Jump to content

Diplomation: Un meilleur taux chez les immigrants


Recommended Posts

Diplomation universitaire

Un meilleur taux chez les immigrants

Agence QMI

 Fotolia

En 2011, dans l'ensemble du pays, les jeunes ayant immigré au Canada avant l'âge de 15 ans avaient un taux de diplomation aux niveaux secondaire et universitaire plus élevé que celui des enfants ayant des parents nés au Canada, selon une étude.

Le document publié par Statistique Canada indique que 40 % des immigrants âgés de 25 à 29 ans détenaient un diplôme universitaire en 2011, comparativement à 26 % des personnes de ce groupe d'âge ayant des parents nés au Canada.

La Colombie-Britannique (44 %) avait la proportion la plus élevée d'immigrants âgés de 25 à 29 ans titulaires d'un diplôme universitaire en 2011, suivie de l'Ontario (41 %).

Au Québec, le taux de diplomation universitaire des immigrants de ce groupe d`âge était de 32 %.

 

http://www.tvanouvelles.ca/2015/11/18/un-meilleur-taux-chez-les-immigrants

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Sont-ils en train de parler de diplômes obtenus hors Canada, ou obtenus dans des universités Canadiennes? Parce que dans le 1er cas, c'est un peu normal que les immigrants soient diplômés puisque c'est ce qu'on exige d'eux pour immigrer; le 2e cas me semble aussi logique, du moment où le diplôme étranger n'a pas trop de valeur aux yeux de l'employeur, l'immigrant se sent obligé parfois de reprendre les bancs de l'université, bla bla bla, vous connaissez la suite.

Link to post
Share on other sites
  • 3 weeks later...

Faire venir des immigrants sélectionnés sur la base de leur diplômes (entre autres critères) c'est bien. Reconnaître leurs diplômes et leur anciennes expériences professionnelle serait meilleur!! Vous vous êtes demandés une fois pourquoi les immigrants ont un taux de chômage supérieur à 20% au Québec? Avez-vous constaté que les taxistes à Montréal étaient médecins ou vétérinaires dans leurs pays d'origine?
A bon entendeur,

Link to post
Share on other sites

D'accord avec tout les commentaires précédents.

 

Mais faut il signaler aussi que le fait de vouloir changer de vie, de pays, de système, de société, d'entourage, passe forcement par cette épreuve, celle de s'adapter à un nouveau mode de vie, climat, études.

 

C'est aussi vrai que la plupart des nouveaux arrivants sortent ou vont sortir de leur "confort social" de leur pays d'origine.

Et cela passe forcement par une période de chomage plus ou moins longue parce que ces personnes là ont préféré poursuivre leurs études pour se mettre dans les standards canadiens ou bien prennent le premier job qui s'offre à eux pour ne pas rester inactif.

 

Cela dit, je suis complètement d'accord avec SAMSARA, sur le fait de dire que presque tout les nouveaux arrivants, des fois hyper diplômés avec des années d'expérience et sélectionnés par le Canada, ne trouvent pas preneurs chez les employeurs canadiens ou du moins n'ont pas trop de valeur à leurs yeux.

 

   

Link to post
Share on other sites
  • Habitués
Avez-vous constaté que les taxistes à Montréal étaient médecins ou vétérinaires dans leurs pays d'origine?

A bon entendeur,

Ce mythe a la vie dure...

J ai un arrêt de taxi à deux pas de mon bureau. Souvent quand j y passe, je me dis que si une personne avait une attaque à cet endroit, elle aurait de la chance vu le nombre de médecins dans le lot :)

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Similar Content

    • By lelilah
      Bonjour à toutes et à tous,
       
      Je vous écris aujourd'hui car j'aimerais me renseigner sur plusieurs sujets afin de me préparer au mieux à une éventuelle nouvelle vie au Canada, sans pour l'instant de préférence quant à la région. Je préfère m'y prendre "tôt" afin d'éviter les mauvaises surprises et les déceptions.

      Je suis actuellement étudiante en deuxième année de licence en Langue, Littérature et Civilisation en Anglais et dois normalement faire ma rentrée en troisième année, l'année qui clôturera ma licence . C'est également l'année où nous faisons également nos demandes pour les masters mais j'aimerais continuer mes études au Canada pour enseigner et je me demandais comment cela se passait.
      Dois-je d'abord faire reconnaître cette licence (bac+3) avant toute démarche ?
      Je souhaiterais devenir enseignante de français au lycée(cegep si j'ai bien compris), quelle "maîtrise" devrais-je faire (car en France, on passe le CAPES et apparemment il n'est pas valable au Canada) et est-ce donc nécessaire à moins que je ne puisse enseigner directement après avoir fait des formations directement au pays ?
      Si une maîtrise doit être faites, les écoles sont-elles très sélectives et est-ce qu'il est difficile de pouvoir y rentrer ? Comment demande t'on les bourses pour les étudiants français ?
      Si je veux enseigner l'anglais au final, quelles seront les différences ?
       
      J'avais encore d'autres questions mais elles ne me reviennent plus, je les posterais peut-être au fil de l'eau ou dans un autre sujet.
      Vous remerciant d'avance, en espérant obtenir plus de clarté...
       
    • By Anniera
      Bonjour à tous et à toutes,
      Je voudrais savoir svp, pour la demande d'équivalence des diplômes, les relevés des notes i.e bulletin de notes durant l'année de l'obtention des diplômes sont exigés. 
      Merci
    • By clara974
      Bonjour, je suis une lycéenne de 1ère à l'Île de la Réunion (Île française) et je souhaiterais faire mes études au canada.
      Cependant, j'éprouve quelques difficultés à comprendre le fonctionnement des études là-bas.
      J'ai déjà commencé à me renseigner et ai pris connaissance des Cégeps, cependant je ne comprends pas s'il s'agit d'un équivalent des prépas aux études comme en France ou bien de formations permettant d'exercer un métier directement à leur sortie.
      Si quelqu'un pourrait alors me faire part de ses connaissances au sujet des études possibles au canada à la sortie du lycée français (avec un BAC donc),
      Merci beaucoup,
      Clara.
    • By Red2591
      Bonjour
       
      Pour faire bref je suis demandeur d'un PVT pour 2020.
       
      Dans l'hypothèse où j'aurais la chance d'être tiré au sort je me questionne sur l'avenir.
       
      Mon but est de partir définitivement au Canada.
       
      J'ai une préférence pour l'Ontario, mais à vrai dire, j'irai là où j'aurai le plus de chance d'être sélectionné. 
       
      Le fait est que 80 programmes d'immigration existent, et que je suis un peu perdu.
       
      Pour faire court, j'ai 29 ans, célibataire, pas d'enfant, j'ai un CAP et un diplôme niveau IV (BAC), c'est un titre professionnel d'agent de la sécurité intérieure délivré par la direction générale de la police nationale, pas sûr que ça vaille quoi que ce soit au Canada.
       
      Je viserai au Canada une profession de catégorie A, B ou 0, qu'importe le secteur, si je dois faire du secrétariat pendant 2 ans, pas de soucis. 
       
      Je cherche sur internet depuis des jours, sans réelles réponses à mes questions. Dans l'hypothèse où je réussirais à avoir un job dans un domaine qualifié avec une expérience professionnelle de plus d'un an, ais-je une chance d'obtenir la RP ? Si oui, est-ce qu'il y a une province où j'ai le plus de chance ? En sachant que je privilégie les provinces anglophones, mais si j'ai plus de chances de décrocher le CSQ, j'irai dans ce cas au Québec.
    • By V72
      Bonjour, 
      V72 comme le nombre de degrés d'ouverture entre les 2 cylindres d'une moto Française, la marque Voxan.
      Abonné newsletter depuis 1 an je viens pour découvrir le forum.
      J'ai démarré le projet de quitter la France fin 2017. Mon apart francilien vendu aussitot, rénovation de la maison de ma blonde puis vente en aout 2018.
      Inscription aux journées emploi Québec de Paris du 3-4 décembre 2018 courant octobre.
      En tant que responsable informatique d'une PME du lot et garonne j'ai eu 8 entretiens planifiés. Ma blonde infirmière urgentiste 1 seul forcément avec RSQ.
      J'ai passé les  8 entretiens prévus et puis 6 autres en candidat libre pour les employeurs qui n'avaient de grosses files d'attente. 
      Bilan 1 refus direct (trop qualifié pour le poste), 2 skype programmés, et un patron qui devait transmettre mon CV le samedi soir à un de ses chefs de service. 
      Dimanche 04/12 j'ai relancé l'entreprise intéressée. On négocie le salaire, en attendant un entretien en soirée heure FR avec mon futur chef 
      Rentré à 23h45 dans le lot et garonne après des heures perdues grace aux GJ j'appelle mon futur chef pour passer l'entretien.
      Lundi 05/12 9h heure du Québec je reçois mon contrat de travail, et à midi contre signé : je commence le 4 mars au plus tard.
      Mardi 06/12 ma blonde signe à l'hopital de son choix (choisi là ou j'allais être) mais avec début en 09/2019 seulement, et je donne mon préavis de 3 mois.
      J'ai 36 ans donc pour un permis de travail c'est plus compliqué et surtout plus long...6mois annoncés pour le Québec alors l'employeur se creuse et je pars dans le programme d'immigration du Canada "Talents mondiaux" certes 1000$ plus cher pour l'employeur, mais qui a un délai raccourci. 
      Je commence à rassembler les divers documents dont conjoint de fait pour que l'employeur fasse l'EIMT. Fin janvier l'employeur reporte ma date de début au 18 mars car les démarches ont du retard
      Je prends nos billets d'avion : 2 adultes, 2 gros chiens à faire maigrir pour respecter le poids max en soute, et 1 chat.
      Début février je reçois le CAQ et j'entame réellement mon dossier d'immigration sur citoyenneté canada. 
      Le temps de tout réunir et de nombreuses galères de validation de déport de documents je valide la demande de permis de travail le 19 févrirer. Délai annoncé : 3 semaines
      20 février : Je pose sur kiJJ une annonce "recherche maison, 2 chiens, 1 chat, pas d'historique de crédit" avec les trombines de chacun
      Un propriétaire nous contacte, nous propose 2 maisons, 45 photos, bonnes discussions, prix en adéquation avec le marché, on signe le bail + 2 mois de loyer payés d'avance.
      Surprise : il faut une prise d'empreintes dans un centre agrée : Paris ou Lyon. Paris 600km 8h (hors GJ). Lyon 500km 8h. Génial. Je fais l'aller retour Lyon dans la journée pour 10 minutes sur place. Heureux. 
      Mardi 12/03 je reçois enfin le courriel de permis pré-accepté pour me présenter à l'immigration à l'aéroport.
      Samedi 16/06 : mon futur chef me propose de commencer le mardi, le temps de faire mes démarches personnelles, génial
      Dimanche 17/03 Les adieux, on embarque les chiens, les bagages, et puis...nous lol. Arrivés à Montreal aucune attente à l'immigration, wow ça change de la France. Controle vétérinaire pour les chiens et le chat, aucune attente. 
      Lundi 18/03 : obtention NAS, 5 mins d'attente, inscription RAMQ 5 mins d'attente. Wow j'aime ne pas attendre dans les administrations ! 
      Du 17 au 31 nous sommes en airbnb à Laval (20$ la nuit à 2 avec 3 animaux) c'est pas mal, pendant ce temps on repère l'électroménager et le mobilier pour la maison qu'on récupère le 31, et on passe une soirée avec nos futurs proprio, simples et pas prises de tête.
      Le 31 mars on emménage, et nos propriétaires nous filent du petit électroménager, des meubles et pret d'outillage pour bricoler et nous demandent ce qui nous ferait quitter la maison, et j'ai répondu "de la place pour réceptionner mon container" car j'avais un garage de mécanique moto. 
      Mi avril notre propriétaire achète une maison avec un grand garage dans le but de réceptionner notre container... soit il nous loue maison + garage à +100$ de loyer ou que le garage à +75$ ... on a visité la maison et on a déménagé dimanche dernier
      Entre temps note négative...ma blonde cherche du taff jusqu'a débuter en septembre, plein d'entretiens malgré n'avoir jamais rien fait d'autre que infirmiere, mais personne ne l'embauche...parce qu'il ne veulent pas d'une personne pour 4 mois sous entendu c'est trop court ! Meme à MacDo ca été compliqué mais c'est passé quand même
      Bref l'état d'esprit n'a rien à voir, les gens sont plus ouverts à la discussion, l'ambiance au taff est top avec un esprit d'équipe en IT comme j'avais vu en 8 entreprises faites en 18ans, le cout de la vie est bien meilleur marché, j'avais peur de manquer de fromage sur place et de légumes frais...bien mal m'en a pris c'est pas 1 rayon de fromage comme en France c'est 3 rayons, certes c'est quand meme bien plus cher mais tant de fromages à tester, idem pour les légumes. En france c'est made in spain, ici c'est made in mexico lol.
      Bilan après 3 mois : heureux, on attend de pouvoir planifier l'envoi de nos 11 palettes en container, ce qui m'amène aussi ici pour piocher des infos à ce sujet car j'avais pu obtenir que 2 soumissions en EUR (environ 4 000€) qui acceptaient mes conditions, maintenant je vais essayer de trouver des infos sur des compagnies spécialisées canadiennes
      Bref on attends maintenant de connaitre les fameux hivers et leurs longues heures de traffic pour aller travailler ^^
      V72.
    • By ortoutoungy
      Bonjour,
      Nous sommes un groupe d’étudiants en pharmacie de l’Université de Montréal. Nous travaillons présentement sur un projet concernant le diabète de type 2 chez les immigrants. Nous souhaitons recueillir des témoignages (trucs) pour comprendre comment les immigrants vivent avec le diabète dans la vie de tous les jours (alimentation, médicaments, exercice, etc.). Tous les témoignages sont les bienvenus! Merci!
    • By marielrq
      Bonjour à tou.te.s
       
      Je viens de passer un an au Canada et j'ai très envie de revenir m'y installer plus longtemps. J'essaye donc de me renseigner sur les possibilités d'exercer mon travail au Canada. 
       
      Je suis française et actuellement étudiante en doctorat (PhD, études hispanophones) : j'écris une thèse et j'enseigne à l'université en parallèle. Je me destine donc à des métiers d'enseignement (dans mon cas, de l'espagnol), dans le supérieur. Je suis également titulaire de l'agrégation (études hispanophones), d'un master recherche (études hispanophones) et d'un master professionnel (études hispanophones). 
       
      Est-il possible d'enseigner dans des établissements d'enseignement supérieur (universités) au Québec/Canada avec des diplômes français ? Quels diplômes sont demandés ?
      (Je sais qu'une formation à l'enseignement est obligatoire pour enseigner dans le primaire et le secondaire, mais je ne trouve pas d'informations concernant le supérieur). 
       
      Et si les diplômes français sont valables au Canada : ai-je réellement une chance de trouver un poste ? 
       
      Deuxième question : avec un master professionnel de FLE (Français Langue Étrangère), est-il possible de trouver des postes d'enseignant du FLE au Québec/Canada ?
       
      Merci beaucoup d'avance, 
       
      Marie 
    • By lulu17
      Bonjour, 
      Je suis actuellement en Terminale Economique et Sociale en France et je suis donc d'origine française. Pour mes études supérieures, j'ai voudrait d'étudier le droit. Je voulais étudier le droit au Canada mais mes parents ne veulent pas que j'étudie ceci dans un pays où je ne connais presque pas de lois, ce que je comprend totalement. Le "problème" est que je voudrais par la suite travailler/habiter au Canada par la suite, mais je ne sais pas comment cela fonctionne au niveau de l'équivalence des diplômes. 
      Si quelqu'un pourrait me donner certains renseignements, ce serait super cool
      Merci d'avance.
    • By MrMedhin
      Hello tout le monde, je suis originaire du Cameroun, et mon profil serait admissible à entrée express. Mais dans ce cadre, je me demande si je dois envoyer les diplômes certifiés moi même pour l'EDE à WES( que j'ai choisi suite à vos expériences) ou faire demander l'envoi Par le gouvernement (Ede officielle).
      Je me pose la question depuis 2 semaines déjà sans pouvoir trouver de réponse claire.
      MERCI
    • By Yafigovitch
      Bonjour, j'ai un ami qui désire immigrer au Quebec. Il est marié et les deux ont fait des etudes universitaires en "Sciences Juriduques et Administrative", les deux travail dans des postes de ressources humaines.
      Quelle diplôme doivent ils cocher sur les formulaires d'immigration? Il y a des gens qui leurs suggérer de ne pas envoyer leur dossier, mais je pense contre.
      Merci pour tout aide
       
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.



×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines