Jump to content

Notre expérience du Canada ne se fera… pas !


jimmy_choo
 Share

Recommended Posts

  • Habitués

Notre expérience du Canada ne se fera pas !

Nous avons commencé à réfléchir à ce projet de départ il y a longtemps, en fait, dès 2004. A lépoque nous étions sur Nantes, moi en CDI avec un bon travail mais un peu saturé du poste, mon ami avait des emplois plus précaires et moins stabilisés. Nous avons tous les deux évolués assez rapidement, mon salaire a presque doublé en moins de 10 ans, mon ami a été recruté en CDI dans un grand groupe dassureur où il est passé du niveau bac à bac+5 sur son temps personnel.

Nous voilà en 2011, avec toujours, ce projet à cur. Sans savoir réellement ce qui nous motive.Plusieurs choses en fait : lenvie de partir, de changer, de vivre une nouvelle expérience voire de se mettre un peu en danger, en difficulté face à un environnement totalement nouveau, nécessitant de mobiliser nos capacités dadaptation, dêtre humble, de faire sa place modestement. Notre dossier de CSQ déposé, nous recevons une réponse ultra rapide, moins de 1 mois ! Très motivant pour nous !

Entre temps, nous tergiversons Y aller ? Rester ?

Nous décidons donc de nous y rendre en été ; 15 jours à arpenter Montréal, à découvrir cette ville, ses quartiers, ses restaurants, son ambiance estivale. Très plaisant ! La balade en vélo le long du canal Lachine jusquà Saute-Moutons, une ville très verte, ensoleillée, agréable, très propre (ça nous change !).

Le temps semble plus lent. Nous sommes un peu surpris par la frénésie du sport, du vélo (ne pas marcher sur une piste cyclable, danger de mort !). Mais on sent que la Ville renaît dun rude hiver. Certes, les mets sont moins exotiques, les saveurs plus américanisées (je connais très bien les USA pour y avoir vécu et travaillé), les supermarchés regorgent de junkfood, les fruits et légumes souvent importés, mais il règne une certaine tranquillité de vivre.

Entre temps je connais une forte progression dans mon travail, je change de poste et à nouveau mon salaire augmente nettement. Mon ami poursuit son évolution aussi, il est muté dans une agence, passage obligé pour évoluer vers un poste de cadre à moyen terme. Le dossier est mis un peu en suspens et nous décidons même de ne pas le poursuivre. Même si notre impression de Montréal est bonne, nous prenons beaucoup, beaucoup de renseignements et nouons des amitiés avec des expatriés sur place. Leur analyse, leur vie là-bas sont plus mitigées que notre enthousiasme. Notre niveau de rémunération en France (presque 100.000 par an à deux) est confortable, le sacrifice sera-t-il acceptable ?

Après un an dabandon du dossier et à loccasion dune de nos très nombreuses conversations sur le sujet, nous décidons de le reprendre : la vie vaut la peine dêtre risquée ! sans piment pas de saveur ! ne pas changer cest stagner, rester en France est confortable certes mais une vie sans aventure nest pas stimulante !

Tous les deux sommes exaspérés par le système français : non pas que la solidarité nationale ne soit pas un bénéfice mais parfois, cest un peu trop : comment peut-on donner un revenu de solidarité active (déjà le terme « revenu » !) sans aucun travail en échange ?

Pourquoi ne pas demander aux demandeurs demploi un effort de 1 ou 2 jours par semaine de travail bénévole (association, aide aux anciens, etc.) en échange des prestations perçues ?! ça permet au moins de ne pas perdre pied avec le monde professionnel et de rester actif !

Sans compter le monde du travail avec son système trop hiérarchique, conservateur, nos Directeurs qui se comportent en véritables « châtelains » avec leurs cours, leurs avantages, leurs droits divinsNous voilà donc à nouveau enthousiastes, nous poursuivons les démarches avec le fédéral, réponse fulgurante : en moins de 1 mois nous avons le feu vert pour la visite médicale !

Certes notre dossier doit être jugé « bon » (nous avons tous les deux 10 ans dexpérience, bac+5 minimum, moins de 40 ans). Et nous avions prévu un voyage en février de cette année 2013 pour nous faire une idée de lhiver et rencontrer nos amis sur place. Ce voyage sera un choc terrible !! Dabord, il fait froid, ok on le sait tous, il fait froid au Canada. Oui il y a du soleil, oui cela relève les températures ; mais quand il fait froid, que faire ?

Si vous naimez pas trop les sports dhiver (patin à glace, ski, luge, etc.)que faire ? La ville souterraine ? On se lasse viteNous vous conseillons dailleurs de vous y rendre à 7h du matin pour voir une face cachée du Québec : les sans-abris sy regroupent pour se réchaufferet ils sont plutôt nombreux !

Bref, en hiver, difficile davoir des activités : on reste donc plutôt chez soiEt nous avons imaginé 4 mois dhiverQuel ennui ce doit être ! Et puis nos amis sur place nous ont glacé le sang ! Ils travaillent tous, cest vrai et du travail sur place, ça ne manque pas. Oui les diplômes ont moins dimportance.

Mais tous confirment : sans expérience Québécoise on nest pas intégré. Peu importe vos bac+10 et vos 10 années en France, ici, on se doit davoir son expérience QuébécoiseMais alors, pourquoi mettre comme critère de « recrutement » sur les dossiers CSQ, les diplômes, expériences, langues parlées comme autant de critères plus favorables à votre notation? Pourquoi demander des francophones, bien diplômés, avec de lexpérience, jeunes ? Il semble quune vraie hypocrisie règne à ce niveau Sans parler bien sûr du business considérable que la politique dimmigration doit générer (faites le calcul du coût dun dossier par rapport au nombre de postulants dans le Monde).

Bref, tous nos amis sur place, venus de France confirment : il faut passer par une expérience Québécoise et une chute vertigineuse de revenus. Mais ce qui nous a le plus choqué cest la discrimination. Tous confirment aussi : un français sera moins bien rémunéré, moins bien traité parfois quun Québécois pur souche

Et tous en font lamer expérience aujourdhui, en tous cas, dans les 3 premières années de leur arrivéeOutre ces discriminations, nous navons pas retrouvé, cet hiver, la joie de vivre de lété. Nous avons ressenti très fort une société très individualiste, chacun pour soi, peu de communication, des visages fermés, une forme de vague à lâme.

Et puis les prix nous ont surpris ! Un restaurant pour deux avec un plat, une boisson, un café, 50 euros ! Certes cest au Laïka, lieu un peu branché mais rien dextraordinaire ! La nourriture, tant au restaurant quau supermarché, reste un défi pour nousDifficile dy trouver son bonheur.

Les logements aussi, mal équipés, mal isolés, de mauvaise facture (nous avions un T3 dans un immeuble de 2010). Certes, sexpatrier cest accepter ce changement.

Mais nos amis nous ont fait la peine ; ils se battent, en bavent vraiment, travaillent dur. Et ce que nous venions chercher, eux aussi dailleurs, on ne le trouve pas : lorganisation au travail leur semble désastreuse, à force de ne pas vouloir de conflit, les services communiquent difficilement entre eux, on ne se dit pas les choses pour ne pas froisser lautre et du coup, les axes de progression sont souvent peu incités : fais ce quon te dit, pas de vague !

Chacun de nos amis était venu trouver un marché du travail ouvert (il ne lest pas tant que ça), des rémunérations plus intéressantes (elles le sont si votre niveau de revenu est faible en France, pensez à compter TOUS vos avantages : allocations, défiscalisation, santé, médecin de famille avec suivi, tickets restaurants, mutuelles dentreprise, jours de carence payés, congés payés et RTT, chômage, etc).

Sur place nos amis ont vécu de grands moments avec les médecins le système de santé Et de conclure : si tu es très malade, mieux vaut rentrer ou aller à Cuba !

Au-delà de ça, nous avons trouvé Montréal triste, peu dactivités sont proposées lhiver (à linverse de lété), culturellement, cest léger, socialement cest un peu chacun pour soi, au niveau professionnel les témoignages ne sont pas bonsAlors pourquoi tenter le diable ?!

Oui nous avons en France des tas de contraintes et de sources dénervement quotidiennes (les transports, les impôts, le chômage, etc.).

Nous avons mille raisons de nous plaindre, chaque jour. Mais regardons avec objectivité nos avantages ...

Nous avons fait deux voyages (et moi 3 en tout) au Québec, rencontré des dizaines de personnes, échangé avec autant, nous avons lu des dizaines douvrages, de livres de récits. Notre avis nest pas fondé sur une idée préconçu il sest construit sur plusieurs années de réflexion, de débats. Lors de notre séjour cet hiver nous avons terminé notre semaine par un déjeuner à Commensal (une cafétéria végétarienne, très bonne !).

Un vieux monsieur à la retraite nous a abordé en comprenant notre origine. Il est Québécois et nous raconte sa vie, riche de découvertes, de voyages, de rencontres. Nous lui parlons de notre projet et de notre situation en France. Il déchante et conclue : si je devais minstaller aujourdhui dans un pays, je choisirai le vôtre, La France. Il est rempli de défauts. Mais les gens sortent pour dire quils ne sont pas daccord.

Et vous mettez en uvre la solidarité nationale. Un pays qui éduque ses enfants et qui soigne ses citoyens gratuitement est digne dune démocratie.

Cet échange a conclu notre séjour et confirmé notre choix. Lherbe nest pas toujours plus verte ailleurs !

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Comme quoi c'est pas mal important (quand on le peut) de venir plusieurs fois en vacances pour tâter le terrain.

Allez vous aller jusqu'au bout des démarches ou stoppez vous vraiment tout ?

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

C'est ce qui s'appelle "peser le pour et le contre" afin de prendre une décision réfléchie et personelle. Démarche tout a fait respectable et parfaitement compréhensible dans votre cas.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

C est sur que dans votre situation sa serais dommage de tout perdre , mais pour certains immigrer ils ont déjà pas grand choses en France , et generalement le travail qui n y Est pas donc tant cas faire quand ont est déjà à la case départ sa ne coûte rien d essayer ailleurs Moi j aurais un emploi qui me plait ou qui est bien rémunéré , une maison et un mari lol peut d'être que j y réfléchirais à deux fois , mais comme la actuellement j ai plus rien ba je me dit pourquoi pas Après quand ont à la sécurité surtout de l emploi c est sur qu il vaut être sur de son choix , en tout cas bonne chance pour le futur Envoyé par l'application mobile Forum IC

Link to comment
Share on other sites

On voit que tu ne vis pas en région parisienne avec des enfants à charges !

Désolé mais ce genre de récit m'énerve au plus haut point !

Tu es venu pour foutre le moral des troupes à zéro ?

Tu n'auras pas le pouvoir de faire changer d'avis les gens qui ont entrepris leurs démarches mais tu as le pouvoir de détruire les envies et rêves de certains d'entre nous.
Je ne suis pas du genre à parler ainsi mais si ton expérience est négative, en quoi l'étaler comme un pavé peut nous être utile ?

Oui on sait en France on a "trop de la chance" on peut aller chez le médecin et c'est remboursé.
Oui super l'école est gratuite mais tu as vu le système scolaire qu'on a ??

En région parisienne on est vraiment mal loti : ton gamin a des difficultés à l'école ? C'est marche ou crève !

Au contraire, ton enfant est très bon et même en avance : oulala, faut surtout pas le faire remarquer ni se préoccuper de son cas, ça commencerait à faire des écarts avec les autres et bien trop compliqué de gérer les écarts de compréhension entre les élèves !


Oui on a le droit de sortir dans la rue pour râler mais tu t'es déjà tapé des semaines de transports parisiens en grève ?? L'enfer sur terre ! Et dans ces cas là je ne me dis pas oui mais si je déprime ou pète un cable je vais pouvoir aller chez mon médecin et me mettre en arrêt maladie parce que je ne paye pas ! (alors que bien evidemment on paye, et c'est TOUJOURS les mêmes qui payent !)

Le système Français ENTIER est à refaire !

La France vu de l'extérieur parait un eldorado, la preuve on se ramasse des pauvres gens venus de pays miséreux. Que trouvent-ils en France ? Tout autant de misère si ce n'est que leurs enfants peuvent s'instruire (mais faut -il voir la répercussion de ces enfants sur les prochaines générations)

Nous aimerions bien quitter la région parisienne et aller à Nantes, Bordeaux, Toulouse ou je ne sais où encore. Mais où est le travail ?

Tout est regroupé sur Paris et on étouffe !!

Donc quand une famille prend le temps de réfléchir et de se décider de sauter le pas (d'autant plus que j'ai une cousine et son chéri qui vivent le vrai rêve Québécois dans la région du Saguenay. Ils on plein d'amis, ils évoluent très vite dans leur métier, ils vont enfin être propriétaire de la maison de leur rêve) comme nous, qui mettons nos tripes sur le tapis et bien excuse moi mais ça me fait vraiment CH... pour ne pas être vulgaire de lire ton article !

Partager son expérience c'est bien mais polluer avec que du négatif c'est NAZE !

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Après c est vrai que des immigrants sont heureux de leurs vie au Québec mais j ai l impression que en écoutant certains ils les font passer pour des menteurs , ont parlent beaucoup du négatif mais pas trop du positif quand même Car il doit bien y avoir des immigrants ravies de leurs choix non???b Envoyé par l'application mobile Forum IC

Link to comment
Share on other sites

Témoignage intéressant ! C'est vrai que l'herbe n'est pas toujours plus verte chez les voisins et lorsque l'on a la chance d'avoir une situation stable et avec des possibilités d'évolution en France, je veux bien comprendre que vous ne veuillez pas tenter de tout perdre en partant à l'aventure ! Personnellement, vivre au Quebec est un rêve de longue date et je serai vraiment triste de ne pas partir (même si c'est pour revenir j'aurai au moins essayer :) Envoyé par l'application mobile Forum IC

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
Témoignage intéressant ! C'est vrai que l'herbe n'est pas toujours plus verte chez les voisins et lorsque l'on a la chance d'avoir une situation stable et avec des possibilités d'évolution en France, je veux bien comprendre que vous ne veuillez pas tenter de tout perdre en partant à l'aventure ! Personnellement, vivre au Quebec est un rêve de longue date et je serai vraiment triste de ne pas partir (même si c'est pour revenir j'aurai au moins essayer :) Envoyé par l'application mobile Forum IC
Oui tu a raison moi je pense pareil si je doit revenir un jour pas je reviendrais , mais je pense que dans tout les cas se sera un enrichissement personnel Envoyé par l'application mobile Forum IC
Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

On voit que tu ne vis pas en région parisienne avec des enfants à charges !

Désolé mais ce genre de récit m'énerve au plus haut point !

Tu es venu pour foutre le moral des troupes à zéro ?

Tu n'auras pas le pouvoir de faire changer d'avis les gens qui ont entrepris leurs démarches mais tu as le pouvoir de détruire les envies et rêves de certains d'entre nous.

Je ne suis pas du genre à parler ainsi mais si ton expérience est négative, en quoi l'étaler comme un pavé peut nous être utile ?

Oui on sait en France on a "trop de la chance" on peut aller chez le médecin et c'est remboursé.

Oui super l'école est gratuite mais tu as vu le système scolaire qu'on a ??

En région parisienne on est vraiment mal loti : ton gamin a des difficultés à l'école ? C'est marche ou crève !

Au contraire, ton enfant est très bon et même en avance : oulala, faut surtout pas le faire remarquer ni se préoccuper de son cas, ça commencerait à faire des écarts avec les autres et bien trop compliqué de gérer les écarts de compréhension entre les élèves !

Oui on a le droit de sortir dans la rue pour râler mais tu t'es déjà tapé des semaines de transports parisiens en grève ?? L'enfer sur terre ! Et dans ces cas là je ne me dis pas oui mais si je déprime ou pète un cable je vais pouvoir aller chez mon médecin et me mettre en arrêt maladie parce que je ne paye pas ! (alors que bien evidemment on paye, et c'est TOUJOURS les mêmes qui payent !)

Le système Français ENTIER est à refaire !

La France vu de l'extérieur parait un eldorado, la preuve on se ramasse des pauvres gens venus de pays miséreux. Que trouvent-ils en France ? Tout autant de misère si ce n'est que leurs enfants peuvent s'instruire (mais faut -il voir la répercussion de ces enfants sur les prochaines générations)

Nous aimerions bien quitter la région parisienne et aller à Nantes, Bordeaux, Toulouse ou je ne sais où encore. Mais où est le travail ?

Tout est regroupé sur Paris et on étouffe !!

Donc quand une famille prend le temps de réfléchir et de se décider de sauter le pas (d'autant plus que j'ai une cousine et son chéri qui vivent le vrai rêve Québécois dans la région du Saguenay. Ils on plein d'amis, ils évoluent très vite dans leur métier, ils vont enfin être propriétaire de la maison de leur rêve) comme nous, qui mettons nos tripes sur le tapis et bien excuse moi mais ça me fait vraiment CH... pour ne pas être vulgaire de lire ton article !

Partager son expérience c'est bien mais polluer avec que du négatif c'est NAZE !

:blink2: Et bien c'est le but d'un forum non ?

Chacun peut y donner son ressenti, son vécu, ses doutes, ses angoisses et ses attentes.

Chacun voit midi à sa porte et tes envies et tes désirs ne seront pas forcement ceux des autres.

Si ils jugent que le Québec ne leur apportera pas ce qu'ils attendent, ils ont bien raison d'y réfléchir à 2 fois plutôt que de se lancer tête première.

Link to comment
Share on other sites

Je suis d'accord avec immigrant9, vous n'aviez pas vraiment de raisons personnelles de quitter la France, ayant un bon salaire et apparemment une vie stable et heureuse, pourquoi tout lâcher.

Quand on quitte c'est pour trouver mieux, et quand en Franc on a rien, on nous donne rien, personne ne veut nous embaucher parce que notre diplôme coûte trop cher, ben on se casse et on trouve des gens reconnaissant de nos études.

Je suis en désaccord avec beaucoup de choses que vous avez dites dans votre "pavé" et je trouve cela dommage car vous risquez de décevoir plusieurs autres personnes qui hésitent justement à partir.

L'hiver ? t'as juste à l'aimer, c'est sur que tu viens pas au Québec pour espérer y bronzer toute l'année, vous avez lu sur le sujet ? Donc vous saviez ce qu'il en retournait !

On est bientôt en mars et je me dis, déjà ?? l'hiver a pas été si long et a été bon malgré une semaine de grand froid. On a fait de la luge, festival d'hiver, hockey, patins, etc.... et on a un enfant de 2 ans qui adore ça !

Les médecins, comme je le disais dans un autre billet, c'est la même galère en France, de plus en plus, alors franchement ! L'histoire des médecins de famille c'est la même chose ! Une fois que t'es RP les frais médicaux sont gratuits, le reste, ben c'est comme en France, t'as pas de mutuelle pas tu paye, lunettes, dents, etc..... C'est la même chose ici ! Suffit d'avoir une assurance collective.

Ensuite, vous avez juste fait Montréal, pourquoi ne pas avoir essayé d'autres villes ? Vous parlez des SDF, y'en a plus en France, elle est où la solidarité là ?

Pour la bouffe c'est pareil, si t'es renseigné, t'es au courant que c'est pas la gastronomie française qui prime, on est en A-MÉ-RI-QUE ! Allô, c'est pas parce que c'est la Nouvelle-France que tout devrait fonctionner comme en France, et heureusement ! Et l'histoire du français moins rémunéré c'est un mythe qui malheureusement prend de l'ampleur à cause des gens qui ont vécu une mauvaise expérience.

Bref, tout cela pour dire que, effectivement, tout dépend de l'expérience de chacun, et que tout dépend ce que tu quitte en France.....Avoir 100 000 euros à deux par an, je l'aurais peut-être pas fait !

Les gens sont jamais content, c'est dingue ça....

Bonne continuation à vous !

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Après c est vrai que des immigrants sont heureux de leurs vie au Québec mais j ai l impression que en écoutant certains ils les font passer pour des menteurs , ont parlent beaucoup du négatif mais pas trop du positif quand même Car il doit bien y avoir des immigrants ravies de leurs choix non???b Envoyé par l'application mobile Forum IC

Bien sûr qu'il y en a des contents (j'en fais partie d'ailleurs :wink: ), mais perso j'avais une grosse différence avec Jimmy-Choo , mon conjoint et moi même n'avions pas 100000 euro de salaire pas an et je peux te garantir qu'en arrivant ici , il est super rare (voir impossible) de pouvoir prétendre à des salaires de même.

Mais par contre (je prend mon exemple), une coiffeuse et un paysagiste, arrivent à gagner la même chose qu'ils touchaient en France en débutant ici.

Link to comment
Share on other sites

On voit que tu ne vis pas en région parisienne avec des enfants à charges !

Désolé mais ce genre de récit m'énerve au plus haut point !

Tu es venu pour foutre le moral des troupes à zéro ?

Tu n'auras pas le pouvoir de faire changer d'avis les gens qui ont entrepris leurs démarches mais tu as le pouvoir de détruire les envies et rêves de certains d'entre nous.

Je ne suis pas du genre à parler ainsi mais si ton expérience est négative, en quoi l'étaler comme un pavé peut nous être utile ?

Oui on sait en France on a "trop de la chance" on peut aller chez le médecin et c'est remboursé.

Oui super l'école est gratuite mais tu as vu le système scolaire qu'on a ??

En région parisienne on est vraiment mal loti : ton gamin a des difficultés à l'école ? C'est marche ou crève !

Au contraire, ton enfant est très bon et même en avance : oulala, faut surtout pas le faire remarquer ni se préoccuper de son cas, ça commencerait à faire des écarts avec les autres et bien trop compliqué de gérer les écarts de compréhension entre les élèves !

Oui on a le droit de sortir dans la rue pour râler mais tu t'es déjà tapé des semaines de transports parisiens en grève ?? L'enfer sur terre ! Et dans ces cas là je ne me dis pas oui mais si je déprime ou pète un cable je vais pouvoir aller chez mon médecin et me mettre en arrêt maladie parce que je ne paye pas ! (alors que bien evidemment on paye, et c'est TOUJOURS les mêmes qui payent !)

Le système Français ENTIER est à refaire !

La France vu de l'extérieur parait un eldorado, la preuve on se ramasse des pauvres gens venus de pays miséreux. Que trouvent-ils en France ? Tout autant de misère si ce n'est que leurs enfants peuvent s'instruire (mais faut -il voir la répercussion de ces enfants sur les prochaines générations)

Nous aimerions bien quitter la région parisienne et aller à Nantes, Bordeaux, Toulouse ou je ne sais où encore. Mais où est le travail ?

Tout est regroupé sur Paris et on étouffe !!

Donc quand une famille prend le temps de réfléchir et de se décider de sauter le pas (d'autant plus que j'ai une cousine et son chéri qui vivent le vrai rêve Québécois dans la région du Saguenay. Ils on plein d'amis, ils évoluent très vite dans leur métier, ils vont enfin être propriétaire de la maison de leur rêve) comme nous, qui mettons nos tripes sur le tapis et bien excuse moi mais ça me fait vraiment CH... pour ne pas être vulgaire de lire ton article !

Partager son expérience c'est bien mais polluer avec que du négatif c'est NAZE !

:blink2: Et bien c'est le but d'un forum non ?

Chacun peut y donner son ressenti, son vécu, ses doutes, ses angoisses et ses attentes.

Chacun voit midi à sa porte et tes envies et tes désirs ne seront pas forcement ceux des autres.

Si ils jugent que le Québec ne leur apportera pas ce qu'ils attendent, ils ont bien raison d'y réfléchir à 2 fois plutôt que de se lancer tête première.

Mais bien sûr et ce n'est pas ce que je leur reproche !

Juste ça m'énerve d'étaler des lignes aussi négatives les une que les autres et de ne rapporter que ce qui ne va pas !

Je ne juge pas leur décision mais le fait d'apporter cela ici est plus déstabilisant pour de nombreuses personnes en cours de démarches que motivant.

D'autant qu'ils n'ont finalement aucune expérience de vie là bas...

Link to comment
Share on other sites

Témoignage intéressant que je respecte. Mais personnelle, après 3 voyages au Québec (printemps, automne et hiver), plus un quatrième cet été, je ne ferais un retour en arrière pour rien au monde.

J'ai 26 ans, un BTS compta à mon actif, ainsi qu'un bac informatique. Et je galère depuis 4 ans à trouver un job. Pourquoi? Parce que je n'ai aucune expérience! Des dizaines d'entretiens, toujours la meme réponse... C'est usant, et fatiguant, aussi bien physiquement que moralement.

Je veux tenter l'expérience, quitte à en revenir! C'est un rêve, et j'irais au bout.

Mais revenir en arrière, ne plus partir, ca demande quand meme du courage parfois, alors je vous dit quand meme Bravo pour avoir pris cette décision murement réfléchie. Et surtout, bonne continuation!

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Je ne pense pas qu'il faille prendre le témoignage comme ça Family ils ont fait leur évaluation du pour et du contre mais cela n'est que leur point de vue... Je vais être franche, je vis également en région parisienne et subis au quotidien tous ces multiples inconvénients, maintenant demain j'ai les même revenus qu'eux (on parle de 100 000 par an tout de même) je ne suis pas sûre de vouloir immigrer au Québec... Le problème de l'éducation ne se posera pas pour eux puisqu'ils ont la possibilité de mettre leur enfant dans le privé et d'une manière générale de vivre et d'évoluer dans un milieu plus favorisé que nous autres aux modestes revenus.... Attention ce n'est pas un jugement de valeurs!! Au contraire tant mieux di certains arrivent a sortir leur épingle du jeu. La classe moyenne tend a disparaître en France donc même si l'immigration va certainement nous coûter cher, nous aurons tenté et vu ce qu'il en est exactement.

Link to comment
Share on other sites

Il me semble qu'un projet d'immigration ne devrait pas reposer sur des raisons purement économiques. Même si la situation économique en France est difficile, nous n'en sommes quand même pas au stade d'être des immigrés économiques.
Je pense que pour s'installer au Canada, il faut vraiment s'y sentir chez soi.

J'ai vécu à Toronto plusieurs années et je vis actuellement à Montréal. Beaucoup de Canadiens se plaignent de l'hiver. Personnellement l'hiver est ma saison préférée. Même s'il ne neige et ne fait pas assez froid à mon goût.

Quant aux Canadiens ils ont une vision idéalisée de la France: donc le discours d'un Canadien qui ne comprend pas pourquoi un Français vient s'installer en France n'est pas un bon critère pour savoir si une installation au Canada vous conviendra ou non.

Par ailleurs beaucoup d'aspirants immigrants ne parlent que du Québec. J'ai l'impression que certains espèrent retrouver au Québec ce qu'ils ont en France en mieux. Cela ne me semble pas une bonne approche. Le Québec n'est pas une extension de la France.
L'aventure peut aussi être tentée dans les provinces anglophones.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Tu a raison écureuil moi perso je parle que du Québec dans un premier temps car môme je parle pas couramment anglais je veut pas être trop perdue non plus , car je pense que dans le Québec je pourrais améliorer mon anglais , même reprendre des cours du soir et par la suite bien sur moi je voudrais aller voir du côté anglophone aussi tans qu à faire , j aurais essayer des deux côté Envoyé par l'application mobile Forum IC

Link to comment
Share on other sites

Je ne pense pas qu'il faille prendre le témoignage comme ça Family ils ont fait leur évaluation du pour et du contre mais cela n'est que leur point de vue... Je vais être franche, je vis également en région parisienne et subis au quotidien tous ces multiples inconvénients, maintenant demain j'ai les même revenus qu'eux (on parle de 100 000 par an tout de même) je ne suis pas sûre de vouloir immigrer au Québec... Le problème de l'éducation ne se posera pas pour eux puisqu'ils ont la possibilité de mettre leur enfant dans le privé et d'une manière générale de vivre et d'évoluer dans un milieu plus favorisé que nous autres aux modestes revenus.... Attention ce n'est pas un jugement de valeurs!! Au contraire tant mieux di certains arrivent a sortir leur épingle du jeu. La classe moyenne tend a disparaître en France donc même si l'immigration va certainement nous coûter cher, nous aurons tenté et vu ce qu'il en est exactement.

C'est sûr nous serions à 100 000 euro par an nous n'aurions peut-être même pas eu l'idée de quitter la France.

Juste ce que je voudrai dire c'est de faire attention lorsqu'on écrit ces propres expériences (et de nouveau de quelle expérience parle t-on puisqu'ils n'y ont pas vécu. Juste des histoires des uns et des autres).

Bien évidemment ça me touche même si je n'ai pas envie d'y croire lorsque Jimmy choo "rapporte" ces aspects négatifs et que les démarches à entreprendre sont tellement longues qu'il faut bien s'accrocher pour ne pas tout stopper.

Mais le dossier est cher aussi et ce n'est pas évident de stopper quelque chose qui nous a déjà coûté des sous.

Voilà tout...

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share




×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines

Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2023 immigrer.com

Advertisement