Jump to content

Les mots d'internet que vous allez désormais oser dire en français


Recommended Posts

  • Habitués

Que serait un quotidien en ligne 100% francophone?
Voici le top 10 des mots d'internet, recommandés au Journal officiel, qu'on va se mettre à utiliser.

( source : http://www.gouvernement.fr/top-10-des-mots-d-internet-que-vous-allez-oser-dire-en-francais )

vignette_parlez_francais.jpg

Mail, hashtag, cloud... les expressions anglaises se sont multipliées dans notre communication, notamment avec le développement des réseaux sociaux. À l'occasion de la Journée internationale de la francophonie, nous nous sommes demandé ce que serait un quotidien en ligne 100% francophone.

Publiés au Journal officiel de la République française, les termes recommandés ne sont d’usage obligatoire que dans les administrations et les établissements de l’État mais ils peuvent servir de référence pour tout le monde ! Pourquoi utiliser un terme anglais lorsqu'il existe en français ? Voici 10 exemples, parmi de nombreux autres, de mots du quotidien que vous allez pouvoir dire en français !

1. ON NE DIT PLUS SMILEY MAIS FRIMOUSSE

Parce que c'est quand même plus mignon !

2. ON NE DIT PLUS WEBCAM MAIS CYBERCAMÉRA

Parce que de cyber à cyborg, il n'y a qu'un pas et que ça nous rappelle la belle époque de la saga Terminator.

3. ON NE DIT PLUS POP-UP MAIS FENÊTRE INTRUSE

Parce que qui peut dire que ce n'est pas intrusif, une pop-up ?

4. ON NE DIT PLUS HACKER MAIS FOUINEUR

Parce qu’ils sondent les moindres recoins d’Internet et des systèmes informatiques pour mieux les comprendre.

5. ON NE DIT PLUS SPAM MAIS ARROSAGE

Parce que c'est vrai qu'à la fin, tous ces spams pourraient bien faire couler notre boîte aux lettres électronique.

6. ON NE DIT PLUS MAIL MAIS COURRIEL

Parce qu'on aura plus de chance de se faire comprendre par notre grand-mère. Et qu'au moins on prononcera le mot avec le bon accent.

7. ON NE DIT PLUS BUG MAIS BOGUE

Parce que la version française est aussi drôle que la version anglaise et que le bug de l'an 2000 n'a pas eu lieu.

8. ON NE DIT PLUS CHAT MAIS DIALOGUE EN LIGNE

Parce qu'il est temps d'appeler un chat un chat : le chat n'a rien d'un quadrupède.

9. ON NE DIT PLUS HASHTAG MAIS MOT-DIÈSE

Parce que personne ne sait écrire le mot hashtag et qu'au moins mot-dièse on sait de quoi ça parle. De ça : #

10. ON NE DIT PLUS CLOUD MAIS NUAGE

Est-ce que vous aussi vous imaginez que les données stockées dans le cloud planent au-dessus de vos têtes ? C'est donc bien qu'elles sont dans les nuages !

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

SPAM ou courriel non-sollicite, pour quoi ne pas continuer d'utiliser le mot qui est non-officiellement utilise: pourriel ?

Pour la chat, je pensais que c'etait claviardage.

En passant une pop-up n'est pas forcement une fenetre intrussive.

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

SPAM ou courriel non-sollicite, pour quoi ne pas continuer d'utiliser le mot qui est non-officiellement utilise: pourriel ?

Parce que pourriel est un mot inventé d'origine québécoise, comme clavardage par ailleurs...

pourriel n. m.

Message électronique importun et souvent sans intérêt, constitué essentiellement de publicité, qui est envoyé massivement à un grand nombre d'internautes, sans leur consentement, et que l'on destine habituellement à la poubelle.

Note(s) : Les termes pourriel et courriel-poubelle ont été proposés, en mai 1997, par l'Office québécois de la langue française. Pourriel est un mot-valise formé à partir des mots POUbelle et couRRIEL (et non à partir du mot pourri ou pourriture, comme certains le laissent croire).

clavardage n. m.

Activité permettant à un internaute d'avoir une conversation écrite, interactive et en temps réel avec d'autres internautes, par clavier interposé.

Note(s) : Le clavardage peut réunir des internautes provenant du monde entier, qui voient leurs commentaires affichés simultanément sur l'écran d'ordinateur de tous les participants.

Les termes clavardage, bavardage-clavier et cyberbavardage ont été proposés par l'Office québécois de la langue française, en octobre 1997, pour désigner ce concept. Clavardage est un mot-valise formé à partir des mots CLAVier et bavARDAGE. Cyberbavardage présente l'avantage de nous situer immédiatement dans le contexte du cyberespace.

En France, le terme causette a été adopté, en mars 1999, par la Commission générale de terminologie et de néologie, comme équivalent français de chat. Un autre avis, annulant le précédent, paru au Journal officiel de la République française, en décembre 2006, propose de remplacer causette par dialogue en ligne.

En raison d'une concurrence inutile avec clavardage, terme adopté par un grand nombre d'usagers du Québec et de la francophonie, les termes causette, dialogue en ligne, tchate (adaptation d'un emprunt direct à l'anglais) et tchatche (mot d'origine espagnole signifiant « parler abondamment ») n'ont pas été retenus pour désigner ce concept.

Cybercamera c'est un mot Français ? :blink2:

Depuis 2006...

http://www.culture.fr/franceterme/result?francetermeSearchTerme=cybercam%C3%A9ra&francetermeSearchDomaine=0&francetermeSearchSubmit=rechercher&action=search

Edited by kobico
Link to post
Share on other sites
  • Habitués

SPAM ou courriel non-sollicite, pour quoi ne pas continuer d'utiliser le mot qui est non-officiellement utilise: pourriel ?

Parce que pourriel est un mot inventé d'origine québécoise, comme clavardage par ailleurs...

pourriel n. m.

Message électronique importun et souvent sans intérêt, constitué essentiellement de publicité, qui est envoyé massivement à un grand nombre d'internautes, sans leur consentement, et que l'on destine habituellement à la poubelle.

Note(s) : Les termes pourriel et courriel-poubelle ont été proposés, en mai 1997, par l'Office québécois de la langue française. Pourriel est un mot-valise formé à partir des mots POUbelle et couRRIEL (et non à partir du mot pourri ou pourriture, comme certains le laissent croire).

clavardage n. m.

Activité permettant à un internaute d'avoir une conversation écrite, interactive et en temps réel avec d'autres internautes, par clavier interposé.

Note(s) : Le clavardage peut réunir des internautes provenant du monde entier, qui voient leurs commentaires affichés simultanément sur l'écran d'ordinateur de tous les participants.

Les termes clavardage, bavardage-clavier et cyberbavardage ont été proposés par l'Office québécois de la langue française, en octobre 1997, pour désigner ce concept. Clavardage est un mot-valise formé à partir des mots CLAVier et bavARDAGE. Cyberbavardage présente l'avantage de nous situer immédiatement dans le contexte du cyberespace.

En France, le terme causette a été adopté, en mars 1999, par la Commission générale de terminologie et de néologie, comme équivalent français de chat. Un autre avis, annulant le précédent, paru au Journal officiel de la République française, en décembre 2006, propose de remplacer causette par dialogue en ligne.

En raison d'une concurrence inutile avec clavardage, terme adopté par un grand nombre d'usagers du Québec et de la francophonie, les termes causette, dialogue en ligne, tchate (adaptation d'un emprunt direct à l'anglais) et tchatche (mot d'origine espagnole signifiant « parler abondamment ») n'ont pas été retenus pour désigner ce concept.

Cybercamera c'est un mot Français ? :blink2:

Depuis 2006...

http://www.culture.fr/franceterme/result?francetermeSearchTerme=cybercam%C3%A9ra&francetermeSearchDomaine=0&francetermeSearchSubmit=rechercher&action=search

Je connais quelqu'un(e) d'ailleurs qui a fait un sketch à la radio pour se moquer de la lenteur et du dédain des lettreux français pour le Français du Québec et ailleurs....

:)

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Similar Content

    • By qwintine
      Extrait de l'article: 
       
      Dire «une trampoline» n’est plus une erreur
      Le débat dure depuis des années. Ceux qui le savaient prenaient plaisir à reprendre les personnes qui faisaient l’erreur.
      «Il faut dire UN trampoline, pas UNE», disait-on.
      Et bien cette période est révolue. Vous pourrez dorénavant dire «un» ou «une» trampoline, sans vous faire taper sur les doigts.
      Selon la plus récente mise à jour de l’Office québécois de la langue française (OQLF), l’usage du mot trampoline est désormais accepté dans les deux genres.
      «Même si l’emploi du féminin n’est pas consigné dans les principaux dictionnaires usuels du français, il n’y a pas lieu de le considérer comme fautif», nous informe l’OQLF.
       
      Pour la suite de l'article et plus de détails sur l'analyse : http://www.tvanouvelles.ca/2018/05/03/dire-une-trampoline-nest-plus-une-erreur
    • By UBRANE
      source : Le Figaro du 4 février 2016
      http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2016/02/04/01016-20160204ARTFIG00080-la-reforme-de-l-orthographe-de-1990-fait-son-entree-dans-les-manuels-de8230-2016.php
       

       
       
      Disparition partielle de l'accent circonflexe sur le «i» et le «u», simplification de la graphie de quelque 2400 mots: une réforme de l'orthographe décidée en 1990 fera son apparition dans les manuels scolaires à l'occasion de la rentrée 2016.
       
      Les puristes de la langue française vont devoir tourner sept fois leurs stylos rouges avant de frapper. Vingt-six ans après sa validation par l'Académie française, l'orthographe rectifiée rentre dans les manuels scolaires de la rentrée 2016-2017, à la faveur de la réforme des programmes scolaires. Les nouveaux livres d'orthographe et de grammaire porteront un macaron portant la mention «Nouvelle orthographe».
       
      Plus de 2400 mots sont concernés. Parmi les principaux points, cette simplification des règles ne rend plus obligatoire l'accent circonflexe sur le «u» et le «i». «Coût» deviendra «cout», «paraître» «paraitre»… En revanche, l'accent est conservé pour les mots où il indique une nuance cruciale. Le participe passé de devoir restera «dû». De même, l'adjectif «mûr» restera inchangé pour ne pas le confondre avec «mur».
       
      «Oignon» et «nénuphar» perdent quelques lettres et s'écrivent «ognon» et «nénufar». On pourra désormais écrire «picnic», supprimer le trait d'union des mots composés de «contre», «entre», «extra». Oubliez les «extra-terrestres» ou un «porte-monnaie», bienvenue aux «extraterrestres» et «portemonnaie». «Événement» pourra désormais s'écrire avec un accent grave sur son deuxième «e», «réglementaire» change aussi d'accent.
    • By immigrer.com
      Quebec's struggle to embrace English-speaking immigrants

      Traduction en français de Google :

      "BBC Pop Up est au Canada pour couvrir les élections fédérales du mois prochain et l'une des questions que vous nous avez demandé de regarder est l'immigration. Le pays a longtemps été fière de son approche multiculturelle, mais il est maintenant un débat sur le nombre d'immigrants et d'où ils viennent. Au Québec, où les autorités examinent la politique de la province pour la première fois en 25 ans, la langue complique encore les choses. Comment la province de langue française peut accueillir les immigrants de langue anglaise - les autres régions du Canada ainsi que de partout dans le monde - et toujours préserver son identité distincte?"
      29 September 2015 Last updated at 00:03 BST

      BBC Pop Up is in Canada to cover next month's federal elections and one of the issues you've asked us to look at is immigration.
      The country has long prided itself on its multicultural approach, but there is now a debate over the number of immigrants and where they come from.
      In Quebec, where the authorities are reviewing the province's policy for the first time in 25 years, language further complicates things.
      How can the French-speaking province accommodate English-speaking immigrants - from other parts of Canada as well as from all over the world - and still preserve its distinct identity?

      Produced by the BBC's Franz Strasser

      source : http://www.bbc.com/news/world-us-canada-34384748

    • By UBRANE
      Selon le tout dernier guide de la désignation officielle de régions en Ontario, de l'Assemblée de la francophonie, la population franco-ontarienne a augmenté de 4,9% entre 2006 et 2011.

      Selon les dernières données, l’Ontario compte désormais 611 500 francophones.

      Ces chiffres démontrent une augmentation de 28 805 francophones depuis le dernier recensement qui avait eu lieu en 2006. Cependant, les francophones représentent toujours 4,8% de la population ontarienne, ce qui est resté stable depuis 2006. Il s’agit de la plus importante communauté francophone en Amériques du Nord, hors Québec.

      À lire plus en détails :
      http://monassemblee.ca/wp-content/uploads/2015/03/guide-designation.pdf


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.



×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines

Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2021 immigrer.com

Advertisement