Jump to content
Sign in to follow this  
goldenbear

Combien de temps pour sa "vraie" nouvelle vie...

Recommended Posts

Bonsoir a tous,

Je vous ecris du fond de mon repose-pieds qui me serte de tabrouret et que m'a gentiment laisse ma proprietaire, j'equipe petit a petit la maison grace au Comptoir Emmaus de Quebec que j"adore... donc on mange encore sur la table de jardin du proprio, on regarde la tv du proprio, on s'assoit sur le canape du proprio...bon la ca suffit de toute facon les vetements ca aurait pas ete possible puisque cette gentille dame ne s'habille pas comme moi...

Bref, allegee de 4500$ pour une auto qui s'avere etre une "mimoune" d"or mais ca c'etait previsible puisque sur ma tete s'etait ecrit "immigrante (francaise de surcroit) qui vient se faire pigeonner", genre avec un gros clignotant dessus au cas ou on me manquerait...c"est pas grave

J'ai un boulot, veinarde que je suis, et je le pense mais vraiment mal paye (120$ de moins par semaine que le salaire median de la profession) pour le type de boulot et la masse de travail vu qu'il s'agit de monter le secteur des achats en se servant de tableaux Excel et preparer la migration sur un "futur" logiciel ...en France je n"aurais jamais accepte ca ...

J'ai une maison, trouvee in-extremis avec nos animaux sinon j'etais dehors et du coup je vais ben avoir du mal a la payer c't'affaire-la....a 1000$ tout d'meme ...mes collegues de bureau en sont pas revenus sachant que la Rive Sud est reputee moins chere...

Bon, alors j'en vois certain qui ont arrete de lire se disant, bon ca y est, elle a pas fini de chialer celle-la jamais contente alors que dot n'ont meme pas de boulot...

Ben, je chiale pas mais je suis plutot de nature battante et cette arrivee au Quebec je l"ai assez attendu pour battre le fer pendant qu'il est chaud alors de deux choses:

- combien de temps apres l'embauche peut-on renegocier son salaire ( si ca se fait pas, combien de temps apres peut-on changer de boulot sans etre vu comme une personne trop legere )

- est-il possible de negocier l'amplitude de travail de la semaine sur 4 jours

- de maniere generale,

- j'envisage une formation a partir de septembre, les immigrants peuvent -ils etre aides financierement en ce sens ?

-j'aimerais ouvrir un commerce mais je ne sais pas vers quelle structure me tourner car ma demande d'Equivalence de diplome pour mon brevet professionnel de boulangerie m"est revenue en me demandant de leur expedier mes notes !!!

Car pas venue ici pour travailler dans une usine, etre mal payee et sans vacances avec mon fils, je ne veux pas etre une assistee mais je veux pouvoir construire car c'est ce qu'i m'a emmene ici !

Suis-je la seule a avoir du mal avec ca ???

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu as pris la pilule rouge: welcome to the real life. Blague a part, il me semble que les formations aidees sont offertes a ceux/celles qui veulent se reconvertir. A verifier.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir a tous,

Je vous ecris du fond de mon repose-pieds qui me serte de tabrouret et que m'a gentiment laisse ma proprietaire, j'equipe petit a petit la maison grace au Comptoir Emmaus de Quebec que j"adore... donc on mange encore sur la table de jardin du proprio, on regarde la tv du proprio, on s'assoit sur le canape du proprio...bon la ca suffit de toute facon les vetements ca aurait pas ete possible puisque cette gentille dame ne s'habille pas comme moi...

Bref, allegee de 4500$ pour une auto qui s'avere etre une "mimoune" d"or mais ca c'etait previsible puisque sur ma tete s'etait ecrit "immigrante (francaise de surcroit) qui vient se faire pigeonner", genre avec un gros clignotant dessus au cas ou on me manquerait...c"est pas grave

J'ai un boulot, veinarde que je suis, et je le pense mais vraiment mal paye (120$ de moins par semaine que le salaire median de la profession) pour le type de boulot et la masse de travail vu qu'il s'agit de monter le secteur des achats en se servant de tableaux Excel et preparer la migration sur un "futur" logiciel ...en France je n"aurais jamais accepte ca ...

J'ai une maison, trouvee in-extremis avec nos animaux sinon j'etais dehors et du coup je vais ben avoir du mal a la payer c't'affaire-la....a 1000$ tout d'meme ...mes collegues de bureau en sont pas revenus sachant que la Rive Sud est reputee moins chere...

Bon, alors j'en vois certain qui ont arrete de lire se disant, bon ca y est, elle a pas fini de chialer celle-la jamais contente alors que dot n'ont meme pas de boulot...

Ben, je chiale pas mais je suis plutot de nature battante et cette arrivee au Quebec je l"ai assez attendu pour battre le fer pendant qu'il est chaud alors de deux choses:

- combien de temps apres l'embauche peut-on renegocier son salaire ( si ca se fait pas, combien de temps apres peut-on changer de boulot sans etre vu comme une personne trop legere )

- est-il possible de negocier l'amplitude de travail de la semaine sur 4 jours

- de maniere generale,

- j'envisage une formation a partir de septembre, les immigrants peuvent -ils etre aides financierement en ce sens ?

-j'aimerais ouvrir un commerce mais je ne sais pas vers quelle structure me tourner car ma demande d'Equivalence de diplome pour mon brevet professionnel de boulangerie m"est revenue en me demandant de leur expedier mes notes !!!

Car pas venue ici pour travailler dans une usine, etre mal payee et sans vacances avec mon fils, je ne veux pas etre une assistee mais je veux pouvoir construire car c'est ce qu'i m'a emmene ici !

Suis-je la seule a avoir du mal avec ca ???

Pour ouvrir ton commerce va voir le CLD de ta ville ils vont t'expliquer toutes les démarches.

Il y a aussi le Fond d'emprunt économique de Québec (si c'est à Québec que tu veux l'ouvrir) pour le financement et quand tu auras ton plan d'affaires.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah le Quebec soit on l'aime soit on le quitte...

Bon courage, tiens bon

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest

Difficile de généraliser pour te donner des conseils car chqaue emploi est très différent !

Là ou je bossais on avait des augmentation 1 ou 2 fois par an mais non-négociable le 4 jours/semaine ou tout autre temps partiel...

Démission : quand tu veux ! On va beaucoup moins juger des changements de boulot qu'en France ou on va te poser 1000 questions si tu as un trou de 3 mois sur ton CV...

Pour le reste idem. Tu veux déménager, tu peux t'arranger avec le proprio en trouvant éventuellement qqun pour reprendre le bail (on l'a déjà fait !)

Pour les vacances j'imagine que tu étais au courant que tu pouvais n'avoir que 2 semaines par an dans le pire des cas ??

Enfin le titre m'interpelle...

Combien de temps pour sa "vraie" nouvelle vie

Tu viens juste d'arriver !!! :blink2: Ca va prendre quelques mois ! Moi j'ai mis une bonne année et demi à vraiment trouver la bonne job et me sentir chez moi à 100%. Là on a changé de pays en septembre dernier et on ne sent pas encore à l'aise du tout !

Patience et persévérance... :8):

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir a tous,

Je vous ecris du fond de mon repose-pieds qui me serte de tabrouret et que m'a gentiment laisse ma proprietaire, j'equipe petit a petit la maison grace au Comptoir Emmaus de Quebec que j"adore... donc on mange encore sur la table de jardin du proprio, on regarde la tv du proprio, on s'assoit sur le canape du proprio...bon la ca suffit de toute facon les vetements ca aurait pas ete possible puisque cette gentille dame ne s'habille pas comme moi...

Bref, allegee de 4500$ pour une auto qui s'avere etre une "mimoune" d"or mais ca c'etait previsible puisque sur ma tete s'etait ecrit "immigrante (francaise de surcroit) qui vient se faire pigeonner", genre avec un gros clignotant dessus au cas ou on me manquerait...c"est pas grave

J'ai un boulot, veinarde que je suis, et je le pense mais vraiment mal paye (120$ de moins par semaine que le salaire median de la profession) pour le type de boulot et la masse de travail vu qu'il s'agit de monter le secteur des achats en se servant de tableaux Excel et preparer la migration sur un "futur" logiciel ...en France je n"aurais jamais accepte ca ...

J'ai une maison, trouvee in-extremis avec nos animaux sinon j'etais dehors et du coup je vais ben avoir du mal a la payer c't'affaire-la....a 1000$ tout d'meme ...mes collegues de bureau en sont pas revenus sachant que la Rive Sud est reputee moins chere...

Bon, alors j'en vois certain qui ont arrete de lire se disant, bon ca y est, elle a pas fini de chialer celle-la jamais contente alors que dot n'ont meme pas de boulot...

Ben, je chiale pas mais je suis plutot de nature battante et cette arrivee au Quebec je l"ai assez attendu pour battre le fer pendant qu'il est chaud alors de deux choses:

- combien de temps apres l'embauche peut-on renegocier son salaire ( si ca se fait pas, combien de temps apres peut-on changer de boulot sans etre vu comme une personne trop legere )

- est-il possible de negocier l'amplitude de travail de la semaine sur 4 jours

- de maniere generale,

- j'envisage une formation a partir de septembre, les immigrants peuvent -ils etre aides financierement en ce sens ?

-j'aimerais ouvrir un commerce mais je ne sais pas vers quelle structure me tourner car ma demande d'Equivalence de diplome pour mon brevet professionnel de boulangerie m"est revenue en me demandant de leur expedier mes notes !!!

Car pas venue ici pour travailler dans une usine, etre mal payee et sans vacances avec mon fils, je ne veux pas etre une assistee mais je veux pouvoir construire car c'est ce qu'i m'a emmene ici !

Suis-je la seule a avoir du mal avec ca ???

D'habitude on peut négocier son salaire lors de l'offre d'emploi et par la suite lors des évaluations.

Tu peux quitter quand tu veux (avec bien entendu une période d'avis) mais il faut penser que cet employeur risque d'être appelé pour des références. L'employeur va dire quoi si tu n'as travaillé que quelques semaines ou mois?

Pour les aides financières tu as les mêmes que tout le monde (déductible d'impôt) si c'est à temps partiel et si c'est relié à ton travail tu peux négocier avec ton employeur pour qu'il paie les frais de scolarité. Mais va voir le CLE.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest

Personnellement j'ai bossé juste 2 mois pour mon premier employeur et il a TRES BIEN compris quand je lui ai expliqué que j'avais trouvé mieux, plus près de chez moi, mieux payé, whatever !

Tant qu'on ne part pas en claquant la porte et en insultant tout le monde, je vois pas bien où est le souci !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir a tous,

Je vous ecris du fond de mon repose-pieds qui me serte de tabrouret et que m'a gentiment laisse ma proprietaire, j'equipe petit a petit la maison grace au Comptoir Emmaus de Quebec que j"adore... donc on mange encore sur la table de jardin du proprio, on regarde la tv du proprio, on s'assoit sur le canape du proprio...bon la ca suffit de toute facon les vetements ca aurait pas ete possible puisque cette gentille dame ne s'habille pas comme moi...

Bref, allegee de 4500$ pour une auto qui s'avere etre une "mimoune" d"or mais ca c'etait previsible puisque sur ma tete s'etait ecrit "immigrante (francaise de surcroit) qui vient se faire pigeonner", genre avec un gros clignotant dessus au cas ou on me manquerait...c"est pas grave

J'ai un boulot, veinarde que je suis, et je le pense mais vraiment mal paye (120$ de moins par semaine que le salaire median de la profession) pour le type de boulot et la masse de travail vu qu'il s'agit de monter le secteur des achats en se servant de tableaux Excel et preparer la migration sur un "futur" logiciel ...en France je n"aurais jamais accepte ca ...

J'ai une maison, trouvee in-extremis avec nos animaux sinon j'etais dehors et du coup je vais ben avoir du mal a la payer c't'affaire-la....a 1000$ tout d'meme ...mes collegues de bureau en sont pas revenus sachant que la Rive Sud est reputee moins chere...

Bon, alors j'en vois certain qui ont arrete de lire se disant, bon ca y est, elle a pas fini de chialer celle-la jamais contente alors que dot n'ont meme pas de boulot...

Ben, je chiale pas mais je suis plutot de nature battante et cette arrivee au Quebec je l"ai assez attendu pour battre le fer pendant qu'il est chaud alors de deux choses:

- combien de temps apres l'embauche peut-on renegocier son salaire ( si ca se fait pas, combien de temps apres peut-on changer de boulot sans etre vu comme une personne trop legere )

- est-il possible de negocier l'amplitude de travail de la semaine sur 4 jours

- de maniere generale,

- j'envisage une formation a partir de septembre, les immigrants peuvent -ils etre aides financierement en ce sens ?

-j'aimerais ouvrir un commerce mais je ne sais pas vers quelle structure me tourner car ma demande d'Equivalence de diplome pour mon brevet professionnel de boulangerie m"est revenue en me demandant de leur expedier mes notes !!!

Car pas venue ici pour travailler dans une usine, etre mal payee et sans vacances avec mon fils, je ne veux pas etre une assistee mais je veux pouvoir construire car c'est ce qu'i m'a emmene ici !

Suis-je la seule a avoir du mal avec ca ???

Je pense que la dernière phrase de ton message dit tout: tu n'es pas satisfaite et tu n'as aucunement l'intention de demeurer dans cette situation.

Le plus grand danger qui guette l'immigrant est de baisser les bras face aux multiples obstacles qui se dressent devant lui.

Si j'avais baissé les bras et accepté l'inacceptable, je serais encore aujourd'hui préposée aux bénéficiaires.

Alors fonce, tu sais que tu mérites mieux et tu y arriveras.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Même si c'est un boulot de m**** sous-payé et que tu te fais arnaquer dans le prix de ton logement, c'est mieux que d'avoir aucun travail et aucun toit. Oui il y a pire. Et en effet, tu attendais quoi en étant arrivée au bout de 2 semaines et en n'ayant pas (je crois) un bac+ 10 non plus en qualifications. Ce n'est pas si mal. Le boulot est très flexible au Canada, donc tu peux partir aussi vite que tu le peux, l'obligation étant de garder toujours bonne figure pour avoir des bonnes références ET pouvoir ainsi trouver mieux ailleurs.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Coudonc... je suis arrivé ici avec un bac +6, et les 3 premières années, j'ai fait des petits boulots au salaire minimum: manutentionnaire, emballeur dans une usine de fringue, commis chez Couche-Tard (dont 6 mois à faire les nuits), inventaires... Finalement j'ai du refaire ma maitrise ici pour trouver un boulot correct.

Aujourd'hui je n'échangerai ma vie avec personne et je suis très heureux.

Je ne te dis pas de passer par les mêmes affaires, mais un peu de persévérance, un mois c'est un peu rapide pour s'écoeurer... d'autant que les irritants mentionnés (salaire, voiture, logement avec animaux) ne sont pas des surprises pour quelqu'un qui s'est un peu renseigné avant de venir.

à toi de définir tes limites et de les confronter avec la réalité, mais courrage! ça va s'arranger.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Personnellement j'ai bossé juste 2 mois pour mon premier employeur et il a TRES BIEN compris quand je lui ai expliqué que j'avais trouvé mieux, plus près de chez moi, mieux payé, whatever !

Tant qu'on ne part pas en claquant la porte et en insultant tout le monde, je vois pas bien où est le souci !

Ok, côté ambiance de travail, je n'ai rien a dire tout le monde est très gentil et serviable et ça me fait du bien ....mais effectivement bien que je connaissais la durée des vacances, les contraintes québécoises car il y en a partout, je ne peux me résigner à long terme sur un poste qui est en phase de construction donc très difficile à prendre en main, qui demande beaucoup d'énergie et qui me vide totalement à chaque fin de semaine...c'est vraiment la première fois que j'ai cette sensation

J'aime beaucoup ce forum car il m'a beaucoup aide quant à ceux qui postent pour me dire "le Québec on l'aime ou on le quitte ", je trouve ça très violent et c'est mal me connaître de croire que je vais abandonner devant la difficulté

J'ai eu un choc quand j'ai consulté le salaire moyen de mon domaine et que j'ai compare avec le mien, le coût de la vie est assez cher en arrivant.... Je cherche plutôt des avis constructifs, sur la stabilité moyenne demandée sur un poste pour effectivement conserver de bonnes références...

Merci

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir a tous,

Je vous ecris du fond de mon repose-pieds qui me serte de tabrouret et que m'a gentiment laisse ma proprietaire, j'equipe petit a petit la maison grace au Comptoir Emmaus de Quebec que j"adore... donc on mange encore sur la table de jardin du proprio, on regarde la tv du proprio, on s'assoit sur le canape du proprio...bon la ca suffit de toute facon les vetements ca aurait pas ete possible puisque cette gentille dame ne s'habille pas comme moi...

Bref, allegee de 4500$ pour une auto qui s'avere etre une "mimoune" d"or mais ca c'etait previsible puisque sur ma tete s'etait ecrit "immigrante (francaise de surcroit) qui vient se faire pigeonner", genre avec un gros clignotant dessus au cas ou on me manquerait...c"est pas grave

J'ai un boulot, veinarde que je suis, et je le pense mais vraiment mal paye (120$ de moins par semaine que le salaire median de la profession) pour le type de boulot et la masse de travail vu qu'il s'agit de monter le secteur des achats en se servant de tableaux Excel et preparer la migration sur un "futur" logiciel ...en France je n"aurais jamais accepte ca ...

J'ai une maison, trouvee in-extremis avec nos animaux sinon j'etais dehors et du coup je vais ben avoir du mal a la payer c't'affaire-la....a 1000$ tout d'meme ...mes collegues de bureau en sont pas revenus sachant que la Rive Sud est reputee moins chere...

Bon, alors j'en vois certain qui ont arrete de lire se disant, bon ca y est, elle a pas fini de chialer celle-la jamais contente alors que dot n'ont meme pas de boulot...

Ben, je chiale pas mais je suis plutot de nature battante et cette arrivee au Quebec je l"ai assez attendu pour battre le fer pendant qu'il est chaud alors de deux choses:

- combien de temps apres l'embauche peut-on renegocier son salaire ( si ca se fait pas, combien de temps apres peut-on changer de boulot sans etre vu comme une personne trop legere )

- est-il possible de negocier l'amplitude de travail de la semaine sur 4 jours

- de maniere generale,

- j'envisage une formation a partir de septembre, les immigrants peuvent -ils etre aides financierement en ce sens ?

-j'aimerais ouvrir un commerce mais je ne sais pas vers quelle structure me tourner car ma demande d'Equivalence de diplome pour mon brevet professionnel de boulangerie m"est revenue en me demandant de leur expedier mes notes !!!

Car pas venue ici pour travailler dans une usine, etre mal payee et sans vacances avec mon fils, je ne veux pas etre une assistee mais je veux pouvoir construire car c'est ce qu'i m'a emmene ici !

Suis-je la seule a avoir du mal avec ca ???

Je pense que la dernière phrase de ton message dit tout: tu n'es pas satisfaite et tu n'as aucunement l'intention de demeurer dans cette situation.

Le plus grand danger qui guette l'immigrant est de baisser les bras face aux multiples obstacles qui se dressent devant lui.

Si j'avais baissé les bras et accepté l'inacceptable, je serais encore aujourd'hui préposée aux bénéficiaires.

Alors fonce, tu sais que tu mérites mieux et tu y arriveras.

Merci Kweli pour ton soutien, je ne suis pas écœurée de la situation et c'est effectivement ce a quoi je m'étais prépare mais malgré cela, je veux avancer...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest

Ce n'est pas la durée qui te donnera de bonnes référence mais la qualité de ton travail même si tu décide de quitter une job au bout d'un mois ;) De plus, c'est toi qui donne les références au futur potentiel employeur !

J'ai quitté une de mes jobs en 2007 en termes "moyens" avec le boss... dans le doute si quelqu'un appelait pour se renseigner, j'ai préféré donner le numéro de téléphone d'un collègue avec lequel je travaillais ! Tu comprends la subtilité du truc ? ;)

Oui sinon s'installer coûte cher, mais après tu vas avoir moins de frais, savoir où tu peux faire ton épicerie moins cher etc. Nous au bout de 7 mois on commence tout juste a retomber sur nos pattes financièrement !!!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le problème de la comparaison avec le salaire moyen c'est que 1 tu viens d'arriver d'un autre pays, donc inconnue sur le marché de l'emploi Québécois, et 2 tu débutes un nouveau boulot, donc en bas de l'échelle de la boite.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Même si c'est un boulot de m**** sous-payé et que tu te fais arnaquer dans le prix de ton logement, c'est mieux que d'avoir aucun travail et aucun toit. Oui il y a pire. Et en effet, tu attendais quoi en étant arrivée au bout de 2 semaines et en n'ayant pas (je crois) un bac+ 10 non plus en qualifications. Ce n'est pas si mal. Le boulot est très flexible au Canada, donc tu peux partir aussi vite que tu le peux, l'obligation étant de garder toujours bonne figure pour avoir des bonnes références ET pouvoir ainsi trouver mieux ailleurs.

Un bac+10 ( ou plutôt un bac+8 si on raisonne en termes de niveau de diplôme) ne sert pas à grand chose aujourd'hui au Québec d'après les retours des personnes qui sont autour de moi. J'ai l'impression que c'est clairement un frein à deux niveaux: - pour les employeurs qui redoutent d'avoir à payer plus cher et qui ne sont pas tous nécessairement chauds pour employer des personnes souvent vues comme "surqualifiées". - pour soi, car ce n'est pas toujours évident de reprendre des études en maîtrise ou même de faire une AEC à bac+8. Je crois que les personnes les plus diplômées sont les moins avantagées quand à l'intégration sur le marché du travail au Québec.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un bac+10 ( ou plutôt un bac+8 si on raisonne en termes de niveau de diplôme) ne sert pas à grand chose aujourd'hui au Québec d'après les retours des personnes qui sont autour de moi. J'ai l'impression que c'est clairement un frein à deux niveaux: - pour les employeurs qui redoutent d'avoir à payer plus cher et qui ne sont pas tous nécessairement chauds pour employer des personnes souvent vues comme "surqualifiées". - pour soi, car ce n'est pas toujours évident de reprendre des études en maîtrise ou même de faire une AEC à bac+8. Je crois que les personnes les plus diplômées sont les moins avantagées quand à l'intégration sur le marché du travail au Québec.

Je suis tout à fait d'accord avec Lolitia. Je l'ai remarqué plus d'une fois autour de moi.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai eu un choc quand j'ai consulté le salaire moyen de mon domaine et que j'ai compare avec le mien, le coût de la vie est assez cher en arrivant.... Je cherche plutôt des avis constructifs, sur la stabilité moyenne demandée sur un poste pour effectivement conserver de bonnes références...

Merci

Le coût de la vie est beaucoup plus cher qu'en France, c'est un fait.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Même si c'est un boulot de m**** sous-payé et que tu te fais arnaquer dans le prix de ton logement, c'est mieux que d'avoir aucun travail et aucun toit. Oui il y a pire. Et en effet, tu attendais quoi en étant arrivée au bout de 2 semaines et en n'ayant pas (je crois) un bac+ 10 non plus en qualifications. Ce n'est pas si mal. Le boulot est très flexible au Canada, donc tu peux partir aussi vite que tu le peux, l'obligation étant de garder toujours bonne figure pour avoir des bonnes références ET pouvoir ainsi trouver mieux ailleurs.

Un bac+10 ( ou plutôt un bac+8 si on raisonne en termes de niveau de diplôme) ne sert pas à grand chose aujourd'hui au Québec d'après les retours des personnes qui sont autour de moi. J'ai l'impression que c'est clairement un frein à deux niveaux: - pour les employeurs qui redoutent d'avoir à payer plus cher et qui ne sont pas tous nécessairement chauds pour employer des personnes souvent vues comme "surqualifiées". - pour soi, car ce n'est pas toujours évident de reprendre des études en maîtrise ou même de faire une AEC à bac+8. Je crois que les personnes les plus diplômées sont les moins avantagées quand à l'intégration sur le marché du travail au Québec.

Ca dépend. Un domaine complètement bouché en France, le sera certainement autant au Québec.

Par contre un doctorant en médecine par exemple, c'est déjà autre chose.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Même si c'est un boulot de m**** sous-payé et que tu te fais arnaquer dans le prix de ton logement, c'est mieux que d'avoir aucun travail et aucun toit. Oui il y a pire. Et en effet, tu attendais quoi en étant arrivée au bout de 2 semaines et en n'ayant pas (je crois) un bac+ 10 non plus en qualifications. Ce n'est pas si mal. Le boulot est très flexible au Canada, donc tu peux partir aussi vite que tu le peux, l'obligation étant de garder toujours bonne figure pour avoir des bonnes références ET pouvoir ainsi trouver mieux ailleurs.

Un bac+10 ( ou plutôt un bac+8 si on raisonne en termes de niveau de diplôme) ne sert pas à grand chose aujourd'hui au Québec d'après les retours des personnes qui sont autour de moi. J'ai l'impression que c'est clairement un frein à deux niveaux: - pour les employeurs qui redoutent d'avoir à payer plus cher et qui ne sont pas tous nécessairement chauds pour employer des personnes souvent vues comme "surqualifiées". - pour soi, car ce n'est pas toujours évident de reprendre des études en maîtrise ou même de faire une AEC à bac+8. Je crois que les personnes les plus diplômées sont les moins avantagées quand à l'intégration sur le marché du travail au Québec.

Ca dépend. Un domaine complètement bouché en France, le sera certainement autant au Québec.

Par contre un doctorant en médecine par exemple, c'est déjà autre chose.

C'est sûr qu'on ne peut pas généraliser et qu'il y a des domaines plus porteurs que d'autres.

La différence avec la France c'est qu'en France les employeurs sont en demande de personnes avec des diplômes élevés. Ici il est rare de voire de offres d'emplois demandant une maîtrise, c'est souvent un baccalauréat voire un DEC. Et je pense que c'est un aspect très positif du marché du travail au Québec, je ne critique pas du tout. Mais je pense que c'est un désavantage pour les personnes très diplômées dans leur domaine ( je réagissais au fait que tu soulignais que vu qu'elle n'avait pas Bac+10, elle ne devait pas s'attendre à trouver un super boulot tout de suite).

De plus je ne suis pas d'accord avec l'exemple que tu prends par rapport aux docteurs en médecine. C'est la croix et la bannière pour faire reconnaître son diplôme de médecin formé à l'étranger et il est impossible d'exercer sans reprendre au moins 4 à 6 ans d'études en plus!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ca dépend. Un domaine complètement bouché en France, le sera certainement autant au Québec.

Par contre un doctorant en médecine par exemple, c'est déjà autre chose.

Non, pas forcément, il ne faut pas trop généraliser car l'économie de la France et l'économie du Québec/Canada sont très différentes.

La grosse différence ici est que les diplômes n'ouvrent pas toutes les portes, et les employeurs ne se basent pas sur cela pour recruter, contrairement à la France ou le diplôme fait le salarié et où il est très difficile de se reconvertir.

Edited by Blueberry

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this  

  • Similar Content

    • By chekamba
      je suis française de 53 ans heheh pa
       
    • By Joseph-y
      Bonjour, 
       
      J'ai 25ans et je souhaite partir vivre au Québec.
      J'ai effectué une demande d'AVE  qui a était acceptée. Et je voulais savoir, j'ai lu la catégorie "condition général" du forum, si il était possible de travailler avec ça ? Sur le forum j'en es pas vue mention, faut t'il un visa obligatoirement comme vous le stipuler dans cette catégorie ? 
       
      J'ai également vue sur le site Officiel du Canada que pour l'AVE c'était à une durée de vacances de 3mois, et quand j'ai effectué la demande ils m'ont demandé combien de temps je souhaite rester là-bas et j'ai mis +6mois. J'ai vue aussi que l'AVE était valide pour une durée de 5ans. 
      Du coup la question que je me pose.. Es que je devrais faire des démarches tout les 3 mois pour repousser mon départ du pays ou autres ?  
       
      Pour vous en dire un peu plus ; je souhaite m'installer au Canada, j'ai 7k€ d'économie ( j'ai vue aussi qu'il fallais une certaine ressources mais juste pour avoir le visa (?) ) j'ai travaillé pendant 6ans dont 5ans dans un métier qualifié, que je ne souhaite pas forcément reprendre là-bas et je doute que la qualification sois pareil.. J'aurais pour envie de partir, trouver directement un logement sur place et du travail par la suite, peu importe le type de travail qui ne requiert pas de qualification particulière pour coup. J'ai également un équivalent en hôtellerie et actuellement je suis dans le privé en sécurité. 
       
      Je ne peu pas dire que je suis un adepte de l'anglais mais j'arrive à me débrouiller, et je souhaite le développer et aussi développer une nouvelle avenir professionnel.
       
      Je vous remercie par avance de votre aide. 
       
    • By Lonewolf78
      Bonjour !
       
        Je m'appelle  Séb et tout est dans le titre !
       
        J'ai un parcours scolaire et professionnel un peu particulier : sur le papier (CV) je n'ai qu'un pauvre petit CAP de vente. Dans la vraie vie, j'ai toujours aimé m'instruire et apprendre de nouvelles choses. J'ai donc acquis au fil du temps pas mal de connaissances touchant aussi bien le management, la gestion financière que le web design ou la photo.
       
        Niveau professionnel, j'ai été tour à tour vendeur, responsable logistique pour des magasins et auto-entrepreneur (formateur sur les logiciels Excel, Word, Powerpoint ou Photoshop, j'enseignais aussi la photo. Je fus aussi coach sur la création de tableaux de bord, la rédaction ou la présentation de projets et j'ai aussi créé quelques sites web). L'anglais n'est pas un gros problème. A l'oral je le comprends pas trop mal, et à l'écrit je le lis très bien. D'ailleurs, les logiciels que j'ai cités plus haut, je les connais aussi bien dans la langue de Molière que celle de Shakespeare.  Je viens de vivre mon deuxième licenciement économique en six ans, d'où l'idée de littéralement "changer de vie". 
       
         Ma sœur vit au Québec. A Saint-Jérôme plus exactement. J'aurais donc dans un premier temps un pied-à-terre près de Montréal. 
       
        Je sais que je ne pars pas avec des avantages, loin de là. De part vos expériences, est-il possible pour un autodidacte de trouver un job, si possible dans l'administratif ou le design/photo? Regarde-t-on plus les compétences que les diplômes ? Est-ce une tare d'avoir un parcours diversifié ?
       
        Petite précision : je n'ai pas d'attache familiale en France.
       
        Merci d'avance.
    • By MarieA
      bonjour
      je souhaite vivement pouvoir m expatrier a Quebec.je pars seule avec mes 2 enfants (10 et 11 ans cette année).
      je cherche des contacts avec des familles qui seraient déjà installées à Quebec pour connaitre leur expérience. Partir seule avec 2 enfants met une pression supplémentaire et je m interroge sur la manière de procéder?
      Y a t il réellement des possibilités de travail?je n ai pas de diplôme mais une expérience de 15 ans en tant que secrétaire/aide comptable.
      Vers quelle région de québec me conseillez vous,en prenant compte de l education de mes enfants, du coût des loyers...
      Je viens de belgique,je ne sais pas si cela a une influence...
      Merci pour vos conseils
    • By delt
      bonjour,
      j'ai le traitement de ma résidence permanente qui s'achève bientôt et et un CSQ encore valide.
       
      j'ai eu un permis de travail postdiplome  qui expirait en décembre 2019
      avant son expiration jai pas demandé une "prorogation" ou un nouveau permis.
       
                   POURQUOI?:
      car avant sont expiration l'agent d'immigration m'avait dit au téléphone d'envoyer mon passeport pour la confirmation de ma RP .
       
      3 semaine apres avoir envoyé le passeport  jai reçu un courriel  de l'immigration où je devait fournir encore de documents supplémentaires (information sur la famille ) avant d'avoir ma RP. ce qui a ete fait. et le monsieur ma dit ça devait encore prendre quelques temps avant d'avoir la réponse finale. pourtant 3 semaines plutôt je savait déjà jetait résident permanent. 
       
      jetait dont obliger d'arrêter le travail et faire le rétablissement de statut pour rester légalement en attendant le nouveau permis ou la RP
      1) il me manque l'offre d'emploi pour le rétablissement.  mon employeur (une agence de placement santé ) veut pas le faire (...car dit mon permis est expiré )
       
      2) faut-il l'offre avec EIMT?
       
      2) comment  vivre pendant plus (3 mois) le temp de traitement du rétablissement?  car ne peut sortir du Canada . ni travailler .
       
      merci pour vos élément de réponses 😗
    • By Tokug
      Bonjour à tous, j'espère que vous allez bien ! 
       
      Je suis installé au québec depuis 2018, en AEC d'animation 3D à Québec. Je souhaite m'installer au Canada sur le long terme, et décrocher un emploi dans le secteur du Jeu vidéo/cinéma, et me spécialiser en modélisation 3D. 
       
      J'ai raté deux matières au cours de la session d'hiver 2019, et mon premier permis d'étude ayant expiré en Août 2019, je suis retourné en France, et j'ai refait un nouveau permis d'étude pour rattraper les  deux matières en hiver 2020.
       
      Je viens d'arriver, et j'ai reçu aujourd'hui donc mon second permis d'étude à la douane. 
       
      Mon visa actuel est valide jusqu'au 30 Août 2020, et je recevrais mes résultats totaux en début Août 2020.
       
      De Septembre 2018 à Août 2019, j'étais étudiant à temps plein. 
       
      De Janvier 2020 à Août 2020 je suis étudiant à temps partiel (pour valider les deux matières qui me manquent), sachant que normalement je reçois mon AEC en Août. 
       
      J'ai plusieurs questions à poser : 
       
      - Est-il possible de cumuler deux permis ? Un permis d'étude et de travail ? 
      - Quelles sont les conditions pour être admissible à un permis de travail ouvert, voir un permis de travail post diplôme ? 
      - Est-il possible de faire les démarches à l'intérieur du territoire canadien, sachant que les données biométriques sont valables pour 10 ans, avant que mon permis d'étude 
      actuel n'expire, pour obtenir un permis de travail (ouvert de préférence) ? 
       
      Dans l'attente de vos réponse, je suis ravi de faire votre connaissance à tous. 
       
       
       
    • By siamine
      Salut j'espère que vous allez bien , je suis un BTS en communication et l'industrie graphique Algérien,  je veux développer mes études au Canada Quebec.
      s'il vous plait si il y a quelqu'un il a des information par rapport à ça et tu peut m'aider en général qu'est ce qu'il faut faire etc .
      Merci
    • By OceaneG
      Bonjour à tous, je vous écris ici car je cherche de l'aide! Alors voilà, mon conjoint et moi (pacsés) avons pour projet de partir vivre au Québec (nous sommes en France), lui pour suivre une formation professionnelle, moi pour travailler. Seulement nous avons beau chercher partout nous manquons cruellement de renseignements pour concrétiser notre projet…
      Je sais qu'il faut des frais de subsistance pour pouvoir partir mais à combien s'élèvent-ils dans notre cas ?
      Si vous pouvez me répondre et que vous avez des informations sur ce genre de situation je suis preneuse :)
    • By Ayremback
      Bonjour, je suis Axel, j'ai 22 ans, je possède un BAC pro et je souhaiterai aller au canada pour une durée de 2 ans environ, pour renforcer mon anglais, visiter et y travailler. Je ne sais pas comment mis prendre. De plus si le Québec me plaît est-ce que je pourrais y vivre ? Est-il difficile d'y créer une entreprise ? Quelles sont les fonds nécessaires pour y aller (avion, logement, nourriture) ? Est-ce que je peux y prendre des cours d'anglais ? De quelles papiers ai-je besoin ? Actuellement je vie chez mes parents sur bordeaux, j'ai un emploi (24h/sem). Est-ce que ma copine peux me rejoindre plus tard ? (car elle a encore 1 ans et demie d'étude). Merci pour vos réponses :)
    • By Karinoug
      Bonjour,
       
      Je compte parrainer mon futur époux (Français). J'ai lu ici qu'on n avait pas à prouver un revenu pour parrainer son époux, qu'il suffisait de ne pas être sur l'aide social mais ma famille m'assure le contraire...
       
      On me dit que mon époux ne pourrait pas travailler pendant 1 an car le gouvernement fera une enquête ou je ne sais quoi. Est-ce vrai? (Je compte faire un parrainage extérieur, ma famille s'appuie sur des infos d'un parrainage intérieur)
       
      On me dit qu'avec ma situation on ne m'acceptera pas comme parrain: Je vis chez ma mère (donc pas de bail, pas de factures d'aucun service), travail salaire minimum 40h/semaine (premier emploi, bientot 1 an), études à distances... Ma famille me dit que je ne peux prouver que je peux subvenir à mes besoins ni à ceux de mon époux car je n'ai pas de factures à mon nom....Que je n'ai pas de vrai "chez moi".
       
      Pouvez-vous me dire si ma condition serait un obstacle au parrainage? Si mon époux pourra travailler?
       
      Merci...
       
       
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.



×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines