Jump to content

Le Québec, on m'a menti........


Hurukan
 Share

Recommended Posts

  • Habitués

Pour ce qui est des critiques je trouve ça dommage que la culture ici, se tourne plus vers la bonne entente que vers l'authenticité des relations. Moi j'aime qu'on me dise que je suis con, que j'emmerde mon monde, que ce n'est pas comme ça que l'on fait etc, tout ça me fait avancer ! Mais du coup ici je t'avoue qu'à un moment donné, on ne sait plus trop comment être avec telle ou telle personne parce que dans le fond, on ne sait pas ce qu'elle pense réellement de nous...

C'est exactement cela qui constitue la pierre d'achoppement de notre incompréhension mutuelle: Notre recherche de bonne entente, décrite aussi comme notre attitude (trop) consensuelle N'EST PAS contraire à une véritable authenticité des relations. Dit autrement, nous sommes authentiquement consensuels! :tongue: Plus sérieusement, nous ne faisons pas d'efforts pour être consensuels, nous ne sommes pas plus hypocrites que les Français ou tout autres peuples. Si on ne ressent pas le besoin d'enguirlander l'autre, de dominer la conversation, d'avoir à tout prix raison, de dire à l'autre ses quatre vérités, est-ce vraiment manquer d'authenticité? On confond souvent la manière de dire les choses avec son contenu et/ou les sentiments véritables.

En France, une certaine rudesse dans les échanges est socialement acceptable (cela nous inspire souvent cette impression que dans les films français, les gens passent leur temps à s'engueuler) alors que de notre côté, c'est une attitude jugée négative qui provoque invariablement l'éloignement, rarement la surenchère.... Si tu veux savoir ce que pense vraiment un Québécois de toi, demande-lui. Selon votre degré d'intimité, il te le dira avec plus ou moins de franchise, généralement plus lorsqu'il y a proximité et généralement moins ou avec réserve dans une situation plus formelle. Cela ne me semble pas différer des autres peuples incluant les Français. Qui va risquer de traiter son patron de sale con au risque de perdre sa job? :wink:

Nous sommes moins expressifs, moins "baguettes en l'air" mais pas moins authentiques. C'est juste que le décodage culturel n'est pas forcément acquis, d'un bord comme de l'autre.

...Et si tu ne sais pas comment être avec telle ou telle autre personne, sois toi-même!

Edited by kobico
Link to comment
Share on other sites

...Et si tu ne sais pas comment être avec telle ou telle autre personne, sois toi-même!

J'aime cette phrase :) !

Link to comment
Share on other sites

Coucou tout le monde !

J'ai voulu prendre part à ce post parce que je suis française et que j'ai vu les divergences d'opinions qui sont relatées ici.

Pour ma part, voilà 2 belles années que le Québec et les charmants québécois m'ont ouvert leurs bras.... Je ne dirai jamais que l'adaptation à cette belle culture a été facile, ce serait mentir. Étant étrangère, j'a décidé que c'était à moi de m'adapter et d'aller vers ce peuple qui, en cherchant correctement, est extraordinaire. Personne n'est parfait ! Surtout pas nous, Français, qui avons la critique facile.

J'ai rencontré mon amour de québécois en France, en juin 2010, et la vie a décidé de réaliser mon rêve de petite fille de 10 ans par la même occasion, soit vivre au Québec. À mon arrivée, le stress était palpable mais ma belle-famille a été d'une générosité que je ne connaissais pas en France. Et, il a fallu chercher plus loin que Montréal.... que je n'aime pas beaucoup parce que cette ville ne représente pas vraiment le Québec à mon sens, puisque les québécois essayent de s'y sauver pour la plupart. On ne peut pas juger les Québécois par leur ville de Montréal, c'est un très mauvaise analyse....

J'aime le Québec dans son intégralité ! Il a des hauts, des très hauts aussi ... et il a des bas comme toute bonne nation. Si on se laisse aller dans les villes éloignées de Montréal, que c'est agréable de faire la connaissance de ce monde timide mais oh combien accueillant. Je compte aujourd'hui sur les doigts de la main les amis étrangers que je connais ici. Mieux encore, en découvrant l'amitié québécoise, on laisse finalement certaines pseudos amitiés françaises de côté. Mon cercle d'ami est québécois et je m'en porte mieux !

J'ai d'ailleurs appris à mettre ma fierté de côté, mon côté rancunier, mon orgueil français, et rit de mes défauts avec mes amis :P C'est toujours plus facile de se corriger quand on est ouvert. Si j'ai bien appris une chose dans ce merveilleux pays, c'est à écouter les conseils et accepter les remises en questions :) On en sort plus grands et plus humain ! Merci le Québec !

Je souhaite la meilleure intégration à tous.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Je crois que Kobico a bien exprimé notre façon d'être ici. Pour moi haussé le ton, c'est un agression, et bien souvent lors d'un débats enflammés les français on tendance à hausser le ton. Ça tendance à me faire fuir rapidement ... J'avais fini par m'y faire, j'ai quand même fait 3 ans de hotline chez Francetelecom ! Ça veut pas dire que j'y es pris goût, j'ai du mal à voir le plaisir dans ce genre de conversation ! Mais bon je me dis c'est une autre culture !

Hurukan, ma belle-famille a fait le même coup à mes parents qui les invitaient à manger. Les pauvres on eu le droit à le nous en France et à mes c'est cher ici ! On avait beau leur dire que des crêpes bretons emballés ici on mange pas ça au petit dej ! Donc si c'est plus cher, c'est que c'est de l'importation et très peu consommé ! Quand mes parents venaient nous voir la seule chose qui disait c'était des compliments de l'endroit ... Au final je sais toujours pas si ma belle-famille a apprécié ou non son séjour vu qu'ils ont critiqués tout pendant 3 semaines ! Je trouve ça bien dommage parce que se sont des gens forts gentils ! C'est parfois dure de se comprendre, même si on parle la même langue !

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Mon expérience en France, m'a fait connaître que des trucs à la bonne franquette, je sais pas si c'est dû à l'âge par contre ... On avait 24 ans à l'époque donc cela explique peut-être la chose.

Et non j'invite pas les gens à bouffer chez moi si se présente à l'improviste. J'aime déjà pas qu'on se présente à l'improviste. Je les mets pas la porte, mais comme je propose pas manger les gens partent d'eux-même. Je sais pas moi on m'a pas appris à s'inviter chez les gens.

Et non, j'aime pas comme me balance à la figure des critiques directes parce que de toute façon, je vais pas y réagir. Je vais simplement plus jamais reparler à la personne. Je déteste argumenter, en faite j'en suis incapable. On ne me l'a pas appris. Comme beaucoup ici, ça fait pas parti de notre cursus scolaire. Mon mari adore argumenter, il a du apprendre à se calmer. Il me le dit souvent, ces collègues abandonnent la plupart du temps, en lui disant :"c'est bon tu as raison" pour mettre fin à la discussion. En général, les critiques se rendent rarement à la personne, parce que justement on veut pas créer de conflit de travail. Mon mari me dit que c'est de l'hypocrisie et ça l'agace fortement. La dessus je pense pas qu'un jour je m'entends avec un français.

Pour ça que lorsque je retourne en France, je ne participe pas au discussion à table, je vais m'occuper de mes nièces, ça m'évite d'être mal à l'aise.

Effectivement la mentalite quebecoise qui n est pas representative de la mentalite nord americaine ,n a rien a voir avec la mentalite francaise et fort heureusement ,vaut mieux etre franc et direct que de vivre dans l hypocrisie et avoir peur de tout dans la vie meme de croiser un regard ou dire bonjour ,il y a ceux qui savent vivrent et sont de bon vivants et ceux qui sont endormis au tylenol .

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Pour ce qui est des critiques je trouve ça dommage que la culture ici, se tourne plus vers la bonne entente que vers l'authenticité des relations. Moi j'aime qu'on me dise que je suis con, que j'emmerde mon monde, que ce n'est pas comme ça que l'on fait etc, tout ça me fait avancer ! Mais du coup ici je t'avoue qu'à un moment donné, on ne sait plus trop comment être avec telle ou telle personne parce que dans le fond, on ne sait pas ce qu'elle pense réellement de nous...

En France, une certaine rudesse dans les échanges est socialement acceptable (cela nous inspire souvent cette impression que dans les films français, les gens passent leur temps à s'engueuler) alors que de notre côté, c'est une attitude jugée négative qui provoque invariablement l'éloignement, rarement la surenchère.... Si tu veux savoir ce que pense vraiment un Québécois de toi, demande-lui. Selon votre degré d'intimité, il te le dira avec plus ou moins de franchise, généralement plus lorsqu'il y a proximité et généralement moins ou avec réserve dans une situation plus formelle. Cela ne me semble pas différer des autres peuples incluant les Français. Qui va risquer de traiter son patron de sale con au risque de perdre sa job? :wink:

L'exemple du francais vu d'ici ? As-tu vu le fil "2 days in NY" qui est juste la suite de "2 days in Paris" ?

Concernant les critiques, je vois de plus en plus du monde etre du style "je dit ce que je pense, je m'een fous de la suite. t'es pas content, va ch**r" et cela des deux cotes de la flaques. Cela donne l'impression de vivre dans un monde totalement individualiste, sans interactions entre les gens.

Est-ce que claquer la porte au nez de son patron et repondre a sa question "mais on peut discuter" -- apres qu'i leut courru dans les escaliers pour me rattrapper -- pas un beau et adorable "Non !" cela compte ? :P. Traiter de con un patron je ne crois pas l'avoir fait car je reste courtois, mais lorsqu'il me sort "t'es vraiment con" et que je lui reponds "change d'attitude", c'est du pareil au meme. Comme tu le dis, tout depend de ton degre "d'intimite" mais aussi du travail que tu fournis. Je pouvais me permettre de le faire car il savait que j'etais la lorsqu'il fallait bosser ... et que souvent mes coups de gueule arrivaient alors que j'etais fatigue. Ou que cela fait du bien de lui hurler dessus et de finir l'apres-midi dans un salon de the en presence d'un gateau au chocolat :P

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Je suis québécoise, je suis mariée à un français et j'ai vécu 3 ans en France. Ça fait maintenant 5 ans que nous sommes venus s'installer dans ma ville natale Québec et j'en suis bien heureuse. Mon mari s'adapte bien, il a appris à se calmer sur la critique et il a réussi à se faire des amis ici. Il faut dire qu'il bosse qu'avec des gens de sont ages et en informatique, ils ont souvent des passions communes.

Cela dit, un couple d'ami de mon mari sont venus s'installer ici. J'ai su au bout de 3 semaines que la fille serait mieux de rentrer en France. Pour moi, il a deux types de français, ceux qui sont près à vivre avec des nord américains et les autres ... Elle fait partie des autres, c'est peut-être ton cas aussi, mais bon je te connais pas assez pour l'affirmer. Ce qui m’insupporte au plus au point des français, c'est votre besoin de tout critiquer, et je dis bien tout. Et en plus d'un ton condescendant ... Je sais que vous faites pas exprès, pour vous ses normales, ça fait presque partie de vos valeurs ... Mais c'est agaçant, on a l'impression qu'il a que du négatif ici ... La fille en question dont je parle, elle lâche de phrase quand elle rencontre mon mari : "Ah ça fait du bien d'entendre du VRAI français" ou "Ah du vrai fromage" et ma préférée le "Nous en France," ... Ma belle-famille a fait la même chose lorsqu'ils sont venus nous voir 3 semaines l'an dernier ... Au bout, de une semaine mon mari et moi on voulait les remettre dans un avion ... Ils sont pourtant adorables chez eux, mais au Québec c'était un cauchemar ! Dès qu'il y avait un truc pas pareil d'en France ils se devaient de passer une critique...

Comme nous ici, on a plutôt tendance à ne pas critiquer du moins pas tout haut afin de garder la bonne entente, c'est sur que ça se passe plus ou moins bien avec les certains français ... Tous les français ne sont pas comme ça et évidemment les québécois on tendance à vous fuir à cause du contact qu'ils ont eux avec ce genre de français.

Nous avons aussi moins l'habitude de la bonne franquette... On nous apprends ici que lorsqu'on invite les gens la maison doit être astiqué de font en comble et on doit faire de la grande cuisine ! Alors que chez vous, c'est souvent chacun ramène un truc et on fait un repas avec ce qui reste au frigo et du vin. Certains arrive à faire comme vous, mais la plupart comme moi n'invite personne à manger chez eux parce que c'est trop de travail !

En gros nous sommes plus nord américain que français, c'est normal que ça crée un choque ! Et probablement, que la fait qu'on parle français, vous avez souvent l'impression qu'on se ressemble ! Je trouve qu'on est assez éloigné... Je me sens par exemple plus à l'aise avec un britannique qu'un français. J'ai réussi à trouver un équilibre avec mon mari, mais nous avons du faire des efforts des deux côtés ! J'espère que la où tu iras tu seras plus heureux qu'ici.

J'ai eu plusieurs collègues de bureau (Québécois de souche, pas des Ontariens ou des Albertains) qui pensaient comme toi, se sentaient

plus proches culturellement des Britanniques et des Américains que des Français ou d'autres francophones européens.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

En france , au quebec,chine,cameroun,bresil etc..... c est partout pareil.A savoir il y a de tout dans un pays.Les quebecois critique les francais mais ressenble dans beaucoup de point au francais.Et si il ce sente NORD AMERICAIN ils non cas parler anglais et oublier le francais.....Leur slogan JE ME SOUVIEN me fais bien rire...

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Immigrer ce n'est pas facile pour (et donné à) tout le monde... moi cela fait 3 pays en plus de 40 ans... un de ceux là (Angleterre) fut moins positif que les 2 autres. Mon mari a fait 5 pays... on est des habitués, on est des déracinés. Le Québec c'est un choix réfléchit et fait avec désir et travail quotidien pour réussir notre immigration.

Au Québec (pas à Montréal!) nous n'avons que des amis québécois, et nous avons un couple de copains francais. Chaque fois que je vais a MTL, je suis ravie de repartir vers chez moi... j'aime bcp MTL pour y passer la journée... je ne pourrais y vivre... ce n'est pas du tout assez québécois... d'ailleurs je refuse de parler anglais a MTL alors que je suis absolument parfaite bilingue.

Moi le Québec j'adore... et je suggère à ceux qui n'y sont pas heureux de partir... c'est quoi le but de rester si cela ne plait pas!...

Pour ce qui est du sociable, c'est clair que je fais plus d'effort que les québécois pour les recevoir mais là l'assenceur revient de mon bord... QUi sait je déchanterai peut-être un jour....

Pour ce qui est de la NZ... non merci.... alors là ca c'est TOUT autre chose!!!!!!! mais très beau je concède ;-)

Link to comment
Share on other sites

Donc le poids de la religion ne doit pas etre si important comme tu l'imagines par exemple en Alberta ou un quart de la population se déclare sans religion , comme quoi il faut pas se fier a ses préjugés. Par contre les statistiques montrent bel et bien que le Québec est parmi les provinces les plus religieuses au Canada

@tohonu,

Macdonald est en train de te bourrer de A à Z. Il y a une énorme différence entre déclarer notre confessionnalité et la pratique des rites religieux qui effectivement sont plus soutenus dans l'Ouest canadien.

Important à savoir: les données de Statcan provienne des recensements périodiques aux 5 ans et 10 ans au Canada.

L'an passé, j'ai dû "subir" la version longue du questionnaire pour le recensement 2011. Il fallait obligatoirement déclarer notre confessionnalité à la naissance et comme plus de 80% de la population québécoise, je suis catholique et c'est cela que j'ai écrit. Nulle part, il n'était demandé, "êtes-vous devenu agnostique ou athée?"

Bref, Macdonald confond l'appartenance religieuse en tant qu'identité et la pratique religieuse.

Toujours sur Stacan, on voit bien que c'est au Québec que la pratique religieuse enregistre le plus grand déclin:

http://www.statcan.g...le/6493-fra.pdf

je comprend pas ce que veut dire confessionnalité à la naissance, ca n'a pas de sens. Depuis quand la religion est devnu génétique ?Ils veulent dire la religion des parents ? et si les deux sont de confessions différentes ?

Si la question désigne la confession des parents, ca veut dire qu'un quart des albertains déclare avoir des parents sans religion et donc ce taux a du doubler de 25% a 50% pour la deuxieme génération contre 6 a 12% pour le Québec. Donc ca reste toujours une preuve valide que les albertains sont moins religieux que les québécois.

Mais en passant , avoue que s'il y a un albertain sur quatre qui se déclare sans religion et ca sans compter les non pratiquant. ca veut dire qu'un bonne partie de la population albertaine vit bien sa vie qutodienne sans subir le poids de la religion.

Edited by MacDonald
Link to comment
Share on other sites

Je suis québécoise, je suis mariée à un français et j'ai vécu 3 ans en France. Ça fait maintenant 5 ans que nous sommes venus s'installer dans ma ville natale Québec et j'en suis bien heureuse. Mon mari s'adapte bien, il a appris à se calmer sur la critique et il a réussi à se faire des amis ici. Il faut dire qu'il bosse qu'avec des gens de sont ages et en informatique, ils ont souvent des passions communes.

Cela dit, un couple d'ami de mon mari sont venus s'installer ici. J'ai su au bout de 3 semaines que la fille serait mieux de rentrer en France. Pour moi, il a deux types de français, ceux qui sont près à vivre avec des nord américains et les autres ... Elle fait partie des autres, c'est peut-être ton cas aussi, mais bon je te connais pas assez pour l'affirmer. Ce qui m’insupporte au plus au point des français, c'est votre besoin de tout critiquer, et je dis bien tout. Et en plus d'un ton condescendant ... Je sais que vous faites pas exprès, pour vous ses normales, ça fait presque partie de vos valeurs ... Mais c'est agaçant, on a l'impression qu'il a que du négatif ici ... La fille en question dont je parle, elle lâche de phrase quand elle rencontre mon mari : "Ah ça fait du bien d'entendre du VRAI français" ou "Ah du vrai fromage" et ma préférée le "Nous en France," ... Ma belle-famille a fait la même chose lorsqu'ils sont venus nous voir 3 semaines l'an dernier ... Au bout, de une semaine mon mari et moi on voulait les remettre dans un avion ... Ils sont pourtant adorables chez eux, mais au Québec c'était un cauchemar ! Dès qu'il y avait un truc pas pareil d'en France ils se devaient de passer une critique...

Comme nous ici, on a plutôt tendance à ne pas critiquer du moins pas tout haut afin de garder la bonne entente, c'est sur que ça se passe plus ou moins bien avec les certains français ... Tous les français ne sont pas comme ça et évidemment les québécois on tendance à vous fuir à cause du contact qu'ils ont eux avec ce genre de français.

Nous avons aussi moins l'habitude de la bonne franquette... On nous apprends ici que lorsqu'on invite les gens la maison doit être astiqué de font en comble et on doit faire de la grande cuisine ! Alors que chez vous, c'est souvent chacun ramène un truc et on fait un repas avec ce qui reste au frigo et du vin. Certains arrive à faire comme vous, mais la plupart comme moi n'invite personne à manger chez eux parce que c'est trop de travail !

En gros nous sommes plus nord américain que français, c'est normal que ça crée un choque ! Et probablement, que la fait qu'on parle français, vous avez souvent l'impression qu'on se ressemble ! Je trouve qu'on est assez éloigné... Je me sens par exemple plus à l'aise avec un britannique qu'un français. J'ai réussi à trouver un équilibre avec mon mari, mais nous avons du faire des efforts des deux côtés ! J'espère que la où tu iras tu seras plus heureux qu'ici.

J'ai eu plusieurs collègues de bureau (Québécois de souche, pas des Ontariens ou des Albertains) qui pensaient comme toi, se sentaient

plus proches culturellement des Britanniques et des Américains que des Français ou d'autres francophones européens.

Dans ce cas pourquoi ils veulent se séparer du Canada , s'ils s'y sentent trés proches et ch**r le reste du Canada avec leur soit disant société distincte ?

Link to comment
Share on other sites

Je suis québécoise, je suis mariée à un français et j'ai vécu 3 ans en France. Ça fait maintenant 5 ans que nous sommes venus s'installer dans ma ville natale Québec et j'en suis bien heureuse. Mon mari s'adapte bien, il a appris à se calmer sur la critique et il a réussi à se faire des amis ici. Il faut dire qu'il bosse qu'avec des gens de sont ages et en informatique, ils ont souvent des passions communes.

Cela dit, un couple d'ami de mon mari sont venus s'installer ici. J'ai su au bout de 3 semaines que la fille serait mieux de rentrer en France. Pour moi, il a deux types de français, ceux qui sont près à vivre avec des nord américains et les autres ... Elle fait partie des autres, c'est peut-être ton cas aussi, mais bon je te connais pas assez pour l'affirmer. Ce qui m'insupporte au plus au point des français, c'est votre besoin de tout critiquer, et je dis bien tout. Et en plus d'un ton condescendant ... Je sais que vous faites pas exprès, pour vous ses normales, ça fait presque partie de vos valeurs ... Mais c'est agaçant, on a l'impression qu'il a que du négatif ici ... La fille en question dont je parle, elle lâche de phrase quand elle rencontre mon mari : "Ah ça fait du bien d'entendre du VRAI français" ou "Ah du vrai fromage" et ma préférée le "Nous en France," ... Ma belle-famille a fait la même chose lorsqu'ils sont venus nous voir 3 semaines l'an dernier ... Au bout, de une semaine mon mari et moi on voulait les remettre dans un avion ... Ils sont pourtant adorables chez eux, mais au Québec c'était un cauchemar ! Dès qu'il y avait un truc pas pareil d'en France ils se devaient de passer une critique...

Comme nous ici, on a plutôt tendance à ne pas critiquer du moins pas tout haut afin de garder la bonne entente, c'est sur que ça se passe plus ou moins bien avec les certains français ... Tous les français ne sont pas comme ça et évidemment les québécois on tendance à vous fuir à cause du contact qu'ils ont eux avec ce genre de français.

Nous avons aussi moins l'habitude de la bonne franquette... On nous apprends ici que lorsqu'on invite les gens la maison doit être astiqué de font en comble et on doit faire de la grande cuisine ! Alors que chez vous, c'est souvent chacun ramène un truc et on fait un repas avec ce qui reste au frigo et du vin. Certains arrive à faire comme vous, mais la plupart comme moi n'invite personne à manger chez eux parce que c'est trop de travail !

En gros nous sommes plus nord américain que français, c'est normal que ça crée un choque ! Et probablement, que la fait qu'on parle français, vous avez souvent l'impression qu'on se ressemble ! Je trouve qu'on est assez éloigné... Je me sens par exemple plus à l'aise avec un britannique qu'un français. J'ai réussi à trouver un équilibre avec mon mari, mais nous avons du faire des efforts des deux côtés ! J'espère que la où tu iras tu seras plus heureux qu'ici.

J'ai eu plusieurs collègues de bureau (Québécois de souche, pas des Ontariens ou des Albertains) qui pensaient comme toi, se sentaient

plus proches culturellement des Britanniques et des Américains que des Français ou d'autres francophones européens.

Dans ce cas pourquoi ils veulent se séparer du Canada , s'ils s'y sentent trés proches et ch**r le reste du Canada avec leur soit disant société distincte ?

Plusieurs Québécois veulent un Québec souverain parce que les Québécois sont un peuple et normalement un peuple a son état souverain. Et la société distincte, c'est aucunement pour faire ch**r le reste du Canada, c'est un FAIT. Point final.

D'une part tu dis que le Québec est trés proche de ses voisins nord-américains que des francais et d'autre part tu dis qu'ils forment une société distincte. tu te contredis comme d'habitude

Link to comment
Share on other sites

Je suis québécoise, je suis mariée à un français et j'ai vécu 3 ans en France. Ça fait maintenant 5 ans que nous sommes venus s'installer dans ma ville natale Québec et j'en suis bien heureuse. Mon mari s'adapte bien, il a appris à se calmer sur la critique et il a réussi à se faire des amis ici. Il faut dire qu'il bosse qu'avec des gens de sont ages et en informatique, ils ont souvent des passions communes.

Cela dit, un couple d'ami de mon mari sont venus s'installer ici. J'ai su au bout de 3 semaines que la fille serait mieux de rentrer en France. Pour moi, il a deux types de français, ceux qui sont près à vivre avec des nord américains et les autres ... Elle fait partie des autres, c'est peut-être ton cas aussi, mais bon je te connais pas assez pour l'affirmer. Ce qui m'insupporte au plus au point des français, c'est votre besoin de tout critiquer, et je dis bien tout. Et en plus d'un ton condescendant ... Je sais que vous faites pas exprès, pour vous ses normales, ça fait presque partie de vos valeurs ... Mais c'est agaçant, on a l'impression qu'il a que du négatif ici ... La fille en question dont je parle, elle lâche de phrase quand elle rencontre mon mari : "Ah ça fait du bien d'entendre du VRAI français" ou "Ah du vrai fromage" et ma préférée le "Nous en France," ... Ma belle-famille a fait la même chose lorsqu'ils sont venus nous voir 3 semaines l'an dernier ... Au bout, de une semaine mon mari et moi on voulait les remettre dans un avion ... Ils sont pourtant adorables chez eux, mais au Québec c'était un cauchemar ! Dès qu'il y avait un truc pas pareil d'en France ils se devaient de passer une critique...

Comme nous ici, on a plutôt tendance à ne pas critiquer du moins pas tout haut afin de garder la bonne entente, c'est sur que ça se passe plus ou moins bien avec les certains français ... Tous les français ne sont pas comme ça et évidemment les québécois on tendance à vous fuir à cause du contact qu'ils ont eux avec ce genre de français.

Nous avons aussi moins l'habitude de la bonne franquette... On nous apprends ici que lorsqu'on invite les gens la maison doit être astiqué de font en comble et on doit faire de la grande cuisine ! Alors que chez vous, c'est souvent chacun ramène un truc et on fait un repas avec ce qui reste au frigo et du vin. Certains arrive à faire comme vous, mais la plupart comme moi n'invite personne à manger chez eux parce que c'est trop de travail !

En gros nous sommes plus nord américain que français, c'est normal que ça crée un choque ! Et probablement, que la fait qu'on parle français, vous avez souvent l'impression qu'on se ressemble ! Je trouve qu'on est assez éloigné... Je me sens par exemple plus à l'aise avec un britannique qu'un français. J'ai réussi à trouver un équilibre avec mon mari, mais nous avons du faire des efforts des deux côtés ! J'espère que la où tu iras tu seras plus heureux qu'ici.

J'ai eu plusieurs collègues de bureau (Québécois de souche, pas des Ontariens ou des Albertains) qui pensaient comme toi, se sentaient

plus proches culturellement des Britanniques et des Américains que des Français ou d'autres francophones européens.

Dans ce cas pourquoi ils veulent se séparer du Canada , s'ils s'y sentent trés proches et ch**r le reste du Canada avec leur soit disant société distincte ?

Plusieurs Québécois veulent un Québec souverain parce que les Québécois sont un peuple et normalement un peuple a son état souverain. Et la société distincte, c'est aucunement pour faire ch**r le reste du Canada, c'est un FAIT. Point final.

D'une part tu dis que le Québec est trés proche de ses voisins nord-américains que des francais et d'autre part tu dis qu'ils forment une société distincte. tu te contredis comme d'habitude

lol! Tu comprends rien... alors je t'explique. Les Québécois sont proches des anglophones au niveau des mentalités ( mentalité nord-américaine ) mais ont leur propre langue et culture. Tu ne comprends rien... comme d'habitude.

Donc pour toi mentalité et culture sont deux choses distinctes ? l'une ne découle pas de l'autre ?

Et en ce qui concerne la langue , il existe plusieurs pays dans le monde qui parlent plus d'une langue .En inde on parle des dizaines voir des centaines de langue et pourtant c'est un seul pays uni. Et si la langue était un critere pour fonder un pays , vous n'avez qu'a vous rattacher a la France dont vous parlez la meme langue

Edited by MacDonald
Link to comment
Share on other sites

Donc pour toi mentalité et culture sont deux choses distinctes ? l'une ne découle pas de l'autre ?

Et en ce qui concerne la langue , il existe plusieurs pays dans le monde qui parlent plus d'une langue .En inde on parle des dizaines voir des centaines de langue et pourtant c'est un seul pays uni. Et si la langue était un critere pour fonder un pays , vous n'avez qu'a vous rattacher a la France dont vous parlez la meme langue

En Tunisie on parle arabe alors pourquoi ne pas rattacher la Tunisie à l'Arabie Saoudite ? Au Canada anglais on parle anglais alors pourquoi ne pas rattacher le Canada anglais à l'Angleterre comme c'était le cas à l'époque colonial...etc. Te rends tu compte du caractère ridicule de ton argumentation ?

J'essaie de suivre ton argumentation , c'est toi qui disait que la langue est un facteur pour fonder un pays , entre autres pour que le Québec devient un pays, donc tu es en train de ridiculiser toi meme ton argumentation.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Je te comprend pas Mc, tu revendiques un préjugé qui est que tous les frçais st "impolis" et par leur attitude "cherche le conflit" et toi tu fais quoi sur l'ensemble du forum si ce n'est tirs alimenter et provoquer des conflits et du coup parasiter toutes discussions?

Pourquoi vs n'échangez pas en MP...vous croyez être intéressant ds votre débat stérile?

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Je te comprend pas Mc, tu revendiques un préjugé qui est que tous les frçais st "impolis" et par leur attitude "cherche le conflit"

Je ne revendique aucun préjugé, je dis simplement que beaucoup d'anglophones trouvent beaucoup de Français impolis et que pour eux c'est une réalité et j'ai cité la blague de Jay Leno à ce sujet...

Laisse tomber tes "references" debiles mais peut-etre que pour toi un animateur fait pour amuser la galerie est une reference.

Lorsqu'on peut voir des personnes entrer dans un starbucks -- ou Tim Hortons ou autre -- et se faire servir sans avoir dit bonjour ou au revoir, on peut se poser la question oui de qui est impoli ou non.

De voir dans un aeroport des personens faire des remerques a celles qui passent le balai car ces dernieres ne se sint pas arretees de bosser pour les laisser passer, alors oui on peut se poser la question de qui est impoli.

Ces exemples ne sot pas lies a la nationalite mais a l'education et ce cote impolitesse, les nord-americains se disputent les premieres places avec la France. Ah mais suis-je bete, je n'ai pas cite Jay Leno comme reference, donc cela ne peut etre vrai ! :-\

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Je crois surtout qu'on ne considère pas les même chose au niveau de la politesse. Oui ici, dire bonjour au gens on le fait pas ... Pourquoi, je sais pas trop, moi personnellement, je considère que Bonjour c'est pour lancer une discussion. Donc quand je demande quelque chose à un vendeur, ou autre personne dans le service à la clientèle je dis : Excusez-moi, je cherche ... Je sais que d'autre personne font plutôt Hey, j'ai besoin... Bon ça ma mère m'a appris que c'est pas polis.

Pour ce qui est de la séparation, je suis jamais considèrée québécoise, mais canadienne. Je me sens pas si différente des canadiens anglais, il faut dire que dans ma famille, on a jamais été fort sur la culture québécoise. J'ai toujours regarder la télévision en anglais, et les infos on les prenait sur tva5 monde. Mais ma famille est une exception, de nombreux québécois regarde que TVA. Chaque québécois à différent à ce niveau là.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Arrêtez donc de me traiter comme le français de service ! Le gars qui vient en terre conquise, le colonialiste qui se pense chez lui ! Mais merde, je suis français, pas parisien !!!!

en gros la réputation de maudit francais concerne uniquement les parisiens ?

faut pas prendre les parisiens que pour des gros blaireaux et con*** quand meme.

y a des cons partout de de toutes régions, toutes nationalités, de toutes religions, de toutes origines sociaux-professionnelles.

je suis une banlieusarde de la RP (région parisienne :tongue: ) et je n'ai jamais eu le sentiment d'etre prise pour une française de service.

alors oui je m'insurge contre cette remarque.

c'est peut etre pas de cette maniere que tu souhaitais l'expliquer, mais me concernant, je n'apprécie pas.

ca voila c'est fait c'est mon point de vue.

pour le reste de ton message

c'est sur que c'est TON EXPÉRIENCE.

à date la mienne se déroule extrèmement bien. boulot sympa, j'ai eu une belle opportunité à job de changer de poste il y a 3 mois maintenant.

j'ai renconté un super gentil québécois avec qui je prévois de me marier et d'avoir des enfants.

Link to comment
Share on other sites

Parce que lorsque tu demandes un renseignement tu le fais par la pensée ? Lorsque quelqu'un me téléphone, je m'attends à :

1) qu'il me dise bonjour

2) qu'il se présente

3) qu'il me donne le but de son appel.

Tant que 1 et 2 ne sont pas faits, on arrivera pas à 3! Et ça peut importe si c'est un professionnel, une connaissance ou un enfant.

D'ailleurs, il y a peu, un contact professionnel a appelé chez moi. Mon plus jeune fils raccrochait alors que j'arrivais. Il m'a dit que tel professionnel avait appelé, de telle entreprise, pour tel motif et qu'il fallait le rappeler à tel numéro.

Je prends la fiche de contact, je retourne l'appel au professionnel qui me demande si j'avais un assistant à domicile. Je lui ai dit alors qu'il s'agissait de mon garçon. Le professionnel était très étonné et m'a indiqué que mon garçon était plus poli et efficace que bien des réceptionnistes. Il a rajouté qu'il était très impressionné quand il s'est fait dire "un instant je vous prie" lorsque mon jeune est allé chercher un crayon. Et il a senti qu'il était considéré quand fiston passé en revue l'appel (très bien monsieur X, vous appelez de la compagnie y et vous êtes joignable au 1234, je transmettrais votre message) et qu'il a conclu avec un "passez une bonne fin de journée monsieur x".

Un échange de 3 minutes. Juste 3 minutes. Mon interlocuteur n'avait jamais entendu ça lorsqu'il appelait chez des privés ou que les amis de ses jeunes appelaient chez lui. Alors que pour moi, il n'y a rien d'exceptionnel : c'est la politesse de base ! :flowers:

Edited by La Linea
Link to comment
Share on other sites

Tu ne t'ouvres peut être pas assez aux autres. Tout est question de tolérance et de savoir prendre au premier degré l'humour de certaines personnes. Les Québecois se foutent de nous mais regarde, en France, on se fou et on critique tout le monde ! Québécois, portugais, arabes, espagnol.... etc Donc tu ne peux pas reprocher à une culture d'avoir des préjugés envers la France, car tu es très mal placé. Je suis portugais d'origine et qu'est ce que je m'en suis pris des reflexions sur la truelle, les poils, etc ! Et alors, j'ai plein d'amis Français pure souche ! Ce n'est que de l'humour. Tout est question de personnalité. J'ai un ami qui est à Montréal depuis plus de 3 ans, Ca lui réussi très bien tant au niveau pro et que perso. Remets toi en question peut-être. (et bien d'autres). Adaptez-vous. Moi je tenterai l'aventure malgrès les retours négatifs de beaucoup de gens. On en peut se fier qu'à soit même ou à ceux à qui la réussite leur a sourit !

Bon courage au Nouvelle Zélande. Tu vas en voir besoin.... Ce n'est pas l'El Dorado l'Océanie...

Cela n'a sérieusement rien à voir avec ce que tu dis Michael, et j'en suis désolé... J'ai beau être français, je n,ai jamais eu de préjugés sur qui que ce soit, au niveau de la nationalité, je n'ai pas été élevé comme ça ! Par contre je veux bien te croire qu'ils existent tous ces préjugés. Mais bon, de là à dire que je mérite les préjugés parce que je viens d'un pays où il y en a, non, non et non !!! Et quand tu me dis que je ne m'ouvre pas assez aux autres, quand tu me dis de m'adapter etc etc, je ne fais que ça depuis 4 ans... Au bout d'un moment ça ne marche pas ça ne marche pas !!! Et dieu sait que je me suis remis en question plus d'une fois !!! Mais quand tu te rends compte au final que la grande majorité des gens autour de toi (de n'importe quelle nationalité qu'ils soient) pensent la même chose que toi, c'est là que tu te demandes si finalement le problème ne vient pas d'ailleurs !!!

Link to comment
Share on other sites

Guest
This topic is now closed to further replies.
 Share




×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines

Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2023 immigrer.com

Advertisement