Jump to content

La mafia, entre fiction et réalité ...


Recommended Posts

  • Habitués

Un aspect dont on parle pas beaucoup sur ce forum et qui pourtant peut toucher directement les immigrants de type investisseurs, ou même tout immigrant se lançant en affaires et qui verrai son travail couronné de succès après des années de dur labeur. Quand un ami algérien m'en a parlé, je lui ai ri au nez, pensant qu'il niaiser avec moi en me racontant l'histoire de ces hommes qui débarquent en demandant de payer pour avoir la paix. La mafia existe belle et bien et est profondément enracinée dans la métropole et touchant tous les acteurs de la société, économique et politique. Cette fois ci c'est l'histoire d'un malheureux pâtissier franco-libanais que nous raconte le Haff dans cet article qui a décidé de ne pas baisser les bras face à cette "pègre".

Pâtissier à Montréal, il dit non à la pègre et porte un gilet pare-balles

AFPQC | Par Agence France-PressePublication: 17/02/2013 21:09 EST | Mis à jour: 18/02/2013 07:15 EST

Un pâtissier franco-libanais venu chercher amour et fortune à Montréal s'est acheté un gilet pare-balles, a embauché un garde du corps et installé huit caméras de sécurité au-dessus de ses vitrines pleines de croissants et sablés: il avait refusé de payer la "taxe de sécurité" demandée par la criminalité organisée.

A côté de la "grande corruption" impliquant entreprises, partis politiques et mafieux, dévoilée depuis des mois par une commission d'enquête, il existe au Québec une zone d'ombre de même nature qui touche les petits commerçants et artisans.

Ce sont des petites histoires de milliers et non plus de millions de dollars, de petits "soldats" de la pègre, de coups de barre de fer plutôt que de coups de revolver. On n'en parle presque pas.

Est-ce son prénom peu ordinaire - De Gaulle, choisi par son père, grand admirateur du général français - qui le pousse à affronter la pègre montréalaise? Le pâtissier franco-libanais De Gaulle Hélou a été menacé, agressé, les pneus de sa voiture crevés.

C'est en France qu'il réussit comme pâtissier, jusqu'au moment où, pour suivre une Québécoise, il franchit l'Atlantique en 2006.

Bientôt, il reprend un magasin franchisé rue Saint-Viateur, dans un quartier branché de Montréal.

Après quelques mois, d'étranges surprises commencent, raconte-t-il à l'AFP. On lui présente des fausses factures pour des travaux jamais effectués. Il refuse de les payer.

"Je ne savais pas que c'étaient des voyous et que les pâtisseries servaient à blanchir de l'argent", pense-t-il aujourd'hui.

Le détenteur de la franchise lui propose de reprendre un autre magasin dans un centre commercial. Hélou accepte, signe un autre contrat et s'endette.

Mais il voit un huissier débarquer, pour le compte d'une banque: le propriétaire de ses deux franchises en a vendu une autre - pour le même magasin - à un inconnu qui a pris un gros crédit avant de disparaître. De Gaulle parvient à s'en sortir et continue à travailler pour son propre compte.

Il n'empêche, il fait faillite en 2009, rattrapé par des dettes qu'il impute, encore, au propriétaire de son ancienne franchise, un Italien proche de la mafia, selon les médias canadiens.

Une Québécoise l'aide à rebondir et Hélou devient son associé.

En avril 2010, deux hommes noirs l'attaquent à l'ouverture du magasin, le frappent avec un démonte-pneu, puis partent sans rien demander.

Les pneus de sa voiture sont crevés, les vitres du magasin cassées. La police lui conseille de cesser d'être "paranoïaque".

Il renvoie ses trois enfants à Paris, achète un gilet pare-balles, installe un dispositif de sécurité dans sa pâtisserie.

Les commerçants du quartier lui conseillent de verser la "taxe de protection" dite "pizzo". "Tu paies les boys et tu es tranquille".

Dans ce melting-pot de nationalités qu'est le Canada, la mafia est d'origine italienne, haïtienne, canadienne, plus rarement russe ou irlandaise.

Selon un livre "Mafia Inc." écrit par deux experts, André Noël et André Cédilot, 600 commerçants montréalais environ acceptent de payer le "pizzo".

Pour le professeur à l'Ecole de criminologie de l'Université de Montréal, Carlo Morselli, ce chiffre est intéressant, mais difficile à confirmer. "Je ne sais pas par quelle méthodologie ils y sont arrivés", observe-t-il.

En fait, dit-il, "la mafia est une industrie de protection". Des tenanciers de bars paient pour un service réel: "La sécurité s'améliore, il y a moins de vols. Et la clientèle augmente."

Ce n'est pas le choix de De Gaulle Hélou. Entre-temps, les médias s'intéressent à lui. Le présentateur de l'émission "Enquête" de Radio-Canada, Alain Gravel, souligne encore aujourd'hui le courage de De Gaulle, qui avait accepté de parler devant la caméra. Deux autres franchisés, rencontrant des problèmes similaires, ont préféré se taire.

Maintenant que la presse s'est penchée sur son cas, la police est plus diligente. Des inconnus viennent à nouveau et demandent au pâtissier de "payer sa protection". La police l'incite à leur tendre un piège. Cinq "simples soldats" sont arrêtés en avril 2011.

Mais il en assez. Il décide de rentrer en France et n'attend plus que de vendre le magasin.

"En France, jamais des gens ne sont venus me demander de l'argent", explique-t-il. "Au Québec, la justice n'est pas assez sévère avec les voyous, elle les tolère".

post-2-0-20000500-1361202124_thumb.jpg

Edited by immigrer.com
Link to post
Share on other sites

Il y a eu une affaire de corruption récemment en France. Un agent du fisc faisait chanter les petits commerçants en leur disant soit vous payez soit je vous controle...

Le racket peut prendre plusieurs formes...

Edited by Jeremy971
Link to post
Share on other sites

Si la justice était sévère en France ça se saurait ... Tout depend surtout de l endroit ou l on se trouve pour ne pas se faire raquetter ... C est le problème de bcp de grandes villes ... Américaines ou européennes !

Si la justice était sévère en France ça se saurait ... Tout depend surtout de l endroit ou l on se trouve pour ne pas se faire raquetter ... C est le problème de bcp de grandes villes ... Américaines ou européennes !

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

"En France, jamais des gens ne sont venus me demander de l'argent", explique-t-il. "Au Québec, la justice n'est pas assez sévère avec les voyous, elle les tolère".

Heuuu, je lui souhaite vivement de s'installer dans un quartier ou un ville "tranquille"... Sinon il risque d'être confronté à la même situation...
Quant à la clémence du Québec à l'encontre des voyous, je ne peux pas juger... mais que dire de la France !!! Certains font leurs petits trafics en tout impunité tellement il craignent les forces de l'ordre et la justice ! Ils s'en vantent car
même si il se font prendre les peines sont tellement minimes que le jeu en vaut la chandelle !


Link to post
Share on other sites
  • Habitués

La délinquence est voulue par les systèmes en place qui gouvernent , il faut un minimum !! soit en France ou à Montrél ou ailleur ! ils alimentent avec les médias ! surtout quand ils veulent passer une loi importante (peuple s'oppose!! :angry: ) ! un traité (comme le traité européen :8P ) , l'abolition de l'étalon or (la conséquence crise 2008 ....), ....je vous conseile de voir les dates des décisions prises (les plus importantes ) toutes ont eu lieu pendant les vacances de Noelle,et la fin d'année :santa::drinks: !!

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

La délinquence est voulue par les systèmes en place qui gouvernent , il faut un minimum !! soit en France ou à Montrél ou ailleur ! ils alimentent avec les médias ! surtout quand ils veulent passer une loi importante (peuple s'oppose!! :angry: ) ! un traité (comme le traité européen :8P ) , l'abolition de l'étalon or (la conséquence crise 2008 ....), ....je vous conseile de voir les dates des décisions prises (les plus importantes ) toutes ont eu lieu pendant les vacances de Noelle,et la fin d'année :santa::drinks: !!

Wow y en a qui en ont fumé ou bu du bon! :biggrin2:

Link to post
Share on other sites

J'ai retrouvé l'article sur l'inspecteur des impots

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/un-inspecteur-des-impots-coupable-125610

Ca m'avait bien fait rire :

"Profitant de son statut et de son autorité, un contrôleur fiscal, chargé de la vérification des déclarations des petites et moyennes entreprises implantées à Paris, a tenté de soutirer de largent à un commerçant du Xe arrondissement.Il a été interpellé après avoir reçu de sa victime une enveloppe contenant 8000 . "

Link to post
Share on other sites

Est ce qu'ils ont mis une tête de cheval dans son lit comme avertissement? :D Envoyé par l'application mobile Forum IC

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

C'est le fameux racket de protection imposé aux petits commerçants sur certaines artères par les petites mafias qui contrôlent différents quartiers (mafias iranienne, italienne, jamaïcaine, etc. etc. - de nos jours, peut-être les gangs de rue ou autres)... Un problème connu de longue date, mais quand un réseau est démantelé un autre se crée, hélàs. Je connaissais quelqu'un dont le commerce (un café-restaurant) avait été incendié deux fois parce qu'il refusait de payer...

Edited by bencoudonc
Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.



×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines