseils et de vos expériences vécues si votre cas ressemble au mien. 

J'ai 45 ans, je vis seul, installé ici officiellement depuis 2007. Ma vie professionnelle se déroulait pas trop mal, j'ai créée mon entreprise en 2010 mais j'ai dû la vendre en 2013 ... Bref, cela fait un peu plus d'un an que je désire retourner en France mais les conditions me semblent incertaines. ....A mon grand étonnement, les Assedics m'ont indiqué que je n'aurais pas le droit au chômage en France... il me faudrait me contenter d'un montant de 850 euros, RSA + aide au logement incluse, pour vivre. J'ai donc mis le projet sous la glace car je ne saurais pas vivre avec si peu..... Ma famille me voudrait proche d'eux... moi je voulais m'installer dans le sud car le climat à une influence sur l'état physique et psychologique aussi car vivre dans la grisaille à longueur d'année c'est pas drôle...

 

Je ne sais pas vous, mais moi, je suis parfois héberluée par certains messages .... :blink:

Link to comment
Share on other sites

Il y a 10 heures, Cherrybee a dit :

 

Je ne sais pas vous, mais moi, je suis parfois héberluée par certains messages .... :blink:

Et qu'est-ce qui t'éberlue ? Moi c'est surtout les fautes d'orthographe...surtout de nos jours avec tous les correcteurs possibles... si ton écran flashe en rouge de partout c'est que tu as tout faux...:D

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 15 heures, mimi44 a dit :

Si ton souhait est de retourner auprès de tes proches pour avoir du soutien c'est une très bonne idée. Par contre la vie en France est très chère et les salaires bas. Qui plus est à 45 ans sur le marché du travail c'est difficile. Peut-être pourrais tu prendre quelques vacances et aller voir de médecins en France pour voir ce qu'ils vont te dire. Il ne faut pas que tu penses que la médecine est formidable en France. Peut-être peux-tu être soigné au Québec je ne sais pas je ne connais pas cette maladie. Je te souhaite bon courage.

Merci beaucoup... moi la vie ici je ne la trouve pas bon marché... Je regarde souvent les prix de l'épicerie par exemple, pour les produits de base, ici c'est en moyenne 2 à 4 fois plus cher qu'en France... Les loyers c'est quasiment kif-kif... Il y a des avantages et inconvénients partout... Pour ce qui est des médecins, le diagnostic est souvent très long à poser... moi ça fait 5 ans et il n'est pas encore officiellement établit. alors même si j'y vais en vacances quelques semaines, c'est loin d'être certain pour avoir le diagnostic. Mais j'y avais déjà pensé il y a un peu moins d'un an...

Link to comment
Share on other sites

Il y a 16 heures, Demina47 a dit :

Les aides financières sont en effet peu nombreuses, il faudrait voir si tu pourrais toucher une allocation handicapé, que ce soit ici ou en France, mais il ne faut pas t'attendre à un gros montant (je n'ai pas de chiffres à te donner, mais en France c'est en fonction du taux de handicap, avec aides à domicile possibles en cas d'incapacité).

 

As-tu un médecin traitant ici ? Normalement, tu ne devrais pas avoir à payer. Moi j'ai une malformation congénitale (double scoliose importante), et j'ai pu sans payer faire les examens de suivi (c'est à dire radio du dos puis suivi par un orthopédiste hélas pas spécialisé dans les scolioses (qui les opère), car le délai d'attente est de plusieurs années pour pouvoir en voir un selon cet orthopédiste).

 

Si ton handicap s'avère trop handicapant, tu devrais te faire suivre au CLSC. Tu y es en lien avec un travailleur social, qui évalue ton cas et t'aide pour les démarches mais aussi pour les outils qui te sont nécessaires à domicile (aide à la toilette etc). La maladie de lyme est une saloperie, tu ne sais jamais si ça ne va pas récidiver avec évolution invalidante. Ici, si le handicap est trop invalidant et que tu n'es plus capable de t'occuper de toi-même, le travailleur social de ton CLSC peut faire le nécessaire pour que tu sois placé en CHLSD prématurément. D'autant que tu es tout seul, personne pour veiller sur toi. Les revenus ne seront alors plus un soucis...

 

En France, si tu as des personnes pour veiller sur toi, ce serait sûrement plus facile (on te place moins vite si quelqu'un est chez toi pour veiller sur toi) mais le parcours serait sûrement un peu le même

1- maintien à domicile avec aides possibles (ménage, toilette, etc)

2- placement en foyer pour personnes handicapées

 

A la lecture de ton dernier message, j'ai envie de dire que ce n'est pas l'argent ou le coût de la vie qui devrait t'importer. 

Oui j'ai un médecin de famille, complétement perdue et qui m'envoie de spécialiste en spécialiste car n'a aucune idée de la pathologie dont je souffre. Tous ses diagnostics ont été infirmés par différentes analyses et examens. Je ne la blâme pas, elle a été honnête de me le dire et elle est d'un bon soutien. Pour les tests oui c'est payant car les bactéries ne sont pas les mêmes qui infectent la tique canadienne  et la tique européenne. Les laboratoires au Canada n'ont pas les tests permettant de les rechercher. Donc labo privé en Californie que mon assurance santé ne rembourse pas car non facturé dans la province du Québec...

Je me suis déjà adressé au CLSC de ma ville. La travailleuse sociale m'a donné une fin de non-recevoir. Elle savait que la maladie de Lyme ça n'existait pas, juste une légende urbaine qui traîne sur le net... et comme mon diagnostic n'était pas posé ( il ne l'est toujours pas officiellement ), elle m'a fait comprendre qu'elle ne pouvait rien pour moi...

Pour ce qui est du handicap, s'il est trop important, le problème financier ne devrait pas se poser car j'ai eu la prévoyance de prendre 2 assurances maladies graves. Mais c'est toujours les périodes avant d' atteindre un niveau critique (que je n'espère pas ou le plus tard possible), qui sont très difficiles à vivre. Dans ces moments là, on ne rentre dans aucune catégorie qui permettent de prétendre à quoi que ce soit.

En ce qui concerne l'allocation pour personne handicapée, la COTOREP enfin MDPH, semblait me dire que cela serait compliqué car le diagnostic serait posé à l'étranger, il faudrait reprendre le circuit de consultations en France. J'ai déjà attendu 5 ans pour avoir un diagnostic de suspicion (j'épargnerais le nombre de médecins spécialisés en rhumatologie, neurologie, maladies infectieuses et autres qui m'ont dit en excellente santé malgré mon état, ceux qui m'ont dit je sais pas et ceux qui m'ont demandé pourquoi je venais les voir, ceux qui m'ont pensé trop sensible à la douleur, etc, etc ...) le délai ne serait peut-être pas le même en France mais cette maladie est peu ou pas reconnue et je n'ai pas envie de subir de nouveau un florilège d'incompétents. Il y a même un agent de la MDPH qui m'a indiqué que je devais m'attendre à une multitude de complications car malgré les accords France-Québec, ma demande serait rejeté car pas effectuée au Québec. D'après lui ce serait aux institutions québécoises de payer... Voilà à quoi il faut faire face, en plus de la maladie! C'est un peu l'histoire du serpent qui se mord la queue... ça n'avance pas vite et c'est décourageant en plus d'être inquiétant. Le doute est toujours présent malgré les démarches effectuées et les demandes de renseignements, c'est toujours l'inconnu. Alors je comprends l'inconnu quand on part à l'étranger mais quand on retourne dans son propre pays c'est affligeant. Et le pire c'est que je ne demande même pas l'heure juste mais simplement avoir une idée réaliste afin de pouvoir m'organiser correctement malgré la maladie. 

En tout cas merci pour tes idées, on a pensé pas mal aux mêmes choses...

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Je travaille à la MDPH, et une chose est sûre tu ne peux pas faire une demande de l'étranger, pour cela il va falloir que tu rentres et que tu fasses un dossier après 3 mois avec un certificat médical d'un médecin traitant français, et après ça il va falloir attendre plusieurs mois pour avoir une réponse (ça va plus ou moins vite selon les régions), en attendant il n'y a que le RSA...

Il n'est pas obligatoire qu'il y ait un nom sur la maladie, un descriptif des symptômes peuvent suffire à déterminer un degré de handicap, et ainsi déterminer s'ils peuvent être handicapant pour un retour à l'emploi et donc proposer une allocation adulte handicapé (AAH 807€ max), une reconnaissance de travailleur handicapé (RTH), une formation, une orientation en établissement et service d'aide par le travail (ESAT) ou en entreprise adapté, un complément de ressources (CPR 179€, pour incapacité au travail donc rejet de la RTH) et pour les cas plus dépendant une aide humaine à domicile (levé, coucher, toilette, repas etc... Mais pas de ménage), un aménagement de logement, de l'aide technique, une orientation en établissement, etc...

Donc si tu as une incapacité au travail reconnue égale ou inférieure à 5% tu peux toucher de la CAF avec accord de la MDPH AAH+CPR= 986€ par mois + APL, le reste seront des aides pour des choses bien spécifiques payé sur facture ou directement aux prestataires.

Si tu as des questions plus précises n'hésite pas ;)

( il existe aussi la pension d'invalidité 1,2 ou 3 de la sécu, mais ça je n'y connais rien :P)

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
Je travaille à la MDPH, et une chose est sûre tu ne peux pas faire une demande de l'étranger, pour cela il va falloir que tu rentres et que tu fasses un dossier après 3 mois avec un certificat médical d'un médecin traitant français, et après ça il va falloir attendre plusieurs mois pour avoir une réponse (ça va plus ou moins vite selon les régions), en attendant il n'y a que le RSA...

Il n'est pas obligatoire qu'il y ait un nom sur la maladie, un descriptif des symptômes peuvent suffire à déterminer un degré de handicap, et ainsi déterminer s'ils peuvent être handicapant pour un retour à l'emploi et donc proposer une allocation adulte handicapé (AAH 807€ max), une reconnaissance de travailleur handicapé (RTH), une formation, une orientation en établissement et service d'aide par le travail (ESAT) ou en entreprise adapté, un complément de ressources (CPR 179€, pour incapacité au travail donc rejet de la RTH) et pour les cas plus dépendant une aide humaine à domicile (levé, coucher, toilette, repas etc... Mais pas de ménage), un aménagement de logement, de l'aide technique, une orientation en établissement, etc...

Donc si tu as une incapacité au travail reconnue égale ou inférieure à 5% tu peux toucher de la CAF avec accord de la MDPH AAH+CPR= 986€ par mois + APL, le reste seront des aides pour des choses bien spécifiques payé sur facture ou directement aux prestataires.

Si tu as des questions plus précises n'hésite pas [emoji6]

( il existe aussi la pension d'invalidité 1,2 ou 3 de la sécu, mais ça je n'y connais rien [emoji14])

Bravo pour ton message constructif qui apporte des réponses concrètes à cette personne sans jugement. [emoji106]

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

L'ennui, dans ton histoire, c'est que tu n'as pas de handicap permanent (= tant mieux), juste de la paralysie transitoire le temps d'être traité. Tant que tu n'auras pas de handicap permanent, tu ne pourras pas obtenir d'indemnités pour un handicap.

 

La détérioration de ton état se manifeste sous quelle forme ?

 

Ca ne me parait pas possible que ton TS t'ait dit que la maladie de lyme n'était pas une maladie reconnue vu que c'est le cas. Possible par contre qu'il t'ait dit qu'il ne pouvait rien pour toi au vu de ton état actuel, tu n'es pas encore assez mal en point pour obtenir ces aides que Zazza décrit dans son messages (aides humaines à son domicile), notamment si tu arrives encore à t'occuper de toi-même. Aujourd'hui, c'est comme ça, mais demain, ça peut être autrement. 

 

Encore une fois, comparer les aides possibles ici ou en France, ça me parait secondaire. Dans les deux cas, tu finiras pas être assisté, même si tout prend du temps dans les deux cas. Il faudrait que tu saches où tu veux être exactement. Car si tu deviens trop atteint, tu ne seras plus en capacité de retourner en France.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Une AAH peut être accordée même pour un état transitoire, un accord peut aller de 1 à 5 ans, puis si la personne va mieux le renouvellement sera refusé, ça n'est évidement pas des dossiers fréquents, mais c'est possible (encore plus à 45 ans, pour une personne de 25 ans là il y a plus de débat en équipe de travail). 
Chaque cas à ses particularités qui sont prisent en compte par les médecins, psychologues et assistantes sociales de la MDPH, tout comme les médecins ne sont pas toujours d'accord entre eux sur un même dossier, on peut avoir un rejet dans une région et un accord dans une autre, le handicap est trop vaste pour avoir un barème strict adaptable à tous les cas.

Par contre pour l'aide humaine et la pension d'invalidité de la sécu là c'est effectivement différent.

Le problème pour Anaxagor (vu la particularité de son cas), c'est que tant qu'il ne sera pas rentré et qu'il n'aura pas fait un dossier, il n'a aucune idée de s'il aura ou non un accord, ça peut donc difficilement être un motif de retour...

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
Il y a 10 heures, Anaxagor a dit :

Et qu'est-ce qui t'éberlue ? Moi c'est surtout les fautes d'orthographe...surtout de nos jours avec tous les correcteurs possibles... si ton écran flashe en rouge de partout c'est que tu as tout faux...:D

 

 

Oh, juste le fait que si j'étais gravement malade, sans soins sérieux, ruinée et que ma famille me disait "reviens auprès de nous", je serais trop contente de revenir auprès d'eux (et non pas au bord de la mer), d'être prise en charge gratuitement par le système de santé, de recevoir une aide matérielle, quelle qu'elle soit. Et je ne serais pas étonnée de ne pas avoir de chômage quand je sais que le chômage est accordé à ceux qui ont travaillé pendant plusieurs mois dans le pays avant d'y tomber, alors que je n'ai  contribué à rien dans ce pays depuis des années. C'est tout. 

Link to comment
Share on other sites

Le 27 décembre 2015 at 09:22, Anaxagor a dit :

Merci beaucoup... moi la vie ici je ne la trouve pas bon marché... Je regarde souvent les prix de l'épicerie par exemple, pour les produits de base, ici c'est en moyenne 2 à 4 fois plus cher qu'en France... Les loyers c'est quasiment kif-kif... Il y a des avantages et inconvénients partout... Pour ce qui est des médecins, le diagnostic est souvent très long à poser... moi ça fait 5 ans et il n'est pas encore officiellement établit. alors même si j'y vais en vacances quelques semaines, c'est loin d'être certain pour avoir le diagnostic. Mais j'y avais déjà pensé il y a un peu moins d'un an...

La vie est encore beaucoup plus chère en France. Le conseil que je peux vous donner c'est faites vous héberger par vos proches et repartez. Au moins vous aurez le soutien de votre famille. Enfin c'est mon avis mais ne compter pas sur les aides sociales pour vivre 

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
il y a 20 minutes, mimi44 a dit :

La vie est encore beaucoup plus chère en France. Le conseil que je peux vous donner c'est faites vous héberger par vos proches et repartez. Au moins vous aurez le soutien de votre famille. Enfin c'est mon avis mais ne compter pas sur les aides sociales pour vivre 

Tu te bases sur quoi pour dire que la vie est encore plus cher en france? Ton vécu au quotidien ici c'est quoi? 

Link to comment
Share on other sites

Le ‎2015‎-‎12‎-‎27 at 13:10, Cherrybee a dit :

 

Oh, juste le fait que si j'étais gravement malade, sans soins sérieux, ruinée et que ma famille me disait "reviens auprès de nous", je serais trop contente de revenir auprès d'eux (et non pas au bord de la mer), d'être prise en charge gratuitement par le système de santé, de recevoir une aide matérielle, quelle qu'elle soit. Et je ne serais pas étonnée de ne pas avoir de chômage quand je sais que le chômage est accordé à ceux qui ont travaillé pendant plusieurs mois dans le pays avant d'y tomber, alors que je n'ai  contribué à rien dans ce pays depuis des années. C'est tout. 

Tu pars vite en jugement dis-moi... surtout sans rien connaître de la personne que tu veux critiquer. Je suis venu sur ce forum pour avoir des conseils et du positif, ton négatif tu peux le garder pour toi, il n'intéresse personne. Et si tu avais pris le temps de lire mon petit bout d'histoire, tu aurais noté que le climat du sud serait préférable à ma condition. En ce qui concerne le bord de mer ma famille y vit. Pour ta gouverne, le sud n'est pas forcément synonyme de mer et plage de sable fin et la mer est aussi présente au nord de la Picardie, on l'appelle la Manche mais elle n'est pas vitale dans mes besoins. Quand à avoir des finances au plus bas ce n'est pas synonyme de ruine... encore un jugement de ta part. Pour ce qui est des contributions en France, je trouvais juste normal d'avoir droit au chômage pour lequel j'ai cotisé pendant presque 20 ans sans jamais en avoir demandé. Il y a également des accords France-Québec et j'ai également cotisé ici au Canada, à quoi peuvent-ils bien servir ? Tu te permets de comparer ta situation si tu étais malade et la mienne mais il doit y avoir énormément de choses qui doivent différencier nos situations. Quant à ta famille, je vais m'accorder un jugement car tu te l'es autorisé à plusieurs reprises en ce qui me concerne, je pense qu'elle ne te proposerait même pas de revenir auprès d'elle... les gens négatifs sont repoussés par les autres... Pour finir, je vois que tu as bien suivi mon conseil et as compris l'utilisation des correcteurs d'orthographe. Pour une soi-disant assistante de direction c'est pas fort... en espérant que tu ne sois pas éberluée de nouveau...

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
il y a 1 minute, Anaxagor a dit :

Tu pars vite en jugement dis-moi... surtout sans rien connaître de la personne que tu veux critiquer. 

 

Je vois que pour une personne soit-disant au bout du rouleau, vous êtes pas mal vindicatif . En bref, comme beaucoup d'assistés auxquels j'ai été confrontée dans ma carrière en France, c'est "j'y ai droit, j'y ai droit"! Eh ben non! Vous n'aurez pas tous les droits! Et ça, c'est une consolation! ^_^

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Anaxagor : sous couvert de prétendu aide aux autres, c'est une moralisatrice qui tape sur les nerfs de tout le monde par ici. Il ne faut plus s'en étonner, le pire c'est qu'elle se permet de faire des commentaires sur les réponses des autres.

 

Sinon tu n'as plus droit au chômage une fois quitté la France depuis plus de 2 ans. C'est de la culture générale sur ce forum mais il se peut que tu passes rarement. Ça énerve sans doute, mais c'est ainsi...

Edited by Demina47
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Demina47 a dit :

Anaxagor : sous couvert de prétendu aide aux autres, c'est une moralisatrice qui tape sur les nerfs de tout le monde par ici. Il ne faut plus s'en étonner, le pire c'est qu'elle se permet de faire des commentaires sur les réponses des autres.

 

Sinon tu n'as plus droit au chômage une fois quitté la France depuis plus de 2 ans. C'est de la culture générale sur ce forum mais il se peut que tu passes rarement. Ça énerve sans doute, mais c'est ainsi...

Oui ça en a bien l'air... J'ai l'impression qu'elle s'invente des postes et des carrières juste pour elle même car cela n'intéresse personne... en plus d'être aigrie, elle doit se morfondre que personne ne s'y intéresse...

Merci pour l'info concernant le chômage.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.



×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines

Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2023 immigrer.com

Advertisement