Aller au contenu

Messages recommandés

Je me souviens,

Nous sommes arrivés le 02/08/12 à Québec pour changer de vie. Ce retour ne sera pas un bilan, car ce n'est pas l'objet et pour cause un bilan près un an serait un peu osé, mais plutôt une prise de position sur notre ressenti.

Notre remise en question professionnelle.

Nous avons trouvé un job en moins de 10 jours < nos tous premiers Cv envoyés, dans nos domaines respectifs et dans la même société. Aujourd'hui, nous y sommes encore, même si je n'y ferais pas ma vie. Les conditions de travail sont plus calmes que celles que nous connaissions en France. Nous avons pu négocier trois fois notre salaire ( fin de période d'essai, à 6 mois et là tout récemment) et avons obtenus tous deux ce que nous attentions. Ce petit bout de chemin, ne s'est pas fait tout seul, car croyez bien que lorsque l'on est en France et que l'on vous annonce qu'une remise en question sera nécessaire. Il faut la vivre pour la comprendre ! Nous sommes tous deux amenés à "travailler" notre anglais au quotidien, nous travaillons pour un groupe Américain basé au Texas. Néanmoins une chose est sure, ne pas maîtriser l'anglais est un handicap que ce soit à Qc, MTL ou ailleurs, il faut en être convaincu...

Mon cursus à été une reprise de cours durant 8 mois en cours du soir afin de valider des compétences acquises en France, mais pas reconnues ici. Je reprends d'ailleurs les études, là en septembre pour deux ans.

A ce propos, prenez bien soin de faire évaluer vos diplômes avant d'arriver, un employeur se moque de votre BTS,DUT. Après ce cheminement, mon boss vient de me proposer la prise en charge d'une succursale
Madame, après 4 mois de remise en question s'est vu proposer un poste de gestionnaire qui a été créer suite à sa décision de quitter la compagnie. Finalement, elle s'y retrouve bien.

Le quotidien
Après une période de flottement lors de notre épicerie et oui, en arrivant le choc est là. Le fameux phénomène de comparaison est partie prenante de tous nos achats. Bien sur, de longs moments de solitude dans les supermarchés à parfois demander aux Québécois notre chemin.

Les Québécois, sont dans l'ensemble très accueillants mais ne vous fiez pas toujours à ce que l'on vous laisse entrevoir. Aujourd'hui, notre cercle d'amis est essentiellement composés de Québécois, mais pas que, (disons que nous en avons marre de parler procédure et de suivre les aventures et chialiages de ceux qui s'attendaient à trop beau, trop vite). Nous avons tout de même de fortes différences et parfois revenir vers nos racines fait du bien. En tous cas à Québec, il fait bon vivre et avons trouvé ce que nous cherchions.

Nous avons après 5 mois de location acheté notre maison à Québec Ste Foy, nous voulions depuis notre voyage en 2011 y résider pour des raisons familiales. Nous n'avons eu aucun soucis de demande d'hypothèque, nous avions vendu nos biens en France. Attention au rêve québécois de la maison facilement accessible...Si vous n'avez que peu d'apport, la donne change, sachez le !! Points positifs, nous avons acheté en 5 jours et finalisé la vente en moins d'un mois devant le notaire.

La scolarité de nos deux enfants se passe bien. Notre fille sera au CEGEP en soins infirmiers en septembre. A ce propos, si votre enfant ce finalise pas sa classe de 1ère, elle devra cumuler ses maths de 4 et 5 secondaire afin de valider ses crédits ainsi que ses sciences. Ca fait quand même deux cursus en une année. Notre fils, lui est en secondaire 3 et tout va bien.

Notre choix sur Québec s'est finalement avéré être un choix judicieux, c'est une ville à taille humaine, facile à vive où l'on se sent en sécurité. Aujourd'hui, nous sommes au et à Québec, demain...

Le système médical est vraiment spécial, il vaut mieux avoir une assurance complémentaire employeur sinon attention...Les urgences, les cliniques sont engorgées et les files d'attente sont réellement longuessssssss. C'est à vivre, pour nous ca c'est fait.

Le déménagement, nous avions fait le choix d'amener nos meubles en container un 30m3. Absolument aucun regret non plus, si ce n'est de ne pas avoir amené plus grand. Si vous avez du mobilier de valeur, ici ca vous coûtera le double pour en avoir de qualité...Je ne parle pas du mobilier LEON , BRICK ou encore IKEA

Le climat, c'est simple nous adorons les 4 saisons et n'avons pas subit notre 1er hiver et etions dehors toutes les fins de semaines et ce quelque soit les températures.

Les forums, je dirais que la réalité de la vie n'y est pas reflétée, même si dans l'ensemble des questions sont posées, les craintes sont rarement abordées, peut être est ce dû à la vision rose d'un tel projet.

Nous avons réussi notre première année, nous avons eu de la chance en même temps, nous avons assez ramé durant presque 3 ans. Mais cela ne n'enlève rien à la difficulté que représente une immigration, le soir il nous est arrivé d'avoir des doutes, des incertitudes, et ce malgré le fait que nous n'avions pas d'attente particulière et surtout pas dans le besoin financier. Nous avons quitté la France , pour vivre autrement et n'avons rien fuit...

Bonne chance à vous qui êtes en procédure et si vous avez des questions n'hésitez pas.

Modifié par francknathalie05

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ca fait du bien de vous lire :-)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je vous souhaite encore de belles découvertes et des années stimulantes et agréables à vivre. Ça semble bien parti.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour ce beau retour ! Ca fait plaisir de lire que certains réussissent leur intégration/immigration. Je vous souhaite encore plein de belles choses !! Envoyé par l'application mobile Forum IC

Modifié par Eznoldie

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Très bon témoignage, honnête et sans gnangnan. Bravo !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Très gentil de votre part, votre témoignage met du baume au cœur. Merci.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci, disons que globalement nous sommes satisfaits de notre première année qui nous a permit de découvrir les bases de la vie au Québec. Nous avons hâte de maintenant assimiler et de pouvoir rebondir plus concrètement !!

La seconde année devrait être bien plus complexe, de part nos projets.

Modifié par francknathalie05

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hello francknathalie,

Tres instructif votre retour d’expérience car je suis dans le même cas que vous: début de la quarantaine, avec des enfants entre entre 11 et 19 ans et arrives il y a un an aussi ! Bonne chance a vous.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hello francknathalie,

Tres instructif votre retour d’expérience car je suis dans le même cas que vous: début de la quarantaine, avec des enfants entre entre 11 et 19 ans et arrives il y a un an aussi ! Bonne chance a vous.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Voila un récit sobre. Merci

Envoyé par l'application mobile Forum IC

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci à vous. Merci pour ce récit clair. C'est vrai je pense que tout le monde idéalise dans tous projets mais c'est bien de dire aussi que les choses ne sont pas simples.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

c'est bien de voir que votre 1ère année s'est bien passée !

je vous suivais déjà sur votre blog (pour la phase immigration), puis sur votre page fb (pour votre installation) et là ça fait du bien de lire votre retour d'expérience !

longue vie à vous au Québec !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

c'est bien de voir que votre 1ère année s'est bien passée !

je vous suivais déjà sur votre blog (pour la phase immigration), puis sur votre page fb (pour votre installation) et là ça fait du bien de lire votre retour d'expérience !

longue vie à vous au Québec !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je me souviens,

Nous sommes arrivés le 02/08/12 à Québec pour changer de vie. Ce retour ne sera pas un bilan, car ce n'est pas l'objet et pour cause un bilan près un an serait un peu osé, mais plutôt une prise de position sur notre ressenti.

Notre remise en question professionnelle.

Nous avons trouvé un job en moins de 10 jours < nos tous premiers Cv envoyés, dans nos domaines respectifs et dans la même société. Aujourd'hui, nous y sommes encore, même si je n'y ferais pas ma vie. Les conditions de travail sont plus calmes que celles que nous connaissions en France. Nous avons pu négocier trois fois notre salaire ( fin de période d'essai, à 6 mois et là tout récemment) et avons obtenus tous deux ce que nous attentions. Ce petit bout de chemin, ne s'est pas fait tout seul, car croyez bien que lorsque l'on est en France et que l'on vous annonce qu'une remise en question sera nécessaire. Il faut la vivre pour la comprendre ! Nous sommes tous deux amenés à "travailler" notre anglais au quotidien, nous travaillons pour un groupe Américain basé au Texas. Néanmoins une chose est sure, ne pas maîtriser l'anglais est un handicap que ce soit à Qc, MTL ou ailleurs, il faut en être convaincu...

Mon cursus à été une reprise de cours durant 8 mois en cours du soir afin de valider des compétences acquises en France, mais pas reconnues ici. Je reprends d'ailleurs les études, là en septembre pour deux ans.

A ce propos, prenez bien soin de faire évaluer vos diplômes avant d'arriver, un employeur se moque de votre BTS,DUT. Après ce cheminement, mon boss vient de me proposer la prise en charge d'une succursale

Madame, après 4 mois de remise en question s'est vu proposer un poste de gestionnaire qui a été créer suite à sa décision de quitter la compagnie. Finalement, elle s'y retrouve bien.

Le quotidien

Après une période de flottement lors de notre épicerie et oui, en arrivant le choc est là. Le fameux phénomène de comparaison est partie prenante de tous nos achats. Bien sur, de longs moments de solitude dans les supermarchés à parfois demander aux Québécois notre chemin.

Les Québécois, sont dans l'ensemble très accueillants mais ne vous fiez pas toujours à ce que l'on vous laisse entrevoir. Aujourd'hui, notre cercle d'amis est essentiellement composés de Québécois, mais pas que, (disons que nous en avons marre de parler procédure et de suivre les aventures et chialiages de ceux qui s'attendaient à trop beau, trop vite). Nous avons tout de même de fortes différences et parfois revenir vers nos racines fait du bien. En tous cas à Québec, il fait bon vivre et avons trouvé ce que nous cherchions.

Nous avons après 5 mois de location acheté notre maison à Québec Ste Foy, nous voulions depuis notre voyage en 2011 y résider pour des raisons familiales. Nous n'avons eu aucun soucis de demande d'hypothèque, nous avions vendu nos biens en France. Attention au rêve québécois de la maison facilement accessible...Si vous n'avez que peu d'apport, la donne change, sachez le !! Points positifs, nous avons acheté en 5 jours et finalisé la vente en moins d'un mois devant le notaire.

La scolarité de nos deux enfants se passe bien. Notre fille sera au CEGEP en soins infirmiers en septembre. A ce propos, si votre enfant ce finalise pas sa classe de 1ère, elle devra cumuler ses maths de 4 et 5 secondaire afin de valider ses crédits ainsi que ses sciences. Ca fait quand même deux cursus en une année. Notre fils, lui est en secondaire 3 et tout va bien.

Notre choix sur Québec s'est finalement avéré être un choix judicieux, c'est une ville à taille humaine, facile à vive où l'on se sent en sécurité. Aujourd'hui, nous sommes au et à Québec, demain...

Le système médical est vraiment spécial, il vaut mieux avoir une assurance complémentaire employeur sinon attention...Les urgences, les cliniques sont engorgées et les files d'attente sont réellement longuessssssss. C'est à vivre, pour nous ca c'est fait.

Le déménagement, nous avions fait le choix d'amener nos meubles en container un 30m3. Absolument aucun regret non plus, si ce n'est de ne pas avoir amené plus grand. Si vous avez du mobilier de valeur, ici ca vous coûtera le double pour en avoir de qualité...Je ne parle pas du mobilier LEON , BRICK ou encore IKEA

Le climat, c'est simple nous adorons les 4 saisons et n'avons pas subit notre 1er hiver et etions dehors toutes les fins de semaines et ce quelque soit les températures.

Les forums, je dirais que la réalité de la vie n'y est pas reflétée, même si dans l'ensemble des questions sont posées, les craintes sont rarement abordées, peut être est ce dû à la vision rose d'un tel projet.

Nous avons réussi notre première année, nous avons eu de la chance en même temps, nous avons assez ramé durant presque 3 ans. Mais cela ne n'enlève rien à la difficulté que représente une immigration, le soir il nous est arrivé d'avoir des doutes, des incertitudes, et ce malgré le fait que nous n'avions pas d'attente particulière et surtout pas dans le besoin r financier. Nous avons quitté la France , pour vivre autrement et n'avons rien fuit...

Bonne chance à vous qui êtes en procédure et si vous avez des questions n'hésitez pas.

Bonjour et encore mercie pour ce récit ,

Svp je vous prie de bien vouloir m'orienté vers des liens ou des adresses interessante pour faire une formation pour amélioré mon anglais .merci d'avance pour votre aide

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Nous avons réussi notre première année, nous avons eu de la chance en même temps, nous avons assez ramé durant presque 3 ans.

Tout le monde ne comprendra peut-être pas ce passage : j'imagine qu'il s'agit de la procédure d'immigration, qui a eu du mal à aboutir.

Merci pour le retour, ils font partie de ceux qui sont intéressants à lire, même si par définition ils le sont presque tous.

Il serait intéressant que tu détailles un peu ce que tu entends par "vivre autrement". En quoi vit-on différemment au Québec ? C'est tellement flou ce que tout le monde sous-entend par le "vivre autrement ailleurs", comme s'il n'était pas possible de vivre autrement en France aussi. Comme la fameuse qualité de vie dont on ne sait jamais au final quelle est sa définition.

Modifié par caroline77

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Nous avons réussi notre première année, nous avons eu de la chance en même temps, nous avons assez ramé durant presque 3 ans.

Tout le monde ne comprendra peut-être pas ce passage : j'imagine qu'il s'agit de la procédure d'immigration, qui a eu du mal à aboutir.

Merci pour le retour, ils font partie de ceux qui sont intéressants à lire, même si par définition ils le sont presque tous.

Il serait intéressant que tu détailles un peu ce que tu enten, mais je resterais tout de même s par "vivre autrement". En quoi vit-on différemment au Québec ? C'est tellement flou ce que tout le monde sous-entend par le "vivre autrement ailleurs", comme s'il n'était pas possible de vivre autrement en France aussi. Comme la fameuse qualité de vie dont on ne sait jamais au final quelle est sa définition.

Bonsoir, je vais te répondre trés franchement dés demain..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour ce récit très positif d'autant que les anciens de la liste se souviendront de vos difficultés durant la procédure et de votre pugnacité à vous battre.

Concernant vos domaines de compétences professionnels, quels sont-ils et vers quoi tendez-vous (si ce n'est pas indiscret bien sûr) ? Qu'est qui vous donne envie de continuer des études ou d'en reprendre ?

La conclusion avec sa référence à de futurs projets intrigue :wink:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il n'y a rien de plus simple ...

Trois ans a ramer.

Un refus par le MICC car diplômes non reconnus, vu notre âge avancé nous avions un manque au total des points nécessaires. Ne lâchant que rarement une idée, je me suis mis en quête de passer par le cursus VAE. Le temps de repasser deux diplômes en 10 mois et nous avons déposé un second dossier. Pour mes VAE , je bossais à la défense et partait parfois de nuit à Angoulême pour passer mes entretiens le matin, puis je filais à Poitiers pour travailler. Nous habitions GAP...Imagines !!

Aujourd'hui, finalement je me dis souvent que notre refus nous a servi, nous avons pu encore mieux préparer notre projet d'immigration, d'intégration Nous avons un cercle d'amis québécois ici sur place et il est clair que cela nous a pas mal aidé en ce sens. Nous avons cerné nos possibilités professionnelles, prendre des contacts, préparé nos cv (made in Qc), trouvé notre maison, acheté notre voiture tout était fait avant notre arrivée, même nos couchages nous attendaient.

Durant cette attente, nous avons aussi pu prendre la température de la belle Province en effectuant voyages de prospection et non pas de tourisme à photographier tout ce qui bouge comme beaucoup le font, c'est aujourd'hui encore assez amusant. Enfin le pays rose de ceux qui vivront avec peu et recommenceront leur vie ca aussi ca m'amuse....

Pour avoir animer groupe FB, modéré forums et avoir rencontré tout de même pas mal de futurs immigrants franchement certains se plantent complet, mais ne sont pas à plaindre du tout tant ils sont hauts perchés....

Une qualité de vie

C'est assez simple lorsque tu bosses plus de 6 mois /an à l’étranger sans rentrer chez toi, ca fatigue.J'aurais très bien pu profiter de ma jeune retraite et continuer mon job de cadre avec de très beaux avantages, et des conditions financières conséquentes, seulement là encore vivre loin de mes proches du lundi au vendredi en parcourant environs 1500 kms semaine non merci. Mon job, simple j'ai dû tout recommencer en partant de laver des camions durant plus de deux mois pour mieux comprendre le principe de la qualité. Aujourd'hui après un an, je suis pas mal satisfait du chemin accompli et suis technicien qualité avec bientôt un nouveau poste ouvert au ministère du transport....

Nous sommes venus au Québec, simplement pour vivre ensemble tout en voulant découvrir un autre pays, une autre culture et tant que possible eviter les gens qui ont un avis sur tout et surtout un avis....

Notre immigration a été facilitée en ce sens où nous avons simplement transposé nos acquis et avons reconduit notre nid douillet en moins de 6 mois ici, pour se faire nous avons certes de quoi voir venir et avions décidé de rester 12 â 18 mois sans travailler et de visiter, puis finalement nous avons changé d'idée. Notre priorité était de pouvoir redonner à nos enfants (15 et 18 ans) exactement tout ce qu'ils avaient avant notre départ. Notre fille a un statut d’athlète de haut niveau en France et

Pour le reste, il y a des éléments dont je ne ferais pas part car tout ne vous regarde pas.. Au fait désolé pour le topo pour ménagère de plus de 50 ans...Caroline !!

Modifié par francknathalie05

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour ce récit très positif d'autant que les anciens de la liste se souviendront de vos difficultés durant la procédure et de votre pugnacité à vous battre.

Concernant vos domaines de compétences professionnels, quels sont-ils et vers quoi tendez-vous (si ce n'est pas indiscret bien sûr) ? Qu'est qui vous donne envie de continuer des études ou d'en reprendre ?

La conclusion avec sa référence à de futurs projets intrigue :wink:

Bonjour Happy ca fait un bail, alors comment vas tu ??

Ben oui aujourd'hui la roue a tourné et c'est parfait...

Disons, que bien que détenant les diplômes liés à mon domaine, j'envisage de reprendre les cours du soir au CEGEP là, tu sais comme moi,que même diplômé, une reconnaissance scolaire Québécoise vaut bien plus que tout le reste. Que ce soit le domaine de la certification ISO ou encore la qualité, ici c'est different voilà tout..

A++

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

QUE DU MERITE BRAVO .......ET TELEMENT DE VERITES CITEES .BONNE CONTINUATION

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.



×