Jump to content

L'emploi au Québec, région par région par L'EXPRESS


Recommended Posts

L'emploi au Québec, région par région

Par L'Express Réussir, publié le

24/11/2014 à 09:00 , mis à jour à 09:29

L'ensemble du territoire a besoin de main-d'oeuvre qualifiée. Tour d'horizon des régions les plus porteuses pour les immigrants.

les-humoristes-quebecois_2372062.jpg

Quelles régions du Québec offrent le plus d'opportunités aux immigrants?

Reuters/Mathieu Belanger

Côte-Nord et Nord-du-Québec empty.gif

Les projets de développement du Nord génèrent toujours une forte demande de travailleurs qualifiés. L'année 2013 s'est toutefois avérée plus difficile - l'activité minière ayant été freinée par le recul de la demande mondiale de métaux. Tous les espoirs de reprise sont néanmoins permis pour 2014. La croissance se poursuivra dans le secteur de la construction, notamment avec le chantier du complexe hydroélectrique de la Romaine (1000 emplois jusqu'en 2020) et la réfection de la route de la Baie James. Ces deux régions recrutent aussi dans la santé et les services sociaux et misent sur l'essor du tourisme nordique.

  • Postes à pourvoir d'ici à 2016: 10 200.
  • Population active: 56 700
  • Chômage: 8,8% (*)

>> Lire aussi: Le Québec recrute!

Abitibi-Témiscamingue

Le ralentissement du secteur a entraîné des licenciements dans certaines mines mais d'autres ont annoncé des investissements comme la mine d'or Osisko (à Malartic) qui offre des emplois lucratifs d'ingénieurs, techniciens miniers, géologues, conducteurs d'équipement lourd... L'Abitibi-Témiscamingue table aussi sur la possible exploitation de terres rares. Le chômage, sous la barre des 10% depuis près de dix ans, devrait continuer de diminuer en 2014. La région ­ dont la population augmente depuis 2006 ­ a mis en place des programmes favorisant l'embauche des immigrants.

  • Postes à pourvoir d'ici à 2016: 12 400.
  • Population active: 80 700
  • Chômage: 6%
Outaouais

À deux pas d'Ottawa, la capitale fédérale, la ville de Gatineau pâtit toujours des compressions d'effectifs dans la fonction publique, le plus gros employeur de la région. Les besoins de main-d'oeuvre sont néanmoins toujours criants dans la santé et l'éducation. Les secteurs du tourisme, de l'agroalimentaire et des technologies de l'information et des communications (TIC) sont aussi en croissance.

  • Postes à pourvoir d'ici à 2016: 32 400.
  • Population active: 210 300
  • Chômage: 6,5 %
Laurentides, Lanaudière, Laval

Avec leur économie diversifiée et leur croissance démographique soutenue (grâce à la migration interrégionale), les Laurentides, Lanaudière et Laval font toujours bonne figure en termes de création d'emplois. L'afflux de jeunes familles crée des besoins en construction résidentielle, santé et éducation. La région des Laurentides se distingue grâce à l'expansion des secteurs de pointe entre autres dans le "transport terrestre avancé" (efficacité énergétique) et les industries aérospatiale et aéronautique.

  • Postes à pourvoir d'ici à 2016: Laurentides 59 900, Lanaudière 50 700, Laval 35 600
  • Population active: Laurentides 326 000, Lanaudière 271 600, Laval 243 500
  • Chômage: Laurentides 6,5%, Lanaudière 7,3%, Laval 7,8%
Mauricie

La hausse des emplois sera modeste cette année, inférieure à l'ensemble de la province. La Mauricie s'efforce toutefois de diversifier son économie avec l'aérospatiale, l'agroalimentaire et le tourisme (croisières).

  • Postes à pourvoir d'ici à 2016: 23 300.
  • Population active: 122 700
  • Chômage: 9,5%
Montérégie, Estrie

Dans ces deux régions le secteur manufacturier demeure important mais tributaire de la demande américaine. Les emplois dans les services (assurances et services financiers; santé et services sociaux...) sont par ailleurs très porteurs, de même que dans les domaines de la construction (multiples projets en cours dont de nombreuses écoles et un centre mondial des technologies de l'information et de communications), des sciences et technologies. Le tourisme est aussi dans une forme florissante.

  • Postes à pourvoir d'ici à 2016: Montérégie 125 500, Estrie 28 700
  • Population active: Montérégie 802 400, Estrie 164 100
  • Chômage: Montérégie 5,9%, Estrie 7,6%
Centre-du-Québec

Réputée pour son sens de l'entreprenariat, la région connaît de sérieux problèmes de recrutement dus au vieillissement de sa population et aux départs massifs à la retraite. En plus des besoins en éducation, santé et construction, elle projette de nouveaux parcs industriels et usines, entre autres pour la transformation des terres rares extraites dans le nord du Québec. Pour attirer main-d'oeuvre et nouveaux résidents, la région met en place différentes initiatives.Saint-Louis-de-Blandford (1000 habitants), par exemple, offre des terrains gratuits aux nouveaux arrivants.

  • Postes à pourvoir d'ici à 2016: 20 900.
  • Population active: 112 300
  • Chômage: 7%
Montréal

Après une année 2013 plutôt morose, 2014 est plus prometteuse tant en investissements qu'en emplois. Beaucoup de grues s'activent dans le ciel de la métropole : la construction va bon train avec notamment les chantiers des deux grands hôpitaux universitaires et une nouvelle tour de bureaux au centre-ville. Parmi les secteurs qui recrutent: aérospatiale, assurances et services financiers, TIC, animation et effets spéciaux, jeux vidéo.

  • Postes à pourvoir d'ici à 2016: 141 800.
  • Population active: 1 065 700
  • Chômage: 9,7%
Capitale-Nationale, Chaudière-Appalaches

La capitale, qui affiche déjà le plus bas taux de chômage au Québec après la région de Chaudière-Appalaches, a démarré 2014 en trombe. Elle se classe au 2e rang des villes canadiennes (après Vancouver) quant à la création d'emplois. Si le secteur public est très présent, Québec n'en est pas moins dynamique dans différents domaines de pointe (sciences de la vie, TIC, bâtiments "verts et intelligents"...) Et de grands travaux sont en cours ­ comme l'agrandissement de l'aéroport international Jean-Lesage qui devrait générer 9000 emplois directs et indirects. Belle vitalité économique aussi pour Chaudière-Appalaches: création d'entreprises, secteur des services en plein essor et une industrie manufacturière en bonne santé.

  • Postes à pourvoir d'ici à 2016: C-N 65 800, Ch-A 37 100
  • Population active: C-N 406 400, Ch-A 226 100

Chômage: C-N 5,7%, Ch-A 4,9%

Saguenay - Lac-Saint-Jean

La baisse du prix de l'aluminium a entraîné un ralentissement dans ce secteur clé de l'économie régionale. L'industrie forestière donne toutefois des signes de réveil. D'importants projets miniers (niobium, phosphate) sont par ailleurs annoncés.

Postes à pourvoir d'ici à 2016: 22 700

Population active: 131 900

Chômage: 7,6%

Gaspésie ­ Îles-de-la-Madeleine, ­ Bas-Saint-Laurent

Sans avoir le vent en poupe, la région a retrouvé une certaine vigueur grâce à l'industrie éolienne, qui permet de diversifier son économie, très dépendante des ressources naturelles, de la pêche, du tourisme. Elle détient depuis des années le triste record du taux de chômage le plus élevé du Québec ­ surtout en raison de la forte saisonnalité des emplois. Le Bas-Saint-Laurent a subi de lourdes pertes d'emploi en 2013 notamment dans le secteur des services.

  • Postes à pourvoir d'ici à 2016: Gasp.-Iles 9 700 Bas-St-Laurent 18 000
  • Population active: Gasp.-Iles 41 000, Bas-St-Laurent 92 500
  • Chômage: Gasp.-Iles 12,5%, Bas-St-Laurent 9,8%

(*) Les taux de chômage indiqués sont pour l'ensemble de l'année 2013; durant cette période, le taux de chômage global du Québec était de 7,6%.

source :

http://www.lexpress.fr/emploi/gestion-carriere/l-emploi-au-quebec-region-par-region_1624620.html

En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/emploi/gestion-carriere/l-emploi-au-quebec-region-par-region_1624620.html#jlqsTeFegk7oVyEQ.99

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Similar Content

    • By prideofgypsies
      Bonjour, je suis sur le point de commencer une procedure de supervisa pour ma mere et je voudrais voir si quelqu'un est déja passé par la. Et je voudrais avoir plus d'infos sur l'assurance qu'ils exigent. 
       
      merci
    • By Quebec98
      Bonjour, 
       
      Je me posais une question mais si quelqu'un est millionnaire et qu'il souhaite vivre et donc devenir résident permanent au québec comment fait il?
      Car pour avoir la résidence permanente il faut un métier et donc un diplôme et un diplôme local est le plus approprié, mais si il est millionnaire il peut s'acheter une maison et vivre etc donc comment cela se passe t il? C'est très intriguant, intéressant je trouve.
       
      Merci d'avance pour vos avis.
       
       
      Bonne journée à vous. 
       
    • By alexestvs
      Bonjour, 
       
      Je suis étudiant cette année de McGill et ait mes cours le soir vers 00H heure française, ce qui n'est pas simple pour les suivre.
      J'ai vu que l'entrée sur le territoire pour étudier à des fins non discrétionnaire comporté le décalage horaire importante qui empêcherait de suivre les cours en ligne en direct, pensez-vous que je puisse entrer au Canada dû à cela?
      Merci d'avance!
    • By ismaas2002
      on vient de me notifier que je suis acceptée en tant que personne protégée au Canada. en tant que personne protegee on m'a dit que je peux lancer la demande de resident permanent (RP).
      lorsque j'ai voulu m'inscrire a la RAMQ on m'a demande un CSQ. Que dois-je faire maintenant, je fais la demande de CSQ ?, je pensais que pour les demandeurs d'asile c’était pas obligatoire la CSQ
      en effet si on regarde la paragraphe "ET ensuite"  du dossier (https://www.canada.ca/fr/immigration-refugies-citoyennete/services/demande/formulaires-demande-guides/guide-5205-demande-residence-permanente-presentee-canada-personnes-protegees-refugies-convention.html#5205F7) expliquant la demarche a suivre pour demander un RP pour une personne protegee, on voit qu'on peut s'en passer du CSQ.
      Supposant qu'il faut le CSQ avant le RP ou sont les formulaires a remplir 
      si je n'ai pas besoin de CSQ comment faire alors pour la RAMQ.
    • By virginiaz67
      Bonjour à tous et toutes, je compte faire une demande d'admission pour un programme de maîtrise pour 2021.
      Je vais faire mon demande de passeport d'ici quelques jours voir début septembre. Cependant ma compagne et moi risquons de divorcé au cours de l'année.
      Est ce que le fait que sur mon passeport futur le fait d'être marié peut posé un problème par la suite ?  au moment du CAQ, même de l'arrivée sur le sol, ou même de l'admission a une université si le divorce est prononcé ? 
      Si toutefois on reste marié mais que je pars seule, faudra t il quand même prouver une capacité financière pour 2 ou juste pour moi-même ? 
       
      Merci de vos réponses 
    • By Alex71000
      Bonjour à tous,
       
      Ma conjointe et moi sommes dans une situation assez stressante et urgente en espérant que vous serez trouver réponse à nos questions. 
       
      Ma conjointe est en jeune pro et moi conjoint de fait, notre visa expire début novembre, la situation au niveau de
      la CSQ est en cours nous avons fait la demande en juin, le payement n’a toujours pas été retirer. 
       
      Le problème est le suivant : 
       
      ma conjointe va se faire congédier milieu septembre par manque de poste dut à la COVID, pris de cours elle a donc passer des entretiens et se trouve qu’une entreprise serait intéressée par son profil ! 
      Bonne nouvelle mais le problème est que cette entreprise n’a aucune idée des démarches à fair pour qu’elle ne soit plus rattacher à son ancienne entreprise mais bien à la nouvelle ! 
       
      Nous sommes dans le flou total, aucune idée sur les démarches, les délais et tout ça .. nous savons juste que le fait qu’elle se fasse congédier et positif pour qu’elle puisse changer d’employeur mais on en est seulement là .. 
       
      Merci d’avance pour votre aide ça peut nous sauver la mise. 
       
    • By GastonLebeurre
      Bonjour à tous,
       
      J'aimerais partager le projet d'immigration sur lequel ma copine et moi travaillons, pour idéalement avoir des retours d'expérience de personnes ayant eu le même cheminement.
      D'abord, le contexte : ma copine est vietnamienne, je suis français, nous sommes ensemble depuis 3 ans et vivons ensemble depuis 2 ans à Hanoi. Nous sommes en train de collecter tous les documents / certificats / tests de langue nécessaires pour postuler en tant que travailleurs qualifiés dans le cadre de l'obtention d'un visa de résidence permanente au Canada.

      L'idée est d'y aller en deux temps :
      1. à court/moyen terme : immigrer au Canada (en mode "couple" puisque nous pouvons prouver notre résidence commune pendant plus d'un an) > nous sommes très intéressés par une ville en particulier dans laquelle nous aimerions prendre nos marques et travailler (et a priori y rester 1-4 ans, le temps également que le niveau de français de ma copine atteigne le niveau B2/C1 via des cours sur place)
      2. à moyen/long terme (et si nos plans n'ont pas changé d'ici là, si nous sommes prêts à quitter la ville dans laquelle nous nous serons installés au Canada) : immigrer au Québec > l'idée serait de s'y rendre une fois que ma copine aurait le niveau de français suffisant permettant son intégration
       
      D'après nos recherches, c'est en théorie possible car il est indiqué qu'un résident permanent du Canada bénéficie des mêmes droits qu'un citoyen et peut donc s'installer au Quebec (à l'exception des migrants étant passés par une "nomination provinciale"). Nous sommes cependant perplexes car il nous semble que cela rend caduque le fait même d'avoir un système d'immigration propre au Quebec (s'il suffit d'immigrer au Canada puis de changer de province une fois que la procédure est terminée).
      Si cela était possible, nous tenterions directement de migrer au Quebec mais le niveau de français de ma copine semble disqualifiant et le processus semble également bien plus long et complexe depuis la dernière réforme. Mais en réalité, si nous tentons le Québec, je risque d'être le seul de nous deux à avoir le nombre de points suffisants alors que dans le système canadien, nous devrions tous deux remplir les critères et augmenter nos chances d'être acceptés ensemble.

      Je précise que l'étape 1 de notre plan n'est pas juste une étape transitoire en prévision de l'étape 2 : nous serions prêts à rester au Canada "hors Quebec" et c'est une option qui nous motive réellement. C'est juste que la perspective d'être au Quebec nous attire encore plus, et nous sommes prêts à décaler l'échéance.

      Voila, j'espère avoir bien décrit notre situation : nous avons fait des recherches et trouvé des vieux messages de gens ayant eu des expériences similaires mais nous craignons que beaucoup de ces informations soient obsolètes avec la nouvelle réforme, et nous apprécierions vraiment d'avoir d'autres informations à ce sujet.

      Merci d'avance et bonne journée.
    • By virginiaz67
      Bonjour, j'aimerais avoir des témoignages de personnes qui sont passé par entrée express ou par un visa pour Québec (travail ou etude) avec un Master en contrôle de gestion et audit. 
       
      Les métiers relié sont généralement soumis à des ordres professionnels.
       
      Je dois effectuer un choix d'étude, mon but est de pouvoir immigré au Canada par la suite. Y a t il des personnes qui ont réussi à immigré avec des Masters dans les domaines du contrôle de gestion, audit ou de la compta ? Si oui est ce que cela a été assez facile ou plutôt compliqué ? Plutôt a Québec ou au Canada ?
      Ceux qui sont passé par EE, avez vous été tiré du bassin avec des difficultés ou assez facilement ? Quels sont vos profils.
       
      En vous remerciant d'avance 
    • By Quebec98
      Bonjour, 
       
      Je voulais savoir si il existe quelque part au Québec une formation rapide comme une AEC dans le domaine de la protection de l'environnement que ce soit marine ou terrestre mais de préférence marine et quels métiers sont possibles avec ce type de formation s'il vous plaît ?
       
      J'ai beau chercher mais je ne trouve rien de concluant...
       
      Merci d'avance. 
       
      Bonne journée à vous. 
    • By carter15
      Bonjour;
      J'ai vécu et travailler au Canada pendant 3 ans et j'étais obligé de quitter le pays l'année dernière car mon permis de travail est expiré.
      J'ai dû appliquer pour avoir un nouveau permis à mon pays natal en rentrant et ça fait plusieurs mois que j'attends une réponse d'IRCC.
      Entre -emps, j'ai reçu un petit job en ligne d'un employeur Canadien et je demande si je peux transférer mon chèque vers mon compte bancaire Canadien et si je dois payer des impôts sur le montant que je vais recevoir.
      Merci.
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.



×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines