Jump to content

Criminaliser l'avortement, le Canada a passé proche


Recommended Posts

  • Habitués

Belgécois, ça fait un bout que la criminalisation de l'avortement est dans les carnets de M. Harper. Je tirais déjà la sonnette d'alarme en 2004, après avoir lu une entrevue qu'il a donnée sur le sujet. Déjà, il annonçait la couleur.

Il est très hypocrite sur la question: il fait mine d'être contre la criminalisation, parce qu'il sait que ça passe mal auprès de l'électorat, mais il a ouvert la porte en sous-main au dépôt d'un projet de loi privé sur la question, avec vote libre. Un beau double-jeu de sa part. Si vous appelez ça du bon sens, nous n'avons pas la même conception de ces termes.

Pis je ne vois pas trop quel moyen terme il peut y avoir entre la criminalisation ou pas de l'avortement. Je veux bien qu'on l'interdise à partir d'un certain stade de la grossesse - on ne fait pas d'avortement lorsque le foetus est viable, au Québec, la patiente est envoyée aux États-Unis.

http://www.radio-can...t-Enquete.shtml

La question n'est quand même pas simple. M. Harper ne se situe pas dans ce débat.

il est faut de dire que c'est dasns le carnet de Monsieur harper. C'est une question qui divise le parti conservateur. harper n'est pas contre l'avortement, mais une frange de son parti et de son electorat est vraiment contre. Il doit composer avec ça. Je suis loin d'être fan de Harper, néeanmoins faut arrêter de dépeindre celui ci comme un petit Docteur Evil.. c'est ridicule.

« S’il soutient qu’un gouvernement conservateur ne chercherait pas à rouvrir les dossiers de la peine de mort et ceux de l’avortement, il ajoute toutefois qu’il tiendrait un vote libre sur ces questions advenant le dépôt d’un projet de loi par un député de la Chambre.»

Cette biographie date de mai 2005...

Avant de déclarer qu'une position est ridicule, on s'informe un brin.

Link to post
Share on other sites
  • Replies 227
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Il y a quelques semaines il y avait un sujet sur ce forum qui s'appelait : ''pourquoi l'indépendance du Québec ?'' Et bien dans la série ‘’ raisons pour crisser son camp en dehors du Canada’’ en vo

Attitude que l'on rencontre malheureusement pas si souvent... Y en a remarquez, j'ai un ami australien qui, lui aussi, demande qu'on ne lui parle pas en anglais. Il a du mal, mais il se débrouille.

  • Habitués

Belgécois, ça fait un bout que la criminalisation de l'avortement est dans les carnets de M. Harper. Je tirais déjà la sonnette d'alarme en 2004, après avoir lu une entrevue qu'il a donnée sur le sujet. Déjà, il annonçait la couleur.

Il est très hypocrite sur la question: il fait mine d'être contre la criminalisation, parce qu'il sait que ça passe mal auprès de l'électorat, mais il a ouvert la porte en sous-main au dépôt d'un projet de loi privé sur la question, avec vote libre. Un beau double-jeu de sa part. Si vous appelez ça du bon sens, nous n'avons pas la même conception de ces termes.

Pis je ne vois pas trop quel moyen terme il peut y avoir entre la criminalisation ou pas de l'avortement. Je veux bien qu'on l'interdise à partir d'un certain stade de la grossesse - on ne fait pas d'avortement lorsque le foetus est viable, au Québec, la patiente est envoyée aux États-Unis.

http://www.radio-can...t-Enquete.shtml

La question n'est quand même pas simple. M. Harper ne se situe pas dans ce débat.

il est faut de dire que c'est dasns le carnet de Monsieur harper. C'est une question qui divise le parti conservateur. harper n'est pas contre l'avortement, mais une frange de son parti et de son electorat est vraiment contre. Il doit composer avec ça. Je suis loin d'être fan de Harper, néeanmoins faut arrêter de dépeindre celui ci comme un petit Docteur Evil.. c'est ridicule.

« S’il soutient qu’un gouvernement conservateur ne chercherait pas à rouvrir les dossiers de la peine de mort et ceux de l’avortement, il ajoute toutefois qu’il tiendrait un vote libre sur ces questions advenant le dépôt d’un projet de loi par un député de la Chambre.»

Cette biographie date de mai 2005...

Avant de déclarer qu'une position est ridicule, on s'informe un brin.

c'est ce que Yow_Lys ecrit: meme si Harper n'est pas pour, il ne peut empecher un groupe de deputes de mettre cela au vote. Le parlement est libre de presenter un projet de loi car on est en democratie.

Je n'ai pas regarde si le Premier ministre peut opposer un VETO a un tel projet de loi si celui-ci venait a passer, et ensuite il faudrait voir si cela peut s'appliquer de plein droit aux Provinces sans empieter sur leurs prerogatives propres.

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Belgécois, ça fait un bout que la criminalisation de l'avortement est dans les carnets de M. Harper. Je tirais déjà la sonnette d'alarme en 2004, après avoir lu une entrevue qu'il a donnée sur le sujet. Déjà, il annonçait la couleur.

Il est très hypocrite sur la question: il fait mine d'être contre la criminalisation, parce qu'il sait que ça passe mal auprès de l'électorat, mais il a ouvert la porte en sous-main au dépôt d'un projet de loi privé sur la question, avec vote libre. Un beau double-jeu de sa part. Si vous appelez ça du bon sens, nous n'avons pas la même conception de ces termes.

Pis je ne vois pas trop quel moyen terme il peut y avoir entre la criminalisation ou pas de l'avortement. Je veux bien qu'on l'interdise à partir d'un certain stade de la grossesse - on ne fait pas d'avortement lorsque le foetus est viable, au Québec, la patiente est envoyée aux États-Unis.

http://www.radio-can...t-Enquete.shtml

La question n'est quand même pas simple. M. Harper ne se situe pas dans ce débat.

il est faux de dire que c'est dans le carnet de Monsieur harper. C'est une question qui divise le parti conservateur. Harper n'est pas contre l'avortement, mais une frange de son parti et de son électorat est vraiment contre. Il doit composer avec ça. Je suis loin d'être fan de Harper, néanmoins faut arrêter de dépeindre celui ci comme un petit Docteur Evil.. c'est ridicule.

« S’il soutient qu’un gouvernement conservateur ne chercherait pas à rouvrir les dossiers de la peine de mort et ceux de l’avortement, il ajoute toutefois qu’il tiendrait un vote libre sur ces questions advenant le dépôt d’un projet de loi par un député de la Chambre.»

Cette biographie date de mai 2005...

Avant de déclarer qu'une position est ridicule, on s'informe un brin.

Et en quoi il dit qu'il est contre l'avortement?!

J'ai pas dit que c'était ridicule mais faux de dire de harper qu'il est anti-avortement. Ce qui est ridicule est la volonté de la dépeindre invariablement comme un docteur Evil.... tout comme vouloir dépeindre les NPD comme de dangereux marxistes.

Il n'a pas le choix sur cette question de l'avortement que de laisser un vote libre, car son parti est supporté en partie par la droite conservatrice et religieuse. Donc si il prend une posture ferme sur ce sujet il va se couper de cette solide base, et l'histoire de Harper comme défenseur du rassemblement des conservateurs ne peut que conduire à cette posture logique.

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Belgécois, ça fait un bout que la criminalisation de l'avortement est dans les carnets de M. Harper. Je tirais déjà la sonnette d'alarme en 2004, après avoir lu une entrevue qu'il a donnée sur le sujet. Déjà, il annonçait la couleur.

Il est très hypocrite sur la question: il fait mine d'être contre la criminalisation, parce qu'il sait que ça passe mal auprès de l'électorat, mais il a ouvert la porte en sous-main au dépôt d'un projet de loi privé sur la question, avec vote libre. Un beau double-jeu de sa part. Si vous appelez ça du bon sens, nous n'avons pas la même conception de ces termes.

Pis je ne vois pas trop quel moyen terme il peut y avoir entre la criminalisation ou pas de l'avortement. Je veux bien qu'on l'interdise à partir d'un certain stade de la grossesse - on ne fait pas d'avortement lorsque le foetus est viable, au Québec, la patiente est envoyée aux États-Unis.

http://www.radio-can...t-Enquete.shtml

La question n'est quand même pas simple. M. Harper ne se situe pas dans ce débat.

il est faux de dire que c'est dans le carnet de Monsieur harper. C'est une question qui divise le parti conservateur. Harper n'est pas contre l'avortement, mais une frange de son parti et de son électorat est vraiment contre. Il doit composer avec ça. Je suis loin d'être fan de Harper, néanmoins faut arrêter de dépeindre celui ci comme un petit Docteur Evil.. c'est ridicule.

« S’il soutient qu’un gouvernement conservateur ne chercherait pas à rouvrir les dossiers de la peine de mort et ceux de l’avortement, il ajoute toutefois qu’il tiendrait un vote libre sur ces questions advenant le dépôt d’un projet de loi par un député de la Chambre.»

Cette biographie date de mai 2005...

Avant de déclarer qu'une position est ridicule, on s'informe un brin.

Et en quoi il dit qu'il est contre l'avortement?!

J'ai pas dit que c'était ridicule mais faux de dire de harper qu'il est anti-avortement. Ce qui est ridicule est la volonté de la dépeindre invariablement comme un docteur Evil.... tout comme vouloir dépeindre les NPD comme de dangereux marxistes.

Il n'a pas le choix sur cette question de l'avortement que de laisser un vote libre, car son parti est supporté en partie par la droite conservatrice et religieuse. Donc si il prend une posture ferme sur ce sujet il va se couper de cette solide base, et l'histoire de Harper comme défenseur du rassemblement des conservateurs ne peut que conduire à cette posture logique.

Il avait tellement le choix que son prédécesseur au parti, avec la même base conservatrice, n'a jamais rouvert le dossier.

Il avait parfaitement le choix. M.Harper n'a absolument rien d'un modéré, ça c'est ridicule de le penser. Ce n'est pas le Dr Evil, mais un politicien nettement plus à droite que ne l'est l'électorat canadien, alors il se donne une image de modéré pour mieux passer. Il ne cherche pas moins, en sous-main, à faire passer son agenda politique. Sans être de la droite religieuse lui-même, il a nommé à des postes clés des gens aussi douteux qu'un Stockwell Day, un créationniste, et il a largement ouvert les portes de son parti à des associations chrétiennes fondamentalistes.

http://www2.lactualite.com/chantal-hebert/2010-06-04/stephen-harper-et-la-droite-religieuse/

C'est aussi un militariste et un admirateur de Mme Tatcher, un néo-libéral pur sucre, grand lecteur de Hayek. Il est directement responsable de la dérive du parti Conservateur vers l'extrême-droite, alors que c'était traditionnellement un parti de centre-droite.

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Et en quoi il dit qu'il est contre l'avortement?!

J'ai pas dit que c'était ridicule mais faux de dire de harper qu'il est anti-avortement. Ce qui est ridicule est la volonté de la dépeindre invariablement comme un docteur Evil.... tout comme vouloir dépeindre les NPD comme de dangereux marxistes.

Il n'a pas le choix sur cette question de l'avortement que de laisser un vote libre, car son parti est supporté en partie par la droite conservatrice et religieuse. Donc si il prend une posture ferme sur ce sujet il va se couper de cette solide base, et l'histoire de Harper comme défenseur du rassemblement des conservateurs ne peut que conduire à cette posture logique.

Mon point n'était pas tellement que Harper est un si ou un ca.

Mon point c'est que au Québec JAMAIS une telle question se poserait.

Elle se pose au Canada Anglais parce que ce sont des tatas arriérés....et ils se trouvent que ces tatas arriérés vote majoritairement pour Harper.

(pour ceux qui vont me dire que ce ne sont pas TOUS les Canadiens Anglais qui aiment Harper, je répondrai qu'il a obtenu 87% du vote en Alberta !

87% vous vous rendez compte...pour un abruti)

jimmy

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Sérieux, on peut avorter à n'importe quel terme de la grossesse??? :blink2: Personnellement je trouve ça très choquant, et pourtant je suis pour le droit à l'avortement.

Ou alors j'ai mal compris?

Edited by Vero_31
Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Sérieux, on peut avorter à n'importe quel terme de la grossesse??? :blink2: Personnellement je trouve ça très choquant, et pourtant je suis pour le droit à l'avortement.

Ou alors j'ai mal compris?

Oui n'importe quel terme.

En fait c'est tout simplement qu'il n'y a PAS de loi sur l'avortement au Canada.

C'est d'ailleurs assez fascinant de savoir comment cela s'est produit :

Il y avait auparavant, une loi anti avortement.

Puis un jour, au Québec (évidemment) il y a un docteur (Dr. Morgentaler) qui s'est affiché ouvertement comme étant un médecin ou toute femme pouvait venir se faire avorter dans sa clinique a Montréal et cela en toute sécurité (c'était dans les années 80 si je me rappelle bien).

Évidemment puisqu'a l'époque il y avait une loi l'interdisant il fût poursuivi.

Le procès fût fascinant.

L'avocat de la poursuite avait préparé un immense dossier pour prouver que Morgentaler avait bel et bien pratiqué des avortements.

L'avocat de la poursuite demande donc au Docteur s'il a pratiqué des avortements.

A la surprise de tout le monde le docteur répond : OUI !

L'avocat lui redemande, il répond de nouveau OUI.

Fin du procès, le jury se retire pour délibérer.

Puis le jury reviens et répond : NON COUPABLE

Vous vous rendez compte , l'accusé se déclare coupable, le jury (Québécois je le rappelle) le déclare non coupable.

Il y a donc un deuxième procès quelques mois plus tard, avec d'autres preuves de d'autres avorterments.

Même scénario, la poursuite demande au docteur s'il a pratiqué des avortements, il répond oui, le jury délibère et reviens en le déclarant non coupable.

Ce fût un exemple éclatant d'une loi que la très grande majorité de la population (Québécoise) désaprouve.

Même si l'accusé avoue qu'il a enfreint cette loi, celle ci est tellement désaprouvé par la population qu'il n'est pas question de punir l'accusé.

La loi est donc déclarée inopérante et non avenue....et depuis aucun gouvernement n'a osé s'attaquer a ce sujet....sauf les morons de CONservateurs bien sur.

Vous vous rendez compte j'espère que sans ce petit côté rebel et anarchiste des Québécois (hérité de nos ancêtres Francais) si ce procès avait eu lieu au Canada anglais, surtout dans l'ouest canadien, donc dans le bible belt canadien, on en serait encore aujourd'hui aux avortement clandestins avec des broches a tricoter.

Vive le Québec

jimmy

Edited by jimmy
Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Au fait, le titre est vraiment racoleur. Il s'agit de revoir la définition du foetus, qui pour le moment est un vulgaire objet inanimé dont on peut se débarrasser comme bon nous semble tant qu'il n'est pas né, pas de "croiminaliser l'avortement".

Non ce n'est pas tout à fait ça, c'est "l'être qui vit dans le ventre de"

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Raisons sérieuses ? Là on jase... Comme les viols, les enfants handicapés, les risques pour la mère et/ou le foetus, etc. Dans pareil cas, l'attitude de certains médecins est inexcusable, quand ils font traîner l'intervention de certaines femmes, notamment victimes de viol, pour les "forcer" à garder le bébé... Preuve qu'il ne faut pas laisser le choix entre les mains du médecin, comme c'est le cas selon l'article posté ci-dessus.

Mais les futilités, je ne les supporte pas. Idem pour les cas d'abus, qui sont quotidiens, je le rappelle, à travers le Canada. Un couple capable de tuer son propre bébé, formé, viable et en pleine santé ne mérite pas d'être parent, et en sont profondément incapables. Dans pareil cas, je leur souhaite de ne jamais en avoir...

Je ne vois pas de solutions à vrai dire, et le "bar ouvert" actuel est probablement le meilleur, quoique très peu éthique. Mais c'est aussi cela la sélection naturelle...

Il faudrait voir à éviter de pousser de hauts cris face à un sujet que l'on ne maîtrise pas.

Si des interromptions médicales de grossesse se font tardivement, que ce soit au Québec, comme d'ailleurs en France, c'est parce que

1- certains organes comme le cerveau ne sont pas développés parfaitement avant un terme tardif de la grossesse, empêchant de voir les malformations graves potentielles prématurément. C'est pour ça qu'on est obligé de faire une interruption tardive

2- la médecine ne maîtrise pas encore tout, et en cas de doutes sur les troubles possibles, le corps médical préfère attendre le plus longtemps possible plutôt que d'interrompre

Je ne sais pas ce que tu appelles "faire traîner", mais en France aussi, on ne se précipite pas à faire les interruptions tardives n'importe comment. Ca prend aussi au mieux plusieurs semaines...

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Sérieux, on peut avorter à n'importe quel terme de la grossesse??? :blink2: Personnellement je trouve ça très choquant, et pourtant je suis pour le droit à l'avortement.

Ou alors j'ai mal compris?

Forcément, le topic mélange avortements et interruptions médicales de grossesse, ce qui n'a strictement rien à voir ! Il semble y avoir des dérives mais qui restent isolées, si j'ai bien tout suivi.

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Ce forum foire sans arrêt ces derniers temps. Là c'est extrêmement lent...

Beaucoup ici parlent sans rien comprendre à la situation réelle. C'est celle-ci:

AU CANADA, ON AVORTE QUAND ON VEUT, MÊME UNE SECONDE AVANT QUE LE BÉBÉ NAISSE. Il n'y a aucune restriction, rien, nada. On peut presque décapiter le bébé dès que sa tête passe, à condition que le corps ne soit pas encore sorti. À moins qu'un puisse encore le tuer tant que le cordon n'est pas coupé ?

Cette absence de limite est odieuse et ouvre la porte aux pires abus abominables. Voilà la seule et unique raison pour laquelle il faut rouvrir ce dossier au plus vite, pour imposer certaines balises et se retrouver sur un même pied, en matière d'avortement, que des pays comme la Suède, la Norvège, la France, les Pays-Bas, etc. et quitter la zone des pays sans lois comme la Chine et la Corée du Nord.

RENSEIGNEZ-VOUS AVANT DE HURLER: IL N'EST PAS QUESTION D'INTERDIRE OU DE CRIMINALISER, MAIS DE BALISER POUR ÉVITER LES ABUS ODIEUX QUI SONT QUOTIDIENS !

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Aujourd'hui, il faut être solidement con (excusez) pour ne pas être au courant. Quand à l'accès à la contraception, ils en distribuent à l'école, des condoms. Mais on peut faire tout ce qu'on veut, il y en a toujours qui ne comprendront pas...

Reste lucide, il y a, a eu, et aura toujours des loupées. Pourquoi ? Parce que l'homme est un animal, c'est universel, et avoir toutes les ambitions du monde à ce sujet n'y changera jamais rien...

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Raisons sérieuses ? Là on jase... Comme les viols, les enfants handicapés, les risques pour la mère et/ou le foetus, etc. Dans pareil cas, l'attitude de certains médecins est inexcusable, quand ils font traîner l'intervention de certaines femmes, notamment victimes de viol, pour les "forcer" à garder le bébé... Preuve qu'il ne faut pas laisser le choix entre les mains du médecin, comme c'est le cas selon l'article posté ci-dessus.

Mais les futilités, je ne les supporte pas. Idem pour les cas d'abus, qui sont quotidiens, je le rappelle, à travers le Canada. Un couple capable de tuer son propre bébé, formé, viable et en pleine santé ne mérite pas d'être parent, et en sont profondément incapables. Dans pareil cas, je leur souhaite de ne jamais en avoir...

Je ne vois pas de solutions à vrai dire, et le "bar ouvert" actuel est probablement le meilleur, quoique très peu éthique. Mais c'est aussi cela la sélection naturelle...

Il faudrait voir à éviter de pousser de hauts cris face à un sujet que l'on ne maîtrise pas.

Si des interromptions médicales de grossesse se font tardivement, que ce soit au Québec, comme d'ailleurs en France, c'est parce que

1- certains organes comme le cerveau ne sont pas développés parfaitement avant un terme tardif de la grossesse, empêchant de voir les malformations graves potentielles prématurément. C'est pour ça qu'on est obligé de faire une interruption tardive

2- la médecine ne maîtrise pas encore tout, et en cas de doutes sur les troubles possibles, le corps médical préfère attendre le plus longtemps possible plutôt que d'interrompre

Je ne sais pas ce que tu appelles "faire traîner", mais en France aussi, on ne se précipite pas à faire les interruptions tardives n'importe comment. Ca prend aussi au mieux plusieurs semaines...

Merci pour les infos sur la France, mais là on parle du Canada, où beaucoup seraient extrêmement satisfait d'avoir les mêmes lois qu'en France au lieu d'avoir le même que la Corée du Nord et la Chine.

Ton arrogance m'a fait sourire... Tu pars du principe que c'est pareil au Canada et en France, et tu me dis de me renseigner ? Ahahah, elle est bonne. Je te retourne le conseil: renseigne-toi sur les lois et abus au Canada avant de parler.

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Aujourd'hui, il faut être solidement con (excusez) pour ne pas être au courant. Quand à l'accès à la contraception, ils en distribuent à l'école, des condoms. Mais on peut faire tout ce qu'on veut, il y en a toujours qui ne comprendront pas...

Reste lucide, il y a, a eu, et aura toujours des loupées. Pourquoi ? Parce que l'homme est un animal, c'est universel, et avoir toutes les ambitions du monde à ce sujet n'y changera jamais rien...

Oui, c'est un fait. Ceux-là, il faut les encadrer davantage. Mais bon, au Québec, on a vidé les hôpitaux psychiatriques et on se retrouve avec des meurtres sordides d'irresponsables...

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Ce forum foire sans arrêt ces derniers temps. Là c'est extrêmement lent...

Beaucoup ici parlent sans rien comprendre à la situation réelle. C'est celle-ci:

AU CANADA, ON AVORTE QUAND ON VEUT, MÊME UNE SECONDE AVANT QUE LE BÉBÉ NAISSE. Il n'y a aucune restriction, rien, nada. On peut presque décapiter le bébé dès que sa tête passe, à condition que le corps ne soit pas encore sorti. À moins qu'un puisse encore le tuer tant que le cordon n'est pas coupé ?

Cette absence de limite est odieuse et ouvre la porte aux pires abus abominables. Voilà la seule et unique raison pour laquelle il faut rouvrir ce dossier au plus vite, pour imposer certaines balises et se retrouver sur un même pied, en matière d'avortement, que des pays comme la Suède, la Norvège, la France, les Pays-Bas, etc. et quitter la zone des pays sans lois comme la Chine et la Corée du Nord.

RENSEIGNEZ-VOUS AVANT DE HURLER: IL N'EST PAS QUESTION D'INTERDIRE OU DE CRIMINALISER, MAIS DE BALISER POUR ÉVITER LES ABUS ODIEUX QUI SONT QUOTIDIENS !

Euh pourquoi tu t'excites tout seul ? Il faut rester calme dans la vie, garçon, sans cela tu ne pourras jamais aller nulle part.

Je suis la première à admettre qu'il est urgent de réglementer tout cela, et que sans réglementation, c'est la porte ouverte à toutes les dérives possibles.

Cela dit, grâce à l'éthique des médecins, qui par définition ont l'obligation professionnelle de ne pas accepter n'importe quoi, n'importe comment, les dérives sont limitées.

Mais OUI il est urgent de pondre une réglementation dans le domaine.

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Merci pour les infos sur la France, mais là on parle du Canada, où beaucoup seraient extrêmement satisfait d'avoir les mêmes lois qu'en France au lieu d'avoir le même que la Corée du Nord et la Chine.

Ton arrogance m'a fait sourire... Tu pars du principe que c'est pareil au Canada et en France, et tu me dis de me renseigner ? Ahahah, elle est bonne. Je te retourne le conseil: renseigne-toi sur les lois et abus au Canada avant de parler.

Je me suis en effet contentée de lire tout le topic, y avait t'il d'autres choses que ce qui est écrit ici à savoir ?

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Pour ceux qui seraient tentés de dire que les abus sont rares (un par jour rien qu'en matière de sexe), c'est aussi une question de principe, et la question de principe ne tient pas compte du nombre.

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Raisons sérieuses ? Là on jase... Comme les viols, les enfants handicapés, les risques pour la mère et/ou le foetus, etc. Dans pareil cas, l'attitude de certains médecins est inexcusable, quand ils font traîner l'intervention de certaines femmes, notamment victimes de viol, pour les "forcer" à garder le bébé... Preuve qu'il ne faut pas laisser le choix entre les mains du médecin, comme c'est le cas selon l'article posté ci-dessus.

Mais les futilités, je ne les supporte pas. Idem pour les cas d'abus, qui sont quotidiens, je le rappelle, à travers le Canada. Un couple capable de tuer son propre bébé, formé, viable et en pleine santé ne mérite pas d'être parent, et en sont profondément incapables. Dans pareil cas, je leur souhaite de ne jamais en avoir...

Je ne vois pas de solutions à vrai dire, et le "bar ouvert" actuel est probablement le meilleur, quoique très peu éthique. Mais c'est aussi cela la sélection naturelle...

Il faudrait voir à éviter de pousser de hauts cris face à un sujet que l'on ne maîtrise pas.

Si des interromptions médicales de grossesse se font tardivement, que ce soit au Québec, comme d'ailleurs en France, c'est parce que

1- certains organes comme le cerveau ne sont pas développés parfaitement avant un terme tardif de la grossesse, empêchant de voir les malformations graves potentielles prématurément. C'est pour ça qu'on est obligé de faire une interruption tardive

2- la médecine ne maîtrise pas encore tout, et en cas de doutes sur les troubles possibles, le corps médical préfère attendre le plus longtemps possible plutôt que d'interrompre

Je ne sais pas ce que tu appelles "faire traîner", mais en France aussi, on ne se précipite pas à faire les interruptions tardives n'importe comment. Ca prend aussi au mieux plusieurs semaines...

Merci pour les infos sur la France, mais là on parle du Canada, où beaucoup seraient extrêmement satisfait d'avoir les mêmes lois qu'en France au lieu d'avoir le même que la Corée du Nord et la Chine.

Ton arrogance m'a fait sourire... Tu pars du principe que c'est pareil au Canada et en France, et tu me dis de me renseigner ? Ahahah, elle est bonne. Je te retourne le conseil: renseigne-toi sur les lois et abus au Canada avant de parler.

Euh, faudrait quand même suivre vous-même votre propre conseil. Je vous ai déjà donné un lien qui aurait dû vous apprendre que les avortements tardifs ne se pratiquent pas au Québec après la 23e semaine. Les rares cas sont envoyés aux États-Unis. On ne fait pas d'avortements lorsque le foetus est viable.

http://www.radio-canada.ca/nouvelles/societe/2008/03/06/005-Avortement-Enquete.shtml

Certaines raisons qui amènent certaines femmes à retarder leur décision tout à fait valables:

« Selon les données du ministère de la Santé, il n'y aurait que 35 femmes par année au Québec qui se rendent aux États-Unis pour se faire avorter.

D'après le Dr Paquin, il s'agit de la bonne décision, même si on peut se poser la question de savoir pourquoi des femmes attendent si longtemps avant de décider de se faire avorter. »

Bref, la situation au Québec n'a rien à voir avec le portrait que vous dressez.

Les médecins avancent plusieurs raisons qui, disent-ils, sont toutes valables. Par exemple, ils mentionnent la violence conjugale, des agressions, des problèmes de santé mentale ou des problèmes physiques de la patiente.

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

« Techniquement, on peut se rendre jusqu'à 36 semaines, jusqu'à l'accouchement », dit le docteur Louis Letellier de l'Hôpital Sainte-Justine.

Donc, comme il n'y a pas de loi, ce sont les médecins qui décident. Aucun ne peut pratiquer "sans musique" par lucre, pas un seul au Québec évidemment. Il n'y a absolument aucun abus à travers le pays. Je me demande où vont ces femmes qui avortent parce qu'elles attendent une fille et voudraient un garçon... Une par jour selon Radio-Canada... Mais où vont-elles ?

Le problème reste identique: pas de balises, pas de lois, rien.

Ce serait comme supprimer la loi sur l'ivresse au volant et laisser les policiers juger, seuls, sans contrainte aucune, qui est saoul et qui ne l'est pas.

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.




×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines