Jump to content
perce-neige

Avis sur un parrainage

Recommended Posts

Bonjour:

Je suis déjà inscrite sur le forum.

j'aimerais savoir s'il y a des gens qui sont partis vivre au Canada par amour, et qui étaient réticent au climat,et à l'éloignement familial ?

En effet voir ma famille 1 fois par ans serais déjà bien car nous sommes fusionnels entre nous.

Quand au climat je n'aime pas trop le froid , mais en regardant sur les forums, j'ai vu que des personnes arrivaient à ci faire.

Mon compagnon est de nationalité Canadienne,ensemble nous parlons de parrainage,mais voila,il pense que ne suis pas une personne qui pourras s'intégrer au pays.( mois j'ai envie d'essayer )

Il me dit que me parrainer serais une grosse erreur, vu comme je pense et que je serais malheureuse au Canada.

Quand pensez vous?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vous vivez en France avec votre conjoint, c'est ça ? Êtes-vous déjà venue ici en touriste ? Êtes-vous déjà venue en hiver ?

Et si vous veniez vous installer ici, que feriez-vous, quels seraient vos plans au niveau professionnel, personnel, etc ? Parce que c'est bien beau l'amour, mais si vous ne trouvez pas la possibilité de vous épanouir ici, il risque de ne pas être suffisant...

Edited by bencoudonc

Share this post


Link to post
Share on other sites

déjà, si tu es fusionnel avec votre famille et quand plus,tu aimes pas l'hiver, moi je dis tout de suite, venez pas au Québec..

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour, mon mari (Alsacien) n'aimait pas du tout le froid et la neige et il est venu par amour pour moi. Quand il est arrivé il appréhendait son premier hiver, surprise ...il a apprécié. Il a changé son fusil d'épaule car même si les températures sont plus froides ici qu'en France, il dit qu'elles se supportent mieux. Donc il aime bien l'hiver ici maintenant.

La meilleure façon pour vous de le savoir, c'est de venir voir par vous-même ! Bonne réflexion .

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vous vivez en France avec votre conjoint, c'est ça ? Êtes-vous déjà venue ici en touriste ? Êtes-vous déjà venue en hiver ?

Et si vous veniez vous installer ici, que feriez-vous, quels seraient vos plans au niveau professionnel, personnel, etc ? Parce que c'est bien beau l'amour, mais si vous ne trouvez pas la possibilité de vous épanouir ici, il risque de ne pas être suffisant...

Je vie en France avec mon conjoint,nous avons passé 10 jours à Montréal, c'était en juin 2011.

Je n'ai jamais passé d'hiver au Canada.

Au niveau professionnel je ferais le même emploi qu'en France,Agent de service hospitalier.

J'ai fait des recherches sur le forum pour préposé aux bénéficiaire.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Perce-Neige

Pour ta recherche d'emplois comme préposé aux bénéficiaires ( étant moi même dans le milieu depuis 28 ans ) je te suggère ce site gouvernemental,tu y retrouveras les emplois sur l'île de Montréal et région

http://www.emplois.santemontreal.qc.ca

Bonne continuité ..

Mario et Maria

Et ici. http://www.emplois.santemontreal.qc.ca/autres-regions/

Edited by Mario et Maria

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis du même avis que Automne. J'ai lu un avis positif d'une personne originaire d'Alsace mais en Alsace, il y a aussi un "climat continental" (donc plutôt froid et sec en hiver).

Venir vous installer au Canada c'est renoncer à vos rapports fusionnels avec votre famille, et vivre un hiver plus long, plus froid et avec des journées d'ensoleillement plus courtes qu'en France.

L'alimentation aussi change : pour ma part, j'aimais bien le chasselas et le muscat, des pêches bien mûres, savoureuses, sucrées et juteuses, des cerises douces et parfumées... les riettes du Mans (ou d'Alençon), le Cassoulet... :D.

Mis à part le climat et vos relations avec votre famille (... et l'alimentation), il faut vous intégrer dans une société avec des différences culturelles importantes : c'est donc adopter une vie à "l'américaine". Le "rapport à l'autre" également est différent.

Il vous faut donc vous rappeler que vous arriveriez dans un pays dont vous n'êtes pas native et aussi faire face à des regards qui vous le rappellent (un peu comme si vous vous installiez dans un village breton reculé et avec lequel vous n'auriez aucun lien).

Au bout de tout ça, il faut alors se demander :

- est-ce que je suis prêt(e) à faire autant de concessions ?

- est-ce que je me sens capable de supporter de tels changements jusqu'à mon dernier jour ?

- est-ce que ça va m'impacter psychologiquement au point de changer mon rapport aux autres ?

- est-ce que ça ne va pas trop vite ?

Sur ce dernier point, cela peut déboucher sur un drame si l'on ne se sent pas prêt(e) à faire un tel saut.

Changer peut aussi modifier vos rapports avec votre partenaire et cela peut même aller jusqu'à la séparation (comme ça s'est déjà lu un bon nombre de fois).

Votre conjoint a aussi quelques questions à se poser et auxquelles il doit trouver des réponses :

- est-ce que je me sens prêt à m'engager à ce point dans une relation et en prenant de telles responsabilités ?

- est-ce que ça ne va pas trop vite (d'une façon ou d'une autre, il entendra parler des échecs de relations transcontinentales tout comme vous pourrez en lire sur ce forum) ?

Je pense toujours que la précipitation est l'ennemie d'une telle relation : peut-être vous faut-il plus de temps pour prendre du recul, mieux vous connaître et venir passer quelques semaines en hiver pour vous faire une meilleure idée ?

Edited by Angel-fr

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis du même avis que Automne. J'ai lu un avis positif d'une personne originaire d'Alsace mais en Alsace, il y a aussi un "climat continental" (donc plutôt froid et sec en hiver).

Venir vous installer au Canada c'est renoncer à vos rapports fusionnels avec votre famille, et vivre un hiver plus long, plus froid et avec des journées d'ensoleillement plus courtes qu'en France.

L'alimentation aussi change : pour ma part, j'aimais bien le chasselas et le muscat, des pêches bien mûres, savoureuses, sucrées et juteuses, des cerises douces et parfumées... les riettes du Mans (ou d'Alençon), le Cassoulet... :D.

Mis à part le climat et vos relations avec votre famille (... et l'alimentation), il faut vous intégrer dans une société avec des différences culturelles importantes : c'est donc adopter une vie à "l'américaine". Le "rapport à l'autre" également est différent.

Il vous faut donc vous rappeler que vous arriveriez dans un pays dont vous n'êtes pas native et aussi faire face à des regards qui vous le rappellent (un peu comme si vous vous installiez dans un village breton reculé et avec lequel vous n'auriez aucun lien).

Au bout de tout ça, il faut alors se demander :

- est-ce que je suis prêt(e) à faire autant de concessions ?

- est-ce que je me sens capable de supporter de tels changements jusqu'à mon dernier jour ?

- est-ce que ça va m'impacter psychologiquement au point de changer mon rapport aux autres ?

- est-ce que ça ne va pas trop vite ?

Sur ce dernier point, cela peut déboucher sur un drame si l'on ne se sent pas prêt(e) à faire un tel saut.

Changer peut aussi modifier vos rapports avec votre partenaire et cela peut même aller jusqu'à la séparation (comme ça s'est déjà lu un bon nombre de fois).

Votre conjoint a aussi quelques questions à se poser et auxquelles il doit trouver des réponses :

- est-ce que je me sens prêt à m'engager à ce point dans une relation et en prenant de telles responsabilités ?

- est-ce que ça ne va pas trop vite (d'une façon ou d'une autre, il entendra parler des échecs de relations transcontinentales tout comme vous pourrez en lire sur ce forum) ?

Je pense toujours que la précipitation est l'ennemie d'une telle relation : peut-être vous faut-il plus de temps pour prendre du recul, mieux vous connaître et venir passer quelques semaines en hiver pour vous faire une meilleure idée ?

Nous sommes ensemble depuis 2001.

Pendant ces années j'ai essayé de convaincre mon compagnon de me parrainer,malgré les doutes sur mon immigration au Canada.

il me disait que je n'étais pas assez dans le projet car j'avais du mal à m'y projeter.

Aujourd'hui encore, nous n'arrivons pas à nous mètre d 'accord.

A la fin de l année je vais avoir 40 ans, et nous parlons peut être d'une séparation, je trouve dommage d'en arriver la !

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'imagine que s'il doute de votre capacité à renoncer à tout ce qui a été cité et adopter un autre mode de vie, c'est que le doute est peut-être justifié.

Il est toujours délicat, difficile, voire impossible d'intégrer des éléments objectifs et rationnels dans une relation d'amour.

Je suppose que l'on s'imagine parfois que l'amour est plus fort que tout en oubliant que l'écoute, la compréhension jouent un rôle déterminant pour faire un choix qui satisfasse les deux, en tenant compte des contraintes. Quelles contraintes ? Je pense en avoir cité l'essentiel dans mon précédent post.

On ne peut les ignorer ou les amoindrir.

Essayer de retarder au maximum leur prise en compte, c'est fuir le choix.

Ce dernier n'est pas toujours des plus agréables pour l'un et pour l'autre.

Pour ma part, je ne saurais vous conseiller quoi faire au juste parce que je n'ai pas la prétention de pouvoir gérer vos rapports avec la personne que vous aimez, ni celle de vous connaître suffisamment pour donner mon avis sur vos choix.

J'évoque simplement des réflexions que j'ai pu avoir il y a longtemps et j'essaye d'imaginer celles que j'aurais pu avoir en fonction de ce que vous avez écrit.

Share this post


Link to post
Share on other sites

S'il doute de mes capacités pour me parrainer ,c'est à cause de ces raisons la .

Au début de notre rencontre j'avais le projet de faire ma vie en Françe.

contrairement à mon compagnon je soutiens plus mon pays économiquement.

Je n'ai pas beaucoup voyagé hors de la France,sauf pour aller au Canada.

Je suis pas très autonome à la base , mais je m'arrange.

Je n'ai personne de ma famille qui vie à l'étranger.

Ma famille n'a jamais était dans le projet que je parte au Canada avec mon compagnon,mais bon c'est ma vie, même si entre moi et ma famille sommes fusionnelle.

Etant plus jeune j'aimais l'hiver et la neige,mais maintenant je m'en lasse.

Je suis une personne prévoyante à la base,lorsque j'ai un projet en vu j’avance prudemment,comme pour le Canada,j'ai besoin d'avoir un échappatoire,pour partir et revenir en Françe au cas ou...

En effet si je ne suis pas bien dans un endroit,je me renferme assez facilement.

Ma difficulté pour moi c'est que je n'arrive pas à me projeter au Canada,pourquoi?

Je ne sais pas peut être à cause que je n'ai pas beaucoup bougé dans ma vie,et que j'ai du mal à m'ouvrir au monde extérieur.

Voila toutes les causes qui fait qu'avec mon compagnon nous n'arrivons pas à avancer dans notre vie,qui c'est..

Peut être que s'il avait pris la décision de me parrainer,j'aurais pu m’apercevoir de quelques qualités en moi que je ne connait pas, peut être celles de s'intégrer.

Share this post


Link to post
Share on other sites

De retour sur le forum .

Actuellement je vie toujours en France avec mon compagnon .

Comme je vous avais dit il a une double nationalité, Française , et Canadienne .

Ensemble nous avions  parlé d'un parrainage , mais aujourd'hui encore c'est difficile de nous mettre d'accord .

En effet mon compagnon m'avait proposé de partir seul au Canada pour voir l'hivers, me payé le billet , et quelqu'un pouvait m'accueillir sur place .

Sauf que j'ai refusé , car je n' aime pas la solitude et je ne suis pas assaie autonome .

Il m'a posé une question , est ce que moi seul je partirais vivre au Canada ? 

Je lui est dit que non .

Pensez vous malgré mon manque d'autonomie que je ne puisse pas m intégrer au pays ? 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, perce-neige a dit :

Pensez vous malgré mon manque d'autonomie que je ne puisse pas m intégrer au pays ? 

Personne ne va pouvoir vous dire si vous êtes en mesure de vous intégrer ou pas.  Mais si vous n'êtes pas assez autonome pour faire un petit voyage de tourisme toute seule,  vous risquez de trouver l'expatriation (loin de votre famille et de vos amis) difficile.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.



×
×
  • Create New...

Important Information

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines