Jump to content

Recommended Posts

Allez, je me lance aussi dans le bilan, après avoir consulté les vôtres, positifs ou négatifs.

Nous sommes arrivés ma femme, mon fils d'une douzaine et notre petit chien fin décembre.On arrive de la côte d'Azur. Les Canadiens ont fait les choses en grand pour nous car nous avons eu la tempête de neige record et la vague de froid en moins de deux mois.Dire que l'année dernière, lors de notre voyage de prospections, ils se plaignaient d'un hiver trop doux ! C'était sympa car tout nouveau, et Montréal tout blanc est magnifique.

Je vous passe les détails de l'installation,on avait loué une petite maison par internet via un agent immobilier Belge qui nous a gentiment aidé dans les recherches, du parcours rapide pour obtenir les cartes et de la période euphorique du début.

Après un an et demi de démarches, d'attente, d'espoirs et de préparatifs, ça y est ! On est au Québec, enfin !

Notre fils va rapidement à l'école et il commence avant nous à s'intégrer et à se faire des relations. Il prend les transports en commun seul, chose qu'on aurait un peu redouté dans une grande ville de France. On commence à chercher du boulot et ma femme trouve rapidement un poste de co-gérante dans un commerce de surgelés haut de gamme. C'est en faisant les course qu'on découvre cet endroit ou ils vendent des viennoiseries, des haricots vert Daucy, des pommes noisettes et des gâteaux de chez Lenôtre. Un oasis culinaire dans le désert de bouffe US d'ici. La responsable, immigrante Française aussi s'intéresse à nous, est très chaleureuse et en discutant plus longuement insiste pour qu'on laisse un cv. Deux semaine plus tard , le job est acquit.On y croyait pas! Elle vient de passer gérante la semaine dernière dans cette fameuse boutique à dix minutes de la maison. Elle travaillait dans l'immobilier en France et cela la change de ce milieu vraiment pas sain ces dernières années, crise aidant.

Moi, en revanche, je déchante car j'avais un bon salaire et un poste à responsabilités en France en tant que manager de boutiques en prêt à porter. Là, je me rend compte que mes 15 années d'expérience ne servent à rien et qu'il faut que je postule comme vendeur si je veux travailler. Vouloir trouver un travail dans la continuité ou évoluer est une illusion.Du coup, gros coup de blues. Je n'ai plus vingt ans et devoir demander à son responsable l'autorisation d'aller faire pipi, ça file dur à son ego! J'arrête au bout d'un mois le job de simple vendeur (payé 100% à la com), pensant que l'expérience Québécoise est acquise et continue à chercher un poste avec un minimum de responsabilités. Je me rend aussi compte que la mode et le luxe, ici, c'est pas trop ça. Le moyen de gamme est plus porteur et il faudrait aller à Toronto ou NY pour s'épanouir dans ce secteur.Du coup, je modifie mon cv en vente et commerce en général pour élargir mon champs de recherches. J'en suis là aujourd’hui. Il faut ressauter si on veut avoir accès au 90% du marché de l'emploi qui est caché ou qui se fait en interne. Mais cela prend du temps. Temps que je n'avais pas estimé aussi long. J'ai un peu l’impression de m'être fait aveugler par le coté joli de l'histoire, des Français bienvenus avec leur savoir et compétences. Le gouvernement qui fait de la pub partout dans le monde lors de campagne de séduction ne dis pas que les plombiers ou médecins ou ingénieurs tant réclamés ici ne pourront pas exercer tout de suite car leurs diplômes ne seront pas reconnus, et qu'ayant besoin de reprendre leurs études, ils devront faire des petits boulots. Et même avec le certificat en poche, il faudra recommencer au bas de l'échelle. Je pense que si Michael Schumacher voudrait travailler ici, on lui dirait que ses 7 titres de champion du monde de F1 ne valent rien au Québec et qu'il peut à la rigueur être chauffeur de taxi pour faire ses preuves !

Maintenant que la période découverte est passée, je suis dans le passage obligatoire de tout nouvel arrivant m'a t'on dit, en train de faire le deuil de mon pays, de regarder en arrière ce que j'ai perdu sans voir devant ce qu'il y aurait de bien.La comparaison France / Québec est inévitable à ce stade et tout n'est pas rose.

En ce qui me concerne, les + sont:

Des gens détendus, qui te parlent et te considèrent et qui ont un grand respect des enfants .Aucune prise de tête en 4 mois !

De la sécurité relative. Balades sans avoir peur de se faire piquer son portefeuille ou se faire emm.... pour une cigarette refusée.

De la place et jamais de mouvements de foule, d'attente interminable ou de queues.

Des vrais saisons avec plein de trucs à faire.

Des relations plus serrées avec des Français.

De la nature a volonté et l’exaltation de l'été

Les pubs télé rigolotes

Montréal, une ville qui bouge

Les - sont:

Vie aussi chère qu'en France mais sur différent trucs( appels entrants facturés pour les portables, abonnement télé obligatoire, payer le permis de conduire et la plaque tous les ans, fromages et alcools hors de prix)

Retour en arrière pour le travail

Isolement, le téléphone ne sonne plus et passé 14h, plus de skype vers la France.

L’essence qui prend 15 cents en un jour

Acheter les fruits d'un coté, le pq de l'autre, la viande, et le lait ailleurs

La culture anglo saxonne très différente dans les relation avec les latins (diner à 18h, c'est vraiment trop tôt !)

Les impôts

Payer le parcmètre dans un parc et le PV de stationnement à 57$

Les chien personna non grata partout

Et les nids de poule !!!!!!

Bref, 4 mois c'est encore tôt pour savoir si le choix de partir a été le bon. Partir d'un pays pas si mal finalement .

On m'a dit que ceux qui arrivaient pour rester des années sont les premiers à repartir et que ceux qui venaient en "touriste" restaient pour toujours. Ce qui me rassure, c'est que le reste de la famille se plait déjà ici.

On en reparle dans quelques temps ?

post-12-0-28511500-1368644674_thumb.png

Link to comment
Share on other sites

On attend alors ton histoire !

Je te souhaite beaucoup de bonnes choses pour la suite. C'est un cheminement normal, visiblement on passe, pour beaucoup, par ces périodes de doutes.. A l'arrivée, (qu final..., je ne parle pas de l'arrivée sur le sol canadien !) on prend chacun les décisions qui nous paraissent les meilleures....

Je comprends aussi que tu ne veuilles pas revenir au bas de l'échelle, comme tu dis, on a notre égo, et aussi l'âge qu'on a...

Tu trouveras sans doute ton chemin avec ta petite famille... votre chemin et votre histoire....Franchir le pas est déjà tout à votre honneur !

Bonne chance !

Edited by Angela74
Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Oui apparemment c'est le ressenti de pas mal d'immigrants, après la période de découverte "d'euphorie" place après à la période de doute, à présent faut bien s'accrocher, il est claire qu'une immigration à 25 ans n'est pas du tout celle à 40 ans, je te remercie pour ce partage en te souhaitant bonne chance dans ta vie que ce soit au Québec ou en France!

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Moi, en revanche, je déchante car j'avais un bon salaire et un poste à responsabilités en France en tant que manager de boutiques en prêt à porter. Là, je me rend compte que mes 15 années d'expérience ne servent à rien et qu'il faut que je postule comme vendeur si je veux travailler. Vouloir trouver un travail dans la continuité ou évoluer est une illusion.Du coup, gros coup de blues. Je n'ai plus vingt ans et devoir demander à son responsable l'autorisation d'aller faire pipi, ça file dur à son ego! J'arrête au bout d'un mois le job de simple vendeur (payé 100% à la com), pensant que l'expérience Québécoise est acquise

En ce qui me concerne, les + sont:

Des gens détendus, qui te parlent et te considèrent et qui ont un grand respect des enfants .Aucune prise de tête en 4 mois !

De la sécurité relative. Balades sans avoir peur de se faire piquer son portefeuille ou se faire emm.... pour une cigarette refusée.

De la place et jamais de mouvements de foule, d'attente interminable ou de queues.

Des vrais saisons avec plein de trucs à faire.

Des relations plus serrées avec des Français.

De la nature a volonté et l’exaltation de l'été

Les pubs télé rigolotes

Montréal, une ville qui bouge

Les - sont:

Vie aussi chère qu'en France mais sur différent trucs( appels entrants facturés pour les portables, abonnement télé obligatoire, payer le permis de conduire et la plaque tous les ans, fromages et alcools hors de prix)

Retour en arrière pour le travail

Isolement, le téléphone ne sonne plus et passé 14h, plus de skype vers la France.

L’essence qui prend 15 cents en un jour

Acheter les fruits d'un coté, le pq de l'autre, la viande, et le lait ailleurs

La culture anglo saxonne très différente dans les relation avec les latins (diner à 18h, c'est vraiment trop tôt !)

Les impôts

Payer le parcmètre dans un parc et le PV de stationnement à 57$

Les chien personna non grata partout

Et les nids de poule !!!!!!

Et pourtant, concernant la job, on vous l'avait dit, redit, et rereredit. Vous êtes sur le forum depuis 2 ans, vous ne l'aviez pas lu ou vous n'y croyiez pas?

Pour ce qui concerne les moins, on dirait que vous voulez vivre ici comme en France. Les Québécois n'ont vraiment pas l'air de souffrir de ne pas avoir de cellulaire greffé aux oreilles, ou des chaines de télé spéciales. Les fromages du Québec ne sont pas hors de prix. L'essence peut prendre au maximum 8 cents en 24 h (en général les veilles de week-end) mais baisse régulièrement ensuite. Heureusement qu'on a des magasins diversifiés. Je vous rappelle que c'était la même chose en France, avant l'avènement des grands groupes de la grande distribution. Et vous préférez ça, vous, des groupes qui vous imposent des prix exorbitants au nom de la mondialisation et qui affament les agriculteurs?

Bref, vous êtes en train d'apprendre la culture nord-américaine et de vous prendre le choc culturel dans la face. Pas sûr que vous ayez envie de l'adopter.

PS: Vous habitez Montréal? Parce que moi, je ne paye pas une cent de stationnement et bien entendu, pas de PV :) . Mais c'est vrai que je n'habite pas Montréal.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Moi aussi j'ai envie de commenter "allô ? Non mais allô, quoi !!!" face à certains passages. Mais on n'est pas là pour juger les gens qui en ont déjà assez bavé, mais pour remercier du témoignage que beaucoup n'ont pas le courage de laisser sur ce forum. Donc merci pour ce retour, je suis d'accord avec pas mal de trucs.

Cherybee : je suis quelqu'un qui n'utilise quasi pas mon portable. Malgré cela, j'apprécie de ne payer que 2 euros par mois l'heure (ou les 2 heures, j'ai oublié) de communication en abonnement chez Free. Incroyable, hein ? Les gens apprécient de payer les choses moins chères en France, très très bizarre.

Les grands groupes sont aussi présents au Québec qu'ailleurs, c'est quoi cette blague ? C'est juste que pour avoir des prix moins abusifs, il faut un peu courir d'une enseigne à une autre. Et que dans les petites boutiques, les prix sont souvent abordables contrairement à en France où c'est abusif.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

merci pour ce bilan, nous avons tous nos ressentis bien différents.

Cela dit, je ne comprends pas lorsque vous dites que les + sont les vraies saisons avec plein de trucs à faire. Je confirme parce que je connais les 4 saisons au Québec, mais vous? comment pouvez vous l'affirmer puisque vous n'y êtes que depuis décembre??..

Je suis d'accord avec Cherrybee, il est cité maintes fois qu'on redescend en bas de l'échelle, il n'y a donc aucune surprise lorsqu'on arrive et je comprends également qu'on en prend un coup et que notre ego est touché...mais "c'est ça qu'est ça"...

Je vous souhaite une belle intégration dans votre pays d'accueil.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Un truc qu'il faudrait pas oublier peut être c'est que si on paie 2 € par mois pour 2 heures de communication en France dans une compagnie comme free c'est que à l'autre bout les employés sont payé à coup de lance pierre, alors oui ici tu vas peut être payer plus cher tes communications sauf que le gars à l'autre bout lui il s'y retrouve au niveau de son salaire.

C'est comme les Français qui trouvent le resto trop cher ici et sont ravis de ne payer que 15 € la formule tout compris dans des restos en France sans rien avoir à faire que ni le restaurateur ni ses employés ne gagnent correctement leur croute avec des prix si faibles.

Au final c'est pas si con de payer un peu plus dignement les gens quitte à ce que le consommateur derrière paie plus cher...

Sinon pour l'auteur du fil, je dirais que 4 mois c'est encore court pour se faire vraiment une idée, il faut se laisser le temps un peu.

Edited by kjaerlighet
Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Dommage qu'il faille à autant de gens en faire l'expérience pour le croire.

"C'est ça que c'est ça" (c'est comme ça), hélas.

Dans une large majorité de cas, l'expérience européenne ne vaut rien par ici.

Amusants passages, notamment concernant le coureur de Formule 1 Schumacher.

Mon conseil : apprenez l'anglais et faites comme plus d'un. Passez à l'Ouest. Vos chances d'évoluer seront moins mauvaises.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Un truc qu'il faudrait pas oublier peut être c'est que si on paie 2 € par mois pour 2 heures de communication en France dans une compagnie comme free c'est que à l'autre bout les employés sont payé à coup de lance pierre, alors oui ici tu vas peut être payer plus cher tes communications sauf que le gars à l'autre bout lui il s'y retrouve au niveau de son salaire.

C'est comme les Français qui trouvent le resto trop cher ici et sont ravis de ne payer que 15 € la formule tout compris dans des restos en France sans rien avoir à faire que ni le restaurateur ni ses employés ne gagnent correctement leur croute avec des prix si faibles.

Au final c'est pas si con de payer un peu plus dignement les gens quitte à ce que le consommateur derrière paie plus cher...

Sinon pour l'auteur du fil, je dirais que 4 mois c'est encore court pour se faire vraiment une idée, il faut se laisser le temps un peu.

Détrompe toi, les abonnements a 2 euros et les restau a 15 euros n'appauvrissent ni les patrons ni leurs employés, bien au contraire car ces tarifs attirent énormément de personnes ce qui s'avère alors tres rentable

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Un truc qu'il faudrait pas oublier peut être c'est que si on paie 2 € par mois pour 2 heures de communication en France dans une compagnie comme free c'est que à l'autre bout les employés sont payé à coup de lance pierre, alors oui ici tu vas peut être payer plus cher tes communications sauf que le gars à l'autre bout lui il s'y retrouve au niveau de son salaire.

C'est comme les Français qui trouvent le resto trop cher ici et sont ravis de ne payer que 15 € la formule tout compris dans des restos en France sans rien avoir à faire que ni le restaurateur ni ses employés ne gagnent correctement leur croute avec des prix si faibles.

Au final c'est pas si con de payer un peu plus dignement les gens quitte à ce que le consommateur derrière paie plus cher...

Sinon pour l'auteur du fil, je dirais que 4 mois c'est encore court pour se faire vraiment une idée, il faut se laisser le temps un peu.

Détrompe toi, les abonnements a 2 euros et les restau a 15 euros n'appauvrissent ni les patrons ni leurs employés, bien au contraire car ces tarifs attirent énormément de personnes ce qui s'avère alors tres rentable

Je rajouterais même que concernant free les employés français sont plutôt très bien payé comparés a d'autres centre d'appels français.

Envoyé par l'application mobile Forum IC

Link to comment
Share on other sites

Guest jeanjean

Moi, en revanche, je déchante car j'avais un bon salaire et un poste à responsabilités en France en tant que manager de boutiques en prêt à porter. Là, je me rend compte que mes 15 années d'expérience ne servent à rien et qu'il faut que je postule comme vendeur si je veux travailler. Vouloir trouver un travail dans la continuité ou évoluer est une illusion.Du coup, gros coup de blues. Je n'ai plus vingt ans et devoir demander à son responsable l'autorisation d'aller faire pipi, ça file dur à son ego! J'arrête au bout d'un mois le job de simple vendeur (payé 100% à la com), pensant que l'expérience Québécoise est acquise

En ce qui me concerne, les + sont:

Des gens détendus, qui te parlent et te considèrent et qui ont un grand respect des enfants .Aucune prise de tête en 4 mois !

De la sécurité relative. Balades sans avoir peur de se faire piquer son portefeuille ou se faire emm.... pour une cigarette refusée.

De la place et jamais de mouvements de foule, d'attente interminable ou de queues.

Des vrais saisons avec plein de trucs à faire.

Des relations plus serrées avec des Français.

De la nature a volonté et l’exaltation de l'été

Les pubs télé rigolotes

Montréal, une ville qui bouge

Les - sont:

Vie aussi chère qu'en France mais sur différent trucs( appels entrants facturés pour les portables, abonnement télé obligatoire, payer le permis de conduire et la plaque tous les ans, fromages et alcools hors de prix)

Retour en arrière pour le travail

Isolement, le téléphone ne sonne plus et passé 14h, plus de skype vers la France.

L’essence qui prend 15 cents en un jour

Acheter les fruits d'un coté, le pq de l'autre, la viande, et le lait ailleurs

La culture anglo saxonne très différente dans les relation avec les latins (diner à 18h, c'est vraiment trop tôt !)

Les impôts

Payer le parcmètre dans un parc et le PV de stationnement à 57$

Les chien personna non grata partout

Et les nids de poule !!!!!!

Et pourtant, concernant la job, on vous l'avait dit, redit, et rereredit. Vous êtes sur le forum depuis 2 ans, vous ne l'aviez pas lu ou vous n'y croyiez pas?

Pour ce qui concerne les moins, on dirait que vous voulez vivre ici comme en France. Les Québécois n'ont vraiment pas l'air de souffrir de ne pas avoir de cellulaire greffé aux oreilles, ou des chaines de télé spéciales. Les fromages du Québec ne sont pas hors de prix. L'essence peut prendre au maximum 8 cents en 24 h (en général les veilles de week-end) mais baisse régulièrement ensuite. Heureusement qu'on a des magasins diversifiés. Je vous rappelle que c'était la même chose en France, avant l'avènement des grands groupes de la grande distribution. Et vous préférez ça, vous, des groupes qui vous imposent des prix exorbitants au nom de la mondialisation et qui affament les agriculteurs?

Bref, vous êtes en train d'apprendre la culture nord-américaine et de vous prendre le choc culturel dans la face. Pas sûr que vous ayez envie de l'adopter.

PS: Vous habitez Montréal? Parce que moi, je ne paye pas une cent de stationnement et bien entendu, pas de PV :smile: . Mais c'est vrai que je n'habite pas Montréal.

Peu pas mieux dire je le remonte :thumbsup:

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

PS: Vous habitez Montréal? Parce que moi, je ne paye pas une cent de stationnement et bien entendu, pas de PV :smile: . Mais c'est vrai que je n'habite pas Montréal.

ah c'est vrai j'oubliais ton grand amour et connaissance pour la vie à Montréal... c'est bien connu quand tu habites Montréal tu payes pour stationner partout et surtout devant chez toi... oupss je vis depuis plus de 10 ans à Montréal et je ne paye pas non plus de stationnement, je travaille à Montréal et ne paye pas de stationnement...

parti pris et préjugés quand tu nous tiens...

Link to comment
Share on other sites

Bianquette est sans doute venu témoigner aussi pour avoir des conseils, savoir si ses doutes ont concerné plusieurs d'immigrants, comment chacun s'est adapté.... et comprendre un peu le cheminement de l'intégration, de l'immigrant... Qu'il parle de fromage et de vin, je pense que beaucoup de français en ont parlé... Il est juste confronté à des choses auxquelles il ne pensait pas forcément prêter autant d'attention.. Tant qu'on n'a pas vécu, on ne peut pas prévoir. Pas toujours facile d'anticiper son ressenti ! C'est ce qu'on appelle l'expérience de vie !
Il a plusssss besoin de personnes pour le rassurer sur ses choix... discuter et établir des contacts... :smile:

ça se trouve Bianquette, dans 1 mois ou 2, ou plus ou moins, tu diras "wow c'est génial, je reste" et ce qui te parait difficile aujourd'hui te paraîtra ridicule demain...

Ou pas.

Je te souhaite une bonne route comme beaucoup ici, qui répondent pour être présents auprès des nouveaux arrivants !

"chacun sa route, chacun son chemin".... Tiens nous au courant !

Edited by Angela74
Link to comment
Share on other sites

Et oui, c'est un choc culturel ;-)

Effectivement, le plus dur pour nous tous, unanimement, est de retomber au bas de l'échelle professionnellement. Toute une leçon d'humilité, ça !

Seuls ceux qui peuvent s'adapter à tous ces changements restent.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

parce que c'est pas forcément une fatalité de retomber en bas de l'échelle, tout comme ce n'est pas une fatalité de se ''prostituer'' en bradant son savoir faire et expérience, il faut arreter de généraliser comme quoi on arrive et on recommence à zéro

Link to comment
Share on other sites

Guest jeanjean

En disant oui il a raison et l'abeille a tort je ne suis pas certain que vous lui donné un coup de main!

Quand je suis arrivé à Victoriaville avec un CV de 4 pages et a plus de 40 ans j'ai fait le saut en arrière.

En Belgique j'avais maison, emploi à l'état et j'aitais chef d'atelier responsable de 20personnes.

J'ai trouvé un emploi ou je suis reparti à zero et ou mon contremaitre avait 23 ans et moi 42.

Mes nouveaux collègues du genre " Heu la Belgique c'est à côté" de la Suisse ou "au sud de la France" super non

ou encore "tu as fais la guerre ?".....

Nostalgique bin oui je l'ai été et je me suis dis "qu'es que t'es venu foutre ici?"

Et bien j'ai tenu bon je suis retourné aux études

Pour ma femme elle aussi cela à été une job de suite.

Mais pour moi qui était électricien et diplômes non reconnu ou retourner comme apprentis électricien non merci

Alors vous pouvez pleurer toutes vos larmes et dire "pauvre petit chou" un coup de pied dans le cul c'est meilleur service à faire.

Vous avez une famille à nourrir

Montréal tjs Montréal comme si cette ville était à elle seule le Canada

Moi j'ai fais St Rosaire, Victoriaville, Calgary et Laurentides

Je souhaite le meilleur du monde à Blanquette mais pas de gens sont passé par là avant vous.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

parce que c'est pas forcément une fatalité de retomber en bas de l'échelle, tout comme ce n'est pas une fatalité de se ''prostituer'' en bradant son savoir faire et expérience, il faut arreter de généraliser comme quoi on arrive et on recommence à zéro

En disant oui il a raison et l'abeille a tort je ne suis pas certain que vous lui donné un coup de main!

Quand je suis arrivé à Victoriaville avec un CV de 4 pages et a plus de 40 ans j'ai fait le saut en arrière.

En Belgique j'avais maison, emploi à l'état et j'aitais chef d'atelier responsable de 20personnes.

J'ai trouvé un emploi ou je suis reparti à zero et ou mon contremaitre avait 23 ans et moi 42.

Mes nouveaux collègues du genre " Heu la Belgique c'est à côté" de la Suisse ou "au sud de la France" super non

ou encore "tu as fais la guerre ?".....

Nostalgique bin oui je l'ai été et je me suis dis "qu'es que t'es venu foutre ici?"

Et bien j'ai tenu bon je suis retourné aux études

Pour ma femme elle aussi cela à été une job de suite.

Mais pour moi qui était électricien et diplômes non reconnu ou retourner comme apprentis électricien non merci

Alors vous pouvez pleurer toutes vos larmes et dire "pauvre petit chou" un coup de pied dans le cul c'est meilleur service à faire.

Vous avez une famille à nourrir

Montréal tjs Montréal comme si cette ville était à elle seule le Canada

Moi j'ai fais St Rosaire, Victoriaville, Calgary et Laurentides

Je souhaite le meilleur du monde à Blanquette mais pas de gens sont passé par là avant vous.

Je confirme également. En arrivant ici, j'ai trouvé une job immédiatement.... Que je n'ai jamais quittée puisqu'elle était pile poil dans mon domaine de pratique. Mon chum a mis 5 mois à trouver du travail, alors qu'il avait déjà passé 10 ans au Québec, qu'il avait une longue expérience québécoise etc.

Mais, comme Bianquette, il avait un poste à hautes responsabilités et ne se résolvait pas à repartir du bas de l'échelle. Il a fait le choix d'attendre de trouver quelque chose dans ses cordes tout simplement parce qu'il avait assuré ses arrières. Financièrement parlant, il pouvait vivre 1 an sur ses rentes.

Nos parcours sont tous différents, mais, on ne le répètera jamais assez, quand on arrive avec peu d'argent, pour une première immigration à la quarantaine, il faut s'attendre à tout. Et pas qu'au meilleur.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Cherybee: je suis quelqu'un qui n'utilise quasi pas mon portable. Malgré cela, j'apprécie de ne payer que 2 euros par mois l'heure (ou les 2 heures, j'ai oublié) de communication en abonnement chez Free. Incroyable, hein ? Les gens apprécient de payer les choses moins chères en France, très très bizarre.

C'est bien la raison pour laquelle on dit que la culture d'ici est différente de la France, qu'il y a des choses beaucoup plus chères et d'autres moins chères.

Moi, j'apprécie de me mettre un toit sur la tête pour beaucoup moins cher qu'en France et d'acheter mes fruits et légumes beaucoup moins chers également. J'ai aussi un cellulaire, je ne m'en sers quasi jamais (je l'éteins au travail et j'oublie de le rallumer ensuite ).

Chacun ses choix de vie.

PS: Vous habitez Montréal? Parce que moi, je ne paye pas une cent de stationnement et bien entendu, pas de PV :smile: . Mais c'est vrai que je n'habite pas Montréal.

ah c'est vrai j'oubliais ton grand amour et connaissance pour la vie à Montréal... c'est bien connu quand tu habites Montréal tu payes pour stationner partout et surtout devant chez toi... oupss je vis depuis plus de 10 ans à Montréal et je ne paye pas non plus de stationnement, je travaille à Montréal et ne paye pas de stationnement...

parti pris et préjugés quand tu nous tiens...

C'est parfait !!!! Tu es génial. Donc, là, tu es en train de dire à Bianquette que c'est une bille ! Pauvre lui! :)

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Moi, en revanche, je déchante car j'avais un bon salaire et un poste à responsabilités en France en tant que manager de boutiques en prêt à porter. Là, je me rend compte que mes 15 années d'expérience ne servent à rien et qu'il faut que je postule comme vendeur si je veux travailler. Vouloir trouver un travail dans la continuité ou évoluer est une illusion.Du coup, gros coup de blues. Je n'ai plus vingt ans et devoir demander à son responsable l'autorisation d'aller faire pipi, ça file dur à son ego! J'arrête au bout d'un mois le job de simple vendeur (payé 100% à la com), pensant que l'expérience Québécoise est acquise

En ce qui me concerne, les + sont:

Des gens détendus, qui te parlent et te considèrent et qui ont un grand respect des enfants .Aucune prise de tête en 4 mois !

De la sécurité relative. Balades sans avoir peur de se faire piquer son portefeuille ou se faire emm.... pour une cigarette refusée.

De la place et jamais de mouvements de foule, d'attente interminable ou de queues.

Des vrais saisons avec plein de trucs à faire.

Des relations plus serrées avec des Français.

De la nature a volonté et l’exaltation de l'été

Les pubs télé rigolotes

Montréal, une ville qui bouge

Les - sont:

Vie aussi chère qu'en France mais sur différent trucs( appels entrants facturés pour les portables, abonnement télé obligatoire, payer le permis de conduire et la plaque tous les ans, fromages et alcools hors de prix)

Retour en arrière pour le travail

Isolement, le téléphone ne sonne plus et passé 14h, plus de skype vers la France.

L’essence qui prend 15 cents en un jour

Acheter les fruits d'un coté, le pq de l'autre, la viande, et le lait ailleurs

La culture anglo saxonne très différente dans les relation avec les latins (diner à 18h, c'est vraiment trop tôt !)

Les impôts

Payer le parcmètre dans un parc et le PV de stationnement à 57$

Les chien personna non grata partout

Et les nids de poule !!!!!!

Et pourtant, concernant la job, on vous l'avait dit, redit, et rereredit. Vous êtes sur le forum depuis 2 ans, vous ne l'aviez pas lu ou vous n'y croyiez pas?

Pour ce qui concerne les moins, on dirait que vous voulez vivre ici comme en France. Les Québécois n'ont vraiment pas l'air de souffrir de ne pas avoir de cellulaire greffé aux oreilles, ou des chaines de télé spéciales. Les fromages du Québec ne sont pas hors de prix. L'essence peut prendre au maximum 8 cents en 24 h (en général les veilles de week-end) mais baisse régulièrement ensuite. Heureusement qu'on a des magasins diversifiés. Je vous rappelle que c'était la même chose en France, avant l'avènement des grands groupes de la grande distribution. Et vous préférez ça, vous, des groupes qui vous imposent des prix exorbitants au nom de la mondialisation et qui affament les agriculteurs?

Bref, vous êtes en train d'apprendre la culture nord-américaine et de vous prendre le choc culturel dans la face. Pas sûr que vous ayez envie de l'adopter.

PS: Vous habitez Montréal? Parce que moi, je ne paye pas une cent de stationnement et bien entendu, pas de PV :smile: . Mais c'est vrai que je n'habite pas Montréal.

Bonjour Cherrybee

Depuis le temps que je le lis je veux absolument le vérifier, s'il te plaît, dis-moi ou tu trouves du fromage québécois pas cher, je suis très intéressée, car ras-le-bol de faire la chasse aux prix. Bien sûr je n'achèterais pas de fromage à 50 $/kg , ça c'est cher ni même à 40 $/kg (c'est ce que je regarde en 1er). Merci à toi.

Crdl

Link to comment
Share on other sites

En même temps dans son bilan, son verre a l'air quand même a moitie rempli. J'entends par la que sa compagne a bien réussi a trouver un poste et une promotion assez rapidement.

Certe ce n'est pas son cas a lui mais ça démontre bien que les deux cas de figure existe bien selon les opportunités de chacun.

Pour le coût de la vie, je pense aussi qu'il a encore besoin d'un peu de temps pour trouver ses repères. Parce que au cas ou il n'avait pas remarqué, les hypermarchés vendant fruits et papier toilette ça existe aussi au Québec. Quand au petit apéro, il apprendra aussi a le faire avec une bonne bière (de microbrasserie) plutôt qu'avec un pastis ou du rose. Pareil pour la TV, il apprendra aussi qu'on peut s'en passer facilement avec internet de nos jours.

Quand a l'isolement, c'est sur que c'est un peu dur au début, le temps de nouer des relations sur place, mais la encore ça vient avec le temps.

Sinon pour le stationnement a MTL je confirme, dans ma rue il n'y a pas de parcmètre non plus.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share




×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines

Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2022 immigrer.com

Advertisement