Jump to content

Retour d'expérience d'une infirmière Belge


Recommended Posts

  • Habitués

Copier-coller, avec l'aimable autorisation de la personne.

Bonjour à tous,

Je viens vous faire un ptit topo de nos premiers 15 jours à Sherbrooke mais avant cela, je vais résumer un peu notre parcours, cela permettra également de mieux comprendre mon point de vue aujourd'hui.

Infirmière brevetée en Belgique, avec 7 ans d'expériences dans plusieurs domaines, nous décidons d'entamer nos démarches de RP en juillet 2012. Octobre 2012, nous envoyons notre DCSQ. Entre temps, j'apprends que mon statut d'infirmière en Belgique correspond au titre d'infirmière auxiliaire au Québec (oups... coup dur mais j'arrive à digérer).
Novembre 2012, je passe une entrevue d'embauche à Paris avec RSQ (recrutement santé Québec) et je décroche un contrat avec le CHUS ainsi qu'un PTT (permis temporaire de travail). En parallèle, j'envoie mon dossier à l'OIIAQ pour faire reconnaître mon équivalence et obtenir mon permis d'exercice pour juillet 2013 (date à laquelle nous décidons de partir).
Janvier 2013, nous sommes prélevés et obtenons un numéro de dossier pour notre CSQ.
Nous trouvons un logement, achetons nos billets d'avion, vendons notre maison, nos meubles...etc
Mars 2013, tout s'écroule!!! Mon équivalence à l'OIIAQ n'est reconnue que partiellement et je dois faire une formation d'appoint de 570h, soit 6 mois à temps plein, à 9500$!! Mon PTT tombe à l'eau!!
Je contact en urgence RSQ qui reconnait avoir fait l'erreur de m'avoir fait passer une entrevue à Paris. Md C**** m'aide dans mes démarches et me dirige vers un PVT (solution de secours vu notre situation). Elle m'aide également a décrocher un poste de préposée aux bénéficiaires (=aide soignante...Oups, nouveau coup dur) au CHUS. Mais un job est un job et à notre stade, on peut pas se permettre d'être compliqué.
On me dit de passer une visite médicale à mon arrivée à Montréal car les démarches vont soit disant plus vite étant sur place. Je passe donc ma VM à Montréal, le lendemain de notre arrivée, soit le 16 juillet. J'ai confirmation que je commence au CHUS le 12 août. Nous arrivons à Sherbrooke le 16 après midi avec un très bel accueil par Steph et md C**** d'une association (dont je ne citerai pas le nom).
Les premiers jours c'était chaud boulette comme on dit chez nous, montage de meubles, paperasses, achat de voiture,... mais on s'en sort.
Une fois tout fini, on décide d'aller un peu se balader à la plage Lucien Blanchart. On adore le paysage Sherbrookois. Tout est joli, nous sommes dans un quartier typique nord américain. On y ressent bien le côté sécuritaire.
Pour les prix, il y a des magasins plus chers que d'autre mais il faut magaziner tous les 2 à 3 jours pour bénéficier des rabais et des produits frais du jour.
Le côté CATA maintenant! J'ai tél avant hier au CIC pour savoir si mes résultats médicaux s'affichaient à l'écran (par conséquent il me suffisait juste d'aller faire le tour du poteau pour valider mon PVT pour pouvoir travailler dans le milieu de la santé). Et là, on m'annonce que pour que mes résultats soient affichés à leur écran, cela peut prendre entre 2 à 3 mois!! Information faussée en Europe, on ne m'a jamais dit ça!!! Je leur explique que je dois commencer à bosser le 12 août mais ils n'en ont rien a cirer, ça je peux vous le dire! Le ciel s'écroule sur nos têtes! Pas de boulot pour moi, pas de boulot pour Jérôme. J'essaye de trouver une solution, je passe des coups de téléphone mais rien n'y fait, je suis impuissante. Je me résigne à contacter le CHUS et on postpose la date de mon job. Je pleure, je suis complètement désemparée, je ne sais plus vers qui me tourner.
Aujourd'hui, nous rencontrons une personne de l'association qui va nous aider dans notre recherche d'emploi. Nous devons nous résigner à prendre ce qui vient. Nous allons donc tous les deux postuler chez bombardier. Nous passons notre entrevue demain à 10h.

En gros, nos impressions, c'est que tout est embelli depuis l'Europe mais la réalité du terrain est tout autre. Tous les délais annoncés que ce soit pour un PTT, une VM, la RP,... est faussé. Quand je contact le CHUS, j'ai vraiment l'impression que c'est "si tu viens tant mieux sinon ben tant pis", en gros j'ai l'impression de servir à rien, que je ne suis reconnue en rien du tout. Le discours en Belgique c'est "on a besoin de vous" et une fois ici, on dirait que c'est un peu "rentre chez toi". Je parle peut être "à chaud" mais je suis un peu (beaucoup) en colère. Tout est rosi de l'autre côté et c'est triste d'arriver ici et de constater tout l'inverse.

Donc voilà une infirmière belge à travailler (peut être) dans une usine...

Je dis ici (pas sur FB pour ne pas faire paniquer les familles) que si les choses ne s'améliorent pas d'ici quelques mois, on pensera a un retour anticipé en Belgique. Aujourd'hui, je vois ça comme un premier échec et nous espérons rebondir très vite.

Bisous à tous

Link to post
Share on other sites
  • Replies 50
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Copier-coller, avec l'aimable autorisation de la personne.

oui c'est dommage.. pourtant, c'est bien écrit de ne rien vendre ou de partir avant d'avoir le visa.. faut pas mettre la charrue avant les boeufs

Ah..... l'amabilité de Caroline il n'y a pas de prix..............

  • Habitués

Bonjour,

Histoire triste.... :blush2: mais, on sait bien que le brevetée infirmier belge n'est pas reconnu au Québec. Le bachelier en soins infirmiers belge.... je ne sais pas.. je pense qu' il faudrait devenir CEPI et passer l'examen comme toutes les infirmières diplômées au Québec....... le seul diplôme valable est le français.......grâce à l'entente........ :whistlingb:

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Tu ne peux pas devenir CEPI si ton diplôme n'est pas reconnu. Il faut refaire toutes les études. On sait bien, on sait bien... et tu sais ça d'où, peut-être ?

Si si il y a un des diplômes belges qui est reconnu, ça c'est sûr, je crois même qu'il est reconnu BAC.

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

En plus la formation d'infirmière en Belgique n'est toujours pas universitaire... en France ça fait deux qui est passée à l'université... en Italie quelques années, en Portugal depuis au moins 20 ans.. en Espagne depuis 1977, en UK depuis 25 ans minimum....en Suisse depuis 2006....... alors...... :ohmy:

Edited by sophie.1940
Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Je dirai qu'ils se sont precipites un peu trop rapidement après leur CSQ qui ne donen aucun statut finalement sauf celui de dire "le Quebec est d'accord". Pourquoi venir avant la VM alors que justement, c'est une des etapes qui peut annuler en totalite un dossier ?

Pour le reste du message, je comprends qu'ils aient pu etre induits en erreur -- a l'insu de leur plein gre -- car les agents qui te repondent au telephone ne savent pas ce qu'ils racontent la pluspart du temps. A croire qu'ils ont des bases de donnees differentes en function du personnel, et la procedure qui va avec egalement. Le problem est: impossible de se retourner contre quelqu'un. Meme en cas d'erreurs flagrantes.

Conseil aux futurs immigrants: attendez d;avoir tous les papiers en main avant de bouger.

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Je dirai qu'ils se sont precipites un peu trop rapidement après leur CSQ qui ne donen aucun statut finalement sauf celui de dire "le Quebec est d'accord". Pourquoi venir avant la VM alors que justement, c'est une des etapes qui peut annuler en totalite un dossier ?

Pour le reste du message, je comprends qu'ils aient pu etre induits en erreur -- a l'insu de leur plein gre -- car les agents qui te repondent au telephone ne savent pas ce qu'ils racontent la pluspart du temps. A croire qu'ils ont des bases de donnees differentes en function du personnel, et la procedure qui va avec egalement. Le problem est: impossible de se retourner contre quelqu'un. Meme en cas d'erreurs flagrantes.

Conseil aux futurs immigrants: attendez d;avoir tous les papiers en main avant de bouger.

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Je dirai qu'ils se sont precipites un peu trop rapidement après leur CSQ qui ne donen aucun statut finalement sauf celui de dire "le Quebec est d'accord". Pourquoi venir avant la VM alors que justement, c'est une des etapes qui peut annuler en totalite un dossier ?

Pour le reste du message, je comprends qu'ils aient pu etre induits en erreur -- a l'insu de leur plein gre -- car les agents qui te repondent au telephone ne savent pas ce qu'ils racontent la pluspart du temps. A croire qu'ils ont des bases de donnees differentes en function du personnel, et la procedure qui va avec egalement. Le problem est: impossible de se retourner contre quelqu'un. Meme en cas d'erreurs flagrantes.

Conseil aux futurs immigrants: attendez d;avoir tous les papiers en main avant de bouger.

Je pense qu'elle est partie car elle pensait recevoir ses résultats de visite médicale rapidement, que le bouclage du permis de travail temporaire se ferait dans la foulée et qu'elle allait pouvoir intégrer le poste de préposée aux bénéficiaires qu'elle avait à l'hôpital (en faisant confiance aux paroles, truc à ne jamais faire). Je pense qu'elle n'avait pas compris que la priorité, ce n'est pas l'emploi, mais d'être en règle avec le statut d'immigration qui doit être bouclé avant de partir. Et que les hôpitaux s'en foutent pas mal de la date de la prise de poste, on n'est qu'un numéro, et c'est valable aussi pour les infirmières dont les dates de prise de poste ne cessent d'être reportées à l'infini depuis que les papiers sont obtenus plus difficilement. Elle a été très naïve, avec les conséquences que l'on connait.

Cela dit, cela reste un bon exemple de choses à ne surtout pas faire. C'est dommage d'obtenir des jugements de valeur sur cette file, comme si la personne n'était pas assez dans la merde.

Edited by caroline77
Link to post
Share on other sites
  • Habitués

elle avait reçu un permis de travail, mais pour certaines professions il faut faire une visite médicale, cela n'a rien à voir avec la RP... cette condition est valide aussi pour un PVT pour travailler en garderie par exemple.

Non justement, elle n'avait pas reçu un permis de travail selon ce que j'ai compris de l'histoire (puisque justement il faut avoir les résultats de la visite médicale pour valider le processus d'immigration). Elle est venue sans statut, pensant qu'entre temps, elle recevrait les résultats de la visite médicale et que ce serait rapide (!).

Edited by caroline77
Link to post
Share on other sites
  • Habitués

oui c'est dommage..

pourtant, c'est bien écrit de ne rien vendre ou de partir avant d'avoir le visa..

faut pas mettre la charrue avant les boeufs

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Sauf que la personne s'était renseignée, auprès d'un organisme québécois (Recrutement Santé Québec) qui lui a trouvé un emploi d'infirmière auxiliaire auprès d'un établissement. Comment pouvait-elle deviner que cet organisme lui mentait et qu'en réalité son diplôme d'infirmière ne serait jamais reconnu ? Tu fais confiance à qui, dans ce cas, si même un organisme qui ne fait QUE du recrutement d'infirmières étrangères te ment ? Tu te renseignes auprès de qui ? Vu qu'il parait qu'il faut se renseigner comme le martèle Dentan à longueur d'interventions (faut bien qu'il fasse semblant d'être utile).

Edited by caroline77
Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Sauf que la personne s'était renseignée, auprès d'un organisme québécois (Recrutement Santé Québec) qui lui a trouvé un emploi d'infirmière auxiliaire auprès d'un établissement. Comment pouvait-elle deviner que cet organisme lui mentait et qu'en réalité son diplôme d'infirmière ne serait jamais reconnu ? Tu fais confiance à qui, dans ce cas, si même un organisme qui ne fait QUE du recrutement d'infirmières étrangères te ment ? Tu te renseignes auprès de qui ? Vu qu'il parait qu'il faut se renseigner comme le martèle Dentan à longueur d'interventions (faut bien qu'il fasse semblant d'être utile).

je pense que dans son cas, c'est pas un manque d'information ( comme elle s'était renseignée), mais de préparation. elle aurait dû attendre d'avoir tout en poche avant de poursuivre ses démarches.

est-ce qu'elle peut tenter de poursuivre cet organisme ou y'a rien à faire?

Link to post
Share on other sites

Je pense que certaines personnes devraient tout de même ne pas porter de jugements sur notre situation, surtout quand on ne sait pas LIRE !

Premièrement, notre voyage a été très bien organisé du début à la fin ! Rien n'a été négligé ou mis de côté. A chaque décision que nous avons prise, tout a été réfléchi. Ce ne sont pas nos actes qui ont fait que ça ne tourne pas bien aujourd'hui, mais le mauvais travail de certaines personnes qui se fichent si tout se passera bien une fois que vous êtes arrivés au pays.

A partir du moment où on vous fait faire 400km jusqu'à Paris, qu'on vous fait signer un contrat et un PTT début novembre (en sachant qu'à l'époque il fallait 3 mois pour l'obtenir), je ne vois pas pourquoi on aurait dû être plus méfiants... Surtout que ce sont des personnes qui sont censées savoir ce qu'elles font !

Ensuite, nous avions une maison à vendre, sans savoir combien de temps ça aurait pris pour être vendue (sachez tout de même qu'en Belgique, une fois que la maison est vendue il faut attendre au moins 4 mois pour signer les documents chez le notaire).

Une fois que tout s'est enclenché, jamais on n’aurait pu penser qu'on me refuserait l'accès à la profession (cela en mars, 4 mois avant le départ !). Les billets d'avion venaient tout juste d'être payés.

Après cela, on me fait ENCORE passer un entretien d'embauche pour devenir préposée aux bénéficiaires le temps d'avoir accès à la profession... Comme le temps manque, nous décidons de faire un PVT, car l'appartement est déjà loué et
payé à partir de juillet.

Pour en rajouter une couche, on me prévient, 3 semaines avant notre départ, qu'il faut passer une visite médicale pour pouvoir exercer dans le milieu de la santé (visite médicale qui n'a aucun rapport avec la RP). Je leur demande
s'il faut passer la visite en Belgique ou au Québec... Ils me répondent qu'il est préférable de la passer au Québec, car les résultats arriveront plus vite, soit MAXIMUM deux semaines après la VM !

Je passe ma visite et le médecin me confirme que ça va très vite ! Il faut seulement prévenir le MICC que la visite est passée. Ce que je fais, 1 semaine après notre arrivée. Et là, on m'annonce qu'il faut 3 mois pour que les résultats s'affichent à leur écran !

Ca s'appelle, se foutre de la GUEULE des gens !

Donc, ce n'est pas moi qui ai manqué d'organisation, mais toutes les personnes qui m'ont fait signer des papiers en parlant de choses qu'elles ne savent pas.

Mon travail est celui d'infirmière et non pas d'agent d'immigration ! J'ai fait tout ce qu'on m'a demandé et même bien plus ! Je m'informais sans cesse auprès de tous les organismes et des personnes qui ont déjà immigré pour être certaine de ne pas faire de bêtises.


Donc,NON, nous ne sommes pas responsables, mais bien des victimes de l'incompétence des gens !





Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Nul peut juger la situation de lescalinous..... On y est là pour opiner et pas pour juger....

J'ai travaillé en Belgique et j'ai connu des infirmières brevetées belges avec aucune chance de se faire reconnaitre leur diplôme au Québec (avec les démarches entamées pour le Québec, et pas de reconnaissance).... Tout le monde sait que le brevetée est en train même de disparaitre dans quelques années et que la formation infirmière en Belgique ne suit pas les exigences du Plan de Bologne.. et même la Belgique avait était sanctionné pour une manque des heures dans leurs formations en soins infirmiers....

En revenant à la situation de lescalinus, il est sûr et certain qu' est dû à une manque totale d'information ..... este-ce qu'elle peut faire quelque chose au niveau légal au Québec?

Difficile... à dire avec la crise économique qui traverse l'Europe pour prendre la décision de revenir..... :blush2:

Edited by sophie.1940
Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Je pense que certaines personnes devraient tout de même ne pas porter de jugements sur notre situation, surtout quand on ne sait pas LIRE !

Premièrement, notre voyage a été très bien organisé du début à la fin ! Rien n'a été négligé ou mis de côté. A chaque décision que nous avons prise, tout a été réfléchi. Ce ne sont pas nos actes qui ont fait que ça ne tourne pas bien aujourd'hui, mais le mauvais travail de certaines personnes qui se fichent si tout se passera bien une fois que vous êtes arrivés au pays.

A partir du moment où on vous fait faire 400km jusqu'à Paris, qu'on vous fait signer un contrat et un PTT début novembre (en sachant qu'à l'époque il fallait 3 mois pour l'obtenir), je ne vois pas pourquoi on aurait dû être plus méfiants... Surtout que ce sont des personnes qui sont censées savoir ce qu'elles font !

Ensuite, nous avions une maison à vendre, sans savoir combien de temps ça aurait pris pour être vendue (sachez tout de même qu'en Belgique, une fois que la maison est vendue il faut attendre au moins 4 mois pour signer les documents chez le notaire).

Une fois que tout s'est enclenché, jamais on n’aurait pu penser qu'on me refuserait l'accès à la profession (cela en mars, 4 mois avant le départ !). Les billets d'avion venaient tout juste d'être payés.

Après cela, on me fait ENCORE passer un entretien d'embauche pour devenir préposée aux bénéficiaires le temps d'avoir accès à la profession... Comme le temps manque, nous décidons de faire un PVT, car l'appartement est déjà loué et

payé à partir de juillet.

Pour en rajouter une couche, on me prévient, 3 semaines avant notre départ, qu'il faut passer une visite médicale pour pouvoir exercer dans le milieu de la santé (visite médicale qui n'a aucun rapport avec la RP). Je leur demande

s'il faut passer la visite en Belgique ou au Québec... Ils me répondent qu'il est préférable de la passer au Québec, car les résultats arriveront plus vite, soit MAXIMUM deux semaines après la VM !

Je passe ma visite et le médecin me confirme que ça va très vite ! Il faut seulement prévenir le MICC que la visite est passée. Ce que je fais, 1 semaine après notre arrivée. Et là, on m'annonce qu'il faut 3 mois pour que les résultats s'affichent à leur écran !

Ca s'appelle, se foutre de la GUEULE des gens !

Donc, ce n'est pas moi qui ai manqué d'organisation, mais toutes les personnes qui m'ont fait signer des papiers en parlant de choses qu'elles ne savent pas.

Mon travail est celui d'infirmière et non pas d'agent d'immigration ! J'ai fait tout ce qu'on m'a demandé et même bien plus ! Je m'informais sans cesse auprès de tous les organismes et des personnes qui ont déjà immigré pour être certaine de ne pas faire de bêtises.

Donc,NON, nous ne sommes pas responsables, mais bien des victimes de l'incompétence des gens !

Link to post
Share on other sites

Encore une fois ça n'a aucun rapport avec ma reconnaissance de diplôme, mais le fait qu'ils vous disent oui sans savoir. Avant de venir ici je savais que je ne pourrais pas exercer entant qu'infirmière sans compléter ma formation. Mais c'est le fait qu'ils disent des choses sans savoir. Alors, si on ne peut plus faire confiance à des ''professionnels'', à qui le peut-on ?

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.




×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines