Jump to content

Pas tous heureux?


Recommended Posts

  • Habitués

Ce que j'ai remarqué de vous chereeby, car j'ai lu pas mal de choses que vous avez écrites sur ce forum, c'est que vous aimez bien avoir le dernier mot et que vous essayez de remettre en place les gens, mais dans la fausse bonne humeur et dans la fausse politesse, c'est assez agaçant chez vous ce petit côté abeille qui pique!!!!!!

On dirait que vous avez une certaine douleur en vous, une certaine amertume en vous que vous essayez de cacher...

Moi je souffre mais je ne m'en cache pas, je suis honnête envers les autres et envers moi-même.

Mon sujet sur ce forum est un sujet pour les personnes qui sont en grosse période de doutes, qui ont un coeur déchiré entre deux continents, des grosses décisions à prendre etc ou encore des personnes qui ont été tout ça et qui on la franchise et l'honnêteté d'en parler.

Tout d'abord, mon nom ici est Cherrybee et non chereeby. Je remarque néanmoins que vous aussi, vous faites des suppositions sans connaître les personnes :smile: N'est-ce pas une provocation en soi pour m'obliger à répondre pour rectifier ?

Donc j'use de mon droit de réponse tout simplement :

Je comprends bien que vous ne m’aimiez pas ou, tout au moins, que vous ayez des difficultés avec ma façon de penser. C’est normal, nous avons apparemment des caractères diamétralement opposés.

Personnellement, j’aime suivre la sentence « Never complain, never explain » (ne jamais se plaindre, ne jamais se justifier). Je suis plus en mode analyse problème-recherche de solutions que de venir toujours me plaindre et chercher des acolytes avec lesquels on pourra se plaindre en cœur à qui mieux mieux. Je trouve juste que ce n’est pas constructif. J’ai toujours détesté le fait qu’on me dise quoi faire dans mon entourage immédiat, et je ne vais donc pas demander à des inconnus de choisir pour moi les actes qui détermineront mon avenir.

Ne croyez surtout pas non plus que ma vie est un long chemin pavé de roses. Les difficultés que j’ai vécues, vous n’en saurez rien. Pourquoi? Tout simplement parce que je ne vois pas quel intérêt vous auriez à me voir pleurnicher, parce que je suis une éternelle optimiste et que je suis convaincue qu’après les orages, le ciel bleu et le soleil reviennent toujours. Et c’est exactement ce qui se passe. (je vous rappelle encore une fois que c'est ma façon À MOI de fonctionner et qu'il s'agit de mon seul ressenti).

Je ne vois pas comment vous avez pu voir tous les échanges que j’ai eus en étant inscritE depuis hier seulement (vous avez dû passer la nuit à me lire alors) mais si c’était vrai vous auriez une opinion différente de moi. Vous sauriez que je quitte facilement les conversations qui pourraient s’envenimer car je ne souhaite pas polémiquer inutilement, ça ne sert à rien.

Et lorsque je continue, c’est souvent avec des gens bien avertis qui viennent me titiller en racontant des âneries sorties de leur imagination (comme plus haut,hier, où je n’ai pas répondu). Je sais que c’est un jeu pour eux, et quand j’ai envie de jouer, je joue aussi.

C’est dommage que vous n’ayez juste pas « vu » les messages où je donne de vrais conseils techniques à ceux qui en ont besoin :bye:

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

par exemple,quand tes enfants auront des enfants et que c'est toi qui sera 'loin' et que tu vas les voir juste 1 ou 2 fois par année, est-ce que tu serais prête à vivre ça?

Si jamais je pars, mes petits-enfants seront la seule raison de mon retour au Canada. Mais le hic est qu'ils ne semblent pas vouloir des enfants avant leur 30ème anniversaire. Ça donne une méchante marge disons ...

De plus, j'ai l'impression que la jeune génération aura encore plus la bougeotte que la mienne. Si mon fils s'établit à Vancouver et ma fille à Sidney pour y fonder leurs familles, je ne suis pas plus avancée pour donner des câlins à mes petits enfants car ma carrière et ma maison ne peuvent pas bouger au gré de leurs pérégrinations.

Tout à fait, on ne peut pas faire plaisir à tout le monde, on doit surtout se demander où on sera heureux de se lever tous les matins. Parce que les enfants aussi peuvent bouger, comme tu dis, et du coup on se retrouve seul où on ne le souhaite pas et sans peut être l'énergie de bouger encore. Et le cycle recommencera avec les petits enfants qui eux aussi auront peut-être le goût d'aller voir le monde.

Merci pour votre vision à vous deux . Ça fait plaisir :) et vous expliquez certainement mieux que moi.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Effectivement en vivant seul, je pense que ça doit déjà être moins compliqué! Nous sommes 4, donc émotions multipliées par 4, besoins multipliés par 4 etc etc! Quand on est une famille, le ressenti de chacun compte :-) Et oui, nous avons discuté avec elle, calmement, ouvertement, positivement! Oui nous lui avons expliqué ces changements et le pourquoi de ces changements, ce qui nous a amené à prendre la décision de venir vivre à Québec etc etc. Nous sommes une famille qui parlons beaucoup ensemble et qui prenons en compte le ressenti de chacun des membres de la famille car nous trouvons cela important. Chacun de nous ressent la même chose, ce besoin de rentrer et pour les mêmes raisons. Nous sommes assez soudés tous les 4 et unis. Nous avons traversés beaucoup de choses, d'émotions positives comme négatives ensembles seuls tous les quatre dans le même "bateau" ce qui fait que nous sommes très proches et assez indissociables les uns des autres!

Pourquoi nous nous posons encore toutes ces questions? Pourquoi nous ne rentrons pas de façon radicale? Simplement parce que ça fait peur malgré tout de tout changer à nouveau, de tout risquer encore en laissant ses acquis derrière soi pour redémarrer à zéro. lorsqu'on a déjà tout quitté deux fois, on a au fond de soi peur de comment va se passer la troisième!

Oui, vous êtes 4 et c'est moins évident mais vous semblez être tous sur la même longueur d'onde alors j'ai du mal à comprendre pourquoi la décision est si difficile à prendre. Je comprends aussi la crainte de redémarrer à 0 une nouvelle fois, mais justement, après avoir déjà vécu cette même expérience 2 fois, n'est-ce pas le signe que l'immigration est quelque chose qui ne convient pas à votre famille ? Je ne sais pas, j'ai peut-être loupé quelque chose dans votre récit mais il me semble que si aucun de vous 4 ne trouve suffisamment d'arguments pour faire le choix de rester ici, ça ne sert à rien de se forcer. S'il y a plus de "pour" que de "contre" dans votre liste d'arguments de retour au pays, pourquoi se "torturer" l'esprit plus longtemps ? Dites-vous que le temps que vous passez à cogiter sur cet éventuel retour est du temps en moins passé avec votre famille et vos amis outre atlantique, alors n'attendez pas trop longtemps. Quoi que vous fassiez, je vous souhaite bonne chance et que chaque membre de votre famille retrouve son bien-être. La décision n'appartient qu'à vous.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

par exemple,quand tes enfants auront des enfants et que c'est toi qui sera 'loin' et que tu vas les voir juste 1 ou 2 fois par année, est-ce que tu serais prête à vivre ça?

Si jamais je pars, mes petits-enfants seront la seule raison de mon retour au Canada. Mais le hic est qu'ils ne semblent pas vouloir des enfants avant leur 30ème anniversaire. Ça donne une méchante marge disons ...

De plus, j'ai l'impression que la jeune génération aura encore plus la bougeotte que la mienne. Si mon fils s'établit à Vancouver et ma fille à Sidney pour y fonder leurs familles, je ne suis pas plus avancée pour donner des câlins à mes petits enfants car ma carrière et ma maison ne peuvent pas bouger au gré de leurs pérégrinations.

Je me joints à vous tous. Je suis en plein dedans. Mes enfants sont "casés" et nous sommes grands-parents. Et voilà les questions qui fusent. Nous avons la chance de ne plus travailler et de retourner en France chaque année et pour plusieurs mois.

Je vous assure que c'est tout un questionnement pour moi. Mon mari se verrait bien rester plus longtemps en France, même définitivement. Il ne voit plus que les côtés moins bons au Qc (il trouve tout cher).

J'ai du mal à être loin de ma toute petite famille. Je veux voir grandir mes petits-enfants et profiter d'eux au maximum.

Je me trouve à une croisée de chemins. Nos enfants sont d'ici, définitivement. La France est un lieu de vacances pour eux. Pour nous, parents, c'est différents.

Je n'ai toujours pas trouvé MA réponse.

Link to comment
Share on other sites

par exemple,quand tes enfants auront des enfants et que c'est toi qui sera 'loin' et que tu vas les voir juste 1 ou 2 fois par année, est-ce que tu serais prête à vivre ça?

Si jamais je pars, mes petits-enfants seront la seule raison de mon retour au Canada. Mais le hic est qu'ils ne semblent pas vouloir des enfants avant leur 30ème anniversaire. Ça donne une méchante marge disons ...

De plus, j'ai l'impression que la jeune génération aura encore plus la bougeotte que la mienne. Si mon fils s'établit à Vancouver et ma fille à Sidney pour y fonder leurs familles, je ne suis pas plus avancée pour donner des câlins à mes petits enfants car ma carrière et ma maison ne peuvent pas bouger au gré de leurs pérégrinations.

Je me joints à vous tous. Je suis en plein dedans. Mes enfants sont "casés" et nous sommes grands-parents. Et voilà les questions qui fusent. Nous avons la chance de ne plus travailler et de retourner en France chaque année et pour plusieurs mois.

Je vous assure que c'est tout un questionnement pour moi. Mon mari se verrait bien rester plus longtemps en France, même définitivement. Il ne voit plus que les côtés moins bons au Qc (il trouve tout cher).

J'ai du mal à être loin de ma toute petite famille. Je veux voir grandir mes petits-enfants et profiter d'eux au maximum.

Je me trouve à une croisée de chemins. Nos enfants sont d'ici, définitivement. La France est un lieu de vacances pour eux. Pour nous, parents, c'est différents.

Je n'ai toujours pas trouvé MA réponse.

Finalement, qu'on soit parents, enfants ou encore grands-parents la déchirure est bien là quand on a des valeurs profondes de la famille

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

par exemple,quand tes enfants auront des enfants et que c'est toi qui sera 'loin' et que tu vas les voir juste 1 ou 2 fois par année, est-ce que tu serais prête à vivre ça?

Si jamais je pars, mes petits-enfants seront la seule raison de mon retour au Canada. Mais le hic est qu'ils ne semblent pas vouloir des enfants avant leur 30ème anniversaire. Ça donne une méchante marge disons ...

De plus, j'ai l'impression que la jeune génération aura encore plus la bougeotte que la mienne. Si mon fils s'établit à Vancouver et ma fille à Sidney pour y fonder leurs familles, je ne suis pas plus avancée pour donner des câlins à mes petits enfants car ma carrière et ma maison ne peuvent pas bouger au gré de leurs pérégrinations.

Je me joints à vous tous. Je suis en plein dedans. Mes enfants sont "casés" et nous sommes grands-parents. Et voilà les questions qui fusent. Nous avons la chance de ne plus travailler et de retourner en France chaque année et pour plusieurs mois.

Je vous assure que c'est tout un questionnement pour moi. Mon mari se verrait bien rester plus longtemps en France, même définitivement. Il ne voit plus que les côtés moins bons au Qc (il trouve tout cher).

J'ai du mal à être loin de ma toute petite famille. Je veux voir grandir mes petits-enfants et profiter d'eux au maximum.

Je me trouve à une croisée de chemins. Nos enfants sont d'ici, définitivement. La France est un lieu de vacances pour eux. Pour nous, parents, c'est différents.

Je n'ai toujours pas trouvé MA réponse.

Finalement, qu'on soit parents, enfants ou encore grands-parents la déchirure est bien là quand on a des valeurs profondes de la famille

Si tu as de si grandes et profondes valeurs de la famille, pourquoi es-tu parti pas 1 mais bien 2 fois?

Je pense que certaines personnes essaient de nous prendre pour des valises :biggrin2:

Link to comment
Share on other sites

C'est toujours difficile de mettre le doigt sur ce qui ne va pas et je trouve ça très courageux d'essayer de le partager et de chercher à en comprendre le pourquoi.

Surtout quand il s'agit de sentiments aussi diffus que ceux-là.

J'avais, avant d'immigrer, beaucoup de mal à saisir le concept d'identité nationale.

Je l'ai vraiment profondément ressenti quand je suis rentrée en France en début d'année après plus de quatre ans d'absence (je suis depuis revenue au Québec, mais je rentre définitivement en France sous peu).

En fait, j'ai vraiment compris à ce moment-là combien j'étais modelée jusqu'à la moelle par mon pays, par son histoire, sa culture et combien la communication y était facile et évidente.

Moi, il m'a fallu immigrer pendant 7 ans pour me rendre compte de cela et cette expérience m'aura permis de mieux comprendre le ressenti de tous les immigrés (de France, du Québec ou d'ailleurs).

Merci de ta réponse. Elle me fait du bien car je me rend compte que nous ne sommes pas les seuls.

Je suis entièrement d'accord avec ton commentaire et, comme toi, je vais désormais comprendre beaucoup mieux le désarroi que peut ressentir tout immigré quel qu'il soit!

Comment organisez-vous votre retour du coup? Maison, emploi vous attendent là bas? Ou bien c'est à nouveau de l'aventure mais dans le sens inverse? Avez-vous des enfants qui vous suivent?

Merci d'avance pour la réponse :-)

Pour le retour, je rentre en premier car je reprends un poste d'instit en septembre.

J'ai obtenu Aigues-Mortes et je n'en reviens pas. Je vais pouvoir habiter au bord de la mer méditerranée toute l'année !!! :yahoo:

Donc on va déjà avoir un salaire fixe pour commencer. Ça aide pas mal du coup !

Mon mari va arriver un peu plus tard, en octobre probablement avec le container. Il va travailler jusqu'au dernier moment, annoncera son départ le moment voulu et cherchera un travail par la suite en France.

On laisse la maison à notre fils qui va l'occuper avec un coloc. Lui reste au Canada car il occupe un poste au gouvernement fédéral.

Pour nous les choses sont plus simples (on va dire ça comme ça !) comme tu peux le voir.

Le plus difficile, c'est toujours la décision. Une fois prise, on se sent comme soulagé d'un gros poids (et il ne reste plus alors qu'à en assumer les conséquences, si l'on peut dire !!).

Je vous souhaite la meilleure des décisions !! :wink:

Oh wow, c'est tellement beau Aigues-Mortes, félicitations. Bonne chance pour la suite !

Merci Soulman, j'ai encore du mal à y croire !!

Bonnes rénovations !!

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Finalement, qu'on soit parents, enfants ou encore grands-parents la déchirure est bien là quand on a des valeurs profondes de la famille

Si tu as de si grandes et profondes valeurs de la famille, pourquoi es-tu parti pas 1 mais bien 2 fois?

Je pense que certaines personnes essaient de nous prendre pour des valises :biggrin2:

Et ce n'est pas pour cela qu'elle parle de déchirure?

Décidément, ce forum :fool:

Link to comment
Share on other sites

par exemple,quand tes enfants auront des enfants et que c'est toi qui sera 'loin' et que tu vas les voir juste 1 ou 2 fois par année, est-ce que tu serais prête à vivre ça?

Si jamais je pars, mes petits-enfants seront la seule raison de mon retour au Canada. Mais le hic est qu'ils ne semblent pas vouloir des enfants avant leur 30ème anniversaire. Ça donne une méchante marge disons ...

De plus, j'ai l'impression que la jeune génération aura encore plus la bougeotte que la mienne. Si mon fils s'établit à Vancouver et ma fille à Sidney pour y fonder leurs familles, je ne suis pas plus avancée pour donner des câlins à mes petits enfants car ma carrière et ma maison ne peuvent pas bouger au gré de leurs pérégrinations.

Je me joints à vous tous. Je suis en plein dedans. Mes enfants sont "casés" et nous sommes grands-parents. Et voilà les questions qui fusent. Nous avons la chance de ne plus travailler et de retourner en France chaque année et pour plusieurs mois.

Je vous assure que c'est tout un questionnement pour moi. Mon mari se verrait bien rester plus longtemps en France, même définitivement. Il ne voit plus que les côtés moins bons au Qc (il trouve tout cher).

J'ai du mal à être loin de ma toute petite famille. Je veux voir grandir mes petits-enfants et profiter d'eux au maximum.

Je me trouve à une croisée de chemins. Nos enfants sont d'ici, définitivement. La France est un lieu de vacances pour eux. Pour nous, parents, c'est différents.

Je n'ai toujours pas trouvé MA réponse.

Finalement, qu'on soit parents, enfants ou encore grands-parents la déchirure est bien là quand on a des valeurs profondes de la famille

Si tu as de si grandes et profondes valeurs de la famille, pourquoi es-tu parti pas 1 mais bien 2 fois?

Je pense que certaines personnes essaient de nous prendre pour des valises :biggrin2:

Mon Chèr, je ne prend personne pour une valise et je trouve que tu fais preuve de sarcasmes envers mes émotions, ma vie et moi-même et que tu te permets également d'être dégradant envers moi-même..ce n'est pas le but de mon sujet le sarcasme et la dégradation psychologique.

Si je suis partie deux fois, c'est parce que nous avons des entreprises ici, et que lorsque tu dirige des entreprises assez importantes, il n'est pas évident de les diriger à distance surtout quand la distance est égale à environ 6000km!!! Lorsque tu es un employé, c'est sûrement + simple, mais lorsque tu es chef d'entreprises tu as pas mal de choses sous ton aile!

Link to comment
Share on other sites

Finalement, qu'on soit parents, enfants ou encore grands-parents la déchirure est bien là quand on a des valeurs profondes de la famille

Si tu as de si grandes et profondes valeurs de la famille, pourquoi es-tu parti pas 1 mais bien 2 fois?

Je pense que certaines personnes essaient de nous prendre pour des valises :biggrin2:

Et ce n'est pas pour cela qu'elle parle de déchirure?

Décidément, ce forum :fool:

Exact Kweli, tu m'as bien comprise! C'est pour ça que je parle de déchirure!

Également exact pour ce forum où certains se permettent un jugement rapide avec une petitesse d'esprit! Mais sûrement qu'il n'ont pas de profondeur d'âme. Dans un sens, tant mieux pour eux car lorsqu'on ne voit pas plus loin que le bout de son nez, on est sûrement + heureux ;-)

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Finalement, qu'on soit parents, enfants ou encore grands-parents la déchirure est bien là quand on a des valeurs profondes de la famille

Si tu as de si grandes et profondes valeurs de la famille, pourquoi es-tu parti pas 1 mais bien 2 fois?

Je pense que certaines personnes essaient de nous prendre pour des valises :biggrin2:

Et ce n'est pas pour cela qu'elle parle de déchirure?

Décidément, ce forum :fool:

Exact Kweli, tu m'as bien comprise! C'est pour ça que je parle de déchirure!

Également exact pour ce forum où certains se permettent un jugement rapide avec une petitesse d'esprit! Mais sûrement qu'il n'ont pas de profondeur d'âme. Dans un sens, tant mieux pour eux car lorsqu'on ne voit pas plus loin que le bout de son nez, on est sûrement + heureux ;-)

On peut traiter les autres de tous les noms et même à partir de la seconce remarque. Ma première étant à l'effet de faire attention car votre fille vivait peut-être votre tristesse, vu que les enfants sont comme des éponges!

D'ailleurs je lisais tous les commentaires en me disant c'est dommage, c'est triste, mais vos dernières remarques élogieuses et grandiloquentes sur vos liens avec la famille, vos images idylliques m'ont fait douter! Comme si vous étiez les seuls détenteurs des vrais liens familiaux!

Mais il ne faut prendre des vessies pour des lanternes:

Vous avez quittés la France la deuxième fois en quittant : ''....Entreprises développée, vacances régulières, weekends réguliers, grâce à la proximité.....''

Premièrement je ne connais aucun entrepreneur qui puisse se venter d'avoir des weekends et des vacances régulières et ce même après plusieurs années!

Maintenant après quoi même pas 5 ans vous avez encore développé ici des entreprises (pas une mais bien des) et cela vous fait hésiter!

Une entreprise cela se vend, surtout si elle fait des profits. En plus c'est ce que vous avez sans doute dû faire en quittant la France la deuxième fois.

Donc arrêter de raconter des fables et d'insulter les autres qui ne veulent pas pleurer avec vous et vous flatter dans le bon sens du poil!

Arrêter de mettre le blâme sur vos enfants, sur vos entreprises, les liens si forts avec votre famille et dites donc tout simplement que vous n'êtes pas capables de vous adapter ici. Ce n'est pas une honte que de dire une incapacité!

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Pour le retour, je rentre en premier car je reprends un poste d'instit en septembre.

J'ai obtenu Aigues-Mortes et je n'en reviens pas. Je vais pouvoir habiter au bord de la mer méditerranée toute l'année !!! :yahoo:

Donc on va déjà avoir un salaire fixe pour commencer. Ça aide pas mal du coup !

Mon mari va arriver un peu plus tard, en octobre probablement avec le container. Il va travailler jusqu'au dernier moment, annoncera son départ le moment voulu et cherchera un travail par la suite en France.

On laisse la maison à notre fils qui va l'occuper avec un coloc. Lui reste au Canada car il occupe un poste au gouvernement fédéral.

Pour nous les choses sont plus simples (on va dire ça comme ça !) comme tu peux le voir.

Le plus difficile, c'est toujours la décision. Une fois prise, on se sent comme soulagé d'un gros poids (et il ne reste plus alors qu'à en assumer les conséquences, si l'on peut dire !!).

Je vous souhaite la meilleure des décisions !! :wink:

Pendant qu'on y est, on pourrait peut-être échanger sur le processus de décision. Je m'explique.

Quand je suis venue ici, mes enfants étaient jeunes et dans ma tête, je leur avais infligé assez de stress avec mes déménagements (mon fils avait 7 ans de scolarité et n'avait jamais été deux ans de suite dans la même école). Deux ans après notre arrivée, j'ai déménagé de Montréal à Québec et je me suis jurée que cette fois-ci, c'était le tout dernier épisode d'une bougeotte chronique!

Maintenant que les enfants sont grands, je commence à remettre en question l'idée de ne plus bouger. Bientôt, mes enfants seront indépendants. Ça vient chambouler mes perspectives. Même si je suis satisfaite de mon job, le serai-je encore dans trois ans? Combien de tempêtes de neige suis-je encore prête à me taper?

À force de fréquenter ce forum et de lire les récits de ceux qui rentrent, je me pose des questions. Quels sont les signes qui indiquent qu'on est mur pour aller voir ailleurs? À quel moment sait-on que ça y'est, on s'en va? Quelles sont les contraintes qui empêchent les gens de s'en aller, même s'ils n'ont plus envie de vivre ici? Quels sont les facilitateurs ? Dans mon cas, quand mes enfants seront chez eux, je pense que je pourrais me dire: "Mission accomplie, maintenant je peux redéployer mes ailes!"

Moi aussi, j'ai la bougeotte chronique !! :smile:

Mes parents ont souvent déménagé et je reproduis ça !

En France, on a pas mal déménagé et le fait de bouger comme ça je me demande si ce n'est pas ça qui a fait que le fait de partir au Canada n'a pas posé de problème à notre fils qui était ado (17 ans) à l'époque. Sa décision conditionnait notre départ !

Ici, on a quand même déménagé au bout de 5 ans (on a quitté la cabane au fond des bois pour retourner à la civilisation !).

Je pense que j'ai des cycles d'environ 5 ans ! Tous les 5 ans, faut que ça bouge !!

Dans mon cas (je parle à la première personne parce que la décision du retour vient en premier lieu de moi), je pense que plusieurs facteurs ont joué :

1) comme tu le dis, mon fils est "casé", je suis libre comme l'air (et p.t..n que c'est bon !!!)

2) marre du climat (et ça surtout dans la dernière année)

3) manque de toutes ces petites choses qui, au final, font une grande différence

4) retrouver son travail au retour (gros facilitateur)

Comme je n'étais pas retournée en France depuis plus de 4 ans, je me demandais en fait si ce n'était pas juste un petit coup de blues !

Mais ce manque je ne l'avais jamais ressenti les années précédentes. C'est venu d'un coup avec le fait que je n'avais plus du tout mais alors plus du tout envie de supporter un autre hiver (alors que les années précédentes, ça allait).

Je crois qu'à un moment la coupe est pleine. Tu vas le ressentir plus ou moins progressivement, c'est tout.

Et puis je pense que quand on commence justement à se poser des questions, c'est que forcément il y a de petits doutes qui s'insinuent quelque part !

Tout à fait d'accord c'est justement ce qui c'est passé pour moi et puis je pense qu'arriver à un moment de sa vie on se dit, que fait on ai je envie de finir ma vie ici au Québec ou bien se projeter ailleurs.

Et puis de toute façon à partir du moment ou on est partit une seule fois l'envie de bouger se faite sentir un jour ou l'autre comme je dis souvent je suis bien partout et nulle part à la fois mais je m'adapte très vite je pense que ça aide :-)

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

C'est toujours difficile de mettre le doigt sur ce qui ne va pas et je trouve ça très courageux d'essayer de le partager et de chercher à en comprendre le pourquoi.
Surtout quand il s'agit de sentiments aussi diffus que ceux-là.

J'avais, avant d'immigrer, beaucoup de mal à saisir le concept d'identité nationale.
Je l'ai vraiment profondément ressenti quand je suis rentrée en France en début d'année après plus de quatre ans d'absence (je suis depuis revenue au Québec, mais je rentre définitivement en France sous peu).
En fait, j'ai vraiment compris à ce moment-là combien j'étais modelée jusqu'à la moelle par mon pays, par son histoire, sa culture et combien la communication y était facile et évidente.
Moi, il m'a fallu immigrer pendant 7 ans pour me rendre compte de cela et cette expérience m'aura permis de mieux comprendre le ressenti de tous les immigrés (de France, du Québec ou d'ailleurs).


Merci de ta réponse. Elle me fait du bien car je me rend compte que nous ne sommes pas les seuls.
Je suis entièrement d'accord avec ton commentaire et, comme toi, je vais désormais comprendre beaucoup mieux le désarroi que peut ressentir tout immigré quel qu'il soit!
Comment organisez-vous votre retour du coup? Maison, emploi vous attendent là bas? Ou bien c'est à nouveau de l'aventure mais dans le sens inverse? Avez-vous des enfants qui vous suivent?
Merci d'avance pour la réponse :-)

J'ai obtenu Aigues-Mortes et je n'en reviens pas. Je vais pouvoir habiter au bord de la mer méditerranée toute l'année !!! :yahoo:

Super!! C'est très mignon Aigues-Mortes.

Moi ce sera Nice,Marseille ou Montpellier.J'ai eu une proposition d'embauche dans ces 3 villes,je dois faire mon choix avant la fin de la semaine :drinks:

Link to comment
Share on other sites

C'est toujours difficile de mettre le doigt sur ce qui ne va pas et je trouve ça très courageux d'essayer de le partager et de chercher à en comprendre le pourquoi.

Surtout quand il s'agit de sentiments aussi diffus que ceux-là.

J'avais, avant d'immigrer, beaucoup de mal à saisir le concept d'identité nationale.

Je l'ai vraiment profondément ressenti quand je suis rentrée en France en début d'année après plus de quatre ans d'absence (je suis depuis revenue au Québec, mais je rentre définitivement en France sous peu).

En fait, j'ai vraiment compris à ce moment-là combien j'étais modelée jusqu'à la moelle par mon pays, par son histoire, sa culture et combien la communication y était facile et évidente.

Moi, il m'a fallu immigrer pendant 7 ans pour me rendre compte de cela et cette expérience m'aura permis de mieux comprendre le ressenti de tous les immigrés (de France, du Québec ou d'ailleurs).

Merci de ta réponse. Elle me fait du bien car je me rend compte que nous ne sommes pas les seuls.

Je suis entièrement d'accord avec ton commentaire et, comme toi, je vais désormais comprendre beaucoup mieux le désarroi que peut ressentir tout immigré quel qu'il soit!

Comment organisez-vous votre retour du coup? Maison, emploi vous attendent là bas? Ou bien c'est à nouveau de l'aventure mais dans le sens inverse? Avez-vous des enfants qui vous suivent?

Merci d'avance pour la réponse :-)

J'ai obtenu Aigues-Mortes et je n'en reviens pas. Je vais pouvoir habiter au bord de la mer méditerranée toute l'année !!! :yahoo:

Super!! C'est très mignon Aigues-Mortes.

Moi ce sera Nice,Marseille ou Montpellier.J'ai eu une proposition d'embauche dans ces 3 villes,je dois faire mon choix avant la fin de la semaine :drinks:

Ah la la !! C'est vrai que là, le choix va être rude !

Qu'est-ce qui va te faire choisir au final ? le poste ?

Link to comment
Share on other sites

Finalement, qu'on soit parents, enfants ou encore grands-parents la déchirure est bien là quand on a des valeurs profondes de la famille

Si tu as de si grandes et profondes valeurs de la famille, pourquoi es-tu parti pas 1 mais bien 2 fois?

Je pense que certaines personnes essaient de nous prendre pour des valises :biggrin2:

Et ce n'est pas pour cela qu'elle parle de déchirure?

Décidément, ce forum :fool:

Exact Kweli, tu m'as bien comprise! C'est pour ça que je parle de déchirure!

Également exact pour ce forum où certains se permettent un jugement rapide avec une petitesse d'esprit! Mais sûrement qu'il n'ont pas de profondeur d'âme. Dans un sens, tant mieux pour eux car lorsqu'on ne voit pas plus loin que le bout de son nez, on est sûrement + heureux ;-)

On peut traiter les autres de tous les noms et même à partir de la seconce remarque. Ma première étant à l'effet de faire attention car votre fille vivait peut-être votre tristesse, vu que les enfants sont comme des éponges!

D'ailleurs je lisais tous les commentaires en me disant c'est dommage, c'est triste, mais vos dernières remarques élogieuses et grandiloquentes sur vos liens avec la famille, vos images idylliques m'ont fait douter! Comme si vous étiez les seuls détenteurs des vrais liens familiaux!

Mais il ne faut prendre des vessies pour des lanternes:

Vous avez quittés la France la deuxième fois en quittant : ''....Entreprises développée, vacances régulières, weekends réguliers, grâce à la proximité.....''

Premièrement je ne connais aucun entrepreneur qui puisse se venter d'avoir des weekends et des vacances régulières et ce même après plusieurs années!

Maintenant après quoi même pas 5 ans vous avez encore développé ici des entreprises (pas une mais bien des) et cela vous fait hésiter!

Une entreprise cela se vend, surtout si elle fait des profits. En plus c'est ce que vous avez sans doute dû faire en quittant la France la deuxième fois.

Donc arrêter de raconter des fables et d'insulter les autres qui ne veulent pas pleurer avec vous et vous flatter dans le bon sens du poil!

Arrêter de mettre le blâme sur vos enfants, sur vos entreprises, les liens si forts avec votre famille et dites donc tout simplement que vous n'êtes pas capables de vous adapter ici. Ce n'est pas une honte que de dire une incapacité!

1-> je ne raconte aucune fable!!

2->je n'insulte personne, je fais juste vous parler sur le même ton que vous l'avez fait et je vous rend ce que vous m'avez donné!!

3->je ne met surtout pas le blâme sur mes enfants et si vous aviez lu tous mes post' et si vous aviez un tant soit peu de grandeur d'âme vous l'auriez bien compris.

4->le sujet de ce forum, le but de ces post' était de discuter avec des personnes qui ont le même ressenti de déchirure que moi, ce qui n'est je pense pas votre cas (et c'est tant mieux pour vous).

5->effectivement nous avons créé des entreprises partout où nous avons été, mais il y en a qui sont plus faciles à vendre que d'autres pour des raisons personnelles que je n'aurai pas envie de partager avec vous, vu votre état d'esprit.

6-> je continue à dire que vous avez lu entre les lignes ce que vous avez eu envie de lire car certaines personnes ont réussi elles, par contre à bien cerner le sujet, mes déchirures, mes questionnements et j'en passe!

Bonne soirée!

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Finalement, qu'on soit parents, enfants ou encore grands-parents la déchirure est bien là quand on a des valeurs profondes de la famille

Si tu as de si grandes et profondes valeurs de la famille, pourquoi es-tu parti pas 1 mais bien 2 fois?

Je pense que certaines personnes essaient de nous prendre pour des valises :biggrin2:

Et ce n'est pas pour cela qu'elle parle de déchirure?

Décidément, ce forum :fool:

Exact Kweli, tu m'as bien comprise! C'est pour ça que je parle de déchirure!

Également exact pour ce forum où certains se permettent un jugement rapide avec une petitesse d'esprit! Mais sûrement qu'il n'ont pas de profondeur d'âme. Dans un sens, tant mieux pour eux car lorsqu'on ne voit pas plus loin que le bout de son nez, on est sûrement + heureux ;-)

On peut traiter les autres de tous les noms et même à partir de la seconce remarque. Ma première étant à l'effet de faire attention car votre fille vivait peut-être votre tristesse, vu que les enfants sont comme des éponges!

D'ailleurs je lisais tous les commentaires en me disant c'est dommage, c'est triste, mais vos dernières remarques élogieuses et grandiloquentes sur vos liens avec la famille, vos images idylliques m'ont fait douter! Comme si vous étiez les seuls détenteurs des vrais liens familiaux!

Mais il ne faut prendre des vessies pour des lanternes:

Vous avez quittés la France la deuxième fois en quittant : ''....Entreprises développée, vacances régulières, weekends réguliers, grâce à la proximité.....''

Premièrement je ne connais aucun entrepreneur qui puisse se venter d'avoir des weekends et des vacances régulières et ce même après plusieurs années!

Maintenant après quoi même pas 5 ans vous avez encore développé ici des entreprises (pas une mais bien des) et cela vous fait hésiter!

Une entreprise cela se vend, surtout si elle fait des profits. En plus c'est ce que vous avez sans doute dû faire en quittant la France la deuxième fois.

Donc arrêter de raconter des fables et d'insulter les autres qui ne veulent pas pleurer avec vous et vous flatter dans le bon sens du poil!

Arrêter de mettre le blâme sur vos enfants, sur vos entreprises, les liens si forts avec votre famille et dites donc tout simplement que vous n'êtes pas capables de vous adapter ici. Ce n'est pas une honte que de dire une incapacité!

1-> je ne raconte aucune fable!!

2->je n'insulte personne, je fais juste vous parler sur le même ton que vous l'avez fait et je vous rend ce que vous m'avez donné!!

3->je ne met surtout pas le blâme sur mes enfants et si vous aviez lu tous mes post' et si vous aviez un tant soit peu de grandeur d'âme vous l'auriez bien compris.

4->le sujet de ce forum, le but de ces post' était de discuter avec des personnes qui ont le même ressenti de déchirure que moi, ce qui n'est je pense pas votre cas (et c'est tant mieux pour vous).

5->effectivement nous avons créé des entreprises partout où nous avons été, mais il y en a qui sont plus faciles à vendre que d'autres pour des raisons personnelles que je n'aurai pas envie de partager avec vous, vu votre état d'esprit.

6-> je continue à dire que vous avez lu entre les lignes ce que vous avez eu envie de lire car certaines personnes ont réussi elles, par contre à bien cerner le sujet, mes déchirures, mes questionnements et j'en passe!

Bonne soirée!

Je vais aller m'acheter une boîte de Kleenex!

Écrire des sous-entendus semblent votre spécialité!

Je ne vous ai jamais demandé les raisons pourquoi vous ne vendiez pas, j'ai seulement dit pourquoi ne pas la vendre alors vous seriez moins liés?

En plus il y en un fait où je ne vous crois pas du tout, c'est celui sur les fins de semaine et vacances pour un entrepreneur!

En tout cas moi comme d'autres, on a cerné qu'il y a bien des choses confuses et floues dans vos récits!

Bonne chance et sans doute que vous allez revenir dans 2 ans!

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

C'est toujours difficile de mettre le doigt sur ce qui ne va pas et je trouve ça très courageux d'essayer de le partager et de chercher à en comprendre le pourquoi.

Surtout quand il s'agit de sentiments aussi diffus que ceux-là.

J'avais, avant d'immigrer, beaucoup de mal à saisir le concept d'identité nationale.

Je l'ai vraiment profondément ressenti quand je suis rentrée en France en début d'année après plus de quatre ans d'absence (je suis depuis revenue au Québec, mais je rentre définitivement en France sous peu).

En fait, j'ai vraiment compris à ce moment-là combien j'étais modelée jusqu'à la moelle par mon pays, par son histoire, sa culture et combien la communication y était facile et évidente.

Moi, il m'a fallu immigrer pendant 7 ans pour me rendre compte de cela et cette expérience m'aura permis de mieux comprendre le ressenti de tous les immigrés (de France, du Québec ou d'ailleurs).

Merci de ta réponse. Elle me fait du bien car je me rend compte que nous ne sommes pas les seuls.

Je suis entièrement d'accord avec ton commentaire et, comme toi, je vais désormais comprendre beaucoup mieux le désarroi que peut ressentir tout immigré quel qu'il soit!

Comment organisez-vous votre retour du coup? Maison, emploi vous attendent là bas? Ou bien c'est à nouveau de l'aventure mais dans le sens inverse? Avez-vous des enfants qui vous suivent?

Merci d'avance pour la réponse :-)

J'ai obtenu Aigues-Mortes et je n'en reviens pas. Je vais pouvoir habiter au bord de la mer méditerranée toute l'année !!! :yahoo:

Super!! C'est très mignon Aigues-Mortes.

Moi ce sera Nice,Marseille ou Montpellier.J'ai eu une proposition d'embauche dans ces 3 villes,je dois faire mon choix avant la fin de la semaine :drinks:

Moi je dis Montpellier une belle ville, de taille moyen et sympa, avec la place de la comédie, j'aime beaucoup la vie pas très chère la mer juste a côté.

Bon chance

Envoyé par l'application mobile Forum IC

Edited by mimssimo
Link to comment
Share on other sites

Bonjour,

Personnellement la première chose qui m'a fait quitté la France est l'insécurité et l'avenir pour mes enfants. Comme vous, je suis venue une première fois puis repartie en France à chaque fois avec mes 3 enfants. Il m'arrive encore de me demander si je ne serais pas mieux là-bas, notamment d'un point de vue professionnel, mais quand on voit la dégradation de la sécurité, ça fait peur, à part d'aller vivre dans une petite région bien tranquille et pas trop peuplée mais pour trouver du travail dans ma branche, là c'est pas gagné. Concernant mes enfants, aucun n'a envie de retourner vivre en France. Ils aiment ce pays comme un pays de vacances, à savoir qu'on y retourne tous les 3 ans environ donc pas très souvent et pour eux leur pays, c'est le Canada. C'est pour ça que je me dis qu'en tant que parents, on doit se poser quelque temps même si ça n'est pas facile pour moi qui ait la bougeotte mais on ne peut pas perturber nos enfants en changeant de continents tous les 4 matins, au gré de nos humeurs. Donc me concernant je sais qu'il y a des choses qui me manquent et qui me manqueront toujours de la France mais lorsque j'étais retournée en France, il y a des choses qui me manquaient d'ici et ça sera toujours comme ça...

Link to comment
Share on other sites

Finalement, qu'on soit parents, enfants ou encore grands-parents la déchirure est bien là quand on a des valeurs profondes de la famille

Si tu as de si grandes et profondes valeurs de la famille, pourquoi es-tu parti pas 1 mais bien 2 fois?

Je pense que certaines personnes essaient de nous prendre pour des valises :biggrin2:

Et ce n'est pas pour cela qu'elle parle de déchirure?

Décidément, ce forum :fool:

Exact Kweli, tu m'as bien comprise! C'est pour ça que je parle de déchirure!

Également exact pour ce forum où certains se permettent un jugement rapide avec une petitesse d'esprit! Mais sûrement qu'il n'ont pas de profondeur d'âme. Dans un sens, tant mieux pour eux car lorsqu'on ne voit pas plus loin que le bout de son nez, on est sûrement + heureux ;-)

On peut traiter les autres de tous les noms et même à partir de la seconce remarque. Ma première étant à l'effet de faire attention car votre fille vivait peut-être votre tristesse, vu que les enfants sont comme des éponges!

D'ailleurs je lisais tous les commentaires en me disant c'est dommage, c'est triste, mais vos dernières remarques élogieuses et grandiloquentes sur vos liens avec la famille, vos images idylliques m'ont fait douter! Comme si vous étiez les seuls détenteurs des vrais liens familiaux!

Mais il ne faut prendre des vessies pour des lanternes:

Vous avez quittés la France la deuxième fois en quittant : ''....Entreprises développée, vacances régulières, weekends réguliers, grâce à la proximité.....''

Premièrement je ne connais aucun entrepreneur qui puisse se venter d'avoir des weekends et des vacances régulières et ce même après plusieurs années!

Maintenant après quoi même pas 5 ans vous avez encore développé ici des entreprises (pas une mais bien des) et cela vous fait hésiter!

Une entreprise cela se vend, surtout si elle fait des profits. En plus c'est ce que vous avez sans doute dû faire en quittant la France la deuxième fois.

Donc arrêter de raconter des fables et d'insulter les autres qui ne veulent pas pleurer avec vous et vous flatter dans le bon sens du poil!

Arrêter de mettre le blâme sur vos enfants, sur vos entreprises, les liens si forts avec votre famille et dites donc tout simplement que vous n'êtes pas capables de vous adapter ici. Ce n'est pas une honte que de dire une incapacité!

1-> je ne raconte aucune fable!!

2->je n'insulte personne, je fais juste vous parler sur le même ton que vous l'avez fait et je vous rend ce que vous m'avez donné!!

3->je ne met surtout pas le blâme sur mes enfants et si vous aviez lu tous mes post' et si vous aviez un tant soit peu de grandeur d'âme vous l'auriez bien compris.

4->le sujet de ce forum, le but de ces post' était de discuter avec des personnes qui ont le même ressenti de déchirure que moi, ce qui n'est je pense pas votre cas (et c'est tant mieux pour vous).

5->effectivement nous avons créé des entreprises partout où nous avons été, mais il y en a qui sont plus faciles à vendre que d'autres pour des raisons personnelles que je n'aurai pas envie de partager avec vous, vu votre état d'esprit.

6-> je continue à dire que vous avez lu entre les lignes ce que vous avez eu envie de lire car certaines personnes ont réussi elles, par contre à bien cerner le sujet, mes déchirures, mes questionnements et j'en passe!

Bonne soirée!

Je vais aller m'acheter une boîte de Kleenex!

Écrire des sous-entendus semblent votre spécialité!

Je ne vous ai jamais demandé les raisons pourquoi vous ne vendiez pas, j'ai seulement dit pourquoi ne pas la vendre alors vous seriez moins liés?

En plus il y en un fait où je ne vous crois pas du tout, c'est celui sur les fins de semaine et vacances pour un entrepreneur!

En tout cas moi comme d'autres, on a cerné qu'il y a bien des choses confuses et floues dans vos récits!

Bonne chance et sans doute que vous allez revenir dans 2 ans!

En quoi ça vous dérange que nous ayons été capable de prendre régulièrement des fins de semaines et des vacances en France en tant qu'entrepreneur????

Comment osez-vous affirmer que je puisse mentir???

Qui êtes-vous pour vous permettre ce genre de paroles???

Allez effectivement acheter des kleenex mais pas pour pleurer sur mon cas, mais plutôt sur le votre.

C'est quand même dingue, je ne vous ai rien fait ni rien demandé et il faut que vous jugiez négativement les discussions que j'ai avec des personnes autres que vous! Rien ne vous oblige à me lire!

Et ne soyez pas autant accusant sur mes propos qui sont réels et non mensongés.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.




×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines

Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2021 immigrer.com

Advertisement