Aller au contenu

Messages recommandés

Je reprends mes propos concernant le "mensonge comme sport national"

Je ne parle pas d'hypocrisie, mais bien de mensonges, quelques exemple qui ne concernent que mon expérience, mais qui me semblent bien refléter la réalité quotidienne :

- les vendeurs d'autos, capables de te faire croire que ce 4 cylindres est un 6 cylindres, ok ça c'est partout, mais tout de même !

- les gens qui gagnent 100.000$ / année, puis tu apprend qu'ils sont au chômage 6 mois par an et qu'ils ne peuvent pas payer leur hydro...

- le proprio qui te loue un 2 1/2 et quand tu arrive c'est un 1 1/2

- l'employeur qui t'embauche pour un chiffre de jour, une semaine après ça se transforme en nuit

- l'employeur qui te dis "14$/h" et sur ta 1ere fiche de paye tu lis 12$/h..

- le client qui te dis qu'il t'as envoyé ton paiement, tu ne reçois rien, puis il te dis que c'est la banque qui déconne, puis qu'il a perdu ton adresse, puis....bref il te prends pour un con

- l'employeur qui t'embauche pour 30h/semaine, puis ça se transforme en 20h, puis il t'envoie bosser à 100km pour 10h..

- la grande phrase typique : "on vous rappelle ça s'ra pas long" .... on te rappelle JAMAIS

- le gars qui est "président directeur" d'une entreprise, en fait son entreprise embauche 1 employé : LUI

Je sais...vous allez dire : mais c'est partout comme ça !! Sauf que j'ai pas l'habitude qu'on m'entube avec le sourire :smile: Si ça vous plait c'est bien, moi je supporte plus, je suis en train de regarder la ou je vais atterrir en France, le pays en MEGA CRISE, car tant qu'à me faire prendre pour un con, autant que ce soit par 25° et au soleil !

Beau ramassis de clichés trollesque. :biggrin2: Par contre, tu as raison pour ce qui est de la France : le pays est effectivement en MÉGA CRISE, avec un chômage record dans ce pays, un croissance médiocre et la crise des finances publiques en France ( dette française et déficit ). Avec la crise économique et la crise des finances publiques qui s'aggravent en France, la France sera bientôt un gros Portugal... c'est la triste réalité. :sleep:

Modifié par lesuisse

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

QUAND DEGAGE T'ON LE TROLL MAC KENZIE/LE SUISSE ?

QUEL EST L'INTERET DE SA PRESENCE SUR LE FORUM ? Y A T'IL UN SEUL DE SES MESSAGES QUI A UN INTERET ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je reprends mes propos concernant le "mensonge comme sport national"

Je ne parle pas d'hypocrisie, mais bien de mensonges, quelques exemple qui ne concernent que mon expérience, mais qui me semblent bien refléter la réalité quotidienne :

- les vendeurs d'autos, capables de te faire croire que ce 4 cylindres est un 6 cylindres, ok ça c'est partout, mais tout de même !

- les gens qui gagnent 100.000$ / année, puis tu apprend qu'ils sont au chômage 6 mois par an et qu'ils ne peuvent pas payer leur hydro...

- le proprio qui te loue un 2 1/2 et quand tu arrive c'est un 1 1/2

- l'employeur qui t'embauche pour un chiffre de jour, une semaine après ça se transforme en nuit

- l'employeur qui te dis "14$/h" et sur ta 1ere fiche de paye tu lis 12$/h..

- le client qui te dis qu'il t'as envoyé ton paiement, tu ne reçois rien, puis il te dis que c'est la banque qui déconne, puis qu'il a perdu ton adresse, puis....bref il te prends pour un con

- l'employeur qui t'embauche pour 30h/semaine, puis ça se transforme en 20h, puis il t'envoie bosser à 100km pour 10h..

- la grande phrase typique : "on vous rappelle ça s'ra pas long" .... on te rappelle JAMAIS

- le gars qui est "président directeur" d'une entreprise, en fait son entreprise embauche 1 employé : LUI

Je sais...vous allez dire : mais c'est partout comme ça !! Sauf que j'ai pas l'habitude qu'on m'entube avec le sourire :smile: Si ça vous plait c'est bien, moi je supporte plus, je suis en train de regarder la ou je vais atterrir en France, le pays en MEGA CRISE, car tant qu'à me faire prendre pour un con, autant que ce soit par 25° et au soleil !

Je ne te mens pas en te disant que je suis heureux que tu partes et que tu aurais dû le faire plus tôt!

Je ne pense pas que Vercors quitte le Québec et retourne en France. Je pense qu'il fait parti du club " Je parle toujours de quitter le Québec mais je ne le fait jamais". Il y en a plusieurs comme ça ici. :8):

Modifié par lesuisse

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ouai d'ailleurs c'est quand que tu retournes en Suisse toi? ah ben tu peux pas t'es pas Suisse... :whistlingb:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il y en a qu'on se demande pourquoi il reste.........ah c'est vrai pour l'argent :biggrin2:

Oui, il dit qu'il reste au Québec pour l'argent mais cela ne l'empêche pas de cracher sur le Québec. Il aime bien cracher dans la soupe... :whistlingb:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne pense pas qu'il soit américain (usa). :8):

Modifié par lesuisse

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mais en ce moment est-il toujours au Quebec (Canada) ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oula ya des gens fatigués ici ^^

Comment fermer un post ? Plus envie de parler avec ce genre de personne sans instruction.

Bon inutile de se chamailler davantage, j'ai passé l'âge de jouer aux joutes sur le net avec des énervés...

Perso je n'attaque pas les témoignages des autres, je m'en cogne, pourtant j'ai lu des choses très drôles comme des témoignages hyper enthousiastes de personnes encore en France, et qui déchantent de façon catastrophique en arrivant ici, job de nuit, salaire minable, appartement misérable avec voisin péteur en fond sonore...

Tant mieux pour ceux qui ont trouvé leur place, chacun à la parole, chacun peut s'exprimer.

Après il y aura toujours les trolls, les haineux, ceux qui ne supportent pas qu'on soit dans une autre optique qu'eux, les fachos de l'opinion :smile:

Ceux qui écrivent sans réfléchir, je n'ose pas imaginer comment ils parlent...

Me concernant j'ai précisé qu'il ne s'agissait que de MON expérience et MON opinion, je ne demande à personne de changer d'avis.

Puis il y a les grand(e)s sages, ceux qui passent leur vie sur un forum à donner un jugement indiscutable sur tout "BRAVO" vous être maîtres d'un forum, bel accomplissement.

Moi je vais continuer ma petite vie tranquille, malgré les aléas, je vais aller au boulot, essayer de rembourser ce que m'a coûté cette immigration somme toute "loupée", c'est pas pour moi ce pays, je suis arrivé ici trop tard, trop "français", je ne peux pas me plier aux règles de l'emploi ici, les probations à rallonge, le job de nuit payé comme le jour, les week end qui s’enchaînent, la paie qui tombe pas (oups on t'avais oublié) pile au moment de Noel...

J'ai peut être pas eu de bol :smile: en tout cas je le prend avec humour, et oui je vais rentrer chez moi, j'ai jamais été au chômage, je sais qu'en France c pas facile, mais arrêtez de dire n'importe quoi, on peut y vivre très bien si on aime son pays.

adios muchachos !

Modifié par Vercors

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oula ya des gens fatigués ici ^^

Comment fermer un post ? Plus envie de parler avec ce genre de personne sans instruction.

Bon inutile de se chamailler davantage, j'ai passé l'âge de jouer aux joutes sur le net avec des énervés...

Perso je n'attaque pas les témoignages des autres, je m'en cogne, pourtant j'ai lu des choses très drôles comme des témoignages hyper enthousiastes de personnes encore en France, et qui déchantent de façon catastrophique en arrivant ici, job de nuit, salaire minable, appartement misérable avec voisin péteur en fond sonore...

Tant mieux pour ceux qui ont trouvé leur place, chacun à la parole, chacun peut s'exprimer.

Après il y aura toujours les trolls, les haineux, ceux qui ne supportent pas qu'on soit dans une autre optique qu'eux, les fachos de l'opinion :smile:

Ceux qui écrivent sans réfléchir, je n'ose pas imaginer comment ils parlent...

Me concernant j'ai précisé qu'il ne s'agissait que de MON expérience et MON opinion, je ne demande à personne de changer d'avis.

Puis il y a les grand(e)s sages, ceux qui passent leur vie sur un forum à donner un jugement indiscutable sur tout "BRAVO" vous être maîtres d'un forum, bel accomplissement.

Moi je vais continuer ma petite vie tranquille, malgré les aléas, je vais aller au boulot, essayer de rembourser ce que m'a coûté cette immigration somme toute "loupée", c'est pas pour moi ce pays, je suis arrivé ici trop tard, trop "français", je ne peux pas me plier aux règles de l'emploi ici, les probations à rallonge, le job de nuit payé comme le jour, les week end qui s’enchaînent, la paie qui tombe pas (oups on t'avais oublié) pile au moment de Noel...

J'ai peut être pas eu de bol :smile: en tout cas je le prend avec humour, et oui je vais rentrer chez moi, j'ai jamais été au chômage, je sais qu'en France c pas facile, mais arrêtez de dire n'importe quoi, on peut y vivre très bien si on aime son pays.

adios muchachos !

Bonne continuation à toi!! j'ai bien apprécié ton témoignage, réaliste sur de nombreux points et notamment sur certaines personnalités de ce forum :cool:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un grand merci, tout d'abord, d'avoir partagé un fragment de sa vie avec nous tous. Je pense qu'il serait sage de bénéficier de ce récit et d'apporter, constructivement, des éléments de réponses pour toute personne qui passe par le même chemin.

L'immigration est un projet de vie et le bilan de ce récit est un bilan d'un an. Pour moi ce n'est pas suffisant pour avoir une vue complète du résultat de son immigration, et un projet mûrement réfléchi, devrait tenir compte également des ''glissades'' et mésaventures rencontrées. Avoir des doutes c'est bien, mais avoir des plans de réponses à ces doutes c'est mieux.

Le fait d'être ''un instable professionnel'', n'est pas un point négatif surtout ici au nord de l'Amérique; il est d'usage de changer de postes, de compagnies, de carrières même, aussi longtemps que c'est progressif (plus de responsabilités, d'atteintes de résultats, etc…).

Pour ce qui est de tenter sa chance en région et accepter même pleins de positions à temps partiel, cela démontre qu'il y a un gout d'aventure et une volonté de réussir, mais avec des risques à prendre, sauf que lorsqu'on voit que cela ne donne pas le résultat escompté, il aurait été judicieux de tenter au delà de la province du Québec. Je ne le répèterais pas assez : Le Québec n'est pas tout le Canada et le Canada n'est pas juste le Québec, il y a une vie au-delà de la belle province, et si on est capable de faire des 10zaines de milliers de Km on est surement capable d'en faire un petit 1000, 2000 voir même 3000 km pour trouver ''chaussure à son pied''. Beaucoup d'immigrants l'ont fait, après être déçu de leur vie au Québec et ont bel et bien réussi.

Se faire considérer ''le français'' certes est lassant et devient lourd de se le faire répéter avec le temps, néanmoins ce n'est pas une qualité exclusive au Québécois. Là où on va vivre, il y aura toujours quelqu'un ou un groupe qui nous pointera du doigt, ou mettra l'accent sur un cliché issu de notre origine, culture, us et coutume. Tiens justement dans ce même récit, ne lit-on pas '' vous avez l'impression d'être dans le souk de Marrakech, 70% de ce qu'on vous dit est faux !'' ? On a beau à être Marrakchi, sincère, travailleur, avec de bons principes, courtois, aimable, professionnel, on reçoit en plein face un cliché qui n'a plus -le moindre du monde- sa place de nos jours. Cette image ancestrale du vendeur qui doit raconter plein de salade pour vendre sa marchandise, reste collée au fil du temps, même si les temps et les habitudes changent.

'' …ici on peut-être diplômé et nettoyer les toilettes.'' Mais est-on payé le salaire qui va avec ? Voilà la réponse ! J'en connais qui aimeront bien nettoyer les toilettes, mais est ce à 27$ l'heure, à 30$, à 38$ !? Personne ne dit que le nettoyage est un sous-métier, alors personne ne doit dire qu'il ne vaut pas ce taux horaire !

Certains souvenirs me reviennent à l'esprit lorsque je lisais cette idée qu'on nous raconte des mensonges époustouflant, nous faire comprendre qu'on n'est pas qualifié, que nous n'avons pas les qualités requises pour un poste de responsabilité, etc…. C'était tout un choc, surtout émanant de personnes issue d'un pays réputé être classé parmi les premiers sur le plan de développement humain. Mais disons que lorsqu'on préfère allumer une bougie au lieu de maudire l'obscurité, travailler 3 fois plus que les autres, imposer ses qualités intelligemment, on arrive à surpasser cette ''duperie'', et on finit par s'affirmer, seulement si:

- On a une volonté dure comme du fer, car avouons-le : C'est un travail de longue haleine;

- Et aussi (là je pèse bien mes mots, ou plutôt mes écrits) si on arrive à se mettre dans la tête que nous ne sommes pas immigrant, nous sommes canadiens, nous faisons partie de ce pays, nous le forgeons avec toute la population. Je l'ai répété pendant ces 14 dernières années sur ce forum et pour la millionième fois je vais encore le répéter : Un immigrant vient chez lui ! Veut, veut pas, un immigrant vient CHEZ LUI, il ne vient chez personne !!!

Toujours dans le contexte professionnel, j'ai décelé dans le récit cette notion de ''compétences transférables'', ce qui est une très bonne chose et qu'il faut assidument valoriser (ceci rejoins également le principe cité juste dans mon dernier point ci-haut). Ceci permettra de transposer un ancien savoir faire dans un nouveau domaine et de changer pour un poste ou il se peut qu'il y a des débouchés. De vrais débouchés.

Je reproche juste deux petites choses:

'' Le job était trop loin de chez, moi, je n'allais surtout pas déménager pour ça,''

Justement Pourquoi pas? Surtout qu'au moins pour ce job il était à temps plein (si j'ai bien lu) et il était si je ne m'abuse '' dans un domaine ou j'ai pas mal de compétences''. Donc habiter à 10 mn de marche du lieu de travail, aurait pu économiser le temps et même les frais de transport (aussi moindre soient-il)?

'' mais malheureusement je ne pouvais pas vivre avec aussi peu, et la perspective d'un temps plein était impossible. ''

Qu'en est-il d'une perspective de faire deux jobs à temps partiels? Deux salaires ridicules mais pour deux temps partiels dans deux compagnies qui peuvent cumuler les 37.5 heures par semaines, et voilà un brin de soleil aussi minuscule soit-il !

Certes que ce n'est pas la joie, mais comme expliqué avant : c'est un travail de longue haleine. Persévérance, Discipline et Volonté de fer !

J'apprécie tout de même quand je lis ''mais je ne me laisse pas faire'' sauf que j'aurais souhaité que cette attitude soit continue. Mais bon on est tous humain et on n'a pas nécessairement la même façon de faire et forcément pas la même vision.

Le marché de travail est sans pitié certes, et une lecture de ces 10 dernières du marché de travail le confirme bien. Beaucoup d'études ont aussi mis le point à différentes reprises que cela est encore plus dure pour les nouveaux arrivants et que généralement cela peut prendre entre 3 à 5 ans avant que certains puissent atteindre le même niveau de travail où ils étaient dans leur pays d'origine.

Le message est donc (et ceci est adressé à tout les futurs nouveaux immigrants) peu importe ce qu'on a comme profil académique et ce qu'on apporte comme expériences tout sera remis en question, et on devrait démontrer et même travailler trois fois plus pour prouver sa place. En même temps il faut choisir le chemin adéquat: refaire des études ou travailler? Si c'est à refaire ses études doivent elles être collégiales ou études universitaires? Si par contre c'est travailler doive-t-on accepter des jobines puis gravir l'échelon ou passer plus de temps à chercher LE travail à la hauteur de ses aspirations ? Est-ce que ce travail devrait être au privée ou au publique? Fédéral, municipal ou provincial? Si ce n'est ni étudier ni travailler, serait-il judicieux de créer sa propre affaire ? etc. Mais à la différence des autres coins du monde tout est plus dynamique au nord de l'Amérique, la situation peut s'améliorer vite, comme elle peut se détériorer assez vite aussi.

Le racisme existe et c'est très déshonorant. Une province qui se dit « [O]ffre des services à ces personnes (les immigrants) pour faciliter leur intégration et leur pleine participation à la société québécoise…» et qui stipule clairement nettement et précisément « [Qu] Au travail, la discrimination est interdite, notamment dans les offres d’emploi, le processus d’embauche et les conditions de travail» mais dont le quotidien vécu démontre des cas de discrimination est absolument déshonorant.

On s'entend bien sure que ce fléau existe un peu partout et avec des degrés bien plus critiques dans certaines partie de ce globe, encore une fois ceci n'est pas une exclusivité Québécoise. Néanmoins ce qui est malsain c'est qu'à chaque fois que la remarque est faite, la première réponse Québécoise est souvent : ''cela existe partout'' …. ''c'est encore pire dans tel ou tel pays'' … '' il est de moindre degrés au Québec'' … Comme si dans le subconscient de la population ceci est un phénomène universel et on se compare au pire. Ne faut-il pas commencer d'abord par avouer que c'est honteux, dégradant, scandaleux, et juste après relativiser et doser l'intensité de ce fléau, et finalement présenter ce qui a été fait pour y remédier ?

Le seul conseil que je donnerais aux victimes de discrimination en emplois, c'est de le faire savoir au monde, le dénoncer intelligemment, mais surtout ne pas le généraliser … car dites-vous bien quand on est victime d'un tel acte il reste à le prouver, comme l’a fait Kamal el Batal (journal atlas média Février 2004).

Une note positive se dégage vers la fin, '' J'ai rencontré des gens vraiment accueillants, des familles québécoises adorables, des personnages très drôles aussi ! '' c'est ce qu'on appelle : relativiser. Et c'est bien !

Le paysage au Québec est formidable, en plus des cantons de l'est je suggère de visiter les Laurentides et ses beaux lacs, rivières et petites montagnes. Dans un autre volet je suggère même d'aller vers l'ouest canadien vous ne le regretterez jamais.

À chacun sa vision de ce qu'est une véritable immigration, donc je ne remettrais pas en question celle de ce récit, mais je dirais que le point devrait être mis beaucoup plus sur bâtir sa propre voie, construire bien sa propre vie et trouver son bonheur et non pas de trouver mieux que son pays.

Dites-vous que même au plus fort des grande tornades, des immigrants sont arrivés ici, ont galéré fort et ont quand même fait leur vie et vivent mieux que leur vie antérieure. Sûrement moins vite, moins stable et moins satisfaisant au début de leur immigration, mais certainement plus fier et plus heureux aujourd'hui !

Un tout dernier point : '' et je n'arriverai jamais à m'intégrer, je resterai toujours un étranger '': C'est une question d'attitude, cela peut expliquer légèrement la note négative de ce récit, mais je persiste à dire que c'est notre façon de se voir sois même qui fait à ce qu'on s'intègre ou non, à ce qu'on se sente chez nous ou non, ce n'est pas à l'autre de me dire comment moi je me sens, et c'est surtout pas la vue des autres qui détermine notre futur, ce sont nos actions, ou plus précisément ce que nous faisons de ce qui nous arrive.

Pour mettre la ''cerise sur le gâteau'' je résumerais mon intervention ainsi :

  • Se donner encore un peu plus de temps (un an n'est pas suffisant) pour faire son bilan d'immigration;

  • Changer de province, ne pas se bloquer à une seule, voir même à un seul pays; Et si la réussite fait son appel dans un autre coin du globe???

  • Regarder au-delà des ''étiquettes''. Ne pas se focaliser sur les ''clichés''. Justement ce ne sont que des ''clichés'' et on en fait soi-même;

  • Surpasser les mensonges, s'armer de bonne volonté et s'affirmer comme Canadien faisant partie intégrante du paysage de ce grand pays;

  • Travailler ses ''compétences transférables'' assidûment et les valoriser constamment, quoiqu'on nous sous-estime continuellement;

  • Accepter quelques sacrifices temporaires : déménager proche du travail, faire deux travaux à temps partiels…;

  • Se mettre dans la tête que le marché est sans pitié et choisir le chemin adéquat : études, ou travail, ou affaire personnelle etc…

  • Faire savoir au monde et dénoncer habilement tout acte de discrimination, mais surtout ne pas le généraliser;

  • Relativiser notre vécu et ne pas s'attarder sur le négatif;

  • Adopter une attitude positive, tout en la complétant avec des actions concrètes et ne jamais laisser la vue de l'autre déterminer notre propre futur.

Bonne chance !

Kabi

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je l'ai répété pendant ces 14 dernières années sur ce forum et pour la millionième fois je vais encore le répéter : Un immigrant vient chez lui ! Veut, veut pas, un immigrant vient CHEZ LUI, il ne vient chez personne !!!

Heu non... Un immigrant quitte son pays et immigre dans un autre pays ( société d’accueil ) et la PREUVE de ça c'est que tu as dû suivre le processus d'immigration du Canada pour immigrer sinon tu n'aurais jamais pu vivre au Canada... l'immigration n'est pas un droit mais un privilège... :dry:

Modifié par lesuisse

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je l'ai répété pendant ces 14 dernières années sur ce forum et pour la millionième fois je vais encore le répéter : Un immigrant vient chez lui ! Veut, veut pas, un immigrant vient CHEZ LUI, il ne vient chez personne !!!

Heu non... Un immigrant quitte son pays et immigre dans un autre pays ( société d’accueil ) et la PREUVE de ça c'est que tu as dû suivre le processus d'immigration du Canada pour immigrer sinon tu n'aurais jamais pu vivre au Canada... l'immigration n'est pas un droit mais un privilège... :dry:

Un privilège? Le Québec est venu me chercher en France...Arrête de fantasmer Dentan :Crylol:

Modifié par Pandore

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je l'ai répété pendant ces 14 dernières années sur ce forum et pour la millionième fois je vais encore le répéter : Un immigrant vient chez lui ! Veut, veut pas, un immigrant vient CHEZ LUI, il ne vient chez personne !!!

Heu non... Un immigrant quitte son pays et immigre dans un autre pays ( société d’accueil ) et la PREUVE de ça c'est que tu as dû suivre le processus d'immigration du Canada pour immigrer sinon tu n'aurais jamais pu vivre au Canada... l'immigration n'est pas un droit mais un privilège... :dry:

Un privilège? Le Québec est venu me chercher en France...Arrête de fantasmer Dentan :Crylol:

Ce n'est pas le Quebec qui est venu te chercher mais une entreprise ....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je l'ai répété pendant ces 14 dernières années sur ce forum et pour la millionième fois je vais encore le répéter : Un immigrant vient chez lui ! Veut, veut pas, un immigrant vient CHEZ LUI, il ne vient chez personne !!!

Heu non... Un immigrant quitte son pays et immigre dans un autre pays ( société d’accueil ) et la PREUVE de ça c'est que tu as dû suivre le processus d'immigration du Canada pour immigrer sinon tu n'aurais jamais pu vivre au Canada... l'immigration n'est pas un droit mais un privilège... :dry:

Un privilège? Le Québec est venu me chercher en France...Arrête de fantasmer Dentan :Crylol:

Je l'ai répété pendant ces 14 dernières années sur ce forum et pour la millionième fois je vais encore le répéter : Un immigrant vient chez lui ! Veut, veut pas, un immigrant vient CHEZ LUI, il ne vient chez personne !!!

Heu non... Un immigrant quitte son pays et immigre dans un autre pays ( société d’accueil ) et la PREUVE de ça c'est que tu as dû suivre le processus d'immigration du Canada pour immigrer sinon tu n'aurais jamais pu vivre au Canada... l'immigration n'est pas un droit mais un privilège... :dry:

Un privilège? Le Québec est venu me chercher en France...Arrête de fantasmer Dentan :Crylol:

Je me demande qui fantasme! Elle se prend pour l'être sublime et dans ses inepties elle confond une entreprise et un gouvernement. Je n'ai jamais autant ri dans ma vie MERCI!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'était bien évidemment ironique...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'était bien évidemment ironique...

Oui mais un québécois ne comprend pas le second degré...Je ne dirais donc pas que je n'ai pas suivi le processus d'immigration,leur cerveau risquerait de cramer :biggrin2:

Quand je m'adresse au Suisse,c'est Dentan qui répond.Surprenant,non? :whistlingb:

Modifié par Pandore

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'était bien évidemment ironique...

Oui mais un québécois ne comprend pas le second degré...Je ne dirais donc pas que je n'ai pas suivi le processus d'immigration,leur cerveau risquerait de cramer :biggrin2:

Quand je m'adresse au Suisse,c'est Dentan qui répond.Surprenant,non? :whistlingb:

Elle est tellement pleine d'elle même et en fume du bon car elle n'a pas réalisé qu'elle a écrit Dentan. L'entreprise doit faire des neuvaines à St.-Jude pour qu'elle quitte! L'exemple parfait de la GF. Modifié par dentan

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'était bien évidemment ironique...

Oui mais un québécois ne comprend pas le second degré...Je ne dirais donc pas que je n'ai pas suivi le processus d'immigration,leur cerveau risquerait de cramer :biggrin2:

Quand je m'adresse au Suisse,c'est Dentan qui répond.Surprenant,non? :whistlingb:

Elle est tellement pleine d'elle même et en fume du bon car elle n'a pas réalisé qu'elle a écrit Dentan. L'entreprise doit faire des neuvaines à St.-Jude pour qu'elle quitte! L'exemple parfait de la GF.

Oui,je m'adresse au Suisse en l'appelant Dentan et...te voila!Comme par miracle :biggrin2:

Arrête de troller 5 minutes,ça fera des vacances à tout le monde.

Ou achète-toi une vie...

Mon entreprise m'a proposé une promotion au bout de 6 mois...Elle essaie de garder les petits français bien compétents et participent aux journées Québec 2 fois par an à cause de la pénurie de compétences au Québec...J'ai annoncé mon envie de partir il y a 2 mois,du coup j'ai eu 15% d'augmentation pour me faire rester.Je suis la gentille GF qui vient prendre le boulot des MQ :biggrin2:

Modifié par Pandore

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

'Le' 'vrai' visage du Québec ? Comment peut-on dire avec certitude que le Québec a un seul visage ?

Ça m'achale de savoir que des représentants québécois viennent promouvoir en France une image trop rose du Québec, surtout en sachant que de nombreux immigrants sont déjà capables de se planter par eux-mêmes en ne prenant pas certaines précautions.

Et ça m'achale tout autant de voir de tels sujets présentant une expérience personnelle (même si elle est partagée par plusieurs...) comme une vérité absolue: "Le vrai visage"... Un titre plus vrai aurait été: un autre visage du Québec.

Je sais que mon message ne changera rien...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'était bien évidemment ironique...

Oui mais un québécois ne comprend pas le second degré...Je ne dirais donc pas que je n'ai pas suivi le processus d'immigration,leur cerveau risquerait de cramer :biggrin2:

Quand je m'adresse au Suisse,c'est Dentan qui répond.Surprenant,non? :whistlingb:

Elle est tellement pleine d'elle même et en fume du bon car elle n'a pas réalisé qu'elle a écrit Dentan. L'entreprise doit faire des neuvaines à St.-Jude pour qu'elle quitte! L'exemple parfait de la GF.

Oui,je m'adresse au Suisse en l'appelant Dentan et...te voila!Comme par miracle :biggrin2:

Arrête de troller 5 minutes,ça fera des vacances à tout le monde.

Ou achète-toi une vie...

Tu devrais suivre toi-même ce conseil, ou change de fournisseur car tu ne sais plus ce que tu as écrit!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Participez à la conversation

Vous pouvez poster maintenant et vous enregistrer plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous pour poster avec votre pseudo.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • Contenu similaire

    • Par amir06
      Bonjour à tous, je suis actuellement un coach sportif qualifié en Tunisie, et il y a quelques temps, j'ai entrainé un couple canadien dans un hotel qui m'ont proposé de venir travailler au canada, ce jour là je n'ai pas pris le temps d'y réfléchir et je n'ai pas pris leurs coordonnées (erreur de ma part), mais depuis un petit moment je commence à sérieusement réfléchir à cette option, pourquoi ne pas tenter l'aventure canadienne mais comme vous savez lorsqu'on est tunisien habitant en Tunisie rien n'est facile... donc j'aimerais quelques conseils s'il vous plait pour savoir comment aller au canada, quelles sont les démarches, à qui parler, comment trouver un emploi là bas ? faut il trouver un boulot à l'avance ou aller démarcher sur place, si oui comment obtenir un visa de travail ou visa permanent... j'ai beau chercher je n'ai rien trouvé donc je me tourne vers ce forum. je vous en remercie d'avance :) 
    • Par Chavelita
      Bonjour à tous/toutes,
      Il est indiqué au bas de mon PTT  (Permis Travail Temporaire) que je ne peux travailler ni dans le domaine de la santé ni au contact d'enfants. Ces restrictions valent-elles aussi pour les emplois purement administratifs? Car du coup cela empêche de travailler dans un bureau en mieu hospitalier, dans une fac de médecine, une commission scolaire, etc. Impossible de joindre IRCC au tel ni de trouver la réponse sur leur site...
    • Par Nathan74
      Bonjour à tous ! ?‍♀️
       
      J'ai une question qui me taraude l'esprit depuis un moment et je ne trouve pas d'explications concrètent et me satisfaisant sur l'internet web.
      Comment devenir auto-entrepreneur une fois arrivé sur le sol Canadien ? Une fois toutes les démarches administratives réalisées pour pouvoir y partir évidemment. En arrivant j'aurais automatiquement le statut d'immigrés (je suppose) et non la nationalité Canadienne...
       
      Cela complique-t-il les choses ? Certainement, pour plus d'infos, j'ai pour projet de créer un accueil pour des animations autour de la nature et du patrimoine, en faisant participer des groupes sur une ou plusieurs journées, comme avec des randonnées... Avec peut-être un hébergement sur place.
       
      Merci d'avance pour vos réponses malgré cette question plutôt complexe. ?
    • Par cathy60000
      Bonjour,
      mon mari a obtenu le feu vert de l'immigration pour partir travailler au Quebec il a un contrat de travail et aura donc un visa fermé en arrivant à l'aeroport (si j'ai bien compris).
      De mon coté je n'avais fais aucune démarche.Nous sommes une famille recomposée un des enfants est à lui mais pas les 3 autres.Je suis actuellement enceinte et j'aimerais evidemment le suivre alors qu'il doit partir rapidement.
      Son employeur lui recommande un depart imminent pour que j'accouche au Quebec en profitant d'abord de la securité social francaise (3mois) puis de l'assurance de son travail.Donc son enfant , moi en aura un permis de travail ouvert grace à son permis fermé et son contrat de travail à l'aeroport moyennant 250$ et 155$.Mais comment faire pour les autres enfants ??J'ai pris rendez vous  avec une avocate.Ou en prenant juste un AVE et un billet aller est possible de regulariser une fois sur place?
      Desolée du fouilli mais la nouvelle est toute fraiche et j'ai 1500000 questions...
    • Par abram19000
      Salut tout le monde,
       
      Aprés que j'ai obtenu mon master 02,  je me suis engagé dans une formation dans un institut étatique (BTS), sa durée est 5 semetre(30 mois), mais j abondonné au debut de 5 em semestre donc je n'ai pas eu mon diplome .
      Ma question: est ce que les deux ans que j'ai passé dans cette formation peuvent etre compté  dans la Grille de sélection du Programme régulier des travailleurs qualifiés comme experience professionnelle? et comment les justier? (j'ai les certificats de scolarités).
      merci.
    • Par ioanaMTL
      Bonjour à tous, 
       
      Cela fait deux ans que nous sommes au Canada avec mon compagnon. En venant nous rendre visite ma famille pris la décision de nous rejoindre. Cependant les procédures leurs étant accessibles demeurent flou, je cherche à savoir si certain d'entre vous auraient vécu une situation similaire ou auraient des idées. 
       
      Mon frère souhaite étudier, ma soeur hésite entre travailler et étudier et mes parents veulent travailler.
      Je leur ai conseillé de faire un permis d'étude pour mon frère et ma soeur cependant pour mes parents qui ont 50 ans je ne sais pas comment procéder. 
       
      Avec mon compagnon nous sommes en attente de résidence permanente (vu les délai nous devrions avoir une réponse en septembre prochain). Les parrainer semble trop lointain. 
      Mon père est électrotechnicien à son compte spécialisé en sécurité depuis 15 ans et à une expérience de plus de 30 ans. Ma mère était commerçante et ancienne comptable. 
      Je pense les inciter à trouver un emploi depuis la France. Pensez vous que cela aurait des chances de succès ? Avez vous vécu des situations comparables? 
       
      En vous remerciant pour votre aide et vos témoignages,
      Ioana
    • Par Ben31
      Bonjour ,
      tout est dans le titre, et les questions suivront en fonction  : 
      Est-ce que le doctorat français est reconnu en tant que tel au Quebec et au canada de façon générale (un PhD en soit) ? 
      quel sont les perspectives que l'on peut espérer si ce dernier est en informatique ( pour ceux qui sont peut être passer par ça ) ? peut-on au moins faire de l'assistanat en enseignement ou de la recherche en labo pour commencer par exemple ? 
      Merci
    • Par hisoka91
      Bonjour à tous,
      J'espère que je trouverais la bonne réponse avec vous , 
      un mec de 27ans diplomé en informatique depuis 2013/2014 (université tunisienne) 
      j'ai travaillé dans deux magazins de vente des materiels electrique (vente en details et gros ) de 2015 jusqu'a 2018 ,donc j'ai aucune experience de travail dans le domaine informatique
      Je veux savoir s'il est possible pour moi , de demander pour un emploi au Canada et commencer une formation en même temps pour améliore mes connaissances dans le domaine informatique ! 
      Merci. 
    • Par tlelievre
      J’ai été témoin d’une initiative prise par mon employeur qui, à mon humble avis, a le mérite d’être partagée.
       
      Je me prénomme Thomas, PVT français résidant et travaillant actuellement sur la Rive-Sud de Montréal. J’ai intégré la compagnie ISAAC Instruments durant le mois de juin de l’année dernière en tant que développeur web. ISAAC Instruments est une société en pleine expansion qui offre présentement une multitude de postes à pourvoir. Cependant, en raison de la rareté de la main-d’œuvre en TI, la compagnie a ouvert ses horizons et a diffusé ses offres d’emplois à l’international. Or, cela peut être extrêmement risqué aussi bien pour l’employeur que pour le postulant.
       
      Du point de vue du candidat, le fait de se lancer tête baissée dans une telle aventure sans avoir bien réfléchi auparavant peut vraiment être une source de stress, de complications et de frustrations. Il n’est pas simple de repartir à zéro à l’étranger. Il faut y être préparé. De plus, du côté des employeurs, c’est un gros risque d’engager quelqu’un qui pourrait brutalement décider de partir, car il réalise que sa nouvelle vie au Québec ne lui convient pas.
       
      Afin de pallier à ces problèmes, ISAAC Instruments a eu l’idée de créer et d’organiser des entrevues « Découverte et Immersion ».
       
      Je vais vous expliquer en détail le déroulement de ce type d’entretien tel que réalisé chez ISAAC Instruments. Tout d’abord, un premier contact est effectué par visioconférence. À l’issue de ce premier entretien à distance, si le candidat répond aux attentes, la compagnie organise et offre au candidat un voyage de trois jours au Québec. Durant la première journée, le postulant rencontre ses futurs employeurs et collègues et découvre le contexte dans lequel il sera amené à travailler. Le but de la deuxième journée est de faire découvrir la vie, la culture québécoise au travers d’une visite de la ville de Montréal et de ses environs. De plus, durant cette visite, l’entreprise propose à certains de ses employés étrangers de partager avec le candidat leurs propres expériences. La troisième journée est une journée libre où le postulant peut organiser sa propre journée en fonction de ses envies.
       
      Ce genre d’initiative peut réellement aider à la fois l’entreprise pour confirmer que la personne répond bien aux attentes et le candidat pour se rendre compte si le contexte lui convient, si sa personnalité, son tempérament est bien en accord avec la culture et les valeurs de sa future entreprise et plus globalement avec la culture du pays.
       
      De plus, ayant été choisi pour partager mon expérience, j’ai pu constater que ce type d’entretien est très apprécié des candidats. Cela les rassure et les conforte dans leur choix de venir travailler au Québec. Je trouve vraiment cette initiative très innovatrice et je ne peux que l’approuver à 100%.
    • Par grobert
      Bonjour,
        Ma conjointe et moi aimerions nous installer en France tout en revenant chaque année au Canada. J'ai 56 ans et je prendrai ma retraite en 2020. Nous aimerions acheter un terrain en France pour y bâtir notre maison de retraite. Nous contemplons l'initiative d'ouvrir un Airbnb et trouver de l'emploi saisonnier en agriculture.  Afin de bien nous préparer, je vous serai très reconnaissant si vous pouvez répondre aux questions suivantes: En achetant une propriété, sommes-nous admissible à un visa prolongé qui se renouvellerait d'année en année? Pourrions-nous vivre en France pour une période de 10 mois par année? Est-ce qu'on continuera à payer des impôts au Canada sur le revenu de notre pension?   Cordialement,   Gilles  
  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.



×
×
  • Créer...

Information importante

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité Règles