Jump to content

Les Québécois parmi les moins imposés au monde


Laurent
 Share

Recommended Posts

L'IRIS a procédé à une comparaison de l'imposition de ménages québécois et de foyers dans 12 autres États dans le monde. Le Québec se retrouve ainsi parmi les six régimes fiscaux avec le taux d'imposition le plus bas.

BEM_o_uCcAAz3c7.png

L'Institut de recherche et d'informations socioéconomiques (IRIS) déboulonne l'une des idées les plus répandues concernant la lourdeur du fardeau fiscal au moment où les contribuables québécois remplissent leur déclaration de revenus. Selon une analyse de l'IRIS obtenue par La Presse, les Québécois ne sont pas les plus imposés en Amérique du Nord.

Affirmer le contraire a davantage «l'apparence d'un slogan [...] que d'un fait», peut-on lire dans la note socioéconomique signée par Francis Fortier et Simon Tremblay-Pepin. Les chercheurs soutiennent qu'au moins 50% des contribuables du Québec sont imposés dans la même proportion ou dans une proportion moindre qu'aux États-Unis ou dans les autres provinces du Canada.

Pour parvenir à ces résultats, l'IRIS a procédé à une comparaison de l'imposition de ménages québécois et de foyers dans 12 autres États dans le monde (le G7, les pays scandinaves et l'Australie). Le Québec se retrouve ainsi parmi les six régimes fiscaux avec le taux d'imposition le plus bas.

La méthodologie utilisée est celle de l'Organisation de coopération et de développement économique (OCDE), précise-t-on.

Lire la suite

IRIS Recherche :

On entend dire fréquemment que le fardeau fiscal des Québécois-es est trop lourd, et que le Québec serait le territoire ayant les taux d’imposition les plus élevés en Amérique du Nord. L’Institut de recherche et d’informations socio-économiques (IRIS) a souhaité, dans cette note, vérifier la véracité de cette affirmation souvent présentée comme une évidence. Pour ce faire, nous comparerons l’imposition de différents ménages types au Québec et dans d’autres États à travers le monde pour ensuite jeter un œil sur l’évolution de la fiscalité des particuliers au Québec depuis trente ans.

Télécharger le document PDF

Link to comment
Share on other sites

Charge fiscale nette pour un couple avec 2 enfants et un salaire moyen de 43,710$. Lire le PDF pour la méthodologie.

Link to comment
Share on other sites

Je crois que c'est du cas par cas selon chacune des situations familiale... L'exemple en question ne reflète pas la majorité des citoyens québécois. Ils auraient pu prendre une famille sur l'aide sociale pour être encore plus biaisé que ça. Personnellement, je fais mes impôts moi-même avec un logiciel d'impôt et quand c'est terminé, je fais des simulations selon les provinces canadienne avant de l'envoyer. Je change ma province de résidence dans le questionnaire et click sur le bouton recalculer. Pour ma part, le québec est l'endroit ou je paie le plus d'impôt et l'ontario ou j'en paie le moins. Amusez vous à faire de même ou demander à la personne qui fait vos impôts de faire cet simulation.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

http://www.revenuquebec.ca/fr/citoyen/impots/rens_comp/taux.aspx

http://www.cra-arc.gc.ca/tx/ndvdls/fq/txrts-fra.html

même avec toutes les dédutions(garderie etc...) je vous assure on paye de l'impot

revenue:2 salaire minimum 20800$ +20800=41600$ ,2 enfants a charge paye de l’impôt au Quebec

Les critères pris par iris sont très critiqué par les économistes surement commander par Pauline Marois pour pouvoir augmenté les impôts des moins nanties .

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

mouai faudrait peut être voir la méthodologie employée et pas faire une étude mensongère en oubliant certains foyers comme les célibataires sans enfants, couples sans enfants et haut salaires...

forcément quand on dirige une étude vers une réponse précise on lui fait dire n'importe quoi!

http://argent.canoe.ca/lca/affaires/quebec/archives/2013/03/deux-visions-affrontent-imposition-Quebecois.html

bienvenue encore une fois dans le plus beau pays du monde ou tout est beau... même les bas impôts!!

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Similar Content

    • By must
      Salut, qu'est ce qui pourra arriver si je quitte le Quebec/Canada et que je ne déclare pas mes impôts ? 
       
      Merci
    • By Sonriza
      Bonjour, 
      Nouvellement installée au Quebec, Je suis entrain de faire la déclaration des revenus sur Impot Expert, vu que c est ma  première déclaration, et qu'actuellement je suis sans revenus, devrais je mettre des 0 partout (PAS DE T4 ni autre feuillets, pas de RAP, REEP, COTISATIONS.....) ( ca me parait un peu bizzard de ne rien trouver a déclarer, sauf l allocation pour enfants et mon salaire des quelques mois avant ma démission qui ne provient pas de source canadienne). LOOOOOOST  
      Très reconnaissante pour vos retours d'expériences.
       
      Merci beaucoup! 
    • By segrel
      Bonjour,

      J'essaye de déclarer à revenu Québec (et au Fédéral) un don provenant de France.
       
      Je suis résident au Québec et reçu un don exonéré d'impôts en France (Article 790 G du code général des impôts).
       
      Le Canada et le Québec ont conclu avec la France des conventions/ententes fiscales sur les revenus de source française il y a 20/30 ans, et j'ignore si ce don exonéré à la source est couvert par celles-ci.
       
      Quelqu'un a t'il déjà été confronté à ce cas de figure et m'éclairer sur la façon de déclarer cette somme ?
       
      cordialement,
      Segrel
    • By Twelve
      Bonjour,
       
      Je suis arrivée à Montréal en 2013 pour y faire mes études. J'avais donc un permis étude. J'ai gradué en 2017, et travaille depuis (avec un permis travail post-diplôme). 
      Pendant mes études, mes parents ont payé mes études, mon loyer, etc... Et ils me déclaraient comme enfant à charge pour leurs impôts. 
      Cependant (et c'est très stupide de ma part), j'ai simplement supposé à l'époque que je ne devais pas payer d’impôts (autre que les taxes sur les consommations) comme je ne travaillais pas au Canada. 
       
      Je suis présentement entrains de faire mes impôts, et je suis donc entrains de me demander si j'étais quand même censée faire une déclaration d'impôts pendant mes études. 
      Est-ce que quelqu'un pourrait m'éclairer? Et si jamais je devais faire une déclaration, quelles sont les démarches à suivre pour "rattraper" la situation? 
       
      Merci beaucoup. 
    • By sabosa
      Bonjour,
       
      Je vais essayer d'être la plus claire possible. Voici ma situation:
       
         Je suis arrivée en Avril 2017 pour travailler dans une entreprise de la province de Québec avec un permis de travail fermé. Mon époux, qui lui a un permis de travail ouvert m' a accompagné pour m'installer mais a conservé son emploi en France qu'il a quitté définitivement en Décembre 2017, date à laquelle il s'est installé à Québec. Je tiens à préciser qu'il n'a pas été hors territoire pendant 6 mois. Il est venu à Québec 3 semaines en Juillet 2017. Il n'a jamais travaillé en 2017 au Canada.
       
      Mes interrogations (centrées sur la déclaration d'impôts) sont les suivantes:
         Mon conjoint est-il résident fiscal au Canada en 2017? Pour sûr, il paiera l'impôt sur le revenu en France. Mais doit-il faire une déclaration au Canada (je dirais que oui, voir mes raisons un peu plus bas) même s'il n'a pas travailler au Canada en 2017? Quelle date devra-t-il mettre sur sa déclaration, Avril ou Décembre? A ce choix se définira le montant des revenus perçus en France qu'il aura à déclarer sur sa déclaration d'impôts au Canada (4 mois versus 12 mois). Je pense qu'il doit faire une déclaration l'année de son arrivée ici car il en aura besoin quand il demandera sa résidence permanente.
       
      C'est la première fois que je créé un texte/sujet sur le forum et je ne suis pas sûre d'être dans la bonne catégorie, veuillez m'en excuser. Je vous remercie de toutes les lumières que vous apporterez quand à cette situation alambiquée.
       
      Sabosa
        
    • By immigrermonreve
      Bonjour,
       
      Les impôts aux Québec sont-ils prélevés directement sur le salaire ou c'est à l'employé de calculer ce qu'il doit payer comme impôt et de régler ça à l'Etat à la fin de chaque année comme c'est le cas dans plusieurs pays ?
       
      Sur les offres d'emploi, le salaire affiché est en net ou c'est en brut ? Par exemple, pour un salaire de 12 dollars l'heure, la part d'impôt est de combien ?
       
      Quelles sont les autres principales charges (taxes, ...) qu'il faut payer à l'Etat si on est résident permanent ?
       
      Merci
       
    • By TheCCFamily
      Bonjour à tous,
       
      Une question récurrente j'imagine... mais je n'ai pas trouvé de réponses qui m'ont satisfait sur le forum, alors je retente.
       
      Je suis a la recherche d'un comptable, capable de faire la déclaration de mon couple en PTT, à qui la présence de revenus salariés (pour 2016 année a cheval sur les deux pays) et locatif Français  ne fait pas peur... (+ les trucs habituel T4. 31, retour pour garderie ect...)
      J'ai fait les recherches basique type impotlaplante.com qui ne peut pas s'occuper de notre cas, rcgt n'est pas sur de pouvoir non plus, et au miracle on m'a référé a un cabinet qui veut me prendre un minimun de 700$ pour se former sur la convention fiscale ^^ une abérration ! pire que l'ISF, payer pour déclarer les impôts ^^
       
      Bref on m'a aussi soumis l'idée de ne pas déclaré mes revenus locatifs français puisqu'ils était déjà imposé en France ... 
       
      J'aimerai un contact donc de quelqu'un qui serait dans le même cas que moi et qui aurait trouver comptable a son pied
       
      Merci pour votre aide
    • By Kristof5933
      Bonjour,
       
      Je poste dans ce forum, à tout hasard, par rapport à un problème suite à mon retour en France, après 10 ans de vie passés dans la belle province.
       
      Voilà, j'avais souscrit à des REER durant mon séjour et lorsque je suis revenu en France, j'ai fait une demande, depuis la France, auprès de mon institution financière pour débloquer ces fonds. Lorsqu'on débloque des REER, il y a toujours des impots à payer dessus, donc ma conseillère me fait signer un bordereau avec le montant des impôts et soumet le tout à Revenu Québec et à l'Agence du Revenu du Canada.
       
      Jusque là, je pensais que tout était en règle.
       
      Je fais ma déclaration d'impôts et quelques mois plus tard, une lettre de l'ARC revient en me précisant que je leur doit de l'argent, car je n'ai pas payé assez d'impôts. Je suis assez surpris, car je pensais, à juste titre, que mon institution financière avait prélevé le bon montant.
       
      Après quelques recherches, je découvre le pot aux roses : mon institution financière a déclaré le retrait comme si je résidais encore sur le territoire, alors que je n'y étais plus. Les règles d'imposition ne sont pas les mêmes dans ce cas là.
       
      Je recontacte l'ARC et là, ils me demandent de leur fournir un T4RSP avant toute chose. Je contacte mon institution financière, ils me disent, c'est impossible. Je recontacte l'ARC, on me dit qu'ils y sont obligés par la loi. 
       
      Je vous épargne les multiples allers et retours.
       
      La conclusion, c'est qu'il n'y en a pas. Je suis coincé entre l'ARC qui exisge ce T4RSP et mon institution financière qui ne peut pas la produire (elle m'a envoyé d'ailleurs envoyé un chèque du montant exigé par l'ARC, mais avec les frais de change, je vais y perdre...)
       
      Quelqu'un a-t-il déjà vécu cette situation (stressante) et comment est-ce que la situation s'est elle réglée ?
       
      Merci d'avance,
      Christophe.
    • By fryggo
      Bonjour
        j'ai déménagé en tant que RP au second semestre 2016 au Québec depuis la France, avec un contrat de travail français d'un employeur français se terminant le 31 août et le québécois d'un employeur québécois commençant le 1er septembre.   Je toucherai en 2017 en France une prime de départ correspondant à un an de salaire. B)   En France, je suis imposé à 3% d'après ma feuille d'impôt, voire à 0% si l'année fiscale 2017 est vraiment blanche (enfin, c'est sans compter les 21% de charges sociales) Au Québec, je gagne bien ma vie, et ce revenu supplémentaire serait imposé à 40% environ (et donc doublement imposé)   Je ne suis pas parti au Québec pour faire de l'évasion fiscale, mais je compte bien choisir le plus avantageux des deux systèmes si c'est légal.   Donc ma question est bien simple: ai-je le droit de continuer à déclarer et à faire imposer mes revenus français en France et les Québécois au Québec?   C'est ce que je comprends d'après le texte de la convention, mais après trois lectures, j'ai trop mal à la tête pour être certain que ma compréhension est bonne......    
    • By UBRANE
      Journal de Montréal du 13 janvier 2017 :
      http://www.journaldemontreal.com/2017/01/13/le-deuxieme-plus-impose-au-monde
       
       
       
  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.


×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines

Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2021 immigrer.com

Advertisement