Jump to content

L'intégration est-elle si difficile? besoin d'être rassurée


Recommended Posts

  • Habitués

Ha ha...figure toi que je travaillais pour le tribunal pour l'ex yougoslavie :-)

Les Pays Bas...les premières années tu trouves ca top (enfin quand tu n'es pas un Francais porté sur la critique comme le disent les quebecois), ou bien tu fais comme certain tu rentres tous les weekend à Paris.

C'est très difficile de s'intégrer au Pays Bas car si tu ne parles pas la langue ils ne feront pas d'effort pour t'intégrer et même si tu parles la langue La Haye est une ville très fermée car il y a beaucoup d'organisation internationales et donc beaucoup d'expat. Moi j'avais des amis du monde entier et un ou deux amis holandais du genre qui ont voyagé et vécu l'etranger.

Sinon c'est un pays avec des règles sociales assez strictes et pas de culture culinaire du tout. La qualité de vie à la haye par contre est top (tu fais tout à vélo, tu peux habiter pas loin de ton travail et de la mer et du centre ville...par contre le temps est pourrit). Il y a pas mal de Jazz, enfin tu es pas loin d'amsterdam et de Rotterdam pour les concerts ce qui est top.

J'ai passé de très belles années là bas et de moins sympa car il est vraiment difficile de se faire des amis locaux....et dieux sait que j'ai essayé :-)

Je suis en train de regarder McGill pour faire peut être un cursus supplémentaire. Sais tu si avec un DESS tu peux avoir des équivalences? que vaux les études en "continuing studies" qu'ils proposes? Tu en as entendu parler? Je serais à Montréal début Janvier et je pense prendre rendez vous avec eux pour discuter de mon projet...Je n'en suis pas sur encore...tu en penses quoi?

Link to post
Share on other sites
  • Replies 574
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Vous devriez essayer de vous trouver un emploi par le biais de linkedin. Ça semble très efficace d'après les récits que j'ai pu lire ici. Comme ça, lorsque vous vous installez, un emploi vous attend,

Pour arrêter un peu la chicane entre cousins, voici quelques réponses à tes questions... L'intégration dépend fortément de tes expectatives, à quoi tu t'attends pour te sentir intégrée? Certaine

Pas plus pas moins apprecies que les autres. Et en passant y'een a marre de lire "profil bas""faire preuve d'humilite". Je n'ai pas change, je n'ai pas fait profil bas et cela se passe tres bien. Donc

Posted Images

  • Habitués

En tout cas Miss Cerise, une formation style-equivalent Sciences Po et maintenant une licence en droit ou quelque chose qui s'en rapproche, c'est sympa comme complementarite. Un Master II par correspondance ... mais comme tu es au Canada, pourquoi ne pas attaquer un PhD ? Ce n'est peut-etre pas equivalent comme approche.

Et puis si tu vas a la Hague, tu pourras defendre le Canada qui veut garder le passage du nord-ouest mais que les pays autres veulent rendre international en s'appuyant sur la jurisprudence d'un precedent cas -- peut-etre meme le premier cas-- : le detroit de corfou. :P

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Merci beaucoup pour ces infos Frip 1969. Je garde ça en tête si un de ces jours j'ai envie de bouger où que le poste de rêve se présente...

En ce qui concerne les continuing studies, ça dépend surement des domaines, mais moi j'ai toujours été très satisfaite. Tu es dans quoi? Je te conseille vraiment d'aller leur parler, ils sont généralement très sympa (il faut parler anglais par contre...mais j'imagine que c'est ton cas). McGill a une bonne reconnaissance internationale, utile si jamais tu décides de ne pas rester au Québec finalement.

Pour les équivalences, là encore il n'y a pas de règle fixe - ça dépend des domaines, des cours que tu as suivi, de tes notes, de la fac ou tu étais...Mais je pense que tu auras une équivalence au moins partielle. Souvent il faut reprendre certains cours qu'ils estiment plus spécifiques à eux.

Tohonu - je viendrais peut-etre au PhD un jour, mais je vais bosser en cabinet avant je pense (cause dettes...). Le master, en l'occurrence, c'est pour avoir une connaissance du droit français et un diplôme français, d'abord parce que ça m'est utile d'un point de vue professionnel et ensuite pour faciliter un éventuel retour en Europe. En tout cas, s'il y a bien un truc dont je suis reconnaissante ici, c'est la possibilité de faire des études intéressantes et de qualité (pas que ça n'existe pas ailleurs, mais je trouve l'environnent universitaire très stimulant)

En ce qui concerne le passage du nord-ouest, on en a discuté quand on a vu l'affaire du détroit de Corfou dans mes cours - et j'ai découvert que tous mes charmants amis Canadiens avaient des avis hyper tranchés et limite violents sur la question, alors que je ne savais absolument pas de quoi il s'agissait. Donc je ne sais pas si je serais la meilleure représentante :)

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Je ne suis pas sûr que vous vous ferez beaucoup d'amis locaux ici non plus, à vous lire. Vous devriez vous remettre en question un peu, au lieu de remettre en question les autres.

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

En ce qui concerne le passage du nord-ouest, on en a discuté quand on a vu l'affaire du détroit de Corfou dans mes cours - et j'ai découvert que tous mes charmants amis Canadiens avaient des avis hyper tranchés et limite violents sur la question, alors que je ne savais absolument pas de quoi il s'agissait. Donc je ne sais pas si je serais la meilleure représentante :smile:

Tu m'etonnes que cela devait soulever les foules mais ils auraient du egalement voir que la position du Canada n'a ajamais ete tres tranche a ce sujet et surtout, ce n'est que le rechauffement climatique qui fait que tout le monde s'interesse au sujet car cela va ouvrir le passage pour de bon. Tu as peut-etre donc lu des trucs la-dessus de Federic Lassere. Si je retrouve le document, je te dirai dans quoi j'en suis venu a en parler de ce detroit en ... 2007 :-). Pas tout jeune que cela.

PS: Laurent c'est chiant de ne plus voir la couleur de fond des post quotes !!

Edited by tohonu
Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Heu...Ungeduld...vraiment êtes vous toujours aussi négatif? Ca vous amuse d'envoyer des piques comme ca?Même les hollandais disent que Den Haag est une ville difficile et que les gens sont super renfermé sur leur cercle d'amis...Vous ne connaissez pas le pays et vous jugez...vraiment je me passerais de vos commentaires et c'est dommage car vous avez eu parfois de bon conseils qui sont gâchés par ce genre de commentaires très peu constructifs.

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

A Cerise et Tohonu...à mon avis ca doit etre entre les mains de la court internationale de justice (CIJ) vu le sujet. Il y a plusieurs tribunaux internationaux à La Haye et donc c'est vrai que c'est un vivier de juriste de tous les pays du monde et c'est passionnant. J'avoue que j'ai beaucoup appris à vos cotés.

Je suis à l'origine de formation en Economie et puis j'ai un DESS en Nouvelles technologies (gestion de projet et nouvelles technologies). J'ai pas eu des super notes pendant mes années de Sciences Eco donc pour les équivalences ca risque d'être dur. :-)

Je ne connaissais pas le sujet du détroit. J'irai lire un peu dessus mais la je vais me coucher! Bonne soirée à vous

Oui Laurent c'est chiant :-D (c'est qui Laurent?)

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Bonjour Ungeduld,

Je ne sais pas a qui vous vous adressiez, mais si c'est a moi, il se trouve que j'ai pas mal d'amis locaux, sans parler de mon chum, merci bien. Et si vous vous adressez à Frip1969, honnêtement, je ne vois pas du tout de quoi vous parlez. Elle m'a l'air très sympathique.

Je respecte votre droit d'avoir des opinions tranchées mais je trouve votre manière d'être très agressive, peu accueillante, et comme je le disais plus haut, peu représentative des québécois que je connais.

Il est toujours difficile de se faire des amis locaux. C'est le propre de l'immigration. Mais avec un peu de temps et d'adaptation, tout le monde peu rencontrer chaussure à son pied parmi les milliers de québécois aux opinions et aux intérêts divers. Et rien n'empêche de se faire d'autres amis expats entre-temps.

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Tohonu, tu était impliqué la-dedans toi aussi? C'était marrant d'apprendre le rôle du Canada en droit inter, c'est un peu moins le pays-des-bisounours que ce qu'on croit...

Frip1969 => La Hague tu m'étonnes ça doit être un vivier de juristes fou! En revanche, je ne sais pas s'il y a des super possibilités d'emplois autres... genre pour un charmant québécois en RH? (pas sure qu'il soit dingue d'enthousiasme a l'idée, je vais devoir le motiver)

Pour ce qui est des notes ne panique pas, il est possible qu'ils te créditent tous les cours pour lesquels tu as eu la moyenne! En tout cas n'hésite pas à leur en parler car si je comprends bien c'est vraiment au cas par cas. Tu arrives en janvier c'est ça? Au moins tu n'auras pas de surprises niveau hiver... :)

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

@Miss Cerise

Non, je ne m'adressais pas à vous. Cependant, je trouve difficile de ne pas être agressif à lire les propos plus que méprisants que je lis sur les Québécois ici depuis que je fréquente ce forum, soit 2007. C'est étrange, mais c'est un reproche que l'on fait souvent aux Québécois qui sont inscrits ici - un certain Jimmy était accusé de la même chose à une autre époque.

Ça me révolte de lire ce genre de propos. Pour qui se prennent donc les personnes qui se permettent de nous vomir dessus à la fin? Comment voulez-vous que nous réagissions?

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

@frip1969

J'ai essayé de vous expliquer la mentalité québécoise, puisque vous sembliez vous poser des questions quant à votre éventuelle intégration. Vous avez tourné la chose comme si c'étaient des attaques personnelles, et contre les Français. Kobico a essayé de vous expliquer qu'il n'en était rien, vous avez fait la sourde oreille et vous en avez rajouté une couche en allant défendre les propos inacceptables d'emma_k, qui disait que le Québec était sans culture et peuplé de parasites sociaux.

Alors cessez de jouer les vierges offensées et regardez-vous vous-même dans un miroir avant de demander aux autres de le faire. Vous ne donnez pas du tout l'impression d'être une personne qui essaie de comprendre la mentalité des gens au milieu de qui vous allez vivre. En réalité, vous avez lu les propos de certains énergumènes sur ce forum, d'où votre besoin d'être rassurée. Il faut lire vos remarques sur le risque de rejet de votre enfant en raison de son accent... Manifestement, vous partez déjà avec une certaine image des Québécois en tête, mais vous jouez à la personne supposément ouverte, tout en vous offusquant quand nous avons le malheur de réagir aux propos méprisants de certains à notre encontre.

Puisque vous vous acharnez à justifier les propos de certains ici, ne venez pas jouer les arbitres par la suite et vous plaindre du ton des échanges. Vous noterez que je me suis adressé à vous tout à fait gentiment, et que c'est vous qui avez tourné la chose comme si c'étaient des attaques personnelles en embarquant dans le petit jeu de certains ici, qui jouent eux aussi aux vierges offensées alors qu'ils s'en permettent de bien pire.

Je ne vois franchement pas pourquoi j'adoucirais le ton devant votre attitude assez déplorable.

Edited by Ungeduld
Link to post
Share on other sites
  • Habitués

@ Ungeduld : Je comprends que vous puissiez parfois être offensé. Je désapprouve moi-meme de nombreux commentaires sur les québécois que l'on peut trouver ici. Tout comme je suis très choquée de lire les généralisations méprisantes sur les français et les autres qu'on y trouve également. Mais c'est un cercle vicieux, plus on répond par l'agressivité et plus on entraine plus d'agressivité. Et de clichés, et de mépris, et de généralisations hâtives.

De plus, je trouve légitime d'exprimer ses inquiétudes en ce qui concerne l'intégration. On peut dire qu'il existe des difficultés d'intégration, y compris en ce qui concerne l'accent, le fait d'être vu comme un "maudit français" ou non, etc, sans pour autant mépriser les québécois.

Je n'ai pas lu le fil en entier mais je ne vois pas ce que dans l'attitude de Frip1969 justifie une telle colère de votre part. Et si vous dénoncez des commentaires blessants envers les québécois, sachez que j'ai trouvé certains des vôtres souvent bourrées de préjugés méprisants également. On est sans doute prompt à ce sentir offensé lorsqu'il s'agit de son pays. Je ne pense pas que Frip1969 ait voulu être blessante (contrairement à certains membres du forum dont le rôle est de toute évidence juste de provoquer) et si elle a émis des craintes qui vous semblent indélicates, je pense que vous auriez pu lui expliquer de manière plus mesurée.

Disons que je trouve que vous partez au quart de tour :) et que malheureusement ça entretient un climat très nocif (vu qu'il y a un tas de gens qui n'attendent que ça) qui nuit à la fonction d'écoute et de partage qui devrait être celle de ce forum.

A bon entendeur,

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Bonjour à tous,

En lisant tous les messages de uns et des autres, je me rend compte que ce qu'il ressort le plus de vos expériences c'est combien il est difficile pour beaucoup de trouver un emploi à Montréal et que l'intégration est vraiment difficile sur place.

J'ai moi même vécu pendant 8 ans Pays Bas et franchement en terme d'intégration la bas c'est zéro et c'est pas faute d'avoir essayé. Après je m'en fiche un peu de me faire des amis canadiens ou étrangers. J'aime la diversité et je sais m'adapter.

Ce qui me fait le plus peur dans vos récits, c'est le travail. Je suis seule avec mon fils et j'ai besoin de travailler. Je n'ai plus 20 ans, mais le double et je n'aurai pas de budget pour étudier à nouveau...chose que je n'ai pas envie de faire d'ailleurs.

Est ce que vraiment tout le monde a du recommencer à zéro et partir du bas de l'échelle? Est ce que c'est si difficile de trouver un emploi? Le problème que vous avez rencontré c'est quoi? que vous ne parliez pas anglais? autre chose?

Est il vraiment difficile de faire valoir son expérience professionnelle?

Il y a t'il des expériences heureuses de gens qui ne repartent pas et ont trouvé un bon job?

Dans mon cas, j'ai des diplômes et je suis dans la conception digitale et je parle couramment anglais. Ai je une chance? La reconversion c'est obligatoire? (moi j'aime ce que je fais...)

Aussi j'ai entendu dire mais je n'ai pas les chiffres que 80% des retours étaient du au climat? vrai? parce que d'après ce que je lis ici, ca à plutôt l'air du au taff

Merci de vos retours.

F

Pour arrêter un peu la chicane entre cousins, voici quelques réponses à tes questions...

L'intégration dépend fortément de tes expectatives, à quoi tu t'attends pour te sentir intégrée?

Certaines personnes se conforment avec deux sorties par année avec les collègues du bureau,

d'autres aimeraient avoir des copains pour jouer au Monopoly puis prendre quelques cafés

une fois par mois, puis d'autres une amitié profonde, genre une amie qui va rester avec toi

à l'hôpital le jour que tu subiras une chirurgie.

Ton intégration va aussi dépendre du hasard, du genre de personnes que tu vas rencontrer ici.

Certains personnes sont ouvertes, d'autres plus ou moins, puis d'autres sont glaciales.

Ce n'est pas surprenant que tu tisses des amitiés avec d'autres immigrants, nous partageons

tous la solitude, donc c'est déjà un méchant point en commun.

Ma femme a réussi à se faire deux ou trois amies Québécoises, moi je n'ai pas réussi, peut-être que

j'ai la mauvaise attitude ou qu'entre gars c'est vraiment plus difficile. Je ne sais pas...

Il y a des organismes communautaires pour aider les mères seules, puis le gouvernement donne

la priorité dans les garderies aux familles monoparentales et fait son mieux pour protéger les enfants.

Personnellement, je pense pas que tu auras des problèmes à t'insérer dans le marché de l'emploi,

si j'étais toi j'aurais plus d'inquiétude pour les places en garderie.

Une fois arrivée ici, le MICC (Ministère de l'immigration et des communautés culturelles) va t'orienter.

Dans mon cas, mes certifications m'ont aidé beaucoup plus que mes diplômes.

Heureusement, en informatique tu n'as pas besoin de diplômes pour travailler, ce sont l'expérience,

les certifications et ton niveau d'anglais qui comptent.

Attention : plus de diplômes ne se traduit pas en plus d'argent ou plus d'hiérarchie.

Tu n'auras pas une augmentation de salaire ou une promotion parce que tu fasses un PhD (sauf dans le

milieu académique, bien sûr...), les promotions et l'argent viennent de tes résultats au bureau : plus de

revenus, méthode de travail optimisée, visibilité de la compagnie, etc...

Encore une fois : ce sont des gens pragmatiques, ils veulent des résultats.

Tel comme ils t'ont déjà expliqué, les Québécois n'aiment pas les gens arrogants genre "Monsieur Nez Pointu Qui

Sait Tout", ni les autoritaires genre My way or the highway. Ils adorent travailler par consensus, en équipes

horizontales où on essaye de garder un environnement agréable.

Les gestes agressifs ou violents (comme donner des coups de poing sur la table) sont mal vus, même chose pour

les sarcasmes et l'ironie corrosive, ils préfèrent le franc-parler. Comme tu peux voir, ils partagent plein de traits

avec les Américains, pas surprenant car les États-Unis se trouvent à 58 km d'ici.

Ils n'ont pas de patience vers les râleurs (moaners), tu peux critiquer mais en le faisant de facon constructive,

en suggérant une solution et sans faire une attaque personnelle.

Ils se fatiguent avec les débats théoriques interminables, veulent régler leurs problèmes puis passer à autre chose.

Comme bons Nord-Américains, ils sont très attachés aux procédures écrites, ici tout se fait by the book.

Ils valorisent la créativité tant que ca fasse partie de la job ou que tu l'utilise de facon diplomatique, consensuée,

pour aider l'équipe, pas comme une moyen de libérer l'arrogance ou d'humilier quelqu'un.

Bonne chance!

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Par contre c'est vrai qu'ici, on sera toujours perçu comme une minorité audible. Ce ne sera pas toujours lié au racisme mais on hésitera pas toujours à te le faire remarquer. Puis si par hasard, tu n'auras pas exactement le profil type de l'idée qu'ils se font, ils chercheront à en savoir encore davantage sur tes origines, alors qu'a Toronto par exemple malgré notre "french accent", on cherchera juste à savoir si t'es du Québec ou de France et ça s'arrêtera la pour la plupart du temps. Du coup peut être qu'au Québec on accorde davantage d'importance à cette notion de lignée, descendance même après plusieurs générations alors qu'ailleurs on peut être percu plus facilement canadien des la première ou la seconde génération.

----------------

:Crylol: Et ça vient de Je reve qui a CHOISIT d'immigrer au Québec plutôt que dans les provinces anglophones... c'est à se rouler par terre de rire. :rofl: Tout est mieux en Ontario mais des individus comme Je reve CHOISSISENT de continuer à vivre au Québec... :whistlingb: Oh l'ironie. Bref ta mauvaise foi est évidente et risible... :biggrin2:

Je confirme, l'Ontario c'est bien mieux que le Québec.

Plus que jamais, être bilingue Français Anglais c'est un réel atout à Toronto.

Plus le temps passe et plus je pense que ce n'est pas une bonne idée de choisir le Québec quand on veut immigrer au Canada et qu'on est français.

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Argentino, pourquoi dis-tu que les garderies peuvent être un sujet d'inquiétude? Depuis que je suis ici, j'apprécie grandement la facilité avec laquelle on peut trouver une garderie et en changer. Pour des Français, c'est un confort inestimable!

Par contre, le revers de la médaille doit être pris en compte:

- Facile de trouver une garderie? oui tant que tu alignes les dollars. 700 $ par mois en ce qui me concerne, un budget qui pèse pas mal dans le mois.

- La qualité du service rendu est inégale d'une garderie à une autre.

Mais personnellement, je suis ravie de la facilité avec laquelle j'ai pu trouver une garderie et en changer quand je l'ai voulu, en 2 semaines. :)

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

très beau résumé d'Argentino, ça ressemble pas mal à ça. Si ce n'est que je serais moins catégorique par contre sur certains points, comme partout il y a une belle diversité chez les gens et tout le monde ne réagit pas pareil. Par exemple, c'est vrai qu'en général le cynisme et l'ironie sont moins bien perçus ici, mais perso je travaille avec des Québécois qui ont un humour très fin, féroce, et on adore se chambrer toute la journée. Mais par contre c'est certain qu'on doit être un peu plus mesuré. Je dirais qu'ici, également, en général on se doit d'être un peu plus discret sur ses opinions politiques par respect pour ses collègues, parce qu'on est pas trop friand des grands débats d'idées. Mais là encore, j'a un grand plaisir à débattre pendant des heures avec des amis québécois qui aiment profondément la géo-politique et qui ont une grande connaissance de l'histoire mondiale. Pareil, ça peut parait utile de s'y connaitre en hockey (j'adore ca, je suis toutes les games, même au niveau junior), et pourtant dans le studio où je travaille personne ne suit le sport. Tout ça pour dire qu'on trouve de tout, il y en a pout tous les goûts, ce qu'on trouve le moins ce sont des agressifs, violents sans raison, prétentieux et qui aiment écraser le monde, et c'est pour ça qu'on est là. Mais pour ne pas tomber dans le cliché, si tu habites en Ardèche, à Brive ou dans 90% de ces coins charmants en France, tu vas pas en croiser beaucoup non plus.

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

@Miss Cerise

Vous me direz où l'on peut lire des propos méprisants sur les Français sur ce forum. Disons que ce n'est pas la norme. Moi-même, je m'attaque à l'attitude de CERTAINS Français au Québec, bien représentés sur ce forum. Justement, vous en voyez un représentant très lourd sur cette page même, lovcen...

Désolé si ça vous choque, mais le maudit Français est un spécimen qui existe bel et bien au Québec. Beaucoup de Québécois y ont été confrontés. Moi-même, j'en ai connu plusieurs - normal, j'ai fréquenté beaucoup de Français, donc, forcément... J'en ai connu qui s'intégraient très bien, d'autres qui avaient le don, aux yeux du Québécois que je suis, de se rendre absolument odieux.

Ne croyez pas que l'on peut lire ici soit nouveau pour moi, et pour les Québécois qui lisent ce forum. J'ai lu et entendu des centaines de fois ce genre de propos. D'autant plus odieux qu'ils proviennent de gens venus vivre ici, que nous accueillons parmi nous. Ces gens poussent l'odieux jusqu'à se plaindre d'être rejetés en plus !

Disons qu'ils sont, comme lovcen, artisans de leur propre malheur, mais ils n'ont pas l'élémentaire humilité de le reconnaître - eh oui, humilité, ce mot qui ressemble à une insulte aux oreilles de certains ici alors qu'il s'agit d'une attitude fondamentale pour tout immigrant qui veut s'intégrer à une nouvelle société.

Link to post
Share on other sites
Guest mckenzie

Par contre c'est vrai qu'ici, on sera toujours perçu comme une minorité audible. Ce ne sera pas toujours lié au racisme mais on hésitera pas toujours à te le faire remarquer. Puis si par hasard, tu n'auras pas exactement le profil type de l'idée qu'ils se font, ils chercheront à en savoir encore davantage sur tes origines, alors qu'a Toronto par exemple malgré notre "french accent", on cherchera juste à savoir si t'es du Québec ou de France et ça s'arrêtera la pour la plupart du temps. Du coup peut être qu'au Québec on accorde davantage d'importance à cette notion de lignée, descendance même après plusieurs générations alors qu'ailleurs on peut être percu plus facilement canadien des la première ou la seconde génération.

----------------

Et ça vient de Je reve qui a CHOISIT d'immigrer au Québec plutôt que dans les provinces anglophones... c'est à se rouler par terre de rire. Tout est mieux en Ontario mais des individus comme Je reve CHOISSISENT de continuer à vivre au Québec... Oh l'ironie. Bref ta mauvaise foi est évidente et risible... />

Je confirme, l'Ontario c'est bien mieux que le Québec.

Plus que jamais, être bilingue Français Anglais c'est un réel atout à Toronto.

:8): Toi tu penses que c'est mieux, d'autres quittent Toronto ou Vancouver qui sont des villes très chères, pour Montréal, ville plus abordable au niveau du coup de la vie et trouve que Montréal c'est bien mieux que Toronto et Vancouver. D'autres trouvent que le Québec avec ses grands espaces, son coût de la vie abordable et son niveau de vie supérieur à celui de la France, ceux-ci trouvent que le Québec c'est bien mieux que la France... alors tu vois tout est relatif.

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Oui soulman, argentino résume très bien la question. Bien sûr, il s'agit de généralités, mais tant qu'on ne maîtrise pas les codes sociaux du pays d'accueil, mieux vaut s'en tenir à ça pour commencer au lieu de prendre le risque de commettre des impairs et de se mettre à dos son entourage - souvent sans s'en rendre compte, car les conflits au Québec sont rarement ouverts.

L'idée n'est pas de cantonner les gens à des stéréotypes, c'est évident. On rencontrera tous les cas de figure au Québec comme ailleurs, mais il vaut mieux commencer par tâter le terrain avant. Pas une très bonne idée de débarquer en se mettant à critiquer illico tout ce qui vous semble aller de travers avec le Québec et les Québécois - que l'on ne me dise pas que ça n'existe pas, y en a plein des spécimens du genre sur le forum...

Ce n'est certainement pas sortir un odieux cliché ne correspondant pas à la réalité que de dire que c'est une attitude beaucoup plus répandue chez les Français que chez les Québécois, cette manie de tirer sur tout ce qui bouge. C'est quelque chose que tout Québécois remarque en côtoyant des Français, parce que c'est une attitude beaucoup moins répandue ici, et plutôt mal vue. Ce qui ne veut certainement pas dire qu'il n'y a pas de Québécois qui ont la critique facile et acerbe !

Pour revenir sur l'intervention d'argentino, il n'y a qu'un point sur lequel je ne suis pas d'accord: l'attitude « by the book », c'est plutôt québécois que nord-américain. Personnellement, c'est un trait de ma culture qui m'agace beaucoup... Les Québécois souffrent souvent d'insécurité, ce qui les rend procéduriers.

Les Québécois sont certainement critiquables sur bien des aspects, mais il faut commencer par apprendre à les connaître. Ce que je lis ici, ce sont souvent des critiques ridicules et à côté de la plaque de gens qui nous racontent plutôt leurs mauvaises expériences, dont ils sont le plus souvent responsables d'ailleurs - suffit de les lire pour comprendre tout de suite - et dont ils tirent des généralités débiles.

Désolé de le dire, mais les Français ont trop souvent la manie énervante de parler de ce qu'ils ne connaissent pas, tout en le faisant de façon péremptoire. Les Français connaissent souvent très très mal les Québécois; l'inverse est beaucoup moins vrai. À moins de demeurer en campagne, la majorité des Québécois ont eu l'occasion de côtoyer des Français, et ils ont été confronté à votre culture à travers votre cinéma et votre littérature. Beaucoup de Québécois sont au fait de la politique française. Je ne dis pas que nous connaissons parfaitement votre culture, mais elle nous est quand même un peu familière, au minimum, ce qui n'est pas le cas à l'inverse.

Bref, ouvrez votre esprit, vos oreilles, avant de vous faire un avis, surtout si c'est pour plaquer sur la société d'accueil vos références françaises - le fameux « nous en France » qui nous tape royalement sur les nerfs et que l'on entend trop souvent dans la bouche de vos compatriotes.

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Similar Content

    • By SKYTEK
      Bonjour, je suis titulaire d'un Baccalauréat Maintenance des équipement industriels et du Permis B en France, mais rien a voir j'ai envie de faire un CAP Commerce en alternance c'est a dire 3 semaines par mois en entreprise avec 1 semaines d'école du moins pour le processus normal qu'il y a en France. Mais j'aimerais le faire au Quebec car c’était toujours un endroit où j'ai voulu habiter et travailler car mon amour pour ce pays est bien plus légitime que celui que je porte pour la France.
       
      Bref, est-ce que ça serait possible ou ça serait complètement different là-bas ?
       
      Oui on m'a toujours dit que je n'avais pas de quoi m’inquiétez et que tout mes rêves sont réalisables donc peut être que celui là en fait partie ? 
    • By virginiaz67
      Bonjour, voulant présenter une demande pour l'année prochaine, j'aimerais connaître quelles sont les perspectives d'emplois concernant 2 domaines.
      Les metiers de l'achat et la logistique d'une part et d'autre part du secteur audit, comptabilité et contrôle de gestion ? Je demande cela car je poursuis actuellement des études et je vais devoir me spécialisé dans un domaine. Or ces 2 domaines m'intéresse particulièrement cependant j'aimerais connaître quel métier sera plus probant pour faire une demande de visa par la suite. 
       
      En vous remerciant d'avance
    • By Icham59
      Bonjour, je me presente je Suis un Boulanger experiments de 26 and et je voudrais savoir comment je pourrais trouver un travail en boulangerie au Canada en faisant un visa de travail pouvez vous me conseiller.
    • By Anamic
      Bonjour à tous, j’aimerais me renseigner sur la procédure la moins tardive, pas très couteuse et fiable pour immigrer au Canada en zone anglo-saxon peu importe la région. Je precise que j ai 26 ans (licence en Biochimie + Master2 en Sante Publique) et je fais un business online pour joindre les deux bouts. Mon cursus secondaire était en anglais mais à l’Univ j’ai suivi les études en français.
      Comment est ce que ca se passe? 
      Quelle est la procédure? 
      Que me conseillez vous? Y aller en tant qu’etudiante ou autrement? Si jamais études...Pour quel niveau d’etudes? Pour quelles études aussi car apparemment le choix y jouent un grand role? Quels sont les contours à gérer?
      Y a t il des forums ou groupes avec des gens vivant en zone anglo qui peuvent aider? 
      Merci
    • By chekamba
      je suis française de 53 ans heheh pa
       
    • By Joseph-y
      Bonjour, 
       
      J'ai 25ans et je souhaite partir vivre au Québec.
      J'ai effectué une demande d'AVE  qui a était acceptée. Et je voulais savoir, j'ai lu la catégorie "condition général" du forum, si il était possible de travailler avec ça ? Sur le forum j'en es pas vue mention, faut t'il un visa obligatoirement comme vous le stipuler dans cette catégorie ? 
       
      J'ai également vue sur le site Officiel du Canada que pour l'AVE c'était à une durée de vacances de 3mois, et quand j'ai effectué la demande ils m'ont demandé combien de temps je souhaite rester là-bas et j'ai mis +6mois. J'ai vue aussi que l'AVE était valide pour une durée de 5ans. 
      Du coup la question que je me pose.. Es que je devrais faire des démarches tout les 3 mois pour repousser mon départ du pays ou autres ?  
       
      Pour vous en dire un peu plus ; je souhaite m'installer au Canada, j'ai 7k€ d'économie ( j'ai vue aussi qu'il fallais une certaine ressources mais juste pour avoir le visa (?) ) j'ai travaillé pendant 6ans dont 5ans dans un métier qualifié, que je ne souhaite pas forcément reprendre là-bas et je doute que la qualification sois pareil.. J'aurais pour envie de partir, trouver directement un logement sur place et du travail par la suite, peu importe le type de travail qui ne requiert pas de qualification particulière pour coup. J'ai également un équivalent en hôtellerie et actuellement je suis dans le privé en sécurité. 
       
      Je ne peu pas dire que je suis un adepte de l'anglais mais j'arrive à me débrouiller, et je souhaite le développer et aussi développer une nouvelle avenir professionnel.
       
      Je vous remercie par avance de votre aide. 
       
    • By Lonewolf78
      Bonjour !
       
        Je m'appelle  Séb et tout est dans le titre !
       
        J'ai un parcours scolaire et professionnel un peu particulier : sur le papier (CV) je n'ai qu'un pauvre petit CAP de vente. Dans la vraie vie, j'ai toujours aimé m'instruire et apprendre de nouvelles choses. J'ai donc acquis au fil du temps pas mal de connaissances touchant aussi bien le management, la gestion financière que le web design ou la photo.
       
        Niveau professionnel, j'ai été tour à tour vendeur, responsable logistique pour des magasins et auto-entrepreneur (formateur sur les logiciels Excel, Word, Powerpoint ou Photoshop, j'enseignais aussi la photo. Je fus aussi coach sur la création de tableaux de bord, la rédaction ou la présentation de projets et j'ai aussi créé quelques sites web). L'anglais n'est pas un gros problème. A l'oral je le comprends pas trop mal, et à l'écrit je le lis très bien. D'ailleurs, les logiciels que j'ai cités plus haut, je les connais aussi bien dans la langue de Molière que celle de Shakespeare.  Je viens de vivre mon deuxième licenciement économique en six ans, d'où l'idée de littéralement "changer de vie". 
       
         Ma sœur vit au Québec. A Saint-Jérôme plus exactement. J'aurais donc dans un premier temps un pied-à-terre près de Montréal. 
       
        Je sais que je ne pars pas avec des avantages, loin de là. De part vos expériences, est-il possible pour un autodidacte de trouver un job, si possible dans l'administratif ou le design/photo? Regarde-t-on plus les compétences que les diplômes ? Est-ce une tare d'avoir un parcours diversifié ?
       
        Petite précision : je n'ai pas d'attache familiale en France.
       
        Merci d'avance.
    • By MarieA
      bonjour
      je souhaite vivement pouvoir m expatrier a Quebec.je pars seule avec mes 2 enfants (10 et 11 ans cette année).
      je cherche des contacts avec des familles qui seraient déjà installées à Quebec pour connaitre leur expérience. Partir seule avec 2 enfants met une pression supplémentaire et je m interroge sur la manière de procéder?
      Y a t il réellement des possibilités de travail?je n ai pas de diplôme mais une expérience de 15 ans en tant que secrétaire/aide comptable.
      Vers quelle région de québec me conseillez vous,en prenant compte de l education de mes enfants, du coût des loyers...
      Je viens de belgique,je ne sais pas si cela a une influence...
      Merci pour vos conseils
    • By delt
      bonjour,
      j'ai le traitement de ma résidence permanente qui s'achève bientôt et et un CSQ encore valide.
       
      j'ai eu un permis de travail postdiplome  qui expirait en décembre 2019
      avant son expiration jai pas demandé une "prorogation" ou un nouveau permis.
       
                   POURQUOI?:
      car avant sont expiration l'agent d'immigration m'avait dit au téléphone d'envoyer mon passeport pour la confirmation de ma RP .
       
      3 semaine apres avoir envoyé le passeport  jai reçu un courriel  de l'immigration où je devait fournir encore de documents supplémentaires (information sur la famille ) avant d'avoir ma RP. ce qui a ete fait. et le monsieur ma dit ça devait encore prendre quelques temps avant d'avoir la réponse finale. pourtant 3 semaines plutôt je savait déjà jetait résident permanent. 
       
      jetait dont obliger d'arrêter le travail et faire le rétablissement de statut pour rester légalement en attendant le nouveau permis ou la RP
      1) il me manque l'offre d'emploi pour le rétablissement.  mon employeur (une agence de placement santé ) veut pas le faire (...car dit mon permis est expiré )
       
      2) faut-il l'offre avec EIMT?
       
      2) comment  vivre pendant plus (3 mois) le temp de traitement du rétablissement?  car ne peut sortir du Canada . ni travailler .
       
      merci pour vos élément de réponses 😗
    • By StephanieAtkin
      Bonjour à tous, 
       
      Dans le cadre de mon projet doctoral en Sociologie de la Jeunesse à l'Institut national de la recherche scientifique (INRS), je souhaite rencontrer des jeunes adultes immigrants récents (18 à 35 ans) établis au Québec depuis moins de 3 mois. L’objectif de ma thèse vise à comprendre comment les transitions vers la vie adulte et les mobilités géographiques modifient mutuellement les relations avec l'entourage, et inversement.
       
      Cette étude implique trois entretiens individuels (2 entretiens de deux heures et un entretien de quarante minutes), échelonnée sur 18 mois. En guise de remerciement pour le temps offert par votre participation, vous recevrez une compensation financière de 50$ (20$ lors du premier et troisième entretien et 10$ lors du deuxième entretien).
       
      Votre participation est confidentielle; l'entretien sera enregistré, mais les données collectées seront protégées. Aucun nom ou détail permettant d'identifier les participants ou les individus nommés par les participant.e.s ne sera divulgué.
       
      Pour plus d'informations, vous pouvez me contacter par message personnel
       
      Au plaisir de discuter avec vous,
       
      Stéphanie
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.




×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines