Jump to content

Manitoba : Une immigration francophone difficile


apache
 Share

Recommended Posts

  • Habitués

Justement, avec cette politique de s'enfermer dans sa province et de mépriser tout ce qui vient d'ailleurs, ce n'est pas la solution pour encourager la pratique ou l'apprentissage du français.

Ton opinion. Tes préjugés. Rien d'autre.

Houai! Un bof qui s'est exporté pour importer sa beauferie dans un autre pays. J'arrête de participer à cette discussion. Sors de ton trou!

Et toi, reste enfermée dans ton Québec-bashing!

Pour les autres, un reportage intéressant sur le "réveil" de la langue française, la langue du coeur en Louisiane:

Au bas de cette page: http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/international/2014/08/27/009-francophones-louisiane-langue-francaise-nouvelle-generation.shtml

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Justement, avec cette politique de s'enfermer dans sa province et de mépriser tout ce qui vient d'ailleurs, ce n'est pas la solution pour encourager la pratique ou l'apprentissage du français.

Ton opinion. Tes préjugés. Rien d'autre.

Houai! Un bof qui s'est exporté pour importer sa beauferie dans un autre pays. J'arrête de participer à cette discussion. Sors de ton trou!

Et toi, reste enfermée dans ton Québec-bashing!

Pour les autres, un reportage intéressant sur le "réveil" de la langue française, la langue du coeur en Louisiane:

Au bas de cette page: http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/international/2014/08/27/009-francophones-louisiane-langue-francaise-nouvelle-generation.shtml

C'est nullement du Québec Bashing que de dire que certains s'enferment dans leur province (d'ailleurs, je n'ai pas précisé la province ou le pays). Et puis, personne ici ne fait de l'anglo-Bashing ou du Manitoba Bashing. Eux, ils ont le droit. Je parle de ceux (comme la franchouille de ton espèce qui a importé sa franchouillardise bof pour la mettre à la sauce locale). Quant à tes documents, tu ferais bien de te rendre sur place pour aller à la rencontre de ces gens. Tu prends des morceaux de message et tu les mets à ta sauce. Kobico = Exit. Je ne lis plus tes messages. Bye bye!

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Justement, avec cette politique de s'enfermer dans sa province et de mépriser tout ce qui vient d'ailleurs, ce n'est pas la solution pour encourager la pratique ou l'apprentissage du français.

Ton opinion. Tes préjugés. Rien d'autre.

Houai! Un bof qui s'est exporté pour importer sa beauferie dans un autre pays. J'arrête de participer à cette discussion. Sors de ton trou!

Et toi, reste enfermée dans ton Québec-bashing!

Pour les autres, un reportage intéressant sur le "réveil" de la langue française, la langue du coeur en Louisiane:

Au bas de cette page: http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/international/2014/08/27/009-francophones-louisiane-langue-francaise-nouvelle-generation.shtml

C'est nullement du Québec Bashing que de dire que certains s'enferment dans leur province (d'ailleurs, je n'ai pas précisé la province ou le pays). Et puis, personne ici ne fait de l'anglo-Bashing ou du Manitoba Bashing. Eux, ils ont le droit. Je parle de ceux (comme la franchouille de ton espèce qui a importé sa franchouillardise bof pour la mettre à la sauce locale). Quant à tes documents, tu ferais bien de te rendre sur place pour aller à la rencontre de ces gens. Tu prends des morceaux de message et tu les mets à ta sauce. Kobico = Exit. Je ne lis plus tes messages. Bye bye!

Absolument :lazy: sauf que je trouve amusant de passer pour une française même si franchouillarde! :tongue:

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

En parlant de français, je viens d'entendre une nouveauté dans le langage en France.

Une maquilleuse parle de "blur" "Nous allons BLEURRER son front" pour désigner la façon d'estomper des imperfections cutanés par le maquillage.

grrrrr! Tout fout le camps!

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

J'avais plutôt l'impression qu'à certains endroits justement, on essayait de réintroduire l'apprentissage du français. Je pense notamment à la Louisiane où des gens se battent pour le renouveau du français, notamment à Lafayette. Il y a une quarantaine d'années, il était interdit d'avoir des écoles bilingues dans cette région. Maintenant, il y a des centres culturels français, des écoles bilingues. Je reviens justement des Maritimes et j'ai discuté avec une prof anglo enseignant le français en immersion qui me parlait de l'augmentation de ce type d'enseignement dans sa ville alors qu'il y a trois ou quatre ans, c'était très difficile d'en trouver. C'est peut-être porter des lunettes roses (comme certains sur ce forum), mais je crois qu'il ne faut pas ignorer ces gens à l'extérieur du Québec qui font vivre le français ou qui l'apprenent. Justement, avec cette politique de s'enfermer dans sa province et de mépriser tout ce qui vient d'ailleurs, ce n'est pas la solution pour encourager la pratique ou l'apprentissage du français.

Mais tu vois Emma tous ces endroits qui font des efforts pour réintroduire le francais...bravo pour eux, c'est admirable, c'est positif. Plus les gens comprendront et parleront d'autres langues plus ils seront ouvert aux autres

Mais tout ca n'est que folklorique Emma

Quand bien même que certaines personnes , que ce soit en Louisiane ou au Manitoba apprennent parfaitement bien le francais, quelle en sera l'utilité dans la vie de tous les jours ?

Par exemple, lorsqu'ils vont commander une pizza au resto du coin, ce sera en anglais, lorsqu'ils voudront louer une voiture, réserver une chambre d'hotel, appeler un plombier, draguer la voisine qui est d'origine Mexicaine, acheter un paquet de cigarette au 7/eleven du coin ?

Tout ca ce sera en anglais

Au Québec nous avons collectivement fait le choix de vivre en francais (cela ne nous empêche absolument pas d'apprendre d'autres langues...moi je suis parfaitement bilingue, je transige dans le monde entier, la plupart du temps en anglais, je me suis assuré que mes enfants soient parfaitement bilingue)

Mais sur le territoire du Québec nous avons fait le choix de vivre en francais, que notre vie collective, commerciale et sociale soit en francais.

Ainsi nous voulons que lorsque nous commandons une pizza, ce soit en francais, lorsque l'on veut réserver une chambre d'hotel, appeler un plombier ou draguer la voisine d'origine Mexicaine...tout ca on veut le faire en francais....tout comme les Canadiens anglais, au Canada anglais peuvent faire tout ca dans leur langue, donc en anglais

Alors est-ce que tu dirais aux Canadiens Anglais qu'ils s'enferment dans leur provinces ?

Est-ce que tu dirais aux Canadiens Anglais qui veulent par exemple commander leur pizza en anglais qu'ils ne veulent pas sortir de leur trou ?

Pourquoi quand ce sont les Québécois qui veulent acheter leur paquet de cigarette en francais ou réserver une chambre d'hotel en francais...pourquoi la tout d'un coup c'est percu par certain ici que l'on veut s'enfermer sur nous même, que l'on ne veut pas sortir de notre trou ?

Bizarre non ?

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

J'avais plutôt l'impression qu'à certains endroits justement, on essayait de réintroduire l'apprentissage du français. Je pense notamment à la Louisiane où des gens se battent pour le renouveau du français, notamment à Lafayette. Il y a une quarantaine d'années, il était interdit d'avoir des écoles bilingues dans cette région. Maintenant, il y a des centres culturels français, des écoles bilingues. Je reviens justement des Maritimes et j'ai discuté avec une prof anglo enseignant le français en immersion qui me parlait de l'augmentation de ce type d'enseignement dans sa ville alors qu'il y a trois ou quatre ans, c'était très difficile d'en trouver. C'est peut-être porter des lunettes roses (comme certains sur ce forum), mais je crois qu'il ne faut pas ignorer ces gens à l'extérieur du Québec qui font vivre le français ou qui l'apprenent. Justement, avec cette politique de s'enfermer dans sa province et de mépriser tout ce qui vient d'ailleurs, ce n'est pas la solution pour encourager la pratique ou l'apprentissage du français.

Mais tu vois Emma tous ces endroits qui font des efforts pour réintroduire le francais...bravo pour eux, c'est admirable, c'est positif. Plus les gens comprendront et parleront d'autres langues plus ils seront ouvert aux autres

Mais tout ca n'est que folklorique Emma

Quand bien même que certaines personnes , que ce soit en Louisiane ou au Manitoba apprennent parfaitement bien le francais, quelle en sera l'utilité dans la vie de tous les jours ?

Par exemple, lorsqu'ils vont commander une pizza au resto du coin, ce sera en anglais, lorsqu'ils voudront louer une voiture, réserver une chambre d'hotel, appeler un plombier, draguer la voisine qui est d'origine Mexicaine, acheter un paquet de cigarette au 7/eleven du coin ?

Tout ca ce sera en anglais

Au Québec nous avons collectivement fait le choix de vivre en francais (cela ne nous empêche absolument pas d'apprendre d'autres langues...moi je suis parfaitement bilingue, je transige dans le monde entier, la plupart du temps en anglais, je me suis assuré que mes enfants soient parfaitement bilingue)

Mais sur le territoire du Québec nous avons fait le choix de vivre en francais, que notre vie collective, commerciale et sociale soit en francais.

Ainsi nous voulons que lorsque nous commandons une pizza, ce soit en francais, lorsque l'on veut réserver une chambre d'hotel, appeler un plombier ou draguer la voisine d'origine Mexicaine...tout ca on veut le faire en francais....tout comme les Canadiens anglais, au Canada anglais peuvent faire tout ca dans leur langue, donc en anglais

Alors est-ce que tu dirais aux Canadiens Anglais qu'ils s'enferment dans leur provinces ?

Est-ce que tu dirais aux Canadiens Anglais qui veulent par exemple commander leur pizza en anglais qu'ils ne veulent pas sortir de leur trou ?

Pourquoi quand ce sont les Québécois qui veulent acheter leur paquet de cigarette en francais ou réserver une chambre d'hotel en francais...pourquoi la tout d'un coup c'est percu par certain ici que l'on veut s'enfermer sur nous même, que l'on ne veut pas sortir de notre trou ?

Bizarre non ?

Tiens l'an dernier justement, je suis allée à un endroit qui offrait des services bilingues (Ontario) et une Anglo a commencé à gueuler comme quoi il était inadmissible d'offrir des services en français alors qu'on était plusieurs francos et que les services étaient offerts en français (proposés par l'organisation en question); elle en a pris pour son grade poliment, mais fermement. Je critique ceux comme Cobico qui méprisent les Francophones ou les amis du français habitant ailleurs qu'au Québec. Chacun vit son quotidien. On n'a pas à dire qu'au Manitoba, on ne peut pas trouver un avocat en français ou un plombier parlant français. Tiens, j'ai acheté ma maison en français justement (agent immobilier parlant français, connexion avec un avocat franco...). Il y a des réseaux et des connexions en français et je suppose que c'est la même chose au Manitoba. Ce n'était pas volontaire dans mon cas, mais je suppose que ces communautés sont bien organisées. Il y a des gens qui ne veulent pas sortir de leur trou dans toutes les provinces et qui se permettent d'aller juger les autres communautés. J'ai entendu de multiples théories sur le Québec, c'est vrai! J'ai aussi vu des gens qui adorent Montréal. Il y a aussi des Chinois qui ne veulent pas sortir de leur communauté : bouffe chinoise, banque en chinois et plombier chinois.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

J'avais plutôt l'impression qu'à certains endroits justement, on essayait de réintroduire l'apprentissage du français. Je pense notamment à la Louisiane où des gens se battent pour le renouveau du français, notamment à Lafayette. Il y a une quarantaine d'années, il était interdit d'avoir des écoles bilingues dans cette région. Maintenant, il y a des centres culturels français, des écoles bilingues. Je reviens justement des Maritimes et j'ai discuté avec une prof anglo enseignant le français en immersion qui me parlait de l'augmentation de ce type d'enseignement dans sa ville alors qu'il y a trois ou quatre ans, c'était très difficile d'en trouver. C'est peut-être porter des lunettes roses (comme certains sur ce forum), mais je crois qu'il ne faut pas ignorer ces gens à l'extérieur du Québec qui font vivre le français ou qui l'apprenent. Justement, avec cette politique de s'enfermer dans sa province et de mépriser tout ce qui vient d'ailleurs, ce n'est pas la solution pour encourager la pratique ou l'apprentissage du français.

Mais tu vois Emma tous ces endroits qui font des efforts pour réintroduire le francais...bravo pour eux, c'est admirable, c'est positif. Plus les gens comprendront et parleront d'autres langues plus ils seront ouvert aux autres

Mais tout ca n'est que folklorique Emma

Quand bien même que certaines personnes , que ce soit en Louisiane ou au Manitoba apprennent parfaitement bien le francais, quelle en sera l'utilité dans la vie de tous les jours ?

Par exemple, lorsqu'ils vont commander une pizza au resto du coin, ce sera en anglais, lorsqu'ils voudront louer une voiture, réserver une chambre d'hotel, appeler un plombier, draguer la voisine qui est d'origine Mexicaine, acheter un paquet de cigarette au 7/eleven du coin ?

Tout ca ce sera en anglais

Au Québec nous avons collectivement fait le choix de vivre en francais (cela ne nous empêche absolument pas d'apprendre d'autres langues...moi je suis parfaitement bilingue, je transige dans le monde entier, la plupart du temps en anglais, je me suis assuré que mes enfants soient parfaitement bilingue)

Mais sur le territoire du Québec nous avons fait le choix de vivre en francais, que notre vie collective, commerciale et sociale soit en francais.

Ainsi nous voulons que lorsque nous commandons une pizza, ce soit en francais, lorsque l'on veut réserver une chambre d'hotel, appeler un plombier ou draguer la voisine d'origine Mexicaine...tout ca on veut le faire en francais....tout comme les Canadiens anglais, au Canada anglais peuvent faire tout ca dans leur langue, donc en anglais

Alors est-ce que tu dirais aux Canadiens Anglais qu'ils s'enferment dans leur provinces ?

Est-ce que tu dirais aux Canadiens Anglais qui veulent par exemple commander leur pizza en anglais qu'ils ne veulent pas sortir de leur trou ?

Pourquoi quand ce sont les Québécois qui veulent acheter leur paquet de cigarette en francais ou réserver une chambre d'hotel en francais...pourquoi la tout d'un coup c'est percu par certain ici que l'on veut s'enfermer sur nous même, que l'on ne veut pas sortir de notre trou ?

Bizarre non ?

Tiens l'an dernier justement, je suis allée à un endroit qui offrait des services bilingues (Ontario) et une Anglo a commencé à gueuler comme quoi il était inadmissible d'offrir des services en français alors qu'on était plusieurs francos et que les services étaient offerts en français (proposés par l'organisation en question); elle en a pris pour son grade poliment, mais fermement. Je critique ceux comme Cobico qui méprisent les Francophones ou les amis du français habitant ailleurs qu'au Québec. Chacun vit son quotidien. On n'a pas à dire qu'au Manitoba, on ne peut pas trouver un avocat en français ou un plombier parlant français. Tiens, j'ai acheté ma maison en français justement (agent immobilier parlant français, connexion avec un avocat franco...). Il y a des réseaux et des connexions en français et je suppose que c'est la même chose au Manitoba. Ce n'était pas volontaire dans mon cas, mais je suppose que ces communautés sont bien organisées. Il y a des gens qui ne veulent pas sortir de leur trou dans toutes les provinces et qui se permettent d'aller juger les autres communautés. J'ai entendu de multiples théories sur le Québec, c'est vrai! J'ai aussi vu des gens qui adorent Montréal. Il y a aussi des Chinois qui ne veulent pas sortir de leur communauté : bouffe chinoise, banque en chinois et plombier chinois.

Mais regarde Emma, au Manitoba ils sont 2% de francophone

La chance qu'ils tombent comme toi sur un avocat en francais, un agent d'immeuble ou un plombier en francais est de .....2%

Nous on veut que ce pourcentage au Québec soit : 100%

Est-ce que tu vois l'immense fossé entre leur réalité et la notre ?

Pour nous la réalité Manitobaine est exactement ce que nous ne voulons pas que le Québec devienne...alors tu vois on tombe en bas de notre chaise lorsque n'importe qui ici essaie de nous vanter ''l'extraordinaire vie dynamique francophone''..voyons c'est risible 2% de chance de tomber sur un agent d'immeuble ou avocat ou plombier qui parle francais...c'est catastrophique

Edited by jimmy
Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Je critique ceux comme Cobico qui méprisent les Francophones ou les amis du français habitant ailleurs qu'au Québec.

Tu hallucines pas à peu près... :wacko2:

Où as-tu lu ça dans mes messages...??? Citation svp.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

J'avais plutôt l'impression qu'à certains endroits justement, on essayait de réintroduire l'apprentissage du français. Je pense notamment à la Louisiane où des gens se battent pour le renouveau du français, notamment à Lafayette. Il y a une quarantaine d'années, il était interdit d'avoir des écoles bilingues dans cette région. Maintenant, il y a des centres culturels français, des écoles bilingues. Je reviens justement des Maritimes et j'ai discuté avec une prof anglo enseignant le français en immersion qui me parlait de l'augmentation de ce type d'enseignement dans sa ville alors qu'il y a trois ou quatre ans, c'était très difficile d'en trouver. C'est peut-être porter des lunettes roses (comme certains sur ce forum), mais je crois qu'il ne faut pas ignorer ces gens à l'extérieur du Québec qui font vivre le français ou qui l'apprenent. Justement, avec cette politique de s'enfermer dans sa province et de mépriser tout ce qui vient d'ailleurs, ce n'est pas la solution pour encourager la pratique ou l'apprentissage du français.

Mais tu vois Emma tous ces endroits qui font des efforts pour réintroduire le francais...bravo pour eux, c'est admirable, c'est positif. Plus les gens comprendront et parleront d'autres langues plus ils seront ouvert aux autres

Mais tout ca n'est que folklorique Emma

Quand bien même que certaines personnes , que ce soit en Louisiane ou au Manitoba apprennent parfaitement bien le francais, quelle en sera l'utilité dans la vie de tous les jours ?

Par exemple, lorsqu'ils vont commander une pizza au resto du coin, ce sera en anglais, lorsqu'ils voudront louer une voiture, réserver une chambre d'hotel, appeler un plombier, draguer la voisine qui est d'origine Mexicaine, acheter un paquet de cigarette au 7/eleven du coin ?

Tout ca ce sera en anglais

Au Québec nous avons collectivement fait le choix de vivre en francais (cela ne nous empêche absolument pas d'apprendre d'autres langues...moi je suis parfaitement bilingue, je transige dans le monde entier, la plupart du temps en anglais, je me suis assuré que mes enfants soient parfaitement bilingue)

Mais sur le territoire du Québec nous avons fait le choix de vivre en francais, que notre vie collective, commerciale et sociale soit en francais.

Ainsi nous voulons que lorsque nous commandons une pizza, ce soit en francais, lorsque l'on veut réserver une chambre d'hotel, appeler un plombier ou draguer la voisine d'origine Mexicaine...tout ca on veut le faire en francais....tout comme les Canadiens anglais, au Canada anglais peuvent faire tout ca dans leur langue, donc en anglais

Alors est-ce que tu dirais aux Canadiens Anglais qu'ils s'enferment dans leur provinces ?

Est-ce que tu dirais aux Canadiens Anglais qui veulent par exemple commander leur pizza en anglais qu'ils ne veulent pas sortir de leur trou ?

Pourquoi quand ce sont les Québécois qui veulent acheter leur paquet de cigarette en francais ou réserver une chambre d'hotel en francais...pourquoi la tout d'un coup c'est percu par certain ici que l'on veut s'enfermer sur nous même, que l'on ne veut pas sortir de notre trou ?

Bizarre non ?

Tiens l'an dernier justement, je suis allée à un endroit qui offrait des services bilingues (Ontario) et une Anglo a commencé à gueuler comme quoi il était inadmissible d'offrir des services en français alors qu'on était plusieurs francos et que les services étaient offerts en français (proposés par l'organisation en question); elle en a pris pour son grade poliment, mais fermement. Je critique ceux comme Cobico qui méprisent les Francophones ou les amis du français habitant ailleurs qu'au Québec. Chacun vit son quotidien. On n'a pas à dire qu'au Manitoba, on ne peut pas trouver un avocat en français ou un plombier parlant français. Tiens, j'ai acheté ma maison en français justement (agent immobilier parlant français, connexion avec un avocat franco...). Il y a des réseaux et des connexions en français et je suppose que c'est la même chose au Manitoba. Ce n'était pas volontaire dans mon cas, mais je suppose que ces communautés sont bien organisées. Il y a des gens qui ne veulent pas sortir de leur trou dans toutes les provinces et qui se permettent d'aller juger les autres communautés. J'ai entendu de multiples théories sur le Québec, c'est vrai! J'ai aussi vu des gens qui adorent Montréal. Il y a aussi des Chinois qui ne veulent pas sortir de leur communauté : bouffe chinoise, banque en chinois et plombier chinois.

Mais regarde Emma, au Manitoba ils sont 2% de francophone

La chance qu'ils tombent comme toi sur un avocat en francais, un agent d'immeuble ou un plombier en francais est de .....2%

Nous on veut que ce pourcentage au Québec soit : 100%

Est-ce que tu vois l'immense fossé entre leur réalité et la notre ?

Pour nous la réalité Manitobaine est exactement ce que nous ne voulons pas que le Québec devienne...alors tu vois on tombe en bas de notre chaise lorsque n'importe qui ici essaie de nous vanter ''l'extraordinaire vie dynamique francophone''..voyons c'est risible 2% de chance de tomber sur un agent d'immeuble ou avocat ou plombier qui parle francais...c'est catastrophique

Je n'ai pas dit le contraire, mais leur chance n'est pas de 2% puisqu'ils ont forcément des réseaux très bien établis, même si ça se passe parfois par la vidéoconférence. Tiens, j'ai assisté à plusieurs conférences d'une organisation francophone à but non lucratif (en Ontario) qui rejoignait les coins les plus perdus par vidéoconférence; c'est du genre, allo Timmins, allo Thunder Bay... et ce sur 24 destinations. J'ai toujours cru que la présidente de cette organisation faisait vivre le français comme jamais...

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Mais regarde Emma, au Manitoba ils sont 2% de francophone

La chance qu'ils tombent comme toi sur un avocat en francais, un agent d'immeuble ou un plombier en francais est de .....2%

Nous on veut que ce pourcentage au Québec soit : 100%

Est-ce que tu vois l'immense fossé entre leur réalité et la notre ?

Pour nous la réalité Manitobaine est exactement ce que nous ne voulons pas que le Québec devienne...alors tu vois on tombe en bas de notre chaise lorsque n'importe qui ici essaie de nous vanter ''l'extraordinaire vie dynamique francophone''..voyons c'est risible 2% de chance de tomber sur un agent d'immeuble ou avocat ou plombier qui parle francais...c'est catastrophique

Je n'ai pas dit le contraire, mais leur chance n'est pas de 2% puisqu'ils ont forcément des réseaux très bien établis, même si ça se passe parfois par la vidéoconférence. Tiens, j'ai assisté à plusieurs conférences d'une organisation francophone à but non lucratif (en Ontario) qui rejoignait les coins les plus perdus par vidéoconférence; c'est du genre, allo Timmins, allo Thunder Bay... et ce sur 24 destinations. J'ai toujours cru que la présidente de cette organisation faisait vivre le français comme jamais...

Mais justement, nous ne voulons pas au Québec que pour avoir des services ou des conférences en francais ont doivent le faire par video conférence avec des gens qui sont a 500 ou 1000 kilomètres

On veut des services , des conférences en francais au Québec a 10 mètres de notre porte, a 10 mètres de mon salon, a 10 mètres de mon téléphone

Tu vois comment notre réalité et la leur (la votre) est complètement déconnecté ?

Vous devez vous battre, imaginez des facons, être créatif pour vous accomplir en francais

Nous on ne veut pas se battre, on veut que ce soit automatique, que ca se passe en francais point final.

Quand tu me dis que la présidente de votre organisation faisait vivre le francais comme jamais....mais j'en ai des frissons, des hauts le coeur

On ne veut surtout pas que la survie de notre langue et de notre culture soit entre les mains de la présidente d'une organisation...quelle quelle soit

C'est pathétique ca

Edited by jimmy
Link to comment
Share on other sites

Franchement j'ai obtenu il y a quelques jours L'approbation pour moi et ma famille pour nos cartes de résident permanent.
Nous avons suivie le programme d'immigration de la province du Manitoba.
Dès que nous aurons vendu notre maison en France nous partons.

Pour être honnête j'ai fait toutes les démarche en français, c'est plus facile.
La première fois que j'ai rencontré madame Brigitte Léger nous avons discuté naturellement en anglais au salon "Destination Canada" puis nous avions parlé en français. Lorsque j'ai fais ma visite exploratoire. Mon entretien avec l'agent d'immigration était en anglais, le directeur de l'école francophone à Saint boniface en français, un responsable du CDEM le français.
Je parlais et pouvais lire des livres français à la bibliothèque de Saint Boniface.

Pour être honnête je pense que si les gens qui sont revenus du Manitoba avaient pris la peine de visiter la région ils ne seraient pas venu immigrer. Ils auraient passé de bonne vacances c'est tout.

L'intérêt de cette région pour nous c'est un faible taux de chômage (ici dans ma région on frôle les 18%). La possibilité d'éduquer mes enfants en Français jusqu'à l'âge de 12 ans en Français. Ils attraperont tout seul l'anglais. Espérer un meilleur avenir pour eux

C'est passionnant de pouvoir passer d'une langue à une autre sans problème. Mes enfants en maîtrise déjà 2 (français + lettons). Mon amie maîtrise en plus l'anglais et le russe.
Franchement il y a des choses à construire dans une province aussi grande qui est si peu peuplé.
Lorsque je vivais en Irlande je me sentait Irlandais parce que c'était là bas que je payais mes impôts et que je vivais. Il en était de même quand je vivais à Londres.
Au Manitoba on se donne quelques années pour faire un bilan, mais on sait qu'on vivra aussi en anglais, faut pas rêver, il faut ouvrir les yeux et voir ce qui nous entour.
Et puis franchement quel plaisir de regarder n'importe quoi au ciné ou à la télé en VO et de comprendre. Il faut être ouvert sur d'autres cultures.
Il est aussi plus simple d'entreprendre quelque chose au Manitoba par rapport à la France.

Il existe des cour d'anglais donné dans un programme pour aider les gens qui arrivent sans parlé anglais.
L'Université de Winnipeg (saint boniface) à des programme en français, le professeur de Gary qui a découvert un remède contre ébola par exemple s'exprime très bien en français. J'ai rencontrer pas mal d'étudiantes infirmières qui me disaient faire leur programme en français.
Mais il faut être capable de communiquer en anglais pour la vie de tous les jours.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Mais regarde Emma, au Manitoba ils sont 2% de francophone

La chance qu'ils tombent comme toi sur un avocat en francais, un agent d'immeuble ou un plombier en francais est de .....2%

Nous on veut que ce pourcentage au Québec soit : 100%

Est-ce que tu vois l'immense fossé entre leur réalité et la notre ?

Pour nous la réalité Manitobaine est exactement ce que nous ne voulons pas que le Québec devienne...alors tu vois on tombe en bas de notre chaise lorsque n'importe qui ici essaie de nous vanter ''l'extraordinaire vie dynamique francophone''..voyons c'est risible 2% de chance de tomber sur un agent d'immeuble ou avocat ou plombier qui parle francais...c'est catastrophique

Je n'ai pas dit le contraire, mais leur chance n'est pas de 2% puisqu'ils ont forcément des réseaux très bien établis, même si ça se passe parfois par la vidéoconférence. Tiens, j'ai assisté à plusieurs conférences d'une organisation francophone à but non lucratif (en Ontario) qui rejoignait les coins les plus perdus par vidéoconférence; c'est du genre, allo Timmins, allo Thunder Bay... et ce sur 24 destinations. J'ai toujours cru que la présidente de cette organisation faisait vivre le français comme jamais...

Mais justement, nous ne voulons pas au Québec que pour avoir des services ou des conférences en francais ont doivent le faire par video conférence avec des gens qui sont a 500 ou 1000 kilomètres

On veut des services , des conférences en francais au Québec a 10 mètres de notre porte, a 10 mètres de mon salon, a 10 mètres de mon téléphone

Tu vois comment notre réalité et la leur (la votre) est complètement déconnecté ?

Vous devez vous battre, imaginez des facons, être créatif pour vous accomplir en francais

Nous on ne veut pas se battre, on veut que ce soit automatique, que ca se passe en francais point final.

Quand tu me dis que la présidente de votre organisation faisait vivre le francais comme jamais....mais j'en ai des frissons, des hauts le coeur

On ne veut surtout pas que la survie de notre langue et de notre culture soit entre les mains de la présidente d'une organisation...quelle quelle soit

C'est pathétique ca

Toujours réponse à tout ce Jimmy! Chacun trouve chaussure à son pied! Tu dis que ça se passe en français, malheureusement parfois, ça ne se passe pas du tout!

Edited by emma1068
Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Allo,

Bien sûr, l'anglais est important au Manitoba. Nous, francophone, sommes minoritaires. Nous vivons en français et en anglais. Je veux juste présisez que les canadiens francophones ne sont pas forcément qu'au Quebec. Il existe au Manitoba une communauté Francophone dynamique.

Et y en a marre d'entendre sur ce forum des commentaires qui considère le reste du Canada comme trou perdu...jimmy sort de ton quebec et vient dans nos belles provinces !

A bon entendeur, salut

Regarde, j'ai pas de lecon a recevoir de toi

Mes Grands Parents, pour leur plus grand malheur ont déménagé du Québec au Manitoba

Ils ont eu 9 enfants de chaque côté la bas, c'était la l'époque des grosses familles canadienne francaise

Ces 18 enfants la sont de la génération de mes parents qui eux sont nés au Manitoba aussi

Plusieurs ont compris le bon sens et sont revenus au Québec

Mais a peu prêt la moitié sont resté au Manitoba...dont mon Parrain et ma Marraine

Mon parrain était impliqué dans la société, le cercle Molière, chef d'orchestre a l'Orchestre Symphonique de Winnipeg, professeur émérite en francais

Ma marraine participait les samedi matin a une émission de Radio-Canada (CKSB) faisant la promotion de la langue francaise, elle gagnait des concours de langue francaise a cette émission.

Tout ces oncles et tantes qui sont restés au Manitoba ont eu des enfants; ma génération

Cette génération est évidemment bilingue. Ils se sont mis a fréquenter des anglophones, c'est normal

Certains se sont marié...certains avec des francophones, d'autres avec des gens d'origine polonaise ou ukrénienne...qui évidemment ne parlaient que l'anglais

Étant donné que les parents de leurs conjoints polonais ou ukrénien ne parlaient que anglais et bien toutes les communications familliales se faisaient qu'en anglais. Leurs enfants (la génération de mes enfants) lorsqu'ils allaient aux fêtes familliales, Noel ou Pacques ou a tous les anniversaires de l'un et de l'autre ne parlaient que anglais puisque les parents polonais et/ou ukrénien ne parlaient que anglais.

Résultat aujourd'hui a peu prêt la moitié de ma famille ne dit pas un crisse de mots de francais, complètement embourbé qu'ils sont dans la culture de masse américaine...comme tous les Canadiens Anglais, ce qu'ils sont devenus d'ailleurs

Ils ne consomment que de la culture américaine, ne lisent que des livres américains, ne connaissent que les vedettes américaines....

Alors ton ostie de pays de marde, le Canada et ton ostie de provinces de marde, le Manitoba a volé la moitié de ma famille

La moitié de ma famille s'est fait fourrer par ton ostie de pays faussement bilingue

Ton ostie de pays, c'est une machine a assimiler....30% par génération selon Statistique Canada

Faque tu peux te la fourrer ou tu penses ton ostie de communauté francophone dynamique...

a bon entendeur

Moi aussi Jimmy j'ai perdu la moitié de ma famille mais aux USA...

''En tenant compte de la continuation du courant migratoire depuis 1870, on pourrait admettre peut-être ce chiffre de 800 000 comme représentant la population émigrée du Canada aux États-Unis, y compris leurs descendants nés aux États-Unis. De ce chiffre, selon moi, environ 400 000 appartiennent à l'origine canadienne-française. Car les origines qui y sont étrangères ont aussi fourni un contingent considérable à cette émigration et j'ai rencontré des paroisses entières d'Irlandais émigrés du Canada aux États-Unis, entre autres dans le nord du New Hampshire, une paroisse composée presque exclusivement d'Irlandais venant de la paroisse St-Sylvestre, comté de Lotbinière.''

https://fr.wikipedia.org/wiki/Diaspora_qu%C3%A9b%C3%A9coise

http://www.cslf.gouv.qc.ca/bibliotheque-virtuelle/publication-html/?tx_iggcpplus_pi4%5Bfile%5D=publications/pubd101/d101ch2.html

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

En 1990, l'écrivain Yves Beauchemin avait employé l'expression «Les minorités francophone au Canada anglais, sont des cadavres encore chauds...

Il avait sûrement raison.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Yves_Beauchemin

Edited by apache
Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Cela dérangeait énormément le clergé catholique car cela voulait dire que le reste du Canada, hors Québec se peuplait uniquement de protestant (il faut savoir que les Anglos étaient de religion protestante et les Francos de religion catholique

Complètement Faux, tu as oublié les colons irlandais et allemands de religion catholique sans oublier les ukrainiens en partie catholique ( l'autre partie orthodoxe).

Encore une vision réductrice de l'histoire du Canada qui se résume en francophones catholiques VS anglophones protestants , ce qui est loin de la réalité

Veux-tu bien toi avec tes leçons. Ce que Jimmy dit c'est exactement ce que pensait le clergé catholique. C'est les raisons pourquoi les communautés francophones existent aujourd'hui au Manitoba. Ce n'est pas l'opinion de Jimmy.

Jimmy parle de notre histoire, l'histoire de notre peuple pas toujours correct, mais notre histoire pareil. À cette époque la langue et la religion ne faisait qu'un. Et toi qui pense comme un bon "canadian" tu voudrais que l'on noie notre histoire dans celles de tous les autres.

je ne parlais pas des canadiens francais , mais je corrigeais Jimmy a propos de ce qu'ils disait par rapport aux canadiens anglophones comme quoi a part les francophones le reste du Canada était constitué uniquement de protestants ce qui est complètement faux puisqu'il nie l'existence des anglophones catholiques

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Cela dérangeait énormément le clergé catholique car cela voulait dire que le reste du Canada, hors Québec se peuplait uniquement de protestant (il faut savoir que les Anglos étaient de religion protestante et les Francos de religion catholique

Complètement Faux, tu as oublié les colons irlandais et allemands de religion catholique sans oublier les ukrainiens en partie catholique ( l'autre partie orthodoxe).

Encore une vision réductrice de l'histoire du Canada qui se résume en francophones catholiques VS anglophones protestants , ce qui est loin de la réalité

Depuis ses origines, l'histoire du Canada est traversée par cette dualité franco-catholique// anglo-protestante. Elle est fondamentale et a structuré le visage du Canada moderne que l'on connait aujourd'hui.

Un peu de lecture pour toi mon ti-pit: Les minorités francophones et les lois anti-françaises au Canada, l'Idéologie orangiste.

http://www.axl.cefan.ulaval.ca/amnord/cnd_antifranco.htm

Encore complètement faux,il y a plus de catholiques au Canada anglais qu'au Québec et il ne s'agit pas que des canadiens francais.

Rien qu'en Ontario il y a plus d'écoles catholiques anglophones que francophones

Edited by UnitedCanada2015
Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Cela dérangeait énormément le clergé catholique car cela voulait dire que le reste du Canada, hors Québec se peuplait uniquement de protestant (il faut savoir que les Anglos étaient de religion protestante et les Francos de religion catholique

Complètement Faux, tu as oublié les colons irlandais et allemands de religion catholique sans oublier les ukrainiens en partie catholique ( l'autre partie orthodoxe).

Encore une vision réductrice de l'histoire du Canada qui se résume en francophones catholiques VS anglophones protestants , ce qui est loin de la réalité

Veux-tu bien toi avec tes leçons. Ce que Jimmy dit c'est exactement ce que pensait le clergé catholique. C'est les raisons pourquoi les communautés francophones existent aujourd'hui au Manitoba. Ce n'est pas l'opinion de Jimmy.

Jimmy parle de notre histoire, l'histoire de notre peuple pas toujours correct, mais notre histoire pareil. À cette époque la langue et la religion ne faisait qu'un. Et toi qui pense comme un bon "canadian" tu voudrais que l'on noie notre histoire dans celles de tous les autres.

je ne parlais pas des canadiens francais , mais je corrigeais Jimmy a propos de ce qu'ils disait par rapport aux canadiens anglophones comme quoi a part les francophones le reste du Canada était constitué uniquement de protestants ce qui est complètement faux puisqu'il nie l'existence des anglophones catholiques

Jimmy parlait de ce que pensait le clergé catholique canadien français à l'époque. Tu veux donner une "leçon" à Jimmy sur ce que pensait le clergé il y a 150 ans !!! Les ukrainiens sont arrivés après que le clergé catholique a "colonisé" le Manitoba, de toute façon les ukrainiens catholiques sont assez rare merci !!! Lors de la rébellion de Louis Riel on estimait qu'il y avait 40% de francophones et 45% d'autochtones alors très peu de catholiques de langue anglaise !!!

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Cela dérangeait énormément le clergé catholique car cela voulait dire que le reste du Canada, hors Québec se peuplait uniquement de protestant (il faut savoir que les Anglos étaient de religion protestante et les Francos de religion catholique

Complètement Faux, tu as oublié les colons irlandais et allemands de religion catholique sans oublier les ukrainiens en partie catholique ( l'autre partie orthodoxe).

Encore une vision réductrice de l'histoire du Canada qui se résume en francophones catholiques VS anglophones protestants , ce qui est loin de la réalité

Depuis ses origines, l'histoire du Canada est traversée par cette dualité franco-catholique// anglo-protestante. Elle est fondamentale et a structuré le visage du Canada moderne que l'on connait aujourd'hui.

Un peu de lecture pour toi mon ti-pit: Les minorités francophones et les lois anti-françaises au Canada, l'Idéologie orangiste.

http://www.axl.cefan.ulaval.ca/amnord/cnd_antifranco.htm

Encore complètement faux,il y a plus de catholiques au Canada anglais qu'au Québec et il ne s'agit pas que des canadiens francais.

Rien qu'en Ontario il y a plus d'écoles catholiques anglophones que francophones

Donc les historiens de l'université de Laval sont des menteurs selon toi ! Et l'idéologie Orangiste est une fabulation, c'est ça ?

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Cela dérangeait énormément le clergé catholique car cela voulait dire que le reste du Canada, hors Québec se peuplait uniquement de protestant (il faut savoir que les Anglos étaient de religion protestante et les Francos de religion catholique

Complètement Faux, tu as oublié les colons irlandais et allemands de religion catholique sans oublier les ukrainiens en partie catholique ( l'autre partie orthodoxe).

Encore une vision réductrice de l'histoire du Canada qui se résume en francophones catholiques VS anglophones protestants , ce qui est loin de la réalité

Veux-tu bien toi avec tes leçons. Ce que Jimmy dit c'est exactement ce que pensait le clergé catholique. C'est les raisons pourquoi les communautés francophones existent aujourd'hui au Manitoba. Ce n'est pas l'opinion de Jimmy.

Jimmy parle de notre histoire, l'histoire de notre peuple pas toujours correct, mais notre histoire pareil. À cette époque la langue et la religion ne faisait qu'un. Et toi qui pense comme un bon "canadian" tu voudrais que l'on noie notre histoire dans celles de tous les autres.

je ne parlais pas des canadiens francais , mais je corrigeais Jimmy a propos de ce qu'ils disait par rapport aux canadiens anglophones comme quoi a part les francophones le reste du Canada était constitué uniquement de protestants ce qui est complètement faux puisqu'il nie l'existence des anglophones catholiques

Jimmy parlait de ce que pensait le clergé catholique canadien français à l'époque. Tu veux donner une "leçon" à Jimmy sur ce que pensait le clergé il y a 150 ans !!! Les ukrainiens sont arrivés après que le clergé catholique a "colonisé" le Manitoba, de toute façon les ukrainiens catholiques sont assez rare merci !!! Lors de la rébellion de Louis Riel on estimait qu'il y avait 40% de francophones et 45% d'autochtones alors très peu de catholiques de langue anglaise !!!

La moitié des ukrainiens sont catholiques ( l'autre moitié orthodoxe), mais il n'y a pas que le ukrainien tu oublie aussi les irlandais et les allemands et autre européens catholiques qui ont immigré au Canada anglais. Les canadiens anglophones ne sont pas tous des descendants de britanniques protestants

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Cela dérangeait énormément le clergé catholique car cela voulait dire que le reste du Canada, hors Québec se peuplait uniquement de protestant (il faut savoir que les Anglos étaient de religion protestante et les Francos de religion catholique

Complètement Faux, tu as oublié les colons irlandais et allemands de religion catholique sans oublier les ukrainiens en partie catholique ( l'autre partie orthodoxe).

Encore une vision réductrice de l'histoire du Canada qui se résume en francophones catholiques VS anglophones protestants , ce qui est loin de la réalité

Veux-tu bien toi avec tes leçons. Ce que Jimmy dit c'est exactement ce que pensait le clergé catholique. C'est les raisons pourquoi les communautés francophones existent aujourd'hui au Manitoba. Ce n'est pas l'opinion de Jimmy.

Jimmy parle de notre histoire, l'histoire de notre peuple pas toujours correct, mais notre histoire pareil. À cette époque la langue et la religion ne faisait qu'un. Et toi qui pense comme un bon "canadian" tu voudrais que l'on noie notre histoire dans celles de tous les autres.

je ne parlais pas des canadiens francais , mais je corrigeais Jimmy a propos de ce qu'ils disait par rapport aux canadiens anglophones comme quoi a part les francophones le reste du Canada était constitué uniquement de protestants ce qui est complètement faux puisqu'il nie l'existence des anglophones catholiques

Jimmy parlait de ce que pensait le clergé catholique canadien français à l'époque. Tu veux donner une "leçon" à Jimmy sur ce que pensait le clergé il y a 150 ans !!! Les ukrainiens sont arrivés après que le clergé catholique a "colonisé" le Manitoba, de toute façon les ukrainiens catholiques sont assez rare merci !!! Lors de la rébellion de Louis Riel on estimait qu'il y avait 40% de francophones et 45% d'autochtones alors très peu de catholiques de langue anglaise !!!

La moitié des ukrainiens sont catholiques ( l'autre moitié orthodoxe), mais il n'y a pas que le ukrainien tu oublie aussi les irlandais et les allemands et autre européens catholiques qui ont immigré au Canada anglais. Les canadiens anglophones ne sont pas tous des descendants de britanniques protestants

Les ukrainiens sont très majoritairement orthodoxes. Je suis allé souvent en Ukraine et j'ai jamais vu d'église catholique, contrairement aux nombreuses cathédrales orthodoxes que l'on voit partout !

Et comme je disais, au moment de la rébellion, il y avait très peu d'habitants autres que des francophones, des métis et des autochtones au Manitoba. Jimmy parle de ce que voulait le clergé catholique canadien-français à l'époque et toi de ce qu'est devenu le Manitoba aujourd'hui !!!

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.



×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines

Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2021 immigrer.com

Advertisement