Jump to content

Bilan retour à Paris : je repars quand ?


Recommended Posts

  • Habitués

Hello à tous,

Je crois qu'il est enfin temps que je fasse mon bilan et pour des raisons perso (ma famille lit le blog), je n'écrirai pas la même chose sur mon blog. Du moins, je serai beaucoup moins transparente. Et la transparence, j'y tiens comme vous le savez.

Je ne sais pas trop par où commencer. Je suis rentrée le 22 septembre 2013 après presque 3 ans sur Toronto.

Je n'aimais pas cette ville, je ne me voyais pas du tout rester surtout dans l'éventualité d'y créer une famille. La vie est est terriblement chère et il faut deux très bons salaires.

Ma carrière à Toronto a été très satisfaisante même si je n'ai eu que deux postes en CDI. Un que j'ai quitté en 2 mois et un où j'ai été virée après 15 mois. Le reste a été recherche d'emploi (4 mois max par an sur 2 périodes) et contrats.

Les contrats n'ont aucunement "ruiné" ma carrière puisque j'ai même terminé dans une prestigieuse boite d'audit pendant 6 mois.

-- L'envie d'aller voir ailleurs --

Je voulais depuis très longtemps aller vivre aux États-Unis. Je m'étais donné 3 ans pour le faire et fin 2012, j'ai décidé de m'y lancer à fond.

L'approche la plus simple pour vivre le rêve américain était le VIE (Volontariat international en entreprise). Vous travaillez pour une boite française pendant 12 à 18 mois et vous êtes payé en euros net d'impôts. En gros entre 2000 et 2500 euros par mois aux USA.

J'ai donc cherché non stop pendant 7 mois et eu pas mal de retours de boites qui ne voulaient malheureusement pas me prendre en VIE mais en stage. Et puis mi juillet, une boite finit par me dire qu'elle est intéressée. Je passe 2 entretiens par téléphone et 1 semaine après on m'annonce que je suis prise et que j'irais à Washington DC début novembre car il y a pas mal de paperasse. Rien que de vous dire ça me met mal à l'aise car la suite a été... désastreuse. J'en ai même des palpitations c'est vous dire...

Mi août, au retour de la boite de vacances, on m'annonce qu'en fait, ils n'ont pas vraiment fait leur travail car ce n'est pas sur que mon visa soit accordé. En effet, il y a déjà une personne sur place en VIE et dans la boite aux USA il n'y a que... 3 personnes. En sachant qu'il y a un quota de 1 VIE pour 5 personnes. C'est vous dire mes chances d'obtenir un visa.

La boite me dit d'abord que c'est bon pour finalement me laisser patienter plusieurs jours avant de me dire que ce n'est pas bon, puis bon et vice versa. Ca a mis mes nerfs à vif et m'a totalement démoralisée quand j'ai enfin appris à 5 h du matin pour moi fin août (de Toronto) que la réponse était NON. Et encore, ils essayaient toujours de me faire croire que bon on ne sait jamais. (Suis obligée de faire des pauses pour vous écrire tellement ça m'énerve)

Alors là catastrophe intégrale. J'étais en fin de contrat dans ma boite, j'avais refusé de passer des entretiens pour obtenir un poste en CDI chez eux (bon en même temps ils ne m'avaient pas vraiment demandé et je n'avais pas montré d'intérêt, NORMAL) et mon mari avait quitté son job parce qu'on était censé partir !!! Je ne vous dis PAS la catastrophe. J'avais les boules comme pas permis. Je venais de tout arrêter pour un truc qui avait totalement foiré. Pendant 1 semaine j'ai été livide avant de me ressaisir.

Mister voulait qu'on rentre quelque temps en France pour faire le point et voir la famille. (Il avait une nièce qui venait de naître)

J'étais complètement contre. Paris, quelle HORREUR. Jamais de la vie je ne me voyais rentrer. J'ai postulé à des offres sur Toronto en parallèle, n'ai pas eu de nouvelles. La règle de voir 10 boites pour avoir enfin une proposition d'emploi s'appliquait de nouveau pour moi. 10 boites, ça pouvait prendre 3 mois. J'arrivais en fin de bail, je ne pouvais pas saquer mes voisins qui foutaient la musique à fond tous les soirs. Bref. J'avais les nerfs à vif.

La boite de Washington est revenue vers moi et m'a dit qu'ils pouvaient me prendre en VIE à Toronto. La bonne blague. Je gagnais quasiment 1000$ de plus par mois que ce qu'ils voulaient me proposer ! Et Toronto c'était un peu un vieux souvenir vu que mon mari refusait de rester.

En désespoir de cause (ou la mort dans l'âme) je leur ai demandé s'ils pouvaient me prendre à Paris. À ce moment, j'étais même prête à rentrer sans rien, c'est vous dire mon mental à l'époque. Rentrer à Paris sans rien, quand j'y repense... J'allais vraiment mal !

Bref, ils ont dit oui. Le salaire ne me convenait pas, je n'ai pas pu négocier mais bon voilà, ils payaient le déménagement à 100%.

-- Le retour --

J'en ai cauchemardé. Pendant 2 semaines j'ai cauchemardé toutes les nuits de ce retour à Paris. C'était terrible.
En revenant, la première semaine je me suis sentie littéralement oppressée. J'avais peur de tout. Ca n'avait tellement rien à voir avec la vie à Toronto que je flippais dans la rue.
Bien sur, j'étais super contente de voir ma famille et pendant quelques jours j'ai finalement pensé que je pourrais vivre en banlieue parisienne dans un endroit tranquille type le 78.

Mais, la réalité est vite revenue... J'ai démarré mon CDD (ah oui la boite m'a proposé un CDD de 6 mois car ils voulaient m'envoyer aux USA dès que leur VIE actuel serait parti donc fin août) et à ce moment, j'ai tout de suite voulu repartir.

Horaires à la con, 9 - 18. Et pourtant, ma boite n'est pas à cheval sur les horaires mais rentrer chez moi à 18 h 15 me TUE.
Évidemment, quand on est en CDD, on ne trouve pas de logement. Mon mari a pourtant trouvé un job en CDI 2 mois à peine après notre arrivée mais vous savez, il faut 3 fiches de pate gnagnagna. Bref aujourd'hui, nous n'avons toujours pas d'appart. On vit dans un grand logement de fonctions chez mes beaux parents en plein Paris.

Et puis les mois ont passé, Noël a été très difficile car même si j'étais enfin en famille, je ne me sentais pas du tout à l'aise en France. Alors j'ai décidé qu'il fallait repartir et surement avant que la boite ne m'envoie aux USA car...

- La boite veut m'envoyer 18 mois aux USA mais ne peut me garantir un visa derrière
- La boite s'est fait refuser plus de la moitié des visas qu'elle a demandé ces 3 dernières années
- Le visa n'est pas permanent. Mister pourrait ne pas trouver de boulot

-- Aujourd'hui --

Je vais être honnête avec vous. Je pense revenir au Canada. En fait, j'ai même passé des entretiens avec des boites (qui n'ont rien donné pour le moment). Pas à Toronto non mais j'envisage l'Alberta. Ce soir je passe un nouvel entretien avec une grosse boite.

Il est faux de dire qu'il est impossible de trouver du boulot depuis l'étranger car si on a de l'expérience canadienne ça ne pose aucun souci : la preuve !
Les boites m'ont même répondu le lendemain. Il y a donc des possibilités.

Parallèlement, une autre boite française m'a contacté pour un VIE à Boston. Mais là c'est encore pire, après le VIE, il faudrait rentrer 1 à 2 ans en France. Ahahaha.

-- Moralité --

Je devais de toute façon rentrer en France. Je crois que j'avais besoin de revenir pour comprendre que ma place n'était pas ici. Et j'avais aussi besoin de revoir mes priorités. Aujourd'hui je veux acheter un logement et fonder une famille et les envies n'ont donc plus rien à voir avec celles que j'avais en arrivant au Canada. Il m'aura fallu rentrer pour le comprendre. Et au moins, mon mari a trouvé un poste qui lui plait même s'il sait que je ne veux pas du tout rester et se prépare à repartir du jour au lendemain.

Bref... faut donc que vous croisiez les doigts pour moi car je risque d'être de retour dans peu de temps si une boite veut bien de moi ;)

Parallèlement, je joue à la loterie green card comme chaque année... le 1er mai 2014, sait-on jamais ?

Link to post
Share on other sites
  • Replies 114
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Hello à tous, Je crois qu'il est enfin temps que je fasse mon bilan et pour des raisons perso (ma famille lit le blog), je n'écrirai pas la même chose sur mon blog. Du moins, je serai beaucoup moi

Merci pour ton temoignage. Je me demande ce que tu esperes trouver a Washington que tu n'avais pas a Toronto... Deja a Washington tu n'as aucune chance d'habiter en centre-ville, alors ce sera la

Je vous tiens au courant très bientôt de nos avancées, promis ! Mais ça a été un peu la course ces deux derniers mois

Mon expérience est très différente et pourtant... je me retrouve tout à fait dans le "fond" de ce que tu as pu ressentir... en quittant le Canada, en arrivant en France, etc. Je peux tout à fait comprendre ton mal être !

J'espère que tu vas vite trouver un boulot et avoir enfin la vie que tu souhaites en Alberta ou ailleurs :) et que tu continueras à venir nous raconter ça !

Moi aussi j'ai assez hâte de venir parler de mon retour :biggrin2:

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

C'est un témoignage touchant et sincère. Même si c'est pas tout rose, au moins ça a le mérite de présenter les choses comme elles sont, sans blâmer nécessairement ci ou ça.

J'ai envie de dire que votre plus grosse erreur a été de tout lâché avant d'avoir une confirmation 100% officielle (visa) que vous partirez aux USA. C'est du moins le feeling que j'ai eu en lisant comment ça s'est passé.

Mais comme tu le dis, ça a finalement eu un bon côté pour voir ce que tu voulais vraiment. Toute "erreur" a son lot d'enseignements.

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

C'est un témoignage touchant et sincère. Même si c'est pas tout rose, au moins ça a le mérite de présenter les choses comme elles sont, sans blâmer nécessairement ci ou ça.

J'ai envie de dire que votre plus grosse erreur a été de tout lâché avant d'avoir une confirmation 100% officielle (visa) que vous partirez aux USA. C'est du moins le feeling que j'ai eu en lisant comment ça s'est passé.

Mais comme tu le dis, ça a finalement eu un bon côté pour voir ce que tu voulais vraiment. Toute "erreur" a son lot d'enseignements.

Oui tu as bien raison... Je me suis fiée au "on a déjà eu plusieurs VIE chez nous à Washington DC" et "tout est bon y a aucun souci pour le visa". Ce qui n'était pas vrai...

Bon et mon mari a quitté son boulot qu'il n'aimait pas donc disons que de toute façon il voulait le quitter.

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Puda, de mémoire ton mari voulait rentrer anyway et toi tu n'aimais pas tant le Canada et le froid.

Es tu certaine de vouloir t'embarquer pour l'Alberta? Ca sonne un peu comme choix par défaut,non?

D'autres options? Ailleurs en France, en Europe?

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Puda, de mémoire ton mari voulait rentrer anyway et toi tu n'aimais pas tant le Canada et le froid.

Es tu certaine de vouloir t'embarquer pour l'Alberta? Ca sonne un peu comme choix par défaut,non?

D'autres options? Ailleurs en France, en Europe?

Tu n'as pas tort en effet ! Disons qu'il y a de bons jobs avec de bons salaires là bas de ce que j'en ai vu et l'Europe n'est pas une option pour moi. Ni même par défaut !

Par contre, malgré ce que j'ai pu en dire, je me sentais bien mieux au Canada qu'ici. Comme quoi hein... C'est assez inexplicable, il faut le vivre pour comprendre... Je ne peux pas t'en dire davantage.

** Edit ** J'ai relu tes posts et je me souviens que tu prévois de rentrer mi 2015. Je ne sais pas trop quoi te dire, moi ça ne me réussit pas du tout mais ce n'est évidemment pas le cas pour tout le monde :) (Mon mari) Je pense que quand on veut vraiment rentrer, ça se passe beaucoup mieux. Moi je l'ai fait parce que je me suis retrouvée coincée...

Edited by Puda
Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Je comprends. Ca aura servi a ça ton retour :)

Et ton mari en pense quoi de son retour?

Sinon niveau climat tu devrais essayer le BC :)

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Merci pour ton temoignage.

Je me demande ce que tu esperes trouver a Washington que tu n'avais pas a Toronto... Deja a Washington tu n'as aucune chance d'habiter en centre-ville, alors ce sera la banlieue en Virginie ou dans le Maryland.

Le mode de vie a Washington est tres similaire a celui de Toronto. C'est une grande ville avec les memes desagrements. Pourquoi faire une fixation sur les US alors que tu as la RP et que tu peux vivre au Canada une experience a l'americaine en tout points comparable a celle des USA, sans les desagrements.

Deuxiemement, je remarque que ce que tu n'aimes pas a Toronto, c'est la ville, et la vie en centre-ville avec les loyers eleves pour de petits apparts, les voisins bruyants et le fait que ce n'est pas l'endroit ideal pour fonder une famille. Certes, mais c'est exactement la meme chose a Paris, ou tu etais prete a envisager de vivre en banlieue, dans le 78.

Alors vu que si c'etait Washington ce serait forcement la banlieue et a Paris aussi vu les loyers dans Paris intra-muros, pourquoi n'avoir jamais envisage la vie en banlieue de Toronto ? Tu aurais eu le meilleur des deux mondes. J'habite en banlieue de Toronto, donc forcement je preche pour ma paroisse, mais lorsque je lis les retours d'experience des immigrants qui s'installent a Toronto, je ne me retrouve pas du tout dans leurs listes de desagrements.

En banlieue les loyers sont nettement moins eleves qu'a Toronto, tu peux habiter dans un condo, une town house ou une maison (donc dans un espace de vie beaucoup plus spacieux et plus propice pour vivre en famille) et la qualite de vie s'en ressent evidemment. Tu peux meme envisager d'acheter un bien immobilier dans un marche immobilier en croissance.

Les frais de garde sont nettement moins eleves. J'habite a Oakville, en banlieue ouest, c'est la ville ou le revenu par habitant est le plus eleve au Canada, autrement dit une ville riche. Et pourtant je me paie pas 1500$ pour la creche de mon fils, je paie moins de 1000$ a plein temps par mois, et je peux le deduire de mes taxes. L'assurance auto est aussi nettement moins chere et vu que j'habite et travaille en banlieue, je n'ai pas de frais de parking.

Les ecoles ici sont de tres bonnes qualite, avec un grand choix de systemes : 100% anglophone, 100% francophone, immersion (50/50), Montessori, Waldorf, catholique, etc.

Ici on n'a aussi plethore de medecins de famille, je n'ai pas encore une une seule family clinic qui n'acceptait pas de nouveaux patients.

Alors bien sur, ce n'est pas Toronto, on n'a moins de choses culturelles a faire le week-end (musees, aquarium, etc), mais on a quand meme plein de centres communautaires avec patinoires, piscines, lacrosse, soccer, et plein d'autres activites a faire avec les enfants.

On a les memes chaines de magasins et restaurants. On n'a moins de bars pour sortir le soir, c'est sur, mais il y a quand meme quelques pubs et discotheques, cela dit la banlieue c'est plus axe famille que downtown Toronto, c'est certain, m'enfin quand tu veux fonder une famille, tu changes un peu tes priorites.

Bref, tout ce que tu n'aimes pas a Toronto, et c'est pareil pour tous les autres qui en font des commentaires negatifs, surtout sur le cout de la vie, essayez donc d'aller dans la peripherie, vous decouvrirez un autre monde.

Et je repete qu'aux USA, tu ne trouveras pas les choses si differentes.

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

En ce qui concerne le climat, il doit faire un peu moins froid a DC par rapport a Toronto, mais ils se prennent plus de neige sur la cote.

Calgary c'est bien pour le boulot et le salaire, mais en dehors de ca, c'est tres tres isole (loin de tout), c'est une ville de province d'1 million d'habitants ou il n'y a pas tant de choses a faire, beaucoup moins qu'a Toronto ou Montreal en tout cas. J'ai un copain Grec qui habite a Calgary, il s'y plait, la qualite de vie est bonne, mais il ne faut pas avoir peur de l'isolement et d'un eloignement encore plus important par rapport a ta famille en France. 9h de decalage horaire au lieu de 6 a Toronto, ca n'a l'air de rien, mais ca restraint encore d'avantage les moment ou tu peux parler avec ta famille sur Skype.

Perso, meme si je sais que je pourrais gagner 20% de salaire en plus a Calgary par rapport a Toronto, je n'irais pas parce que ca ne me correspond pas.

Edited by Niklasky
Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Alberta est une provintce et non une ville!

Cela ne serait-il pas comme ceux qui se trompent et appellent des agents à l'immigration à l'aéroport des doauniers(erreur terrible surtout quand on a pas encore travaerser les lignes).

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Alberta est une provintce et non une ville!

Cela ne serait-il pas comme ceux qui se trompent et appellent des agents à l'immigration à l'aéroport des doauniers(erreur terrible surtout quand on a pas encore travaerser les lignes).

Erreur de ma part. J'etait partie pour ecrire quelque chose sur la province et j'ai bifurque sur la ville en cours de phrase.

C'est corrige.

La confusion entre douane/immigration est commune et traduit une mauvaise comprehension du travail des uns et des autres. C'est comme confondre le FBI et la CIA par exemple.

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

C'est bien d'un côté c'est mauvais et de l'autre c'est parfait!

Les autres sont confus mais pour d'autres ce n'est qu'un changement d'idée en écrivant une phrase!

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

En ce qui concerne le climat, il doit faire un peu moins froid a DC par rapport a Toronto, mais ils se prennent plus de neige sur la cote.

Calgary c'est bien pour le boulot et le salaire, mais en dehors de ca, c'est tres tres isole (loin de tout), c'est une ville de province d'1 million d'habitants ou il n'y a pas tant de choses a faire, beaucoup moins qu'a Toronto ou Montreal en tout cas. J'ai un copain Grec qui habite a Calgary, il s'y plait, la qualite de vie est bonne, mais il ne faut pas avoir peur de l'isolement et d'un eloignement encore plus important par rapport a ta famille en France. 9h de decalage horaire au lieu de 6 a Toronto, ca n'a l'air de rien, mais ca restraint encore d'avantage les moment ou tu peux parler avec ta famille sur Skype.

Perso, meme si je sais que je pourrais gagner 20% de salaire en plus a Calgary par rapport a Toronto, je n'irais pas parce que ca ne me correspond pas.

Il faut un juste milieu, un bon salaire qui te permet de bien vivre sans te serrer la ceinture avec de bonnes conditions de vie. Après je ne vois pas l'intérêt de gagner 20% de plus s'il faut sacrifier quelque chose à côté. C 'est un choix.

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

C'est bien d'un côté c'est mauvais et de l'autre c'est parfait!

Les autres sont confus mais pour d'autres ce n'est qu'un changement d'idée en écrivant une phrase!

Ca n'a juste rien a voir. J'ai admis mon erreur et je l'ai corrigee. Pour l'autre erreur, on la trouve communement dans les messages sans qu'elle soit jamais corrigee. Je me permet juste d'expliquer aux gens la difference entre douane et immigration.

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Ok tu as raisonnnnn! :biggrin2::whistlingb::whistlingb:

C'est excellent de jouer un professeur, je t'en félicite! :biggrin2:

Je n'ai que faire de tes felicitations. Si tu n'as rien de pertinent a ajouter a ce topic, je te suggeres d'aller troller ailleurs.

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Niklasky, je comprends que tu ne saisisses pas tout à fait mes intentions.

Pour info, mon mari ne veut plus entendre parler de Toronto. Je suis d'accord avec toi, je comptais partir vivre à Oakville tout comme toi mais mon mari ne voulait absolument pas. Pour lui c'était Toronto et rien d'autre et comme il n'a pas été satisfait de son boulot, je pense qu'il était heureux de quitter le Canada pour aller aux USA.

Pour te dire j'avais même commencé à lui montrer des logements sur Mississauga. Moi je suis pro banlieue tu sais donc je trouve ton propos un peu agressif en un sens car tu sembles croire que je suis pro ville. Ce n'est absolument pas le cas. C'est aussi pour ça que je voulais vivre dans le 78 (et attends ça m'a effleuré l'esprit pendant 1 mois hein) et que je ne comptais évidemment PAS vivre en centre ville de DC.

D'ailleurs, je n'habitais même pas à Toronto mais dans un condo à Etobicoke !

Je ne dis pas que DC est mieux ou moins chère. C'est juste une expérience différente. Et pour quelqu'un qui a toujours eu envie des USA c'est quelque chose à tenter.

Je n'aime pas qu'on fasse des comparaisons entre USA et Canada en disant "mais qu'est ce qu'il y a de mieux aux USA qu'au Canada ??" on croirait entendre le français de base qui demande pourquoi on va vivre à Montréal au lieu de rester à Bordeaux.

Bref tu as saisi mon propos.

Et puis, tu admettras que DC est beaucoup plus petite que Toronto ! Pour avoir été dans cette ville que j'ai beaucoup apprécié, ça n'a quand même rien à voir !

Évidemment, si j'avais le choix, j'irais au soleil mais bon, il y a une problématique liée au visa.

Maintenant quand tu dis que ça vaut davantage le coup de rester au Canada avec ma RP et ben c'est justement tout ce que je dis dans mon long pavé :smile: J'ai en effet compris qu'il n'y avait aucun avantage à aller aux USA sans visa permanent. Mais il me fallait y réfléchir longuement (donc retour en France) pour le comprendre.

Concernant l'Alberta, je ne sais pas trop quoi te dire, il faudrait que je décroche d'abord un job pour te dire ce qu'il en est. Je suis en prospection, rien de plus. Je suis d'accord que c'est isolé.

PS : Mountain times c'est 8 h de différence. Je sais détail mais les 9 h ne sont que pour la côte ouest.

Edited by Puda
Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Je comprends. Ca aura servi a ça ton retour :smile:

Et ton mari en pense quoi de son retour?

Sinon niveau climat tu devrais essayer le BC :smile:

Lui il est très satisfait. C'est d'autant plus navrant/difficile pour moi.

Même s'il admet que Paris avec des enfants c'est difficilement jouable. Disons qu'il m'a donné pour impératif de trouver un boulot avant de repartir, ce que je comprends. En attendant, il continue son job avec période d'essai de 6 mois. (Jusqu'en juin)

Il a surtout compris que la France n'était pas faite pour moi et je pense qu'il n'arrivait pas à l'envisager avant malgré ce que je lui disais. Là il me dit qu'il a compris. "Lesson learned" comme ils disent.

BC j'ai regardé, et je vais faire plaisir à Blueberry parce que j'ai vu qu'en 4 ans ça avait bien évolué ;) Il y a pas mal de jobs maintenant ! Reste que je ne suis pas forcément très attirée par la province même si c'est exceptionnellement beau. J'ai envoyé un peu mon CV en tout cas. Pas eu de retour encore.

Edited by Puda
Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Niklasky, je comprends que tu ne saisisses pas tout à fait mes intentions.

Pour info, mon mari ne veut plus entendre parler de Toronto. Je suis d'accord avec toi, je comptais partir vivre à Oakville tout comme toi mais mon mari ne voulait absolument pas. Pour lui c'était Toronto et rien d'autre et comme il n'a pas été satisfait de son boulot, je pense qu'il était heureux de quitter le Canada pour aller aux USA.

Pour te dire j'avais même commencé à lui montrer des logements sur Mississauga. Moi je suis pro banlieue tu sais donc je trouve ton propos un peu agressif en un sens car tu sembles croire que je suis pro ville. Ce n'est absolument pas le cas. C'est aussi pour ça que je voulais vivre dans le 78 (et attends ça m'a effleuré l'esprit pendant 1 mois hein) et que je ne comptais évidemment PAS vivre en centre ville de DC.

D'ailleurs, je n'habitais même pas à Toronto mais dans un condo à Etobicoke !

Je ne dis pas que DC est mieux ou moins chère. C'est juste une expérience différente. Et pour quelqu'un qui a toujours eu envie des USA c'est quelque chose à tenter.

Je n'aime pas qu'on fasse des comparaisons entre USA et Canada en disant "mais qu'est ce qu'il y a de mieux aux USA qu'au Canada ??" on croirait entendre le français de base qui demande pourquoi on va vivre à Montréal au lieu de rester à Bordeaux.

Bref tu as saisi mon propos.

Et puis, tu admettras que DC est beaucoup plus petite que Toronto ! Pour avoir été dans cette ville que j'ai beaucoup apprécié, ça n'a quand même rien à voir !

Évidemment, si j'avais le choix, j'irais au soleil mais bon, il y a une problématique liée au visa.

Maintenant quand tu dis que ça vaut davantage le coup de rester au Canada avec ma RP et ben c'est justement tout ce que je dis dans mon long pavé :smile: J'ai en effet compris qu'il n'y avait aucun avantage à aller aux USA sans visa permanent. Mais il me fallait y réfléchir longuement (donc retour en France) pour le comprendre.

Concernant l'Alberta, je ne sais pas trop quoi te dire, il faudrait que je décroche d'abord un job pour te dire ce qu'il en est. Je suis en prospection, rien de plus. Je suis d'accord que c'est isolé.

PS : Mountain times c'est 8 h de différence. Je sais détail mais les 9 h ne sont que pour la côte ouest.

Je ne suis pas du tout agressif, je ne vois pas comment tu as pu ressentir ca dans mon message. Parce que j'ai laisse entendre que tu es pro-ville ? Mais les gens sont tellement susceptibles ici... :blink2:

Etobicoke est dans la municipalite de Toronto, et c'est quand meme dense en termes urbains.

On dirait que toi et ton mari, vous n'etes pas vraiment fixes sur ce que vous voulez faire. Est-ce que c'est ton mari qui ne veut pas de la banlieue ?

J'aime beaucoup les USA et je voulais aussi y vivre a un moment donne, mais finalement j'ai trouve que le Canada etait le bon compromis, surtout ici en Ontario. C'est tres similaire en terme de mode de vie, et il y a quand meme une influence Europeenne qui est bienvenue.

Lorsque les USA me manquent, je prend la voiture et je vais a Niagara Falls ou Buffalo (seulement 80km d'Oakville), je vais dans les factory outlets, je vais manger au CheeseCake factory, et hop je suis rassasie pour quelques mois.

En parlant de DC, oui c'est plus petit que Toronto et c'est cool a visiter en touriste, mais si tu y habitais, tu tomberais dans la meme routine de banlieue qu'a Toronto. Et n'oublie pas que DC est tres loin d'offrir la tranquilite de Toronto, c'est une des villes ou il y a la plus d'insecurite aux USA.

C'est pas forcement pertinent de comparer 2 pays, de dire que l'un est plus mieux que l'autre, mais la je peux te dire que si effectivement DC t'offrirait une experience differente, elle ne serait pas si differente que ca. Ca reste 2 pays et 2 villes tres proches en termes de mode de vie.

Et puis bien entendu, lorsque tu pars en VIE aux USA, ou meme avec n'importe quel visa de travail temporaire, premierement le conjoint ne beneficie pas d'un permis de travail ouvert comme au Canada, mais en plus tu n'as que tres peu de chances de pouvoir rester ensuite car la Green Card est difficile a obtenir.

Attention de ne pas a tout prix vouloir partir aux USA, vous retrouver dans la precarite, et perdre votre RP Canadienne et devoir rentrer en France pour de bon.

Bref, je suis bien desole de voir que le retour est difficile pour toi. J'espere que vous trouverez une solution qui vous convient a tous les deux.

P.S. J'ai lu un peu ton blog.

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.




×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines