Jump to content
Sign in to follow this  
karima76

Racisme au Québec et au Canada

Recommended Posts

Un grand monsieur a dit : "Le pire ennemi de la verité n'est pas le mensnge mais les convictions".

Share this post


Link to post
Share on other sites

salut je voudrais avoir des témoignages d'immigrants maghrébins français ou autres et même celui des québecois pour ce qui est du racisme au Québec et au Canada est ce qu'il en existe caché ou voyant car il me semble que j'ai entendu dire par exemple que la racisme est plus voyant dans une ville comme Québec qu'à Montréal alors quant est-il réellement ?

karima

en tous cas, c'est plus tolérant qu'en Algérie...il faut s'adapter au pays d'accueil...

Exact. Le Québec est beaucoup plus tolérant que l'Algérie où le racisme anti-Juif et la haine et l'intolérance anti-Israël sont à un niveau inquiétant, le racisme anti-Chinois et anti-Noir est également très présent en Algérie, et de plus le prosélytisme chrétien est interdit en Algérie et les Chrétiens sont persécutés en Algérie... Bref oui le Québec est effectivement beaucoup plus tolérant que l'Algérie.

>Source : France Soir

Les chrétiens dAlgérie persécutés

Depuis plusieurs années, procès, persécutions et discriminations en tout genre se multiplient contre les chrétiens en Algérie , où lislam est religion dEtat.

Le 21 septembre dernier, le procureur du tribunal dAïn-el-Hammam, bourgade de Kabylie, située à 150 à lest dAlger a requis trois ans de prison ferme à lencontre dHocine Hocini, 44 ans, et de Salem Fellak, 34 ans, deux ouvriers coupables davoir rompu dun casse-croûte le jeûne du ramadan. Le 12 août, sur un chantier, ils sétaient accordé une pause déjeuner. Arrêtés par la police « en flagrant délit de consommation de denrées alimentaires », ils étaient immédiatement inculpés pour « atteinte et offense aux préceptes de lislam ». Durant le procès, à Hocine Hocini qui rappelait quil nétait pas musulman, mais chrétien, le procureur aurait conseillé de « quitter ce pays, qui est une terre dislam ». Le verdict sera rendu le 5 octobre.

Toujours, en Kabylie, à Larbâa-Nath-Irathen, quatre autres chrétiens, animateurs dune église pentecôtiste, devaient comparaître dimanche pour « pratique dun culte non musulman sans autorisation ». Le procès est reporté au 10 octobre. Le 8 novembre, ce sont huit hommes qui seront jugés par le tribunal dAkbou pour « atteinte et offense aux préceptes de lislam ». Durant le mois du ramadan, ils avaient été interpellés dans un fast-food fermé dOueellaguen, à une soixantaine de kilomètres de Béjaïa. A Tizi Ozou, ce sont des travaux derrière le mur denceinte de léglise protestante qui ont indisposé le préfet. Sappuyant sur « un défaut de permis de construire », il a demandé larrêt du chantier.

« Une escalade de lintolérance »

Dénonçant une « nouvelle escalade de lintolérance religieuse » qui survient dans « un climat politique délétère », le collectif SOS Libertés, qui, créé au printemps 2008 lors dune précédente campagne antichrétienne, regroupe des artistes et des intellectuels algériens, assure de « sa solidarité » les « victimes de larbitraire ». Et dexiger « le seul verdict juridiquement et moralement acceptable : la relaxe de tous les inculpés poursuivis pour délit de conscience ».

Si larticle un de la Constitution algérienne de 1963 précise que « lAlgérie est une démocratique et populaire », son article quatre stipule : « lislam est la religion de lEtat », tout en précisant : « La République garantit à chacun le respect de ses opinions et de ses croyances, et le libre exercice des cultes. » En 1976, une nouvelle Constitution garantit « la liberté de conscience et dopinion ». Mais rien de vraiment précis sur la liberté de culte, ni dans la troisième Constitution du 23 février 1989.

En revanche, lordonnance du 15 février 2006, signée du président Abdelaziz Bouteflika, fixe « les conditions dexercice des cultes autres que musulman ». Elle prévoit : « Une peine de deux à cinq ans de prison ferme et une amende de 50 à 100 millions de centimes (en dinars) sont réservées à quiconque incite, contraint ou utilise des moyens de séduction tendant à convertir un musulman à une autre religion ou fabrique, entrepose ou distribue des documents imprimés ou métrages audiovisuels ou tout autre support ou moyen qui visent à ébranler la foi dun musulman. »

Alors les procès vont se multiplier. Dès 2006, une vingtaine détudiants africains, qui participent à une rencontre biblique à Tizi Ouzou sont expulsés, de même quen novembre 2007, de jeunes Brésiliens, pourtant invités par larchevêque dAlger, Mgr Henri Tessier. Le mois suivant, un directeur décole et un instituteur, Algériens, sont radiés de léducation nationale pour « prosélytisme ». Le 27 janvier 2008, trois protestants sont accusés davoir « proféré des injures contre la religion et la personne du prophète ». Trois jours plus tard, un prêtre catholique dOran est condamné à un an de prison avec sursis pour avoir prié, le lendemain de Noël, avec un groupe dimmigrés camerounais catholiques. Le 26 mars, lancien président de lEglise protestante, Hugh Johnson, 74 ans, en Algérie depuis 1963, est expulsé

Président de lEglise protestante dAlgérie, qui assure compter 30.000 fidèles, essentiellement en Kabylie, le pasteur Mustapha Krim, a lancé la semaine dernière un appel solennel aux plus « hautes autorités de lEtat » afin que soit mis « un terme à ces dérives ».

Ces pays où la tolérance nexiste pas

En 2009, 34 prêtres, séminaristes, religieux ou religieuses ont été assassinés dans le monde, parce que chrétiens. Sans aller jusquà la mort, dans bien des pays musulmans le sort des chrétiens nest guère enviable : statut de dhimmi, autrement dit inférieur bien que la traduction du mot signifie « hôte protégé », interdiction dentrer dans ladministration, de posséder une Bible, de se convertir, de construire une église, dassister à un office religieux, conversions par la force Lannée 2010 aura été marquée par une recrudescence des persécutions

Le 6 janvier, en Egypte, six coptes sont assassinés. Entre le 12 et le 20, en Irak, trois commerçants de Mossoul tombent devant chez eux, sous des balles « inconnues ». En mars, le Maroc expulse plusieurs dizaines détrangers accusés de prosélytisme chrétiens. Seize dentre eux travaillaient dans un orphelinat. En Malaisie, les chrétiens nont plus le droit dutiliser le nom « Allah » pour désigner Dieu dans leurs publications, une coutume pourtant vieille de plusieurs siècles. Au Pakistan, trois hommes sont condamnés à la prison pour blasphème, un autre est brûlé vif devant un commissariat, sans que les policiers ninterviennent

En 2006, dans une interview au quotidien italien La Stampa, Mgr Velasio De Paolis, à lépoque secrétaire du tribunal suprême de la Signature apostololique au Vatican, affirmait : « Le problème principal est que lislam est fermé au point de ne pas admettre la réciprocité En terre dislam, dès que lEglise se présente dans son authenticité, elle est accusée de prosélytisme. » Il ajoutait : « Cela fait plus dun demi-siècle que lOccident a des relations avec les pays arabes, et na jamais été capable dobtenir la moindre concession sur les droits humains. »

http://www.francesoir.fr/actualite/international/chretiens-d%E2%80%99algerie-persecutes-57378.html

Je

voudrais pas qu'on comprenne mal mes propos, j'ai dit que c'était

plus toréant qu'en Algérie sans vouloir créer le troll, or il est

déjà là. Pour du racisme anti-juif, il n'y a plus de juifs en

Algérie, ne confondez pas l'antisionisme et l'antisémitisme, même

si les islamistes sont antisémites,

il

existe des noirs algériens, vous parlez sûrement de racismes à

l'encontre d'illégaux de l'Afrique sub-saharienne, pour le

prosélytisme, je rêve d'une Algérie laïque pas d'un pays comme le

Liban avec trente groupe ethnico-religeux, je voudrais qu'on

interdise toute forme de prosélytisme....que ce soit islamiste venue

d’Arabie ou chrétien

vous

êtes tous les mêmes, eux rêvent d'un monde musulman et vous d'un

monde chrétien....toutes des conneries venues du moyen orient

fin

des messages

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest mckenzie

salut je voudrais avoir des témoignages d'immigrants maghrébins français ou autres et même celui des québecois pour ce qui est du racisme au Québec et au Canada est ce qu'il en existe caché ou voyant car il me semble que j'ai entendu dire par exemple que la racisme est plus voyant dans une ville comme Québec qu'à Montréal alors quant est-il réellement ?

karima

en tous cas, c'est plus tolérant qu'en Algérie...il faut s'adapter au pays d'accueil...
Exact. Le Québec est beaucoup plus tolérant que l'Algérie où le racisme anti-Juif et la haine et l'intolérance anti-Israël sont à un niveau inquiétant, le racisme anti-Chinois et anti-Noir est également très présent en Algérie, et de plus le prosélytisme chrétien est interdit en Algérie et les Chrétiens sont persécutés en Algérie... Bref oui le Québec est effectivement beaucoup plus tolérant que l'Algérie.

>Source : France Soir

Les chrétiens dAlgérie persécutés

Depuis plusieurs années, procès, persécutions et discriminations en tout genre se multiplient contre les chrétiens en Algérie , où lislam est religion dEtat.

Le 21 septembre dernier, le procureur du tribunal dAïn-el-Hammam, bourgade de Kabylie, située à 150 à lest dAlger a requis trois ans de prison ferme à lencontre dHocine Hocini, 44 ans, et de Salem Fellak, 34 ans, deux ouvriers coupables davoir rompu dun casse-croûte le jeûne du ramadan. Le 12 août, sur un chantier, ils sétaient accordé une pause déjeuner. Arrêtés par la police « en flagrant délit de consommation de denrées alimentaires », ils étaient immédiatement inculpés pour « atteinte et offense aux préceptes de lislam ». Durant le procès, à Hocine Hocini qui rappelait quil nétait pas musulman, mais chrétien, le procureur aurait conseillé de « quitter ce pays, qui est une terre dislam ». Le verdict sera rendu le 5 octobre.

Toujours, en Kabylie, à Larbâa-Nath-Irathen, quatre autres chrétiens, animateurs dune église pentecôtiste, devaient comparaître dimanche pour « pratique dun culte non musulman sans autorisation ». Le procès est reporté au 10 octobre. Le 8 novembre, ce sont huit hommes qui seront jugés par le tribunal dAkbou pour « atteinte et offense aux préceptes de lislam ». Durant le mois du ramadan, ils avaient été interpellés dans un fast-food fermé dOueellaguen, à une soixantaine de kilomètres de Béjaïa. A Tizi Ozou, ce sont des travaux derrière le mur denceinte de léglise protestante qui ont indisposé le préfet. Sappuyant sur « un défaut de permis de construire », il a demandé larrêt du chantier.

« Une escalade de lintolérance »

Dénonçant une « nouvelle escalade de lintolérance religieuse » qui survient dans « un climat politique délétère », le collectif SOS Libertés, qui, créé au printemps 2008 lors dune précédente campagne antichrétienne, regroupe des artistes et des intellectuels algériens, assure de « sa solidarité » les « victimes de larbitraire ». Et dexiger « le seul verdict juridiquement et moralement acceptable : la relaxe de tous les inculpés poursuivis pour délit de conscience ».

Si larticle un de la Constitution algérienne de 1963 précise que « lAlgérie est une démocratique et populaire », son article quatre stipule : « lislam est la religion de lEtat », tout en précisant : « La République garantit à chacun le respect de ses opinions et de ses croyances, et le libre exercice des cultes. » En 1976, une nouvelle Constitution garantit « la liberté de conscience et dopinion ». Mais rien de vraiment précis sur la liberté de culte, ni dans la troisième Constitution du 23 février 1989.

En revanche, lordonnance du 15 février 2006, signée du président Abdelaziz Bouteflika, fixe « les conditions dexercice des cultes autres que musulman ». Elle prévoit : « Une peine de deux à cinq ans de prison ferme et une amende de 50 à 100 millions de centimes (en dinars) sont réservées à quiconque incite, contraint ou utilise des moyens de séduction tendant à convertir un musulman à une autre religion ou fabrique, entrepose ou distribue des documents imprimés ou métrages audiovisuels ou tout autre support ou moyen qui visent à ébranler la foi dun musulman. »

Alors les procès vont se multiplier. Dès 2006, une vingtaine détudiants africains, qui participent à une rencontre biblique à Tizi Ouzou sont expulsés, de même quen novembre 2007, de jeunes Brésiliens, pourtant invités par larchevêque dAlger, Mgr Henri Tessier. Le mois suivant, un directeur décole et un instituteur, Algériens, sont radiés de léducation nationale pour « prosélytisme ». Le 27 janvier 2008, trois protestants sont accusés davoir « proféré des injures contre la religion et la personne du prophète ». Trois jours plus tard, un prêtre catholique dOran est condamné à un an de prison avec sursis pour avoir prié, le lendemain de Noël, avec un groupe dimmigrés camerounais catholiques. Le 26 mars, lancien président de lEglise protestante, Hugh Johnson, 74 ans, en Algérie depuis 1963, est expulsé

Président de lEglise protestante dAlgérie, qui assure compter 30.000 fidèles, essentiellement en Kabylie, le pasteur Mustapha Krim, a lancé la semaine dernière un appel solennel aux plus « hautes autorités de lEtat » afin que soit mis « un terme à ces dérives ».

Ces pays où la tolérance nexiste pas

En 2009, 34 prêtres, séminaristes, religieux ou religieuses ont été assassinés dans le monde, parce que chrétiens. Sans aller jusquà la mort, dans bien des pays musulmans le sort des chrétiens nest guère enviable : statut de dhimmi, autrement dit inférieur bien que la traduction du mot signifie « hôte protégé », interdiction dentrer dans ladministration, de posséder une Bible, de se convertir, de construire une église, dassister à un office religieux, conversions par la force Lannée 2010 aura été marquée par une recrudescence des persécutions

Le 6 janvier, en Egypte, six coptes sont assassinés. Entre le 12 et le 20, en Irak, trois commerçants de Mossoul tombent devant chez eux, sous des balles « inconnues ». En mars, le Maroc expulse plusieurs dizaines détrangers accusés de prosélytisme chrétiens. Seize dentre eux travaillaient dans un orphelinat. En Malaisie, les chrétiens nont plus le droit dutiliser le nom « Allah » pour désigner Dieu dans leurs publications, une coutume pourtant vieille de plusieurs siècles. Au Pakistan, trois hommes sont condamnés à la prison pour blasphème, un autre est brûlé vif devant un commissariat, sans que les policiers ninterviennent

En 2006, dans une interview au quotidien italien La Stampa, Mgr Velasio De Paolis, à lépoque secrétaire du tribunal suprême de la Signature apostololique au Vatican, affirmait : « Le problème principal est que lislam est fermé au point de ne pas admettre la réciprocité En terre dislam, dès que lEglise se présente dans son authenticité, elle est accusée de prosélytisme. » Il ajoutait : « Cela fait plus dun demi-siècle que lOccident a des relations avec les pays arabes, et na jamais été capable dobtenir la moindre concession sur les droits humains. »

http://www.francesoir.fr/actualite/international/chretiens-d%E2%80%99algerie-persecutes-57378.html

je suis votre commentaire

il faut bien comprendre de nos jours la vérité fait peur a certain et je dit ça a ceux qui accepte pas la vérité

au contraire la vérité fait avancer les choses

je sais pas si vous d'accord avec moi

:cool: Oui je suis d'accord avec vous. La vérité fait avancer les choses... mais certains individus refusent la vérité parce que la vérité les mets dans l'embarras alors ils préfèrent vivre dans le déni. La poursuite de la vérité est essentielle pour faire avancer un débat.

Share this post


Link to post
Share on other sites

>
il

existe des noirs algériens, vous parlez sûrement de racismes à

l'encontre d'illégaux de l'Afrique sub-saharienne, pour le

prosélytisme, je rêve d'une Algérie laïque pas d'un pays comme le

Liban avec trente groupe ethnico-religeux, je voudrais qu'on

interdise toute forme de prosélytisme....que ce soit islamiste venue

d’Arabie ou chrétien

vous

êtes tous les mêmes, eux rêvent d'un monde musulman et vous d'un

monde chrétien....toutes des conneries venues du moyen orient

fin

des messages

Salut Leocanada.

Ton pays de rêve, tu le fonderais sur une interdiction.

Je ne pense pas que se soit un bon début.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest

????????????????????????????????????????????????? JE SUIS intéressée par le Québec, pas, s'il y a du racisme ou pas el Algérie. Je suis désolée, je ne vois pas le rapport. Ici on est dans un forum d'immigration au Canada.

Edited by sophie1973

Share this post


Link to post
Share on other sites

>>
il

existe des noirs algériens, vous parlez sûrement de racismes à

l'encontre d'illégaux de l'Afrique sub-saharienne, pour le

prosélytisme, je rêve d'une Algérie laïque pas d'un pays comme le

Liban avec trente groupe ethnico-religeux, je voudrais qu'on

interdise toute forme de prosélytisme....que ce soit islamiste venue

d’Arabie ou chrétien
lockquote>

>
vous

êtes tous les mêmes, eux rêvent d'un monde musulman et vous d'un

monde chrétien....toutes des conneries venues du moyen orient

fin

des messages

Salut Leocanada.

Ton pays de rêve, tu le fonderais sur une interdiction.

Je ne pense pas que se soit un bon début.

Le prosélytisme est interdit en

France.

Share this post


Link to post
Share on other sites

>>il

existe des noirs algériens, vous parlez sûrement de racismes à

l'encontre d'illégaux de l'Afrique sub-saharienne, pour le

prosélytisme, je rêve d'une Algérie laïque pas d'un pays comme le

Liban avec trente groupe ethnico-religeux, je voudrais qu'on

interdise toute forme de prosélytisme....que ce soit islamiste venue

d’Arabie ou chrétien

lockquote>

<

blockquote>

>vous

êtes tous les mêmes, eux rêvent d'un monde musulman et vous d'un

monde chrétien....toutes des conneries venues du moyen orient<

/span>

<

blockquote>

fin

des messages<

/span>

Salut Leocanada.

Ton pays de rêve, tu le fonderais sur une interdiction.

Je ne pense pas que se soit un bon début.

Le prosélytisme est interdit en

France.

Merci pour la précision.

Tes propos me semble malheureusement malvenus dans un sujet qui traite du racisme.

Tu mets tout les participants à ce fil dans le même sac.

">vous êtes tous les mêmes, eux rêvent d'un monde musulman et vous d'un

monde chrétien....toutes des conneries venues du moyen orient"

Ce n'est pas une grande marque de tolérance tout ça, car c'est bien de tolérance dont on parle.

Share this post


Link to post
Share on other sites

>>il

existe des noirs algériens, vous parlez sûrement de racismes à

l'encontre d'illégaux de l'Afrique sub-saharienne, pour le

prosélytisme, je rêve d'une Algérie laïque pas d'un pays comme le

Liban avec trente groupe ethnico-religeux, je voudrais qu'on

interdise toute forme de prosélytisme....que ce soit islamiste venue

d’Arabie ou chrétien

lockquote>

<

blockquote>

>vous

êtes tous les mêmes, eux rêvent d'un monde musulman et vous d'un

monde chrétien....toutes des conneries venues du moyen orient<

/span>

<

blockquote>

fin

des messages<

/span>

Salut Leocanada.

Ton pays de rêve, tu le fonderais sur une interdiction.

Je ne pense pas que se soit un bon début.

Le prosélytisme est interdit en

France.

Merci pour la précision.

Tes propos me semble malheureusement malvenus dans un sujet qui traite du racisme.

Tu mets tout les participants à ce fil dans le même sac.

">vous êtes tous les mêmes, eux rêvent d'un monde musulman et vous d'un

monde chrétien....toutes des conneries venues du moyen orient"

Ce n'est pas une grande marque de tolérance tout ça, car c'est bien de tolérance dont on parle.

lache moi les basketes, tu as envie de te défouler? relis mon comentaire,

Je parlais du prosélytisme que ce soit

chrétien ou musulman, de toute façon, ne fais pas ton français

donneur de leçons, un détail à ne pas oublier ici et ailleurs, je

commenterai pas sur ce fil...la religion n'est pas une race,

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je voulais pas t'agresser, et j'ai pas besoin de me défouler.

T'as l'air d'avoir un problème avec les Français, t'as peut-être pas choisi le bon pays pour immigrer, y en plein la-bas...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je voulais pas t'agresser, et j'ai pas besoin de me défouler.

T'as l'air d'avoir un problème avec les Français, t'as peut-être pas choisi le bon pays pour immigrer, y en plein la-bas...

Ha ha ha, J'ai vécu 8 ans en France et j'ai plein d'amis français....j'ai des problèmes avec personne, je parle à tout le monde

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest

salut je voudrais avoir des témoignages d'immigrants maghrébins français ou autres et même celui des québecois pour ce qui est du racisme au Québec et au Canada est ce qu'il en existe caché ou voyant car il me semble que j'ai entendu dire par exemple que la racisme est plus voyant dans une ville comme Québec qu'à Montréal alors quant est-il réellement ?

karima

en tous cas, c'est plus tolérant qu'en Algérie...il faut s'adapter au pays d'accueil...

Exact. Le Québec est beaucoup plus tolérant que l'Algérie où le racisme anti-Juif et la haine et l'intolérance anti-Israël sont à un niveau inquiétant, le racisme anti-Chinois et anti-Noir est également très présent en Algérie, et de plus le prosélytisme chrétien est interdit en Algérie et les Chrétiens sont persécutés en Algérie... Bref oui le Québec est effectivement beaucoup plus tolérant que l'Algérie.

>>>>
Source : France Soir

Les chrétiens dAlgérie persécutés

Depuis plusieurs années, procès, persécutions et discriminations en tout genre se multiplient contre les chrétiens en Algérie , où lislam est religion dEtat.

Le 21 septembre dernier, le procureur du tribunal dAïn-el-Hammam, bourgade de Kabylie, située à 150 à lest dAlger a requis trois ans de prison ferme à lencontre dHocine Hocini, 44 ans, et de Salem Fellak, 34 ans, deux ouvriers coupables davoir rompu dun casse-croûte le jeûne du ramadan. Le 12 août, sur un chantier, ils sétaient accordé une pause déjeuner. Arrêtés par la police « en flagrant délit de consommation de denrées alimentaires », ils étaient immédiatement inculpés pour « atteinte et offense aux préceptes de lislam ».
Durant le procès, à Hocine Hocini qui rappelait quil nétait pas musulman, mais chrétien, le procureur aurait conseillé de « quitter ce pays, qui est une terre dislam ».
Le verdict sera rendu le 5 octobre.

Toujours, en Kabylie, à Larbâa-Nath-Irathen, quatre autres chrétiens, animateurs dune église pentecôtiste, devaient comparaître dimanche pour « pratique dun culte non musulman sans autorisation ».
Le procès est reporté au 10 octobre. Le 8 novembre, ce sont huit hommes qui seront jugés par le tribunal dAkbou pour « atteinte et offense aux préceptes de lislam ». Durant le mois du ramadan, ils avaient été interpellés dans un fast-food fermé dOueellaguen, à une soixantaine de kilomètres de Béjaïa. A Tizi Ozou, ce sont des travaux derrière le mur denceinte de léglise protestante qui ont indisposé le préfet. Sappuyant sur « un défaut de permis de construire », il a demandé larrêt du chantier.

« Une escalade de lintolérance »

Dénonçant une « nouvelle escalade de lintolérance religieuse » qui survient dans « un climat politique délétère », le collectif SOS Libertés, qui, créé au printemps 2008 lors dune précédente campagne antichrétienne, regroupe des artistes et des intellectuels algériens, assure de « sa solidarité » les « victimes de larbitraire ». Et dexiger « le seul verdict juridiquement et moralement acceptable : la relaxe de tous les inculpés poursuivis pour délit de conscience ».

Si larticle un de la Constitution algérienne de 1963 précise que « lAlgérie est une démocratique et populaire », son article quatre stipule : « lislam est la religion de lEtat », tout en précisant : « La République garantit à chacun le respect de ses opinions et de ses croyances, et le libre exercice des cultes. » En 1976, une nouvelle Constitution garantit « la liberté de conscience et dopinion ». Mais rien de vraiment précis sur la liberté de culte, ni dans la troisième Constitution du 23 février 1989.

En revanche, lordonnance du 15 février 2006, signée du président Abdelaziz Bouteflika, fixe « les conditions dexercice des cultes autres que musulman ».
Elle prévoit : « Une peine de deux à cinq ans de prison ferme et une amende de 50 à 100 millions de centimes (en dinars) sont réservées à quiconque incite, contraint ou utilise des moyens de séduction tendant à convertir un musulman à une autre religion ou fabrique, entrepose ou distribue des documents imprimés ou métrages audiovisuels ou tout autre support ou moyen qui visent à ébranler la foi dun musulman. »

Alors les procès vont se multiplier. Dès 2006, une vingtaine détudiants africains, qui participent à une rencontre biblique à Tizi Ouzou sont expulsés, de même quen novembre 2007, de jeunes Brésiliens, pourtant invités par larchevêque dAlger, Mgr Henri Tessier. Le mois suivant, un directeur décole et un instituteur, Algériens, sont radiés de léducation nationale pour « prosélytisme ». Le 27 janvier 2008, trois protestants sont accusés davoir « proféré des injures contre la religion et la personne du prophète ». Trois jours plus tard, un prêtre catholique dOran est condamné à un an de prison avec sursis pour avoir prié, le lendemain de Noël, avec un groupe dimmigrés camerounais catholiques. Le 26 mars, lancien président de lEglise protestante, Hugh Johnson, 74 ans, en Algérie depuis 1963, est expulsé

Président de lEglise protestante dAlgérie, qui assure compter 30.000 fidèles, essentiellement en Kabylie, le pasteur Mustapha Krim, a lancé la semaine dernière un appel solennel aux plus « hautes autorités de lEtat » afin que soit mis « un terme à ces dérives ».

Ces pays où la tolérance nexiste pas

En 2009, 34 prêtres, séminaristes, religieux ou religieuses ont été assassinés dans le monde, parce que chrétiens. Sans aller jusquà la mort, dans bien des pays musulmans le sort des chrétiens nest guère enviable : statut de dhimmi, autrement dit inférieur bien que la traduction du mot signifie « hôte protégé », interdiction dentrer dans ladministration, de posséder une Bible, de se convertir, de construire une église, dassister à un office religieux, conversions par la force Lannée 2010 aura été marquée par une recrudescence des persécutions

Le 6 janvier, en Egypte, six coptes sont assassinés. Entre le 12 et le 20, en Irak, trois commerçants de Mossoul tombent devant chez eux, sous des balles « inconnues ». En mars, le Maroc expulse plusieurs dizaines détrangers accusés de prosélytisme chrétiens. Seize dentre eux travaillaient dans un orphelinat. En Malaisie, les chrétiens nont plus le droit dutiliser le nom « Allah » pour désigner Dieu dans leurs publications, une coutume pourtant vieille de plusieurs siècles. Au Pakistan, trois hommes sont condamnés à la prison pour blasphème, un autre est brûlé vif devant un commissariat, sans que les policiers ninterviennent

En 2006, dans une interview au quotidien italien La Stampa, Mgr Velasio De Paolis, à lépoque secrétaire du tribunal suprême de la Signature apostololique au Vatican, affirmait : « Le problème principal est que lislam est fermé au point de ne pas admettre la réciprocité En terre dislam, dès que lEglise se présente dans son authenticité, elle est accusée de prosélytisme. » Il ajoutait : « Cela fait plus dun demi-siècle que lOccident a des relations avec les pays arabes, et na jamais été capable dobtenir la moindre concession sur les droits humains. »

lockquote>lockquote>

>
Je

voudrais pas qu'on comprenne mal mes propos, j'ai dit que c'était

plus toréant qu'en Algérie sans vouloir créer le troll, or il est

déjà là. Pour du racisme anti-juif, il n'y a plus de juifs en

Algérie, ne confondez pas l'antisionisme et l'antisémitisme, même

si les islamistes sont antisémites,

an style="font-style:normal;">
il

existe des noirs algériens, vous parlez sûrement de racismes à

l'encontre d'illégaux de l'Afrique sub-saharienne, pour le

prosélytisme, je rêve d'une Algérie laïque pas d'un pays comme le

Liban avec trente groupe ethnico-religeux, je voudrais qu'on

interdise toute forme de prosélytisme....que ce soit islamiste venue

d’Arabie ou chrétien

vous

êtes tous les mêmes, eux rêvent d'un monde musulman et vous d'un

monde chrétien....toutes des conneries venues du moyen orient

fin

des messages

Voyons donc envers les africains du sud cela ne vous choque parcequ'il y aurait des noirs algériens. Belle mentalité, c'est que je me disais dans vos pays le racisme est institutionnalisé, hierarchisé le plus souvent culturel. Ça en dit long sur vos comaptriotes...

Edited by Rocknroll75

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le prosélytisme chrétien ? Ho la vache... J'en ai lu des bêtises, mais certaines valent leur pesant d'or. Le néocolonialisme revient à la charge. :biggrin2: :biggrin2: :biggrin2:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest

salut je voudrais avoir des témoignages d'immigrants maghrébins français ou autres et même celui des québecois pour ce qui est du racisme au Québec et au Canada est ce qu'il en existe caché ou voyant car il me semble que j'ai entendu dire par exemple que la racisme est plus voyant dans une ville comme Québec qu'à Montréal alors quant est-il réellement ?

karima

en tous cas, c'est plus tolérant qu'en Algérie...il faut s'adapter au pays d'accueil...

Exact. Le Québec est beaucoup plus tolérant que l'Algérie où le racisme anti-Juif et la haine et l'intolérance anti-Israël sont à un niveau inquiétant, le racisme anti-Chinois et anti-Noir est également très présent en Algérie, et de plus le prosélytisme chrétien est interdit en Algérie et les Chrétiens sont persécutés en Algérie... Bref oui le Québec est effectivement beaucoup plus tolérant que l'Algérie.

>>>>>
Source : France Soir

Les chrétiens dAlgérie persécutés

Depuis plusieurs années, procès, persécutions et discriminations en tout genre se multiplient contre les chrétiens en Algérie , où lislam est religion dEtat.

Le 21 septembre dernier, le procureur du tribunal dAïn-el-Hammam, bourgade de Kabylie, située à 150 à lest dAlger a requis trois ans de prison ferme à lencontre dHocine Hocini, 44 ans, et de Salem Fellak, 34 ans, deux ouvriers coupables davoir rompu dun casse-croûte le jeûne du ramadan. Le 12 août, sur un chantier, ils sétaient accordé une pause déjeuner. Arrêtés par la police « en flagrant délit de consommation de denrées alimentaires », ils étaient immédiatement inculpés pour « atteinte et offense aux préceptes de lislam ».
Durant le procès, à Hocine Hocini qui rappelait quil nétait pas musulman, mais chrétien, le procureur aurait conseillé de « quitter ce pays, qui est une terre dislam ».
Le verdict sera rendu le 5 octobre.

Toujours, en Kabylie, à Larbâa-Nath-Irathen, quatre autres chrétiens, animateurs dune église pentecôtiste, devaient comparaître dimanche pour « pratique dun culte non musulman sans autorisation ».
Le procès est reporté au 10 octobre. Le 8 novembre, ce sont huit hommes qui seront jugés par le tribunal dAkbou pour « atteinte et offense aux préceptes de lislam ». Durant le mois du ramadan, ils avaient été interpellés dans un fast-food fermé dOueellaguen, à une soixantaine de kilomètres de Béjaïa. A Tizi Ozou, ce sont des travaux derrière le mur denceinte de léglise protestante qui ont indisposé le préfet. Sappuyant sur « un défaut de permis de construire », il a demandé larrêt du chantier.

« Une escalade de lintolérance »

Dénonçant une « nouvelle escalade de lintolérance religieuse » qui survient dans « un climat politique délétère », le collectif SOS Libertés, qui, créé au printemps 2008 lors dune précédente campagne antichrétienne, regroupe des artistes et des intellectuels algériens, assure de « sa solidarité » les « victimes de larbitraire ». Et dexiger « le seul verdict juridiquement et moralement acceptable : la relaxe de tous les inculpés poursuivis pour délit de conscience ».

Si larticle un de la Constitution algérienne de 1963 précise que « lAlgérie est une démocratique et populaire », son article quatre stipule : « lislam est la religion de lEtat », tout en précisant : « La République garantit à chacun le respect de ses opinions et de ses croyances, et le libre exercice des cultes. » En 1976, une nouvelle Constitution garantit « la liberté de conscience et dopinion ». Mais rien de vraiment précis sur la liberté de culte, ni dans la troisième Constitution du 23 février 1989.

En revanche, lordonnance du 15 février 2006, signée du président Abdelaziz Bouteflika, fixe « les conditions dexercice des cultes autres que musulman ».
Elle prévoit : « Une peine de deux à cinq ans de prison ferme et une amende de 50 à 100 millions de centimes (en dinars) sont réservées à quiconque incite, contraint ou utilise des moyens de séduction tendant à convertir un musulman à une autre religion ou fabrique, entrepose ou distribue des documents imprimés ou métrages audiovisuels ou tout autre support ou moyen qui visent à ébranler la foi dun musulman. »

Alors les procès vont se multiplier. Dès 2006, une vingtaine détudiants africains, qui participent à une rencontre biblique à Tizi Ouzou sont expulsés, de même quen novembre 2007, de jeunes Brésiliens, pourtant invités par larchevêque dAlger, Mgr Henri Tessier. Le mois suivant, un directeur décole et un instituteur, Algériens, sont radiés de léducation nationale pour « prosélytisme ». Le 27 janvier 2008, trois protestants sont accusés davoir « proféré des injures contre la religion et la personne du prophète ». Trois jours plus tard, un prêtre catholique dOran est condamné à un an de prison avec sursis pour avoir prié, le lendemain de Noël, avec un groupe dimmigrés camerounais catholiques. Le 26 mars, lancien président de lEglise protestante, Hugh Johnson, 74 ans, en Algérie depuis 1963, est expulsé

Président de lEglise protestante dAlgérie, qui assure compter 30.000 fidèles, essentiellement en Kabylie, le pasteur Mustapha Krim, a lancé la semaine dernière un appel solennel aux plus « hautes autorités de lEtat » afin que soit mis « un terme à ces dérives ».

Ces pays où la tolérance nexiste pas

En 2009, 34 prêtres, séminaristes, religieux ou religieuses ont été assassinés dans le monde, parce que chrétiens. Sans aller jusquà la mort, dans bien des pays musulmans le sort des chrétiens nest guère enviable : statut de dhimmi, autrement dit inférieur bien que la traduction du mot signifie « hôte protégé », interdiction dentrer dans ladministration, de posséder une Bible, de se convertir, de construire une église, dassister à un office religieux, conversions par la force Lannée 2010 aura été marquée par une recrudescence des persécutions

Le 6 janvier, en Egypte, six coptes sont assassinés. Entre le 12 et le 20, en Irak, trois commerçants de Mossoul tombent devant chez eux, sous des balles « inconnues ». En mars, le Maroc expulse plusieurs dizaines détrangers accusés de prosélytisme chrétiens. Seize dentre eux travaillaient dans un orphelinat. En Malaisie, les chrétiens nont plus le droit dutiliser le nom « Allah » pour désigner Dieu dans leurs publications, une coutume pourtant vieille de plusieurs siècles. Au Pakistan, trois hommes sont condamnés à la prison pour blasphème, un autre est brûlé vif devant un commissariat, sans que les policiers ninterviennent

En 2006, dans une interview au quotidien italien La Stampa, Mgr Velasio De Paolis, à lépoque secrétaire du tribunal suprême de la Signature apostololique au Vatican, affirmait : « Le problème principal est que lislam est fermé au point de ne pas admettre la réciprocité En terre dislam, dès que lEglise se présente dans son authenticité, elle est accusée de prosélytisme. » Il ajoutait : « Cela fait plus dun demi-siècle que lOccident a des relations avec les pays arabes, et na jamais été capable dobtenir la moindre concession sur les droits humains. »

lockquote>lockquote>

>
Je

voudrais pas qu'on comprenne mal mes propos, j'ai dit que c'était

plus toréant qu'en Algérie sans vouloir créer le troll, or il est

déjà là. Pour du racisme anti-juif, il n'y a plus de juifs en

Algérie, ne confondez pas l'antisionisme et l'antisémitisme, même

si les islamistes sont antisémites,

an

style="font-style:normal;">
il

existe des noirs algériens, vous parlez sûrement de racismes à

l'encontre d'illégaux de l'Afrique sub-saharienne, pour le

prosélytisme, je rêve d'une Algérie laïque pas d'un pays comme le

Liban avec trente groupe ethnico-religeux, je voudrais qu'on

interdise toute forme de prosélytisme....que ce soit islamiste venue

d’Arabie ou chrétien
lockquote>

>
vous

êtes tous les mêmes, eux rêvent d'un monde musulman et vous d'un

monde chrétien....toutes des conneries venues du moyen orient

fin

des messages

Voyons donc envers les africains du sud cela ne vous choque parcequ'il y aurait des noirs algériens. Belle mentalité, c'est que je me disais dans vos pays le racisme est institutionnalisé, hierarchisé le plus souvent culturel. Ça en dit long sur vos comaptriotes...

Voyons donc envers les africains du sud cela ne vous choque parcequ'il y aurait des noirs algériens. Belle mentalité, c'est que je me disais dans vos pays le racisme est institutionnalisé, hierarchisé le plus souvent culturel. Ça en dit long sur vos comaptriotes...

Share this post


Link to post
Share on other sites

salut je voudrais avoir des témoignages d'immigrants maghrébins français ou autres et même celui des québecois pour ce qui est du racisme au Québec et au Canada est ce qu'il en existe caché ou voyant car il me semble que j'ai entendu dire par exemple que la racisme est plus voyant dans une ville comme Québec qu'à Montréal alors quant est-il réellement ?

karima

en tous cas, c'est plus tolérant qu'en Algérie...il faut s'adapter au pays d'accueil...

Exact. Le Québec est beaucoup plus tolérant que l'Algérie où le racisme anti-Juif et la haine et l'intolérance anti-Israël sont à un niveau inquiétant, le racisme anti-Chinois et anti-Noir est également très présent en Algérie, et de plus le prosélytisme chrétien est interdit en Algérie et les Chrétiens sont persécutés en Algérie... Bref oui le Québec est effectivement beaucoup plus tolérant que l'Algérie.

<

blockquote>

>>>>>Source : France Soir

Les chrétiens dAlgérie persécutés

Depuis plusieurs années, procès, persécutions et discriminations en tout genre se multiplient contre les chrétiens en Algérie , où lislam est religion dEtat.

Le 21 septembre dernier, le procureur du tribunal dAïn-el-Hammam, bourgade de Kabylie, située à 150 à lest dAlger a requis trois ans de prison ferme à lencontre dHocine Hocini, 44 ans, et de Salem Fellak, 34 ans, deux ouvriers coupables davoir rompu dun casse-croûte le jeûne du ramadan. Le 12 août, sur un chantier, ils sétaient accordé une pause déjeuner. Arrêtés par la police « en flagrant délit de consommation de denrées alimentaires », ils étaient immédiatement inculpés pour « atteinte et offense aux préceptes de lislam ». Durant le procès, à Hocine Hocini qui rappelait quil nétait pas musulman, mais chrétien, le procureur aurait conseillé de « quitter ce pays, qui est une terre dislam ». Le verdict sera rendu le 5 octobre.

Toujours, en Kabylie, à Larbâa-Nath-Irathen, quatre autres chrétiens, animateurs dune église pentecôtiste, devaient comparaître dimanche pour « pratique dun culte non musulman sans autorisation ». Le procès est reporté au 10 octobre. Le 8 novembre, ce sont huit hommes qui seront jugés par le tribunal dAkbou pour « atteinte et offense aux préceptes de lislam ». Durant le mois du ramadan, ils avaient été interpellés dans un fast-food fermé dOueellaguen, à une soixantaine de kilomètres de Béjaïa. A Tizi Ozou, ce sont des travaux derrière le mur denceinte de léglise protestante qui ont indisposé le préfet. Sappuyant sur « un défaut de permis de construire », il a demandé larrêt du chantier.

« Une escalade de lintolérance »

Dénonçant une « nouvelle escalade de lintolérance religieuse » qui survient dans « un climat politique délétère », le collectif SOS Libertés, qui, créé au printemps 2008 lors dune précédente campagne antichrétienne, regroupe des artistes et des intellectuels algériens, assure de « sa solidarité » les « victimes de larbitraire ». Et dexiger « le seul verdict juridiquement et moralement acceptable : la relaxe de tous les inculpés poursuivis pour délit de conscience ».

Si larticle un de la Constitution algérienne de 1963 précise que « lAlgérie est une démocratique et populaire », son article quatre stipule : « lislam est la religion de lEtat », tout en précisant : « La République garantit à chacun le respect de ses opinions et de ses croyances, et le libre exercice des cultes. » En 1976, une nouvelle Constitution garantit « la liberté de conscience et dopinion ». Mais rien de vraiment précis sur la liberté de culte, ni dans la troisième Constitution du 23 février 1989.

En revanche, lordonnance du 15 février 2006, signée du président Abdelaziz Bouteflika, fixe « les conditions dexercice des cultes autres que musulman ». Elle prévoit : « Une peine de deux à cinq ans de prison ferme et une amende de 50 à 100 millions de centimes (en dinars) sont réservées à quiconque incite, contraint ou utilise des moyens de séduction tendant à convertir un musulman à une autre religion ou fabrique, entrepose ou distribue des documents imprimés ou métrages audiovisuels ou tout autre support ou moyen qui visent à ébranler la foi dun musulman. »

Alors les procès vont se multiplier. Dès 2006, une vingtaine détudiants africains, qui participent à une rencontre biblique à Tizi Ouzou sont expulsés, de même quen novembre 2007, de jeunes Brésiliens, pourtant invités par larchevêque dAlger, Mgr Henri Tessier. Le mois suivant, un directeur décole et un instituteur, Algériens, sont radiés de léducation nationale pour « prosélytisme ». Le 27 janvier 2008, trois protestants sont accusés davoir « proféré des injures contre la religion et la personne du prophète ». Trois jours plus tard, un prêtre catholique dOran est condamné à un an de prison avec sursis pour avoir prié, le lendemain de Noël, avec un groupe dimmigrés camerounais catholiques. Le 26 mars, lancien président de lEglise protestante, Hugh Johnson, 74 ans, en Algérie depuis 1963, est expulsé

Président de lEglise protestante dAlgérie, qui assure compter 30.000 fidèles, essentiellement en Kabylie, le pasteur Mustapha Krim, a lancé la semaine dernière un appel solennel aux plus « hautes autorités de lEtat » afin que soit mis « un terme à ces dérives ».

Ces pays où la tolérance nexiste pas

En 2009, 34 prêtres, séminaristes, religieux ou religieuses ont été assassinés dans le monde, parce que chrétiens. Sans aller jusquà la mort, dans bien des pays musulmans le sort des chrétiens nest guère enviable : statut de dhimmi, autrement dit inférieur bien que la traduction du mot signifie « hôte protégé », interdiction dentrer dans ladministration, de posséder une Bible, de se convertir, de construire une église, dassister à un office religieux, conversions par la force Lannée 2010 aura été marquée par une recrudescence des persécutions

Le 6 janvier, en Egypte, six coptes sont assassinés. Entre le 12 et le 20, en Irak, trois commerçants de Mossoul tombent devant chez eux, sous des balles « inconnues ». En mars, le Maroc expulse plusieurs dizaines détrangers accusés de prosélytisme chrétiens. Seize dentre eux travaillaient dans un orphelinat. En Malaisie, les chrétiens nont plus le droit dutiliser le nom « Allah » pour désigner Dieu dans leurs publications, une coutume pourtant vieille de plusieurs siècles. Au Pakistan, trois hommes sont condamnés à la prison pour blasphème, un autre est brûlé vif devant un commissariat, sans que les policiers ninterviennent

En 2006, dans une interview au quotidien italien La Stampa, Mgr Velasio De Paolis, à lépoque secrétaire du tribunal suprême de la Signature apostololique au Vatican, affirmait : « Le problème principal est que lislam est fermé au point de ne pas admettre la réciprocité En terre dislam, dès que lEglise se présente dans son authenticité, elle est accusée de prosélytisme. » Il ajoutait : « Cela fait plus dun demi-siècle que lOccident a des relations avec les pays arabes, et na jamais été capable dobtenir la moindre concession sur les droits humains. »

http://www.francesoir.fr/actualite/international/chretiens-d%E2%80%99algerie-persecutes-57378.html

lockquote>lockquote>

>
Je

voudrais pas qu'on comprenne mal mes propos, j'ai dit que c'était

plus toréant qu'en Algérie sans vouloir créer le troll, or il est

déjà là. Pour du racisme anti-juif, il n'y a plus de juifs en

Algérie, ne confondez pas l'antisionisme et l'antisémitisme, même

si les islamistes sont antisémites,

kquote>

an

style="font-style:normal;">il

existe des noirs algériens, vous parlez sûrement de racismes à

l'encontre d'illégaux de l'Afrique sub-saharienne, pour le

prosélytisme, je rêve d'une Algérie laïque pas d'un pays comme le

Liban avec trente groupe ethnico-religeux, je voudrais qu'on

interdise toute forme de prosélytisme....que ce soit islamiste venue

d’Arabie ou chrétien

lockquote>

>
vous

êtes tous les mêmes, eux rêvent d'un monde musulman et vous d'un

monde chrétien....toutes des conneries venues du moyen orient<
/span>

kquote>

fin

des messages<

/span>

Voyons donc envers les africains du sud cela ne vous choque parcequ'il y aurait des noirs algériens. Belle mentalité, c'est que je me disais dans vos pays le racisme est institutionnalisé, hierarchisé le plus souvent culturel. Ça en dit long sur vos comaptriotes...

Voyons donc envers les africains du sud cela ne vous choque parcequ'il y aurait des noirs algériens. Belle mentalité, c'est que je me disais dans vos pays le racisme est institutionnalisé, hierarchisé le plus souvent culturel. Ça en dit long sur vos comaptriotes...

biensur que ça me choque et je dénonce ça, je n'ai pas attendu ta remarque pour le faire...je suis avcciné, pouvez continuer à vous acharner, J,ai l'ahbitude de la discussion :cool:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest

Quel forum!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Share this post


Link to post
Share on other sites

salut je voudrais avoir des témoignages d'immigrants maghrébins français ou autres et même celui des québecois pour ce qui est du racisme au Québec et au Canada est ce qu'il en existe caché ou voyant car il me semble que j'ai entendu dire par exemple que la racisme est plus voyant dans une ville comme Québec qu'à Montréal alors quant est-il réellement ?

karima

en tous cas, c'est plus tolérant qu'en Algérie...il faut s'adapter au pays d'accueil...

Exact. Le Québec est beaucoup plus tolérant que l'Algérie où le racisme anti-Juif et la haine et l'intolérance anti-Israël sont à un niveau inquiétant, le racisme anti-Chinois et anti-Noir est également très présent en Algérie, et de plus le prosélytisme chrétien est interdit en Algérie et les Chrétiens sont persécutés en Algérie... Bref oui le Québec est effectivement beaucoup plus tolérant que l'Algérie.

<

blockquote>

>>>>>Source : France Soir

Les chrétiens dAlgérie persécutés

Depuis plusieurs années, procès, persécutions et discriminations en tout genre se multiplient contre les chrétiens en Algérie , où lislam est religion dEtat.

Le 21 septembre dernier, le procureur du tribunal dAïn-el-Hammam, bourgade de Kabylie, située à 150 à lest dAlger a requis trois ans de prison ferme à lencontre dHocine Hocini, 44 ans, et de Salem Fellak, 34 ans, deux ouvriers coupables davoir rompu dun casse-croûte le jeûne du ramadan. Le 12 août, sur un chantier, ils sétaient accordé une pause déjeuner. Arrêtés par la police « en flagrant délit de consommation de denrées alimentaires », ils étaient immédiatement inculpés pour « atteinte et offense aux préceptes de lislam ». Durant le procès, à Hocine Hocini qui rappelait quil nétait pas musulman, mais chrétien, le procureur aurait conseillé de « quitter ce pays, qui est une terre dislam ». Le verdict sera rendu le 5 octobre.

Toujours, en Kabylie, à Larbâa-Nath-Irathen, quatre autres chrétiens, animateurs dune église pentecôtiste, devaient comparaître dimanche pour « pratique dun culte non musulman sans autorisation ». Le procès est reporté au 10 octobre. Le 8 novembre, ce sont huit hommes qui seront jugés par le tribunal dAkbou pour « atteinte et offense aux préceptes de lislam ». Durant le mois du ramadan, ils avaient été interpellés dans un fast-food fermé dOueellaguen, à une soixantaine de kilomètres de Béjaïa. A Tizi Ozou, ce sont des travaux derrière le mur denceinte de léglise protestante qui ont indisposé le préfet. Sappuyant sur « un défaut de permis de construire », il a demandé larrêt du chantier.

« Une escalade de lintolérance »

Dénonçant une « nouvelle escalade de lintolérance religieuse » qui survient dans « un climat politique délétère », le collectif SOS Libertés, qui, créé au printemps 2008 lors dune précédente campagne antichrétienne, regroupe des artistes et des intellectuels algériens, assure de « sa solidarité » les « victimes de larbitraire ». Et dexiger « le seul verdict juridiquement et moralement acceptable : la relaxe de tous les inculpés poursuivis pour délit de conscience ».

Si larticle un de la Constitution algérienne de 1963 précise que « lAlgérie est une démocratique et populaire », son article quatre stipule : « lislam est la religion de lEtat », tout en précisant : « La République garantit à chacun le respect de ses opinions et de ses croyances, et le libre exercice des cultes. » En 1976, une nouvelle Constitution garantit « la liberté de conscience et dopinion ». Mais rien de vraiment précis sur la liberté de culte, ni dans la troisième Constitution du 23 février 1989.

En revanche, lordonnance du 15 février 2006, signée du président Abdelaziz Bouteflika, fixe « les conditions dexercice des cultes autres que musulman ». Elle prévoit : « Une peine de deux à cinq ans de prison ferme et une amende de 50 à 100 millions de centimes (en dinars) sont réservées à quiconque incite, contraint ou utilise des moyens de séduction tendant à convertir un musulman à une autre religion ou fabrique, entrepose ou distribue des documents imprimés ou métrages audiovisuels ou tout autre support ou moyen qui visent à ébranler la foi dun musulman. »

Alors les procès vont se multiplier. Dès 2006, une vingtaine détudiants africains, qui participent à une rencontre biblique à Tizi Ouzou sont expulsés, de même quen novembre 2007, de jeunes Brésiliens, pourtant invités par larchevêque dAlger, Mgr Henri Tessier. Le mois suivant, un directeur décole et un instituteur, Algériens, sont radiés de léducation nationale pour « prosélytisme ». Le 27 janvier 2008, trois protestants sont accusés davoir « proféré des injures contre la religion et la personne du prophète ». Trois jours plus tard, un prêtre catholique dOran est condamné à un an de prison avec sursis pour avoir prié, le lendemain de Noël, avec un groupe dimmigrés camerounais catholiques. Le 26 mars, lancien président de lEglise protestante, Hugh Johnson, 74 ans, en Algérie depuis 1963, est expulsé

Président de lEglise protestante dAlgérie, qui assure compter 30.000 fidèles, essentiellement en Kabylie, le pasteur Mustapha Krim, a lancé la semaine dernière un appel solennel aux plus « hautes autorités de lEtat » afin que soit mis « un terme à ces dérives ».

Ces pays où la tolérance nexiste pas

En 2009, 34 prêtres, séminaristes, religieux ou religieuses ont été assassinés dans le monde, parce que chrétiens. Sans aller jusquà la mort, dans bien des pays musulmans le sort des chrétiens nest guère enviable : statut de dhimmi, autrement dit inférieur bien que la traduction du mot signifie « hôte protégé », interdiction dentrer dans ladministration, de posséder une Bible, de se convertir, de construire une église, dassister à un office religieux, conversions par la force Lannée 2010 aura été marquée par une recrudescence des persécutions

Le 6 janvier, en Egypte, six coptes sont assassinés. Entre le 12 et le 20, en Irak, trois commerçants de Mossoul tombent devant chez eux, sous des balles « inconnues ». En mars, le Maroc expulse plusieurs dizaines détrangers accusés de prosélytisme chrétiens. Seize dentre eux travaillaient dans un orphelinat. En Malaisie, les chrétiens nont plus le droit dutiliser le nom « Allah » pour désigner Dieu dans leurs publications, une coutume pourtant vieille de plusieurs siècles. Au Pakistan, trois hommes sont condamnés à la prison pour blasphème, un autre est brûlé vif devant un commissariat, sans que les policiers ninterviennent

En 2006, dans une interview au quotidien italien La Stampa, Mgr Velasio De Paolis, à lépoque secrétaire du tribunal suprême de la Signature apostololique au Vatican, affirmait : « Le problème principal est que lislam est fermé au point de ne pas admettre la réciprocité En terre dislam, dès que lEglise se présente dans son authenticité, elle est accusée de prosélytisme. » Il ajoutait : « Cela fait plus dun demi-siècle que lOccident a des relations avec les pays arabes, et na jamais été capable dobtenir la moindre concession sur les droits humains. »

http://www.francesoir.fr/actualite/international/chretiens-d%E2%80%99algerie-persecutes-57378.html

lockquote>lockquote>

>>Je

voudrais pas qu'on comprenne mal mes propos, j'ai dit que c'était

plus toréant qu'en Algérie sans vouloir créer le troll, or il est

déjà là. Pour du racisme anti-juif, il n'y a plus de juifs en

Algérie, ne confondez pas l'antisionisme et l'antisémitisme, même

si les islamistes sont antisémites,
lockquote>

kquote>

an

style="font-style:normal;">
il

existe des noirs algériens, vous parlez sûrement de racismes à

l'encontre d'illégaux de l'Afrique sub-saharienne, pour le

prosélytisme, je rêve d'une Algérie laïque pas d'un pays comme le

Liban avec trente groupe ethnico-religeux, je voudrais qu'on

interdise toute forme de prosélytisme....que ce soit islamiste venue

d’Arabie ou chrétien
lockquote>

>>vous

êtes tous les mêmes, eux rêvent d'un monde musulman et vous d'un

monde chrétien....toutes des conneries venues du moyen orient<
/span>lockquote>

kquote>

fin

des messages<
/span>

Voyons donc envers les africains du sud cela ne vous choque parcequ'il y aurait des noirs algériens. Belle mentalité, c'est que je me disais dans vos pays le racisme est institutionnalisé, hierarchisé le plus souvent culturel. Ça en dit long sur vos comaptriotes...

Voyons donc envers les africains du sud cela ne vous choque parcequ'il y aurait des noirs algériens. Belle mentalité, c'est que je me disais dans vos pays le racisme est institutionnalisé, hierarchisé le plus souvent culturel. Ça en dit long sur vos comaptriotes...

biensur que ça me choque et je dénonce ça, je n'ai pas attendu ta remarque pour le faire...je suis avcciné, pouvez continuer à vous acharner, J,ai l'ahbitude de la discussion :cool:

tu ais venu ici pour faire le malheureux personne m'aime , tu tes trompé forum ici ce n'ai pas le bureau des Martyrs

Share this post


Link to post
Share on other sites

salut je voudrais avoir des témoignages d'immigrants maghrébins français ou autres et même celui des québecois pour ce qui est du racisme au Québec et au Canada est ce qu'il en existe caché ou voyant car il me semble que j'ai entendu dire par exemple que la racisme est plus voyant dans une ville comme Québec qu'à Montréal alors quant est-il réellement ?

karima

en tous cas, c'est plus tolérant qu'en Algérie...il faut s'adapter au pays d'accueil...

Exact. Le Québec est beaucoup plus tolérant que l'Algérie où le racisme anti-Juif et la haine et l'intolérance anti-Israël sont à un niveau inquiétant, le racisme anti-Chinois et anti-Noir est également très présent en Algérie, et de plus le prosélytisme chrétien est interdit en Algérie et les Chrétiens sont persécutés en Algérie... Bref oui le Québec est effectivement beaucoup plus tolérant que l'Algérie.

<

blockquote>

>>>>>Source : France Soir

Les chrétiens dAlgérie persécutés

Depuis plusieurs années, procès, persécutions et discriminations en tout genre se multiplient contre les chrétiens en Algérie , où lislam est religion dEtat.

Le 21 septembre dernier, le procureur du tribunal dAïn-el-Hammam, bourgade de Kabylie, située à 150 à lest dAlger a requis trois ans de prison ferme à lencontre dHocine Hocini, 44 ans, et de Salem Fellak, 34 ans, deux ouvriers coupables davoir rompu dun casse-croûte le jeûne du ramadan. Le 12 août, sur un chantier, ils sétaient accordé une pause déjeuner. Arrêtés par la police « en flagrant délit de consommation de denrées alimentaires », ils étaient immédiatement inculpés pour « atteinte et offense aux préceptes de lislam ». Durant le procès, à Hocine Hocini qui rappelait quil nétait pas musulman, mais chrétien, le procureur aurait conseillé de « quitter ce pays, qui est une terre dislam ». Le verdict sera rendu le 5 octobre.

Toujours, en Kabylie, à Larbâa-Nath-Irathen, quatre autres chrétiens, animateurs dune église pentecôtiste, devaient comparaître dimanche pour « pratique dun culte non musulman sans autorisation ». Le procès est reporté au 10 octobre. Le 8 novembre, ce sont huit hommes qui seront jugés par le tribunal dAkbou pour « atteinte et offense aux préceptes de lislam ». Durant le mois du ramadan, ils avaient été interpellés dans un fast-food fermé dOueellaguen, à une soixantaine de kilomètres de Béjaïa. A Tizi Ozou, ce sont des travaux derrière le mur denceinte de léglise protestante qui ont indisposé le préfet. Sappuyant sur « un défaut de permis de construire », il a demandé larrêt du chantier.

« Une escalade de lintolérance »

Dénonçant une « nouvelle escalade de lintolérance religieuse » qui survient dans « un climat politique délétère », le collectif SOS Libertés, qui, créé au printemps 2008 lors dune précédente campagne antichrétienne, regroupe des artistes et des intellectuels algériens, assure de « sa solidarité » les « victimes de larbitraire ». Et dexiger « le seul verdict juridiquement et moralement acceptable : la relaxe de tous les inculpés poursuivis pour délit de conscience ».

Si larticle un de la Constitution algérienne de 1963 précise que « lAlgérie est une démocratique et populaire », son article quatre stipule : « lislam est la religion de lEtat », tout en précisant : « La République garantit à chacun le respect de ses opinions et de ses croyances, et le libre exercice des cultes. » En 1976, une nouvelle Constitution garantit « la liberté de conscience et dopinion ». Mais rien de vraiment précis sur la liberté de culte, ni dans la troisième Constitution du 23 février 1989.

En revanche, lordonnance du 15 février 2006, signée du président Abdelaziz Bouteflika, fixe « les conditions dexercice des cultes autres que musulman ». Elle prévoit : « Une peine de deux à cinq ans de prison ferme et une amende de 50 à 100 millions de centimes (en dinars) sont réservées à quiconque incite, contraint ou utilise des moyens de séduction tendant à convertir un musulman à une autre religion ou fabrique, entrepose ou distribue des documents imprimés ou métrages audiovisuels ou tout autre support ou moyen qui visent à ébranler la foi dun musulman. »

Alors les procès vont se multiplier. Dès 2006, une vingtaine détudiants africains, qui participent à une rencontre biblique à Tizi Ouzou sont expulsés, de même quen novembre 2007, de jeunes Brésiliens, pourtant invités par larchevêque dAlger, Mgr Henri Tessier. Le mois suivant, un directeur décole et un instituteur, Algériens, sont radiés de léducation nationale pour « prosélytisme ». Le 27 janvier 2008, trois protestants sont accusés davoir « proféré des injures contre la religion et la personne du prophète ». Trois jours plus tard, un prêtre catholique dOran est condamné à un an de prison avec sursis pour avoir prié, le lendemain de Noël, avec un groupe dimmigrés camerounais catholiques. Le 26 mars, lancien président de lEglise protestante, Hugh Johnson, 74 ans, en Algérie depuis 1963, est expulsé

Président de lEglise protestante dAlgérie, qui assure compter 30.000 fidèles, essentiellement en Kabylie, le pasteur Mustapha Krim, a lancé la semaine dernière un appel solennel aux plus « hautes autorités de lEtat » afin que soit mis « un terme à ces dérives ».

Ces pays où la tolérance nexiste pas

En 2009, 34 prêtres, séminaristes, religieux ou religieuses ont été assassinés dans le monde, parce que chrétiens. Sans aller jusquà la mort, dans bien des pays musulmans le sort des chrétiens nest guère enviable : statut de dhimmi, autrement dit inférieur bien que la traduction du mot signifie « hôte protégé », interdiction dentrer dans ladministration, de posséder une Bible, de se convertir, de construire une église, dassister à un office religieux, conversions par la force Lannée 2010 aura été marquée par une recrudescence des persécutions

Le 6 janvier, en Egypte, six coptes sont assassinés. Entre le 12 et le 20, en Irak, trois commerçants de Mossoul tombent devant chez eux, sous des balles « inconnues ». En mars, le Maroc expulse plusieurs dizaines détrangers accusés de prosélytisme chrétiens. Seize dentre eux travaillaient dans un orphelinat. En Malaisie, les chrétiens nont plus le droit dutiliser le nom « Allah » pour désigner Dieu dans leurs publications, une coutume pourtant vieille de plusieurs siècles. Au Pakistan, trois hommes sont condamnés à la prison pour blasphème, un autre est brûlé vif devant un commissariat, sans que les policiers ninterviennent

En 2006, dans une interview au quotidien italien La Stampa, Mgr Velasio De Paolis, à lépoque secrétaire du tribunal suprême de la Signature apostololique au Vatican, affirmait : « Le problème principal est que lislam est fermé au point de ne pas admettre la réciprocité En terre dislam, dès que lEglise se présente dans son authenticité, elle est accusée de prosélytisme. » Il ajoutait : « Cela fait plus dun demi-siècle que lOccident a des relations avec les pays arabes, et na jamais été capable dobtenir la moindre concession sur les droits humains. »

http://www.francesoir.fr/actualite/international/chretiens-d%E2%80%99algerie-persecutes-57378.html

lockquote>lockquote>

Voyons donc envers les africains du sud cela ne vous choque parcequ'il y aurait des noirs algériens. Belle mentalité, c'est que je me disais dans vos pays le racisme est institutionnalisé, hierarchisé le plus souvent culturel. Ça en dit long sur vos comaptriotes...

>>Je

voudrais pas qu'on comprenne mal mes propos, j'ai dit que c'était

plus toréant qu'en Algérie sans vouloir créer le troll, or il est

déjà là. Pour du racisme anti-juif, il n'y a plus de juifs en

Algérie, ne confondez pas l'antisionisme et l'antisémitisme, même

si les islamistes sont antisémites,

lockquote>

kquote>

an

style="font-style:normal;">il

existe des noirs algériens, vous parlez sûrement de racismes à

l'encontre d'illégaux de l'Afrique sub-saharienne, pour le

prosélytisme, je rêve d'une Algérie laïque pas d'un pays comme le

Liban avec trente groupe ethnico-religeux, je voudrais qu'on

interdise toute forme de prosélytisme....que ce soit islamiste venue

d’Arabie ou chrétien

lockquote>

>>vous

êtes tous les mêmes, eux rêvent d'un monde musulman et vous d'un

monde chrétien....toutes des conneries venues du moyen orient<

/span>lockquote>

kquote>

fin

des messages<

/span>

Voyons donc envers les africains du sud cela ne vous choque parcequ'il y aurait des noirs algériens. Belle mentalité, c'est que je me disais dans vos pays le racisme est institutionnalisé, hierarchisé le plus souvent culturel. Ça en dit long sur vos comaptriotes...

biensur que ça me choque et je dénonce ça, je n'ai pas attendu ta remarque pour le faire...je suis avcciné, pouvez continuer à vous acharner, J,ai l'ahbitude de la discussion :cool:

tu ais venu ici pour faire le malheureux personne m'aime , tu tes trompé forum ici ce n'ai pas le bureau des Martyrs

je suis pas venu fair ele martyre, juste repondre à un fil, de dsicussion, remonte dans ton camion, tu as pas le niveau

Share this post


Link to post
Share on other sites

salut je voudrais avoir des témoignages d'immigrants maghrébins français ou autres et même celui des québecois pour ce qui est du racisme au Québec et au Canada est ce qu'il en existe caché ou voyant car il me semble que j'ai entendu dire par exemple que la racisme est plus voyant dans une ville comme Québec qu'à Montréal alors quant est-il réellement ?

karima

en tous cas, c'est plus tolérant qu'en Algérie...il faut s'adapter au pays d'accueil...

Exact. Le Québec est beaucoup plus tolérant que l'Algérie où le racisme anti-Juif et la haine et l'intolérance anti-Israël sont à un niveau inquiétant, le racisme anti-Chinois et anti-Noir est également très présent en Algérie, et de plus le prosélytisme chrétien est interdit en Algérie et les Chrétiens sont persécutés en Algérie... Bref oui le Québec est effectivement beaucoup plus tolérant que l'Algérie.

<

blockquote>

>>>>>Source : France Soir

Les chrétiens dAlgérie persécutés

Depuis plusieurs années, procès, persécutions et discriminations en tout genre se multiplient contre les chrétiens en Algérie , où lislam est religion dEtat.

Le 21 septembre dernier, le procureur du tribunal dAïn-el-Hammam, bourgade de Kabylie, située à 150 à lest dAlger a requis trois ans de prison ferme à lencontre dHocine Hocini, 44 ans, et de Salem Fellak, 34 ans, deux ouvriers coupables davoir rompu dun casse-croûte le jeûne du ramadan. Le 12 août, sur un chantier, ils sétaient accordé une pause déjeuner. Arrêtés par la police « en flagrant délit de consommation de denrées alimentaires », ils étaient immédiatement inculpés pour « atteinte et offense aux préceptes de lislam ». Durant le procès, à Hocine Hocini qui rappelait quil nétait pas musulman, mais chrétien, le procureur aurait conseillé de « quitter ce pays, qui est une terre dislam ». Le verdict sera rendu le 5 octobre.

Toujours, en Kabylie, à Larbâa-Nath-Irathen, quatre autres chrétiens, animateurs dune église pentecôtiste, devaient comparaître dimanche pour « pratique dun culte non musulman sans autorisation ». Le procès est reporté au 10 octobre. Le 8 novembre, ce sont huit hommes qui seront jugés par le tribunal dAkbou pour « atteinte et offense aux préceptes de lislam ». Durant le mois du ramadan, ils avaient été interpellés dans un fast-food fermé dOueellaguen, à une soixantaine de kilomètres de Béjaïa. A Tizi Ozou, ce sont des travaux derrière le mur denceinte de léglise protestante qui ont indisposé le préfet. Sappuyant sur « un défaut de permis de construire », il a demandé larrêt du chantier.

« Une escalade de lintolérance »

Dénonçant une « nouvelle escalade de lintolérance religieuse » qui survient dans « un climat politique délétère », le collectif SOS Libertés, qui, créé au printemps 2008 lors dune précédente campagne antichrétienne, regroupe des artistes et des intellectuels algériens, assure de « sa solidarité » les « victimes de larbitraire ». Et dexiger « le seul verdict juridiquement et moralement acceptable : la relaxe de tous les inculpés poursuivis pour délit de conscience ».

Si larticle un de la Constitution algérienne de 1963 précise que « lAlgérie est une démocratique et populaire », son article quatre stipule : « lislam est la religion de lEtat », tout en précisant : « La République garantit à chacun le respect de ses opinions et de ses croyances, et le libre exercice des cultes. » En 1976, une nouvelle Constitution garantit « la liberté de conscience et dopinion ». Mais rien de vraiment précis sur la liberté de culte, ni dans la troisième Constitution du 23 février 1989.

En revanche, lordonnance du 15 février 2006, signée du président Abdelaziz Bouteflika, fixe « les conditions dexercice des cultes autres que musulman ». Elle prévoit : « Une peine de deux à cinq ans de prison ferme et une amende de 50 à 100 millions de centimes (en dinars) sont réservées à quiconque incite, contraint ou utilise des moyens de séduction tendant à convertir un musulman à une autre religion ou fabrique, entrepose ou distribue des documents imprimés ou métrages audiovisuels ou tout autre support ou moyen qui visent à ébranler la foi dun musulman. »

Alors les procès vont se multiplier. Dès 2006, une vingtaine détudiants africains, qui participent à une rencontre biblique à Tizi Ouzou sont expulsés, de même quen novembre 2007, de jeunes Brésiliens, pourtant invités par larchevêque dAlger, Mgr Henri Tessier. Le mois suivant, un directeur décole et un instituteur, Algériens, sont radiés de léducation nationale pour « prosélytisme ». Le 27 janvier 2008, trois protestants sont accusés davoir « proféré des injures contre la religion et la personne du prophète ». Trois jours plus tard, un prêtre catholique dOran est condamné à un an de prison avec sursis pour avoir prié, le lendemain de Noël, avec un groupe dimmigrés camerounais catholiques. Le 26 mars, lancien président de lEglise protestante, Hugh Johnson, 74 ans, en Algérie depuis 1963, est expulsé

Président de lEglise protestante dAlgérie, qui assure compter 30.000 fidèles, essentiellement en Kabylie, le pasteur Mustapha Krim, a lancé la semaine dernière un appel solennel aux plus « hautes autorités de lEtat » afin que soit mis « un terme à ces dérives ».

Ces pays où la tolérance nexiste pas

En 2009, 34 prêtres, séminaristes, religieux ou religieuses ont été assassinés dans le monde, parce que chrétiens. Sans aller jusquà la mort, dans bien des pays musulmans le sort des chrétiens nest guère enviable : statut de dhimmi, autrement dit inférieur bien que la traduction du mot signifie « hôte protégé », interdiction dentrer dans ladministration, de posséder une Bible, de se convertir, de construire une église, dassister à un office religieux, conversions par la force Lannée 2010 aura été marquée par une recrudescence des persécutions

Le 6 janvier, en Egypte, six coptes sont assassinés. Entre le 12 et le 20, en Irak, trois commerçants de Mossoul tombent devant chez eux, sous des balles « inconnues ». En mars, le Maroc expulse plusieurs dizaines détrangers accusés de prosélytisme chrétiens. Seize dentre eux travaillaient dans un orphelinat. En Malaisie, les chrétiens nont plus le droit dutiliser le nom « Allah » pour désigner Dieu dans leurs publications, une coutume pourtant vieille de plusieurs siècles. Au Pakistan, trois hommes sont condamnés à la prison pour blasphème, un autre est brûlé vif devant un commissariat, sans que les policiers ninterviennent

En 2006, dans une interview au quotidien italien La Stampa, Mgr Velasio De Paolis, à lépoque secrétaire du tribunal suprême de la Signature apostololique au Vatican, affirmait : « Le problème principal est que lislam est fermé au point de ne pas admettre la réciprocité En terre dislam, dès que lEglise se présente dans son authenticité, elle est accusée de prosélytisme. » Il ajoutait : « Cela fait plus dun demi-siècle que lOccident a des relations avec les pays arabes, et na jamais été capable dobtenir la moindre concession sur les droits humains. »

http://www.francesoir.fr/actualite/international/chretiens-d%E2%80%99algerie-persecutes-57378.html

lockquote>lockquote>

Voyons donc envers les africains du sud cela ne vous choque parcequ'il y aurait des noirs algériens. Belle mentalité, c'est que je me disais dans vos pays le racisme est institutionnalisé, hierarchisé le plus souvent culturel. Ça en dit long sur vos comaptriotes...

>>Je

voudrais pas qu'on comprenne mal mes propos, j'ai dit que c'était

plus toréant qu'en Algérie sans vouloir créer le troll, or il est

déjà là. Pour du racisme anti-juif, il n'y a plus de juifs en

Algérie, ne confondez pas l'antisionisme et l'antisémitisme, même

si les islamistes sont antisémites,

lockquote>

kquote>

an

style="font-style:normal;">il

existe des noirs algériens, vous parlez sûrement de racismes à

l'encontre d'illégaux de l'Afrique sub-saharienne, pour le

prosélytisme, je rêve d'une Algérie laïque pas d'un pays comme le

Liban avec trente groupe ethnico-religeux, je voudrais qu'on

interdise toute forme de prosélytisme....que ce soit islamiste venue

d’Arabie ou chrétien

lockquote>

>>vous

êtes tous les mêmes, eux rêvent d'un monde musulman et vous d'un

monde chrétien....toutes des conneries venues du moyen orient<

/span>lockquote>

kquote>

fin

des messages<

/span>

Voyons donc envers les africains du sud cela ne vous choque parcequ'il y aurait des noirs algériens. Belle mentalité, c'est que je me disais dans vos pays le racisme est institutionnalisé, hierarchisé le plus souvent culturel. Ça en dit long sur vos comaptriotes...

biensur que ça me choque et je dénonce ça, je n'ai pas attendu ta remarque pour le faire...je suis avcciné, pouvez continuer à vous acharner, J,ai l'ahbitude de la discussion :cool:

tu ais venu ici pour faire le malheureux personne m'aime , tu tes trompé forum ici ce n'ai pas le bureau des Martyrs

je suis pas venu fair ele martyre, juste repondre à un fil, de dsicussion, remonte dans ton camion, tu as pas le niveau

ces pas ma faute je conduit un camion de vidange les mouches a m ... me suive

tu peut suivre le fil de discussion mais sans faire ton malheureux

tu peut aussi expliquer aussi sur ceux fil de discussion le racisme algérien qui brule des drapeaux dans des pays qui les acceuilles je pense que ça seras très intéresser plus ont ai nombreux plus c'est la joie

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quote

ces pas ma faute je conduit un camion de vidange les mouches a m ... me suive

tu peut suivre le fil de discussion mais sans faire ton malheureux

tu

peut aussi expliquer aussi sur ceux fil de discussion le racisme

alg&eacute;rien qui brule des drapeaux dans des pays qui les acceuilles je

pense que &ccedil;a seras tr&egrave;s int&eacute;resser plus ont ai nombreux plus c'est la

joie

Je savais que tu allais parler des fran&ccedil;ais d'origine maghr&eacute;bine, vous &ecirc;tes obs&eacute;d&eacute;s par &ccedil;a et

vous ne pouvez pas ne faire le parall&egrave;le avec vos racailles, ce sont des citoyens fran&ccedil;ais. Je suis alg&eacute;rien, j'ai grandi en Alg&eacute;rie,

on a br&ucirc;l&eacute; aucun drapeau devant moi, et je ne suis pas porte parole des beurs chez vous, tu as s&ucirc;rement peur d'eux, je n'ai pas fait mon

malheureux, j'ai dit &agrave; ma compatriote, De quoi tu te m&ecirc;les? C'est ton forum maintenant?. Ne fais pas trop ton maudit fran&ccedil;ais

une fois au Qu&eacute;bec, tu seras vite rappel&eacute; &agrave; l'ordre par les qu&eacute;becois....faute d'arguments, tu crois que tous les maghr&eacute;bins ressemblent &agrave; vos racailles, ce sont vous dirigeants qui les ont faire venir en France, revote toi au lieu de te d&eacute;fouler derri&egrave;re ton &eacute;cran.

tu dois apprendre &agrave; &eacute;crire avant d'immigrer

Edited by leocanada

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest

salut je voudrais avoir des témoignages d'immigrants maghrébins français ou autres et même celui des québecois pour ce qui est du racisme au Québec et au Canada est ce qu'il en existe caché ou voyant car il me semble que j'ai entendu dire par exemple que la racisme est plus voyant dans une ville comme Québec qu'à Montréal alors quant est-il réellement ?

karima

en tous cas, c'est plus tolérant qu'en Algérie...il faut s'adapter au pays d'accueil...

Exact. Le Québec est beaucoup plus tolérant que l'Algérie où le racisme anti-Juif et la haine et l'intolérance anti-Israël sont à un niveau inquiétant, le racisme anti-Chinois et anti-Noir est également très présent en Algérie, et de plus le prosélytisme chrétien est interdit en Algérie et les Chrétiens sont persécutés en Algérie... Bref oui le Québec est effectivement beaucoup plus tolérant que l'Algérie.

<

blockquote>

>>>>>Source : France Soir

Les chrétiens dAlgérie persécutés

Depuis plusieurs années, procès, persécutions et discriminations en tout genre se multiplient contre les chrétiens en Algérie , où lislam est religion dEtat.

Le 21 septembre dernier, le procureur du tribunal dAïn-el-Hammam, bourgade de Kabylie, située à 150 à lest dAlger a requis trois ans de prison ferme à lencontre dHocine Hocini, 44 ans, et de Salem Fellak, 34 ans, deux ouvriers coupables davoir rompu dun casse-croûte le jeûne du ramadan. Le 12 août, sur un chantier, ils sétaient accordé une pause déjeuner. Arrêtés par la police « en flagrant délit de consommation de denrées alimentaires », ils étaient immédiatement inculpés pour « atteinte et offense aux préceptes de lislam ». Durant le procès, à Hocine Hocini qui rappelait quil nétait pas musulman, mais chrétien, le procureur aurait conseillé de « quitter ce pays, qui est une terre dislam ». Le verdict sera rendu le 5 octobre.

Toujours, en Kabylie, à Larbâa-Nath-Irathen, quatre autres chrétiens, animateurs dune église pentecôtiste, devaient comparaître dimanche pour « pratique dun culte non musulman sans autorisation ». Le procès est reporté au 10 octobre. Le 8 novembre, ce sont huit hommes qui seront jugés par le tribunal dAkbou pour « atteinte et offense aux préceptes de lislam ». Durant le mois du ramadan, ils avaient été interpellés dans un fast-food fermé dOueellaguen, à une soixantaine de kilomètres de Béjaïa. A Tizi Ozou, ce sont des travaux derrière le mur denceinte de léglise protestante qui ont indisposé le préfet. Sappuyant sur « un défaut de permis de construire », il a demandé larrêt du chantier.

« Une escalade de lintolérance »

Dénonçant une « nouvelle escalade de lintolérance religieuse » qui survient dans « un climat politique délétère », le collectif SOS Libertés, qui, créé au printemps 2008 lors dune précédente campagne antichrétienne, regroupe des artistes et des intellectuels algériens, assure de « sa solidarité » les « victimes de larbitraire ». Et dexiger « le seul verdict juridiquement et moralement acceptable : la relaxe de tous les inculpés poursuivis pour délit de conscience ».

Si larticle un de la Constitution algérienne de 1963 précise que « lAlgérie est une démocratique et populaire », son article quatre stipule : « lislam est la religion de lEtat », tout en précisant : « La République garantit à chacun le respect de ses opinions et de ses croyances, et le libre exercice des cultes. » En 1976, une nouvelle Constitution garantit « la liberté de conscience et dopinion ». Mais rien de vraiment précis sur la liberté de culte, ni dans la troisième Constitution du 23 février 1989.

En revanche, lordonnance du 15 février 2006, signée du président Abdelaziz Bouteflika, fixe « les conditions dexercice des cultes autres que musulman ». Elle prévoit : « Une peine de deux à cinq ans de prison ferme et une amende de 50 à 100 millions de centimes (en dinars) sont réservées à quiconque incite, contraint ou utilise des moyens de séduction tendant à convertir un musulman à une autre religion ou fabrique, entrepose ou distribue des documents imprimés ou métrages audiovisuels ou tout autre support ou moyen qui visent à ébranler la foi dun musulman. »

Alors les procès vont se multiplier. Dès 2006, une vingtaine détudiants africains, qui participent à une rencontre biblique à Tizi Ouzou sont expulsés, de même quen novembre 2007, de jeunes Brésiliens, pourtant invités par larchevêque dAlger, Mgr Henri Tessier. Le mois suivant, un directeur décole et un instituteur, Algériens, sont radiés de léducation nationale pour « prosélytisme ». Le 27 janvier 2008, trois protestants sont accusés davoir « proféré des injures contre la religion et la personne du prophète ». Trois jours plus tard, un prêtre catholique dOran est condamné à un an de prison avec sursis pour avoir prié, le lendemain de Noël, avec un groupe dimmigrés camerounais catholiques. Le 26 mars, lancien président de lEglise protestante, Hugh Johnson, 74 ans, en Algérie depuis 1963, est expulsé

Président de lEglise protestante dAlgérie, qui assure compter 30.000 fidèles, essentiellement en Kabylie, le pasteur Mustapha Krim, a lancé la semaine dernière un appel solennel aux plus « hautes autorités de lEtat » afin que soit mis « un terme à ces dérives ».

Ces pays où la tolérance nexiste pas

En 2009, 34 prêtres, séminaristes, religieux ou religieuses ont été assassinés dans le monde, parce que chrétiens. Sans aller jusquà la mort, dans bien des pays musulmans le sort des chrétiens nest guère enviable : statut de dhimmi, autrement dit inférieur bien que la traduction du mot signifie « hôte protégé », interdiction dentrer dans ladministration, de posséder une Bible, de se convertir, de construire une église, dassister à un office religieux, conversions par la force Lannée 2010 aura été marquée par une recrudescence des persécutions

Le 6 janvier, en Egypte, six coptes sont assassinés. Entre le 12 et le 20, en Irak, trois commerçants de Mossoul tombent devant chez eux, sous des balles « inconnues ». En mars, le Maroc expulse plusieurs dizaines détrangers accusés de prosélytisme chrétiens. Seize dentre eux travaillaient dans un orphelinat. En Malaisie, les chrétiens nont plus le droit dutiliser le nom « Allah » pour désigner Dieu dans leurs publications, une coutume pourtant vieille de plusieurs siècles. Au Pakistan, trois hommes sont condamnés à la prison pour blasphème, un autre est brûlé vif devant un commissariat, sans que les policiers ninterviennent

En 2006, dans une interview au quotidien italien La Stampa, Mgr Velasio De Paolis, à lépoque secrétaire du tribunal suprême de la Signature apostololique au Vatican, affirmait : « Le problème principal est que lislam est fermé au point de ne pas admettre la réciprocité En terre dislam, dès que lEglise se présente dans son authenticité, elle est accusée de prosélytisme. » Il ajoutait : « Cela fait plus dun demi-siècle que lOccident a des relations avec les pays arabes, et na jamais été capable dobtenir la moindre concession sur les droits humains. »

http://www.francesoir.fr/actualite/international/chretiens-d%E2%80%99algerie-persecutes-57378.html

lockquote>lockquote>

>>
Je

voudrais pas qu'on comprenne mal mes propos, j'ai dit que c'était

plus toréant qu'en Algérie sans vouloir créer le troll, or il est

déjà là. Pour du racisme anti-juif, il n'y a plus de juifs en

Algérie, ne confondez pas l'antisionisme et l'antisémitisme, même

si les islamistes sont antisémites,
lockquote>

kquote>

an

style="font-style:normal;">
il

existe des noirs algériens, vous parlez sûrement de racismes à

l'encontre d'illégaux de l'Afrique sub-saharienne, pour le

prosélytisme, je rêve d'une Algérie laïque pas d'un pays comme le

Liban avec trente groupe ethnico-religeux, je voudrais qu'on

interdise toute forme de prosélytisme....que ce soit islamiste venue

d’Arabie ou chrétien
lockquote>

>>
vous

êtes tous les mêmes, eux rêvent d'un monde musulman et vous d'un

monde chrétien....toutes des conneries venues du moyen orient<
/span>lockquote>

kquote>

fin

des messages<
/span>

Voyons donc envers les africains du sud cela ne vous choque parcequ'il y aurait des noirs algériens. Belle mentalité, c'est que je me disais dans vos pays le racisme est institutionnalisé, hierarchisé le plus souvent culturel. Ça en dit long sur vos comaptriotes...

Voyons donc envers les africains du sud cela ne vous choque parcequ'il y aurait des noirs algériens. Belle mentalité, c'est que je me disais dans vos pays le racisme est institutionnalisé, hierarchisé le plus souvent culturel. Ça en dit long sur vos comaptriotes...

biensur que ça me choque et je dénonce ça, je n'ai pas attendu ta remarque pour le faire...je suis avcciné, pouvez continuer à vous acharner, J,ai l'ahbitude de la discussion :cool:

Je ne m'acharne pas contre toi, j'interprète juste tes écrits. On est dans un forum, à la base je ne te connais pas donc c'est à travers tes écrits que tu montres qui tu es. Je ne t'ai pas traité de raciste ou autre nom, je dis simplement que dans tes écrits il ressort une banalité flagrante sur le racisme des africains, peut être sans le faire exprès tu ne te rends pas parce que c'est accepté dans vos bleds.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest
This topic is now closed to further replies.
Sign in to follow this  

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.



×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines