Jump to content

Moratoire sur les travailleurs étrangers : Québec fera pression sur Ot


Recommended Posts

Moratoire sur les travailleurs étrangers : Québec fera pression sur Ottawa

RCQC | Par Radio-Canada.caPublication: 10/05/2014 18:13 EDT

gplus-32.png
n-KATHLEEN-WEIL-large570.jpg

logo-rc-ca.png

La ministre québécoise de l'Immigration, Kathleen Weil, exercera de la pression sur son homologue fédéral afin que les restaurateurs québécois soient exclus du moratoire décrété par Ottawa sur le programme d'embauche de travailleurs étrangers temporaires.

Rappelons que le gouvernement fédéral a récemment suspendu ce programme. Ottawa a pris cette décision après que trois succursales de la bannière McDonald's de Victoria aient fait l'objet d'enquêtes en raison d'allégations selon lesquelles des employés canadiens auraient été remplacés par des travailleurs étrangers venus au pays, en vertu de ce programme.

En marge de la traditionnelle cérémonie d'accueil des nouveaux arrivants qui se déroulait samedi dans la capitale, la ministre Weil a fait savoir qu'une telle décision du gouvernement fédéral ne sera pas sans conséquence pour l'industrie de la restauration au Québec.

« Un moratoire comme ça, ça peut vraiment nous faire mal », a lancé la ministre Weil.

Cette dernière a fait savoir qu'elle rencontrera lundi le ministre fédéral de l'Immigration, Chris Alexander. La ministre québécoise de l'Immigration compte aussi avoir des discussions avec le ministre fédéral de l'Emploi, Jason Kenney.

« C'est pressant, absolument! C'est le message que je voudrais lancer. C'est de ça que je veux discuter pour qu'on puisse trouver une solution rapidement pour cet été », a dit Mme Veil.

Craintes chez les restaurateurs

Le moratoire décrété par Ottawa inquiète plusieurs restaurateurs québécois, notamment dans la capitale. Son maintien risque de causer des maux de tête aux propriétaires de restaurant. Certains d'entre eux peinent déjà à trouver des chefs cuisiniers et ils doivent souvent recruter à l'étranger.

James Monti, copropriétaire du restaurant L'Atelier sur la Grande Allée, raconte que les deux cuisiniers qu'il avait recrutés en France ne peuvent plus venir lui prêter main-forte. En effet, ils n'ont plus droit au permis de travail accordé dans le cadre du programme fédéral des travailleurs étrangers temporaires.

« Ici à Québec, à mon avis, on manque vraiment grandement de cuisiniers de toutes qualifications, autant comme chef, comme sous-chef, etc. Pour nous, c'était vraiment ce programme qui permettait de combler ce manque », dit-il.

source : http://quebec.huffingtonpost.ca/2014/05/10/moratoire-sur-les-travailleurs-etrangers--quebec-fera-pression-sur-ottawa_n_5302672.html?utm_hp_ref=politique

Link to post
Share on other sites

Suite....

Publié le 12 mai 2014 à 16h38 | Mis à jour le 12 mai 2014 à 19h22

Moratoire sur les travailleurs étrangers: Ottawa refuse d'exempter le Québec
847637-cuisines-restaurant-atelier-quebe

Agrandir

Dans les cuisines du restaurant L'Atelier à Québec, Guillaume Dubot (ci-dessus) est l'un de ces travailleurs étrangers dont le propriétaire James Monti ne pourrait se passer.

PHOTO ERICK LABBÉ, LE SOLEIL

588897-martin-croteau.png
MARTIN CROTEAU
La Presse

(OTTAWA) Les restaurateurs québécois devraient recruter des cuisiniers et des serveurs au Québec au lieu d'espérer la levée du moratoire sur l'embauche de travailleurs étrangers temporaires, a affirmé le gouvernement Harper, lundi.

La nouvelle ministre de l'Immigration, Kathleen Weil, a rencontré son homologue fédéral Chris Alexander dans l'espoir de convaincre Ottawa d'exempter les restaurants québécois du moratoire sur ce programme controversé. Mais elle s'est butée à un refus net du gouvernement conservateur.

Le ministre responsable du dossier, Jason Kenney, a déclaré aux Communes que le moratoire restera en place pour «quelques semaines», le temps que le gouvernement mette au point une réforme du Programme des travailleurs étrangers temporaires.

M. Kenney a souligné que le taux de chômage est actuellement de 14% chez les jeunes au Québec et qu'il dépasse 20% chez les nouveaux immigrants dans la province. C'est dans cet imposant bassin de main-d'oeuvre que les restaurateurs devraient recruter, a dit M. Kenney.

«Il me semble que les employeurs peuvent trouver des travailleurs parmi les jeunes chômeurs québécois et les nouveaux Québécois, a-t-il déclaré. Il faut tout d'abord engager ces personnes.»

Son collègue à l'Immigration, Chris Alexander, a qualifié de «très bonne» sa rencontre avec la ministre Weil. Mais elle ne l'a pas convaincue de faire marche arrière.

«On veut renforcer le message aux employeurs qu'il faut avoir recours au marché canadien de l'emploi dans chaque cas, a-t-il indiqué à sa sortie des Communes. Il faut se servir de notre système d'immigration canadien et québécois. Et les travailleurs étrangers temporaires sont un dernier recours. C'est ça que quelques un d'entre eux ont oublié - pas au Québec - mais ailleurs.»

La ministre Weil compte poursuivre ses représentations auprès du gouvernement fédéral malgré le refus de lundi.

«Si les médias ont révélé des cas d'employeurs fautifs dans d'autres provinces canadiennes, l'industrie québécoise de la restauration ne doit pas en subir les conséquences», a indiqué la ministre dans un communiqué.

Elle a offert d'aider Ottawa à mettre au point sa réforme du Programme.

Le gouvernement Harper a gelé le Programme des travailleurs étrangers temporaires dans le secteur de la restauration le mois dernier. Des reportages venaient de montrer que des restaurants McDonald's de Victoria, en Colombie-Britannique, s'en étaient servis pour remplacer des employés canadiens par des étrangers.

Le moratoire national pénalise indûment les établissements québécois, estime l'Association des restaurateurs du Québec (ARQ). Car pour plusieurs restaurants et bars du Québec, le programme fédéral est le seul moyen de recruter des employés.

C'est particulièrement vrai dans les centres touristiques et les régions isolées, indique le porte-parole de l'ARQ, François Meunier.

«Présentement, si vous placez une annonce pour un chef cuisinier à 60 000$ par année à Québec, vous ne trouverez personne, a illustré M. Meunier. On n'est pas dans des emplois non spécialisés. Il y a un vrai problème de pénurie de main-d'oeuvre.»

CHIFFRES - Entrées de travailleurs étrangers temporaires au Québec

2009 - 9746

2010 - 10 000

2011 - 10 955

2012 - 11 355

2013 - 11 467

Source : Ministère de l'Immigration du Québec

http://affaires.lapresse.ca/economie/quebec/201405/12/01-4766007-moratoire-sur-les-travailleurs-etrangers-ottawa-refuse-dexempter-le-quebec.php

Link to post
Share on other sites

http://www.rcinet.ca/fr/2014/05/16/quoi-faire-maintenant-avec-le-programme-canadien-de-travailleurs-etrangers-temporaires/?utm_source=dlvr.it&utm_medium=twitter Que faire maintenant avec le programme canadien de travailleurs étrangers?

Par Stéphane Parent |
Vendredi 16 mai, 2014

Le ministre canadien responsable fait flotter quelques ballons d’essai.

Le gouvernement conservateur de Stephen Harper veut réformer son programme très controversé de travailleurs étrangers qu’il a du suspendre le mois dernier à la suite d’un scandale impliquant des restaurants McDonald’s.

Le problème c’est que le ministre du Travail, Jasson Kenney, ne semble pas avoir encore arrêté une décision sur la future marche à suivre.

Hier, dans la capitale canadienne, le ministre a rencontré à une même table plusieurs employeurs importants du pays pour lancer certaines hypothèses.

Les hypothèses de réformes sur la table

Selon le réseau anglais de Radio-Canada, le ministre Jason Kenny aimerait notamment forcer les employeurs à offrir des salaires plus élevés aux travailleurs étrangers qu’aux travailleurs canadiens. Ils voudrait aussi lier l’embauche des travailleurs étrangers au taux de chômage respectif de chacune des 10 provinces canadiennes.

Dans une province comme en Alberta dans l’ouest du Canada, où le taux de chômage est beaucoup plus faible que la moyenne nationale, les employeurs auraient la permission d’inviter davantage de travailleurs de l’étranger.

La nouvelle orientation du controversé programme de travailleurs étrangers devrait être annoncée officiellement très bientôt.

140425_293gf_jason-kenny-vancouver_sn635Le ministre de l’Emploi et du Développement social, Jason Kenny, à vancouver le 25 avril 2014 pour annoncer une initiative pour aider les nouveaux arrivants à trouver un emploi dans leur domaine. © Radio-Canada

La grosse affaire des travailleurs étrangers dans l’économie canadienne

Le nombre de travailleurs étrangers temporaires au Canada qui travaillent principalement dans l’industrie touristique, la restauration et l’agriculture serait passé de 187 000 en 2001, à presque 450 000 en 2011.

Aujourd’hui, ces travailleurs proviennent principalement des États-Unis, des Philippines, du Mexique, de la France, de l’Australie.

Le moratoire décrété par Ottawa inquiète plusieurs restaurateurs canadiens. Son maintien risque de causer des maux de tête aux propriétaires de restaurants. Certains d’entre eux peinent déjà à trouver des chefs cuisiniers et ils doivent souvent recruter à l’étranger.

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Similar Content

    • By Blackproud
      Bonjour,
       
      Je sais pas si il y a des personnes qui ont déjà été dans cette situation, car c'est assez particulier et j'aimerai avoir vos avis svp, merci
       
      J'ai commencé un programme d'études d'une durée de 3 ans au Québec à l'hiver 2017 et suite à quelques échecs j'ai du reprendre certains cours. J'aurai du graduer fin 2019 mais malheureusement mon CAQ expirait fin en Août 2019. J'ai alors fait les démarches pour renouveler mon CAQ mais j'ai eu une intention de refus car certains documents manquaient. J'ai donc envoyé les documents manquants mais rien n'y fait, ma demande de CAQ a été refusé. J'ai contacté le MIDI et un conseiller m'a dit que je pouvais refaire une nouvelle demande de CAQ après un délai de 6 mois. Pensez-vous qu'après plus d'un an il me sera possible d'avoir à nouveau un CAQ et de pouvoir finir mon programme d'études et de pouvoir être ainsi admissible au PTPD?
       
      S'il y a des spécialistes en immigration j'aimerai avoir vos avis svp, merci
    • By virginiaz67
      Bonjour,
      Fin novembre j'ai effectuer une demande d'admission pour 3 programmes. 2 maîtrises et 1 certificat.
      J'ai eu un refus pour les 2 maîtrises, en raison notes insuffisantes et notamment en maths.
      Concernant le certificat je n'ai pas de réponse, il est toujours en traitement. J'ai du renvoyé des pieces il y a environ 3 semaines.
      Mon inquiétude concerne mon parcours atypique. J'ai passer un daeu A sans maths, certes j'ai 13.5 de moyenne dessus cela m'a permis de faire ma licence (12 de moyenne), et valider mon bts. Actuellement je suis en Master 1,les matières scientifiques ne me pose pas de problème (finance, contrôle de gestion) des notes autour de 13-14. Cependant, le fait que je n'ai pas de "notes comme 12,13" en maths du niveau lycée semble poser problème... Que puis je faire ? Est ce que les Mooc sont reconnus par les universités ?
      Concernant le certificat d'autres personnes sont toujours en attente pour une demande d'admission pour automne ? 
      Quoi qu'il en soit, je ne baisserais pas les bras.
      En vous remerciant par avance de vos retours.
    • By Franckmav
      Bonjour, 
      J'ai reçu mon CAQ et je suis sur le point de faire ma demande de PE. Le problème c'est que mon garant (mon père) est un fonctionnaire à la retraite. Il a assez d'argent pour me prendre en charge mais je ne sais vraiment pas quels documents faut fournir pour prouver sa capacité financière. Si vous en savez quelque chose, s'il vous plaît aidez moi à savoir. 
      Merci d'avance pour vos réponses. 
    • By JulienCC
      Bonjour à tous ! Je suis nouveau sur le forum et j'ai une question à vous posez.
       
      Je voudrais vivre au Canada après mes études. Cependant, je me pose une question qui est en réalité l'une des seules conditions à mon départ dans ce beau pays. Cette année je vais passer dans parcoursup et je voudrais savoir si avec un BTS Support à l'action Managérial (SAM) en alternance durant les deux ans je pourrais trouver du travail au Québec ? Si ce n'est pas le cas est-ce qu'un DUT en gestion du personnel me permettra de travailler au Québec ? Enfin dernière question. Est-ce si je rajoute une année pour obtenir une licence pro je trouverais du travail au Québec ?
       
      Je précise que je parle de travaille dans mon domaine d'étude qui est celui des ressources humaines.
       
      Je vous souhaite une belle soirée et je compte sur vous pour me répondre.
    • By Paulquebec
      Bonjour, 
      Après avoir eu une acceptation à ma demande pour un EIC, je recherche , pour la validation de mon visa  et de mon EIC, un français vivant au Québec qui  : 
      - connaît , travaille ou dirige une entreprise de bâtiment pour faire un emploi temporaire d'un an dans le bâtiment
      - accepte de m'héberger ( si il vit à côté de l'entreprise choisi) temporairement ( 1 mois minimum) afin que je puisse me trouver un logement temporaire.
      Si vous avez trouvé l'entreprise ( ou la personne acceptant de m'héberger) ou que vous la connaissez, vous pouvez m'envoyer vos coordonnées ainsi que celle de la personne et/ ou de l'entreprise
      Je vous remercie,
       
    • By immigrer.com
      Recrutement intensif d’étudiants indiens : Québec suspend le traitement des demandes
      Plus de 6300 Indiens ont pu obtenir, durant les six premiers mois de 2020, un permis d’études par l'intermédiaire d'un établissement québécois, soit le double des étudiants chinois et français réunis.
       
      Radio-Canada   Publié à 10 h 03 Le gouvernement du Québec suspend la réception et le traitement des demandes présentées dans le cadre du Programme des étudiants étrangers impliquant 10 établissements privés d’enseignement collégial qui mènent des campagnes de recrutement intensives à l'international, particulièrement en Inde.
      Présentement sous enquête, ces collèges privés sont soupçonnés d’avoir développé une stratégie commerciale hautement lucrative, voire frauduleuse, qui facilite ensuite l’immigration de leurs étudiants via le Québec.
       
      Concrètement, cela signifie que le gouvernement suspend le traitement des Certificats d’acceptation du Québec (CAQ) pour dix collèges privés, et ce au moins jusqu’au 31 mars 2021, selon l'arrêté ministériel publié le 30 décembre dans la Gazette officielle du Québec.
       
      source et suite: 
      https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1760223/quebec-caq-immigration-etudiants-etrangers-indiens#:~:text=Le gouvernement du Québec suspend,'international%2C particulièrement en Inde.
    • By immigrer.com
      Des postes à pourvoir par centaines dans l’industrie du jeu vidéo au Québec
      145 postes ouverts chez Ubisoft, 77 chez Unity, 20 chez Gameloft...
        Imprime Commentaires Mathieu Dion (accéder à la page de l'auteur) Mathieu Dion   Publié à 3 h 59 La quête de nouveaux travailleurs dans l’industrie du jeu vidéo, qui croît sans cesse, est loin de s’essouffler au Québec. Mais la pandémie complique le processus d’embauche à l’étranger et accentue la demande d’experts en technologie, toutes industries confondues.
      Il nous en manque toujours trop, admet le directeur mobilité et talent de Behaviour Interactif, Julien Jacob. Le développeur indépendant de jeux vidéo, dont le jeu Dead by Daylight a connu un vif succès, se trouve avec un manque à gagner de 145 postes, dont 15 stagiaires. Pas moins de 700 personnes travaillent à l’heure actuelle pour son studio du Mile-Ex, à Montréal.
      Son équipe de recrutement a doublé depuis le début de la crise; il y a maintenant près d’une douzaine de personnes qui se consacrent à l’embauche de personnel. On essaie de tenir le fort pour soutenir la croissance de l’entreprise, évoque M. Jacob.
      Le confinement à la maison entraîne une nouvelle demande en création de jeux vidéo. Au même moment, la pandémie crée un stress sur le marché en ralentissant les demandes de permis pour les travailleurs issus de l’étranger, en diminuant la mobilité de certaines personnes et en changeant les façons de faire avec le télétravail.
      En revanche, les possibilités de travail augmentent, car la barrière du transport de travailleurs au Québec se trouve éliminée. En attendant de pouvoir immigrer ici, des personnes d'outre-mer se voient même confier des mandats par Behaviour Interactif et jouent temporairement le rôle de consultant.
       
      source et suite: https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1754347/industrie-jeu-video-penurie-main-doeuvre-behaviour-interactif
    • By virginiaz67
      Bonjour à tous,
       
      Je suis en train de finir mon dossier de candidature pour une admission pour automne 2021 à l'Université Laval. Actuellement en Master 1 en France et j'ai postuler pour 2 maîtrises et un certificat. 
      cependant quelques questions résident dans ma tête, j'ai pu écrire à l'université mais toujours pas de réponse à ce jour. 
      Pour le certificat on me demande si je souhaite l'intégrer ou non dans un bacc par cumul? est-ce qu'on peut choisir que oui puis au cours de l'année changer et repostuler pour une maîtrise?
      d'autre part, concernant les pièces justificatives est-ce normale qu'il ne me demande pas mon passeport ou carte d'identité? je n'ai pas encore payé les frais, je vais finir la partie avant la fin de semaine. Est-ce qu'il les demande après avoir payé les frais?
       
      En vous remerciant d'avance
       
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.



×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines

Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2021 immigrer.com

Advertisement