Jump to content

Pourquoi les français ne respectent pas les files d'attente ?


Recommended Posts

  • Habitués

. Quant à tenir la porte à ceux qui sont derrière, ouf!

Ce n'est pas la première fois que je lis ça sur le forum, et je t'avoue que ça m'étonne un peu. Je tiens toujours la porte à ceux qui sont derrière moi, et en général les gens qui me précèdent tiennent la porte pour moi...

Fais le test un jour à l'UQAM. Je donne l'exemple d'un endroit assez achalandé et ce, par toutes sortes de générations (on a tendance à dire que les jeunes sont malpolis mais il y en a des malpolis dans toutes les générations) et par toutes sortes de monde de diverses origines.

Ah bon... j'essaierai en effet ! Je suis étonnée. C'est pourtant la plus élémentaire des courtoisies...même pour la bucheronne québécoise que je suis !

Alors .... pendant la formation qu'on fait pour s'intégrer dans le milieu du travail québécois, on nous explique que ce phénomène est normal ici car le québécois ne se préoccupe pas des autres, j'ai envie de dire assez individualiste (mais c'est trop péjoratif .... je voudrais lui donner un sens plus positif, mais je ne trouve pas ....). Ce qui entraîne ce genre de chose mais en même temps fait qu'on trouve des gens avec des looks divers et variés (qui va faire parler mes parents quand ils viendront d'ailleurs ^^)

Link to post
Share on other sites
  • Replies 232
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

C'est surtout dommage que ce soit le proprio du site qui lance ce genre de sujet, simplement pour générer du flux et augmenter, de fait, les rentrées ! Non pas que le fait de tirer un revenu de ce

Autre suggestion, vu que l'agressivité vient de l'impunité, pourquoi pas un système de log in moins anonyme ? Il y a quelques mois j'avais eu un débat intéressant mais très houleux avec un Québécois d

Question d'éducation ? De culture ? Je me souviens d'un voyage au Maroc et d'une anecdote vécue avec une file d'attente. J'attendais en ligne, pour aller au guichet d'une Banque, et il y ava

  • Habitués

Excellente question !

Moi je dirais cela dépend de pourquoi.

Je m'explique, dans les transport en commun (type Bus, Métro) on ne fait pas la queue en France, donc le Français ne doit pas voir l'intérêt de faire la queue.

Pour le reste, type embarquement dans un avion, boulangerie, etc. en France on fait la queue normalement. C'est une question de civisme et de bon sens, après beaucoup de Français estime qu'il n'ont pas à faire la queue tout simplement parce qu'ils sont con, notre société deviens de plus en plus égoïste et les valeurs se perdent avec les génération.

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Alors .... pendant la formation qu'on fait pour s'intégrer dans le milieu du travail québécois, on nous explique que ce phénomène est normal ici car le québécois ne se préoccupe pas des autres, j'ai envie de dire assez individualiste (mais c'est trop péjoratif .... je voudrais lui donner un sens plus positif, mais je ne trouve pas ....). Ce qui entraîne ce genre de chose mais en même temps fait qu'on trouve des gens avec des looks divers et variés (qui va faire parler mes parents quand ils viendront d'ailleurs ^^)

Hé bé. Je n'ai pas été élevée comme ça en tout cas, et les gens que je connais non plus...

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Je suis assez désolé de constater que d'après vos retours d'expérience, beaucoup de français se montrent inciviques une fois au Québec... et maintenant qu'on en parle et que j'y pense, ce constat m'est familier finalement. J'avais constaté à Sydney que beaucoup de français prenaient leurs aises. Pas la majorité, mais beaucoup trop à mon goût. Nous commençons d'ailleurs, à mon grand regret, à avoir une mauvaise réputation là-bas.

Je te rassure l'Autralie est aussi d'avoir une très très mauvaise réputation, c'est même une blague pour les étudiants.

Ça ne se voit pas par ce que les gens qui peuvent vraiment comparer sont encore jeunes.

Désolé mais je n'ai pas compris ce que tu as voulu écrire

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Je suis assez désolé de constater que d'après vos retours d'expérience, beaucoup de français se montrent inciviques une fois au Québec... et maintenant qu'on en parle et que j'y pense, ce constat m'est familier finalement. J'avais constaté à Sydney que beaucoup de français prenaient leurs aises. Pas la majorité, mais beaucoup trop à mon goût. Nous commençons d'ailleurs, à mon grand regret, à avoir une mauvaise réputation là-bas.

Et voilà comment un post à 2 balles fait croire à ceux qui ne vivent pas au Québec que les français s'y comportent mal ... Les québécois ne tiennent pas les portes (au début, ça m'a carrément choquée de me les prendre en pleine figure), ne disent pas bonjour à leurs voisins si ils ne les connaissent pas, pas de salut dans l'ascenseur non plus. Mais les français comprennent vite que c'est comme ça, c'est culturel. Eh oui, d'un pays à l'autre, la communication est différente ! Depuis que je suis ici, je n'ai jamais vu quelqu'un essayer de passer devant d'autres personnes (et pourtant à Montréal, il y a toutes sortes de nationalités).

Il y a peut-être des choses un peu plus intéressantes et un peu plus pertinentes (comme dit plus haut) que de stigmatiser une population sur des histoires de files d'attente. Ca vole vraiment de plus en plus bas sur ce forum ...

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Hello

ben en fait c'est vrai qu'à bien y réfléchir et en lisant, c'est vrai que les français font la queue, mais pas nécessairement dans les même situations qu'ici. On parle du Bus bien sûr où les français trouvent inutile de faire la queue... anyway le bus partira seulement une fois tout le monde embarqué.... et en plus on peut monter par toutes les portes. En revanche dans d'autres situation les français font la queue, à la caisse de supermarché, pour embarquer un avion etc...

Là où ça devient amusant c'est quand y a un souci par exemple et que l'improvisation doit intervenir... alors là c'Est fantastique... un bureau de réclamation pris d'assaut par les passagers furieux... Mais cela donne une compétence incroyable dans les cas de "pas de queue" ici.

Par exemple un bar le soir... du monde et tu dois te faire servir... alors là du coup je suis champion car le "pas de queue" on maîtrise ça!

Link to post
Share on other sites

Je sais pas trop, mais moi j'ai jamais eu cette impression. Par exemple, dans une boulangerie en France, j'ai tjrs remarqué que premier arrivé premier servi, même quand il y a bcoup de monde, une petite file se fait toute seule. Sauf peut-être qd il s'agit d'embarquer dans un bus, mais une fois le bus arrivé, y a qd même une petite file qui se dresse. La seule différence avec les Québécois c'est que la file d'attente pour embarquer dans un bus se fait sur le trottoir.

tout comme les gens qui empreintes les excalators et qui se tassent a droite pour laisser passer les autres ! En France, si tu demandes a quelqu un de se tasser, il peut te marcher dessus en guise de represaille lol

Edited by Legyptien Demontréal
Link to post
Share on other sites
  • Habitués

À Paris, les gens gardent leur droite sur les escalators et les tapis roulants du métro. La plupart de ceux qui bloquent l'escalator en restant à gauche sont des touristes (mais pas que). En province, c'est différent, mais la densité humaine n'est pas la même.

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

À Paris, les gens gardent leur droite sur les escalators et les tapis roulants du métro. La plupart de ceux qui bloquent l'escalator en restant à gauche sont des touristes (mais pas que). En province, c'est différent, mais la densité humaine n'est pas la même.

ou moi avec mon gros bagage :flowers:

Mais je crois que tu pointes quelquechose qui a son importance : la densité ...

Plus il y a de monde, plus tu as de chances de trouver sur des cons Et comme il y a des français partout partout partout partout, la probabilité de rencontrer un con augmente :crying:

Et pis, sur Québec .... Je n'ai jamais vu personne faire la queue pour attendre le bus : le bus arrive, tout le monde s'amasse devant et l'entrée se fait avec un certain respect. Mais on n'est pas très nombreux non plus.

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Je suis assez désolé de constater que d'après vos retours d'expérience, beaucoup de français se montrent inciviques une fois au Québec... et maintenant qu'on en parle et que j'y pense, ce constat m'est familier finalement. J'avais constaté à Sydney que beaucoup de français prenaient leurs aises. Pas la majorité, mais beaucoup trop à mon goût. Nous commençons d'ailleurs, à mon grand regret, à avoir une mauvaise réputation là-bas.

Je te rassure l'Autralie est aussi d'avoir une très très mauvaise réputation, c'est même une blague pour les étudiants.

Ça ne se voit pas par ce que les gens qui peuvent vraiment comparer sont encore jeunes.

Désolé mais je n'ai pas compris ce que tu as voulu écrire

scuse,

je dis que l’Australie est aussi entrain de se construire une très mauvaise réputation...

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Les québécois ne tiennent pas les portes (au début, ça m'a carrément choquée de me les prendre en pleine figure), ne disent pas bonjour à leurs voisins si ils ne les connaissent pas, pas de salut dans l'ascenseur non plus. Mais les français comprennent vite que c'est comme ça, c'est culturel. Eh oui, d'un pays à l'autre, la communication est différente

Ça me chicote pas mal le poil des jambes ce que tu dis là... :biggrin2:

Je sais bien que tu n'es pas mal intentionnée et, qu'à ton tour, tu ne souhaites pas stigmatiser les Québécois, n'empêche que certains utiliseront tes remarques pour en arriver à cette conclusion. L'essentiel est de te dire que tout comme Bencoudonc, je ne me retrouve pas dans ta description ni, non plus, ceux et celles que j'observe depuis toujours autour de moi.

Depuis toute petite, j'ai appris cette norme de tenir les portes, je le fais toujours peu importe le sexe de la personne et je constate que c'est pareil envers moi. Le peu de fois où il m'arrive de me cogner la margoulette, je me dis, en mon for intérieur, que cette personne a été impolie.

Même chose avec les voisins, je les salue comme il m'arrive de saluer des étrangers et/ou d'être saluée par des étrangers. C'est plutôt facile d'engager une conversation dans une file d'attente, que ce soit à l'épicerie, à l'arrêt-bus, chez le médecin ou que sais-je.

Tant qu'à la situation de l'ascenseur, je dirais que c'est plus subtil et selon le contexte. Par exemple, dans un ascenseur bondé, disons celui d'un hôpital où je suis en visite, je m'engouffre en silence sans trop regarder les gens tandis que dans celui de l'immeuble où je travaille, j'esquisse un petit sourire de salutation mais je joins rarement la parole au geste.

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Les québécois ne tiennent pas les portes (au début, ça m'a carrément choquée de me les prendre en pleine figure), ne disent pas bonjour à leurs voisins si ils ne les connaissent pas, pas de salut dans l'ascenseur non plus. Mais les français comprennent vite que c'est comme ça, c'est culturel. Eh oui, d'un pays à l'autre, la communication est différente

Ça me chicote pas mal le poil des jambes ce que tu dis là... :biggrin2:

Je sais bien que tu n'es pas mal intentionnée et, qu'à ton tour, tu ne souhaites pas stigmatiser les Québécois, n'empêche que certains utiliseront tes remarques pour en arriver à cette conclusion. L'essentiel est de te dire que tout comme Bencoudonc, je ne me retrouve pas dans ta description ni, non plus, ceux et celles que j'observe depuis toujours autour de moi.

Depuis toute petite, j'ai appris cette norme de tenir les portes, je le fais toujours peu importe le sexe de la personne et je constate que c'est pareil envers moi. Le peu de fois où il m'arrive de me cogner la margoulette, je me dis, en mon for intérieur, que cette personne a été impolie.

Même chose avec les voisins, je les salue comme il m'arrive de saluer des étrangers et/ou d'être saluée par des étrangers. C'est plutôt facile d'engager une conversation dans une file d'attente, que ce soit à l'épicerie, à l'arrêt-bus, chez le médecin ou que sais-je.

Tant qu'à la situation de l'ascenseur, je dirais que c'est plus subtil et selon le contexte. Par exemple, dans un ascenseur bondé, disons celui d'un hôpital où je suis en visite, je m'engouffre en silence sans trop regarder les gens tandis que dans celui de l'immeuble où je travaille, j'esquisse un petit sourire de salutation mais je joins rarement la parole au geste.

alors reconnais que ça va dans les deux sens les clichés...

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

pas spécialement convaincu par l'argument proposé. Ici en Bretagne, les gens font la queue, que ce soit à la poste, à la boulangerie, chez le boucher, dans les supermarchés etc... Peut être qu'ils imaginent que vivre au Québec leur donne un droit divin de ne pas respecter les purs laines, ou bien sont ils simplement des mufles.

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Par ce qu'ils sont génétiquement habités par le démons.

Je me demande si en 1936 en Allemagne il n'y avait des fils de discussion quotidien dans les journaux sur les Juifs.

Pourquoi les Juifs ne respectent pas la file? pourquoi les juifs sont arrogants? pourquoi les allemands font mieux de la nourriture que les juifs? pourquoi les allemands ont un meilleur système que les juifs? pourquoi les allemands sont les plus accueillants du monde?

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Les québécois ne tiennent pas les portes (au début, ça m'a carrément choquée de me les prendre en pleine figure), ne disent pas bonjour à leurs voisins si ils ne les connaissent pas, pas de salut dans l'ascenseur non plus. Mais les français comprennent vite que c'est comme ça, c'est culturel. Eh oui, d'un pays à l'autre, la communication est différente

Ça me chicote pas mal le poil des jambes ce que tu dis là... :biggrin2:

Je sais bien que tu n'es pas mal intentionnée et, qu'à ton tour, tu ne souhaites pas stigmatiser les Québécois, n'empêche que certains utiliseront tes remarques pour en arriver à cette conclusion. L'essentiel est de te dire que tout comme Bencoudonc, je ne me retrouve pas dans ta description ni, non plus, ceux et celles que j'observe depuis toujours autour de moi.

Depuis toute petite, j'ai appris cette norme de tenir les portes, je le fais toujours peu importe le sexe de la personne et je constate que c'est pareil envers moi. Le peu de fois où il m'arrive de me cogner la margoulette, je me dis, en mon for intérieur, que cette personne a été impolie.

Même chose avec les voisins, je les salue comme il m'arrive de saluer des étrangers et/ou d'être saluée par des étrangers. C'est plutôt facile d'engager une conversation dans une file d'attente, que ce soit à l'épicerie, à l'arrêt-bus, chez le médecin ou que sais-je.

Tant qu'à la situation de l'ascenseur, je dirais que c'est plus subtil et selon le contexte. Par exemple, dans un ascenseur bondé, disons celui d'un hôpital où je suis en visite, je m'engouffre en silence sans trop regarder les gens tandis que dans celui de l'immeuble où je travaille, j'esquisse un petit sourire de salutation mais je joins rarement la parole au geste.

alors reconnais que ça va dans les deux sens les clichés...

T'as pas à me dire quoi penser. Je ne vais pas sur ce terrain des comparaisons futiles. Merci d'en prendre bonne note.

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Les québécois ne tiennent pas les portes (au début, ça m'a carrément choquée de me les prendre en pleine figure), ne disent pas bonjour à leurs voisins si ils ne les connaissent pas, pas de salut dans l'ascenseur non plus. Mais les français comprennent vite que c'est comme ça, c'est culturel. Eh oui, d'un pays à l'autre, la communication est différente

Ça me chicote pas mal le poil des jambes ce que tu dis là... :biggrin2:

Je sais bien que tu n'es pas mal intentionnée et, qu'à ton tour, tu ne souhaites pas stigmatiser les Québécois, n'empêche que certains utiliseront tes remarques pour en arriver à cette conclusion. L'essentiel est de te dire que tout comme Bencoudonc, je ne me retrouve pas dans ta description ni, non plus, ceux et celles que j'observe depuis toujours autour de moi.

Depuis toute petite, j'ai appris cette norme de tenir les portes, je le fais toujours peu importe le sexe de la personne et je constate que c'est pareil envers moi. Le peu de fois où il m'arrive de me cogner la margoulette, je me dis, en mon for intérieur, que cette personne a été impolie.

Même chose avec les voisins, je les salue comme il m'arrive de saluer des étrangers et/ou d'être saluée par des étrangers. C'est plutôt facile d'engager une conversation dans une file d'attente, que ce soit à l'épicerie, à l'arrêt-bus, chez le médecin ou que sais-je.

Tant qu'à la situation de l'ascenseur, je dirais que c'est plus subtil et selon le contexte. Par exemple, dans un ascenseur bondé, disons celui d'un hôpital où je suis en visite, je m'engouffre en silence sans trop regarder les gens tandis que dans celui de l'immeuble où je travaille, j'esquisse un petit sourire de salutation mais je joins rarement la parole au geste.

alors reconnais que ça va dans les deux sens les clichés...

T'as pas à me dire quoi penser. Je ne vais pas sur ce terrain des comparaisons futiles. Merci d'en prendre bonne note.

"Je ne vais pas sur ce terrain des comparaisons futiles. Merci d'en prendre bonne note."

Aucun problème j'ai pris note,

... ça commence a partir d'aujourd'hui?

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

scuse,

je dis que l’Australie est aussi entrain de se construire une très mauvaise réputation...

Une mauvaise réputation? C'est à dire? Les australiens au Canada (il y en a?)?

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

heureusement c'est pas général.

Mais c'est vrai que parfois, quand t'es a l'accueil d'un magasin (par exemple) et que tu parles avec la dame d'accueil, y a des gens qui se permettent meme de te couper et de placer un "c'est juste pour une petite question.."...ouai bah moi aussi je suis la "juste" pour lui poser une petite question...

En fait les gens pensent que leur "problème" ne vaut pas l'attente et compte sur la patience et la compréhension des autres...

Sans parler de ceux qui grattent (doublent) carrément...

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Concernant le "tenir de porte" et le "pas de bonjour" éventuel, y-a-t-il une différence Montréal/ Reste du Québec ou pas du tout ?

Envoyé par l'application mobile Forum IC

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Est-ce que quand on change de pays on a tendance a remarquer plus les comportements des gens, chose qu'on ne faisait pas trop là ou on était avant parce que trop habitué ?

Parfois on me laisse tomber la porte sur le nez, parfois non.

Parfois on me remercie d'avoir tenu la porte, parfois non...

Bref peu importe où nous sommes, y a personne de parfais.

(et pis si jamais on vous laisse tomber la porte sur le nez, vous pouvez toujours remercier cette personne quand même, histoire de la mettre mal à l'aise)

Link to post
Share on other sites
Guest
This topic is now closed to further replies.
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.




×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines