Jump to content

Recommended Posts

Bonjour à tous!

je vais passer l'ECOS II (équivalence de pharmacien France - Quebec ) en
Novembre 2013 et j'aimerai savoir si il y a d'autres personnes comme moi pour
créer un groupe de révision sur Montréal, histoire de se motiver à
réviser.

Pour info, je suis pharmacien dans l'industrie au Canada depuis plus de 8 ans.

Merci et A+

Romain

Link to post
Share on other sites
  • 2 weeks later...

Bonjour,

Je suis pharmacien en France et je vais sans doute préparer cet examen mais j'avoue que je suis dépassée...

je ne sais pas par où commencer pour le réviser...

bref, j'espère y parvenir car je ne désire plus qu'une chose : exercer ma profession au Québec !

a +,

Pauline.

Link to post
Share on other sites
  • 2 months later...

Bonjour , je dois passer aussi l'examen en novembre 2013 et je cherche de l'information pour préparer l'épreuve ; si des pharmaciens de la cession de mai pouvaient nous faire part de leur expérience ?

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Similar Content

    • By Alonzo1
      Bonjour à tous 
       
       Voila je souhaiterais venir au canada pour un court séjour avec un visa touristique et passer le tcf canada à Montréal vu l’indisponibilité des rendez-vous dans mon pays de résidence ( en Algérie  ). Donc mes questions sont les suivantes : 
       
      -  Où passer l'examen et s'il existait des écoles moins chères que d'autres ? 
       
      - Quel est le délais de remise de l'attestation après la passation de l'examen ? 
       
      - Quelle est la différence entre le tcf Canada et le tcf Quebec ?  je voudrais savoir si c'est les mêmes examens si non, est ce que le tcf Quebec est valable pour la procédure entrée express ?
       
      Merci par avance de votre aide 
       
    • By Johary
      Bonjour à tous, 
      Je suis un pharmacien de Madagascar, je commence tout juste à élaborer mon dossier pour m'inscrire sur EE d'ici 2020, j'ai déjà fait TEF, bientôt IELTS et là je bloque sur l'EDE.
      Pour les pharmaciens il est obligatoire de passer par le bureau d'examination des pharmaciens du canada (BEPC) pour l'EDE, et non par des entités comme la WES.
      Je m'y suis inscrit pour évaluer mon Diplôme, j'ai déjà payé un frais de 335$ pour entrer dans le portail des pharmaciens afin d'obtenir un numéro, je l'ai eu et maintenant je fais une demande d'examen de mon dossier, surprise, il n'y a pas mon pays Madagascar dans la sélection du Pays de l'Université et je ne peux pas avancer. 
      Des personnes ici qui se sont retrouvées dans cette situation? ou ayant une suggestion pour m'aider?
       
       
    • By khn11
      Bonjour à tous;
      J'aimerais savoir pour les Algériens qui n'ont toujours pas passé TEF vous allez faire comment !??
      Y'avait que Pigier qui offrait ce test , il s'avère qu'ils n'ont plus le droit et ce qui m'étonne je n'ai trouvé aucune information concrète sur le Net parlant de ça
      ...................
    • By mogo3
      Bonjour,
      J'ai ouvert ce volet pour pouvoir partager avec vous quelque selections de questions pour pour vous entrainer ou pour juste avoir une idée sur les type de question poser au cours d'un examen de citoyenneté Canadienne.
      Et j'encourage tout ceux qui ont récemment des examens de donner une idée sur les question qu'ils ont passer,
       
      les réponses sont en bas de la page,

      1. La déportation des Acadiens est aussi connue sous le nom de
       A. Le Grand Départ
       B. Le Grand Dérangement
       C. La Grande Déportation
       D. Le Grand Désarroi

      2.La Proclamation Royale de 1763 a été signée par
       A. le Roi George III
       B. la Reine Elizabeth I
       C. le Roi George V
       D. la Reine Elizabeth II

      3. Depuis quand le protocole d’amendement de la constitution canadienne existe t-il?
       A. 1972
       B. 1962
       C. 1982
       D. 1885

      4. Que veut dire le mot « inuit » dans la langue Inuktitut ?
       A. La paix
       B. Le village
       C. Le Grand Dérangement
       D. Le peuple
      5. Quand fut ouverte la première institution financière du canada?
       A. Au début du 18ème siècle
       B. Fin du 18e et début 19e siècles
       C. Fin du 19e siècle
       D. Au début du 16ème siècle

      6. Qui était le général Sir Arthur Currie?
       A. Un chef militaire des Métis au XIXe siècle.
       B. Un grand héros de la colonisation.
       C. Le plus grand soldat canadien de la Première Guerre mondiale.
       D. Un explorateur de l'ouest du Canada.

      7. Nommez un fleuve important coulant au Québec?
       A. Le fleuve Saint-Laurent
       B. Le fleuve Fraser
       C. Le Niagara
       D. La baie d'Hudson

      8. Quand les femmes canadiennes ont-elles obtenu le droit de voter aux élections fédérales?
       A. 1918
       B. 1865
       C. 1940
       D. 1945

      9. Quel est le plus haut tribunal du Canada?
       A. La cour de la Reine
       B. La cour du Sénat du Canada
       C. La Cour suprême du Canada
       D. La cour d’assises du Canada

      10.Nommez le réformateur qui devint plus tard le 'Père de la Confédération'.
       A. James Naismith
       B. Sir Etienne-Paschal Taché
       C. Terry Fox
       D. Joseph Brant

      11. Quelles sont les trois parties du Parlement?
       A. Le Souverain, le gouverneur général et le premier ministre
       B. La Reine, l'assemblée législative et le Sénat
       C. La Chambre des communes, l'assemblée législative et le Sénat
       D. Le Souverain, la Chambre des communes et le Sénat

      12. En quelle année la Confédération a-t-elle vu le jour?
       A. 1898.
       B. 1871.
       C. 1864.
       D. 1867.

      13. Comment appelle-t-on le premier ministre et les ministres du Cabinet réunis?
       A. La Chambre des Communes
       B. Le Cabinet
       C. Le Sénat
       D. Le gouvernement

      14. Quelle partie de la Constitution protège légalement les droits fondamentaux et les libertés de tous les Canadiens?
       A. La Charte canadienne des droits et libertés
       B. La Charte canadienne des libertés
       C. La Charte britannique des droits et libertés
       D. La Charte canadienne des droits

      15. Qui a suggéré le nom Dominion du Canada en 1864?
       A. Sir John Alexander Macdonald
       B. Lord Elgin
       C. La Fontaine
       D. Sir Leonard Tilley

      16. Comment appelle-t-on le système canadien de gouvernance politique?
       A. Le processus démocratique
       B. Le gouvernement parlementaire
       C. La monarchie
       D. La dictature bienveillante

      17. D'où vient le nom « Canada »?
       A. D'un mot français signifiant « réunion »
       B. D'un mot Inuit signifiant « pays »
       C. De « kanata », le mot huron-iroquois signifiant village.
       D. D'un mot métis signifiant « rivières »

      18. À quelle date le Nunavut est-il devenu un territoire?
       A. Le 31 mars 1949
       B. Le 24 juin, 1995
       C. Le 1er juillet 1867
       D. Le 1er avril 1999

      19. Les Canadiens admissibles peuvent indiquer leur consentement à être ajoutés au Registre National des Electeurs sur leur formulaire fédéral de déclaration du revenus.
       A. VRAI
       B. FAUX

      20. Que devons-nous apporter avec nous pour voter ?
       A. La carte de crédit
       B. La carte d’information de l’électeur, la preuve de l’identité et de l’adresse de l’électeur
       C. Aucune de ces réponses
       D. Le bulletin de vote
      Réponses:
      1.B; 2.A; 3.C; 4.D; 5.B; 6.C; 7.A; 8.C; 9.C; 10.B; 11.D; 12.D; 13.B; 14.A; 15.D; 16.B; 17.C; 18.D; 19.A; 20.B

      Questions tirées du site web https://www.examencitoyennete.ca/
       
    • By name01
      Bonjour à tous
      y'a t'il ici des Pharmaciens algériens qui sont au canada ou qui sont en processus d'immigration au canada , il serait intéressant de nous réunir tous ici pour nous entraider ou même créer un groupe Facebook si vous êtes intéressés
      pour ma part, je suis encore en Algérie et je suis entrain de préparer mon dossier pour l'évaluation du diplôme mais je bloque sur la paperasse
       
      J'attends vos commentaires ;)
      merci d'avance :D
    • By claraC
      Bonjour, 
      J'aimerais savoir si il est possible de s'expatrier en BC en tant que Pharmacien et si oui est ce que quelqu'un connais la procédure à effectuer ? 
      Merci  
       
    • By quieroQuébec
      Bonjour à tous,

      Je viens de recevoir ma convocation pour l'examen.
      Le problème, je suis actuellement à l'étranger et ma carte RP expire en novembre.

      Avez-vous déjà repoussé la date de l'examen, si oui, peut-on avoir une préférence pour le moment qui nous irait mieux?
      Aussi, de combien de temps ils peuvent repousser?

      Autre question, peut-on demander le transfert de l'examen dans une autre province même si on n'y a aucune adresse postale à fournir?

      La période estivale est-elle plus achalandée ou quasi morte en cas de repoussement de la date?

      Merci d'avance de vos réponses.
    • By immigrer.com
      Pénurie de pharmaciens dans les établissements de santé Publié le 19 novembre 2014 à 06h35 | Mis à jour à 06h35

      Pénurie de pharmaciens dans les établissements de santé Agrandir
      Du côté du secteur privé, le nombre de pharmaciens semble suffire à la demande dans les grands centres.
      PHOTO IVANOH DEMERS, ARCHIVES LA PRESSE

      MARIE LAMBERT-CHAN
      La Presse Un poste sur cinq n'est pas pourvu. Mais il y a de la lumière au bout du tunnel: pour la première fois en 15 ans, le manque de pharmaciens dans le réseau public se résorbe un tantinet.
      Le réseau public manque cruellement de pharmaciens. Selon l'enquête 2014 de l'Association des pharmaciens des établissements de santé (APES), un poste sur cinq n'est toujours pas pourvu. Le taux de pénurie est d'environ 20%, un léger recul comparativement à 2013, où c'était un peu moins de 23%. C'est une première en 15 ans. François Paradis, président de l'APES, se dit encouragé, mais ne tient rien pour acquis. «Il y a encore loin de la coupe aux lèvres», laisse-t-il tomber en entrevue.
      Il y a d'abord la question de la rémunération. Pendant longtemps, les pharmaciens exerçant dans le privé gagnaient 30% de plus que leurs confrères des établissements de santé. «Nous avons fait du rattrapage: aujourd'hui, un pharmacien qui a cinq ans d'ancienneté dans le public a un salaire équivalent à celui des pharmaciens d'officine, indique M. Paradis. Mais il faut maintenir ces conditions.»
      Puis, il y a la formation. Bien que la loi ne l'oblige pas, les pharmaciens qui se dirigent vers le milieu hospitalier sont fortement invités à faire une maîtrise en pharmacothérapie avancée. Ce sont 16 mois d'études supplémentaires. Chaque année, l'Université de Montréal et l'Université Laval offrent en tout 70 places dans ce programme. Les cohortes de 2013 et 2014 ont affiché complet. Du jamais vu, selon l'APES. Les étudiants admis à la maîtrise bénéficient d'une bourse de 40 000$ attribuée par le ministère de la Santé et des Services sociaux. L'APES souhaite augmenter le nombre de bourses à 85, afin d'accélérer la résorption de la pénurie.

      La pharmacie mène à tout... ou presque!

      suite et source : http://affaires.lapresse.ca/cv/pharmaciens/201411/19/01-4820375-penurie-de-pharmaciens-dans-les-etablissements-de-sante.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=lapresseaffaires_LA5_nouvelles_98718_accueil_POS5
    • By aubergine
      Allo les amis,

      J'ai passé mon examen écrit hier à Montréal. Bien passé. C’est fini, ouf.
      Alors j'ai décidé d'y aller en métro pour éviter de tourner longtemps pour trouver une place de stationnement vu que c'est au centre ville et vu que j'étais convoquée au milieu de la journée et je crois que j'ai très bien fait. ABSOLUMENT tout le pâté de maison autour de la rue St-Jacques était en travaux et le parking payant à côté avait l'air full full. J'arrive avec 1h05 d'avance (comme j'ai toujours eu la guigne avec les interruptions de service dans le métro, je n'ai pas pris de chances). Comme il pleut et qu'il vente je ne suis pas du tout tentée par le joli square en face du bâtiment. Je m'excuse auprès de l'agent à l'accueil et lui demande si je peux m'asseoir même si j'arrive si "tôt". L'agent, blasé, me gribouille un tourbillon sur ma convocation et me montre la salle de la main en ajoutant: "vous pouvez vous asseoir, ces personnes-là ont rdv à la même heure que vous".
      Ok! Super. Il y a déjà une petite vingtaine de personnes, je ne suis pas la seule tarée du lot aujourd'hui.
      Mais il y a pire. Pdt que je rangeais mon sac, tjs devant le bureau-accueil, un homme derrière moi présentait sa convocation pour l'examen qui suivrait le mien. 2 heures d'avance le gars! Toujours aussi blasé, le gars de la réception lui dit: "Allez donc au Tim Hortons en face en attendant et revenez vers telle heure".
      Donc tout ca pour dire: Vous pouvez patientez au chaud, ou au frais, à l'intérieur même avec 1 heure d'avance et qu'il y a des toilettes (Je n'ai pas vu de distributeurs d'eau ou de collations par contre).
      La salle était super silencieuse: ça révisait en tab*****. La nana à côté de moi a presque failli me stresser avec son gros bouquin-questionnaire super épais qui faisait bien sérieux (il ne manquait plus que les diagrammes et les graphiques, je vous jure). ¨Son livre provenait sûrement des kits de révision qu'ils vendent en ligne. Bref.
      Moi, j'avais décidé de ne plus fourrer le nez dans le Guide ou dans un quizz depuis 2 jours, histoire de ne pas me stresser pour rien.
      Hop, je sors ma tablette et je me fais avec un spectacle de Franck Dubosc. Ça m'a fait rire (malgré les yeux effarés de mes voisines toutes tendues) et ça m'a relaxé un max.

      Une dame arrive, nomme et invite les demandeurs de + de 55 ans à la suivre pour passer un entretien dans la salle "du serment".
      Puis c'est au tour d'un agent très sympathique qui nous demande de nous placer en file indienne, convocation à la main, pour entrer dans la salle d'examen. Je précise que ces agents ont toujours donné les instructions dans les 2 langues. On s'installe où on veut. Il s'agit de chaises-pupitres à "l'américaine". Ils nous fournissent crayons à papier et gommes à effacer. L'agent nous explique le fonctionnement du test et le règlement: entourer la bonne réponse, ne rien inscrire sur le cahier des questions, ne pas tricher (sinon gare au zéro pointé et à une comparution devant le juge), 30 minutes, éteindre les téléphones, placer nos choses sous notre chaise, poser notre test dans une corbeille lorsque l'on a terminé et filer par la porte de droite pour passer à la salle d'à-côté et attendre qu'un agent nous appelle pour l'entrevue. Les 3 agents présents nous ont distribués des cahiers de tests de différentes couleurs donc différents de contenu j'imagine.
      C'est le top!
      Je prends le temps de lire absolument toutes les questions avant d'y répondre par curiosité ("Comment vont-ils me cuisiner?" me demandai-je). Bon ok, il y en a des faciles, des "difficiles" et 3 tordues-vicieuses-piège (vous choisirez votre terme préféré).
      Je terminais à peine de lire mes questions à la va-vite qu'un compatriote rendait déjà sa feuille. Bon ok... Lucky Luke est dans la place! Je fais mon test, je le relis 2 fois pour être certaine de ne m'être pas trompée de ligne ou d'avoir mal lu une question. Je rends mon examen après 14-15 minutes, Il y a encore la moitié des personnes assise et je passe dans la salle d'à-côté, celle du serment.

      Que dire sur cet examen? Facile? Difficile?
      Ce que je peux affirmer c'est qu'il ne faut pas y aller les mains dans les poches. Il faut étudier le guide (étudier = lire + retenir) sérieusement et pourquoi pas s'entraîner sur les tests en ligne (ce que j'ai fait aussi). Oui, il y a des questions faciles et oui, il y a des questions où il suffit de procéder par élimination tellement certains choix de réponses sont grotesques. Mais il ne s'agit pas de la totalité des questions et si on néglige le Guide, qu'on se dit que c'est du tout-cuit et qu'on tombe sur le test que j'ai eu, il est facile d'avoir 13 ou 14/20 et donc de rater le test.
      Deux exemples de thème que j'ai eu et qui pourraient faire échouer les fumistes et autres paresseux:
      - Le fleuve Mackenzie
      - Robert Hampton Gray
      Le reste était très faisable et très très semblable à ce qui se fait dans les tests en ligne.

      Je m'assois sur une place avant et j'entends quelques bribes d'entrevues. Je ne suis pas curieuse de nature et me soucie peu, à vrai dire, de la vie des autres, mais pour le coup, il fallait vraiment que je me bouche les oreilles pour ne pas entendre certaines questions ou réponses: une jeune fille avait échoué, un autre avait un dossier super compliqué, un autre a eu 20/20, une autre ne savait pas dans quel supermarché elle allait et l'agent la regardait soupçonneux et notait des choses etc...Ainsi que certains de mes "voisins de chaise" qui échangeaient (un couple de péruviens et de marocains). Apparemment, l'un d'eux a eu le même test que moi (il citait quelques questions) et disait à son épouse qu'il craignait d'échouer et les autres avaient, semble-t-il, des questions facilissimes. Chacun sa chance me direz-vous! Donc ne pas prendre de risques de prolonger sa demande de plusieurs mois et étudier.
      Au bout de 18 minutes, on m'appelle. L'agent me demande si j'ai eu affaire à la justice, commis un délit ou crime depuis le dépôt de ma demande, puis me réclame les originaux des papiers demandés. Il n'a demandé aucune des photocopies qui étaient pourtant demandées dans une feuille annexée à la convocation... Il vérifie les tampons de mes passeports ensuite me pose des questions: mes occupations, mon statut marital, si je suis propriétaire, mes enfants, mon adresse, l'intersection où se trouve telle chose dans mon arrondissement etc... Il testait mon français ainsi que ma cohérence. Il relit à l'arrache mon dossier, me donne mon résultat à l'examen puis ajoute que mon dossier à l'air correct selon lui et qu'il va passer entre les mains d'un juge à la citoyenneté qui va statuer dessus, à sa discrétion, mais que normalement je devrais recevoir une convocation pour la cérémonie dans un délai de 2 à 4 mois.
      Et je m'en fus gaiement malgré la pluie et le vent (mais tout de même hantée par le spectre du QR).
      Bon courage aux prochains.


    • By immigrer.com
      Pharmacien et kiné, on a voulu s’installer au Québec : bonjour l’arnaque

      Antoine Roberton
      pharmacien Publié le 29/03/2014 à 18h57
      Nicolas sarkozy reçoit Jean Charest à l’Elysée en novembre 2010 (Christophe Ena/AP/Sipa)
      Le 17 octobre 2008, Jean Charest, Premier ministre du Québec de l’époque, et Nicolas Sarkozy signaient une entente pour faciliter la mobilité des professionnels entre la France et le Québec.
      MAKING OF Antoine Roberton, pharmacien de 34 ans aujourd’hui installé dans le sud de la France, est parti au Québec avec sa compagne kiné en profitant de l’entente mobilité entre les deux pays.
      Il a été très désagréablement surpris de son expérience et a voulu en témoigner dans une tribune. Marie Pâris


      Un peu partout en France, des conférences ont été organisées pour présenter le Canada et le Québec aux nombreux Français tentés de diversifier leur expérience dans ce pays, ravi quant à lui d’accueillir des professionnels qualifiés formés gratuitement et dont il manque cruellement.
      Pourtant, même pour les candidats enthousiastes, la désillusion peut être grande. Une fois votre décision prise, l’administration mettra à rude épreuve votre motivation.
      Il faut compter environ deux ans de procédures, 2 500 dollars de frais et la constitution d’un invraisemblable dossier pour récupérer votre visa, où l’on vous demandera de produire des documents aussi essentiels que vos relevés de notes depuis l’âge de 10 ans, de décrire la durée de chacun de vos voyages et de donner toutes les adresses que vous avez occupées depuis l’âge de 18 ans.
      Le casse-tête de l’équivalence du diplôme La pratique intensive du yoga est fortement conseillée. Pendant toute cette période, vous ne pourrez pas savoir où en est votre dossier, si vous allez partir dans un an ou si le feu vert va vous être donné dans un mois, sachant qu’une fois l’accord donné, vous avez six mois et pas un jour de plus pour vous rendre à destination.
      Si vous vous rendez à l’ambassade du Canada pour demander des informations sur l’avancement de votre dossier, alors que vous commencez à exaspérer de toujours être dans l’attente, vous serez éconduit sans ménagement.
      Une fois ce marathon administratif terminé et fraîchement débarqué au Québec, vous n’êtes pas au bout de vos peines car vient le temps de l’équivalence de diplômes. Vous serez soumis à des mesures compensatoires variées selon l’aboutissement des discussions entre les ordres professionnels de chaque pays.
      Dans mon cas, titulaire d’un doctorat en pharmacie d’une université française, le principal couperet représente le passage d’un examen, que les pharmaciens québécois n’ont d’ailleurs pas à faire pour exercer dans leur province. Le taux de succès est très faible, et aucun retour – ni note, ni commentaire – ne vous sera remis si vous le ratez (contrairement aux autres candidats).
      Vous pourrez néanmoins le repasser, moyennant des frais de 1 500 dollars à chaque fois et en étant patient, puisqu’il n’y a que deux sessions par an. Mais réjouissez-vous : un dentiste qui veut s’installer au Québec se verra soulagé de 15 000 dollars pour effectuer un stage de six mois…
      Coordinateur injoignable Le cas de ma conjointe, diplômée en masso-kinésithérapie d’une université ayant des équivalences avec l’université du Québec à Montréal (UQAM), est plus absurde.
      Cela avait pourtant bien commencé puisque le ministère de l’Immigration et des Communautés culturelles avait validé ses années d’études. Malheureusement, cet avis n’est que consultatif auprès de l’Ordre des physiothérapeutes du Québec.
      Dès notre arrivée, la communication avec le coordinateur à l’admission a été compliquée. Après plusieurs mois à le côtoyer, notre hypothèse la plus probable est que son bureau, telle l’île de la série « Lost », voyage perpétuellement dans le temps et l’espace.
      La conséquence fâcheuse est qu’il n’est pas joignable durant plusieurs semaines, en tout cas par aucun moyen de communication actuellement connu. Même quand la réceptionniste nous assure de sa présence dans le bâtiment…
      Dix-huit mois à la fac pour un permis d’exercice La commission chargée d’évaluer le dossier de ma conjointe, c’est sûr, voyage dans le temps. Elle était initialement prévue en août (quatre mois après notre arrivée), et on nous prévient fin juillet qu’elle aura lieu en septembre, puis en septembre que c’est pour octobre, et mi-octobre que cette fois c’est certain, tout est fin prêt pour la mi-décembre, et qu’on s’engage à nous communiquer les résultats dès le lendemain.
      Fin décembre, après de nombreux coups de téléphone sans réponse, le coordinateur répond courageusement à notre e-mail : comme il manquait un document dont nous n’avons jamais entendu parler, le dossier n’a pu être étudié… La commission est reportée fin janvier.
      suite et source :
      http://blogs.rue89.nouvelobs.com/quebecoscope/2014/03/29/pharmacien-et-kine-voulu-sinstaller-au-quebec-bonjour-larnaque-232543
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.



×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines