Jump to content

Règle prioritaire de l'immigration : Ne vous négligez pas !


Recommended Posts

  • Habitués

Wow chapeau! j'aurais pas l'énergie et le courage de faire ce méga changement de vie! :flowers:

Je dois qu'on part dans un peu plus de 5 mois et je me demande si on arrivera à surmonter tout ça.

C'est à cet instant qu'on se rend compte qu'il faut une sacrée dose de courage pour franchir le pas. En aura t-on assez ? Je l'espère mais c'est un peu d'angoissant.

Edited by yann944
Link to post
Share on other sites
  • Replies 62
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

J'ai établi une longue liste de choses à faire avant mon départ de France : - Préparer mes impôts 2014 et 2015, me rendre aux impôts, résilier les contrats et les assurances, me trouver une mobicarte

L immigration est une épreuve très éprouvante et c est bien pire si on le fait en famille avec des enfants et avec un peu de vécu dans son pays ou l on a déjà construit qq. chose. Des personnes qui n

Heyyyyy je suis contente de lire de tes nouvelles!! Souvent je passais sur la rubrique "Bilan"en espérant te lire. Je suis RAVIE pour toi et ton chéri que tu sois enfin sur place!! Nous avons RDV p

  • Habitués

Wow chapeau! j'aurais pas l'énergie et le courage de faire ce méga changement de vie! :flowers:

Je dois qu'on part dans un peu plus de 5 mois et je me demande si on arrivera à surmonter tout ça.

C'est à cet instant qu'on se rend compte qu'il faut une sacrée dose de courage pour franchir le pas. En aura t-on assez ? Je l'espère mais c'est un peu d'angoissant.

Ça va bien aller! Ne te fie pas a moi je suis une insécure! hihi :flowers:

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Wow chapeau! j'aurais pas l'énergie et le courage de faire ce méga changement de vie! :flowers:

Je dois qu'on part dans un peu plus de 5 mois et je me demande si on arrivera à surmonter tout ça.

C'est à cet instant qu'on se rend compte qu'il faut une sacrée dose de courage pour franchir le pas. En aura t-on assez ? Je l'espère mais c'est un peu d'angoissant.

Sarah Bernhardt a déjà dit à une jeune actrice qui se ventait de ne pas avoir le trac avant d'entrer en scène vu qu'elle avait une dizaine de rôles à son actif, alors vous l'aurez quand vous serez une bonne actrice!

Je pense qu'on a toujours le trac quand on entreprend une chose ou un changement important!

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

L immigration est une épreuve très éprouvante et c est bien pire si on le fait en famille avec des enfants et avec un peu de vécu dans son pays ou l on a déjà construit qq. chose. Des personnes qui n ont pas bougé de chez eux de leur vie ou qui ne sont parties qu en vacances ne peuvent pas le comprendre. C est une entreprise très prenante car une rupture avec tout un monde que l on a connu pour faire sien un nouveau monde avec d autres codes.

D un autre côté, c est une expérience très enrichissante et excitante. Cela ouvre les yeux sur plein de choses que l on croyait mauvaises dans son pays et sur lesquelles on pouvait se plaindre sans connaître la vraie vie de tous les jours ailleurs (les lunettes touristiques sont tellement déformantes ). Bref, ça permet de relativiser la vie et de mûrir. Si l'on prend l expérience de manière humble et de ne venant pas en conquérant, cela permet d intégrer dans sa propre vie d autres manières de penser et de voir le monde.

Pour quelqu un qui fait cette démarche de manière volontaire et pour un maximum de chances de réussite, il faut en plus d'une immense envie, un moral d'acier. Si on n a pas quelque part de lunettes roses en arrivant et qu on le fait à moitié en reculons, cela aura peu de chances de marcher.

Ce trac me fait penser à mon saut en parachute: on en a très envie, on vaut le faire jusqu au dernier moment mais quand la porte de l avion s ouvre, que l on s asseoit sur le bord avec les pieds dans le vide juste avant de sauter et que l on voit le vide devant soi, on se dit 'mais qu est ce que je fais dans cette galère !' Là, si on en a pas très envie, on ne pourra jamais franchir le pas.

Une dernière choses, une immigration lointaine coûte toujours plus que l on s attend: en arrivant; soit on s est préparé comme un fou et on connaît la plupart des ficelles en arrivant (mais c est toujours évident) soit on paiera la choses plus cher et on plombera le budget prévu.

Si on est motivé et aventurier, il faut absolument tenter l expat et au final, quand on voit tout ce qu l on a fait pour avoir tous ces papiers, le dernier trac pour prendre le vol du départ, ce n est pas grand chose :)

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

J'ai établi une longue liste de choses à faire avant mon départ de France :

- Préparer mes impôts 2014 et 2015, me rendre aux impôts, résilier les contrats et les assurances, me trouver une mobicarte afin de conserver mon numéro de portable français pour mes potentiels retours,

- Faire mes paquets, refaire mes paquets, puis se dire : et si je refaisais les paquets ? Qu'est-ce que j'emmène, j'emmène pas... Et l'épicerie fine ? J'achète, j'achète pas ?

- Et mon fichu vin, je l'emballe, mais ce n'est pas assez protégé... je vais à casto, je retourne à casto et tiens, je vais encore à casto pour le maudit papier bulle, stotch, cartons... !

- Je lis les relis les consignes sur les douanes, la SAQ, les taxes d'assises...

- Je lis et je relis les retours, les conseils, les commentaires sur immigrer.com

- Ecrire, négociez, organiser l'envoi des effets personnels

- Faire et vérifier son administratif par rapport au visa, par rapport à l'inscription à l'université, à la résidence permanente en cours, à l'accord CPAM/ Ramq... Avoir tout de dispo, rien n'oublier, tout scanner, tout sauvegarder, tout photocopier.

- De même pour les papiers importants et les diplômes

- La banque : je garde ma CB ? combien ça me coûterait dites-vous ? ah quand même... J'envoie mon argent à quels frais, à quel taux ... Je le prends avec moi, sur moi dans l'avion ? Où alors trouver le meilleur taux de change ? Que se passe-t-il avec mes placements livret A, assurance vie, LDD, capital expansion ?!

- J'ai vendu tous les meubles Ikea, les électro ménager dernier cri, nettoyer, rendre l'appart, j'ai fais trois marchés aux puces (oui oui tu te lèves à 3h30 et à 5h00 AM ton stand est prêt, étalé, à être fouillé. Vendu, tu rentres vers 19h/20h après avoir rangé et jeter la casse, souvent mouillé ou couvert de coups de soleil), Mais faut pas s'arrêter... faut encore vendre la voiture mais celle-ci j'en ai besoin jusqu'au bout... En attendant, faut faire le contrôle technique, vérifier qu'elle puisse être vendue en mon absence, déléguer la charge à des âmes charitables...

- Trouver un billet d'avion pas trop cher

- profiter, profiter avant le Grand départ : des amis, de la famille, de l'Europe

- et travailler, travailler pour épargner le moindre sou qui, je le sais, me sera utile à l'arrivée : je cumule l'emploi de jour, barmaid les week end, les petits emplois durant la semaine....

- du coup, faut préparer les pots de départs avec les collègues aux différents boulots ;)

Toute cette activité, cette effervescence, ce bonheur de voir ceux que l'on aime, de prendre part aux dernières bonnes nouvelles : ma soeur est enceinte ??? Vous allez vous mariez ?? Vous le faites avant que je parte pour que je sois là ?! Oui, Oui, Oui....! Ah du coup, faut organiser le mariage avant le départ (LOL la bonne blague) .... Témoin et weeding planer... pourquoi pas puisque je t'aime ma soeur.

Et si cette énergie folle et souvent positive pré-départ rendrait-elle le coeur encore plus lourd ?

Impossible, le processus est en marche, il n'y a pas de doutes. Je veux immigrer, je veux tenter cette expérience, je veux rejoindre chérichou si patient, si aimant ...

L'arrivée à Montréal se déroule comme une routine, si ce n'est le stress lié aux douanes : PE, liste des effets personnels... Les agents sont strictes, mais réglos. Tellement agréables finalement qu'un des agents des douanes canadiennes ... m'a glissé son 514 dans ma sacoche avec la consigne "appelles moi".

Arrivée... et hébergée chez la belle-famille. On prend la même liste et on recommence : NAS, RAMQ, magasiner une banque, se déplacer, trouver à se loger, à se meubler... Trouver un emploi, aller à l'université et ... se rendre compte que ce n'est pas simple le retour aux études.

Et voici déjà, seulement, deux mois que je suis sur le territoire québécois. Euphorie ? Emballement ? Que nini. Tellement longtemps que l'organisation est planifiée que l'arrivée n'est qu'une plate formalité ... Puis j'ai progressivement sombré ... dans la fatigue.

Qui ne se reconnait pas dans ce déménagement éreintant ? Seul, en couple, parents avec enfants, chaque statut a son fardeau. La pression retombe et pourtant, il me semble que la liste des choses à faire ne se raccourcisse pas aussi rapidement. Je suis fatiguée, exténuée. Je n'ai pas pensé à intégrer cette injonction sur ma liste : Prendre soin de moi. Prendre plaisir. Savoir vivre son expérience. Prendre le temps de retrouver son couple.

La routine s'installant, mes cernes et ma morosité s'amoindrissent. Je trouve la force de rédiger ce message : j'en aurai été incapable il y a encore 10 jours. Fatigue, coup de blues, la pression qui retombe... que de mots pour un sentiment si pénible.

Mon conseil est que quoi qu'il en soit, vous serez préparés à déménager. Alors prenez le temps de ne pas vous négliger. Ce changement nécessite une énergie folle. De tirer sur la corde, voire même de se brutaliser. Et les forces, nous en avons encore besoin ... pour se constituer des repères, une routine, un réseau, trouver un emploi et finalement s'intégrer à notre nouvelle vie.

A nos vitamines !

Heyyyyy je suis contente de lire de tes nouvelles!!

Souvent je passais sur la rubrique "Bilan"en espérant te lire. Je suis RAVIE pour toi et ton chéri que tu sois enfin sur place!!:D

Nous avons RDV pr la visite médicale du fédéral dans une semaine et tablons sur une arrivée en juin.

Je te souhaite , plutot je VOUS souhaite plein de bonheur aprés une si longue attente.

Bisouus

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Bonne chance et vivement juin alors !

Ça va passer vite vite !

Envoyé par l'application mobile Forum IC

Link to post
Share on other sites
  • 3 weeks later...
  • Habitués

Je vois que certains ont accès au second degré !

Envoyé par l'application mobile Forum IC

Edited by geckooa
Link to post
Share on other sites

en cours d'immigration aussi mon compagnon est canadien , il m'épaule et m'informe au mieux de ce qu'est le québec , mais j'ai aussi envie de vivre cette éxpérience , une opportunité pour moi d'avancer dans la vie , qui risque rien n'a rien, il n'y a que ce qui critique bien souvent qui ne font rien , mais au moins si ca fonctionne , je serais fière d'avoir essayer :flowers:

je vais pas oublier les vitamines merci bonne continuation à vous

Link to post
Share on other sites
  • 2 weeks later...
  • Habitués

Je me reconnais tellement dans ce récit....éprouvant moralement c'est tellement vrai. mon mari a du aller m'acheter des médicaments pour dormir tellement mon cerveau bouillait.

Pour ma part je trouve que les préparatifs de départ sont plus fatigants que l'installation.

Après 7 mois tout roule, même si le fait d'être résidents temporaires laisse planer une petite incertitude sur nos têtes. Jusqu`à ce que l'on prépare notre PEQ et que l'on ait notre RP.

Merci pour ce récit et courage pour la job !

cécé

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Malheureusement cécé même avec le peq la situation reste instable par la suite.

Encore 20 mois à rester avec l épée de Damocles du licenciement =retour en attendant la rp.

Mais ne plus avoir a rechercher un emploi avec EIMT c est deja une lourde charge en moins...

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Effectivement mais si tu n as pas de poste permanent et que ton contrat n est pas renouvelé tu ne rentre plus dans le cadre du bo 420...

Le BO420A n'existe plus, il est 'désuet' : http://www.cic.gc.ca/francais/ressources/guides/bulletins/2013/bo420A.asp

En fait, il n'y a plus de pb maintenant: des que tu as le CSQ et un travail (meme depuis un pays etranger) tu peux avoir un PTT sans EIMT.

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Avec un permis touriste donc cela fonctionne ? J en doute fortement

Quand tu n'est pas deja resident au Canada mais que tu as deja le CSQ et une offre de travail, tu n'as pas besoin d'EIMT

Il faut tout de meme attendre la reception du PTT (up to 8 semaines)

Edited by kuroczyd
Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Je vais te donner un cas fictif

Tu as un permis de travail sur csq valable jusqu'au 31 décembre. Le 30 décembre tu apprends que tu n es pas renouveler.

Qu est ce qui se passe le 20 janvier quand tu va faire ton tour du poteau pour ton nouvel employeur?

Dans cette configuration tu étais censé quitter le territoire au 31 décembre.

Intéressant ceci dit, je pensait qu il fallait avoir un ptt valide pour en faire un nouveau.

Edited by Jusqu_ici_tout_va_bien
Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Je vais te donner un cas fictif

Tu as un permis de travail sur csq valable jusqu'au 31 décembre. Le 30 décembre tu apprends que tu n es pas renouveler.

Qu est ce qui se passe le 20 janvier quand tu va faire ton tour du poteau pour ton nouvel employeur?

Dans cette configuration tu étais censé quitter le territoire au 31 décembre.

Intéressant ceci dit, je pensait qu il fallait avoir un ptt valide pour en faire un nouveau.

J en connais qui apres deux mois sans travail ont pu le faire sans pb...

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.




×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines