Jump to content

Manitoba : Une immigration francophone difficile


apache
 Share

Recommended Posts

  • Habitués

D'un autre côté retenir n'importe quel immigrant dans un secteur rural c'est déjà compliqué mais là.... secteur rural, en milieu minoritaire dans une province déserte... c'est de l'ordre de l'incantation divine.

Ca signifie encore une fois que l on leur a vendu n'importe quoi : il ne s'agit pas de gens que l on oblige a aller la bas mais qui ont été appâtés et qui ont librement choisi d'y aller la bas lors des journées Destination Canada.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Qu'on te le vende ou non, quand tu vis dans une enclave franco, tu dois bien imaginer qu'il te faudra apprendre l'anglais.

Regarde Emma1068, vient lire plus souvent sur ce forum, particulièrement sur les fils qui parlent d'immigration hors Québec, et tu vas voir il y en a qui sont convaincu qu'ils vont vivre et travailler en francais hors Québec.

Plusieurs fois moi et d'autres ici les ont avertis que c'était faux, que c'était de la propagande canadienne (car le gouvernement du Canada fait la promotion d'un Canada bilingue ou tout le monde peut vivre et travailler dans la langue de son choix) et pleins de gens venaient nous traiter de tous les noms en affirmant haut et fort que oui oui pas de problème a vivre et travailler en francais partout au Canada

Certains travaillent en français effectivement hors Québec (call centers, sièges sociaux en relation avec le Québec, conseils scolaires francophones, musées, organismes fédéraux ou provinciaux...) en tout ou en partie. Entre travailler en français à temps complet et partiel et ne pas être capable de tenir une conversation avec ses collègues chinois ou autres Indiens, Anglos, ça fait, je crois une grosse différence. J'ai toujours cru que c'était du suicide que de venir s'installer à Montréal et ne pas parler un mot d'anglais. Je trouve aussi que c'est dommage de ne pas essayer d'explorer les autres provinces (au moins en touriste) qui ont tant à offrir sur le plan des rencontres. Je me suis retrouvée un jour dans un bled au Nord du lac Supérieur et lorsque j'ai appris que 30% du village était francophone (avec deux écoles francophones), j'ai halluciné. En plus des gens absolument charmants.... Justement, j'encourage les gens à aller à la rencontre de ces enclaves ou régions que ce soit dans les Maritimes ou ailleurs. La francophonie au Canada ne se résume pas au Québec non plus.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

D'un autre côté retenir n'importe quel immigrant dans un secteur rural c'est déjà compliqué mais là.... secteur rural, en milieu minoritaire dans une province déserte... c'est de l'ordre de l'incantation divine.

Ca signifie encore une fois que l on leur a vendu n'importe quoi : il ne s'agit pas de gens que l on oblige a aller la bas mais qui ont été appâtés et qui ont librement choisi d'y aller la bas lors des journées Destination Canada.

Oui mais justement c'est ainsi qu'on leur vend le Quebec et le Canada.

Un peu comme un ivorien qui quittes on pays pour la France, il est persuadé, qu'il aura un travail, un logement, des allocations, etc ...

Un contact sur un autre forum (un peu plus sérieux) m'a demandé si à Edmonton tout le monde parlait français, car c'est ce que "on" lui a dit sur un salon d'immigration.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Certains travaillent en français effectivement hors Québec (call centers, sièges sociaux en relation avec le Québec, conseils scolaires francophones, musées, organismes fédéraux ou provinciaux...) en tout ou en partie.

............................................

La francophonie au Canada ne se résume pas au Québec non plus.

Je ne sais pas pourquoi tu t'acharnes à faire perdurer le mythe d'un Canada bilingue from coast to coast...

Bien sûr qu'il est possible à certains quelques endroits de travailler en français mais vivre en français, c'est autre chose. Bien sûr que les francos hors Québec sont charmants et sympathiques, cela n'a rien à voir avec les difficultés incessantes de vivre en français en tant que membre d'une communauté minoritaire au ROC.

L'autre jour, au supermarché, j'étais à attendre que mon café finisse de moudre. Qu'est-ce que j'entends comme musique de fond communément appelée "musique d'ascenseur"...? La Quête de Jacques Brel...et quel plaisir! Dis-moi les probabilités d'entendre cette chanson dans un centre d'achat à Calgary ou Halifax? C'est ça aussi vivre en français, c'est un environnement qui permet de consommer de la culture francophone.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Certains travaillent en français effectivement hors Québec (call centers, sièges sociaux en relation avec le Québec, conseils scolaires francophones, musées, organismes fédéraux ou provinciaux...) en tout ou en partie.

............................................

La francophonie au Canada ne se résume pas au Québec non plus.

Je ne sais pas pourquoi tu t'acharnes à faire perdurer le mythe d'un Canada bilingue from coast to coast...

Bien sûr qu'il est possible à certains quelques endroits de travailler en français mais vivre en français, c'est autre chose. Bien sûr que les francos hors Québec sont charmants et sympathiques, cela n'a rien à voir avec les difficultés incessantes de vivre en français en tant que membre d'une communauté minoritaire au ROC.

L'autre jour, au supermarché, j'étais à attendre que mon café finisse de moudre. Qu'est-ce que j'entends comme musique de fond communément appelée "musique d'ascenseur"...? La Quête de Jacques Brel...et quel plaisir! Dis-moi les probabilités d'entendre cette chanson dans un centre d'achat à Calgary ou Halifax? C'est ça aussi vivre en français, c'est un environnement qui permet de consommer de la culture francophone.

Dis pas ce que je n'ai pas dit. J'ai déclaré qu'il était possible pour certains de bosser en français en tout ou en partie. D'après toi, on ne peut pas bosser en français ailleurs qu'au Québec, c'est faux! On parle de bosser à certains endroits. Quant à écouter des radios francophones, tu peux même en trouver en Colombie-Britannique. Dans les magasins de Colombie-Britannique, ils passent pas des chansons chinoises, sauf dans les restos spécialisés alors que la population chinoise est fort nombreuse. J'ai du mal à comprendre cette mentalité à vouloir vivre en français absolument. Qui te dit que c'est la motivation de tous ceux qui débarquent au Canada. J'en ai connu certains qui regrettaient que leurs enfants ne soient pas élevés dans un milieu bilingue sans payer des écoles privées fort coûteuses. Au Québec, l'enseignement de l'anglais est réservé aux élèves méritants (enfin dans leur définition, écoles internationales et compagnie). Tu avoueras que d'autres ont d'autres ambitions. Que le Québec préserve le français, c'est une bonne chose d'un côté, je ne peux pas les blâmer, mais d'autres immigrants ont envie d'autre chose.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

D'un autre côté retenir n'importe quel immigrant dans un secteur rural c'est déjà compliqué mais là.... secteur rural, en milieu minoritaire dans une province déserte... c'est de l'ordre de l'incantation divine.

Ca signifie encore une fois que l on leur a vendu n'importe quoi : il ne s'agit pas de gens que l on oblige a aller la bas mais qui ont été appâtés et qui ont librement choisi d'y aller la bas lors des journées Destination Canada.

Je pense que comme beaucoup sur le salon, l'été et ses visites ou voyages c'est l'occasion de reprendre une bonne dose de France et/ou Français. Je ne nie pas ce que tu dis et comment en vouloir.... y aurait bien que les Français capables de faire un salon "immigration France" pour parler que du mauvais. C'est certain que les Canadiens ou services Québécois vont vendre leur sauce. C'est naturel.

Mais il faut pas négliger les énormes lunettes roses que portent les français dès qu'on parle du Canada.

J'ai rencontré ce genre d'immigrants séduits par le discours optimiste pour la province de saskatchewan. C'est certain que le plein emploi, logement abordable, confort de vie... tout cela fait rêvé, mais quelle douche froide. Pourtant j'ai posé la question de "mais qu'est-ce qu'ils vous ont dit.... il sont dit que c'était loin, peu peuplé, très peu francophone". Oui ils leur ont dit tout cela. Mais c'est le Canada et pour eux ce n'étaient que quelques irritants pessimistes...

Bref, y a un truc incroyable c'est que tu prends les gens les plus moroses au monde tu leur parle du Canada, c'est comme si tu avais filé de la coke.... Alors par contre la descente elle est violente et elle calme.

On a tendance à critiquer "l'enjolivement" des services concernés, mais clairement y a un aveuglement très volontaire sur la question. Et certes y a eu du déchet au Manitoba mais y en a vraiment beaucoup au Québec aussi. La statistique la mieux gardée.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Certains travaillent en français effectivement hors Québec (call centers, sièges sociaux en relation avec le Québec, conseils scolaires francophones, musées, organismes fédéraux ou provinciaux...) en tout ou en partie.

............................................

La francophonie au Canada ne se résume pas au Québec non plus.

Je ne sais pas pourquoi tu t'acharnes à faire perdurer le mythe d'un Canada bilingue from coast to coast...

Bien sûr qu'il est possible à certains quelques endroits de travailler en français mais vivre en français, c'est autre chose. Bien sûr que les francos hors Québec sont charmants et sympathiques, cela n'a rien à voir avec les difficultés incessantes de vivre en français en tant que membre d'une communauté minoritaire au ROC.

L'autre jour, au supermarché, j'étais à attendre que mon café finisse de moudre. Qu'est-ce que j'entends comme musique de fond communément appelée "musique d'ascenseur"...? La Quête de Jacques Brel...et quel plaisir! Dis-moi les probabilités d'entendre cette chanson dans un centre d'achat à Calgary ou Halifax? C'est ça aussi vivre en français, c'est un environnement qui permet de consommer de la culture francophone.

Dis pas ce que je n'ai pas dit. J'ai déclaré qu'il était possible pour certains de bosser en français en tout ou en partie. D'après toi, on ne peut pas bosser en français ailleurs qu'au Québec, c'est faux! On parle de bosser à certains endroits. Quant à écouter des radios francophones, tu peux même en trouver en Colombie-Britannique. Dans les magasins de Colombie-Britannique, ils passent pas des chansons chinoises, sauf dans les restos spécialisés alors que la population chinoise est fort nombreuse. J'ai du mal à comprendre cette mentalité à vouloir vivre en français absolument. Qui te dit que c'est la motivation de tous ceux qui débarquent au Canada. J'en ai connu certains qui regrettaient que leurs enfants ne soient pas élevés dans un milieu bilingue sans payer des écoles privées fort coûteuses. Au Québec, l'enseignement de l'anglais est réservé aux élèves méritants (enfin dans leur définition, écoles internationales et compagnie). Tu avoueras que d'autres ont d'autres ambitions. Que le Québec préserve le français, c'est une bonne chose d'un côté, je ne peux pas les blâmer, mais d'autres immigrants ont envie d'autre chose.

Emma c'est décourageant de te lire....tu participes a ce que YowLys mentionnait ; l'espèce de d'aveuglement lorsqu'il s'agit du Canada

Premièrement réglont ca tout de suite : oui tu as tout a fait raison il y a des gens , même des Francais qui sont heureux de vivre dans un environnement anglophone et donc il ne cherche pas a immigrer dans un environnement francophone....et donc le Québec n'est pas leur première option, ils ont envie d'autre chose comme tu dis.

D'accord on se comprend c'est réglé ? Je suis d'accord avec toi

Ce n'est pas de ceux la dont on parle....on parle de ceux qui veulent vivre en francais et qui se font berné par le mythe du Canada bilingue, qu'ils pourront avoir une vie sociale, culturelle et du boulot en francais...CE QUI EST FAUX

Et tu vois tu participes a ce mythe en écrivant que ce n'est pas qu'au Québec ou l'on peut vivre et travailler en francais . C'EST FAUX EMMA, pourquoi tu induis les gens en erreur ?

Alors que l'on se comprenne bien, ce dont Emma parle lorsqu'elle dit que les gens qui travaille pour des commissions scolaire francophone travaillent en francais...ou lorsqu'ils travaillent pour des associations francaises ils travaillent en francais...ou lorsqu'ils travaillent dans des bureaux gouvernementaux qui ont a effectuer des taches avec des francophones...et bien Emma a 100% raison, c'est gens la travaillent effectivement en francais

SAUF QUE : savez de combien de gens ont parle ? 15 ? 20 ?

Et oui ont parle d'une minuscule quantité de gens qui travaillent en francais

Dans toute la province du Manitoba (puisque l'on parle de celle-ci sur ce fil) il y a quoi 20 personnes qui travaillent en Francais....

Bon soyons généreux, ils sont 50 a travailler en francais au Manitoba....sur 1 million d'habitant dans la province

Vous voyez , c'est hautement malhonnête de flouer les futurs immigrants en leur disant que tu peux travailler en francais hors Québec.....cela est réservé a une MINUSCULE partie de la population hors Québec

Quand au call center, oui effectivement il y a possibilité de travailler en francais, mais de un on parle d'une job de merde...et de deux wow quel emploie d'avenir

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Certains travaillent en français effectivement hors Québec (call centers, sièges sociaux en relation avec le Québec, conseils scolaires francophones, musées, organismes fédéraux ou provinciaux...) en tout ou en partie.

............................................

La francophonie au Canada ne se résume pas au Québec non plus.

Je ne sais pas pourquoi tu t'acharnes à faire perdurer le mythe d'un Canada bilingue from coast to coast...

Bien sûr qu'il est possible à certains quelques endroits de travailler en français mais vivre en français, c'est autre chose. Bien sûr que les francos hors Québec sont charmants et sympathiques, cela n'a rien à voir avec les difficultés incessantes de vivre en français en tant que membre d'une communauté minoritaire au ROC.

L'autre jour, au supermarché, j'étais à attendre que mon café finisse de moudre. Qu'est-ce que j'entends comme musique de fond communément appelée "musique d'ascenseur"...? La Quête de Jacques Brel...et quel plaisir! Dis-moi les probabilités d'entendre cette chanson dans un centre d'achat à Calgary ou Halifax? C'est ça aussi vivre en français, c'est un environnement qui permet de consommer de la culture francophone.

Dis pas ce que je n'ai pas dit. J'ai déclaré qu'il était possible pour certains de bosser en français en tout ou en partie. D'après toi, on ne peut pas bosser en français ailleurs qu'au Québec, c'est faux! On parle de bosser à certains endroits. Quant à écouter des radios francophones, tu peux même en trouver en Colombie-Britannique. Dans les magasins de Colombie-Britannique, ils passent pas des chansons chinoises, sauf dans les restos spécialisés alors que la population chinoise est fort nombreuse. J'ai du mal à comprendre cette mentalité à vouloir vivre en français absolument. Qui te dit que c'est la motivation de tous ceux qui débarquent au Canada. J'en ai connu certains qui regrettaient que leurs enfants ne soient pas élevés dans un milieu bilingue sans payer des écoles privées fort coûteuses. Au Québec, l'enseignement de l'anglais est réservé aux élèves méritants (enfin dans leur définition, écoles internationales et compagnie). Tu avoueras que d'autres ont d'autres ambitions. Que le Québec préserve le français, c'est une bonne chose d'un côté, je ne peux pas les blâmer, mais d'autres immigrants ont envie d'autre chose.

Emma c'est décourageant de te lire....tu participes a ce que YowLys mentionnait ; l'espèce de d'aveuglement lorsqu'il s'agit du Canada

Premièrement réglont ca tout de suite : oui tu as tout a fait raison il y a des gens , même des Francais qui sont heureux de vivre dans un environnement anglophone et donc il ne cherche pas a immigrer dans un environnement francophone....et donc le Québec n'est pas leur première option, ils ont envie d'autre chose comme tu dis.

D'accord on se comprend c'est réglé ? Je suis d'accord avec toi

Ce n'est pas de ceux la dont on parle....on parle de ceux qui veulent vivre en francais et qui se font berné par le mythe du Canada bilingue, qu'ils pourront avoir une vie sociale, culturelle et du boulot en francais...CE QUI EST FAUX

Et tu vois tu participes a ce mythe en écrivant que ce n'est pas qu'au Québec ou l'on peut vivre et travailler en francais . C'EST FAUX EMMA, pourquoi tu induis les gens en erreur ?

Alors que l'on se comprenne bien, ce dont Emma parle lorsqu'elle dit que les gens qui travaille pour des commissions scolaire francophone travaillent en francais...ou lorsqu'ils travaillent pour des associations francaises ils travaillent en francais...ou lorsqu'ils travaillent dans des bureaux gouvernementaux qui ont a effectuer des taches avec des francophones...et bien Emma a 100% raison, c'est gens la travaillent effectivement en francais

SAUF QUE : savez de combien de gens ont parle ? 15 ? 20 ?

Et oui ont parle d'une minuscule quantité de gens qui travaillent en francais

Dans toute la province du Manitoba (puisque l'on parle de celle-ci sur ce fil) il y a quoi 20 personnes qui travaillent en Francais....

Bon soyons généreux, ils sont 50 a travailler en francais au Manitoba....sur 1 million d'habitant dans la province

Vous voyez , c'est hautement malhonnête de flouer les futurs immigrants en leur disant que tu peux travailler en francais hors Québec.....cela est réservé a une MINUSCULE partie de la population hors Québec

Quand au call center, oui effectivement il y a possibilité de travailler en francais, mais de un on parle d'une job de merde...et de deux wow quel emploie d'avenir

Les immigrants qui débarquent au Manitoba savent quand même bien que leur vie ne se fera pas entièrement en français. Il suffit de lire Wikipedia. Ils sont quand même plus de 50 à travailler en français au Manitoba si tu prends le personnel d'une école francophone. Non, ils ne vivront pas en français à l'extérieur. Il faut vraiment être stupide pour croire qu'à Vancouver, on va parler français hors de certains milieux ou même au Manitoba. Le français peut être un atout à condition de bien maîtriser l'anglais. Mais pour moi, c'est tellement une évidence. Je ne sais pas quels types d'immigrants naïfs le Manitoba recrute, mais même n'importe qui en France sait que le Manitoba est anglophone...

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Les immigrants qui débarquent au Manitoba savent quand même bien que leur vie ne se fera pas entièrement en français. Il suffit de lire Wikipedia. Ils sont quand même plus de 50 à travailler en français au Manitoba si tu prends le personnel d'une école francophone. Non, ils ne vivront pas en français à l'extérieur. Il faut vraiment être stupide pour croire qu'à Vancouver, on va parler français hors de certains milieux ou même au Manitoba. Le français peut être un atout à condition de bien maîtriser l'anglais. Mais pour moi, c'est tellement une évidence. Je ne sais pas quels types d'immigrants naïfs le Manitoba recrute, mais même n'importe qui en France sait que le Manitoba est anglophone...

Ben non justement, ils ne le savent pas

Pourquoi ?

A cause de la confusion que le gouvernement canadien maintient en permanence au sujet du bilinguisme et de plusieurs ici qui nous rabaches que l'on peut travailler et vivre en francais hors Québec

Relie le texte du début de ce fil...ils sont tombé en bas de leur chaise ces immigrants lorsqu'ils ont réalisé dans quel capharnaum ils sont débarqué.

Edited by jimmy
Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Tu sais jimmy il y en a aussi qui savent pas qu'il fait froid en arrivant ici... des c... il y en a partout, regarde juste le nombre de sujets sur ce forum où des personnes disent venir ici puis obtenir un visa de travail ou s'installer... bref aucune recherche personelle, l gouvernement est fautif mais la connerie des gens aussi!

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Tu sais jimmy il y en a aussi qui savent pas qu'il fait froid en arrivant ici... des c... il y en a partout, regarde juste le nombre de sujets sur ce forum où des personnes disent venir ici puis obtenir un visa de travail ou s'installer... bref aucune recherche personelle, l gouvernement est fautif mais la connerie des gens aussi!

C est évident. Et regarde combien sur ce forum et en dehors sont étonnés (si ce n est pas autre chose) que la vie ici n est pas comme en France bien que ça parle français.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Je suis tombé sur cet article hier justement, ce qui est dommage c'est que l'article ne précise pas pourquoi les 10 personnes sont reparties ni où d'ailleurs (France ou autre province)? Notre dame des lourdes est effectivement un village francophone à 100% pratiquement, en fait il y a pas mal de villages au Manitoba exclusivement francophone donc je pense que le problème n'est pas le manque de français mais plutôt que c'est un village un peu perdu!! Il suffisait juste de regarder sur google map avant de venir pour s'en rendre compte.

Malgré que le français est minoritaire ici, il n'en n'est pas moins actif et dynamique et il y a plus de 50 personnes qui travaillent en français! À Winnipeg il existe une université francophone, un hôpital et tous les services de la ville sont proposés dans les deux langues. De plus il y a une forte demande d'emploi en français mais bien souvent l'anglais est demandé aussi.

Il est clair que l'anglais reste important et doit être appris en arrivant au Manitoba mais vous pouvez néanmoins conserver votre français et continuer à le pratiquer c'est ce qui nous as plus ici!

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Ben non justement, ils ne le savent pas

Pourquoi ?

A cause de la confusion que le gouvernement canadien maintient en permanence au sujet du bilinguisme et de plusieurs ici qui nous rabaches que l'on peut travailler et vivre en francais hors Québec

Relie le texte du début de ce fil...ils sont tombé en bas de leur chaise ces immigrants lorsqu'ils ont réalisé dans quel capharnaum ils sont débarqué.

L'immigration, que ce soit dans n'importe quel pays du monde, n'est pas une chose facile, point barre.

Quand je dis "immigration", je parle de gens qui arrivent sans emploi et qui doivent tout reconstruire, pas d'expats qui ont un emploi et leur déménagement tous frais payés par l'entreprise.

Beaucoup trop de gens, toutes nationalités confondues, gobent les beaux discours des différents gouvernements, qu'ils soient provinciaux ou le Fédéral, et cela inclut le gouvernement du Québec.

La grosse différence c'est que le Québec dit bien la vérité sur le fait que l'on peut vivre complètement en Français dans la province.

Ce n'est pas le cas ailleurs....Je reçois plein de messages de gens me demandant s'ils peuvent débarquer en CB et espérer trouver un bon emploi sans parler Anglais. La propagande a encore de beaux jours devant elle...

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Merci Blueberry

Vous voyez Emma et Loulou13, vous entretenez cette confusion avec vos propos

Alors excuse moi Loulou13, ok il y a plus que 50 personnes qui travaille en francais au Manitoba

Alors il y en a quoi 100 ? 125 ?....bon je suis méchant, il y en a quoi 200, 250 ?...sur 1 million d'habitants !

Voyons , vous vous rendez compte comment vous induisez en erreur de futurs immigrants

Relisez ce que Blueberry raconte...pleins de gens tombe des nus au sujet du ''supposé'' bilinguisme canadien...et comme je disais vous entretenez ce mythe avec vos propos

Blueberry:

....Je reçois plein de messages de gens me demandant s'ils peuvent débarquer en CB et espérer trouver un bon emploi sans parler Anglais. La propagande a encore de beaux jours devant elle...

Edited by jimmy
Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Je ne veux surtout pas entretenir le mythe et faire croire aux nouveaux arrivants qu'il peuvent se passer de l'anglais c'est faux et ce serait malhonnête. Mais je vis au Manitoba à Winnipeg donc je peux en parler. 250 postes c'est encore trop bas, il n'y en a beaucoup plus. Rien que la division scolaire franco-manitobaine emploie 900 personnes et plus de 5000 élèves y sont inscrits. J'ai mon épicier qui parle français, mon assureur, la bibliothèque propose des livres en français, les écoles on vient de le voir, les services administratifs...

Par contre effectivement c'est loin d'être la majorité des postes, et de plus il faut très souvent maitriser les deux langues. Donc oui avis aux immigrants francophones, le Manitoba est une province anglophone. j'ai la chance d'y travailler en français mais je suis conscient que c'est un cas minoritaire.

Il y a une ville qui s'appelle Steinbach au Manitoba ou il y a une forte majorité d'allemands mais de la à dire qu'un allemand peut arriver ici et se passer de l'anglais...

Mais si on revient à l'article initiale ce n'est pas l'absence de français qui a déplu les nouveaux arrivants mais plutôt qu'il ne s'intéressait pas à la vie du village et qu'il trouvait leurs conditions de travail mauvaise. Comme je l'ai dit il y a pas mal de villages francophones au Manitoba mais ils sont assez isolés c'est plutôt à cela qu'il faut être préparer et au froid du Manitoba :biggrin2:

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

La preuve Jimmy... de la propagande Canadian!

http://www.cic.gc.ca/FRANCAIS/nouveaux/francophone/index.asp

Parlez-vous français?

Envisagez la possibilité de vivre dans l’une des nombreuses et vibrantes communautés francophones hors Québec.

Vous pouvez venir visiter, étudier, travailler ou vous établir de façon permanente dans une de ces communautés partout au pays.

Les communautés francophones à l’extérieur du Québec

La plupart des Canadiens francophones habitent au Québec; toutefois, plusieurs habitent dans les autres provinces et territoires du Canada.

Toutes les provinces et tous les territoires canadiens ont une population francophone. La concentration de francophones dans les villes et les villages hors Québec varie.

La langue de travail dans ces communautés est le plus souvent l’anglais.

Les services d’éducation et de santé sont gérés par les provinces et les territoires. L’offre de ces services en français dépend de la région.

Edited by apache
Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Merci Blueberry

Vous voyez Emma et Loulou13, vous entretenez cette confusion avec vos propos

Alors excuse moi Loulou13, ok il y a plus que 50 personnes qui travaille en francais au Manitoba

Alors il y en a quoi 100 ? 125 ?....bon je suis méchant, il y en a quoi 200, 250 ?...sur 1 million d'habitants !

Voyons , vous vous rendez compte comment vous induisez en erreur de futurs immigrants

Relisez ce que Blueberry raconte...pleins de gens tombe des nus au sujet du ''supposé'' bilinguisme canadien...et comme je disais vous entretenez ce mythe avec vos propos

Blueberry:

....Je reçois plein de messages de gens me demandant s'ils peuvent débarquer en CB et espérer trouver un bon emploi sans parler Anglais. La propagande a encore de beaux jours devant elle...

On entretient pas le mythe du bilinguisme, tu as vu cela où? Par contre, de dire qu'au Québec, surtout à Montréal, on peut trouver un boulot intéressant sans l'anglais, c'est se mettre le doigt dans l'oeil.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

La preuve Jimmy... de la propagande Canadian!

http://www.cic.gc.ca/FRANCAIS/nouveaux/francophone/index.asp

Parlez-vous français?

Envisagez la possibilité de vivre dans l’une des nombreuses et vibrantes communautés francophones hors Québec.

Vous pouvez venir visiter, étudier, travailler ou vous établir de façon permanente dans une de ces communautés partout au pays.

Les communautés francophones à l’extérieur du Québec

La plupart des Canadiens francophones habitent au Québec; toutefois, plusieurs habitent dans les autres provinces et territoires du Canada.

Toutes les provinces et tous les territoires canadiens ont une population francophone. La concentration de francophones dans les villes et les villages hors Québec varie.

La langue de travail dans ces communautés est le plus souvent l’anglais.

Les services d’éducation et de santé sont gérés par les provinces et les territoires. L’offre de ces services en français dépend de la région.

INCROYABLE

C'est absolument indécent

ps. mais remarquez la subtilité; a aucun moment ils ne disent que vous pouvez travailler en francais seulement

Ils disent qu'il y a des communautés francophone hors Québec, la phrase d'après ils parlent de travailler dans ces endroits (sans mentionner de langue) et la phrase suivante ils reparlent de communauté francophone hors Québec

Ce qui évidemment laisse le lecteur sous l'impression qu'il pourra y travailler en francais...alors qu'en fait, ils n'ont jamais dit ca

C'est plus qu'indécent

Edited by jimmy
Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

C'est vrai sans anglais à montreal point de salut... Je me demande encore comment en moins de 2 mois j'ai pu changer de travail 3 fois en trouvant toujours mieux et en me faisant toujours encore contacter suite aux CV que j'ai envoyé avec un poste à responsabilité et un brut proche de 50$ de l'heure!

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.




×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines

Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2021 immigrer.com

Advertisement