Jump to content

Difficile intégration des minorités au Saguenay


Recommended Posts

Publié le 21 février 2013 à 10h39 | Mis à jour à 10h39

Difficile intégration des minorités
651302.jpg

Agrandir

PHOTO ARCHIVES

611312.jpg
MÉLANIE CÔTÉ

Le Quotidien

(CHICOUTIMI) Les minorités visibles et audibles qui immigrent dans la région ont de la difficulté à développer leurs réseaux sociaux. Contrairement aux Français et aux Belges francophones, ils sont désavantagés à leur arrivée au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Ces conclusions sont issues du mémoire Les stratégies de développement du capital social chez les personnes immigrantes au Lac-Saint-Jean, présenté par Judith Camier, organisatrice communautaire pour le CSSS Domaine-du-Roy. Cette recherche a été réalisée dans le cadre de sa maîtrise en études et interventions régionales à l'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC). Auparavant, elle a fait un baccalauréat en études internationales et langues modernes à l'Université Laval. Fille d'un père immigrant, elle s'est toujours intéressée aux nouveaux arrivants. Comme ils s'installent majoritairement en milieu urbain, elle souhaitait en apprendre davantage sur la réalité de leur intégration en milieu rural.

« L'immigration représente une coupure sociale, tout est à reconstruire. Je me suis questionnée à savoir comment ils font pour entrer en contact avec le milieu «, explique-t-elle.

Pour ce faire, elle a divisé les réseaux sociaux en deux catégories : les groupes d'entraide et de soutien psychologique et le réseau professionnel, qui permet de cheminer vers un meilleur statut socio-économique.

« Je me suis rendu compte que les minorités visibles et audibles sont désavantagées. Si ce n'est pas leur cas, et qu'en plus ils ont déjà un capital économique et une formation, ils ont plus de chance de se créer un réseau rapidement. Quand les immigrants sont issus d'une minorité, ils partent avec une prise, et encore plus s'il s'agit d'une femme. Surtout si le couple a des enfants, puisque la femme a l'habitude de favoriser l'intégration sociale et professionnelle de l'homme avant la sienne «, mentionne-t-elle.

Pour réaliser son mémoire, Judith Camier a effectué 15 entrevues pendant l'été, avec huit hommes et sept femmes. La moitié des personnes rencontrées étaient des minorités visibles et audibles, et la moitié des gens avaient des enfants. Tous les immigrants habitaient au Lac-Saint-Jean depuis moins de trois ans.

Portes ouvertes sur le Lac

Selon Mme Camier, l'importance de l'organisme Portes ouvertes sur le Lac prend tout son sens. Même si certains immigrants sont beaucoup plus autonomes, d'autres ont besoin d'être accompagnés dans leurs premiers pas. C'est pourquoi un agent d'intégration les accompagne dans tous leurs déplacements, si nécessaire, afin de les aider à s'intégrer à leur nouveau milieu.

« C'est plus facile pour eux, parce que sans intermédiaire pour les guider, le développement de réseaux sociaux est plus compliqué «, explique-t-elle.

Le directeur de l'organisme, Louis-Michel Tremblay, trouve ce type de recherche très intéressant. Selon lui, l'immigration en région est peu documentée, contrairement à ce qui se passe dans les grands centres.

« Les résultats montrent que le milieu s'organise et s'implique, mais aussi que tout n'est pas gagné. Nous ne pouvons pas nier qu'il y a encore du travail à faire «, a-t-il expliqué.

source : http://www.lapresse.ca/le-quotidien/actualites/201302/21/01-4623961-difficile-integration-des-minorites.php

post-2-0-61716600-1361480122_thumb.jpg

Link to post
Share on other sites

Il ne faut pas en faire une généralité. Dans son article, c'est écrit "certains immigrants sont beaucoup plus autonomes".

Moi je pense que cela dépend de plusieurs choses. Cela fait 5 ans que je suis au Saguenay et tout se passe bien pour moi. Il faut prendre en compte le fait qu'ici il n'y a pas beaucoup d'immigrants comparé à Montréal et autres villes. Donc les gens n'ont pas l'habitude de voir des "étrangers" dans la région. Encore là, ce n'est pas une généralité, il y a des personnes à qui cela ne dérange pas de voir arriver des immigrants dans la région.

Peu importe la région que vous choisirez, il y aura des points positifs et des points négatifs. C'est à vous de voir, quand vous prenez votre décision, quelle importance ont pour vous ces points positifs et négatifs.

Je peux vous dire que c'est très apprécié ici le fait de pouvoir aller faire des activités dans un centre de ski après une journée de travail, et cela sans avoir de trafic ou faire 2 heures de route.

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Similar Content

    • By DavidDEP
      Bonjour,
      Ma compagne et revenons tout juste d'un séjour au Québec, nous explorons la possibilité de venir habiter dans la région Saguenay / Lac St-Jean. Nous n'avons pas encore pris notre décision et récoltons le maximum d'informations afin de peser le pour et le contre de ce choix de vie. Ma compagne est infirmière diplômée d'état en France (24 ans) plusieurs années d'expériences et une préférence à travailler auprès des personnes âgées démentes (ou non) et la prise en charge gériatrique (fin de vie) elle travaille actuellement en unité Alzheimer.  Pour ma part (25 ans) j'ai occupé plusieurs postes en France dans des milieux variés tant qu'il y a du relationnel. Nous avons tout deux grandi et habités en campagne et souhaitons absolument éviter les grandes métropoles.
      Voilà, maintenant que vous connaissez le contexte auriez-vous des expériences sur le secteur Saguenay (marché de l'emploi, habitation, vie sociale...)
      Auriez-vous également des expériences ou informations sur le milieu infirmier dans ce secteur mais aussi sur la vision de la prise en charge des personnes âgées.
       
      Merci d'avance pour vos réponses.
       
      David
    • By josueborges
      Bonjour à tous!
      J'aimerai savoir que pensez vous d'un salaire de 50k brut pour vivre dans la région du Saguenay. Prend en considération une famille de 3 persones (un couple et un bébé). Est-ce que ce salaire est suffisamment pour avoir une vie confortable dans ce endroit?
      Merci.
      Josué
    • By mescladys
      Reportage, ce soir du 07/09/2013 sur France 5 : "Québec, le chant de la nature"

      De la capitale de La Belle Province, Québec, au lac Saint-Jean, en passant par Tadoussac, sur l'estuaire du Saint-Laurent, l'animateur propose un périple sous le signe de la nature et du retour aux sources.

      Reportages :
      • L'humour québécois
      • L'Isle-aux-Grues
      • Le festival de la musique francophone de Tadoussac
      • Les animaux du Saguenay
      • L'écohameau de La Baie
      • Les Indiens du lac Saint-Jean...

      Cette semaine aux commandes du magazine, Jérôme Pitorin emmène les téléspectateurs à la découverte du Québec. Il débute son voyage dans la ville et capitale éponyme de cette province francophone du Canada, puis poursuit son périple vers l'est en direction de Tadoussac. Il remonte ensuite vers le nord, jusqu'au lac Saint-Jean. Un périple placé sous le signe de la nature et du retour aux sources.

      http://www.france5.fr/emissions/echappees-belles/diffusions/07-09-2013_125808
    • By goldenbear
      Salut à tous,

      Nous vivons depuis 3 mois à Québec, la vie citadine n'étant pas notre fort, je voudrais avoir des retours d'expérience de personnes installées dans la région du Lac St -Jean comme le coût de la vie; logement, emploi, mentalités vis-à-vis des immigrants, activités culturelles...
      Nous sommes des amants de la nature comme on lit parfois dans les petites annonces, nous voudrions trouver une maison un peu à l'écart de la ville d'Alma ou un chalet 4 saisons... quelle ville propose le plus de choses pour les adolescents, niveau activités ?
      Quels conseils pourriez-vous donner , à quoi faut-il s'attendre dans cette région, est-on vraiment isolé ?
      Est-il plus facile de trouver un logement avec des animaux parce qu'on est plus à la campagne ?
      L'hiver est-il plus rude ...etc tout conseil serait le bienvenu... merci
    • By Laurent
      source : http://www.rcinet.ca/francais/a-l-affiche/entrevues-2012/09-29_2013-03-05-immigrer-au-lac-st-jean-mieux-vaut-etre-vaillant/

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.



×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines

Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2021 immigrer.com

Advertisement