Jump to content
Sign in to follow this  
Zoliponey

NB: ch. témoignage de familles

Recommended Posts

Bonjour ou Bonsoir, c'est selon l'endroit d'où vous me lirez.

Nous sommes une famille de 4 personnes, dont deux enfants de 5 et 10 ans, vivant en Belgique.

Il y a peu de temps, nous nous sommes mis à réfléchir sur l'idée de partir vivre au Canada, une famille de notre région y ayant immigré cet été et n'en disant que du bien. :) Pour notre part, nous n'y sommes jamais allé.

Fin novembre nous nous rendrons au salon Destination Canada qui se tiendra à Bruxelles pour une première approche et pour pouvoir une idée un peu plus concrète de ce projet un peu fou (mais non irréalisable puisque vous êtes tous là pour en témoigner ;) )

Des questions il y en a plein...

La 1e étant: avez-vous tous fait un voyage de repérage avant de partir ou y en a-t-il parmi vous qui sont partis vire au Canada sans jamais y avoir mis les pieds avant?

Nous avons jeté notre dévolu sur MONCTON au NB. Je me suis dit que pour une "première approche" du pays ça devrait le faire ;)

Qu'en pensez-vous?

J'ai lu des horreurs sur les soins de santé, notamment sur le délai d'attente aux urgences et/ou pour avoir un médecin de famille. Ayant deux jeunes enfants, c'est un point qui m'inquiète un peu...

Ensuite j'aimerais savoir comment se déroulent les journées à l'école. Les loisirs pour les enfants? Y a-t-il beaucoup d'activités ou de rencontres organisées entre familles? Les enfants vont-ils comme chez nous jouer les uns chez les autres?

Comment se passent les soirées et les week-ends? Plutôt chacun chez soi ou repas et sorties entre amis?

Quels sont les "pièges" ns lesquels ne pas tomber en tant que nouveau arrivants?

Quelles ont été vos désillusions par rapport aux attentes que vous nourrissiez en immigrant?

Et au contraire quelles bonnes surprises avez vous eu?

L'initiative de partir vivre au Canada vient de moi. Et même si pour l'instant ma petite famille adhère à l'idée, j'ai un peu peur qu'ils risquent de ne pas s'y plaire pur X raison.

C'est pourquoi j'aimerais que vous me décriviez un peu l'ambiance là-bas, dans votre nouvelle patrie. :)

Merci à ceux qui se prendront le temps de me répondre.

Mo from Belgium ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Déjà pour la santé il y a bien des horreurs et les délais sont épouvantables. Donc, si tu as des enfants c'est un pensez-y bien.

La plupart des maghrébins doivent venir directement sans faire de voyage de repérage car ils n'ont pas droit au visa touriste. Ils pourront donc témoigner sur ce point je pense.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Voici quelques pistes à l'intérieur de ton texte :

Bonjour ou Bonsoir, c'est selon l'endroit d'où vous me lirez.

Nous sommes une famille de 4 personnes, dont deux enfants de 5 et 10 ans, vivant en Belgique.

Il y a peu de temps, nous nous sommes mis à réfléchir sur l'idée de partir vivre au Canada, une famille de notre région y ayant immigré cet été et n'en disant que du bien. :smile: Pour notre part, nous n'y sommes jamais allé.

Fin novembre nous nous rendrons au salon Destination Canada qui se tiendra à Bruxelles pour une première approche et pour pouvoir une idée un peu plus concrète de ce projet un peu fou (mais non irréalisable puisque vous êtes tous là pour en témoigner :wink: )

Des questions il y en a plein...

La 1e étant: avez-vous tous fait un voyage de repérage avant de partir ou y en a-t-il parmi vous qui sont partis vire au Canada sans jamais y avoir mis les pieds avant?

==> Si vous avez l'occasion, je vous conseille vivement de venir visiter / prospecter

Nous avons jeté notre dévolu sur MONCTON au NB. Je me suis dit que pour une "première approche" du pays ça devrait le faire :wink:

Qu'en pensez-vous?

==> Les maritimes sont les provinces les plus pauvres du Canada. Le climat va y être bien plus rude qu'en Belgique (à ne pas négliger) mais les paysages sont beaux et vous serez pres de la nature. L'anglais n'est pas à négliger malgré le fait que c'est une province bilingue. Bien se renseigner pour vos métiers, équivalences, opportunités ...

J'ai lu des horreurs sur les soins de santé, notamment sur le délai d'attente aux urgences et/ou pour avoir un médecin de famille. Ayant deux jeunes enfants, c'est un point qui m'inquiète un peu...

==> C'est clair que l’accès aux soins est moins facile qu'en belgique ou qu'en france mais il ne faut pas exagerer : l'esperance de vie au canada est supérieur à la belgique, personne ne meurt dans les rues ...

Ensuite j'aimerais savoir comment se déroulent les journées à l'école. Les loisirs pour les enfants? Y a-t-il beaucoup d'activités ou de rencontres organisées entre familles? Les enfants vont-ils comme chez nous jouer les uns chez les autres?

==> Je peux plus te parler du Quebec, je ne sais pas jusqu’à quel point tu peux le transposer au NB. les enfants finissent l'ecole un peu apres 15h. Il y a beaucoup d'activités sportives ou créatives et d'ailleurs il y a des incitations avec un retour d’impôt pour y inscrire les enfants. Les enfants d'integrent tres bien en general (surtout à l'age des tiens). Les contacts sont en general faciles.

Comment se passent les soirées et les week-ends? Plutôt chacun chez soi ou repas et sorties entre amis?

==> Ca, ca depend des cerles dans lesquels vous allez vous retrouver...

Quels sont les "pièges" ns lesquels ne pas tomber en tant que nouveau arrivants?

==> sous-estimer l'argent et l'effort que cela représente ... c'est un peu comme recommencer une vie

Quelles ont été vos désillusions par rapport aux attentes que vous nourrissiez en immigrant?

==> j'en ai pas trop eu ... j'etais deja venu faire quelques années en expat avant...

Et au contraire quelles bonnes surprises avez vous eu?

==> vie bien moins stressante qu'en France

L'initiative de partir vivre au Canada vient de moi. Et même si pour l'instant ma petite famille adhère à l'idée, j'ai un peu peur qu'ils risquent de ne pas s'y plaire pur X raison.

==> Les raisons pour lesquelles vous pourriez ne pas vous y plaire :

- eloignement avec les proches

- eloignement avec des amis

- ne pas arriver un bon niveau de vie, jobs pas terribles...

- ne pas arriver à se passer/convertir de les habitudes de con pays d'origine

- rudesse du climat en hiver

...

C'est pourquoi j'aimerais que vous me décriviez un peu l'ambiance là-bas, dans votre nouvelle patrie. :smile:

Merci à ceux qui se prendront le temps de me répondre.

Mo from Belgium :wink:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour ou Bonsoir, c'est selon l'endroit d'où vous me lirez.

Nous sommes une famille de 4 personnes, dont deux enfants de 5 et 10 ans, vivant en Belgique.

Il y a peu de temps, nous nous sommes mis à réfléchir sur l'idée de partir vivre au Canada, une famille de notre région y ayant immigré cet été et n'en disant que du bien. :) Pour notre part, nous n'y sommes jamais allé.

Fin novembre nous nous rendrons au salon Destination Canada qui se tiendra à Bruxelles pour une première approche et pour pouvoir une idée un peu plus concrète de ce projet un peu fou (mais non irréalisable puisque vous êtes tous là pour en témoigner ;) )

Des questions il y en a plein...

La 1e étant: avez-vous tous fait un voyage de repérage avant de partir ou y en a-t-il parmi vous qui sont partis vire au Canada sans jamais y avoir mis les pieds avant?

Nous avons jeté notre dévolu sur MONCTON au NB. Je me suis dit que pour une "première approche" du pays ça devrait le faire ;)

Qu'en pensez-vous?

J'ai lu des horreurs sur les soins de santé, notamment sur le délai d'attente aux urgences et/ou pour avoir un médecin de famille. Ayant deux jeunes enfants, c'est un point qui m'inquiète un peu...

Ensuite j'aimerais savoir comment se déroulent les journées à l'école. Les loisirs pour les enfants? Y a-t-il beaucoup d'activités ou de rencontres organisées entre familles? Les enfants vont-ils comme chez nous jouer les uns chez les autres?

Comment se passent les soirées et les week-ends? Plutôt chacun chez soi ou repas et sorties entre amis?

Quels sont les "pièges" ns lesquels ne pas tomber en tant que nouveau arrivants?

Quelles ont été vos désillusions par rapport aux attentes que vous nourrissiez en immigrant?

Et au contraire quelles bonnes surprises avez vous eu?

L'initiative de partir vivre au Canada vient de moi. Et même si pour l'instant ma petite famille adhère à l'idée, j'ai un peu peur qu'ils risquent de ne pas s'y plaire pur X raison.

C'est pourquoi j'aimerais que vous me décriviez un peu l'ambiance là-bas, dans votre nouvelle patrie. :)

Merci à ceux qui se prendront le temps de me répondre.

Mo from Belgium ;)

Il y a déjà un post sur le NB ou il y a 3 personnes ,2 en ce moment font leur voyage exploratoire et une autre personne part en novembre tu aura des retours d'expérience et sinon a destination Canada si tu visite le stand du NB , les agents d'immigration du Manitoba y seront aussi! Nous au début on partait pour le NB et on a opter pour le Manitoba gros coup de cur ;)! Tu peux voir ma signature!

Sinon pour le voyage exploratoire certains ont une lettre d'invitation directement à ce forum de la main de mangent d'immigration mais le voyage est important ! De notre côté on est partie au Canada en famille en mai 2013 on a visiter le Québec car on avait lancer notre csq après un rejet pour document qui sois disant non conforme sur les conseils d'une forumiste qui m'a parler du NB sous le volet initiative stratégique et j'ai regardé qu'elle autre province le faisait voilà et du coup mon mari est partie faire le voyage exploratoire et notre dossier provincial a été envoyé il faut un délai de 2 a 3 mois du coup plus qu'à attendre !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

  • Similar Content

    • By Baloucita
      bonjour tout le monde
       
      nous comptons immigrer à Montréal prochainement, mes enfants sont déjà scolarisés dans une école française et l’aîné est déjà au lycée d'où le choix de la continuité dans le système français afin d'éviter plus de changements. 
      Par contre je vous serais très reconnaissante si vous pouviez me donner votre avis sur les  écoles françaises Stanislas et marie de France, tous les aspects m’intéressent
       
      merci merci beaucoup
    • By Woene
      Je voudrais savoir si quelqu’un a déjà eu des problèmes de fardeau excessif et cmt on peut le gérer. J'ai reçu un message de l'ambassade que mon petit constituera un lourd fardeau pour les services sociaux québécoise et je ne sais pas cmt procédé. Au petit il a été diagnostique un trouble de comportement (tadh) l'année passée, j'ai fourni le dossier medical, ts les examens et les activités ( parcours de psychomotricité et des séances psychologiques) que ns avons fait. L'ambassade m'envoie un message ql à un retard mental et ne peut pas aller au Canada mais sans vous mentir il a un cursus normal........... Bien je voudrais savoir si vous avez qq ou connaissez qq qui as eu un problème de ce genre de blem et qsq on peut fr pr le contourner. L'ambassade me donne 60 jrs pour apporter ou démontrer franchement je ne sais quoi..........
      Je vous remercie d'avance
    • By 4omar
      Bonjour
      J'attends mon IVM et je m'inquiète car j'ai un enfant dyslexique accompagné d'une hyperactivité
      Je ne sais pas si cela constituera un fardeau pour la santé au Canada
      Quelqu'un a passé par la même expérience ?
      Ou peut on voir plus de détails sur les maladies interdites ?
       
      En avance Merci
      AA
       
      Envoyé de mon A37fw en utilisant application mobile Immigrer.com
       
       
    • By yxel
      Bonjour,
       
      J'ai depuis toujours aimer le Canada, et suis aller trop peu de temps à Montréal et Québec, j'ai envie de venir m'installer dans le nouveau Brunswick ou Québec, il y a un terrain de 33 hectares qui pourrait recevoir un parc de loisirs familiale mais je me pose la question de savoir si l'emplacement convient, situé à Lower Kintore, la clientèle est partante pour ce genre d'activité? ou alors reprendre une activité dans le loisirs, loisirs créatifs, restaurant.. a voir.
      Avez vous des avis pertinents? des idées?
       
      Michel
    • By ortoutoungy
      Bonjour,
      Nous sommes un groupe d’étudiants en pharmacie de l’Université de Montréal. Nous travaillons présentement sur un projet concernant le diabète de type 2 chez les immigrants. Nous souhaitons recueillir des témoignages (trucs) pour comprendre comment les immigrants vivent avec le diabète dans la vie de tous les jours (alimentation, médicaments, exercice, etc.). Tous les témoignages sont les bienvenus! Merci!
    • By frexville
      Bonjour à tous,
       
      depuis toutes ces nombreuses années que je consulte de temps à autre ce forum pour alimenter mon vieux fantasme d'immigration au canada ...
      enfin venu mon tour puisque rapidement je viens d'être sélectionné par une entreprise IT et là tous mes doutes refont surface ...
       
      Je ne suis pas très informé de la procédure à suivre, mais mon immigration cette fois devrait être en famille pour les raisons suivantes :
      - engranger de l'expérience (contexte anglo-saxon)
      - améliorer la qualité de vie de ma famille
      - faire peut-être une année d'étude MBA
      - vivre en famille une aventure et si tout va bien devenir citoyens
       
      Je ne quitterai pas la France par dépit, puisque nous considérons que nous gagnons bien notre vie pour une famille de 3 personnes.
      D'ailleurs nous espérons y conserver notre bien. et nous comptons faire en sorte de pouvoir rapidement réintégrer nos emplois en cas de retour prématuré. (gestion du risque)
       
      J'ai aujourd'hui une proposition certes, mais accompagnée de pleins de questionnements :
      1- est-ce qu'un revenu de 90k$ à MTL peut faire vivre un couple avec 1 enfant (le temps que Madame commence à travailler) ?
      2- est-ce que le marché de l'informatique est aussi dynamique à MTL qu'en région parisienne ?
      3- quels sont les points de vigilances en cas de PTT fermé ? et combien de temps prend la procédure si c'est l'employeur qui s'en charge pour toute la famille ?
      4- selon vous est-ce que ça vaut le coup ? (question ouverte lol)
       
      merci d'avance pour vos avis.
    • By cathy60000
      Bonjour,
      mon mari a obtenu le feu vert de l'immigration pour partir travailler au Quebec il a un contrat de travail et aura donc un visa fermé en arrivant à l'aeroport (si j'ai bien compris).
      De mon coté je n'avais fais aucune démarche.Nous sommes une famille recomposée un des enfants est à lui mais pas les 3 autres.Je suis actuellement enceinte et j'aimerais evidemment le suivre alors qu'il doit partir rapidement.
      Son employeur lui recommande un depart imminent pour que j'accouche au Quebec en profitant d'abord de la securité social francaise (3mois) puis de l'assurance de son travail.Donc son enfant , moi en aura un permis de travail ouvert grace à son permis fermé et son contrat de travail à l'aeroport moyennant 250$ et 155$.Mais comment faire pour les autres enfants ??J'ai pris rendez vous  avec une avocate.Ou en prenant juste un AVE et un billet aller est possible de regulariser une fois sur place?
      Desolée du fouilli mais la nouvelle est toute fraiche et j'ai 1500000 questions...
    • By CélineOnline
      La première chose à vous dire et surement la plus importante : nous ne regrettons pas une seule seconde notre choix. Nous sommes très heureux et même si tout n’est pas encore en place et que l’adaptation prend évidemment du temps, nous ne ferions marche arrière pour rien au monde.
       
      Donc nous voilà à Moncton (Nouveau-Brunswick) avec une enfant de 6 ans.
      (L'article complet et en image dispo sur le blog : www.celineonline.fr/category/canada/)
       
      Nous sommes arrivés un 10 août et avions prévu 10 jours de Airbnb. Nous sommes rentrés dans notre location le 20 août. Achat de voiture réalisée dans la foulée, le 24.
      Le samedi 22, nous partions à Halifax chercher nos cartons et acheter tous nos meubles à Ikea pour notre installation 24 heures après.
      Pour ce qui est de la banque, nous avons profité du programme nouveaux arrivants de la BNC (Banque Nationale du Canada) donc nous avons pu avoir nos cartes de débit et de crédit très rapidement également. Hop internet, téléphone, électricité… en un claquement de doigt (et de grosse cautions ^^) ce fut réglé. Nous avons choisi d’être en location pour commencer. Pour ne pas être embêtés, nous avons choisi une location mensuelle. L’appartement n’est pas le plus génial du monde mais cela nous laisse le temps de voir où nous souhaitons nous installer. 
       
      Je ne vais pas vous mentir, je ne trouve pas Moncton belle. Elle ne possède pas de charme particulier. C’est une ville qui est en pleine croissance et dont les deux rues principales (la Main et la Saint Georges) sont à l’image de la pauvreté et la misère qui y règne. Tout le monde me dit que Dieppe est plus « sûre » et francophone mais moi Moncton, je l’aime bien. Il faut juste apprendre à la connaitre. J’adore son dynamisme, ses habitants, sa mixité, ses parcs, ses écoles, son ambiance… Moncton, je dirais que je m’y sens à ma place.
       
      L’emploi, c’est surement le sujet qui inquiète le plus. En tout cas pour moi. Je me revois me poser 15 milliards de questions dont surtout une qui me hantait au quotidien : et si notre niveau d’anglais ne suffisait pas ? J’ai été très vite rassurée (alors attention, que ça ne vous empêche pas de pratiquer votre anglais avant de partir, bien au contraire).
      Je vais me concentrer sur la petite histoire de mon copain, aide-soignant en France. Je suis travailleuse autonome donc c’est totalement différent pour moi.
      Nous nous étions laissé un mois de « tranquillité » après notre arrivée. Nous voulions prendre le mois d’août pour nous et nos démarches. Faire visiter la région à notre fille. En gros, prendre le temps de s’acclimater en douceur. Et puis septembre arrive avec son salon pour l’emploi dédié à la santé.
      Seb s’y rend et y dépose quatre CV. Il décrochait deux rendez-vous d’entretien le jour même et une semaine plus tard, tous les employeurs rencontrés l’avaient rappelé. Résultat, plusieurs propositions et un contrat de travail signé dans la foulée (avec évidemment vérification des références, du casier judiciaire et visites médicales).
      Il travaille présentement dans une maison de repos pour aînés, principalement anglophone. Si vous êtes dans ce domaine de la santé, vous n’aurez aucun mal à trouver. La preuve, la pénurie est tellement forte que l’employeur à engagé mon copain qui possède un anglais très limité. Mais je trouve ça chouette aussi de lui laisser sa chance car de toute façon, ça reste la meilleure façon de l’apprendre. Pour ce qui est du salaire, il est de 19 $ 30 de l’heure (brut), payé par quinzaine.
       
      L’école
      Popo a la chance d’être, et je pèse mes mots, avec la meilleure « Madame » qui puisse exister. Je l’adore. C’est simple, je voudrais qu’elle reste en première année jusqu’à sa majorité. Elle est à l’école Saint-Henri et se retrouve dans une classe flexible qui est la chose la plus chouette qui puisse être proposée aux enfants de cet âge. Ah oui, gros changement aussi, les classes sont à 19 enfants maximum, et là, sa classe est à 17 gamins.
      Alors grande question que peuvent se poser des parents français. Après avoir fait trois ans en maternelle, est-ce que son enfant ne va pas avoir trop d’avance et s’ennuyer ? C’est une question légitime sans pour autant prendre sa progéniture pour un surdoué.
      Popo en quittant la maternelle savait déjà un peu écrire et lire alors oui évidemment elle va revoir beaucoup de choses. La madame souhaite ne pas traiter les enfants de façons différentes en fonction du niveau et j’accepte cette façon de faire. Je la comprends même. Du coup nous en profitons à la maison pour travailler sur d’autre chose. Mais j’aime la pédagogie de l’école. Il y a une grosse idée d’entraide, de partage mais surtout de respect et d’acceptation des différences.
      La classe commence à 8 h 10 et se termine à 13 h 30 (12 h 30 le mercredi). Elle fonce en garderie après école l’après-midi. Pour le midi, le pli de la boîte à dîner se prend très vite. C’est quand même cool de pouvoir faire le repas de son enfant je trouve. En tout cas, sachez que vous pouvez aussi les faire manger à la cantine mais ils ne peuvent pas rentrer à la maison.
      Popo s’est très vite adaptée. Elle adore sa maîtresse, sa garderie, sa vie ici. Et c’est vraiment drôle de la voir prendre des expressions de la région, voir l’accent en si peu de temps se développer. Elle nous apprend l’histoire de l’Acadie, nous fait découvrir des artistes locaux. Bref, c’est génial !
       
      Alors oui, de temps en temps il y a des coups de blues. C’est dur d’être seuls, dans le sens, de ne connaître personne. Nous sommes extrêmement impatient d’accueillir les proches qui voudront venir nous visiter. Mes ami.e.s, ma famille me manquent, malgré internet, c’est compliqué. Les relations sociales sont très particulières. On nous a appris qu’ici, les gens fonctionnaient selon la technique – vérifiée – du sandwich : une mauvaise nouvelle qu’on va enrober de deux bonnes paroles. Des politiciens quoi ^^
      Je vais passer pour un cliché mais tant pis : la nourriture française me manque à la folie ! 
      D’ailleurs, préparez des plages de plusieurs heures pour les premières virées au supermarché, c'est bien différent (dans la disposition et les noms des choses).
       
      Voilà, hier nous avons eu des bourrasques de neige mais je ne trouve pas qu’il fasse froid. Nous profitons de l’automne et de ses magnifiques (vraiment incroyables) paysage. Popo compte les jours jusqu’à Halloween. Ici, les choses vont commencer à prendre leur petite routine. Nous allons vivre notre premier hiver. Ce qui signifie aussi notre premier Noël sans famille. Nous découvrons le chiac et c’est en train de devenir une vraie passion pour moi. Je veux absolument tester le curling et le patin à glace car je n’en ai jamais fait. Nous sommes beaucoup plus détendus. Nous prenons la vie au jour le jour et nous verrons ce qu’elle nous réserve. En tout cas, pour le moment, elle a été plutôt chouette avec nous.
    • By romainpa
      Bonjour,
       
      Je m'appelle Romain, et je vais vous présenter ma petite famille.
      Tout d'abord, il y la maman Jennifer, 31 ans, Gynécologue à l'hôpital.
      Les enfants : Adam 5ans, et Sixtine 2 ans
      Et moi, Romain, 35 ans et quelques mois, responsable d'activités dans une société de services informatique
       
      Notre projet est en parti tiré par maman, qui dans le cadre de son travail à l'opportunité de faire un "fellowship". Il s'agit d'un échange universitaire d'une durée de 2 ans.
      Apparemment, c'est 2 ans et pas plus, car il semble compliqué pour un médecin étranger de s'installer au Canada.
       
      Nous voici donc parti dans les démarches, et les interrogations. Notre objectif étant - idéalement - de pouvoir commencer cette expérience en Juillet 2019.
       
      Quelques avantages :
      Jennifer aura déjà son poste avant d'arriver, moins d'inconnus pour elle.
      Le jour venu, cela devrait simplifier nos recherches de logements, en nous permettant de mieux choisir ce dernier. Proche de son travail, ou du moins simple d'accès.
       
      Quelques inconvénients :
      Le programme Fellowship est intéressant sur le plan humain et professionnel, mais financièrement, elle gagnera moins qu'aujourd'hui. A moi de voir si je peux combler la différence, et faire en sorte que cette expérience soit la mieux possible. Mais je ne me fais pas de soucis de ce côté, dans le pire des cas, la revente de notre logement actuel versus le montant restant à payer sur notre crédit, devrait nous permettre d'arriver au Canada avec quelques dizaines de milliers d'Euros devant nous... même si nous voudrions en dépenser le moins possible, car ce voyage étant un aller-retour, une nouvelle vie sera à (re)construire en France 2 ans après.
       
      Le fait que Jennifer dispose déjà d'un poste est un plus pour elle, mais une contrainte pour moi. Je serai "limité" d'un point de vue géographique à Montréal.
       
      Ne sachant pas exactement la durée et la forme de la procédure, je souhaite prendre les devants pour initier la démarche de mobilité.
      Et c'est là que les 1ères questions se posent : Quelle démarche est la plus adaptée pour moi/nous. Dois-je faire une demande de PVT ou une demande via Arrima, qui si j'ai bien compris est pour une demande résidence permanente ? J'aurais tendance à dire que le PVT est plus adapté, j'ai encore l'age de le faire et être limité à 24 mois est en phase avec notre projet. Arrima semble ne pas être en phase avec le timing de notre projet (Environ une 20aine de mois si j'ai bien lu).
       
       
      Au plaisir de vous voir réagir sur notre situation
       
       
       
       
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.



×
×
  • Create New...

Important Information

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines