Jump to content
Sign in to follow this  
Inclassable

Dur Dur l'emploi au Québec...

Recommended Posts

Bonjour à tous !!
Voilà je suis depuis maintenant 3 ans au Québec et bien que je me sois bien intégré à Montréal, je rame pas mal pour trouver un emploi.
Il est vrai qu'à la base mon profil est atypique : je suis né en France puis je l'ai quittée, bébé, en voilier avec mes parents, pour me retrouver après deux océans, l'Amérique du Sud et les Antilles, à Tahiti 10 ans, puis retour au pays, seul pendant 8 ans, avant de reprendre la route pour ici. Je suis à la base artiste, chanteur avec un CD de 12 chansons que j'ai eu bien du mal à diffuser, ma voix étant trop européenne, peintre n'ayant pris aucune toile avec moi et devant en refaire ici et dans l'écriture, où je me serais bien vu travailler dans un canard local mais la concurrence est rude. J'ai un diplôme français d'entraîneur du jeu d'Echecs, mon baccalauréat et le BAFA qui, en France, est très utile mais ici ne veut pas dire grand-chose.
Je suis passé par cette étape obligée de rédiger un CV et je l'ai naïvement déposé dans des commerces : magasins de vêtements, Archambault, Desseres, L'oiseau bleu, Le Parchemin, avec la formule, nous n'avons rien pour l'instant mais on vous rappellera. Donner un CV ne force pas les employeurs à nous prendre et encore moins à nous donner les raisons d'un refus, même après un entretien qui semblait positif. Je suis allé dans des organismes d'aide aux Français ou immigrants, tels que l'OFII ou le CLAM où l' on m'a demandé de changer mon CV pas moins de 4 fois et où on m'a médiocrement renseigné avec un quasi fatalisme bien peu engageant ! Même pour chercher un emploi moins dans ma branche juste alimentaire, cela me semble aussi, bien difficile.
Je me suis même inscrit dans une boîte de casting car je m’intéresse aussi à la comédie et l’écriture de scènari mais sans succès pour le moment et je suis en train de bâtir un projet d’exposition de peintures mais ce n’est pas ainsi que l’on gagne sa vie.
J’ai adhéré à un organisme culturel aux immigrants, qui m’a également dit avec le même fatalisme que le fait d’être français restait une problématique pour réussir dans l’Art au Québec.
La solution du parrainage m’a également frôlé mais encore faut-il trouver la bonne personne !
Evidemment, il me reste un emploi dans ma branche concernant les Echecs mais pour des raisons de concurrence et de privilèges aux anciens, je n'ai que maintenant un semblant d'emploi qui se profile mais avec un horaire limité pour le début.
Voilà un résumé exhaustif de mon cheminement chaotique. Si mon intégration humaine s'est faite presque sans heurt, il n'en reste pas moins que le côté emploi alimentaire ne suit pas et que je dois utiliser de l'aide ainsi que mes maigres économies pour tenir. J'avoue que c'est quelque peu amusé que j'ai entendu par hasard un français, visiblement installé, dire à un couple nouvellement arrivé que l'emploi était facile à trouver, pour un français au Québec. Je lui aurais bien demandé en quoi. J’ai même eu droit à la remarque maladroite d’une personne me disant qu’il me fallait me retrousser les manches comme s’il suffisait de mettre du cœur à l’ouvrage pour que nos capacités soient tout d’un coup retenues de manière honnête et impartiale. Au moment de cette remarque d’ailleurs après bien des tentatives j’avais déjà perdu une partie de mes illusions.
Je conçois parfaitement que ce n'est jamais simple de trouver un emploi, même en France mais j'avoue que je ne sais absolument pas quoi inventer et où aller voir pour trouver ne serait-ce qu’ un temps partiel, sans essuyer le jugement et le blocage, au moins pour souffler un peu côté portefeuille. J'ai aussi tenté de trouver quelque chose à faire à l'extérieur de Montréal, où la concurrence est moins rude, comme entraîneur d'Echecs, animateur de camps ou autre, professeur de peinture, je cherche encore.
Voilà si mon intervention interpelle des personnes qui ont les mêmes difficultés et qui ont des tuyaux à me donner ou qui tout simplement seraient intéressées par ma candidature, je vous écoute.

Share this post


Link to post
Share on other sites

ça te tente pas de faire une formation ou un diplôme dans un métier qui pourrait te donner du travail... parce que excuse moi d'être direct, mais cela ne m'étonne pas que tu ne trouves rien!

un DEP ou autre...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous !!
Voilà je suis depuis maintenant 3 ans au Québec et bien que je me sois bien intégré à Montréal, je rame pas mal pour trouver un emploi.
Il est vrai qu'à la base mon profil est atypique : je suis né en France puis je l'ai quittée, bébé, en voilier avec mes parents, pour me retrouver après deux océans, l'Amérique du Sud et les Antilles, à Tahiti 10 ans, puis retour au pays, seul pendant 8 ans, avant de reprendre la route pour ici. Je suis à la base artiste, chanteur avec un CD de 12 chansons que j'ai eu bien du mal à diffuser, ma voix étant trop européenne, peintre n'ayant pris aucune toile avec moi et devant en refaire ici et dans l'écriture, où je me serais bien vu travailler dans un canard local mais la concurrence est rude. J'ai un diplôme français d'entraîneur du jeu d'Echecs, mon baccalauréat et le BAFA qui, en France, est très utile mais ici ne veut pas dire grand-chose.
Je suis passé par cette étape obligée de rédiger un CV et je l'ai naïvement déposé dans des commerces : magasins de vêtements, Archambault, Desseres, L'oiseau bleu, Le Parchemin, avec la formule, nous n'avons rien pour l'instant mais on vous rappellera. Donner un CV ne force pas les employeurs à nous prendre et encore moins à nous donner les raisons d'un refus, même après un entretien qui semblait positif. Je suis allé dans des organismes d'aide aux Français ou immigrants, tels que l'OFII ou le CLAM où l' on m'a demandé de changer mon CV pas moins de 4 fois et où on m'a médiocrement renseigné avec un quasi fatalisme bien peu engageant ! Même pour chercher un emploi moins dans ma branche juste alimentaire, cela me semble aussi, bien difficile.
Je me suis même inscrit dans une boîte de casting car je m’intéresse aussi à la comédie et l’écriture de scènari mais sans succès pour le moment et je suis en train de bâtir un projet d’exposition de peintures mais ce n’est pas ainsi que l’on gagne sa vie.
J’ai adhéré à un organisme culturel aux immigrants, qui m’a également dit avec le même fatalisme que le fait d’être français restait une problématique pour réussir dans l’Art au Québec.
La solution du parrainage m’a également frôlé mais encore faut-il trouver la bonne personne !
Evidemment, il me reste un emploi dans ma branche concernant les Echecs mais pour des raisons de concurrence et de privilèges aux anciens, je n'ai que maintenant un semblant d'emploi qui se profile mais avec un horaire limité pour le début.
Voilà un résumé exhaustif de mon cheminement chaotique. Si mon intégration humaine s'est faite presque sans heurt, il n'en reste pas moins que le côté emploi alimentaire ne suit pas et que je dois utiliser de l'aide ainsi que mes maigres économies pour tenir. J'avoue que c'est quelque peu amusé que j'ai entendu par hasard un français, visiblement installé, dire à un couple nouvellement arrivé que l'emploi était facile à trouver, pour un français au Québec. Je lui aurais bien demandé en quoi. J’ai même eu droit à la remarque maladroite d’une personne me disant qu’il me fallait me retrousser les manches comme s’il suffisait de mettre du cœur à l’ouvrage pour que nos capacités soient tout d’un coup retenues de manière honnête et impartiale. Au moment de cette remarque d’ailleurs après bien des tentatives j’avais déjà perdu une partie de mes illusions.
Je conçois parfaitement que ce n'est jamais simple de trouver un emploi, même en France mais j'avoue que je ne sais absolument pas quoi inventer et où aller voir pour trouver ne serait-ce qu’ un temps partiel, sans essuyer le jugement et le blocage, au moins pour souffler un peu côté portefeuille. J'ai aussi tenté de trouver quelque chose à faire à l'extérieur de Montréal, où la concurrence est moins rude, comme entraîneur d'Echecs, animateur de camps ou autre, professeur de peinture, je cherche encore.
Voilà si mon intervention interpelle des personnes qui ont les mêmes difficultés et qui ont des tuyaux à me donner ou qui tout simplement seraient intéressées par ma candidature, je vous écoute.

Pourtant en été, il chercher énormément d'animateur camp de jour ! Surtout si tu as le BAFA en France, tu devrais plutôt bien t'en sortir au entretiens je comprend pas trop ! Dans les centres d'hébergement ils sont aussi très souvent à la rechercher " d'animateur" pour remplacer les techniciens en loisir lors des absences et autres. Ou même juste pour faire le ménage.

Sinon reprendre ces études.. mais effectivement cela coûte de l'argent c'est sur !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il faut déjà commencer par apprendre un vrai métier après ça devrais plus facile de trouver une job .

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il faut déjà commencer par apprendre un vrai métier après ça devrais plus facile de trouver une job .

Malheureusement, je suis d'accord avec Kjaerlighet ....

Share this post


Link to post
Share on other sites

Avec un baccalauréat et un BAFA, tu ne te différencies pas particulièrement des autres travailleurs qui n'ont qu'un Secondaire 4, Secondaire 5 ou un DÉC général de 2 ans en arts et lettres...

Regarde effectivement pour un DÉP (1 à 2 ans d'études) ou un DÉC technique (3 ans d'études), pour lequel tu auras des bourses d'études et des frais de scolarité peu élevés.

Quelques liens utiles:

http://www.inforoutefpt.org/rechProg.aspx

http://www.jobboom.com/carriere/sujet/marche-du-travail/carrieresdavenir/carrieres-d-avenir-2014/

Essaie d'y aller selon tes intérêts et aussi en fonction de la demande de main d'oeuvre auprès des employeurs.

Edited by evaluation_etudes

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, je te comprends, c'est galère de se demander d'où va venir le prochain repas!

Je ferais probablement une formation dans un organisme de type université ou collège si j'étais toi car tout le monde exige des diplômes de nos jours. Tu dois pouvoir trouver quelquechose qui t'intéresse même te passionne!

Je suis en recherche d'emploi et c'est ce que je vais faire si cela n'aboutit pas.

Les banques ou l'État prêtent de l'argent pour cela.

Share this post


Link to post
Share on other sites

de mon côté, voici ce que j'ai trouvé: http://www.echecs.org/nous.htm

maintenant, en été les cueilleurs de fruits ou légumes sont très demandés, regardez dans le milieu de l'agriculture, usine, boutiques d'art....

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai un diplôme français d'entraîneur du jeu d'Echecs, mon baccalauréat et le BAFA qui, en France, est très utile mais ici ne veut pas dire grand-chose.

Mais comment diable avez-vous pu être accepté à l'immigration en 2011 avec de tels diplômes? Là, j'avoue que je ne comprends pas !

Share this post


Link to post
Share on other sites

ça te tente pas de faire une formation ou un diplôme dans un métier qui pourrait te donner du travail... parce que excuse moi d'être direct, mais cela ne m'étonne pas que tu ne trouves rien!

un DEP ou autre...

Salut, je trouve tes interventions toujours justes et franches, j'aimerais donc te poser une question!

Je vois que tu es dans la construction, quel DEP(S) d'après toi sont les plus prometteurs en terme d'employabilité à Montréal?

J'aurais une préférence pour couvreur ou carreleur mais en vérité je n'en sais pas plus que ça..

Merci ;)

PS désolé d'afficher ça ici j'ai pas réussi à envoyer un message privé depuis le téléphone...

Envoyé par l'application mobile Forum IC

Share this post


Link to post
Share on other sites

ça te tente pas de faire une formation ou un diplôme dans un métier qui pourrait te donner du travail... parce que excuse moi d'être direct, mais cela ne m'étonne pas que tu ne trouves rien!

un DEP ou autre...

Direct droit au but.

Envoyé par l'application mobile Forum IC

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je vois que tu es dans la construction, quel DEP(S) d'après toi sont les plus prometteurs en terme d'employabilité à Montréal?

J'aurais une préférence pour couvreur ou carreleur mais en vérité je n'en sais pas plus que ça..

dans la construction sur Montréal... cela dépend de tes gouts et de tes capacités physiques aussi, si tu aimes être dehors ou non...

le mieux avec les grands chantiers à venir et le développement de la ville, charpentier menuisier, car tu peux faire de la construction bois (bientôt 6 étages) des immeubles en acier léger (j'ai posé les murs sur les immeubles à côté du métro longueuil plus de 13 étages) mais aussi du coffrage (immeubles, dalles, genie civil avec le pont champlain, turcot...), puis couvreur, monteur structure acier...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je vois que tu es dans la construction, quel DEP(S) d'après toi sont les plus prometteurs en terme d'employabilité à Montréal?

J'aurais une préférence pour couvreur ou carreleur mais en vérité je n'en sais pas plus que ça..

dans la construction sur Montréal... cela dépend de tes gouts et de tes capacités physiques aussi, si tu aimes être dehors ou non...

le mieux avec les grands chantiers à venir et le développement de la ville, charpentier menuisier, car tu peux faire de la construction bois (bientôt 6 étages) des immeubles en acier léger (j'ai posé les murs sur les immeubles à côté du métro longueuil plus de 13 étages) mais aussi du coffrage (immeubles, dalles, genie civil avec le pont champlain, turcot...), puis couvreur, monteur structure acier...

Ok merci ça me donne pas mal de pistes tout ça, je vais me renseigner sur ces métiers et les formations qui y mènent!

Envoyé par l'application mobile Forum IC

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.



×
×
  • Create New...

Important Information

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines