Jump to content

Les hommes disparaissent-ils vraiment du marché du travail ?


futurquébecois
 Share

Recommended Posts

  • Habitués

travail-qmi.jpg?itok=nI_hxUyg

La présence des hommes actifs sur le marché du travail américain ne cesserait de décroître, avance CNN Money. Entre 1956 et 2012, leur nombre aurait chuté de 97,7% à 88,4%. En contrepartie, les femmes ont majoritairement fait leur place au travail et souvent, en occupant les emplois moins bien rémunérés, qu’ils ont l’habitude de refuser.

À titre de comparaison, selon l’enquête mensuelle sur la population active de Statistique Canada, en mai 1976, quelque 6,2 millions d’hommes étaient au travail, sur un total de 9,8 millions de travailleurs. En mai 2012, ils étaient 9,3 millions d’hommes au travail, pour une population active de 17,3 millions de travailleurs.

« Est-ce qu’il y a moins d’hommes au travail ? Ne serait-ce pas plutôt que les femmes sont entrées massivement sur le marché du travail depuis les années 1970 ? Il faut faire attention à l’usage des termes. Il y a toujours 88% des hommes en emploi ou en recherche d’emplois. Au total, on devrait plutôt dire qu’il y a plus de monde au travail », analyse Marie-Josée Legault, professeur en relations industrielles à la Téluq.

En effet, le taux d’activité des femmes sur le marché du travail a progressé de 1,4 % entre 1976 et 1990, et leur taux d’emploi oscille dorénavant à 75%.

Dans une étude menée en 1999 par le professeur Thomas Lemieux, du Département de sciences économiques et chercheur au Centre interuniversitaire de recherche en analyse des organisations, de l’Université de Montréal, le chercheur précisait que durant la même période, le taux d’emploi des hommes a chuté de 92% à 86%. En 2012, c'était finalement 53 % des hommes qui étaient sur le marché de l'emploi global, contre 46 % pour les femmes.

« Les hommes sont plus touchés par les pertes d'emplois que les femmes, principalement car ils sont concentrés dans des secteurs vulnérables à des crises économiques. Les femmes sont actives principalement dans les services, comme la santé et l'éducation, qui sont des milieux plus stables », explique l'analyste du marché du travail Yssaad Lahouaria, chez Statistique Canada.

Pas de diplôme, pas de bons emplois

En départageant l’emploi entre les sexes, l’étude indique que les hommes qui ne détiennent pas de diplôme secondaire ou collégial, ont maintenant plus de difficultés à occuper des emplois industriels bien rémunérés ou dans le domaine de la construction. Plutôt que de prendre des emplois à faible revenu, ils préfèrent s’abstenir.

« Le phénomène est bien connu. Les hommes sans secondaire 5 ne se sont pas encore adaptés à la disparition des emplois bien payés. Ce sont les femmes qui traditionnellement occupaient les emplois mal payés, dans les services et la vente. Or, c’est là où les emplois se créent actuellement. Les gars préfèrent rester chez eux », enchaîne la professeure Legault.

L’universitaire reconnaît aussi que les femmes se sont davantage instruites au cours des 40 dernières années et qu’en conséquence, elles postulent sur des emplois mieux payés, que les hommes obtenaient auparavant.

CNN Money s’inquiète des impacts économiques de cette dégradation de la présence des hommes au travail.

« Pourquoi est-ce que ce serait plus grave qu’il y ait moins d’hommes qui paient des taxes et des impôts? C’est un raisonnement un peu tordu. Les femmes le font en plus grand nombre. C’est un progrès pour la société », complète Marie-Josée Legault.

Source : http://argent.canoe.ca/nouvelles/les-hommes-disparaissent-ils-vraiment-du-marche-du-travail-19062013

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Similar Content

    • By Laurent
      Le premier ministre du Québec a déclaré, lors d’une assemblée du conseil du patronat du Québec, qu’il ne souhaitait pas que l’immigration de masse soit la solution pour combler la pénurie de main d’oeuvre. Il s’est dit préoccupé par les faibles salaires associés aux nouveaux arrivants et désire augmenter le salaire moyen du Québec pour le rapprocher de celui de l’Ontario.
      « Sur 140 000 emplois non comblés qui sont disponibles, il y a en 30 000 qui sont à des salaires au-dessus de la moyenne et 110 000 à des salaires en bas de la moyenne. Je comprends, j’étais en entreprise. Moi, j’aimerais les avoir, ces personnes-là. Mais ma priorité, c’est vraiment d’augmenter le salaire moyen au Québec ». Il a ajouté que les salaires de 15 ou 20$ de l’heure ne devraient pas systématiquement revenir aux nouveaux arrivants.
      « Le mandat que j’ai donné à Nadine Girault, ministre de l’Immigration, puis à Jean Boulet, ministre du Travail, c’est de dire : les 30 000 qui nous manquent, c’est un péché. Vous allez tout faire, que ce soit des immigrants, que ce soit des formations, pour qu’ils soient comblés le plus vite possible ».
      https://www.immigrer.com/le-premier-ministre-ne-veut-pas-dimmigration-massive/
    • By Vivianne26000
      Bonjour à tous ! 
      J'aimerai avoir vos avis concernant ces deux universités pour la maitrise ! que cela soit au niveau des cours ou de l'ambiance/vie. Est ce que l'ESG UQAM est vraiment inférieur à HEC, car j'ai pu lire que c'est la meilleure université francophone mais j'aimerais avoir des avis plus concret comme par exemple au niveau de l'emploi ? Je suis assez tenté par l'UQAM mais j'aimerai savoir si les débouchés en gestion avec cette maitrise son bonne ( au québec ou à l'international )
       
      Merci !
    • By Jurafsky
      Bonjour,
      j'ai cherché d'avis sur Internet, mais je ne trouve rien qui correspond à ma situation.
       
      Voilà ma situation : au présent je travaille en Ontario et je suis une résidente permanente. En décembre je commencerai ma vie au Québec tout en travaillant en Ontario (je suis à la frontière). En Mars mon contrat va terminer. On m'a proposé un stage en France et à distance.
       
      Ma question est: si j'accepte le stage, est-ce que je peux quand même toucher l'aide à l'emploi ? Bien sûr, une aide adaptée au fait que je suis déjà rémunérée en partie.
      Le stage sera rémunéré comme un stage en France, donc pas beaucoup, mais il est important pour moi parce que je suis en changement de carrière et il va me donner des possibilités ensuite ici au Canada. Je sais que dans une situation normale, si je ne travaille pas toute la semaine, si je cherche quand même un emploi et que le montant que je prends n'est pas trop, je peux faire demande d'aide d'emploi... Est-ce que est-il valide aussi pour un stage à l'étranger ? 
       
      Merci !
    • By Alex71000
      Bonjour à tous,
       
      Ma conjointe et moi sommes dans une situation assez stressante et urgente en espérant que vous serez trouver réponse à nos questions. 
       
      Ma conjointe est en jeune pro et moi conjoint de fait, notre visa expire début novembre, la situation au niveau de
      la CSQ est en cours nous avons fait la demande en juin, le payement n’a toujours pas été retirer. 
       
      Le problème est le suivant : 
       
      ma conjointe va se faire congédier milieu septembre par manque de poste dut à la COVID, pris de cours elle a donc passer des entretiens et se trouve qu’une entreprise serait intéressée par son profil ! 
      Bonne nouvelle mais le problème est que cette entreprise n’a aucune idée des démarches à fair pour qu’elle ne soit plus rattacher à son ancienne entreprise mais bien à la nouvelle ! 
       
      Nous sommes dans le flou total, aucune idée sur les démarches, les délais et tout ça .. nous savons juste que le fait qu’elle se fasse congédier et positif pour qu’elle puisse changer d’employeur mais on en est seulement là .. 
       
      Merci d’avance pour votre aide ça peut nous sauver la mise. 
       
    • By Quebec98
      Bonjour, 
       
      J'ai vu que l'Université de Laval faisait des MOOC (une formation à distance gratuite et illimité en terme de places), si la formation est réussie on peut obtenir une attestation de réussite.
       
      Mais à quoi peut servir une attestation de réussite dans le monde du travail au Québec ? Si par exemple on a une licence de droit en France avec option/spécialité Droit du Travail et l'attestation de réussite (de l'Université de Laval) d'une formation plutôt axée en rapport avec les ressources humaines, peut on trouver un travail dans les ressources humaines...? Malgré que le droit du travail français ne soit pas le même que au Québec ce dont je suis conscient, le savoir-faire peut être similaire non? De plus une attestation de réussite d'une formation québécoise permettrait qu'on ait un certain savoir local non?
       
      Merci pour vos avis
    • By Quebec98
      Bonjour, 
       
      Je voulais savoir quelle est la meilleure ville dans les Laurentides pour y vivre et travailler s'il vous plaît ? (Avec des beaux paysages/ lacs etc)
       
      Ce serait super si vous avez des expériences et avis.
       
      Merci d'avance. 
    • By virginiaz67
      Bonjour, voulant présenter une demande pour l'année prochaine, j'aimerais connaître quelles sont les perspectives d'emplois concernant 2 domaines.
      Les metiers de l'achat et la logistique d'une part et d'autre part du secteur audit, comptabilité et contrôle de gestion ? Je demande cela car je poursuis actuellement des études et je vais devoir me spécialisé dans un domaine. Or ces 2 domaines m'intéresse particulièrement cependant j'aimerais connaître quel métier sera plus probant pour faire une demande de visa par la suite. 
       
      En vous remerciant d'avance
    • By Lolalyn
      Bonjour ,
      je suis en processus d'immigration j'aimerai savoir comment obtenir un permis de travail sachant que je suis dans mon pays d'origine 
      Merci
    • By virginiaz67
      Bonjour, actuellement en 3éme année de licence en France, ce que l'on peut plus ou moins juger comme équivalent à un Baccalauréat en Administration des affaires. Je postule en France pour des Masters: mes choix se sont portés sur des Masters en Contrôle de Gestion et Gestion de la production, achat et Logistique.
      Après la première année ou 2nd année de Master selon comment va se dérouler la situation, je souhaiterais faire une équivalence à Québec: ma question est quelle serait le programme le plus approprié en vu de la demande d'emploi à Québec? Plutôt des postes dans tout ce qui touche à la logistique et l'achat ou plutôt tout ce qui touche au domaine comptable, contrôle, audit dans les entreprises?
      De plus j'avais rencontré une des responsables de l'université de Laval et m'avait précisé que tout ce qui touche à la comptabilité, contrôle de gestion, audit sont des métiers réglementés, est-ce que je peux tout de même avoir des équivalences avec un Master dans ce domaine pour un niveau Maîtrise au Québec après?
       
      En vous remerciant d'avance
    • By PaolineRDlny
      Bonjour à tous 😊
       
      Avec mon mari, nous aimerions partir vivre au Canada, à Montréal. 
       
      Je suis journaliste de formation. On nous a conseillé de partir en contrat jeunes professionnels car nous avons un enfant. Avez-vous des conseils à me donner pour pouvoir postuler là-bas dans les meilleures conditions ? 
       
      Merci beaucoup pour vos réponses. 
       
      Paoline
       
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.



×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines

Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2021 immigrer.com

Advertisement