Aller au contenu
immigrer.com

"Je n’ai point barré ma porte aujourd’hui…" par Aloane

Messages recommandés

je me demande si notre assurance habitation va nous couvrir en cas de vol si on barre jamais notre maison? :biggrin2:

à Montréal, j'ai déjà laissé mes clés sur la serrure et mon voisin m'a gentiment retourné mes clés.

par contre, même barré, on s'est fait voler notre vélo :Crylol:

après, ça dépend où on est.. c'est sûr que en région, on connait tout le monde et on a tendance à faire confiance et on se sent plus en sécurité que dans une grande ville.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quand je suis déménagée en région - après avoir quitté la "grande ville", ce qui m'a dérangé le plus, c'est de voir tout un chacun cogner à ma porte puis l'ouvrir ! J'ai fait des méchants sauts les premières fois ! Puis, j'ai appris à barrer ma porte selon le moment (mettons que seule à la maison et dans la douche !). Sinon, on ne barre pas ou si peu ...

Et oui, les assurances couvrent même si la porte n'est pas barrée ! (J'ai posé la question !!!)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quand je suis déménagée en région - après avoir quitté la "grande ville", ce qui m'a dérangé le plus, c'est de voir tout un chacun cogner à ma porte puis l'ouvrir ! J'ai fait des méchants sauts les premières fois ! Puis, j'ai appris à barrer ma porte selon le moment (mettons que seule à la maison et dans la douche !). Sinon, on ne barre pas ou si peu ...

Et oui, les assurances couvrent même si la porte n'est pas barrée ! (J'ai posé la question !!!)

j'ai habitée dans plusieurs 'régions' et trou un peu perdu et jamais quelqu'un rentrait sans qu'on ouvre la porte, même si elle était débarrée.. tu vis où?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quand je suis déménagée en région - après avoir quitté la "grande ville", ce qui m'a dérangé le plus, c'est de voir tout un chacun cogner à ma porte puis l'ouvrir ! J'ai fait des méchants sauts les premières fois ! Puis, j'ai appris à barrer ma porte selon le moment (mettons que seule à la maison et dans la douche !). Sinon, on ne barre pas ou si peu ...

Et oui, les assurances couvrent même si la porte n'est pas barrée ! (J'ai posé la question !!!)

j'ai habitée dans plusieurs 'régions' et trou un peu perdu et jamais quelqu'un rentrait sans qu'on ouvre la porte, même si elle était débarrée.. tu vis où?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

Ouf oui à Montréal la porte débarrée j'oserais pas :P j'ai la chance de jamais m'être fait cambrioler mais j'en connais un sacré paquet passé par là malheureusement...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ca m'est arrivé plein de fois à Montréal d'oublier de barrer ma porte, ou de laisser les fenêtres ouvertes. Faut dire que je suis à l'étage et que tous mes voisins me connaissent, donc faut vouloir monter et c'est voyant si c'est un inconnu qui rentre chez moi, encore plus par la fenêtre :Crylol:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Participez à la conversation

Vous pouvez poster maintenant et vous enregistrer plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous pour poster avec votre pseudo.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • Contenu similaire

    • Par qwintine
      Il fait bon vivre ...
       
      http://www.lapresse.ca/actualites/201711/23/01-5144566-les-assauts-de-lextreme-gauche-se-multiplient-au-quebec.php
       
      Publié le 23 novembre 2017 à 07h41 | Mis à jour à 08h02
       
      Les assauts de l'extrême gauche se multiplient au Québec

       
      Des anarchistes disent avoir incendié deux voitures de luxe dans la rue Léa-Roback, dans le quartier Saint-Henri, à Montréal.
      PHOTO TIRÉE DE L'INTERNET
      PHILIPPE TEISCEIRA-LESSARD, DANIEL RENAUD
      La Presse   Plus de 1 million de dollars de matériel incendié en une nuit, des blessures graves infligées à coups de bouteille et de la machinerie sabotée : les attaques revendiquées par des groupes d'extrême gauche se multiplient depuis quelques mois au Québec, alors que tous les projecteurs sont tournés dans la direction opposée.
       
      http://www.lapresse.ca/actualites/201711/23/01-5144566-les-assauts-de-lextreme-gauche-se-multiplient-au-quebec.php
    • Par Akounamatata
      Bonjour, 
       
      SVP j'aimerais vos lumières,  vos conseils et vos expériences sur les quartiers de la ville Quebec, 
      Y a t'il des quartiers que vous pouvez me conseiller pour une seule personne, en matière de prix, sécurité, accessibilité au réseau de transport aisément, et autres pour un nouveau arrivant afin d'une meilleure intégration socio-professionnelle.
      Merci d'avance pour vos réponses
    • Par Zeina
      Bonjour, 
       
      J'ouvre ce nouveau sujet pour les conseils et vos expériences sur les quartiers de montreal, 
      Je regarde pas mal de logements et souvent les prix sont élevés pour les mêmes types logements. 
      Il y a t'il des quartiers que vous pouvez me conseiller pour une femme seule? 
      Les prix sont différents pour sont différents pour l'accessibilité ou la sécurité? 
      Merci d'avance pour vos réponses
    • Par egedan
      y a t il des presque arrivés ou en fin de processus d'immigration ? même les autres d'ailleurs
      la firme de services conseils en TI pour laquelle je travaille est continuellement à l'affut de "nouveaux" talents sur le territoire québécois ?
      si vous voulez en savoir plus, envoyez moi un message avec votre adresse courriel. on pourra échanger et je vous en apprendrais plus sur l'entreprise pour laquelle je bosse depuis presque 6 ans maintenant.
      je ne suis pas recruteur mais je travaille avec eux dans leur équipe.
      sachez aussi que "ma" firme sera aux Journées Québec 2017 donc ceux qui souhaitent avoir déjà ou plus des contacts ici, contactez moi.
      le siège social est certes à Montréal mais nous avons aussi un bureau à Québec et à Ottawa (entre autres)
    • Par immigrer.com
      Les employés du consulat français de Montréal rue McGill ont eu la surprise de découvrir 2 cartouches de fusil pleines devant leurs bureaux.
       
      Selon les caméras de sécurité, ces deux hommes sont recherchés par la police de Montréal dans cette affaire d'objets déposés devant le consulat français de Montréal.

      En savoir plus : http://www.tvanouvelles.ca/2016/11/21/une-cartouche-trouvee-au-consulat-de-france-a-montreal-deux-hommes-recherches-1
       
       

    • Par souriante
      Bonjour,
      Je me demande si quelqu'un sait combien de temps ça peut prendre apres la fin de l'enquete de securité avant de recevoir un courriel de CIC nous indiquant qu'ils sont prêt a émettre le visa (résidence permanente).
       
       
      merci
    • Par Laurent
      Si peu de meurtres à Montréal, du jamais vu depuis les années 60
      RCQC  |  Par Radio-Canada.ca Publication: 03/10/2016 19:45 EDT Mis à jour: 03/10/2016 19:46 EDT        
      Montréal se dirige vers un record du plus faible nombre de meurtres depuis 50 ans. Il y en a eu 14 jusqu'à maintenant en 2016, en date du 3 octobre.
      Un texte de Benoît Chapdelaine
        x  
      Il y en aura donc à peine une vingtaine d'ici la fin de l'année, si la tendance se maintient. Ce serait une baisse environ du tiers par rapport à l'an dernier.
      Le commandant de la section des crimes majeurs au SPVM, Vincent Rozon, attribue la diminution des dernières années à plusieurs facteurs comme les progrès de la médecine, qui permettent de sauver des vies, et le succès de ses enquêteurs.
      « Sur 29 dossiers d'homicide en 2015, 21 ont été résolus. Ce qui donnait 72 % de taux de solution, un excellent taux. Des joueurs importants sont mis hors d'état de nuire, ce qui fait qu'ils ne peuvent pas commettre d'autres crimes, donc ça calme parfois cette traînée de violence là », explique M. Rozon.
      Les statistiques du SPVM remontent au regroupement des services de police municipaux de la Communauté urbaine de Montréal, en 1972. Il était alors survenu 92 meurtres, dont plusieurs attribuables à l'incendie criminel du Blue Bird Café, rue Union, qui avait fait à lui seul 37 victimes.
      Ce nombre est tombé à 28 en 2013 et 2014, un record. Avant 1972, les données recueillies par le criminologue Daniel Élie, dans son livre L'homicide à Montréal de 1944 à 1975, indiquent qu'il y a eu 17 homicides dans la métropole en 1966, un nombre qui s'est toujours maintenu au-dessus de 20 par la suite.

      suite et source: http://quebec.huffingtonpost.ca/2016/10/03/si-peu-de-meurtres-a-montreal-du-jamais-vu-depuis-les-annees-60_n_12321858.html
    • Par immigrer.com
      Un nouveau sondage désigne Winnipeg comme la ville la plus dangereuse du Canada, alors que Montréal occupe le troisième rang. Québec se situe au bas de la liste, en 11eme position.
       
      Le vote réalisé par la firme Rue principale mardi dernier cumule l'opinion de plus de 4 000 Canadiens.
       
      56 % des gens recensés considèrent Winnipeg comme la ville la moins sécuritaire. La ville la moins dangereuse serait Ottawa, avec 72 % de votes positifs.
       
      http://m.huffpost.com/qc/entry/11569718
    • Par immigrer.com
      16/11/2015 Mise à jour : 16 novembre 2015 | 19:08  Ajuster la taille du texte Sécurité: Quelles sont les différences entre le Canada et la France?
      Par Jim BronskillLa Presse Canadienne Sean Kilpatrick/The Canadian PressLe 22 octobre 2014, un attentat au parlement d'Ottawa a fait un mort. OTTAWA – Le niveau de militantisme djihadiste que l’on retrouve en France et dans d’autres parties de l’Europe occidentale n’existe tout simplement pas au Canada, ce qui fait en sorte que les types d’attaques qui ont dévasté Paris sont moins probables, selon les experts en sécurité.
      En France et en Belgique, il y a des milliers de personnes qui, sans être des terroristes, sympathisent avec l’idéologie épousée par les radicaux comme le groupe armé État islamique, a dit Phil Gurski, un ancien analyste du Service canadien du renseignement de sécurité, qui se spécialise dans la lutte contre la radicalisation.
      L’an dernier, Michael Zehaf-Bibeau a tué le caporal Nathan Cirillo, un garde d’honneur au Monument national de guerre, avant d’entrer dans le Parlement. Zehaf-Bibeau a rapidement été abattu.
      Deux jours plus tôt, Martin Couture-Rouleau avait happé mortellement l’adjudant Patrice Vincent avec sa voiture à St-Jean-sur-Richelieu. Après une poursuite, la police l’avait abattu.
      Même si le Canada a été frappé par des attaques de loups solitaires motivés par le djihad, il n’y a pas eu d’attaques coordonnées sur de multiples cibles comme celles de Paris, qui ont tué 129 personnes et qui en ont blessé plusieurs autres.
      Le Canada mène beaucoup moins d’enquêtes antiterroristes que certaines nations européennes, et un nombre relativement bas de Canadiens — entre 45 et 60 — ont pris le chemin de l’Irak et de la Syrie pour aller combattre, selon les experts.
      «Les terroristes canadiens ne nous ont pas démontré qu’ils étaient en mesure de mener une attaque coordonnée», a déclaré Jez Littlewood de l’École Norman Paterson d’affaires internationales de l’Université Carleton d’Ottawa.
      Le Canada a généralement toujours été perçu comme une cible moins intéressante pour les extrémistes.
      «Les choses sont meilleures ici. Je ne peux pas imaginer un scénario où le Canada subirait ça, a expliqué M. Gurski. Je ne peux vraiment pas. Et je ne suis pas certain de savoir pourquoi, mais ce que nous faisons ici, nous le faisons de la bonne manière en grande partie.»
       
      suite et source : 
       
      http://journalmetro.com/actualites/national/875565/securite-differences-entre-le-canada-et-la-france/
    • Par immigrer.com
      L'Indice de gravité de la criminalité chute Par RédactionLa Presse Canadienne Partager cet article OTTAWA – L’Indice de gravité de la criminalité (IGC) déclarée par la police au Canada a reculé de 9 pour cent en 2013 par rapport à l’année précédente.
      Selon Statistique Canada, il s’agit d’une dixième baisse consécutive de cet indice qui tient compte de la peine moyenne prononcée par les tribunaux de juridiction criminelle à l’égard d’une infraction.
      Quant au taux de criminalité traditionnel, qui mesure le volume de la criminalité, il a baissé de 8 pour cent l’an dernier par rapport à 2012.
      Les services de police canadiens ont dénombré un peu plus de 1,8 million d’affaires criminelles, soit environ 132 000 de moins que l’année précédente.
      L’agence fédérale estime que le recul de l’Indice de gravité l’an dernier était plus particulièrement attribuable à une diminution des affaires d’introduction par effraction et de vol qualifié.
      Des baisses pour certaines infractions moins graves mais très fréquentes, telles que les vols de 5000 $ ou moins et les méfaits, ont aussi contribué à la diminution.
      Par contre, les services de police ont déclaré davantage d’affaires d’extorsion, de pornographie juvénile, d’agressions sexuelles graves, d’infractions sexuelles contre des enfants et de fraude d’identité.
      Parmi les provinces et les territoires, l’Île-du-Prince-Édouard, le Nouveau-Brunswick, le Québec et le Manitoba ont enregistré les plus fortes baisses, soit 12 pour cent pour chacune d’entre elles.
      Dans la plupart des provinces, le recul de l’Indice de gravité s’explique en grande partie par la baisse du nombre d’introductions par effraction, selon Statistique Canada.

      http://journalmetro.com/actualites/national/528650/lindice-de-gravite-de-la-criminalite-chute/

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.



×
×
  • Créer...

Information importante

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité Règles