Jump to content

France : Quittez ce pays qui se regarde mourir


Recommended Posts

  • Replies 201
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Je trouve ton analyse bien plus intéressante que celle d'Eric Brunet que je ne connaissais pas. En lisant le post, je me suis dit "Encore un Français aigri qui chiale sur son sort ...". Mais apprendre

Le problème général de la France c'est la sale mentalité qui s'installe partout comme une sorte de cancer généralisé. Les gens y sont de plus en plus agressifs, verbalement et physiquement, le rap

Comme d'habitude. Camp numéro 1 : ceux qui sont en processus d'immigration sont tout à fait pour ces propos ! Camp numéro 2 : ceux qui sont au Qc/Canada nuancent ! Une fois ici et loin de

Posted Images

  • Habitués

Tu devrais peut-être prêcher par l'exemple. lol !

Tu te sens visé encore une fois? Parano?

Tu rigoles tout seul... Normal... T'es tout seul...

Tu ne sais rien de moi alors arrête tes conneries, tu fais rire de toi. Et j'ai simplement dit que ça serait une bonne idée que tu prêches par l'exemple, ce qui serait un comportement logique. Ce que tu ne fais pas !

Edited by laser
Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Tu devrais peut-être prêcher par l'exemple. lol !

Tu te sens visé encore une fois? Parano?

Tu rigoles tout seul... Normal... T'es tout seul...

Tu ne sais rien de moi alors arrête tes conneries. Et j'ai simplement dit que ça serait une bonne idée que tu prêches par l'exemple, ce qui serait un comportement logique. Ce que tu ne fais pas !

J'en sais suffisamment sur toi pour t'affirmer avec 100% de certitude que tu es le ROI INCONTESTÉ des et des conneries sur ce forum et des comportements illogiques...

T'as posté une connerie... Mais comme personne n'a répondu à ta connerie, tu engages une "conversation" avec le "premier qui fait un commentaire". Je te l'ai déjà dit: tu n'as que 3 mots dans ton vocabulaire: "connerie", "logique" et "débile"...que tu utilises en combinaison et dans toutes les sauces...

J'ai oublié l'essentiel et je te connais suffismment pour l'affirmer: Tu aimes te faire insulter, c'est l'effet direct de la solitude et de l'isolement psychologique...

Tu peux commencer à pleurnicher... avec tes conneries débilo-logiques...

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Excellent. Bon débarras ! lol ! Pour en revenir au sujet de ce fil de discussion: même l'immobilier en France est sinistré.

Immobilier : le marché des logements neufs poursuit sa baisse Par Myriam Chauvot | 14/11 | 15:25 | mis à jour à 15:33 Les promoteurs ne voient aucune amélioration au quatrième trimestre 2013, même pas le traditionnel rebond de fin dannée sur les ventes aux investisseurs locatifs. Les promoteurs ne voient pas de reprise sur la fin de lannée. Les indicateurs avancés doctobre laissent même présager dun quatrième trimestre 2013 particulièrement mauvais, a prévenu jeudi leur fédération, la FPI. Le troisième trimestre a vu leurs ventes totales aux particuliers reculer de 1% sur un an, car si laccession à la propriété (59% des ventes) a progressé de 1%, en revanche, les ventes aux investisseurs locatifs ont reculé de 4%... « Traditionnellement, les ventes aux investisseurs en locatif rebondissent en fin dannée et amorcent dès le troisième trimestre un redressement, or cette année, elles baissent et cest une nouveauté », explique le président de la Fédération des promoteurs immobiliers, François Payelle. Nous ne sommes plus sûrs de tenir la ligne Maginot, qui était la vente dau moins 70.000 logements cette année ». Même en Ile-de-France, une zone de forte demande où de gros acteurs comme Kaufmann & Broad assurent bien vendre leurs programmes, les ventes trimestrielles mesurées par la FPI ont reculé de 9%... Poids des normes Pour autant, les prix résistent toujours, ils sont stables par rapport au deuxième trimestre 2013 et en baisse dà peine plus de 2% par rapport au troisième trimestre 2012. La faute à la rareté du foncier et aux coûts de construction, qui renchérissent les prix de revient et interdisent aux promoteurs toute baisse de prix en cas de difficulté à vendre, assure la FPI. Ce sont les mises en vente de nouveaux programmes qui reculent nettement. « Les prix de revient ont augmenté de 50 % en dix ans, selon nos estimations, une étude de la Caisse des dépôts mesure même cette augmentation sur 7 à 8 ans, or leffet naturel de hausse générale des prix en France ne justifie que 17% daugmentation, tout le reste du renchérissement provient des nouvelles normes réglementaires », normes handicapées, normes thermiques, etc., souligne François Payelle. http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/service-distribution/actu/0203124875226-le-marche-des-logements-neufs-poursuit-sa-baisse-629378.php
Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Nicholas Doze de BFM Business parle de l'investissement qui est en recul en France au troisième trimestre 2013, du ras-le-bol fiscal de beaucoup de Français et de l'Espagne, qui avec ses 27 % de chômeurs, fait mieux que la France au niveau de la croissance économique au troisième trimestre. Nicholas Doze : la croissance espagnole dépasse la croissance française.

Link to post
Share on other sites

Quitter la France, c’est maintenant !

Texte publié aujourd'hui dans le magazine Valeurs Actuelles

Par Éric Brunet

Qu'en pensez-vous ?

Vous m’avez bien lu : je vous invite à la désertion. Il faut quitter le navire. Lapidez-moi, jetez-moi au bûcher, édictez toutes les fatwas du monde contre mon pessimisme, vous n’y changerez rien : le bonheur est ailleurs.

Il faut tordre le cou au mythe des lendemains qui chantent. La France ne renaîtra pas. Le cancer est trop général. Inutile d’ailleurs de placer un espoir démesuré dans la présidentielle de 2017 : ni Valls, ni Le Pen, ni Sarko 2, ni Hollande 2, ni Mélenchon ne joueront les Jeanne d’Arc. Il n’y a plus d’espoir.

En 1913, la France était la première nation du monde. Cent ans plus tard, elle essaie de se persuader qu’elle est encore la cinquième puissance économique du globe. Qui croit encore dans ce mensonge ? Les socialistes, les syndicats et quelques intellectuels proches du PS. « La France, c’est les Deux-Sèvres », s’était écrié Céline après-guerre. Prophétique…

Pourquoi sommes-nous condamnés ? Parce que nous sommes la nation la plus fainéante de la terre (une vérité statistique irréfutable). Parce que nous sommes la nation la plus taxée de la planète (200 milliards d’impôts de plus qu’en Allemagne). Parce que nos syndicats sont arriérés. Parce que nous méprisons l’économie de marché, le profit et la réussite. Parce que, année après année, le coût du travail anéantit notre économie. Parce que notre code du travail est une usine à gaz irréformable. Parce que notre personnel politique n’a pas de courage et pas de culture économique. Parce que le clientélisme est devenu le panaris de la démocratie française. Parce que la générosité publique n’a plus de limites. Parce que l’aide médicale de l’État accordée à des centaines de milliers d’étrangers en situation irrégulière est un anachronisme intolérable en période de crise. Parce que aucun peuple au monde n’aurait toléré ce que les Français acceptent depuis des années. Parce que, les socialistes l’ont bien compris, le contribuable français est couard et soumis.

Que vous soyez riche, pauvre, étudiant, chômeur, retraité, tirez-vous ! Que vous soyez gay, père de famille nombreuse, libre-penseur, parpaillot ou bouddhiste, si vous savez baragouiner trois mots d’anglais, barrez-vous à New York, Singapour, Shanghai, Hong Kong, Dublin, Londres, Sydney, Le Cap, Casablanca, Maputo, Oulan-Bator… Bien sûr, dans ces contrées lointaines, l’herbe n’est pas toujours plus verte qu’en France. Mais au moins elle pousse, alors que chez nous le gazon n’en finit plus de crever.

Vous emporterez avec vous un petit morceau de France. De temps en temps, dans votre nouveau pays, vous vous enivrerez des soleils du passé : de Gaulle, le Concorde, Brassens, Barbara, la Citroën Maserati, Jean-Pierre Melville…

Allez, un dernier petit effort, quittez ce pays qui se regarde mourir. En restant, vous lui feriez trop d’honneur.

J'ai pris la décision de quitter la France en 2007 (à l'époque de N Sarkozy) et c'est en 2013 (sous Hollande) que je réalise ce souhait.

Personne ne m'a demandé de quitté ni mon job (correctement payé par rapport à la moyenne) , ni la France.

L'herbe n'est sûrement pas plus verte ailleurs, mais tous les gros blocages dans la société ont alimenté mes motivations pour la quitter.

Se saigner chaque mois pour rembourser le prêt immobilier d'une "boîte à chaussure", supplier pour avoir un travail stressant, supplier pour sortir de ce travail stressant, voir les enfants en larme et exténués par 10h d'école par jour malgré tous les congés scolaires , supporter des leçons de morales "républicaines" des leaders politiques, culture ambiante de "ça ne sera pas possible !!"...etc etc etc..bref, la France a de nombreux atouts, elle reste un vrai paradis pour touristes, mais je ne souhaite pas sacrifié ma famille et moi même face à tous ces blocages.

Le Canada, sur le court terme, pour moi c'est évidemment plus compliqué car je pars quasiment de zéro, en revanche sur un plus long terme cela est plus galvanisant, donc plus approprié pour nos projets de vie.

Edited by PertiG
Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Je suis d'accord avec toi PertiG. c'était mon sentiment en France.. et n'oublies pas les impôts, le taxe d'habitation ....vraiment désolant....Je ne regrette pas de quitter la France!!!

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

10h par jour d'école pour les enfants ? :blink2:

Et parfois davantage. Quand les parents travaillent tous les deux, les enfants sont mis à la garderie à 7 H 30 et récupérés à 18 H 3O ou 19 H 00. Et s'il y a des retards de train ou de RER, c'est encore pire !

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Pardon j'avais compris 10h d'école > 10h de cours

10h à l'école, c'était ce que j'avais chaque jours étant enfant, c'était dans les années 80. Je pense pas que ce soit quelque chose de symptomatique de notre époque et c'est surtout un problème sans solution.

Link to post
Share on other sites

Pardon j'avais compris 10h d'école > 10h de cours

10h à l'école, c'était ce que j'avais chaque jours étant enfant, c'était dans les années 80. Je pense pas que ce soit quelque chose de symptomatique de notre époque et c'est surtout un problème sans solution.

Sans solution ? il faudra attendre qu'il y ait une véritable explosion pour améliorer et changer ? Le mamouth Education Nationale privilégie d'avantage les intérêts des enseignants au détriment de ceux des élèves. Le statu quo actuel ne présage rien de bon sans vouloir tomber dans la sinistrose facile ;-)

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Et c'est quoi ta solution ?

Que l'état paye des nounous ou des taxis ? des congés maternité couvrant toute la période scolaire ?

qu est ce le Canada offre de mieux par rapport à ça ?

J'ai été élevé seul par ma mère qui travaillait dur pour s'en sortir et me remplir mon assiette chaque soir, c'était jour de fete lorsqu'il y avait de la viande à manger. L'attendre le soir à "l'étude" m a toujours paru normal. 30 ans après, je ne vois pas ce que l'état aurait du faire pour moi.

C'est la vie ...

On peut reprocher beaucoup de choses à l'éducation nationale mais pas que les parents soient obligé de travailler. On peut pas tout avoir dans la vie.

Edited by SoFarSoGood
Link to post
Share on other sites

Et c'est quoi ta solution ?

Que l'état paye des nounous ou des taxis ? des congés maternité couvrant toute la période scolaire ?

J'ai été élevé seul par ma mère qui travaillait dur pour s'en sortir et me remplir mon assiette chaque soir, c'était jour de fete lorsqu'il y avait de la viande à manger. L'attendre le soir à "l'étude" m a toujours paru normal. 30 ans après, je ne vois pas ce que l'état aurait du faire pour moi.

C'est la vie ...

On peut reprocher beaucoup de choses à l'éducation nationale mais pas que les parents soient obligé de travailler. On peut pas tout avoir dans la vie.

L'état nounou- centralisateur - tout puissant qui va résoudre tout est justement le problème à résoudre.

A chaque tentative de réforme (cf rythme scolaire) tout le monde est dans la rue ....au final , un pays bloqué alors que le monde avance.

J'ai bossé durement, élevé mes enfants, payé beaucoup d' impôts , et j'ai refusé de me plaindre et pris la décision de m'installer au Canada.

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

E

L'état nounou- centralisateur - tout puissant qui va résoudre tout est justement le problème à résoudre.

A chaque tentative de réforme (cf rythme scolaire) tout le monde est dans la rue ....au final , un pays bloqué alors que le monde avance.

On est d'accord sur ces points.

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

A partir de la 6ème, les cours débutent souvent à 8 h OO et se terminent à 17 H OO. Ce n'est pas tous les jours mais plusieurs jours par semaine. Ajouter à cela, le temps de trajet et la tartine de devoirs à la maison. Et que dire du poids démesuré des cartables ! La semaine des quatre jours permettait aux élèves de décompresser.

Mais ceci n'explique pas sur le fond et en partie, le décrochage scolaire. Le fait que de plus en plus d'élèves arrivant en 6ème sachant à peine lire, écrire et compter n'est pas imputé qu' aux longues journées effectuées par les élèves. Je rejoint PertiG quand il dit que le corps enseignant privilégie davantage ses propres intérêts que celui des élèves. Au lieu de tirer les élèves vers le haut, l'éducation nationale, à l'époque de Jack Lang, à décidé de revoir à la baisse les programmes scolaires et les notes et l'arrivée de l'écriture "sms" n'a fait qu'empirer le phénomène. Le corps enseignant, tout comme les parents, a démissionné. Les profs ne sont plus respectés. Certains même se font taper dessus par les élèves ou pire par les parents, pour une punition. Est-ce que cela se produit dans les écoles québécoises ?

Les profs de français, ne tiennent plus compte des fautes d'orthographe et de conjugaison dans la correction des devoirs. Sans quoi, ce ne serait que des 0.

La langue française est-elle en train d'évoluer ?

Le Québec a exactement les mêmes problèmes. Taux d'analphabétisation aussi important que le taux de décrochage scolaire. La différence peut-être, est que les québécois ont beaucoup plus de facilités et d'opportunités à retourner aux études que les français.

Edited by djessie22
Link to post
Share on other sites
  • Habitués

A partir de la 6ème, les cours débutent souvent à 8 h OO et se terminent

à 17 H OO. Ce n'est pas tous les jours mais plusieurs jours par

semaine. Ajouter à cela, le temps de trajet et la tartine de devoirs à

la maison. Et que dire du poids démesuré des cartables ! La semaine des

quatre jours permettait aux élèves de décompresser.

L'horaire hebdomadaire par élève est fixé, pour les enseignements obligatoires, à 25h30 en classe de cinquième et à 28h30 en classe de

quatrième. (Source : site du gouvernement)

Tu vois je n'était même pas au courant qu'il y avait maintenant une semaine de 4 jours pour les collégiens, donc oui forcément avec la longueur des vacances ça génère des journées plus longue.

De + la France possède le nombre de jours d’école le plus faible d’Europe, à savoir 144 jours seulement contre 187 jours en moyenne au sein de l’OCDE.

Donc oui forcément ça fait des journée plus longue, surtout si tu veux conserver le mercredi pour que l'enfant "se repose"

Encore une fois, on ne peut pas tout avoir.

Mais bien sur que le corps enseignant privilégie ses propres intérêts avant celui des enfants. Touche pas à mes vacances !! Tous les fonctionnaires sont pareil (et j'en connais) ainsi que les syndicats.

Pour les profs qui se font taper par les parents, ben c'est dans la lignée de ce qu'il se passe dans la société Française, ou la violence est omniprésente.

On veut nous faire croire que ce n'est qu'un sentiment, j'ai encore lu il y a quelques jours un article ou il était expliqué que le sentiment d'insécurité dans les transports serait du à un manque de luminosité ou la saleté des stations.

La ou je te rejoins, c est ce nivellement par le bas, l'interdiction des notes, du redoublement, ça apprend juste aux enfants que tout leur est du, qu'ils travaillent dur ou non ce sera la même chose.

On à voulu un pourcentage très élevé de bachelier, voila le résultat.

Toujours en ce qui concerne les enfants, je pense qu'un moment, la France devrait s'intéresser à son taux de natalité très élevé, au lieu de crier cocorico, les françaises sont les plus fertiles d'europe.

En + des problèmes de logement, de concentration urbaine, et d'écologie, je pense que lorsque l'on a trop d'enfant on ne peut pas forcément bien les élever, hormis si un des 2 parents s'arrete completement de travailler

La différence peut-être, est que les québécois ont beaucoup plus de facilités et d'opportunités à retourner aux études que les français.

Ca c est sur :

Source, le figaro :

Il y a surtout urgence à agir sur l'éducation des enfants et la

formation des adultes, dit l'OCDE, qui déplore une perte rapide des

compétences en France. Non seulement elle ne cesse de perdre des places

dans les enquêtes (Pisa) de l'OCDE sur le niveau scolaire

des enfants de 15 ans, mais elle est en queue de peloton pour ce qui

concerne les compétences des adultes, passées au peigne fin par

l'organisation depuis cette année, dans ses nouvelles enquêtes (PIAAC).

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Similar Content

    • By YoCRC
      Bonjour à tous,
       
      Voila j'ai été contacté il y maintenant quelques mois en novembre 2016, pour venir travailler dans une entreprise de la région de Montréal.
      j'ai été agréablement surpris, moi qui me voyais pas du tout quitter la FRANCE et bien aujourd'hui je me pose la question.
      D'ailleurs même beaucoup de question, j'ai une famille, ma femme et mes 2 enfants (4 ans et 2 ans), ma femme elle ça ne la dérange pas de tout quitter au contraire elle est déjà partante. Moi je suis un peu plus sur la réflexion car à coté de mon travail je suis pompier volontaire, de ce faite je me suis beaucoup investi chez les SP et je sais si en étant a Montréal je pourrai être volontaire dans une plus petite ville à côté de Montréal. Les congés payées je vois qu'il n'y en a pas beaucoup non plus au début pendant quelques années, mais le problème c'est que ma femme non plus alors est ce difficile a géré ce peut de vacances en ayant 2 enfants, sans pouvoir vraiment visiter la région au début. le système de sécurité sociale a l'air d'être à peu près le même qu'en France, mais par contre au niveau de la retraite on perd tous nos droits ? Si quelqu'un pourrait nous aider à répondre à ces quelques questions ça serait vraiment sympa.
       
      J'ai encore plein d'autre questions mais je vais pas tout déballer en même temps lol.
       
      Merci encore.
       
      Yohann
    • By Laurent
      Pourquoi ? Pourquoi un pays riche comme la France, avec une population diplômée, avec des infrastructures, et des moyens énormes, pourquoi est-ce que ce pays laisse-t-il un sentiment aussi amer, un mélange de frustration et de désarroi ? Je me suis posé cette question une multitude de fois et bien que je comprenne l’origine de ces sentiments, je reste dubitatif devant ces jeunes gens, diplômés, motivés, passionnés, mais qui développent de tels ressentiments envers leur propre nation. Si vous avez la réponse, je suis preneur, n’hésitez pas à commenter en bas de cet article. C’est une question qui me taraude depuis que j’ai mis le pied au Québec il y a déjà plus de 20 ans.
      Ainsi, si vous avez le sentiment que vous perdez votre temps en France ou d’avoir un avenir bouché ? En répondant oui à l’une ou l’autre de ces interrogations, ou encore aux deux, ne cherchez plus, vous êtes atteints du même désir de vous prendre en charge qui m’a frappé également alors que j’étais dans le début de la vingtaine.
      La France est un pays qui mène la vie dure à tout le monde mais particulièrement aux jeunes. Taux de chômage élevé, perspectives de carrières incertaines, qualité de vie laissant à désirer, insécurité, morosité chronique, voici quelques arguments que n’importe qui pourrait énumérer facilement pour expliquer cet engouement que les jeunes ont à vouloir quitter la France.
       
      J’étais comme vous, pris dans un pays qui vous siphonne vos batteries, entre des politiques malsaines et une ambiance sociale déprimante et contagieuse. Alors, voilà, je l’ai quitté cette France, celle qui m’a vu naître et grandir. J’ai osé la quitter il y a 22 ans, pour poser mes valises sur ce fameux sol canadien. Ce sol que je ne connaissais que très peu finalement, pour y être allé seulement quelques fois en touriste, tantôt l’été, tantôt l’hiver. Mais ces séjours ont alors été une révélation.
      Je constatais qu’il était possible de vivre autrement, de ne pas avoir à porter le fardeau de cette vieille France, parsemée de pensées rétrogrades où le passé occupe une place pharaonique. Il était donc possible de voir les choses positivement sans se faire traiter de naïf ou d’insouciant, il était possible de vivre en harmonie et en respect avec la société et ses citoyens, il était possible de ne pas se faire juger du premier abord, d’être apprécié simplement pour ce que l’on est, ou ce que l’on fait. Il était possible d’avoir tout simplement confiance. Quel soulagement, enfin je compris que j’allais pouvoir consacrer mes énergies à ce qui me passionne le plus et ainsi pouvoir m’épanouir librement et contribuer de façon constructive à mon nouveau pays.
      Si vous ressentez ce que je viens de décrire, le seul choix qui s’offre alors à vous est de repenser votre vie en centrant vos efforts sur votre besoin d’épanouissement personnel.
       

       
      Vous le savez, j’ai opté pour cette option, et je ne l’ai jamais regretté, pas une seconde. Pire, en étant loin de la France vous allez l’apprécier pour de bonnes raisons lorsque vous y séjournerez en tant que touriste ou de passage: la famille, les amis, le pinard, et pour y faire du tourisme. En sorte, le meilleur de la France finalement.
       

       
      Mais voilà que j’entend déjà les mauvaises langues me souffler à l’oreille qu’il n’existe pas de paradis sur terre, que tout ceci n’est que du rêve et que finalement on est pas si mal que ça en France. Il n’y a pas de réponse simple à ces arguments, mais je commencerais par dire que si vous pensez que vous êtes bien en France, pourquoi avez-vous lu cet article ? Le Québec, et par extension le Canada, n’est pas un paradis pour tout le monde, ça dépend de vos aspirations personnelles et c’est pour cette raison que j’ai essayé de détailler mon propre vécu afin de vous faire votre propre opinion en fonction de mon expérience relatée. Et enfin, n’oubliez jamais cette phrase d’Oscar Wilde : « J’aime mieux avoir des remords que des regrets. »
      Je vous souhaite une bonne chance dans toutes vos démarches pour votre nouvelle vie dans cet immense pays qui ne demande pas mieux que de vous accueillir, vous et vos talents.
    • By Charles Lopez
      Bonjour à tous, je suis ravi de pouvoir participer à cette communauté et j'espère y trouver bon accueil.
       
      Je suis l'heureux papa d'un petit garçon de 2 ans et demi et fiancé à ma chère et tendre depuis 5 ans aujourd'hui.

      Mon amie travaille comme formatrice dans une chaîne de restauration rapide réputée pour ruiner la santé de ses clients. Je travaille dans un cabinet comptable après avoir quitté un poste en banque.

      Aujourd'hui, la situation est telle en France, qu'avec le remaniement du code du travail à la dynamite et le mentalité française laissant passer ce qui s'annonce les prémices de la Chine nous envisageons clairement de nous expatrier pour aller au Québec.

      J'espère ne pas avoir fais une trop mauvaise présentation n'étant pas coutumier du fait de poster sur des forums en règle général.

      Cordialement.
    • By Laurent
      Suite de l'article

      Qu'en pensez-vous ?
      Est-ce votre cas ?
      Le Canada est-il votre destination privilégiée ?
    • By Laurent
      Mais pourquoi veulent-ils tous quitter la France tout à coup ?

      .
      J’entends dire qu’il faut empêcher les jeunes djihadistes de partir,
      qu’il faut empêcher les étudiants de partir,
      qu’il faut empêcher les riches de partir,
      qu’il faut empêcher les entrepreneurs de partir,
      qu’il faut empêcher les investisseurs de partir,
      qu’il faut empêcher les sièges sociaux de partir,
      qu’il faut empêcher les startups de partir …
      Mais que se passe-t-il donc Mr le Président ? Pourquoi est ce que tout le monde semble vouloir quitter la France, s’expatrier, partir ?
      Y aurait-il un malaise que vous n’auriez pas perçu ? J’entends même dire que les retraités – eux-aussi – seraient tentés de s’expatrier (au Portugal ou en Espagne) pour protéger le pouvoir d’achat de leurs retraites qui vont être encore rognées…
      La France ne serait elle plus attractive ? Je n’arrive pas à le croire. Heureusement, j’ai lu que le nombre des régularisations et des naturalisations progressait, que celui des reconduites à la frontière diminuait et que ceux de l’immigration clandestine augmentait. Ouf, je suis rassuré : la France est donc encore attrayante !
      source

      Qu'en pensez-vous ?
    • By Laurent
      C'est une phrase récurrente, mise à toutes les sauces pour justifier son intention de quitter la France, mais est-ce vraiment ce qu'on doit entendre, n'y a t'il pas autre chose derrière ces mots ?
      Et puis quitter la France est une chose mais pour aller où ?
      Vos avis là-dessus ?


      Suite et source
    • By Laurent
      Question posée à la ministre déléguée chargée des Français de l’étranger, Hélène Conway-Mouret :

      Que pensez-vous de ses réponses ?





    • By Laurent
      D'après un sondage pour Economiematin.fr, près de 50 % des français seraient prêts à quitter la France pour fuir la hausse du chômage, la pression fiscale, la croissance en berne, bref la situation économique inquiétante de la France.

      Un chiffre qui pourrait sans doute augmenter dans les mois à venir si la conjoncture économique nationale ne vient pas à s'améliorer.

      50 % de Français prêts à prendre le large
      Le gouvernement serait-il prêt à perdre la moitié de ses citoyens ? Certainement pas, mais pour cette partie des sondés, l'exil (pas seulement fiscal) semble être de plus en plus considéré comme une option viable. A noter qu'une bonne partie des sondés, environ 41 %, ne souhaite, pour sa part, pas s'exiler et près de 10 % n'ont pas d'avis sur la question.

      Partir de la France, le plus tôt sera le mieux
      Et côté échéancier, cette volonté, cette possibilité de partir devrait, le cas échéant, se réaliser dans un futur proche. Ainsi plus de 21 % des personnes interrogées pourraient s'envoler vers de meilleurs cieux dans les 3 mois à venir, 25 % dans les six mois, 20 % dans les 12 mois, 8 % dans les deux ans et 9 % dans les 5 ans à venir. Le plus tôt serait donc le mieux pour une bonne partie d'entre eux, le temps de régler les affaires courantes. Près de 16 % des sondés n'ont en revanche aucune idée quant à un possible départ.

      Côté destination, l'Amérique du Nord remporte la majorité des suffrages
      Enfin, la destination. Et force est de constater que les pays en vogue dans le coeur des Français ne sont pas forcément ceux qui se portent le mieux d'un point de vue économique. Ainsi, au sommet de la liste, on retrouve les États-Unis et le Canada (lui s'en sort bien) qui recueillent plus de 30 % d'opinions favorables, suivis de près par les autres pays d'Europe avec 28 % des voix.

      Vient ensuite le Royaume-Uni vers lequel plus de 20 % des sondés seraient prêts à se diriger, s'il fallait partir. 20 % des personnes interrogées iraient chercher le soleil dans les DOM-TOM, bien que là aussi, la situation économique ne soit guère plus florissante. Peu de personnes interrogées semblent donc être attirées par les pays émergents tels que la Chine ou les pays d'Amérique latine qui recueillent respectivement 4,5 et 10,5 % des voix du sondage.


      Le sondage a été réalisé en France les 13 et 14 novembre 2013 auprès d'un échantillon de 1000 personnes âgées de 18 ans et plus. Les résultats ont été redressés pour être représentatifs de la population nationale en termes de région, sexe et âge (dispersion des professions).
    • By Laurent
      Ce matin, Félix Marquardt était en entrevue sur Europe 1. Il est l'auteur de « Barrez-vous ! 99 bons plans pour aller voir ailleurs si t’y es »

      Que pensez-vous de cette approche, et vous retrouvez-vous parmi les jeunes qu'il décrit ?


      Ci-joint l'entrevue audio.


      jeunes-barrez-vous-felix-marquardt-20131111.mp3
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.




×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines