Jump to content

(re)Le Québec, on m'a menti........ 1 an après


Recommended Posts

Salut à tous !

Après toute l'effervescence suite à mon premier message, je me suis dit qu'il serait bon de faire le point, un an après.

Alors un an après ce fameux post, où suis-je ? Que fais-je ? Avec qui, quand, où ? Et bien je suis toujours dans la Belle Province et je vais m'en expliquer, ma vie a quand même pas mal changée, et ma vision des choses aussi.

Rembobinons mon existence à quelque mois en arrière, au moment de ce fameux post. À cette époque (pas si lointaine que ça finalement), il est vrai que je ne me sentais pas dans mon élément ici, déçu par beaucoup de choses, par beaucoup de personnes. L'éloignement de la famille et des amis qui commencent à peser après trois années à 5000km du port d'attache. Une culture différente (nouvelle), que je n'arrivais pas à saisir pleinement, des études qui n'en finissaient pas et qui me rongeaient petit à petit plus j'avançais. En somme, un bilan plutôt négatif, qui ne pouvait forcément pas rendre une personne heureuse. À ce moment j'ai ressenti le besoin de hurler mon désarroi, mon incompréhension de tout cela, et c'est sur ce site que je l'ai fait. Mon objectif à l'époque était de faire réagir les gens et de voir si j'étais le seul dans ce cas là, où même de recevoir des conseils ou des témoignages qui m'auraient prouver que l'intégration heureuse est possible ici. Je pense que j'ai plutôt réussi de ce point de vue là :) !

Aujourd'hui, j'ai compris beaucoup de choses. Des choses que je savais déjà finalement à l'époque, mais que j'avais enfouies en moi, pour me plaindre plus facilement. Parce que oui, il est très facile de se plaindre, et le français est un as en la matière ;) ! La principale chose que je sais aujourd'hui, c'est que je ne peux pas généraliser le Québec, en ayant vécu qu'à Montréal. Montréal est un peu au Québec ce que Paris est à la France, une ville cosmopolite, où toutes les cultures se mélangent et où la culture québécoise se fond dans la masse. Ne reste qu'à l'immigré de fouiller, de creuser un peu, pour trouver la VRAIE culture québécoise et non pas son penchant montréalais (ce que je n'ai peut-être pas réussi à faire).

Montréal n'est pas le Québec. Et cela se voit à chaque fois qu'un de mes pieds (ou les deux) sortent de la ville, accueillis par des gens chaleureux et ouvert d'esprit.

L'immigré qui arrive dans un pays doit se plier à sa culture, à ses us et coutumes. C'est à lui de tout mettre en oeuvre pour trouver son bonheur, sa place dans un nouveau monde. Et si il n'y arrive pas, et bien certes, le mieux qu'il puisse faire est de rentrer chez lui (si il le peut).

Je ne suis pas allé en Nouvelle-Zélande, ni rentré en France, ni parti où que ce soit, je suis resté au Québec et aujourd'hui je m'y plais. J'ai une qualité de vie que je trouverais très difficilement ailleurs, et certainement pas en France, mon pays d'origine. J'ai eu des opportunités professionnelles que je n'aurais jamais eu ailleurs.

Je n'attends plus qu'une chose finalement, quitter Montréal et partir vivre en région où je pourrais tout reprendre à zéro. Pour le moment, j'ai un boulot qui me passionne et c'est à Montréal, on ne peut pas tout avoir :). Je ne me sens pas encore pleinement intégré mais je ferais tout pour le devenir.

Et même si Montréal reste Montréal, j'y ai passé de belles années. Certes j'ai connu des moments plus douloureux et difficiles, mais immigrer a été mon choix.

À moi de saisir le bonheur au vol :) !

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Ça fait plaisir de lire ce message. On constate que le choc des cultures peut être violent. Et également que tout peut arriver du jour au lendemain (je fais référence à l'obtention d'une job de rêve, du jour au lendemain).

Bonne chance à toi et que l'avenir te soit radieux

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Intéressante mise au point. Comme quoi, la roue tourne et traverser une période difficile ne signifie pas la fin de l'aventure qu'est l'immigration.

Bon courage pour la suite!

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Ce que je constate c'est que tu y es heureux parce que tu as obtenu un boulot qui plait. De la decoule plein de choses. Obtenir un bon job, cela semble le graal pour que tout se decante et que la vision de sa Terre d'accueil change ...

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

on voit bien que ça prend plusieurs années pour s'habituer à ce grand changement. pour ça que c'est toujours surprenant de voir des gens repartir après quelques mois...

mais contente de voir que ça se passe bien pour toi :thumbsup:

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

tu es en 3ème phase de l'immigration, après la découverte (euphorie), vient celle du doute puis l'actuelle phase, celle du le deuil de ton passé et construire ta vie au Québec, je te souhaite bonne chance pour la suite !

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Top de voir cette maturité de réflexion !! Tant mieux que tout se passe au mieux pour toi et surtout bravo.

Par contre, depuis que je suis sur le forum, je constate que vous êtes plus d'un à dire que les français aiment se plaindre... WTF ??

Je sais pas si c'est en lien avec les pbs rencontrés par certains en immigrant et relatés sur le forum qui vous fait généraliser ou si c'est en lien avec ce que vous viviez en France, mais de quoi les français se plaignent plus que d'autres ?? Ou alors c'est générationnel ou vous fréquentez des cas sociaux, mais si je connais un zigoto qui aime se plaindre (et encore je cherche, je vois pas) c'est bien le max...

Perso j'ai du mal à saisir cette stigmatisation ...

Link to comment
Share on other sites

C'est bien la réflexion, mais je ne pense pas que c'est Montréal le problème. Je trouve la culture québécoise très présente à Montréal, autant qu'en région. J'habite un quartier à Montréal très communautaire, voisinage ou tout le monde se connait et discute.

Link to comment
Share on other sites

Ce post additionné au premier donne le témoignage le plus constructif que j'ai pu lire jusqu'à présent. Et ma détermination n'en est que renforcée ! Merci ! :smile: Envoyé par l'application mobile Forum IC

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Comme quoi rien n'est coule dans du marbre il suffit de prendre ce qui est offert en terre d'acceuil et avec, se construire. Au moins du rale de bonheur et la je parle de sa definition en langage soutenue :8):

Link to comment
Share on other sites

et bien je suis ravie de ce revirement d'idees ! car franchement le premier message etait vraiment pas bon !

et oui Quebec n'est pas Montréal, moi je vise Quebec et ses alentours mais surtout pas Montreal !

bonne continuation

Link to comment
Share on other sites

Content de lire cette évolution de parcours, et de lire que tu as maintenu le cap, que tu n'es pas allé en NZ ou encore retourné en France. Le retour de tes deux récits sont vraiment intéressant je pense pour beaucoup de futurs immigrants. Ça montre aussi à quel point le temps d'adaptation pour chacun est aussi différent. D'autres ont été d'avantage plus rapide, et d'autres le sont ou le seront moins.

Bonne continuation dans ton aventure !!!!

Top de voir cette maturité de réflexion !! Tant mieux que tout se passe au mieux pour toi et surtout bravo.

Par contre, depuis que je suis sur le forum, je constate que vous êtes plus d'un à dire que les français aiment se plaindre... WTF ??

Je sais pas si c'est en lien avec les pbs rencontrés par certains en immigrant et relatés sur le forum qui vous fait généraliser ou si c'est en lien avec ce que vous viviez en France, mais de quoi les français se plaignent plus que d'autres ?? Ou alors c'est générationnel ou vous fréquentez des cas sociaux, mais si je connais un zigoto qui aime se plaindre (et encore je cherche, je vois pas) c'est bien le max...

Perso j'ai du mal à saisir cette stigmatisation ...

Après plusieurs jobs en services à la clientèle, je me suis fait la même réflexion "mais de quoi les Français se plaignent plus que d'autres ?" .
On m'a toujours fait remarquer ici que je me plaignais (les petits trucs de la vie), mais les mêmes personnes qui me disaient ça en faisaient tout autant, et parfois sur autre chose, parfois sur les mêmes. Ma grande erreur est de ne pas le faire remarquer.
Je pense que la personne qui peut véhiculer les pires clichés sur les Français, cette personne est Française. Et qu'avec le temps, les autres l'ont entendu.
Durant mes divers jobs, je me suis rendu compte que les Français n'étaient pas plus râleurs ou chialeurs que d'autres. Les points souvent divergent, mais ça n'en fait pas plus une personne qui se plaine davantage. Arrêtons de nous tirer des balles dans le pied. Écoutez les autres! Vous finirez par revenir sur le faite que l'on se plaine constamment.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

c'est vrai que les français sont pas plus chialeux que les Québécois, c'est juste que les français rajoutent souvent ça dans leur chialages : nous en France... ( sur un ton spécial en voulant dire que c'est plus mieux chez eux)

:biggrin2:

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

c'est vrai que les français sont pas plus chialeux que les Québécois, c'est juste que les français rajoutent souvent ça dans leur chialages : nous en France... ( sur un ton spécial en voulant dire que c'est plus mieux chez eux)

:biggrin2:

Honnêtement Automne, je pense que c'est vrai pour quasi tous les groupes d'immigrés non? Les amies de ma mère en France commençaient presque toutes leurs phrases par "yes, but in the US...". C'est vrai pour les français au Québec aussi du coup, bien sur, mais je ne suis pas sur que ça leur soit si propre.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

c'est vrai que les français sont pas plus chialeux que les Québécois, c'est juste que les français rajoutent souvent ça dans leur chialages : nous en France... ( sur un ton spécial en voulant dire que c'est plus mieux chez eux)

:biggrin2:

Honnêtement Automne, je pense que c'est vrai pour quasi tous les groupes d'immigrés non? Les amies de ma mère en France commençaient presque toutes leurs phrases par "yes, but in the US...". C'est vrai pour les français au Québec aussi du coup, bien sur, mais je ne suis pas sur que ça leur soit si propre.

Le "nous en Suisse" ou le "nous en Belgique", j'ai jamais entendu. Tout comme je n'ai jamais entendu le "nous en Grande-Bretagne" ou "nous en Irlande", malgré qu'à chaque année je travaille avec une personne qui vient du Royaume-Uni.

Link to comment
Share on other sites

Ouais mais la communauté française reste la plus grosse au Québec ! Alors forcément, statistiquement parlant, y'a des chances qu'on entende plus "Nous en France" que le reste :D

Moi maintenant je dis "Nous au Québec" :whistlingb:

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.



×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines

Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2023 immigrer.com

Advertisement